Journal Grammalecte needs you !

35
13
mai
2015

Salut les moules,

L'heure est (un peu) grave !

Le financement participatif de Grammalecte, déjà évoqué ici, est en passe d'échouer. Et ça serait vraiment dommage.

Depuis une quinzaine de jours, en effet, le financement stagne autour des 50%.
À ce rythme là, les 16 jours restants ne seront pas suffisants. :-(

Alors, si toi aussi tu es un linuxfriend fou furieux de la langue française… et je sais que tu l'es… c'est le moment de donner ton obole ! --> [ici]

É noublie pa, cent ceux jenre doutiye (libr ki plous è), cent è fini deux là propreuter dent lè caulaunne deux naux journaults !

  • # Titre du journal

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 13/05/15 à 12:55.

    Grammalecte needs you.

    Le concept de grammaire existe aussi dans la langue anglaise.

  • # Compte demandé

    Posté par . Évalué à 2.

    Personnellement, j'avais sorti ma carte bleue mais j'ai du m'arrêter à l'étape où il fallait créer un compte pour donner. Dommage.

    • [^] # Re: Compte demandé

      Posté par . Évalué à 10.

      Donc tu veux bien donner tes numéros de carte bleue, mais pas une adresse email ?

      • [^] # Re: Compte demandé

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 13/05/15 à 14:01.

        Euh oui, sachant que premièrement, mon numéro de carte bleue passera par bien plus d'étapes de « sécurité » que mon adresse mél et que deuxièmement, le problème c'est de ne pas avoir un n-ième compte — qui plus est inutile — à gérer. Je ne vois pas le problème dans le raisonnement.

        • [^] # Re: Compte demandé

          Posté par . Évalué à -1.

          On a quand même inventé les emails jetables.
          Et non, tu ne sais pas comment ton numéro de carte bleue est traité.

          • [^] # Re: Compte demandé

            Posté par . Évalué à 10.

            Nan mais s'il n'y a aucun intérêt à avoir un compte, pourquoi je m'enquiquinerais à créer une adresse jetable ? La CB, j'en ai déjà une, comment son numéro est traité, de toutes façons je ne pourrai rien y changer, donc s'il arrive un truc je m'arrangerai avec l'assurance de ma banque (enfin, je m'attends quand même à avoir du HTTPS et du 3D secure, le parcours habituel pour ma banque). Je n'ai juste vraiment pas envie de créer un n-ième compte qui ne sert strictement à rien pour un don ponctuel. J'ai toujours l'impression de devoir me battre pour justifier le fait que mon temps et mes données personnelles sont plus importantes pour moi qu'un éventuel vol de mon numéro de CB…

            • [^] # Re: Compte demandé

              Posté par . Évalué à 7.

              OK, c'est pas un probleme. Donne moi ton numéro de CB, je vais faire le don pour toi.

              De rien, je suis un mec sympa.

          • [^] # Re: Compte demandé

            Posté par . Évalué à 10.

            On a quand même inventé les emails jetables.
            Ils (yopmail, jetable.org…) sont malheureusement refusés pour inscription sur de plus en plus de sites.

            • [^] # Re: Compte demandé

              Posté par . Évalué à 3.

              Si tu as ton propre serveur email, tu peux créer tes propres emails jetables ;-)

            • [^] # Re: Compte demandé

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 15/05/15 à 01:11.

              Ils (yopmail, jetable.org…) sont malheureusement refusés pour inscription sur de plus en plus de sites.

              J'ai l'impression de lire cette phrase depuis 10 ans. Ces services étaient sympa au début mais le manque de fiabilité les rend désagréables. Un vrai compte dédié au spam est bien plus pratique. Ou si vous avez un compte gmail, abusez des points !

              • monadresse@gmail = adresse courante
              • mon.adresse@gmail = services tolérés
              • mon.ad.resse@gmail = spam
              • m.o.n.ad.re.ss.e@gmail = mode parano, multitude d'adresses pour démasquer qui vous a honteusement vendu
              • [^] # Re: Compte demandé

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est quoi cette histoire de point ? Pour moi, on mettre autant de point qu'on veut, cela pointe sur la meme adresse mail, et je ne crois que mettre des points les envoie dans le spam ou quoi, ca envoie tout dans la boite de réception.

                En tous cas, l'aide Google va dans le meme sens que moi:https://support.google.com/mail/answer/10313?hl=fr&ref_topic=3026306

              • [^] # Re: Compte demandé

                Posté par . Évalué à 3.

                GMail permet de créer des alias avec le caractère + à la fin de l'adresse. mon.adresse+label@gmail.com redirigera les mails vers mon.adresse@gmail.com. C'est très pratique pour créer une adresse par site, par exemple mon.adresse+ulule.com@gmail.com.
                Seul inconvénient, parfois les formulaires d'inscription refusent (à tort) le caractère + dans les adresses mails.

        • [^] # Re: Compte demandé

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          T'inscrire à un tel site te permettra, peut-être, de participer régulièrement à des projets de financement participatif.

          Surtout que Ulule, en la matière, est une « référence » en France.

          M'enfin, le problème que tu soulèves est très important.
          En soit, il n'y a aucune raison que l'argent ne puisse pas circuler facilement et anonymement, sur internet qui plus est.

          Et donc, se lancer dans l'aventure d'une monnaie telle le BitCoin (et une plateforme telle ChangeTip).
          Pourtant, cette solution nécessite également une lourde mécanique, pour pouvoir l'utiliser.

          Dans le cas de Grammalecte, à toi de décider si le jeu en vaut la chandelle.

          • [^] # Re: Compte demandé

            Posté par . Évalué à 4.

            Facilement, oui, mais il y a des raisons pour que l'argent ne puisse pas circuler anonymement.

          • [^] # Re: Compte demandé

            Posté par . Évalué à 10.

            La circulation anonyme de l'argent n'a absolument rien à voir avec la nécessité de créer un 1542ème compte avec adresse email et mot de passe. Quand tu vas chercher ton pain, le boulanger ne te demande pas ton nom, ton adresse, et ton numéro de téléphone. Bah là, c'est exactement pareil. Tu ne devrais pas avoir besoin d'expliquer pourquoi ça te fait chier. Ça te fait chier, c'est totalement superflu, donc c'est inutile.

            • [^] # Re: Compte demandé

              Posté par (page perso) . Évalué à -4. Dernière modification le 13/05/15 à 15:57.

              Il y a des cas où la loi interdit de ne pas avoir ton ton nom et ton adresse quand tu donnes.
              Et on vit avec, que ça fasse chier la personne ou pas.

              Et puis, on ne devrait pas avoir à sans cesse expliquer que c'est galère au niveau du site de gérer les petits cas exceptionnels rarement rencontrés et dont le coût de gestion est probablement supérieur au gain des dons qui en découlent. Et pourtant, il y en a toujours des gens qui postent un commentaire disant que c'est horrible. Pourquoi réagis-tu seulement sur le commentaire de réponse disant que c'est pas si horrible que ça et pas le commentaire initial?

              c'est totalement superflu

              Ce n'est pas superflu, ça sert à maintenir un contact.

              • [^] # Re: Compte demandé

                Posté par . Évalué à 9.

                Il y a des cas où la loi interdit de ne pas avoir ton ton nom et ton adresse quand tu donnes.

                Quand un site me demande des infos que j'estime non-nécessaires, je remplis "Jean Kulacek" qui habite à Moncucq, ça m'étonnerait que ça ait beaucoup de valeur légale…

                c'est galère au niveau du site de gérer les petits cas exceptionnels

                Non, c'est exactement le contraire. Le webmaster ne s'est pas demandé s'il était obligé légalement de demander des infos ou quoi que ce soit, il a appliqué automatiquement une procédure inutile en se disant "ces cons-là donnent leur email 8 fois par jour sur Internet, ils ne vont pas voir la différence". Sauf que, excuse-moi, tu as le droit d'être un peu plus chiant quand c'est toi qui donnes. Quand il faut s'inscrire pour obtenir une info ou un document, tu peux considérer que le site va se rémunérer en monnayant ton adresse email, c'est malsain mais ça fait partie du deal. Là, ça donne franchement l'impression qu'ils vont revendre tes données privées à des spammeurs alors que tu es venu donner ton pognon, c'est quand même abusé.

                Ce n'est pas superflu, ça sert à maintenir un contact.

                Quand c'est pour maintenir un contact, il suffit de mettre une petite boîte "rentrez votre adresse email si vous voulez être contacté", et voila.

            • [^] # Re: Compte demandé

              Posté par . Évalué à -2.

              Ce n'est pas superflu ici, puisque c'est une plateforme de financement participatif. Toute personne sensée veut savoir ce qu'il va être fait de son argent. Ce n'est pas là qu'il faut aller pour juste faire un don. Je ne vais pas dans ma boulangerie pour acheter de la viande, c'est pareil.

              De plus, une adresse email n'a rien à voir avec un nom, une adresse ou un numéro de téléphone.
              Tu peux en créer à volonté, il n'a même pas besoin de t'apartenir longtemps, et te permet de rester anonyme.
              Oui, ça peut être chiant, mais n'allez pas mélanger ça avec des atteintes à la vie privée.

            • [^] # Re: Compte demandé

              Posté par . Évalué à 2.

              Suit tout à fait d'accord avec le monsieur qui ne désire pas donner son adresse mail. Non mais quoi à la fin? numéro de téléphone aussi tant qu'on y est?

              Quand je vois un gars à l'entrée d'un magasin, qui me tend la main, et que je lui donne quelque chose, genre à manger ou une pièce (je préfère donner à manger), le mec me demande pas mon adresse. De toutes façons, j'lui donnerais pas. Imaginons qu'en plus, le mec, il me demande de lui filer mon adresse, sinon, il prend rien. Je peux certifier que 3 jours plus tard, le mec, on le retrouve tout sec en dessous d'un pont. Faut pas être con non plus. Parce que vous croyez que quelqu'un lui donnerais sous ces conditions?

              Vous voulez quelque chose, n'imposez pas des conditions en plus. Genre: "au secours, au secours, aidez-moi… z'avez vos papiers pour me sauver? non? dégager… au secours, au secours…"

              Bonne journée à toutes et tous.

              • [^] # Re: Compte demandé

                Posté par . Évalué à 1.

                Excellente analogie entre le financement participatif et la mendicité.

                • [^] # Re: Compte demandé

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Honnêtment, je n'ai jamais compris la différence. En contrepartie de ton ton, tu peux recevoir un porte-clé, et ton nom va être cité dans les remerciements du projet?

                  Au départ du financement participatif, j'avais naïvement compris que l'objectif était d'investir dans des projets économiquement viables de manière indépéndante des circuits économiques traditionnels—par exemple, participer à l'édition d'un bouquin ou d'un disque qui n'était pas financé par les éditeurs traditionnels. J'ai déchanté vite fait quand j'ai compris que le financement participatif n'était qu'un don ou qu'un achat anticipé : dans la très très grande majorité des cas, tu achètes un produit à l'avance (ce qui, de fait, squizze totalement le rôle de l'investisseur), souvent d'ailleurs tellement au dessus de sa valeur marchande que ça s'apparente à un don.

                  Je suis donc d'accord pour admettre que le financement participatif est un mode de financement alternatif de projets, mais je trouve que le client n'y a pas grand chose à gagner (voire rien du tout). Le principe d'un investissement, c'est quand même qu'en échange du risque, il y ait un retour sur investissement. C'est en effet une manière assez sympa de dire "fuck" au capitalisme : le capital étant financé par des dons, il n'y a plus de méchants actionnaires.

                  • [^] # Re: Compte demandé

                    Posté par . Évalué à 1.

                    souvent d'ailleurs tellement au dessus de sa valeur marchande que ça s'apparente à un don.

                    Je n'ai pas compris ce passage.

                    Si on parle d'un produit matériel, le financement participatif ne fait pas payer plus cher à ceux qui aident au lancement du projet que les clients qui achètent le produit une fois le projet bouclé. Dans le cas contraire il n'y aurait que très peu d'intérêt à participer comme tu le dis : "tu peux recevoir un porte-clé, et ton nom va être cité dans les remerciements du projet".

                    Non, justement l'intérêt c'est de motiver les gens à te donner les moyens de lancer ton projet, que ce soit en pré-commande, en goodies, en remerciement, en accessoires, en édition limitée ou tout simplement en proposant un prix inférieur au prix de vente final. Tu ne te fais pas ou peu de marge avec les pré-commandes mais ça te permet d'avoir le financement pour produire ton projet et ensuite y gagner de l'argent en faisant payer plus cher les nouveaux clients.

                    Si on parle d'un produit immatériel, c'est en effet différent et il faut être plus imaginatif sur les choses à proposer pour les "investisseurs/donneurs".

                    Le financement participatif ne me semble pas n'être que du don. Ou du moins il n'y a aucune raison de n'être que ça.

                    GPG fingerprint : 7C5E 1E77 299C 38ED B375 A35A 3AEB C4EE FF16 8EA3

                    • [^] # Re: Compte demandé

                      Posté par . Évalué à 2.

                      produire ton projet et ensuite y gagner de l'argent en faisant payer plus cher les nouveaux clients

                      Hum. Déjà, c'est statistiquement faux (les clients suivant qui payent plus cher, je demande à voir). Après, "y gagner de l'argent"… Justement, quand tu aides quelqu'un avec des deniers gagnés à la sueur de ton front pour l'aider à produire son projet, le jour où il devient millionaire, tu veux bien un petit retour sur investissement. Mais le financement participatif, c'est un super concept : "si on demande à plein de gens d'investir on devra faire des calculs compliqués pour rembourser (ça s'était la bourse), il suffit de pas rembourser."

                      "The trouble with quotes on the internet is that it’s difficult to discern whether or not they are genuine.” Abraham Lincoln

                    • [^] # Re: Compte demandé

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Non, justement l'intérêt c'est de motiver les gens à te donner les moyens de lancer ton projet, que ce soit en pré-commande, en goodies, en remerciement, en accessoires, en édition limitée ou tout simplement en proposant un prix inférieur au prix de vente final.

                      Pour la pré-commande, je ne vois pas trop l'intérêt pour le consommateur. Tu pré-commandes un truc pour être sûr d'être livré dans les premiers? ( = faciliter la logistique du producteur ; pas de stock et avance de trésorerie, super-affaire pour l'entreprise).

                      en goodies, en remerciement, en accessoires, en édition limitée

                      Au temps du commerce triangulaire, ça s'appelait de la verroterie.

                      tout simplement en proposant un prix inférieur au prix de vente final.

                      Jamais vu, et c'est assez illogique. L'objectif de la levée de fonds, c'est de rentrer dans ses frais, alors qu'il y a tous les frais fixes à financer, la R&D éventuellement, etc.

                      Dans l'ensemble, il y a une énorme diversité de types de financement participatif, mais honnêtement, je n'en ai pas vu beaucoup qui présentaient un avantage financier objectif pour les participants? C'est un peu un type de financement irrationnel : "si tu as trop de pognon, file-en moi un peu pour que je fasse un truc cool", mais on participe toujours à perte.

                      • [^] # Re: Compte demandé

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Pour la pré-commande, on pourrait aussi voir la chose comme ça :
                        « Waou ! Ça serait un super bouquin ? Faut que je le soutienne, sinon il ne verra pas le jour ! » (parce que oui, ça peut arriver)

                        Pour les goodies : un tirage photo, un dessin unique, une édition limitée… toutes ces choses peuvent avoir une réelle valeur, aussi bien artistique, que sentimentale ou pécuniaire.
                        Ils peuvent donc représenter un vrai plus, pour celui qui a donné.
                        (Imagines que tu donnes à un grand artiste en devenir…)

                        Pour le cas de Grammalecte, on peut aussi voir la chose comme : payer une fonctionnalité logiciel, qui n'existera pas sinon.

                        Et sinon (mais c'est un autre débat) : oui, dans nos sociétés occidentales, les classes >= moyennes ont effectivement (beaucoup) trop d'argent ! (même si elles passent leur temps à dire que non)

                        Alors, c'est une (bonne ?) manière de redistribuer la richesse !

                        • [^] # Re: Compte demandé

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Ça serait un super bouquin ? Faut que je le soutienne, sinon il ne verra pas le jour

                          Du point de vue de l'éditeur, c'est plutôt "Il est risqué de financer un bouquin sans savoir s'il va se vendre. Si on arrive à le vendre avant de le produire, ce risque n'existe plus. Faisons croire à ces pigeons que c'est avantageux pour eux".

                          En gros, tu fais porter le risque sur le lecteur et/ou l'auteur. Il n'y a plus d'investisseur, et donc plus de rémunération du risque. Je suis d'accord pour dire que c'est un modèle différent, mais j'ai du mal à voir en quoi il est meilleur que le modèle classique.

                          un tirage photo, un dessin unique, une édition limitée…

                          Mouais mouais mouais, des trucs qui ne valent rien à produire mais qui prendraient "magoqiement" de la valeur. D'un côté, il y a un discours "débarrassons-nous des intermédiaires, nous n'avons pas besoin de toute cette machinerie capitalistico-industrielle de l'édition", et puis, dans la même phrase, on appuie sur une logique de spéculation possible sur la base d'une rareté artificiellement introduite (tes goodies n'ont pas de valeur intrinsèque, c'est la promesse de l'édition limitée qui leur donne une valeur de revente potentielle, bien hypothétique d'ailleurs sur un tel marché de niche).

                          payer une fonctionnalité logiciel, qui n'existera pas sinon.

                          Dans ce cas, on peut le présenter comme ça. Mais pour bien faire, il faudrait une liste de fonctionnalités, et un prix pour chacune d'entre elles ; quand on atteint le seuil le développeur se lance. Honnêtement, je ne sais pas si un tel système pourrait constituer un business model sérieux.

                          dans nos sociétés occidentales, les classes >= moyennes ont effectivement (beaucoup) trop d'argent !

                          Trop de pouvoir d'achat matériel, c'est tout à fait vrai (on peut acheter à peu près n'importe quel objet plus ou moins électronique et plus ou moins jetable). C'est déja un peu moins vrai si on s'intéresse aux vrais objets pérennes, et presque faux quand on parle de service (typiquement, payer quelqu'un pour faire quelque chose). C'est ça le drame de nos sociétés, les objets coutent tellement peu qu'il vaut mieux les jeter que de les réparer. Un ordinateur coûte une heure de salaire de programmeur (allez, deux si le programmeur est mal payé) ; comment veux-tu expliquer aux gens qu'ils peuvent avoir un ordi pour 300€ mais qu'il leur faudrait payer 1000€ pour que quelqu'un corrige un bug dans un logiciel?

                          • [^] # Re: Compte demandé

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                            Je crois que j'ai l'esprit trop congestionné, ces jours-ci, pour avoir une réflexion profonde sur le sujet et rétorquer quelques contre-arguments.

                            Ceci-dit, tes avis sont justes et bien formulés, d'un certain point de vue.

                            Et c'est probablement là que la friction se fait.
                            Les points de vue qui s'expriment (bien fondé du crowfunding vs. ineptie) partent de deux modèles sociétales très (trop) éloignés :

                            • l'un, d'une logique économique purement formelle et calculée (capitalistique) : je n'ai rien contre, en soit… c'est un paradigme valable… mais, à mon sens, il est devenu trop froid et fait trop de mal.

                            • l'autre, c'est l'envie actuelle (de nos sociétés occidentales) de remettre l'humain au centre des échanges sociétales, économiques en particulier (crowfunding, énergies locales, financements divers locaux, être co-propriétaire de…).

                            Alors certes, les modalités d'expression (les modèles économiques, en particulier) de ce nouveau paradigme, de ce besoin sociétal, sont encore (très) approximatifs.
                            Mais, ça se construit, ça avance inexorablement…

                            Il y a plein de manières, aujourd'hui, qui sont des inepties au regard de la pratique capitaliste, mais qui marches, qui vivent, qui créent, qui fonctionnent…

                            En tout cas, tes (contre-)arguments vont nourrir ma réflexion sur le sujet. Merci bien.

                            • [^] # Re: Compte demandé

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Je suis tout à fait d'accord avec toi, en fait. J'essayais juste de rationnaliser la chose pour essayer de mieux comprendre. Dans ces modèles de crowd funding, il y a trois partenaires : 1) le public / client, 2) la personne qui organise le projet, et 3) des intermédiaires plus ou moins identifiés (éditeur, producteur, industriel qui va produire l'objet ou fournir les composants, intermédiaires financiers, ou simplement l'éditeur du site de crowdfunding).

                              Pour simplifier, mon argument est le suivant : dans quelques cas, il est probable que 2 essaye plus ou moins d'arnaquer 1. Dans la plupart des cas, 1 = 2, tout le monde est de bonne foi… Mais dans tous les cas, il n'y a que 3 qui gagne. C'est comme au loto : il n'y a qu'un seul vrai gagnant, c'est l'organisateur. Les perdants sont ceux qui prennent des risques.

                              Dans un système économique sain, le risque est récompensé. Par exemple, soit tu places ton pognon sur ton livret A, avec peu de rémunération, mais aucun risque, soit tu investis à la bourse, avec une espérance de gain plus élevée, mais une variance plus élevée aussi. J'ai un peu peur quand dans le crowdfunding, l'espérance de gain est faible pour ceux qui prennent les risques, et élevée pour ceux qui ne les prennent pas. Je voulais donc être sûr de bien comprendre si les clients étaient conscients du fait qu'ils étaiernt en fait des donateurs dans le système, et pas des bénéficiaires.

                              • [^] # Re: Compte demandé

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Ma foi, tu m'as convaincu.

                                Ces systèmes de financement participatif se transforment, dans la grande majorité des utilisations, en systèmes de don participatif, c'est à dire : un don classique, mais dans un circuit potentiellement plus local, plus direct, plus humain, plus suivi, moins opaque…

                                Elles deviennent des plateformes de don pour petits projets (qui n'auraient sinon pas les moyens techniques d'accéder au don).

                                Pour ce qui est des intermédiaires, c'est vrai que, avec ce nouveau genre de financement/don, tout est beau, tout est super, ça créer une belle dynamique… alors, on ne prend plus garde aux petits malins qui pourraient vouloir surexploiter la situation.
                                Et, probablement que ça devient le cas.

                                Quid de l'investissement participatif ? Y'a-t-il des projets/plateformes qui jouent vraiment ce jeu ?
                                Et quels sont les retours ?

                                Je ne sais pas.

                                Enfin tout ceci demande à être examiné.
                                Si quelqu'un aurait un papier/rapport sur le sujet…

                  • [^] # Re: Compte demandé

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Il existe plusieurs types de financement participatif, et certaines plate-formes sont plus spécialisées dans certains types que d'autres.

                    C'est sans doute le fait qu'il est plus facile de faire le buzz avec une salade de pommes de terre qui lève 50 000 dollars ou un jeu vidéo qui en récolte 70 millions (la spécialité de Kickstarter ou d'Indiegogo) qui peut faire oublier qu'il existe d'autres plate-formes spécialisées dans le financement participatif en capital, comme SmartAngels ou Anaxago.

        • [^] # Re: Compte demandé

          Posté par . Évalué à 1.

          si créer un compte et donner une adresse email te gave (c'est le cas pour moi également), tu peux aussi te connecter avec facebook :)

    • [^] # Re: Compte demandé

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      pour donner

      Ce n'est pas un don, c'est un financement participatif. Donc avec de l'information aux financeurs, une interaction. Comment t'informer de l'avancement sans adresse de contact?

      Et puis, bon, c'est un peu facile de s'arrêter à un compte créé…

      PS : bon, du coup ça manque d'une page pour les dons (anonymes).

      • [^] # Re: Compte demandé

        Posté par . Évalué à 3.

        Tu reformules le problème que j'ai énoncé. Mon problème était de ne pas pouvoir effectuer, selon ton lexique, un don anonyme. L'argument de l'information au donneur est irrecevable puisque son intégralité est/peut être faite par le site même d'Ulule où il y a une section « nouvelles/news », et que je ne désire de toutes façons aucune contre-partie, ni même un remboursement en cas d'objectif non atteint.

        • [^] # Re: Compte demandé

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          OK, revenons sur l'idée de donner pour le financement participatif.

          Je comprend qu'on puisse estimer que des news sur le site puissent être suffisantes (si flux RSS?), mais il faut voir si gérer un chemin en plus dans l'outil est rentable (pas plus de dépense que de gain) pour les 0.1% de gens n'aimant pas filer leur adresse mail mais qui filent leur numéro de CB (et nom/prénom du coup).

          PS : il est de plus pas certain que ce soit légal, depuis quelques temps il y a la loi Know Your Customer, donc ça prend du temps (donc de l'argent) de vérifier que c'est légal.

        • [^] # Re: Compte demandé

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Si tu te fiches des contreparties, de l'atteinte des objectifs, etc, je te propose d'envoyer un chèque à l'auteur. Personne ne te fera ch… pour un chèque de quelques [|dizaines|centaines|milliers] d'euros.

          • [^] # Re: Compte demandé

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Le chèque contient l'adresse physique du donateur, pire que l'adresse email.
            Un virement contient le nom/prénom (pas plus que la CB), sans doute mieux.
            Dans les deux cas, il faut que l'auteur le veuille (fournir publiquement son adresse physique ou numéro de compte).

          • [^] # Re: Compte demandé

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Tu peux également faire un don à Grammalecte, directement avec ta carte bleue, en passant par Paypal (pas besoin de compte).

            Sur la page « Télécharger » du site de Grammalecte (http://www.dicollecte.org/grammalecte/telecharger.php), il y a un bouton « Faire un don ».

            • [^] # Re: Compte demandé

              Posté par . Évalué à 5.

              Effectivement, c'est mieux, par contre j'essaie de boycotter PayPal =[
              Oui je sais, je suis chiant, mais je m'attendais vraiment à pouvoir faire un don direct sur Ulule.

              • [^] # Re: Compte demandé

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Sur la plupart des sites de crowfunding, l'argent n'est donné au projet que s'il atteint 100% de l'objectif.

                Sinon, l'argent t'est redonné.

                Dans le cas « don anonyme + objectif non-atteint », comment fait-on ?
                Le site garde tout pour lui ?

                Un bon système serait : le système normal + une page de dons anonymes, qui vont direct dans la poche de l'initiateur du projet.

                Dans l'idée, je suis tout à fait d'accord avec toi.
                On devrait pouvoir participer à un projet, en le finançant, tout en restant anonyme et dans l'ombre (sans interagir ni participer autrement à ce dit-projet).

                • [^] # Re: Compte demandé

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Dans le cas « don anonyme + objectif non-atteint », comment fait-on ?
                  Le site garde tout pour lui ?

                  Il n'a pas dit qu'il ne file pas son numéro de CB, donc on fait le retour comme pour l'aller : le lien est le numéro de CB (mais par contre, je ne sais comment ça peut marcher pour une CB à usage unique).

                  En pratique, ils me semblent qu'ils font plutôt une pré-autorisation, donc pas d'aller-retour.

                  • [^] # Re: Compte demandé

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Exactement, merci d'avoir répondu à ma place =]

    • [^] # Re: Compte demandé

      Posté par . Évalué à 8.

      La plupart des projets de financement offrent des contreparties matérielles, ils ont donc besoin de savoir à qui envoyer. Il y a aussi des campagnes qui offrent des contreparties immatérielles, comme des PDF de livres. Ils ne peuvent probablement pas se permettre de les diffuser gratuitement sur leur site web. Ces plateformes de financement ne font pas vraiment pensées pour le logiciel libre.

      À mon avis, si Ulule demande une adresse e-mail, c’est pour leur servir de base de diffusion pour promouvoir des projets tiers. Une fois par semaine, je reçois un mail de leur part qui évoque les projets les plus en vue du moment.

      Quant au reste, j’imagine qu’il doit exister des raisons légales, attendu qu’il faut des autorisations pour collecter de l’argent pour des tiers (j’espère ne pas dire une bêtise, je ne sais plus où j’ai lu ça).

      Mais je transmettrai quand même la requête à Ulule. :)

      • [^] # Re: Compte demandé

        Posté par . Évalué à 1.

        s/font/sont/

      • [^] # Re: Compte demandé

        Posté par . Évalué à 2.

        La plupart des projets de financement offrent des contreparties matérielles, ils ont donc besoin de savoir à qui envoyer.

        Je ne voulais pas de contre-partie, moi, juste donner de l'argent mais pas d'info.

        c’est pour leur servir de base de diffusion pour promouvoir des projets tiers

        C'est justement ce que je veux éviter.

        j’imagine qu’il doit exister des raisons légales

        Inconnues de moi, mais je suis intéressé si quelqu'un a des références.

        Mais je transmettrai quand même la requête à Ulule. :)

        Merci !

      • [^] # Re: Compte demandé

        Posté par . Évalué à 2.

        Je pense que c'est par rapport à la lutte contre le blanchiment (c'est indiqué qu'ils pourront fournir les infos de connexions etc… dans ce cadre).

        Par contre, perso j'hésite vraiment à m'inscrire.
        Non pas à cause de l'adresse mail: j'en créé une sans problème (vive la gestion de son propre serveur), mais à cause des conditions :
        -> tu paie directement la contribution par CB (ok, même si tu as d'autres moyens : ouverture d'une autorisation de paiement qui n'est débité que plus tard), donc l'argent "dort" chez le prestataire de paiement
        -> mais si la contribution ne fonctionne pas, elle passe dans un "porte monnaie" chez "MANGO PAY", et n'est reversé que sur demande explicite. En clair, on va contribuer à financer l'investissement ou la tréso d'une société luxembourgeoise gratos, si on oublie (et on à une bonne chance d'oublier).

        Perso, ça me gêne qu'il faut que je fasse une action après la fin de la demande de participation pour récupérer mes sous.

        Le fait que l'argent soit au luxembourg, et donc contribue aux paradis fiscaux, ne m'enchante pas des masses non plus (même si je pense que le choix a été fait parce que les commissions des prestataires de paiment en france sont (beaucoup?) plus importantes).

        • [^] # Re: Compte demandé

          Posté par . Évalué à 5.

          Si j’ai bonne mémoire, 5 % de la somme pour Ulule, 3 % pour l’intermédiaire financier. J’avais veillé à ce que le siège social d’Ulule soit en France et le remboursement sans frais.

          Quant à la localisation de l’intermédiaire financier, je n’y ai pas accordé une grande importance attendu que c’est en Europe. Je présume que les banquiers peuvent spéculer où ils veulent dans les filiales européennes fiscalement avantageuses, quoi qu’on fasse. Il n’y a probablement pas que les compagnies américaines qui connaissent toutes les magouilles de ce genre.

          Cela dit, j’imaginais plutôt que c’était Ulule qui faisait travailler l’argent en attente. Rien ne dit que l’argent reste chez l’intermédiaire pendant tout ce temps. Les annulations ne sont pas nombreuses.

          Mais je comprends tout à fait les réserves qu’on peut avoir sur ces pratiques. Comme je l’ai dit, Grammalecte n’était pas très connu. J’ai hésité longtemps entre faire la campagne sur mon site personnel ou via un intermédiaire comme Ulule.

          • [^] # Re: Compte demandé

            Posté par . Évalué à 1.

            Si la campagne ne marche pas, au moins elle aura eu le bénéfice de faire connaître Grammalecte !

    • [^] # Re: Compte demandé

      Posté par . Évalué à 10.

      On vient de m’informer qu’il était possible de procéder par virement bancaire sans créer de compte.

      http://fr.vox.ulule.com/comment-verser-sommes-projet-sans-passer-paypal-ch-749/

      Si ça intéresse certaines personnes, envoyez-moi un e-mail à :
      olivier /at/ grammalecte /point/ net

      Et je vous renverrai un RIB. Ensuite il me suffit d’apporter la preuve du versement à Ulule pour que votre contribution soit ajoutée à la somme totale.

      Je vous rembourserai évidemment si la campagne de financement échoue.

  • # Corrections

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Alors, si toi aussi tu es un linuxfriend fou furieux (sic) de la langue française… Et je sais que tu l'es… C'est le moment de donner ton obole ! --> [ici]

    • [^] # Re: Corrections

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je ne crois pas : « Les points de suspension ont la même signification grammaticale que les points si l'on s'arrête après eux, et sont donc suivis d'une majuscule. Mais il est également possible de reprendre immédiatement son propos, par exemple si les points exprimaient seulement une hésitation. Dans ce cas, ils jouent un rôle équivalent au point-virgule, et donc la reprise de phrase qui suit se fait sans majuscule (…) » (source)

      Quitte à proposer une correction, je dirais plutôt « si (…) française — et je sais que tu l'es — c'est »

      • [^] # Re: Corrections

        Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 13/05/15 à 20:49.

        Bong sang de bois, j'avais oublié cette règle bizarre et à moitié cuite. Va t'étonner, s'il faut se poser des questions à la fin de la phrase (la page wikipedia est pleine de formulations très rigoureuses du genre "ça dépend" très utiles dans une règle) de ce que les gens dans les commentaires des Internets semblent ne plus savoir où les phrases finissent et commencent… Bref. Oups, je viens de le refaire… :p

        Dis, pendant qu'on est pile dans le sujet, tu vois le point qui finit (où bien est-ce que là aussi, c'est un point mais pas vraiment final en fait ? ;p) la phrase entre le corps et le titre de ton message ? Celle qui finit par

        Évalué à  10 (+7/-0) .
        ici ----------------^

        L'espace entre la parenthèse fermante et ledit point final est une faute qualifiée, et elle est présente sur chaque commentaire… De chaque page… Oui, j'ai déjà fait une entrée de suivi à ce propos.

        • [^] # Re: Corrections

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 14/05/15 à 01:36.

          D'ailleurs, ne faut-il pas une espace insécable avant les points de suspension ?

          • [^] # Re: Corrections

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Comme quoi, j'avais tout à fait raison !
            Les linuxfriend sont des « oufs guedins » de la langue française.
            Et même de la typographie, quoi.
            Non mais où va-t-on ?!

        • [^] # Re: Corrections

          Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 14/05/15 à 15:14.

          L'espace entre la parenthèse fermante et ledit point final est une faute qualifiée, et elle est présente sur chaque commentaire… De chaque page… Oui, j'ai déjà fait une entrée de suivi à ce propos.

          Cette erreur de typographie et due à un défaut de conception du format html, où toute suite de caractères { [espace], [tabulation], [alinéa] } est ignorée et peut être utilisée à des fins d’indentation sauf si cette suite est placée entre deux éléments de style displayinline”. Dans ce cas la suite est comprimée en un unique caractère [espace] qui est lui-même un élément de style displayinline”, c’est un caractère qui n’est pas ignoré, ce qui est très désappointant.

          _________
          
          1. ceci :
          <div>toto</div>
          <div>tata</div>
          
          est équivalent à :
          <div>toto</div><div>tata</div>
          _________
          
          2. ceci :
          <div>toto</div>
          <span>tata</span>
          
          est équivalent à :
          <div>toto</div><span>tata</span>
          
          _________
          
          3. ceci :
          <span>toto</span>
          <span>tata</span>
          
          est équivalent à :
          <span>toto</span><span> </span><span>tata</span>
          _________

          La faute vient du fait que le texte peut être écrit sans le placer à l’intérieur d’une balise explicite, et donc parfois le caractère espace est une balise implicite.

          Pour générer des documents html en respectant la typographie sans se poser la question de la décidabilité de la nature du caractère espace, il faudrait un format html stricte qui interdise tout texte à l’extérieur de balise, ou bien qui stipule qu’une espace est considérée comme caractère si et seulement si l’élément précédent n’est pas une balise fermante ou l’élément suivant n’est pas une balise ouvrante (il suffirait de placer entre balise tout texte dont l’espace précédent ou suivant est ambigu), ou bien se passer totalement d’indentation (et laisser ce travail à l’éditeur).

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Corrections

      Posté par . Évalué à 5.

      Ah c'est bien terrible quand même… on a beau être jeune quand on s'aperçoit pour le premier coup… comme on perd des gens sur la route… des potes qu'on reverra plus… plus jamais… qu'ils ont disparu comme des songes… que c'est terminé… évanoui… qu'on s'en ira soi-même se perdre aussi… un jour très loin encore… mais forcément… dans tout l'atroce torrent des choses, des gens… des jours… des formes qui passent… qui s'arrêtent jamais…

      Céline (Mort à crédit)

      Moi aussi avant de lire Céline j'aurais juré que les points de suspension marquaient forcément la fin d'une phrase…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.