Journal Mon réseau social centralisé

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
18
4
déc.
2013

Salut à vous,

nous sommes un groupe d'amis qui discutons sur une liste de diffusion googlegroups (41 membres) depuis de nombreuses années…

L'année dernière, un ami a tenté de mettre en place un Diaspora pour avoir une version Web de ce groupe de discussion… Ce fut un échec, personne ne s'est inscrit et surtout l'interface de Diaspora est vraiment une horreur à utiliser et propose 1% de ce que font Google+ et Facebook…

Cette année, rebelote, je m'y colle et je réessaye différents réseaux sociaux libres à la mode:

  • Jappix: minimaliste, j'ai vraiment pas compris à quoi sert le Canal de conversation vu que ces dernières apparaissent et disparaissent sans logique apparente (et c'est pareil sur le jappix de démo).

  • Movim: Très buggé et surtout lent et sans les fonctionnalités essentielles pour espérer remplacer un Facebook ou G+

  • Salutatoi: Très geek, trop geek et surtout si j'ai bien compris, pas moyen d'intégrer ça sur un serveur web…

Et contre tout attente, alors que j'allais lacher l'affaire je découvre ceci:
http://elgg.org/

Et, ok on ne parle plus de réseau social distribué et donc bien d'une solution centralisée mais au moins elle fonctionne, et même plus que plutôt bien:
- Microblog, partage de lien, blog, partage d'albums photos, partage d'événements, partage de fichiers
- Une architecture à base de plugins où tout est modifiable via l'ajout de plugins

On peut même faire passer l'auth de ejabberd sur la base de elgg, j'ai rajouté jappix-mini et j'ai un clone de facebook/g+ fonctionnel, je ne pensais vraiment pas que c'était possible…

Titre de l'image

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: 3B

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ah ah :)

      Par contre, tu me donnes une idée, je vais regarder le plugin qui gère les smileys pour lui faire gérer les totoz :)

    • [^] # Re: 3B

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Sauf qu'il n'existe aucune b3 facile à installer et bien maintenu.

      http://devnewton.bci.im

  • # La seule question importante

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Tes amis ont-ils adopté ?

    \_o<

  • # Ça va venir ça va venir

    Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 04/12/13 à 14:44.

    Salut à vous,

    voleur ! ;)

    Movim: Très buggé et surtout lent et sans les fonctionnalités essentielles pour espérer remplacer un Facebook ou G+

    T'as rapporté les bogues à l'équipe de dév ? Timothée bosse beaucoup dessus et avance bien, si tu aides en faisant des rapports de bogues bien comme il faut, m'étonnerait qu'ils restent très longtemps tes bogues.

    Salutatoi: Très geek, trop geek et surtout si j'ai bien compris, pas moyen d'intégrer ça sur un serveur web…

    Bon là c'est pour moi: pourquoi trop geek ? Y'a des fonctionnalités console et tout oui, parce que ça ne fait pas que du microblogage et apparentés, mais l'interface web est prévue pour le grand public, même si elle est encore trop complexe (on y travaille). De toute façon ce n'est pas encore considéré grand public, on prévoit ça d'ici l'été prochain (ça sera la première version nommée).

    Et sinon bien sûr que c'est intégrable à un serveur web. Libervia (l'interface web) a son propre serveur web intégré, mais il suffit de faire un reverse proxy sur Apache/Nginx ou autre et c'est réglé.

    http://elgg.org/

    Oui c'est connu comme projet, et bien que je n'ai jamais essayé je pense pas mal. Mais c'est centralisé, ce n'est pas ce que nous (Movim, SàT, autre) on cherche. Il est nettement plus simple (et donc plus rapide) de faire un réseau centralisé, d'où son avance apparente. Si ça te convient, ben c'est parfait :).

    Sinon as tu jeté un œil à Buddycloud, Friendica, Lorea, le fork de Diaspora (dont j'ai oublié le nom), pump.io, Gnu Social/StatusNet/Free social et Tent ?

    • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Attention, je parlais de l'état de fonctionnement actuel des réseaux sociaux distribués, je ne voulais pas que cela soit pris comme du: c'est de la merde ;)

      Pour Movim, je veux bien croire que y'a du boulot autour mais de ce que j'ai pu tester, c'est vraiment trop buggé… Et je parle même pas de ma tentative perso mais bien des pods indiqués sur le site. Et en particulier l'interface web manque vraiment d'une IHM plus claire parce que même moi, je voyais pas ou se trouvaient les zones de saisie de texte.

      Pour SalutAtoi, je savais que tu allais réagir :)

      Mais dans l'ensemble, ce que je leur reproche, c'est le manque de fonctionnalités et je comprend du boulot que représente le dev d'un réseau distribué.

      • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Attention, je parlais de l'état de fonctionnement actuel des réseaux sociaux distribués, je ne voulais pas que cela soit pris comme du: c'est de la merde ;)

        Je ne l'ai pas pris comme ça, et quand bien même je suis ouvert à la critique (enfin si on y met les formes quand même), donc faut pas hésiter, c'est toujours bon d'avoir des retours :)

        Pour Movim, je veux bien croire que y'a du boulot autour mais de ce que j'ai pu tester, c'est vraiment trop buggé… Et je parle même pas de ma tentative perso mais bien des pods indiqués sur le site. Et en particulier l'interface web manque vraiment d'une IHM plus claire parce que même moi, je voyais pas ou se trouvaient les zones de saisie de texte.

        Bon là faudrait voir directement avec les dévs

        Pour SalutAtoi, je savais que tu allais réagir :)

        Ben oui, faut bien que je justifie mon temps sur DLFP au lieu de bosser sur SàT…

        Mais dans l'ensemble, ce que je leur reproche, c'est le manque de fonctionnalités et je comprend du boulot que représente le dev d'un réseau distribué.

        Nous sommes désormais 2 à plein temps sur SàT, et si tout va bien d'ici l'été prochain on devrait avoir une version installable facilement qui offre au minimum microblogage, partage de fichiers, organisation d'événements et chiffrage de bout en bout.
        On a une 0.4 qui devrait sortir avant la fin de l'année…

        • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je trouve que le point fort de elgg ce sont les plugins, parce que de base, il pourrait être limité mais avec la communauté derrière, ce n'est pas le cas…

          Et j'ai pas l'impression salt (enfin l'ui web) & co utilise une architecture prévu pour que chaque bout de l'interface soit modifiable via un plugin.

          • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Et j'ai pas l'impression salt (enfin l'ui web) & co utilise une architecture prévu pour que chaque bout de l'interface soit modifiable via une extension.

            salt = SàT ? Dans ce cas non en effet, pour le moment les extensions sont uniquement côté backend, mais ça permet déjà de faire beaucoup de choses (à part les RFC de base et quelques XEPs principales, tout est fait sous forme d'extensions), et surtout ça profite à tous les frontaux d'un coup.

            À terme si le besoin s'en fait sentir (ça sera probablement le cas au moins pour Libervia, le frontal web), on fera un système d'extensions aussi dans certains frontaux.

            • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

              Posté par . Évalué à 2.

              Et des extensions compatibles, c'est tellement improbable ?

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 04/12/13 à 17:27.

                compatibles entre les frontaux tu veux dire ?
                Ben vu que les frontaux peuvent être écrits en n'importe quel language (la plupart sont en Python, on en a un en C++ pour le moment), et avec n'importe quelles bibliothèques, ça me parait compromis.

                Les extensions côté backend sont déjà utilisables par tous les frontaux, et elles sont capables d'afficher des interfaces.

                • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je ne connais pas vos archis, mais ce n'est pas envisageable de faire un "posix" du site web social décentralisé ?

                  Genre camlistore pour le coté distribution sécurisé de donné, et un moyen de séparer l'affichage d'un module dans un autre (en général les techno graphique vieillissent beaucoup plus vite que le code de comportement).

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 04/12/13 à 17:56.

                    On utilise XMPP qui est un standard reconnu, on peut considérer ça comme du « posix ».

                    On a un backend qui gére toute la partie métier, y compris les extensions, et différents frontaux qui gèrent l'affichage (le tout communicant par un IPC, D-Bus actuellement). On fait en sorte qu'il soit le plus facile/rapide possible de faire un nouveau frontal, et de ne pas être dépendant de technos graphiques (nouvelle techno = nouveau frontal, mais ça consiste surtout à lier les appels D-Bus au comportement graphique adapté).

                    En gros, ça ressemble à ça:

                    Vue simplifiée de SàT

                    Maintenant ce qui est demandé ici, c'est de pouvoir étendre l'interface par un utilisateur (je comprends ça comme « mon microblogage s'affiche de telle façon, j'aimerais ajouter un bouton/une image/un schmilblick qui affiche tel code HTML et qui fait tel truc »), soit un truc typiquement graphique.

                    Or nos frontaux utilisent des environnements graphiques complètement différents:

                    • Libervia est un frontal web, il sort du XHTML

                    • Wix est un frontal WxPython, il sort du WxWidgets

                    • jp est un frontal cli, il sort du texte

                    • Primitivus est un frontal console, il sort de l'Urwid (interface console à la ncurses)

                    • Bellaciao est un frontal Qt et en C++, il sort du Qt

                    Bref, le bouton à ajouter qui sort un code XHTML ne peut être utilisable que pour Libervia.

                    Par contre, notre système d'extensions côté backend permet de sortir une interface avec un code XML (une sorte de micro-XUL) qui sera interprété par tous les frontaux ou presque, donc pour les cas simples on peut faire un truc commun.

                    Bref on essaye de factoriser au maximum, mais il y a des cas où c'est très dépendant de la techno d'affichage, d'où l'intérêt des interfaces multiples, et le probable besoin à terme de faire des extensions liées aux interfaces.

                    • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Penser à bien à faire des trucs standardisés. USB n'était un très bon bus série, mais il a surtout marché grâce au profil "masse storage" "webcam" "clavier/souris", bluetooth fait la même chose pour les smartphones. Le front end s'adapte au plugin suplémentaire.

                      "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

            Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 05/12/13 à 16:32.

            Son gros point faible à Elgg c'est aussi le spam et l'absence de bon plugin évitant les inscriptions de bots spammeurs.

        • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Nous sommes désormais 2 à plein temps sur SàT,

          Il y a un business model derrière pour le long terme ou est-ce que dès que quelqu'un trouve un taf pour manger il arrête de participer?

          • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            On est en réflexion dessus, on a plusieurs possibilités envisagées, mais j'en parlerai un peu plus tard dans une dépêche, vu qu'on a une version sur le feu.

          • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour ne pas offrir des services gratuits où l'utilisateur est le produit (pas évident) il faut arriver à mettre en place des petites structures mutualisées telles que Legtux. On peut très bien imaginer un modèle économique basé sur le déploiement de ce type de structures, mais également dans le dev de fonctionnalités spécifiques (support de connecteurs, plugins pour intégration d'autres réseaux sociaux plus classiques, etc), ou encore pour déployer en interne dans des entreprises un réseau XMPP (calé sur un LDAP par exemple, intégré dans l'intranet, avec la même adresse pour XMPP et mail etc).

            Movim va intégrer la vidéo-conférence courant 2014. Je suppose que des entreprises seraient intéressées de se passer de Google Hangout et Skype (made in USA) par les temps qui courent.

            • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

              Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 05/12/13 à 18:17.

              99% des entreprises n'ont absolument rien à faire des "temps qui courent" vu que leur discussion n'interresse pas foule (juste le coucurent, tout aussi petit et qui ne peut pas faire de demande à la NSA), et les 1% restant vont demander des trucs super sécurisés pas au petit développeur du dimance.
              Vous y croyez? Pourquoi pas… Bon courage.

              • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Parlons de ces grandes entreprises dont les développeurs s'échangent des secrets industriels sur GMail et Dropbox, parle moi de ces 1% je t'écoute :) Il n'y a pas que deux extrêmes dans la vie. Tout le monde veut son indépendance à des prix très variables. Désolé je ne te crois pas, même avec des statistiques au doigt mouillé.

                • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Tout le monde veut son indépendance à des prix très variables.

                  Ou tout le monde (à quelques exceptions près) dit que gmail ou dropbox ne dérangent aucunement (comme tous les mails d'ailleurs, qui transitent en clair entre leserveurs SMTP) pour échanger des secrets industriels (et meme des contrats avec des informations sur les prix). tu as oublié Amazon (EC2, S3…) dans la liste.
                  Tu parles d'ailleurs de prix, mais… gmail et dropbox dont tu parles sont gratuits (ou pas très cher pour Dropbox). Skype est gratuit.

                  On en rediscute dans un ou deux ans quand vous aurez démontré que vôtre étude de marché (vous en avez fait forcément une pour savoir qu'il y a des gens interessés par la liberté payante que vous allez offrir par rapport à des concurrents gratuits bien établis) qui dit qu'il y aura une demande de ce type était bonne…
                  Perso, j'emets juste un doute, et demande à voir.

      • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Hello, concernant Movim étant moi même contributeur, je souhaiterai connaître la date de la dernière fois que tu es venu essayer le logiciel ? Je suis surpris que Movim soit encore qualifié de lent alors que ce problème a été résolu en juin dernier de manière assez spectaculaire. Idem pour l'interface qui a été refondue un peu avant.

        Parlons nous bien de ce que nous voyons sur http://pod.mov.im ?

        • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je viens de me connecter sur celui là, ça fait 5 minutes qui me dit: "Creating your feed"… C'est encore pire que lors de mon dernier test…

          Et sinon, je trouve l'interface bien trop complexe pour un utilisateur lambda… Je crois que l'erreur des projets se basant sur XMPP est justement de ne pas rendre tout cela transparent… Rien que le terme de "Explorer discussion servers", je clique sur des trucs qui m'affichent des nom de personnes sur lesquels je clique et rien ne se passe…

          Bref, même moi je comprend pas ce que je fait…

          • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

            Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 05/12/13 à 17:13.

            Ton serveur implémente t-il correctement XMPP ? (à tout hasard si c'est du prosody c'est cuit, les autres ça va). Si tu veux créé toi un compte neuf sur movim.eu pour avoir une idée correcte.

            Pour l'interface je suis d'accord avec toi. En fait XMPP a tellement de fonctionnalités qu'on a envie de tout implémenter. Je vois Movim comme un Proof of Concept pour le moment, il sera toujours temps de désactiver certaines parties de l'interface.

            La langue joue aussi beaucoup, tente de passer en français :) Le projet est traduit dans un dizaine de langues par ailleurs.

            • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              (à tout hasard si c'est du prosody c'est cuit, les autres ça va)

              Je sais que prosody n’implémente pas le stockage en dur des notifications pubsub, et c'est pour ça que Movim (entre autres) préconise plutôt Métronome. Est-ce qu'il y a autre chose qu'il faut savoir sur Prosody qui n'est pas bon ? (la page officielle de Metronome liste plein de choses, mais c'est un peu vague …)

              • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Mh à ma connaissance il y n'y a rien d'autre de très préoccupant, mais au final c'est le plus handicapant avec ce serveur. Metronome est un fork vraiment sympa puisque maintenu et enrichi, et très léger comme Prosody.

            • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

              Posté par . Évalué à 3.

              Je vois Movim comme un Proof of Concept pour le moment

              Euh, sauf si le site a beaucoup changé, vous ne le marketez pas vraiment comme un PoC. Ce peut être trompeur.

              • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Je vois Movim comme

                Mon avis n'engage que moi :) Un proof of concept ne signifie pas pourtant inutile, simplement qu'il implémente pour la première fois plein de choses et que perso je ne sais pas si ça répond à un besoin. En tout cas c'est là et ça n'attend que des feedbacks :)

                • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ce n'est pas une question d'utilité, c'est une question de finition. Pour un PoC, Movim a un bien joli site (ce n'est pas ironique du tout, j'aime vraiment bien), qui laisse l'impression d'un produit abouti, fini, et largement testé.

            • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ton serveur implémente t-il correctement XMPP ?

              J'ai testé avec mon serveur (ejabberd) et avec mon @jabber.fr

    • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Sinon as tu jeté un œil à Buddycloud, Friendica, Lorea, le fork de Diaspora (dont j'ai oublié le nom), pump.io, Gnu Social/StatusNet/Free social et Tent ?

      Il y a aussi seenthis (plutôt francophone) et reddit qui sont à la fois des plateformes en production et disponible en téléchargement.

      Dolphin est aussi une plateforme alternative.

      • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        à part reddit (qui n'est pas libre, si ?) je ne connais pas les autres. Est-ce qu'ils sont libres ? Qu'est-ce qu'ils permettent de faire ?

        • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pour seenthis il y a eu une dépếche :)

          Reddit (ou reddit-dev) est disponible sur github

          Dolphin c'est un produit russe de chez Boonex que je n'avais pas regardé depuis longtemps mais, c'est bizarre, avant c'était écrit fièrement "opensource" partout, y compris la page d'accueil (ou voir par exemple ici) mais ce terme a été banni, et leur conditions d'utilisation sont alambiquées et contradictoire avec la licence CC-by 3.0 toujours en vigueur, j'ai également vérifié dans le paquet en download, qu'ils appellent… "trial download". À ignorer du coup, je suppose, il a même été viré de la liste de la page de comparaison des plateformes de réseau social de wikipedia.

    • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

      Posté par . Évalué à 9.

      Movim, SàT, Jappix, Friendica/Red, Buddycloud, Lorea, Elgg (connaissait même pas celui-là et pourtant il a l'air pas mal mûr!), GNU Social, etc.

      À quand un congrès pour s'assurer que tout ce bordel travaille un peu ensemble?
      Je sais qu'il y a des contacts entre toi (SàT) et les équipes de Movim et Jappix, mais en dehors de ça, j'ai l'impression de voir N projets NIH.
      Le Libre, c'est le choix, mais même les environnements de bureau ont réussi à se mettre d'accord autour de freedesktop.

      (Ah, et vu que le PHP se fait régulièrement défoncer dans les débats sur les langages de dév, pourquoi presque tout le monde l'utilise à la fin?)

      • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        On a choisi XMPP (qui a ses qualités et ses défauts) justement pour pouvoir travailler sur une base commune, qui est déjà suffisamment extensible pour permettre tout ce qu'on veut.

        Les autres projets ont choisi de faire leur propre protocole, c'est à mon avis une erreur, mais ils ont leur raisons. Je ne sais pas s'ils ont l'intention de standardiser leurs trucs respectifs (j'imagine qu'ils ont tous l'espoir de devenir suffisamment populaires qu'ils deviennent des standards de fait, mais peut-être que je me trompe).

        Enfin bref, de mon point de vue, XMPP a déjà toutes les qualités pour être le « posix » de la communication (mais y'a encore du boulot pour le microblogage).

        Le choix de PHP ça peut être stratégique, ou tout simplement parce que c'est le langage que les dév à l'origine d'un projet connaissent le mieux. Pour Movim je sais que c'était stratégique: pouvoir être facilement installable y compris sur un serveur mutualisé (qui fournissent presque toujours un PHP plus ou moins récent). D'autres ont fait d'autres choix (Diaspora c'est Ruby, Newebe* et nous c'est Python), question de goût/point de vue. En tout cas je ne regrette pas une seconde d'être parti sur Python :)

        En tout cas, je ne serai pas contre voir un planet dédié à ce genre d'outils, et des réunions de temps en temps…

        *P.-S.: honte sur moi j'ai oublié de citer Newebe tout à l'heure !

      • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Elgg ne joue pas dans la même catégorie que les autres projets vu que c'est juste un réseau social centralisé…

        Et il a plusieurs gens qui ont un business model autour de elgg:
        http://www.webgalli.com/

        Je retrouve plus le second lien…

      • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le drame c'est que les gros projets tels que Diaspora font des choix techniques horribles (langage, protocole non documenté, gestion des priorités). pump.io (StatusNet) n'a même pas de messagerie instantanée alors qu'il se prétend réseau social. Ces gens devront-ils recourir à un autre réseau comme Skype pour communiquer ? Avec d'autres listes d'amis ? Ou reposer sur le client-à-client (!) ? À quoi bon ? Mon point de vue est de savoir ce que l'on veut : une belle architecture moderne ou avoir une chance de grandir ? Si on veut être viral, il faut une techno qui l'est.

        • XMPP est utilisé par des milliers de personnes, pourquoi ne pas commencer par eux ? Les utilisateurs du réseau XMPP sont un public de choix puisque déjà inscrits sur votre réseau, ils n'ont qu'à se logguer pour évoluer de la messagerie instantanée vers des fonctionnalités « sociales » classiques type microblogging. Je peux comprendre que XMPP ne réponde pas à tous les besoins, mais n'est-ce pas un protocole justement évolutif qui ne demande qu'à évoluer ? Il n'est pas plus complexe à gérer qu'un compte email pour l'utilisateur et il offre des passerelles vers d'autres réseaux tels qu'IRC tout en étant extrêmement robuste puisqu'implémenté dans au moins 6 logiciels différents (qui apportent soit légèreté, soit interface d'administration, soit multiplateforme, etc).

        • Movim a tout misé sur le PHP, un enfant de 14 ans peut déployer un blog WordPres sur un hébergeur glané sur Google. Quel développeur aujourd'hui ne connaît pas le PHP ? Friendica a aussi fait le choix du PHP, mais là encore, pas de messagerie instantanée, et surtout enfermé dans le web.

        • SàT est un client qui vise clairement l'user de la tranche au dessus, celui qui sait ce qu'est un serveur. Il en faut pour tous les goûts, des gens seront bien heureux de le trouver.

        Selon moi la réussite d'un réseau se joue beaucoup sur l'interface, mais pas seulement : il doit être facilement intégrable sur le Web, servir de client à nos anciens réseaux tels que Twitter ou Facebook (recevoir les messages et broadcaster ce qu'on écrit vers eux), et surtout éviter au maximum aux premiers utilisateurs à convaincre d'avoir à inviter leurs amis ou remplir des formulaires, à commencer par l'inscription. Le premier public à cibler est celui qui ne répond pas "j'ai rien à cacher" et qui n'a pas de réseau social à cause de ça.

        • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          les gros projets tels que Diaspora font des choix techniques horribles (langage

          Genre parce que c'est en ruby ?
          Si tu veux être pris au sérieux comme pas par un troll en faveur du projet auquel tu contribues. Surtout lorsqu'ensuite on lit

          Movim a tout misé sur le PHP

          Côté choix technique horrible, c'est plutôt pas mal en effet.

          Le langage reste souvent en réalité anecdotique. Et le meilleur est souvent celui que tu maitrise. Parce que bon installer des softs en nodejs, en ruby, en php, en java c'est aujourd'hui en gros équivalent.
          A la rigueur je dirais qu'un truc qui ne peut pas s'exécuter sur heroku c'est triste aujourd'hui.

          Les utilisateurs du réseau XMPP sont un public de choix

          Sauf qu'ils n'existent pas vraiment. Il y a les utilisateurs de gtalk, les utilisateurs de facebook, les utilisateurs de hipchat, les utilisateurs de …. Mais les utilisateurs de XMPP en soit non. Et d'ailleurs les utilisateurs s'en foutent mais alors vraiment bien de XMPP. Ce qu'ils veulent c'est des fonctionnalité, de l'ergonomie, de l'utilisabilité, du fun (ce que personne n'a vraiment compris quand il y avait msn vs jabber), etc. Mais XMPP on s'en fout en soit. Ce n'est qu'une techno.

          tout en étant extrêmement robuste puisqu'implémenté dans au moins 6 logiciels différents

          Tu peux implémenter un protocole dans autant de logiciel que tu veux ça n'en fait absolument pas quelque chose de robuste.

          • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Si tu veux être pris au sérieux quand tu quotes, soit gentil et laisse ma parenthèse complète. Le langage me semble en effet un frein, d'abord parce que ruby sans Rails, soyons sérieux c'est le désert, ensuite parce que Rails est pas aussi répandu que C, Java ou PHP, enfin parce qu'il faut un environnement particulier pour héberger du RoR. Et ce n'est que le premier mot de ma parenthèse. Tape "hébergeur PHP" dans Google, je pense que ça te donnera une idée concrète.

            En ce qui concerne le public visé, ça me parait raisonnable d'observer tous les réseaux Libres populaires qui existent avant de se lancer. À ma connaissance XMPP est un bon choix. Tu peux m'en citer d'autres si tu veux, mais il serait bon d'en faire une liste à recommander à toute personne qui se lancera à l'avenir.

            Les utilisateurs de Facebook et Google+ sont à mon sens irrécupérables. Ils y sont parce qu'ils approuvent, ou au mieux désapprouvent tout en adorant ce que ça leur procure. Ce projet aurait de toute manière existé dans cette forme ou dans une autre.

            En ce qui concerne le protocole, je prends ça pour de la mauvaise foi ou alors j'attends un peu d'argumentation. Pour moi des spécifications qui ont été lues par des dizaines de dev différents dans une dizaine de projets différents et qui sont inter-opérables, c'est du travail documenté, pérenne et fiable. Sans compter que c'est communautaire et donc qu'il n'y a pas une petite équipe de dev qui décide toute seule.

            • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Si tu veux être pris au sérieux quand tu quotes, soit gentil et laisse ma parenthèse complète

              Je l'aurais fait si je souhaitais parler des deux autres points. Et franchement je ne vois pas le problème de parler d'un des points en particulier, sinon ça veut juste dire que le langage n'est pas un choix horrible.

              il faut un environnement particulier pour héberger du RoR

              heu… il faut un environnement particulier pour héberger quoi que ce soit. Les machines ne sont pas livrées en standard avec du PHP hein.
              Et d'ailleurs aujourd'hui comment se fait une app PHP ? Avec composer en général. On arrive alors grossièrement à exactement la même situation qu'une appli ruby avec bundler (ce qui est quasi tout le temps le cas).

              Ruby sans RoR ? Quel est les problème ? Des app sinatra par exemple ça existe.

              Et ce n'est que le premier mot de ma parenthèse

              Ha ok, donc comme c'est le premier mot il ne faut pas en parler ? Ridicule.

              Les utilisateurs de Facebook et Google+ sont à mon sens irrécupérables

              Voilà pourquoi de nombreux projets "libre" ne fonctionneront jamais à grand échelle.
              Pour se marrer il suffit de voir le nombre de "libriste" ayant un compte facebook, google+, github, etc.
              Et manque de pot ce sont justement les utilisateurs. Et en majorité ils ne sont pas irrécupérables, c'est juste que ce sont des utilisateurs qui s'attachent aux fonctionnalités et non à la philosophie sous-jascente (tu comprends, notre truc il fait moins de chose mais c'est libre et décentralisé. Oui mais je veux faire bla bla. Pas possible mais on est libre et décentralisé -_-)

              ça me parait raisonnable d'observer tous les réseaux Libres populaires qui existent avant de se lancer. À ma connaissance XMPP est un bon choix.

              Mais XMPP est un protocole et non un réseau libre. Et il est populaire essentiellement par les réseaux proprios l'utilisant.

              En ce qui concerne le protocole, je prends ça pour de la mauvaise foi ou alors j'attends un peu d'argumentation.

              Relis bien :

              tout en étant extrêmement robuste puisqu'implémenté dans au moins 6 logiciels différents

              Tu peux implémenter un protocole dans autant de logiciel que tu veux ça n'en fait absolument pas quelque chose de robuste.

              Je persiste, le fait qu'un protocole soit implémenté dans plusieurs logiciel n'a aucune valeur sur le fait que le protocole soit robuste ou non. Il n'y a pas de lien. Je peux faire un protocole moisi et l'implémenter dans plusieurs logiciels, le protocole sera toujours moisi.

              • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Pour se marrer il suffit de voir le nombre de "libriste" ayant un compte facebook, google+, github, etc.

                Quel est le problème avec github? Ce n'est ni une base de données sociales, ni centralisé. Je m'en sers pour sauvegarder et rendre visible mes projets, mais mes données sont hébergés sur mon serveur. Github déconne? Un petit git clone et on en parle plus.

                http://devnewton.bci.im

                • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  ni une base de données sociales

                  Un peu quand même

                  ni centralisé

                  ha si
                  Si tu te limite au dépôt git en effet ça ne l'est pas. Si tu prend en compte la gestion des pull requests, le bug tracker, etc alors oui c'est centralisé.

                  Après moi je n'ai pas de problème avec eux, mais c'est pas libre, c'est centralisé et ça a écrasé toutes les solutions "libres" similaires.

    • [^] # Re: Ça va venir ça va venir

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je suis surpris que personne n'ait parlé de Juick. C'est un site centralisé, non partageur, mais qui a l'énorme avantage de pouvoir être utilisé directement avec son propre compte XMPP: il suffit pour cela de rajouter juick@juick.com dans ses contacts, puis de lui parler pour microblogger: l'organisation des messages se fait automatiquement, il y a moyen de s'abonner au flux d'un compte ou au flux des réponses à un post. Voir la page d'aide.

  • # Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 04/12/13 à 20:54.

    Bonjour,

    j'avoue que je ne crois pas pour l'instant que tous ces projets jappix, salutàtoi, movim, elgg, … vont sortir de la marginalité

    la nette impression que j'en ai, c'est que les gens à l'origine du projet font la même erreur que tous les ingénieurs
    ils ont une solution en tête qu'ils trouvent super intéressante, ils y pensent tout le temps donc elle est super intéressante, ils passent leur temps à la peaufiner et à la mettre en oeuvre au lieu de se demander si elle intéresse plus de 3 pelés et 4 tondus à part eux
    et donc comme tous les ingénieurs ils passent énormément de temps sur une solution dont en réalité tout le monde à part eux se fout éperdument
    Confère l'article plus bas Why Product Fails

    Y'a un gros problème de méthode
    Ce qu'il faudrait faire c'est reprendre l'approche Lean Startup, et ses principes du style :
    Get out of the Building, Find the Pain then Find the Pill

    c'est à dire:

    1. arrêter de coder (oubliez le réflexe débilissime : show me the code)
    2. aller sur le terrain
    3. interviewer les gens dont vous pensez que ce seront vos futurs clients (pas les geeks de linuxfr donc)
    4. vous vous astreignez à ne jamais parlé et justifié le bienfondé de votre solution ("ça vous intéresse un facebook Libre, Décentralisé, Standard et Fédéré ? mais si c'est basé sur XMPP c'est trop cool tu vois") étant donné que les réponses que vous obtiendrez sont inutilisables
    5. à la place vous tâchez de comprendre quels sont les problèmes que eux (pas vous) ont avec Facebook

    Références:

    http://leanstack.com/blog/lessons/why-products-fail
    http://customerdevlabs.com/2013/11/05/how-i-interview-customers/
    http://www.amazon.fr/Lean-Startup-Entrepreneurs-Continuous-Innovation/dp/0307887898

    • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ouais, avec ta méthode la plupart des projets vont perdre leur seul intérêt : s'amuser.
      Beaucoup de gens font des projets dans le seul but de se surpasser ou de s'amuser voire d'apprendre. Quelqu'un qui en freelance veut lancer l'application de la mort est plutôt rare, surtout pour un projet de loisir et non professionnel.

      Laisse les gens coder, si ça leur fait plaisir avant le succès réel du programme. J'ai tendance à penser que de rencontrer les utilisateurs et de déterminer leurs besoins est un autre métier que celui d'informaticien et que cette tâche n'incombe pas forcément à l'initiateur du projet.

      • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Qu'est l'informaticien sans l'utilisateur ?
        D'autant plus dans le cas d'un «réseau social» qui as justement ce but que de rassembler les gens.

        Le domaine du libre est un univers de passionné, et c'est ce qui en fait une part de ces qualités. Mais il as malgré tout le travers de, parfois au nom de cette passion, mettre de coté ce qui fait l'essence même de l'informatique : L'utilisateur.

        L'utilisateur peu vouloir du libre, peu vouloir utiliser un ordinateur et un écosystème informatique dont il as la maitrise, mais n'en restera pas forcément moins un utilisateur qui est bien éloigné des problèmes de code.

        Faire du code pour faire du code n'est pas une finalité en soi.

        • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          D'autant plus dans le cas d'un «réseau social» qui as justement ce but que de rassembler les gens.

          Pour moi faire un réseau social nécessite des compétences qui vont au delà du simple projet informatique pour réussir, ne serait-ce la communication, le design, l'ergonomie qui doivent être bien plus travaillés que bien d'autres projets.

          Mais il as malgré tout le travers de, parfois au nom de cette passion, mettre de coté ce qui fait l'essence même de l'informatique : L'utilisateur.

          L'utilisateur n'est pas toujours monsieur tout le monde. Regarde, des éditeurs de textes bien complets et complexes sont particulièrement appréciés de leur utilisateurs comme Emacs ou vi car ils répondent à des besoins mieux que les autres, ce n'est pas pour autant que tout le monde peut et devrait les utiliser le public étant volontairement restreint pour avoir des qualités propres.

          Puis non, l'informatique n'a pas besoin forcément d'utilisateurs, et encore moins venant du grand public. L'informatique c'est surtout automatiser et simplifier des tâches, souvent d'abord pour soi même en tout égoïsme.

          Faire du code pour faire du code n'est pas une finalité en soi.

          Parfois si, pour la beauté de la chose. Il y a bien des mathématiciens qui pratiquent leur matière seulement pour la beauté derrière ou une autre volonté obscur même si le travail effectué ne servira à personne.

        • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Faire du code pour faire du code n'est pas une finalité en soi.

          Ah bah si, je l'ai fait. J'avais d'ailleurs codé une sorte de réseau social aussi, juste pour le fun. Certes il y avait un objectif sous-jacent (apprendre le PHP… ce n'était pas un troll à la base) mais je n'ai jamais cherché à avoir des utilisateurs. Et pourtant, j'en ai eu (des potes, certes, mais utilisateurs)

          Mais sinon je suis plutôt d'accord, les mecs qui font des réseaux sociaux à priori ne le font pas uniquement pour la beauté du geste (il doit y en avoir, mais ça ne doit pas être la majorité) et cherchent donc généralement à toucher un certain public. Il faut mettre les moyens pour le faire. Diaspora* qui voulait être une alternative crédible à FB me faisait doucement rigoler car en gros ils cherchaient à toucher tout le monde… ils ont revu leur ambition à la baisse depuis et c'est très bien.

          Actuellement ce que je regrette le plus c'est que (quasi) tous les réseaux sociaux Libres cherchent aussi à être décentralisé, comme si l'un ne pouvait pas aller sans l'autre. Libre === décentralisé. Du coup ils doivent faire face à des soucis qui les ralentissent (comment peut-on rechercher un utilisateur ? Comment faire dialoguer les serveurs ? Quel type d'identifiant utiliser pour les utilisateurs ? etc.) et ne peuvent donc pas "innover" ou au moins intégrer des fonctionnalités essentielles (toujours pas de chat sur Diaspora*, je trouve que c'est un comble pour un réseau social)

          Menfin c'est en faisant des erreurs qu'on apprend ;) Puis quelques bonnes idées peuvent ressortir aussi de ces "expérimentations" et faire bouger un peu les choses du coup je les encourage quand même :)

          • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Actuellement ce que je regrette le plus c'est que (quasi) tous les réseaux sociaux Libres cherchent aussi à être décentralisé, comme si l'un ne pouvait pas aller sans l'autre.

            C'est normal, si c'est centralisé, c'est une base de données, pas un réseau.

            http://devnewton.bci.im

            • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              C'est totalement vrai, je n'avais pas vu la nuance. Maintenant la question est : quel est le réel objectif de tous ces gens qui développent des réseaux sociaux ? Serait-ce de réellement proposer un "vrai" réseau social selon la définition pointée par ton lien ? Ou bien ne cherchent-ils pas simplement à "mimer" le comportement de Facebook et consorts ? (comprendre par là proposer un logiciel Libre avec plus ou moins les mêmes fonctionnalités que celles proposées actuellement par les "concurrents" avec l'aspect "réseau != BDD" en arrière plan)

              Si on prend l'exemple de Diaspora*, on nous l'a vendu, au départ, comme un "Facebook-killer". Je suppose donc qu'ils étaient plutôt enclin à "mimer" FB (le + étant censé être la décentralisation qui s'est révélé totalement casse-gueule)

              • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

                Posté par . Évalué à 2.

                Le cas de Diaspora n'est pas forcément représentatif de l'ensemble de la scène "réseau social acentré". Ils ont clairement mis la charrue avant les boeufs - et c'était difficile de faire autrement une fois les fonds levés, c'est vrai.

                Dans le cas d'XMPP, au moins, les choses ont été faites dans l'ordre : réseau d'abord, et ensuite on construit des choses dessus. Bon, il reste encore quelques soucis rédhibitoires. Le fait qu'aucun serveur majeur (non, Métronome n'est pas encore un serveur majeur, ce n'est qu'un fork "social-compliant" de Prosody) ne soit complètement compatible avec ce que les interfaces sociales exigent est ennuyeux. Le fait de nécessiter un serveur autre que Web est un défi en termes de déploiement (on parle de la rareté des hébergements Ruby, mais quid des hébergements "Web+Métronome"?). Enfin, si les trois "grandes" interfaces sociales sont toutes assez bien fichues, elles imposent quand même à l'utilisateur de choisir entre perdre un bras et une jambe :

                • soit on a tous les traitements côté client - et donc juste besoin d'un serveur XMPP, mais en échange c'est "chiant" à installer (Sàt) ;
                • soit on a du Web très complet sans rien côté client, mais besoin de déporter l'ensemble des traitements (dont l'auth) vers le serveur Web (Movim) ;
                • soit on a un vrai client Web qui fait tout le boulot "utile" en Javascript dans le navigateur, mais qui est (encore) assez incomplet côté social (Jappix).

                Je vais faire mon client chiant : le jour où on aura un client Javascript pur, qui se connecte au choix en BOSH ou en Websockets, qui supporte la majorité des (logiciels) serveurs XMPP existants - quitte à dégrader gracieusement s'il manque des fonctionnalités, qui peut ne nécessite rien d'autre côté serveur Web qu'un répertoire et un peu de place, là ce sera gagné côté technique.

                • [^] # First find the pain, then find the pill

                  Posté par . Évalué à -3.

                  ben non, dire que XMPP c'est la solution avant d'avoir cherché à comprendre quel était le problème, c'est ça que j'appelle mettre la charrue avant les boeufs.

                  Pour mettre les boeufs avant la charrue, il faut arrêter de penser solution technique et aller à la rencontre des utilisateurs sur le terrain et les interroger en tête à tête et de manière intelligente (cf l'article que j'ai mis en lien) pour valider quels sont leurs réels problèmes

                  Mon intuition comme ça, c'est que les gens vont sur Facebook parce que personne ne leur a expliqué comment on utilise intelligemment internet et le web.

                  Ne serait-ce pas ça tout simplement le super réseau social décentralisé qu'on cherche à construire ?

                  Dans ce cas, la solution (Faire la pédagogie et améliorer le web pour les utilisateurs lambda) qu'on aurait à mettre en face du problème qu'on aurait validé sur le terrain serait bien différente de ce que tu proposes.

                  • [^] # Re: First find the pain, then find the pill

                    Posté par . Évalué à 7.

                    Mon intuition comme ça, c'est que les gens vont sur Facebook parce que personne ne leur a expliqué comment on utilise intelligemment internet et le web.

                    Non, ils vont sur Facebook parce que Facebook leur propose un tas de fonctionnalités qui leur plaisent sans leur expliquer ce qu'ils doivent en faire ou pas. Facebook n'est pas adopté par contrainte, mais par attrait. Donner des leçons et dire ce qu'il faut ou ne pas faire, ce n'est pas jouer sur l'attrait.

                    Au passage, c'est très paternaliste de déclarer ainsi que les utilisateurs de FB sont des ignorants qui ne savent pas utiliser "intelligemment" le web. Heureusement que tu arrives à leur secours…

                    Dans ce cas, la solution (Faire la pédagogie et améliorer le web pour les utilisateurs lambda) qu'on aurait à mettre en face du problème qu'on aurait validé sur le terrain serait bien différente de ce que tu proposes.

                    La solution de la pédagogie n'a pas à venir d'un projet de réseau social Libre. Ou alors c'est la garantie suprême 0 utilisateur hors du cercle de potes geeks: "Viens chez nous, je vais te bassiner avec mes leçons et t'expliquer la vie sur le web!"

                    À la limite, tu pourrais parler d'une campagne de pub et de sensibilisation. Mais on dérive complètement: lui veut développer un réseau social Libre, pas refaire l'éducation des gens. Ce sont 2 activités complètement distinctes.

                    • [^] # Re: First find the pain, then find the pill

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Ce sont 2 activités complètement distinctes.

                      J'irais même un peu plus loin : ce que d'aucuns veulent, c'est pas tant développer un RSL (réseau social libre), ni même en avoir un à disposition. Ce qu'ils veulent, c'est avoir leurs potes dessus. Ce qu'ils veulent, c'est que Facebook cesse d'exister d'autorité, et que tous les comptes Facebook soient automagiquement migrés vers .

                      Clairement, si c'est ça la motivation pour développer, autant oublier tout de suite, sortir prendre l'air et parler à des gens avec le meilleur réseau social au monde. Parce que ça ne marchera pas.

                      Quel que soi(en)t le(s) moyen(s) technique(s) que vous choisissez pour être joignable, vos amis ne les utiliseront que si l'effort demandé est négligeable devant l'attrait de pouvoir vous parler/lire. Vous voulez que les gens se créent un compte sur votre super RSL? Utilisez ce dernier pour publier des choses pertinentes, et si possibles polémiques. Nul doute que des gens se connecteront pour vous donner leur avis.

                      Un poste plus haut expliquait que la réponse du Libre à Facebook ne doit PAS être pédagogique. C'est faux, elle est éminemment pédagogique. Juste, ce n'est pas une pédagogie à appliquer à autrui, mais à soi-même.

                      • [^] # Les utilisateurs-produits sont-ils satisfaits de Facebook ?

                        Posté par . Évalué à -2.

                        Un poste plus haut expliquait que la réponse du Libre à Facebook ne doit PAS être pédagogique. C'est faux, elle est éminemment pédagogique. Juste, ce n'est pas une pédagogie à appliquer à autrui, mais à soi-même.

                        Alors je suis plutôt d'accord avec toi ; mais dans mon cas, je ne me sens pas tellement concerné. J'utilise surtout mail, web, internet, … Pour le reste, j'utilise avec modération google+ et ça me satisfait largement, je ne rêve pas d'un truc RSL XMPP based ou quoi que ce soit. Je donnais juste gratuitement un conseil pour ceux qui voulaient faire un RSL

                        Bon par contre, le monsieur qui m'a répondu m'a l'air d'une naïveté confondante.

                        Il a l'air de croire que les gens font sur Facebook parce qu'ils en sont satisfaits

                        Alors qu'en fait c'est que le Design de Facebook lui-même qui a été pensé pour qu'ils y viennent chaque putain de jour que dieu fait. Facebook n'offre absolument aucune fonctionnalité innovante par rapport à l'internet et au web (en fait Facebook, c'est tout simplement le web privatisé, clôturé par une seule compagnie sous contrôle de ses actionnaires et du gouvernement US). Mais chaque ligne de code rajoutée par facebook n'est écrite que dans un seul but : forcer pas très subtilement une proportion toujours plus grande des utilisateurs-produits de Facebook a revenir sur Facebook chaque putain de jour que Dieu fait.

                        C'est comme ça que Facebook convainc les grands annonceurs de passer par eux plutôt que par TF1
                        Pas en disant nous avons théoriquement 1 milliard d'utilisateurs
                        Mais: nous avons fait en sorte que > 50% de nos utilisateurs-produits reviennent sur Facebook chaque putain de jour que Dieu fait
                        Or avoir un chiffre aussi élevé est totalement incompatible avec rendre un service de qualité à ses utilisateurs.

                        Zuckerberg n'en fait d'ailleurs pas mystère, voici ce qu'il a déclaré à ses utilisateurs via presse interposée
                        Vous verrez, c'est d'un cynisme incroyable mais la suite a prouvé qu'il avait raison :

                        Here’s what’s going to happen: Facebook will introduce a bunch of new features to the site that everyone will hate and that will make your experience worse, you will complain about it, and then you will realize you are utterly powerless to do anything about these new features, at which point you will move on and continue to use our product every single day

                        Facebook CEO Mark Zuckerberg.
                        http://www.theonion.com/articles/facebook-we-will-make-our-product-worse-you-will-b,33074/

                        • [^] # Re: Les utilisateurs-produits sont-ils satisfaits de Facebook ?

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Facebook est effectivement tellement pourri et inutilisable que tout le monde s'en sert.

                          Sérieusement??

                          Effectivement, il est grand temps de sortir voir les utilisateurs, et se rendre compte qu'ils vont tous les jours sur Facebook et qu'ils en sont contents! Si tu leur poses la question, ils vont peut-être râler parce que maintenant ils vont sur Facebook ET GooglePlus, et que ce serait quand même plus simple s'il n'y en avait qu'un.

                          Oui, Facebook fait en sorte que ses utilisateurs reviennent.
                          GMail aussi, j'en conclus que GMail est vraiment un webmail pourri.
                          Tous les sites d'information, c'est vraiment trop de la merde.
                          Et que dire de linuxfr?!

                          Enfin, le top pour la fin:
                          Tu cites un articles de theonion.
                          À ta place j'irai me cacher très loin. TheOnion, c'est l'équivalent américain de "Le Gorafi" chez nous (et vice-versa…).

                          Encore un peu et tu vas nous citer Groland?

                          • [^] # Re: Les utilisateurs-produits sont-ils satisfaits de Facebook ?

                            Posté par . Évalué à -4.

                            Bon apparemment tu as raison sur ce qui n'est pas important et tort sur le reste.
                            Je ne connaissais pas the onion qui s'avère effectivement être un journal satirique, mais il est certains bouffons du roi qui disent à propos du roi les vérités que personne d'autre n'osent dire. C'est pourquoi quelqu'un comme Coluche est immortel.

                            En tous cas le fait que le business modell est basé sur le pourcentage hallucinant (> 50%) d'utilisateurs qui retournent sur Facebook "every single day" est lui bien réel.

                            Et tu as l'air de ne pas comprendre, mais ça n'a guère d'importance, qu'à ce niveau là, ce n'est pas parce qu'on rend un service de qualité qu'autant de gens font ça, mais parce que Facebook a été pensé pour que ça devienne une addiction. C'est leur business modell, inutile de leur en vouloir, il faut juste les fuir. Et certainement pas réinventer Facebook en libre, ça a exactement 0% d'intérêt.

                            Facebook - Wasting People Lives since 2004

                            Time = Life, Therefore, waste your time and waste of your life, or master your time and master your life - Alan Lakein

                            • [^] # Re: Les utilisateurs-produits sont-ils satisfaits de Facebook ?

                              Posté par . Évalué à 5.

                              Et tu as l'air de ne pas comprendre, mais ça n'a guère d'importance, qu'à ce niveau là, ce n'est pas parce qu'on rend un service de qualité qu'autant de gens font ça, mais parce que Facebook a été pensé pour que ça devienne une addiction. C'est leur business modell, inutile de leur en vouloir, il faut juste les fuir. Et certainement pas réinventer Facebook en libre, ça a exactement 0% d'intérêt.

                              Ce que tu refuses obstinément de comprendre, c'est que les utilisateurs sont des drogués consentants.
                              Tu veux leur apprendre à mieux utiliser le web et/ou internet, mais t'es-tu demandé s'ils avaient l'envie d'apprendre? La réponse est à forte majorité non! Ça juste marche comme ça, même s'il faut y aller tous les jours, et y'a pas besoin d'apprendre quoi que ce soit.
                              Demande-leur donc si ça les fait chier d'aller sur FB "régulièrement": ce sera soit simplement "non, pourquoi?" ou alors "j'y vais pas tout le temps! je reçois tout sur mon portable!".

                              C'est évidemment le but de FB, mais les utilisateurs ne sont pas masochistes ou cons. Ils n'ont juste pas les priorités qu'un développeur ou un geek pourrait penser.

                              Alors venir affirmer haut et fort qu'en fait c'est de la merde, ça ne peut générer qu'une réaction: c'est quoi ton alternative qui est tellement mieux? Je vais où pour l'essayer là tout de suite?
                              Si tu as suffisamment de choses intéressantes en plus que Facebook (applis à la con, etc.), le point suivant sera le nombre d'inscrits au service et/ou la "compatibilité" avec l'existant.

                              Tu as raison sur un point: il ne faut pas recopier un Facebook. Aucune chance de marcher. Il faut faire beaucoup mieux, avec passerelle vers FB, et avec toutes les conneries populaires sur FB.
                              L'argument "on ne va pas tous les jours sur la page", ça ne tiendra pas plus de quelques secondes. Autant dire à un drogué qu'il peut choisir de ne pas prendre sa dose.

                              • [^] # problème concret : les adresses mails des contacts facebook

                                Posté par . Évalué à -2.

                                Merci pour ta réponse, intéressante, on converge finalement :)

                                Facebook est avant tout une addiction, et doit être compris comme tel.
                                Tu as tout à fait raison quand tu dis qu'une forte majorité ne désire pas se libérer de son addiction en ce moment. C'est toujours quelquechose de difficile de se libérer d'une addiction. Moi-même j'ai du découvrir Facebook en 2006 et je n'ai supprimé mon compte définitivement que le 1er janvier 2012. Ce n'est donc certainement pas moi qui leur jetterait la pierre.

                                Mais attends, en admettons que seule une minorité de 10% a pris conscience de son addiction, et est prête à s'en débarasser si on lui indique la marche à suivre, ça fait un nombre considérable de gens étant donné qu'il y a plus de 500 000 000 d'addicts à Facebook !

                                Mon alternative à Facebook c'est tout simplement internet et le web.
                                Tout ce que fait Facebook, l'internet et le web le fait beaucoup mieux.
                                Il y a moins à réinventer qu'à expliquer mieux et améliorer l'intégration.

                                ça m'a frappé quand j'ai interrogé ma cousine de 18 ans, je lui ai demandé sans la juger à quoi facebook lui était réellement utile. Elle m'a dit que dans sa classe, le travail de groupe se faisait via Facebook et les corrections de la prof également.

                                Mais c'est fou, je lui ai dis, je peux te montrer des outils sur le web énormément mieux pour faire ça, de google docs à framablog en passant par l'email.

                                Et là elle m'a remonté un besoin très concret :

                                Oui, mais le problème c'est que nous ne connaissons pas les adresses emails de nos copains/copines/camarades de classes

                                Et là je me suis rappelé du jour où Facebook avait remplacé les vrais adresses emails par des trucs bidons login@facebook.com, évènement dont j'avais totalement sous-estimé la portée et qui bloque tout le reste.

                                Donc tu vois ce genre d'interview est incroyablement utile parce qu'elle permet de faire un pivot de "faire un facebook libre basé sur XMPP" à

                                il faut trouver un moyen, application facebook par exemple, pour redonner aux gens les adresses emails de leurs contacts

                                • [^] # Re: problème concret : les adresses mails des contacts facebook

                                  Posté par . Évalué à 7.

                                  Oui, mais le problème c'est que nous ne connaissons pas les adresses emails de nos copains/copines/camarades de classes
                                  

                                  Et là je me suis rappelé du jour où Facebook avait remplacé les vrais adresses emails par des trucs bidons login@facebook.com, évènement dont j'avais totalement sous-estimé la portée et qui bloque tout le reste.

                                  Donc tu vois ce genre d'interview est incroyablement utile parce qu'elle permet de faire un pivot de "faire un facebook libre basé sur XMPP" à

                                  il faut trouver un moyen, application facebook par exemple, pour redonner aux gens les adresses emails de leurs contacts

                                  Je pense que je n'aurais pas eu besoin d'interroger ta cousine pour savoir qu'un réseau alternatif aura besoin… d'un annuaire!

                                  Ce que vous avez raté dans la conversation, elle parce qu'on ne se rend jamais compte de ce qui va manquer avant de le perdre, et toi parce que tu lui parles avec les réponses en tête, c'est que sur Facebook, tous les échanges sont centralisés. Si tu la fais passer aux mails, GoogleDocs (pas top pour la liberté non plus d'ailleurs, on remplace une cage par une autre) et Framablog, ils vont galérer pour retrouver la moindre information de plus de 2 semaines.

                                  J'ajoute que la conversation ne devait pas être si approfondie, ou alors leur utilisation de FB vraiment triviale, parce que tu ne mentionnes aucune fonctionnalité en particulier.
                                  Ils publient dans un groupe. Est-ce qu'ils utilisent le chat? Est-ce qu'ils utilisent d'autres fonctionnalités de FB de façon régulière? occasionnelle? Comment ils se tiennent au courant des dernières publis, en y allant tous les jours? Quelle est la fréquence des publications? Quelle genre de publication? Quel genre de documents? Y'a-t-il des règles explicites ou implicites sur qui publie quoi et quand? Ont-ils des besoins en gestion de révision? Est-ce qu'ils font des sous-groupes? Ont-ils une durée de vie limitée? Quel "protocole" de fait utilisent-ils pour créer et détruire ces sous-groupes?

                                  Tu vois, autant de questions qui t'éviteraient de les envoyer essayer une solution pas adaptée, et après le premier échec, tu crois qu'ils auront envie d'essayer une autre de te propositions?
                                  Deuxième observation que tu feras si tu m'écoutes: répondre à toutes ces questions est diablement chiant pour eux, parce qu'ils ne te doivent rien, et ne s'attendent ni ne souhaitent un quelconque changement. On sait ce qu'on perd, on ne sait jamais ce qu'on gagne.
                                  Troisième observation: si tu leur demande "quelle fonctionnalité de FB vous utilisez?", ils ne sauront pas répondre à la question tant ils ne seront pas capables de discerner ces fonctionnalités. "Je clique là et ça marche!" Pourquoi auraient-ils besoin d'en savoir plus?

                                  Pour répondre à ce genre de besoin en partant du besoin, il faut:
                                  1.Passer énormément de temps à regarder comment ils travaillent et quelles méthodes ils utilisent
                                  2.Inutile de leur demander comment améliorer, savoir ce qui est possible et ne l'est pas est un boulot technique. C'est à toi de le trouver.
                                  3.Leur vendre ta solution. Loin d'être aussi évident quand l'actuelle "juste marche". Tu peux leur sortir les arguments apocalyptiques sur FB qui devient payant ou ferme les comptes ou autre, la réponse sera "si vraiment on n'a plus le choix, on ira ailleurs!". Il faut que ta solution leur apporte quelque chose de vraiment utile, genre indispensable une fois essayé (ou dit autrement: "killer-features"!)
                                  4.S'assurer que la transition se fasse en douceur, parce qu'il y aura toujours des grincheux pour dire que "c'était mieux avant", et au moindre problème pas corrigé illico, ce sera un retour en arrière général.

                                  Voilà, c'est pour ça que les migrations en entreprises sont si difficiles. Tu notes que la partie implémentation n'est pas la plus lourdingue, du coup.

                                  Chez le grand public, la différence, c'est qu'il n'y a pas de patron qui tape du poing sur la table pour forcer un peu la main.

                                  Mais on est de toute façon complètement hors sujet, parce que les dévs des projets Libres sont probablement beaucoup moins intéressés par ce travail, qui n'a quasiment rien à voir avec le leur, que par le développement, qui est leur "truc". Et je ne leur reprocherais certainement pas.
                                  L'espoir, c'est qu'ils développent une solution qui plaise "naturellement", ou tout simplement: les retours des curieux enthousiastes et éclairés, qui pourraient être suffisants pour remplacer toute la procédure plus haut!

                                  • [^] # Re: problème concret : les adresses mails des contacts facebook

                                    Posté par . Évalué à -4.

                                    Ton analyse extrêmement détaillée serait utile si on désirait faire from scratch un clône libre de Facebook à la Diaspora.

                                    Mais je pense que il faut bien se garder de ça. Ne pas réinventer la roue. Tout ce que Facebook fait, le Web (puisque c'est ça mon alternative) le fait beaucoup mieux. Il y a une offre pléthorique de services déjà existants qui chacun dans son rôle est tellement meilleur que son équivalent chez Facebook ! Dans un réseau de 760 000 000 de sites différents la richesse et la qualité des services offerts est intrinsèquement tellement meilleur que celui de UN seul site !

                                    L'annuaire est donc tout trouvé : c'est l'annuaire des adresses emails que chacun a déjà.
                                    Quand on a ses mails sur Google Contacts par exemple, il y a une API accessible à tout développeur qui fait qu'on peut retrouver ses amis sur n'importe quel autre site facilement.

                                    Ce que prouve l'interview avec ma cousine, c'est qu'il y a une grande différence entre les early adopters de Facebook dont j'ai fait partie et les utilisateurs actuels. Nous avions déjà l'email pour communiquer, Facebook est venu en plus, et au début on pouvait même se servir de Facebook pour glaner d'autres adresses emails.

                                    Les Facebook native sont au contraire emprisonnés dans Facebook puisque rien que le fait de communiquer avec leurs amis en dehors de Facebook est galère, car Facebook est leur premier moyen de communication avec leurs amis, et que eux n'ont plus les coordonnées de leurs contacts facebook en dehors de Facebook. Et bien entendu, Facebook contrairement à Google Contacts n'offre pas d'API qui permettrait à des développeurs de les tirer de ce pétrin.

                                    • [^] # Re: problème concret : les adresses mails des contacts facebook

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                                      Tout ce que Facebook fait, le Web le fait

                                      Faux.

                                      Facebook, c'est un concept super simple à la base.

                                      Facebook c'est un bête forum de discussion, comme ceux des années 80, sauf que la fonctionnalité qui tue, c'est qu'il n'y a pas des fil de discussion « voiture », « informatique, « chatons mignons » où chaque personne ajoute son commentaire, mais chaque fil de discussion est une personne et chaque personne y parle voiture, informatique ou chaton mignon. Facebook c'est juste un forum où le fil de discussion n'est pas un sujet mais une personne, et chaque fil de discussion a son annuaire. Le truc qui se rapproche le plus de Facebook sur le web c'est le blog. Mais le blog n'est pas encore assez broadcast. Ce que Facebook ajoute aux blogs, c'est que chaque personne a un planet qui correspond à son annuaire.

                                      c'est l'annuaire des adresses emails

                                      Faux

                                      En tant qu'annuaire, l'annuaire des adresse e-mails pourraient être l'annuaire si chaque fournisseur de mail fournissait un service broadcast compatible et dont les identifiants seraient homonymes aux adresse e-mails.

                                      Le courriel ne peut pas remplacer facebook. Le courriel c'est du point à point, Facebook fait du broadcast (idem Twitter). Tu peux bricoler du multicast avec les mails en mettant pleins de destinataires et en priant que tous ceux qui répondront remettront à leur tour les mêmes destinataires, mais ça n'est pas du tout le même outil.

                                      rien que le fait de communiquer avec leurs amis en dehors de Facebook est galère

                                      Les méthodes de communication sont variables et l'une ne remplace pas l'autre, ce qui se passe avec Facebook, c'est que tu publies un contenu que tu sais pouvoir être lu par ton cercle d'ami, mais tu n'adresses pas nommément chaque ami. C'est exactement pourquoi l'on supporte d'avoir 300 amis qui partagent des photos de chatons alors qu'on ne supporterai pas un seul contact qui partagerai par chaîne de mail les mêmes photos de chatons. Le « broadcast » facebook ne t'es pas adressé, il t'es seulement accessible. Techniquement ça ne change pas grand chose, mais la nuance est de taille : tu ne te sens pas agressé par les centaines de « broadcast » de chatons mignons alors qu'au bout de deux chaînes de mail tu as envie d'étriper quelqu'un.

                                      On peut analyser ces différents outils selon l'angle de la caractériologie : le courriel est un outil pour conquérir par agression, un outil comme facebook est un outil pour conquérir par séduction. Il n'y pas de jugement de valeur ici, mais le premier est un outil pour réclamer la disponibilité d'un autre, le second est un outil pour se révéler disponible à un autre. Les deux visent à réaliser des disponibilités mutuelles, mais la méthode est différente.

                                      Si quelqu'un s'est habitué à communiqué avec des outils comme Facebook, lui proposer le mail à la place sera inefficace, il pourra toujours en théorie véhiculer son message, sauf que la méthode ne correspondra pas à son caractère. C'est comme demander à un introverti de chanter sons un balcon alors qu'il a plutôt caractère à écrire des lettres sentimentales.

                                      Les Facebook native sont au contraire emprisonnés dans Facebook puisque […] n'ont plus les coordonnées de leurs contacts facebook.

                                      Si tu développais un outil à la facebook basé sur XMPP, les gens ne connaîtraient pas plus les coordonnées XMPP de leurs contact. Certes, l'annuaire seraient en leur possession. Mais pourquoi les gens n'ont pas conscience du fait qu'ils ne possèdent pas l'annuaire ? Parce que comme indiqué plus haut, la méthode d'expression est différente du mail. L'annuaire du mail sert à adresser une personne. L'annuaire Facebook sert à identifier une personne.
                                      Si tu veux remplacer Facebook, il te faut fournir un outil où l'annuaire ne sert pas d'abord à adresser, où l'adressage n'est pas un prérequis pour échanger et n'est qu'un outil technique. Les gens ne ressentent pas la nécessité de pouvoir sauvegarder l'annuaire de facebook parce qu'ils ne se servent pas eux-même de l'annuaire.

                                      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

            • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              C'est normal, si c'est centralisé, c'est une base de données, pas un réseau.

              L'ânerie puissance 1000! Quand on parle de réseau social, on parle des liens entre les gens, pas de comment ça fonctionne!

              • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

                Posté par . Évalué à 5.

                Sans être aussi agressif, je ne peux qu'acquiescer sur le fond:
                L'utilisateur final se fiche (au moins aujourd'hui et en supposant qu'on parle des utilisateurs de FB/G+/autre) que ce soit une base de données ou que ce soit centralisé.
                Sa définition d'un réseau social, c'est un outil qui permet de communiquer, s'exprimer, et suivre les publications des autres.

                Si tu veux vendre la décentralisation, parle de ce que ça apporte concrètement aux utilisateurs, sinon c'est un détail d'implémentation dont l'utilisateur se fout (au même titre que le langage de développement, l'architecture, le protocole, etc.)

      • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

        Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 04/12/13 à 22:41.

        Ouais, avec ta méthode la plupart des projets vont perdre leur seul intérêt : s'amuser.
        Beaucoup de gens font des projets dans le seul but de se surpasser ou de s'amuser voire d'apprendre. Quelqu'un qui en freelance veut lancer l'application de la mort est plutôt rare, surtout pour un projet de loisir et non professionnel.

        Euh non, je ne vois pas en quoi ce serait incompatible du tout

        Je trouve personnellement très gratifiant pour mes projets persos de ressentir qu'ils soulagent un peu un problème important qu'on les gens, même si le projet lui-même est super simple
        La satisfaction qu'on a à avoir réussi à maitriser tel framefork java/j2ee super compliqué techniquement est bien moindre que celle qu'on a à voir son projet de plus en plus utilisé.
        Et pour info, 80 à 90% des startups échouent.
        C'est bien la preuve que les gens qui s'investissent avec de l'argent pour de l'argent font les mêmes erreurs que les gens qui font ça en libre et pour la gloire :

        Se lancer à fond dans une solution avant d'avoir validé qu'il y a un problème suffisamment important pour que le résoudre soit digne de notre temps et de notre énergie, les deux denrées précieuses dans tous les cas, en libre ou en non libre, à but lucratif ou non lucratif

        Laisse les gens coder, si ça leur fait plaisir avant le succès réel du programme. J'ai tendance à penser que de rencontrer les utilisateurs et de déterminer leurs besoins est un autre métier que celui d'informaticien et que cette tâche n'incombe pas forcément à l'initiateur du projet.

        Je ne crois pas du tout à la division du travail dans ce domaine. Nous autres informaticiens savons tellement mieux que les non-informaticiens ce que l'informatique rend possible qu'il nous est plus aisé, à nous, de nous former à écouter les problèmes des gens, que ça l'est pour les non-informaticiens d'avoir les repères essentiels en informatique.

    • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

      Posté par . Évalué à 10.

      Je vais te donner un autre point de vue, celui de Guy Kawasaki (tu pourras te renseigner si tu connais pas le bonhomme, mais disons que je lui donne également une certaine crédibilité):
      "À quoi reconnait-on une startup prometteuse? Quels sont les critères?"

      Il commence toujours par rappeler que si formule magique il y avait, il serait multimilliardaire.
      Mais à la fin, ce qui capte le plus facilement son attention, il le décrit comme ça:
      "Two guys in a garage developing a product they want to use".
      ("Deux mecs dans un garage qui développe un produit qu'ils veulent utiliser").

      La plupart des projets Libres sont portés par des bénévoles. Les bénévoles codent des outils qui les intéressent.

      C'est très bien de demander aux gens de quoi ils ont besoin, mais je vais te donner une autre grande leçon marketing:
      La plupart des gens n'ont absolument aucune idée de ce dont ils ont besoin! Et quand bien même tu implémenterais le fatras de réponse que tu obtiendrais, ils réaliseraient alors qu'en fait non, ce n'est pas ça qu'ils veulent.

      L'approche "Lean", pour moi, elle est pertinente quand tu développes des outils pour les pros. Pour le grand public, il vaut mieux avoir du nez.

      • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

        Posté par . Évalué à -3.

        C'est très bien de demander aux gens de quoi ils ont besoin, mais je vais te donner une autre grande leçon marketing:
        La plupart des gens n'ont absolument aucune idée de ce dont ils ont besoin! Et quand bien même tu implémenterais le fatras de réponse que tu obtiendrais, ils réaliseraient alors qu'en fait non, ce n'est pas ça qu'ils veulent.

        Euh oui c'est d'ailleurs exactement ce qui explique le lien "How I interview consumers" qui explique justement comment s'y prendre de manière moins bête.

      • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        je suis d'accord, il ne faut surtout pas compter sur les utilisateurs pour expliquer ce dont ils ont réellement besoin. Et c'est normal, on ne peut pas demander aux gens d'inventer quelque chose dans un domaine qu'ils ne maîtrisent pas.
        Ford disait d'ailleurs (enfin, peut-être que c'est une légende urbaine) que ce que demandaient les gens, c'était une calèche avec des chevaux plus rapides, pas une voiture.

    • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

      Posté par . Évalué à 3.

      Avec ta méthode Twitter n'aurait jamais existé.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Q: ça vous intéresse un réseau social distribué ? R: 42

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est bien de savoir faire de la démagogie, j'aimerai juste rappeller avant de mettre pêle mêle des logiciels à structure centralisée et d'autres décentralisée, que Movim, Jappix et SàT reposent sur un réseau existants ET QUE CE NE SONT QUE DES CIENTS XMPP. Ça suffi, ça fait des années qu'on le répète maintenant, il faut chercher un peu. Ces projets n'inventent pas le réseau, ils avancent avec les contraintes qui leurs sont imposées par un protocole qui est un standard de l'IETF. En d'autres mots ils n'offrent que des interfaces supplémentaires pour le même serveur.

      Par conséquent ils sont bien libres de partir avec une idée en tête et de réaliser n'importe quoi car tous ces logiciels sont interopérables. Contrairement à Diaspora. Contrairement à StatusNet qui a tout cassé cette année en changeant de serveur, et qui n'avait pas d'implémentation serveur concurrente alors que ça faisait des années qu'un écosystème essayait de naître autour (plugins, clients, utilisation de l'API).

      L'important ce n'est pas qu'on passe 10 ans à réfléchir et que personne n'ose rien commencer, l'important c'est que 100 000 projets naissent et meurent, la diversité et la sélection naturelle feront des plus populaires le succès de demain. C'est comme ça le Libre. Ya pas de front commun. Mais on avance tant que le protocole est standard. Gajim et Pidgin sont deux belles réussites complémentaires dans leur domaine.

  • # Y en a d'autres

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Pour un projet j'en ai essayé pas mal des scripts pour monter un réseau communautaire. Mon cahier des charges était :
    - Apache;
    - Php;
    - MySql;
    - … Et rien d'autres.

    J'ai testé Buddypress basé sur Wordpress, l'intérêt est d'avoir accès à tout l'éco-système Wordpress (thèmes et plugins) mais je n'ai pas été convaincu par budypress (c'était il y a 2 ans et j'ai l'impression que ça a pas mal bougé depuis). Elgg a fait partie de mes tests, une catastrophe. Fouilli, pas ou peu de doc, trop compliqué à utiliser pour des non informaticiens. Puis je suis tombé sur Oxwall, il est très facile à administrer, encore plus simple à utiliser et le nombre de plugins suffit largement pour monter un réseau. Installation, personnalisation, petit dev. Ca m'a pris 2 week-end sans me mettre la pression pour le passer en prod.

    Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: Y en a d'autres

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Elgg a fait partie de mes tests, une catastrophe. Fouilli, pas ou peu de doc, trop compliqué à utiliser pour
      des non informaticiens.

      Euh, tu parles de la doc pour les développeur?
      http://docs.elgg.org/wiki/Main_Page

      Et pour l'utilisateur pas besoin d'être informaticien!
      - Tous les plugins s'install de la même façon, unzip dans le dossier mod
      - Il y'a une interface simple pour les activés
      - Il y'a une gestion des dépendances et des conflits interplugins

      Bref, c'est bien le projet le plus simple à installer que je connaisse…

  • # Quelques réponses en vrac

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Bon aujourd'hui je suis très pressé, donc je n'ai pas trop le temps de répondre individuellement (y'a beaucoup de commentaires !), aussi je réponds à quelques points rapidement ici:

    • pourquoi vous imaginez que SàT va être difficile à installer ? Le seul argument (valable) qu'à PHP en face c'est que ça tourne sur des dédiés pré-installés qui souvent ne fournissent que PHP, mais à part ça SàT devrait être très facile à installer, même plus que la plupart des autres vu qu'il intègre son propre serveur web et il n'y aura donc pas de serveur web à installer/configurer. sur une Debian, en gros une installation avec le serveur ça devrait ressembler d'ici l'été prochain à (en root): # apt-get install prosody sat-xmpp-libervia, puis configuration de Prosody (quelques minutes, c'est vraiment facile) et éventuellement quelques autres minutes à configurer 2 bricoles sur SàT (ports à utiliser par exemple). Si vous avez déjà un compte/serveur XMPP, c'est comme installer n'importe quel autre client. J'ai mis Prosody en exemple, mais ça peut être un autre serveur bien sûr.

    • il n'y a pas besoin d'un serveur particulier qui gère le microblogage ou autre. Nous utilisons notre propre composant Pubsub prévu pour fonctionner avec n'importe quel serveur, il y a juste quelque bricoles qui manquent dans les standards (en particulier la notion de composant privilégié pour pouvoir accéder au roster d'une entité pour ceux qui connaissent XMPP), mais ça n'est qu'une question de temps. Un des buts de XMPP c'est justement de ne pas rester bloquer à un serveur particulier.

    • Prosody est très bon, je ne comprends pas les critiques à son égard, c'est le serveur qu'on utilise principalement pour les tests, et on n'a jusqu'ici rien eu à lui redire.

    • XMPP marche entre différents clients pour d'autres choses que juste envoyer du texte, je ne comprends pas pourquoi tu dis ça devnewton ! Le transfert de fichier, les commandes ad-hoc, pubsub, jingle, etc tout ça marche d'un client à un autre. Le microblogage lui est encore en cours d'élaboration, encore une fois un peu de patience.

    • nous (SàT) n'avons jamais cherché (pour le moment) à avoir des utilisateurs, nous sommes encore en développement et on répète à tous ceux qui veulent essayer « ça n'est pas encore prêt pour la production, uniquement à titre expérimental, bla bla », je me suis même fait reprocher le dernier coup sur DLFP de trop insister là dessus. Ceux qui parlent d'échec ou de stratégie marketing ou que sais-je d'autre n'ont tout simplement pas compris ça. Là on envisage d'avoir une première version grand public d'ici l'été prochain, et ça me semble aujourd'hui réaliste.

    Bon pour le reste j'ai d'autre choses à dire, mais je suis très pris en ce moment. Nous avons une 0.4 en préparation qu'on espère sortir avant la fin de l'année, j'en profiterai pour expliquer un peu les (gros) changement récents, et ce qu'on envisage pour l'avenir. RDV probablement un peu avant Noël.

    • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      XMPP marche entre différents clients pour d'autres choses que juste envoyer du texte, je ne comprends pas pourquoi tu dis ça devnewton ! Le transfert de fichier, les commandes ad-hoc, pubsub, jingle, etc tout ça marche d'un client à un autre. Le microblogage lui est encore en cours d'élaboration, encore une fois un peu de patience.

      Parce que chaque fois que j'essaye le transfert de fichier, le chat de groupe ou jingle, c'est très aléatoire. Sans doute la faute à google, mais bon…

      http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

      Posté par . Évalué à 2.

      pourquoi vous imaginez que SàT va être difficile à installer ?

      Ben pour ça:

      Le seul argument (valable) qu'à PHP en face c'est que ça tourne sur des dédiés pré-installés qui souvent ne fournissent que PHP

      J'ai pas prétendu que c'était insurmontable, juste que c'est un obstacle à l'adoption par Mme Michu qui n'a plus qu'un Chromebook.

      Prosody est très bon, je ne comprends pas les critiques à son égard, c'est le serveur qu'on utilise principalement pour les tests, et on n'a jusqu'ici rien eu à lui redire.

      Vous en avez discuté, les gars de Movim et toi?

      • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'ai pas prétendu que c'était insurmontable, juste que c'est un obstacle à l'adoption par Mme Michu qui n'a plus qu'un Chromebook.

        C'est qui cette "madame Michu" qui possède un serveur Debian et qui veut installer SàT ? Parce que la dernière fois qu'on m'a parlé d'elle, elle tournait encore sous Windows XP et ne possédait même pas de compte Facebook…

        • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

          Posté par . Évalué à 2.

          Depuis quand on a besoin d'un serveur pour faire tourner SàT? Si on a un compte XMPP quelque-part et un poste client (où on sait/peut installer des choses, certes), ça suffit, non?

      • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai pas prétendu que c'était insurmontable, juste que c'est un obstacle à l'adoption par Mme Michu qui n'a plus qu'un Chromebook.

        Un Chromequoi ?

        C'est le geek qui a un Chromebook. Mme Michu elle a Windows XP.

        (oui moi aussi je peux lui donner n'importe quoi à Mme Michu)

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 06/12/13 à 20:26.

      XMPP marche entre différents clients pour d'autres choses que juste envoyer du texte, (… ) Le transfert de fichier, les commandes ad-hoc, pubsub, jingle, etc tout ça marche d'un client à un autre.

      Ah… J'ai rarement réussi (c'est très aléatoire, souvent un fail) à transférer des fichiers via XMPP.
      (je m'en fou de l'excuse "mais vous êtes tous les deux derrière un NAT", Skype y arrive à tous les coups donc on peut ou "tu as pas un bon logiciel" parce que justement l'idée vendue par XMPP c'est qu'on se fout du logiciel et autant moi que mon correspondant utilisons des logiciels pas des moins connus)

      aléatoire != ça marche, en tous cas pour moi.

      • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Personnellement j'ai trouvé que ce que tu décrivais comme vrai il y a quelques années mais aujourd'hui ça fonctionne plutôt bien.
        J'ai testé le transfert de fichiers et la vidéo par Empathy ou Gajim sous Linux vers Gajim sous Windows ou un téléphone Android (avec une application Google certainement). Et NAT de part et d'autre.

        Réessaye un coup pour voir, tu n'as pas grand chose à perdre, et qui sait, tu pourrais être surpris agréablement.

        • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Réessaye un coup pour voir, tu n'as pas grand chose à perdre, et qui sait, tu pourrais être surpris agréablement.

          Le problème c'est qu'entre temps, on a perdu tous nos amis pour essayer!

          http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

            Posté par . Évalué à 8.

            Tout-à-fait, il y a bien des années, quand MSN dominait encore, j'ai passé des gens sous XMPP, en particulier les apprentis linuxiens.

            J'ai toujours un compte, et ça doit bien faire 1an que je n'ai vu aucun de mes contacts se connecter dessus. Ils ont tous jeté l'éponge.

            "Un peu de patience, ça arrive":
            Je l'ai eu pour le transfert de fichier alors que ça marchait sans problème avec la concurrence
            Je l'ai eu pour la voix et la vidéo alors que Skype traversait déjà les NAT (et j'ai l'impression qu'on n'y est même pas encore)
            Aujourd'hui on l'a pour le microblogging, d'ici à ce que ce soit mûr, XMPP aura encore un train de retard.

            Le mantra "prendre son temps pour faire bien" a ses limites, en particulier chez le grand public (qui s'en fout si c'est mal fait, pourvu que ça marche).

        • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 07/12/13 à 09:00.

          Réessaye un coup pour voir, tu n'as pas grand chose à perdre, et qui sait, tu pourrais être surpris agréablement.

          Au bout de 10 ans d'essai, je ne compte pas rééssayer encore 10 ans.
          Les promesses "ça marchera demain", c'est supporte un moment, pas 10 ans.
          XMPP grand public s'est suicidé tout seul à ne pas savoir répondre au besoin (NAT et voix/vidéo stable rapidement)

          PS : sinon, j'ai encore un XMPP. Des fois il oublie que mon client a des problèmes et/ou (je ne sais pas) qu'on est tous les deux derrière un NAT (j'en ai rien à faire que c'est pas propre, Skype marche trè bien avec ça), et encore dernièrement… Marche toujours pas. Bon, j'utilise un vieux logiciel libre (Pidgin) qui n'évolue plus (le libre garant de pérénité? ha ha ha), mais si en plus il faut demander aux gens de changer (et pour quel logiciel dont on me garantit que ça marche sinon je ne vais pas essayer un 1000è fois un truc qui ne marche pas, on m'a déjà fait tellement de promesses que ça marche, mais comme les promesses étant sans garanties financière en fait les gens disent n'importe quoi sans essayer avant de conseiller, ça ne marchait toujours pas. Des gens d'ici hein ;-) )

          Il n'y a pas pire tueur de libre que des libristes qui conseillent des choses qui ne répondent pas au besoin (genre conseiller un client XMPP pour remplacer Skype sans accepter que Skype est tout simplement meilleur de loin : il marche bien plus souvent que XMPP, en fait je ne l'ai jamais vu personnelement ne pas réussir à se connecter et faire de la voix, quelque soit l'environnement hostile, essaye de mettre un client XMPP dans un environnement HTTP(S) only, il est paumé car les puristes d'XMPP font pas un protocole qui s'adapte aux contraintes --> XMPP poubelle pour le grand public, ne parlons même pas d'essayer la voix)

          Bref, tu me parles d'essayer, j'essayerai une 1000è fois le jour où tu t'engagera financièrement à me rembourser le temps perdu dans le cas où ça ne marche pas, vu que je ne crois plus à ces phrases (troller m'amuse, essayer 1000 fois un truc qui merde ne m'amuse pas). C'est ça d'avoir des amis (de la commuanuté du libre) qui m'ont déjà dit 1000 fois d'essayer et dont le résultat a été un échec.

          • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Skype est tout simplement meilleur de loin : il marche bien plus souvent que XMPP, en fait je ne l'ai jamais vu personnelement ne pas réussir à se connecter et faire de la voix, quelque soit l'environnement hostile

            Je dois être le seul à qui c'est arrivé alors! Peut être que mon sysadmin nazi bouffe des paquets skype au petit dej?

            Sinon Skype c'est bien pour appeler la grand tante qui vit en Australie, mais au boulot ou pour les jeux en réseau sa consommation CPU/RAM/BP est très pénible. Pour ce dernier besoin Mumble est bien meilleur.

            http://devnewton.bci.im

            • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

              Posté par . Évalué à 5.

              Sinon Skype c'est bien pour appeler la grand tante qui vit en Australie, mais au boulot ou pour les jeux en réseau sa consommation CPU/RAM/BP est très pénible. Pour ce dernier besoin Mumble est bien meilleur.

              En fait, à partir du moment où tu as ça:

              c'est bien pour appeler la grand tante qui vit en Australie
              le reste n'a plus aucune importance.

              Les gens ne veulent pas 2 ou plus logiciels qui font la même chose mais avec divers degrés d'adaptation aux circonstances, ils veulent un truc qui juste marche.
              Les joueurs sont sûrement prêts à faire l'effort supplémentaire pour avoir un 2ème logiciel au nom des perfs, mais les joueurs ne rentrent pas dans la catégorie M. Tout-le-monde.

              Du coup, Skype qui juste marche en toutes circonstances, ben on le voit partout et ce n'est pas près de s'arrêter.

              On pourra ensuite expliquer que miser sur Skype c'est dangereux parce qu'ils peuvent lâcher la plateforme Linux n'importe quand (du proprio, qui plus est maintenant sous contrôle de MS).
              C'est absolument vrai, et ce sera une grosse perte quand on aura perdu cet outil sans alternative sérieuse.
              XMPP c'est probablement "très prometteur" et "presque prêt". Mais du coup on comprend que ce n'est pas à la hauteur de Skype aujourd'hui.

          • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

            Posté par . Évalué à -4.

            Euh y'a certainement moins bien que Skype, mais de là à dire que Skype, qui a à peine évolué depuis très longtemps, c'est top, il y a un fossé que l'étude de la concurrence (tout aussi non libre que Skype, certes, mais moi je mange à tous les rateliers) contredit aisément

            http://www.google.com/+/learnmore/hangouts/ a des années d'avance sur Microsoft Skype

            https://www.sqwiggle.com/ qui est encore mieux que Hangouts pour les équipes qui travaillent d'endroits différents mais ont besoin de maintenir un contact visuel entre ses membres.

            Ma description de sqwiggle étant pas claire, voici un article sur le blog de Buffer qui en parle mieux que moi :
            http://blog.bufferapp.com/the-8-most-important-business-tools-that-keep-our-company-on-track

            • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              http://www.google.com/+/learnmore/hangouts/ a des années d'avance sur Microsoft Skype

              lol.
              Euh… Sérieux? Je sais pas trop quoi répondre tellement c'est énorme… les gens disent le contraire en général (j'ai personnellement essayé Hangout sur du très hétérogène pays/OS, fail on s'est dépéché de retourner à Skype qui lui marchait)

              https://www.sqwiggle.com/ qui est encore mieux que Hangouts pour les équipes qui travaillent d'endroits différents mais ont besoin de maintenir un contact visuel entre ses membres.

              voyons :
              https://www.sqwiggle.com/comparison
              "Skype: no presence" de qui ils se foutent?
              "sqwiggle: no screensharing" vraiment meilleur???
              Skype: price 10$/mois", euh… Non, gratuit pour pas mal de monde, je ne comprend pas. Elle est où la version "non trial" gratuite de sqwiggle?
              Sans compter l'absence complète d'une version android contrairement à Skype Android.

              Merci, tu viens de démontrer que tu ne connais rien à Skype et aux usages. C'est fou cette manie de critiquer alors que sa critique se fait démonter en 2 minutes juste si la personne est curieuse et compare.

              • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                Posté par . Évalué à -6.

                Euh… Sérieux? Je sais pas trop quoi répondre tellement c'est énorme…

                bien réponds avec des arguments, c'est le plus simple
                "les gens" et "en général" n'étant pas accepté comme arguments

                tu utilises Skype depuis 10 ans alors que tu as essayé Hangouts très superficiellement et que tu n'as pas compris l'utilité de sqwiggle, c'est ça qui biaise ton évaluation.

                • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  bien réponds avec des arguments, c'est le plus simple

                  Très simple : essaye.
                  Google fait le forcing à imposer Hangout le plus possible, tu n'as pas besoin de ce genre d'artifice quand ton produit est bon.

                  tu n'as pas compris l'utilité de sqwiggle

                  L'utilité est d'être en contact.
                  Existe-t-il une version Android, oui ou non? Si non --> Poubelle, ça ne répond pas au besoin d'être en contact. Ce n'est pas un concurrent à Skype comme tu le décris, c'est autre chose (dont j'ai rien à faire. Pas contre lui; juste que c'est toi, et seulement toi, qui dit que Skype est à la ramasse et que la chose peut être un concurrent, ce qui se révèle être complètement faux car tu n'as pas compris ce qu'apporte Skype. Qui n'a pas compris?)

                  c'est fou comme les gens peuvent ne pas comprendre ce qu'ils critiquent rt pourquoi les gens utilisent ce qu'ils critiquent…

                  • [^] # hangouts vs skype

                    Posté par . Évalué à -4. Dernière modification le 08/12/13 à 14:18.

                    J'ai cité sqwiggle.com parce que je ne voulais pas faire la promotion à sens unique d'un produit Google, il n'y a pas que Google qui fait mieux désormais que Skype/Microsoft.

                    En l'occurence swiggle c'est un autre public que le skypeur moyen, c'est pour les gens d'une même équipe qui ont besoin d'être en contact permanent pendant qu'ils bossent ensemble, même s'ils sont des endroits divers. Du coup le fait que ce soit payant n'est pas un obstacle étant donné que c'est leur outil de travail.

                    Tu dis que je ne peux pas comparer car je n'ai rien compris de Skype. Mais je pense que c'est l'inverse qui est vrai, car j'ai utilisé Skype de nombreuses années avant de passer à Hangouts, donc j'ai nettement plus de recul sur Skype que toi sur Hangouts.

                    Il y a tant d'avantages de Hangouts sur Skype que c'est ennuyeux à lister (car je ne fais pas partie des gens qui pensent qu'une lsite de fonctionnalités fait un bon produit). Donc je vais viser non pas l'exhaustivité mais ce qui me passe par la tête :

                    • hangouts ne nécessite qu'un petit plugin qui apporte ce que ne sait pas faire le web actuellement vs le bloatware qu'est Skype
                    • du coup hangouts est mis à jour en permanence alors que des versions andiliuviennes de skype traineront longtemps sur les ordis des gens
                    • hangouts version texte est nettement meilleur que le chat sur Skype et les IM traditionnels parce qu'il est asynchrone comme le SMS. Google à la suite de WhatsApp a eu l'excellente idée d'enlever cette sombre merde qu'est la liste des gens "connectés actuellement"
                    • skype pour android ferait mieux de ne pas exister. Combien de fois j'ai pesté à chatter avec quelqu'un qui répondait par des phrases lapidaires frustrantes avant de comprendre que c'est parce qu'il était sur son smartphone ?
                    • hangouts grâce au fait qu'il est dans le navigateur est excellement intégré avec des applications hangouts. Mention spéciale pour google docs, workflowy et YouTube
                    • hangouts est intégré avec ton calendrier ce qui fait que contrairement à Skype tu n'as pas besoin de passer ta vie dessus pour en profiter vraiment
                    • sur hangouts, les vidéosconférence jusqu'à 10 personnes c'est gratuit
                    • mais en fait avec les hangouts on air et la diffusion en live sur youtube, tu peux si tu es une rock star ou Obama t'adresser à un public encore beaucoup plus large que ça

                    Bref, faut essayer vraiment pour comprendre, vu que ce n'est pas un clône de Skype mais que ça fait partie d'une nouvelle génération d'outils.

                    • [^] # Re: hangouts vs skype

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/12/13 à 14:27.

                      c'est pour les gens d'une même équipe qui ont besoin d'être en contact permanent pendant qu'ils bossent ensemble

                      Mais pas d'app Android.
                      Je sais pas quelle est ta notion de "permanent", on ne doit pas avoir la même (mon PC portable n'a pas de clé 3G, mon smartphone si, et "permanent" c'est aussi quand je suis dans les transports sans ouvrir mon PC de toutes manières).

                      skype pour android ferait mieux de ne pas exister. Combien de fois j'ai pesté à chatter avec quelqu'un qui répondait par des phrases lapidaires frustrantes avant de comprendre que c'est parce qu'il était sur son smartphone ?

                      Une réponse lapidaire est 100x qu'une réponse en retard par rapport au besoin.

                      Bref, voila… Je ne parles pas d'Hangout mais ton autre exemple certes, mais pour Hangout, c'est simple : ça ne marche pas, plus souvent que Skype, et ça c'est éliminatoire pour le besoin de siplicité que recherchent les gens (qui ne cherchent pas des trucs super sophistiqués, juste qui marchnet pour leur besoin).

                      • [^] # Re: hangouts vs skype

                        Posté par . Évalué à -4. Dernière modification le 08/12/13 à 15:08.

                        Une réponse lapidaire est 100x qu'une réponse en retard par rapport au besoin.

                        ben pas du tout d'accord, il y a seulement deux types de conversations agréables :
                        - les conversations synchrones, style téléphone, où l'autre est bel et bien là et nous accorde son attention
                        - les conversations asynchrones type email / whatsapp où on balance son message en accordant à l'autre la liberté de répondre quand il veut / peut

                        Quand tu es sur ton ordinateur et que tu démarres une conversation par chat avec un type qui apparait comme connecté mais qui en fait est sur son smartphone donc avec un clavier touchscreen pourri en train de faire d'autres trucs alors que toi tu veux communiquer, tu es dans un entre-deux stressant qui te fait perdre un temps précieux

                        Donc vive whatsapp/hangouts version texte pour nous avoir débarassé de ces mouvais outils de communication.

                        mais pour Hangout, c'est simple : ça ne marche pas, plus souvent que Skype, et ça c'est éliminatoire pour le besoin de siplicité que recherchent les gens

                        Sauf que ça c'est une moyenne qui est faite sur une seule expérience, la tienne. La mienne me dit que c'est du kif kif bourriquot. Elle n'est certes pas plus représentative que la tienne, mais pas moins non plus.

                        • [^] # Re: hangouts vs skype

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Quand tu es sur ton ordinateur et que tu démarres une conversation par chat avec un type qui apparait comme connecté mais qui en fait est sur son smartphone donc avec un clavier touchscreen pourri en train de faire d'autres trucs alors que toi tu veux communiquer, tu es dans un entre-deux stressant qui te fait perdre un temps précieux

                          Quand je suis sur mon ordinateur et que j'ai besoin d'une information immédiatement, je prends le téléphone. Si l'information n'est pas ultra urgente mais que j'en ai besoin rapidement, c'est téléphone ou chat avec le gars s'il est connecté. En dernier recours, l'email.
                          Quand je chatte avec quelqu'un, je suis rarement à 100% dans la conversation. Encore une fois, si je veux que la conversation occupe 100% de l'attention de mon interlocuteur, je l'appelle (même par VoIP, un coup de fil est un coup de fil).
                          Du coup je ne comprends pas très bien cet entre-deux stressant.

                          Et pour les réponses lapidaires, je ne vois pas ce que ça change: si le mec te répond sur Hangout, il peut aussi le faire en version ultra-courte parce qu'il veut le faire de suite et qu'il est dans le métro. À partir du moment où tu sais que ça peut arriver et pourquoi, plus de raison d'être frustré.

                          • [^] # Re: hangouts vs skype

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/12/13 à 16:05.

                            À partir du moment où tu sais que ça peut arriver et pourquoi, plus de raison d'être frustré.

                            Je ne sais pas pour Hangout, mais pour Skype c'est écrit "en ligne (téléphone mobile)" donc en plus, tu sais vraiment (et perso, j'ai dees réponses aussi lapidaire ou pas lapidaire, mobile ou pas, ça dépend surtout des gens).

                            Bref, l'outil est accusé de laisser trop de liberté et un logiciel qui permet moins est dit mieux, pfff…

                            Pour en revenir au sujet du journal, c'est pareil pour un réseau social : pas d'app Android et iPhone = c'est mort, maintenant ça se fait beaucoup par mobile

                          • [^] # Re: hangouts vs skype

                            Posté par . Évalué à -4.

                            Du coup je ne comprends pas très bien cet entre-deux stressant.

                            C'est du à une faute de design majeure de skype et des IM classiques : l'interface centrale de skype est la liste des gens connectés à un instant t. Cela n'a jamais été la même chose que la liste des gens qui sont importants dans ta vie. Mais c'est devenu pire depuis que Skype a été porté sur Android, puisque tu as l'impression que c'est comme s'ils étaient devant leur ordinateur alors qu'en fait c'est juste l'appli Skype qui tourne en permanence sur leur smartphone.

                            La solution à ce problème, c'est ce qu'ont fait WhatsApp et Google avec Hangouts de supprimer purement et simplement la liste des "connected buddies", et de faire de la liste des dernières conversations l'UI principale.

                            • [^] # Re: hangouts vs skype

                              Posté par . Évalué à 5.

                              La solution à ce problème, c'est ce qu'ont fait WhatsApp et Google avec Hangouts de supprimer purement et simplement la liste des "connected buddies", et de faire de la liste des dernières conversations l'UI principale.

                              C'est peut-être super pour ton cas de figure, mais comme essaie de te dire Zenitram et dans mon cas que je décrie: enlever la liste des statuts élimine pour moi toute utilité à la solution.

                              Le seul reproche que j'aurais à faire à Skype, c'est qu'il ne gère pas les priorités (ex: si je suis devant l'ordi, et que j'ai oublié de quitter sur le smartphone, je ne veux pas qu'il envoie les appels sur mon smartphone). Ou alors je n'ai pas trouvé où ça se réglait. Ça les clients XMPP "classiques" que sont Gajim et Psi le faisaient très bien. Mais c'est loin de suffire à justifier ne serait-ce qu'un essai de migration.

                              • [^] # Re: hangouts vs skype

                                Posté par . Évalué à -5.

                                enlever la liste des statuts élimine pour moi toute utilité à la solution.

                                Je pense pas car j'ai oublié de préciser un truc :

                                • pour Hangouts version Texte et whatsapp, la liste des connected buddies est inutile et contreproductive donc il suffit de l'enlever
                                • mais pour les vidéoconférences Hangouts, le truc c'est qu'on ne les utilise pas de la même manière que Skype. Skype il faut qu'il soit ouvert le plus souvent possible pour l'utiliser vraiment. Dans hangouts au contraire, on prend un RDV via google agenda ou google plus, et le moment venu on reçoit une notification que le hangouts via bientôt démarrer. Nous sommes nombreux à avoir des vies occupées avec trop de perturbations, donc le fait de ne pas avoir le logiciel de vidéoconférence/chat ouvert pendant qu'on ne l'utilise pas est un réel bienfait !
                  • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    J'ai suivi d'assez loin votre discussion, mais je ne suis pas d'accord avec

                    Existe-t-il une version Android, oui ou non? Si non --> Poubelle, ça ne répond pas au besoin d'être en contact.

                    Ça c'est un besoin que tu as toi. Moi mon téléphone il me sert actuellement à téléphoner, envoyer des sms / mails, lire mes flux RSS. Je n'ai aucune envie de faire de la visio-conférence avec.

                    • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Je ne m'en sert pas pour la visio, mais pas du tout (j'ai un forfait à 50 Mo…).
                      Il sert à garder contact (texte) avec mes collègues.
                      Justement ce que le monsieur dit faire avec un logiciel qui ne sait pas faire "être en contact permanent pendant qu'ils bossent ensemble" (je sais pas pour lui, mais par exemple j'ai pas les mêmes horaires que mes collègues, donc voila quoi, il faut de la mobilité)

                      Oui, c'est sans doute "moi", mais au final ce logiciel répond à plusieurs besoins, ce qui fait qu'il est plus utilisé, puis effet réseau.
                      C'est bien le problème des gens qui réfléchissent à un besoin précis mais ne comprennent que les logiciels qui réussissent sont ceux qui répondent à un large ensemble de besoins de différentes personnes (prix "gratuit", Android etc… Ca fait partie des demandes des gens, qui ensuite disent aux autres).

                      Il y a toujours leur pleurs "XMPP n'est pas déployé" (par exemple), mais c'est bien parce que par exemple il ne propose/poroposait pas de visio pendant longtemps, donc les gens installent Skype, donc pourquoi avoir besoin de XMPP on a déjà un truc? XMPP s'est suicidé sur le grand public jsutement en oubliant des gens et en leur disant "je vous emmerde", les gens ont isntallé Skype, et ensuite Skype est utilsié pour le texte. Voila, c'est comme ça qu'on fait la différence entre un logiciel qui marche et un logiciel qui fait un flop.

                      Pour info, il y 1.5 Million d'utilisateurs de Skupe pour mobile, des millions pour Skype gratuit, ça en fait de la publicité gratuite des gens pour installer Skype sur le bureau…

                      • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                        Posté par . Évalué à -4.

                        Je ne m'en sert pas pour la visio, mais pas du tout (j'ai un forfait à 50 Mo…).
                        Il sert à garder contact (texte) avec mes collègues.

                        Ahh, je comprends mieux ta demande.

                        Ben dans ce cas, la réponse était donnée dans l'article que j'ai cité plus haut

                        http://blog.bufferapp.com/the-8-most-important-business-tools-that-keep-our-company-on-track
                        Sqwiggle: face-to-face contact + HipChat: keeping in touch with the team

                        • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 08/12/13 à 15:17.

                          Ben dans ce cas, la réponse était donnée dans l'article que j'ai cité plus haut
                          Sqwiggle: face-to-face contact + HipChat: keeping in touch with the team

                          2 logiciels. 1 de trop (un login de trop). Fail pour l'utilisateur moyen.
                          CQFD (tu n'as pas essayé de comprendre ce que j'ai écrit sur la réponse généraliste de Skype… sans compter la notion de masse critique gràce à une version gratuite)

                          • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                            Posté par . Évalué à -6.

                            Fail pour l'utilisateur moyen.

                            le fail est pour toi, car Sqwiggle et HipChat ne sont pas des logiciels faits pour le windowsien moyen qui a un OS pourri avec lequel c'est la galère de découvrir les logiciels, les installer, les mettre à jour les supprimer

                            (comparer windows avec chrome os sur ce plan là peut être amusant ; on comprend pourquoi Microsoft a ressenti le besoin de lancer une campagne marketing bourrée de mensonges aussi simples à démonter http://www.scroogled.com/chromebook )

                            ce sont des logiciels faits pour des équipes qui ont l'habitude du web
                            que tous les membres de l'équipe utilisent deux logiciels biens plutôt qu'un médiocre pose dont zéro problème.

                            • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/12/13 à 15:41.

                              ce sont des logiciels faits pour des équipes qui ont l'habitude du web

                              TU, et toi seul, a essayé de compare ces choses à Skype (Skype ne s'adresse pas que à "des équipes qui ont l'habitude du web") en disant que Skype est pourri.
                              Maintenant qu'on voit que tu as raconté n'importe quoi, tu rajoutes des contraintes pour rentrer dans tes idées.

                              Tu confirmes donc juste que Skype n'a pas de concurrent sérieux, qu'il est bon, contrairement à ta première affirmation. CQFD, merci.

                              • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                                Posté par . Évalué à -6.

                                Ta thèse initiale que tu reprends pour conclure était que Skype n'avait aucun concurrent sérieux

                                Ce qui t'a déconcerté, c'est que ma réponse à TINA (There Is No Alternative) est toujours de l'ordre du TATA (There Are Thousands Alternatives), chacune des alternatives ayant son public pour lequel il est le plus pertinent

                                Google Hangouts Vidéoconférence est le concurrent direct tout en un et meilleur que Skype. Au passage, ça existe un truc aussi bien que https://helpouts.google.com/ avec Skype ?
                                Mais il y a aussi tous les WhatsApp, Hangouts texte, Line, … qui sont meilleurs sur un créneau donné (la messagerie instantanée nouvelle génération)
                                Mais il y aussi pour les équipes distribuées via le web typiquement celle qui produit Buffer des trucs du genre Sqwiggle + HipChat

                      • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Je suis d'accord ;) c'est juste ton argument "pas android == poubelle" que je trouvais un peu simpliste

                        • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/12/13 à 15:48.

                          C'était provocateur, certes. Si tu préfères, ce manque fait qu'une partie de la population est virée, partie qui ferait ensuite de la pub, et donc une masse critique, et donc sans ça ce logiciel ne peut pas répondre à la demande générale et remplacer Skype (il part à la poubelle face à Skype à cause qu'une personne peut refuser de l'installer car pas de version Android, choix qui va impacter 20 autres personnes car pas de pot c'est le chef qui décide et il a Android, c'est 20 personnes qui se foutent d'Android mais qui sont donc impactées).

                          Cette façon de segmenter est typique des logiciels ou protocoles qui ne rencontrent pas leur public et dont les promoteurs ne comprennent pas pourquoi (hein XMPP et la voix pas standardisée… XMPP poubelle pour les gens car il manque une partie qui fait qu'une partie de la population rejette et donc pas la masse critique nécessaire, toujours cette masse critique)

                          On peut dire la même chose pour tous ces réseaux sociaux libres qui se battent entre eux en oubliant cette notion de masse critique et de réponse à tous les besoins.

                          mieux?

                          • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            Mieux :)

                            Juste pour ta dernière phrase : je ne considère pas que les réseaux sociaux libres "se battent". Comme le dit maclang dans un commentaire plus haut ils ne sont intéressés principalement que par la partie développement. Je ne crois pas qu'ils aient l'ambition de remplacer FB ou G+ un jour, juste d'être là. C'est plus une envie de proposer une alternative à ceux qui en ont envie / besoin, selon leur vision à eux d'un réseau social. Alors évidemment il y a encore d'énormes manques et tous les besoins ne sont actuellement pas comblés, mais ils ont des ressources limités et on ne peut pas leur en vouloir…

        • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Réessaye un coup pour voir, tu n'as pas grand chose à perdre, et qui sait, tu pourrais être surpris agréablement.

          C'est marrant que tu dises ça…
          Meeting aujourd'hui, proxy nazi qui accepte que HTTP et HTTPS (c'est comme ça, je ne choisi pas), Skype et Hangout s'en accommodent (je garde contact, qui est le but), mon client XMPP ne s'en accommode pas (je perd le contact, c'est ballot).
          Un client XMPP n'est même pas capable de survivre dans un milieu un peu hostile… Comment veux-tu que ça soit pris au sérieux pour le grand public?
          (que le proxy soit nazi ou pas, rien à faire, ce n'est pas une excuse car c'est la vraie vie, un logiciel qui sert à garder contact doit survivre en milieu hostile, c'est ce qu'on lui demande, si le protocole sous-jacent est infoutu de s'adapter en ayant une spec "XMPP over HTTP" implémentée de manière générale poru dire que c'est pas un truc dans le vide, c'est un mauvais protocole pour communiquer, et en fait les logiciels ont l'air de se foutre royalement des gens comme moi, la XEP-0124 n'ayant pas l'air d'être implémenté ailleurs que dans des clients web)

          Skype, et même Hangout qui ne marche pas partout dans mes tests, la ils marchent. Par Pidgin, pas d'autres logiciels XMPP (vous avez un nom de logiciel cross platform et un domaine XMPP à conseiller qui a un minimum d'autonomie en milieu un petit peu hostile?)

          Bref, voila, un login XMPP pour communiquer entre personnes, un client "normal" XMPP qui se vautre, ça a du mal… en 2013 inclu.

          PS : mail mort aussi du coup, ouf j'ai le webmail en backup… mais pas d'interface web que je connais pour la plupart des fournisseur de login XMPP, bon la ça va en réalité je suis passé par Hangout pour communiquer avec les autres XMPP car Hangout a une passerelle XMPP, mais dites-moi si je me trompe, il me semble que la plupart des autres qui fournissent un login XMPP n'offrent pas ce service.

          • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Faux, je suis en ce moment même connecté avec Pidgin sous Windows en BOSH, avec tout de même 2 bémols:

            • Je suis sur mon domaine et sur mon serveur donc j'ai contrôle total
            • J'ai du rentrer l'URL a la main

            Pour le deuxième point, il semble qu'il y ait moyen de mettre une configuration de connexion alternative automatique qui se base sur la XEP-156, a base de TXT record dans ton DNS, chose que je n'ai pas faite parce que je ne savais pas qu'elle existait. En fait c'est ça l'un des gros problèmes de XMPP: des milliards de XEP et on sait pas quel client ou quel serveur implémente quelles extensions (il suffit de regarder l’énorme foutoir qu'est Jingle)

            Par contre je ne sais pas quel domaine public supporte BOSH, et c'est bien dommage…

            • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              D'ailleurs, le réglage par défaut de BOSH passe par les ports 5280 et 5281, qui ont de grandes chances d’être bloqués en milieu hostile. Pas de pot, c'est là qu'on se sert le plus de BOSH en temps que contournement. Du coup il a fallu que je reverse-proxy depuis le bon vieux 443 vers mon serveur BOSH.

          • [^] # Re: Quelques réponses en vrac

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            pas d'interface web que je connais pour la plupart des fournisseur de login XMPP

            C'est surtout ça le problème: tous les gros fournisseurs utilisent XMPP soit de façon fermée (Facebook), soit implémentée avec les pieds (Google).

            http://devnewton.bci.im

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.