Journal Arnaud Montebourg se sarkozyse (la free telecom song).

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
43
22
juin
2012

Mon jour Nal.

Si je prends ma plume numérique, ce trolldi, c'est pour parler du redressement productif.

Le avant

Figure toi que not' ministre de l'érection féconde a donné son avis sur l'entrée récente de Free dans la téléphonie mobile.

Rappelle toi, Nal, ce n'est pas si vieux. Fin 2005, le trio infernal (Bouygues, Orange et SFR) se fait condamner par le conseil de la concurrence (plus de 500M d'euros, un record) pour double entrave à la concurrence (entente illégale pour la préservation des marges + échange d'informations confidentielles).

Quelques années après, rien n'a changé. Les trois opulents opérateurs dominent toujours le marché sans partage, les MVNO étant marginaux.

En 2007 est fondée la société Free Mobile qui mettra 4 ans avant d'obtenir enfin une licence 3G par hasard : à l'été 2009, Sarkozy fait un malaise vagal, et est absent à un conseil des ministres. Fillon en profite pour faire adopter un texte qui va permettre à free de décrocher la 4e licence 3G.

Le téléphone pleure (dessin de Snut sur PcINPact.com)

Difficile de connaitre les raisons qui ont poussé Sarkozy de favoriser la boite du témoin de son second mariage et parrain de son fils, ainsi que celle dont l'état est l'actionnaire quasi unique.

Difficile à deviner pourquoi le "collaborateur" de Sarkozy, dont le rôle se bornait à cirer le sol de la lanterne (que Sarko lui a piqué) et vérifier que la lumière était éteinte le soir, a décidé de lui faire un coup en douce pour exister.

Le après

Depuis c'est la contre-attaque massive.

Avant l'arrivée du nouvel opérateur sur le marché, les opérations de com' sur le mode "langue de pute" se succèdent. Un communiqué de SFR répond à un communiqué de Martin Bougues, etc.

L'ognon fait la force (dessin de Snut sur PcINPact.com)

En fait les trois gros claquent des fesses suite aux déclarations de Free de faire diminuer de moitié la facture téléphonique. Même si à l'époque peu de monde y croit vraiment (moi le premier).

En cause : la fiabilité du nouvel opérateur, son inexpérience et enfin la menace qu'il fait peser sur les emplois.

Le maintenant

Revenons à notre ministre de l'édification prolifique. En janvier encore, il affirmait que free avait fait plus pour le pouvoir d'achat que Sarkozy en 5 ans. Mais en ce mois de juin, patatras. Il s'est rendu compte que finalement non, free c'est pas bien et a déclaré que free menaçait le marché d'autodestruction et que la concurrence doit trouver sa limite dans la préservation de l'emploi.

Bon, faisons abstraction des marge opulentes des opérateurs et supposons que seuls les salariés soient la cause des onéreux forfaits des opérateurs (ah ah ah, on y croit).

En gros, ce que les truanopérateurs historiques et notre ministre de l'extension verticale essayent de nous dire, c'est qu'il est légitime, pour lutter contre le chômage, de payer des gens à rien faire. C'est à dire, faire payer le consommateur plus cher que ce qu'il est strictement nécessaire pour rendre le service afin d'embaucher des gens.

Mais alors si c'est pour la bonne cause, pourquoi s'arrêter là ? Doublons, triplons, décuplons le prix des forfaits pour embaucher pleins de gens. La solution au chômage est toute trouvée.

Et puis, tant qu'à faire pourquoi s'arrêter au télécoms ? Il faudrait que toutes les entreprises doublent leurs tarifs pour embaucher l'équivalent en masse salariale.

Mais du coup, pas la peine de gâcher de l'essence des locaux, du chauffage etc., pour ces gens avec peu de valeur ajouté. On pourrait les payer (moins cher du coup) pour rester chez eux.

Et puis, quitte à ce que le consommateur paye plus cher, autant éviter la lourdeur de passer par les entreprises et faire collecter le surplus directement par l’État, via une augmentation de la TVA (sociale bwahaha), par exemple. Ou plus simple directement via les impôts sur le revenu. On redistribuerait ensuite la somme collectés entre les gens qui n'ont pas eu la chance d'avoir un emploi. Ces personnes on les appellerait "chômeurs" et leur "salaire" serait appelé "indemnité de chômage". Hop la boucle est bouclée.

Bref en gros, ce que nous proposent Montebourg, Orange/FT, SFR et Bouygues, c'est de privatiser le chômage quoi. Et au passage augmenter les marges et s'en mettre plein les fouilles.

Ça fait envie.

  • # Intéressant mais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Mais en ce mois de juin, patatras. Il s'est rendu compte que finalement non, free c'est pas bien et a déclaré que free menaçait le marché d'autodestruction et que la concurrence doit trouver sa limite dans la préservation de l'emploi.

    Source ?

  • # Heu

    Posté par . Évalué à 1.

    En gros, ce que les truanopérateurs historiques et notre ministre de l'extension verticale essayent de nous dire, c'est qu'il est légitime, pour lutter contre le chômage, de payer des gens à rien faire. C'est à dire, faire payer le consommateur plus cher que ce qu'il est strictement nécessaire pour rendre le service afin d'embaucher des gens.

    Heu, c'est la gauche. Ça a toujours été comme ça : il s'agit du principe d'emplois aidés appliqués au privé. Ce n'est pas forcément une critique, juste un fait. Que je ne crois pas deux seconds à un système où on paye des gens non pas pour qu'ils remplissent un besoin mais pour qu'ils ne soient plus au chômage n'y change rien.

    • [^] # caricaturons dans l'autre sens aussi...

      Posté par . Évalué à 10.

      Ha ouais… et il y a ce modele aussi : le service est aussi cher, mais c'est des fonds de pension et les patrons qui touchent plus de pognons, comme ça on a le chomage et la pauvreté… le modele de droite quoi ;)

      ha merde, j'ai marché dedans… bon, on est encore dredi ouf.

    • [^] # Re: Heu

      Posté par . Évalué à 9.

      c'est la gauche. Ça a toujours été comme ça : il s'agit du principe d'emplois aidés appliqués au privé.

      Ben, non. Ce qu'on peut attendre de Montebourg (vu l'intitulé de son poste et vu ses discours politiques passés), c'est qu'il lance une politique de développement industriel dans les secteurs qui en ont besoin. Pas qu'il fasse des faveurs à des mastodontes bien établis et gorgés d'argent.

    • [^] # Re: Heu

      Posté par . Évalué à 9.

      on paye des gens

      surtout que dans le cas des opérateurs téléphoniques, une bonne partie du service client ne se trouve pas en France, alors que Free casse les prix ou pas, je ne vois pas ce que ça change pour le secteur de l'emploi en France, si vraiment les opérateurs voulaient favoriser nos travailleurs, ils les emploieraient en priorité non ? (surtout quand on voit le résultat, des téléopérateurs avec un accent incompréhensible)

      Montebourg vient de faire avec son piteux revirement plus pour le comique francophone que le cirque Pinder en 15 ans…

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Heu

        Posté par . Évalué à -6.

        On s'en fout un peu des emplois payé au smic pour répondre à la hot line.

        Je préfère qu'on fasse attention aux emplois de R&D d'ingénieur, de technicien de supervision…

        Parce que si on en croit les 1ères annonces, ce sont les ingé prestataires de service qui vont sauter. encore une fois.

  • # syndicats

    Posté par . Évalué à -5. Dernière modification le 22/06/12 à 21:47.

    Les syndicats ont juste été pleurer dans les jupes du ministre. Probablement bien motivé par leurs patrons.

    La gauche aime bien écouter les pleures des syndicats, ca leur rappel 36.

    http://archives.lesechos.fr/archives/2012/lesechos.fr/01/20/0201854749763.htm

    Cependant, je ne suis pas un fan de Free, et il est évident que l'agression sur les tarifs se traduira par des destructions d'emplois: La concurrence quoi.

    • [^] # Re: syndicats

      Posté par . Évalué à 10.

      vu le fonctionnement des autres FAI (regarde le journal qui parle du sav d'orange, ca te donneras une idée), je suis vraiment pas sur que ce soit free qui soit à l'origine de la destruction d'emploi , ils sont très grands pour y arriver tout seul comme des grands sans avoir besoin de personnes.

      A contrario, free embauche des gens vu qu'il s'agrandit et investit dans un nveau secteur pour lui (sans délaisser les autres).

      Enfin, en diminuat un poste dans le budget des personnes, il y a une grande chance qu'une bonne partie des sous sauvegardés soient dépensés à autre chose -> augmentation des acteurs n'appartenant pas aux télécoms (ca s'apelle un plan de relance de la croissance ça d'ailleurs :P)

      Les seuls qui ont réellement à y perdre, ce sont les (gros) actionnaires, et bizarrement quand on a des dividendes de plusieurs millions en se permettant de virer, je vais pas les pleurer si au lieu de 10 millions , ils n'ont que 9.5 en dividendes…

      • [^] # Re: syndicats

        Posté par . Évalué à -7.

        Jette un coup d'oeil à ce qui s'est passé avec l'ADSL, tu verras que les opérateurs alternatifs n'ont crée in fine que très très peu d'emplois comparé à ceux qui ont été détruit. La libéralisation et la dérégulation des télécoms a été bénéfique au niveau du consommateur, mais un désastre social et industriel.

        • [^] # Re: syndicats

          Posté par . Évalué à 3.

          On s'en fout pas mal des réductions d'effectifs. L'important est uniquement que ces gens trouvent un autre boulot, pas qu'il continue avec un boulot qui ne sert à rien.

          "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: syndicats

      Posté par (page perso) . Évalué à -4. Dernière modification le 23/06/12 à 12:10.

      La gauche aime bien écouter les pleures des syndicats, ca leur rappel 36.00A;

      C’est vrai qu’au FN, vous aimez pas trop les syndicats.

      • [^] # Re: syndicats

        Posté par . Évalué à -4.

        tu dois me confondre avec ton oncle

        • [^] # Re: syndicats

          Posté par . Évalué à 1.

          Son oncle s'appelle favardin ?
          On en apprend tous les jours

    • [^] # Re: syndicats

      Posté par . Évalué à 4.

      il est évident que l'agression sur les tarifs se traduira par des destructions d'emplois: La concurrence quoi.

      Mais personne n'a remarqué que ça se traduisait aussi en création d'emploi chez Free Mobile ?

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: syndicats

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Mais aussi que l'augmentation du pouvoir d'achat peut servir dépenser cet argent gagné dans d'autres secteurs (au hasard pour le tourisme, le commerce et le loisir) ce qui peut aussi augmenter le nombre d'emplois dans ces secteurs.

        Car le fait que le mobile devienne pratiquement une dépense obligatoire assez importante cela se faisait au détriment d'autres secteurs bien moins indispensables.

        • [^] # Re: syndicats

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Car le fait que le mobile devienne pratiquement une dépense obligatoire assez importante cela se faisait au détriment d'autres secteurs bien moins indispensables.

          Mouais, bof : avant Free, des abo à quelques €/mois pour le "obligatoire" (être joignable, passer quelques coups de fil) il y en avait déjà.
          Ce que propose Free, c'est du pas cher (faut vite le dire : il ne faut pas sortir de France! C'est petit la France) pour le superflu. C'est bien, mais désolé, ce n'est pas obligatoire/indispensable.

      • [^] # Re: syndicats

        Posté par . Évalué à 1.

        Et personne ne s'est demandé si ces emplois étaient bons ?

        http://www.01net.com/editorial/563930/problemes-sociaux-chez-free-mobile/

    • [^] # Re: syndicats

      Posté par . Évalué à 10.

      La gauche aime bien écouter les pleures des syndicats, ça leur rappel 36.

      En 36, les syndicats (et le gouvernement front populaire + radicaux de gauche) ont été dépassé par la base (cf interventions de Thorez pour "il faut savoir terminer une grève"). Le patronat de l'époque a même fini par demander au gouvernement d'accepter les améliorations des conditions de travail pour faire cesser les grèves.

      Je suppose que pour être cohérent avec ton discours, tu ne prends aucun congé payé, et que tu bosses tes 48h par semaine pour le salaire minimum. Tu as aussi commencé à travailler à 13 ans, comme c'était le cas avant 1936…

      • [^] # Re: syndicats

        Posté par . Évalué à 3.

        Je suppose que pour être cohérent avec ton discours, tu ne prends aucun congé payé, et que tu bosses tes 48h par semaine pour le salaire minimum. Tu as aussi commencé à travailler à 13 ans, comme c'était le cas avant 1936…

        Ce que tu dis là ça revient à dire que sans la grève de 36 les progrès sociaux seraient resté figé en France jusqu'à aujourd'hui. C'est vraiment n'importe quoi. Je vois mal un pays développé comme la France être entouré de pays qui offrent des congés pays mais lui, non.

        Mais je comprend bien qu'on entretienne ce mythe. Est-ce que le front de gauche pourrait exister sans le support de ce symbole ?

        • [^] # Re: syndicats

          Posté par . Évalué à 5.

          Ce que tu dis là ça revient à dire que sans la grève de 36 les progrès sociaux seraient resté figé en France jusqu'à aujourd'hui. C'est vraiment n'importe quoi. Je vois mal un pays développé comme la France être entouré de pays qui offrent des congés pays mais lui, non.
          Mais je comprend bien qu'on entretienne ce mythe. Est-ce que le front de gauche pourrait exister sans le support de ce symbole ?

          Le mythe (ou plutôt l'uchronie) est de ton côté! Les mouvements sociaux de 1936 ont réellement existé, et ce sont vraiment eux qui nous ont donné ces quelques avantages. Je ne refais pas l'histoire.

  • # Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

    Posté par . Évalué à 4.

    Moi j'aime bien Free …
    je reste méfiant mais avec SFR j'étais a 50 euros avec Free 20
    donc 30 euros de moins a débourser
    Et j'ai le même service … mais chui pas non plus un geek accro du smartphone

    pourquoi je suis passé chez Free … a cause de SFR qui avait décidé d'AUGMENTER mon forfait un mois après le lancement de Free

    Si c'est pas du suicide commercial … surtout avec des réponses du styles "on va vous passer le service technique ils vont vous expliquer " mouahaha mdr

    et aucune proposition equivalente, comme quand j'ai voulu un smartphone pour moi SFR se contrefout de ses clients

    Bref je suis chez Free et c'est vrai au debut vers 18h difficile d'obtenir le reseau
    mais comme quand j'avais un abo millenium chez SFR pareil …

    Mais maintenant ca va fonctionnement normal et pour 30 euros de moins …

    donc merci Free

    et bientôt Merci QueChoisir qui va faire le ménage dans les clauses illimités de bon père de famille … a suivre

    • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Moi j'aime bien Free …

      Moi je n'aime pas Free, ils ont augmenté leurs tarifs FAI en zone "groupé" pour 0 service utile en plus et sur le mobile, les MVNOs proposent mieux.

      http://devnewton.bci.im

      • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        ils ont augmenté leurs tarifs FAI en zone "groupé" pour 0 service utile en plus et sur le mobile

        J'espère que tu dis "Pas de problème" quand on te laisse ton salaire au même niveau "car tu comprends, tu ne proposes pas mieux que l'année dernière" (l'inflation? On s'en fout pour ta paye, vu que tu t'en fou pour payer)

        • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          tu ne proposes pas mieux que l'année dernière"

          Si! 1 an d'expérience en plus!

          http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Free aussi ?

            • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Oui, mais avec le temps leurs investissements se rentabilisent et le service reste le même alors que le rendement et les besoins d'un salarié augmente.

              http://devnewton.bci.im

              • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                On reprend : tu dis que tu "mérites" plus de thunes parce que tu as un an d’expérience en plus.
                Ben Free mérite plus de thune parce que l’expérience de Free a un an de plus aussi.
                Pour info, l'augmentation que tu as eu est inférieure à l'inflation, par contre le coûts salariaux (SMIC etc) eux ont plus monté.

                ah ben ouais, ç'est rigolo quand c'est son salaire on mérite d'être augmenté, mais quand c'est le salaire des autres qu'ils crèvent ce sont des méchants… Toujours.

                • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Tiens tu découvres le capitalisme?

                  http://devnewton.bci.im

                • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

                  Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 25/06/12 à 16:09.

                  • Le salarié a un an d'expérience en plus, il est plus productif. Si le patron ne l'augmente pas, il risque d'aller chez le concurrent avec X% d'augmentation, car il produit X% de plus que l'an passé. Ce n'est pas une question de mérite, mais de négociation et d'équilibre. Bien sûr, si le salarié s'est laissé enfermé dans des technologies internes à l'entreprise, le concurrent ne sera pas intéressé et le "chantage" du salarié ne marchera pas. Il est dans ce cas baisé, et c'est tout bénef pour la firme : problème de gestion de carrière.

                  • Free propose le même service que l'an passé, mais en plus ses investissements sont rentabilisés et la productivité de ses salariés a augmenté. Il faut Y% de moins pour produire autant. Problème, ses concurrents aussi. Si la concurrence est effective chaque opérateur a intérêt à baisser unilatéralement ses prix, afin de récupérer les clients des autres. Chacun baissera donc ses prix, jusqu'à arriver à un nouvel équilibre, qui devrait être idéalement de Y% de moins que le précédent. Ce n'est toujours pas un problème de mérite.

                  L'inflation est un phénomène différent, qui veut dire que l'argent vaux moins qu'avant. Il vient s'ajouter, mais il est dissociable de la hausse de la productivité. Elle est grosso-modo de 2% par an, je pense que les gains de productivité dans les télécoms sont d'un autre ordre de grandeur.

                  • [^] # Re: Oui mais ca fait 30 euros de moins par mois quand meme ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Free propose le même service que l'an passé

                    Alors là c'est ignorer que free fout une très grosse parti de son CA sur les investissements; par exemple, chaque semaines il y a de nouveaux NRA dégroupés. Il faut aussi financer tout ce qui est R&D, correction de bug sur les freebox (et les évolutions), développement de la future freebox, déploiement de la fibre (haha)…

                    Bref ce n'est pas parce que tu ne vois rien de plus qu'il n'y a rien. Déjà tu as plus de chaine que l'an dernier (même si tu t'en fous), et il y a aussi le financement de free mobile qui à des impératif coté couverture.

                    Alors effectivement si ton opérateur arrêtait l'investissement dans son réseau il serait envisageable de demander une réduction, mais en attendant ils investissent toujours dedans.

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Le redressement improductif vs le revenu de base

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    À propos du redressement productif :
    Le redressement improductif vs le revenu de base

    blog.rom1v.com

    • [^] # Re: Le redressement improductif vs le revenu de base

      Posté par . Évalué à -3.

      Mec, en général j'aime bien les idées que tu promeus mais c'est du spam que tu fais, ici et ailleurs.

      • [^] # Re: Le redressement improductif vs le revenu de base

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Pourtant c'est en rapport avec ce qui est évoqué dans le journal. Qu'est-ce qu'il faudrait qu'il fasse ? Qu'il copie-colle l'article ? Qu'il reprenne ici tout le contenu de l'article avec ses propres mots ?

        Je sais que c'est chiant de devoir cliquer sur un lien, ouvrir un nouvel onglet…même pour moi. Mais en même temps c'est le principe du web, de mettre les contenus en relation via des liens plutôt que de recopier cent fois la même chose. Tu n'es pas d'accord ?

        Bon, d'habitude j'aurais plutôt tendance à critiquer le manque d'endurance de rom1v (surtout qu'il explique très bien quand il veut, et que la prose de Carole Fabre est loin d'être aussi convaincante que la sienne), mais là, en fin de vendredi, la fatigue aidant, j'ai été tenté de faire comme lui, et de mettre en lien ce que j'ai écrit ici avant-hier.

        Et d'ailleurs, vachement gonflé, je le fais :

        Il s'est rendu compte que finalement non, free c'est pas bien et a déclaré que free menaçait le marché d'autodestruction et que la concurrence doit trouver sa limite dans la préservation de l'emploi.

        Ce n'est pas le chômage qui est un problème, c'est la corrélation entre le travail et le revenu, qui, si elle était cohérente sur le plan pratique pendant une période donnée, et a presque toujours été en adéquation avec la morale et la culture au cours des époques, n'est pas vraiment cohérente sur la plan économique : https://linuxfr.org/users/coin--2/journaux/obsolescence-programme-foutaise#comment-1361854

        Note : il faudra demander à Monsieur Montebourg si, comme Franck Riester il y a quelques mois, il pense que la musique libre est mauvaise car génératrice de "dumping social".

        • [^] # Re: Le redressement improductif vs le revenu de base

          Posté par . Évalué à 4.

          il faudra demander à Monsieur Montebourg si, comme Franck Riester il y a quelques mois,

          Il est tard, je suis surement dans les choux, mais ton lien ne mentionne a aucun moment Franck Riester ? Celui qui parle de dumping social des orchestres est Eric Walter de l'Hadopi. C'est drôle, en gros ça sous entends que tout les orchestres se valent, et que le 'client' ira forcement vers le moins cher, indépendamment de sa qualité.
          Amusante conception de l'art de la part de quelqu'un qui est sensé le protéger.

          • [^] # Re: Le redressement improductif vs le revenu de base

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Celui qui parle de dumping social des orchestres est Eric Walter de l'Hadopi.

            Merde, lapsus. Oui, c'est bien Eric Walter, désolé. ><

            C'est drôle, en gros ça sous entends que tout les orchestres se valent, et que le 'client' ira forcement vers le moins cher, indépendamment de sa qualité.

            Je ne sais pas si on peut déduire ça, parce que dans l'économie des choses immatérielles, il n'y a justement aucune raison pour que ce qui est moins cher soit de moins bonne qualité. Ce que ça sous-entend plutôt, c'est que la création de richesse est mauvaise lorsqu'elle est faite hors-marché, que l'intérêt des politiciens, c'est de sauvegarder ce qui apporte de l'argent, plutôt que ce qui apporte de la richesse.
            C'est comme dire que Wikipedia, c'est pas bien parce que ça pourrait tuer Britannica et Universalis, que le logiciel libre, c'est pas bien parce que ça pourrait tuer les développeurs de logiciel commerciaux, que la photo libre, ça pourrait tuer les photographes professionnels, etc. Ou, par extension (parce que là ça reste dans le marché), qu'un FAI qui aurait des tarifs honnêtes risquerait de tuer des tas d'employés des télécoms.
            Tant que ce ne sont que des lobbys qui ont une telle mentalité, ça va : chacun veut sauvegarder ses intérêts, c'est compréhensible. Par contre quand ce sont les politiciens qui commencent à penser comme cela c'est inquiétant. Vouloir privilégier l'apport d'argent au détriment de l'apport de richesse, c'est valoriser ce qui est profitable aux lobbys plutôt que ce qui est profitable à la société.

      • [^] # Re: Le redressement improductif vs le revenu de base

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Quand je lis un article/billet de blog et que j'en ai lu un autre récemment en rapport avec le sujet, je trouve que donner le lien est pertinent. Personnellement, j'aime bien quand il y a des liens avec des articles sur le même sujet.

        Je peux comprendre la critique de spam quand je donne un lien vers quelque chose que j'ai écrit moi-même (ça m'arrive par fainéantise, quand je veux expliquer quelque chose et que j'ai déjà pris le temps de détailler ce que j'en pensais autre part, sur mon blog par exemple).

        Mais là, c'est un lien vers un article sur lequel je suis tombé… je ne fais que partager car je le trouvais intéressant.

        blog.rom1v.com

    • [^] # Re: Le redressement improductif vs le revenu de base

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Rien a rajouter, merci Hercule pour ce superbe petit mot (j'adore le ton et l'ironie légère ) et Rom et Gnuzer pour rappeler que le revenu de base est la voie d'étude (pour ne par dire la solution) à ce genre d'aberration constructiviste (oui, j'adore ce terme).

      Bon, je fais la fête ce soir et dans mon état je ne devrais pas POSTer ce comment (vous vous en foutez ou allez me moinsser), mais je me sens particulièrement concerné puisque j'étais payé à rien foutre (enfin presque, j'exagère un peu évidemment) chez la grosse boite du copain à Sarko, et que je suis un fondateur d'OpenUDC. (le bitcoin-like en développement avec dividende monétaire universel inside)

      D'ailleurs quand je suis parti de cette dernière mission et de ma chère SSII (juste avant que Free vienne foutre le boxon chez ces rentiers et leur engendrer des charrettes certaines) pour me consacrer à OpenUDC, j'ai été particulièrement touché par le commentaire d'une maintenant ex-collègue (avec plus de 15 ans dans cette boîte qui engendra à une époque des suicides médiatisés) : "Au moins tu vas faire quelque chose d'utile de ta vie…".

      NB: à propos d'OpenUDC, on cherche des profils "chefs de projets" pour nous organiser, motiver et accélérer un peu les devs (bref, nous donner des coups de pieds au cul), toutes les specs sont finis dans les grandes lignes, ce qu'il reste à faire est le plus chiant : fignoler les specs, pisser du code, en utilisant les briques déjà choisi (gpg, gpgme, thttd… qui limitent la quantité de codes (et de bugs) à produire).

      Je moinsse, tu moinsses, il moinsse, nos bots moinssent ...

  • # Destruction d'emploi ? Tant mieux.

    Posté par . Évalué à 10.

    Sous ce titre un peu provocateur, je trouve que de pouvoir fournir la même quantité de biens ou de services avec moins de travail humain, c'est une bonne chose. Parmi vous, combien préfèrent travailler plutôt que d'avoir du temps libre ?

    Faut juste trouver un autre moyen de distribuer les ressources que travail contre argent.

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Destruction d'emploi ? Tant mieux.

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 23/06/12 à 10:43.

      100% d'accord !

      Si beaucoup veulent "créer de l'emploi", c'est qu'ils confondent l'obstacle et la cause.

      L'homme est primitivement dépourvu de tout.

      Entre son dénument et la satisfaction de ses besoins, il existe une multitude d'obstacles que le travail a pour but de surmonter. Il est curieux de rechercher comment et pourquoi ces obstacles mêmes à son bien-être sont devenus, à ses yeux, la cause de son bien-être.

      blog.rom1v.com

      • [^] # Re: Destruction d'emploi ? Tant mieux.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Peut-être parce que l'homme est une machine d'une redoutable efficacité, et d'une résistance proverbiale mais qui dégénère dans certaine conditions :

        • prophylaxie extrême => allergies, et cætera ;
        • surabondance alimentaire => obésité, cancer, …
        • absence de travail (intellectuel et physique) => liste trop longue et trollifère pour un lundi

        Nonobstant j'approuve pleinement l'idée sous-jacente : la problématique n'est pas de trouver (ou pire offrir — vomissements écœurés) de l'emploi ; mais peut-être plutôt d'organiser une société pérenne et favorable à l'épanouissement collectif et individuel.

    • [^] # Re: Destruction d'emploi ? Tant mieux.

      Posté par . Évalué à 1.

      Les deux paramètres déterminants du chômage de masse, au niveau macro-économique, sont la stabilité (pas plus de 2% d’inflation), et la productivité.
      Pour se libérer du premier, faudrait faire un putsch à la banque européenne.
      Pour la productivité, ben, vous savez comment faire si vous lisez ceci au boulot :D

  • # Dessins de Snut pour PcINpact

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    À ma connaissance, les dessins de Snut pour PcINpact ne sont pas sous une licence libre et ne peuvent être utilisés ainsi sur LinuxFr.org. L'affichage des images a été remplacé par des liens vers lesdites images.

  • # Encore une référence

    Posté par . Évalué à 4.

    Cela me fait beaucoup penser à un épisode de South Park où Garison invente un moyen de transport personnel tellement rapide qu'il met sur la paille les compagnies aériennes. Le gouvernement déclare alors illégale son invention pour sauver les emplois.

    Il a beau se défendre en disant que les compagnies se sont ruinées elle-même parce qu'elles traitent leurs clients comme du bétail, sont chères, pas fiables, mais on lui rétorque juste "peut-être oui, mais si vous continuez à vendre votre machine vous aurez des ennuis".

    • [^] # Re: Encore une référence

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    • [^] # Re: Encore une référence

      Posté par . Évalué à 6.

      Cette histoire de South Park ressemble énormément à un film de 1951, The Man in the White Suit (en français, L'Homme au complet blanc) : un jeune chimiste invente un tissu très résistant et peu salissant. Les industriels et les politiques s'allient alors avec les syndicats pour faire disparaître cette invention, de gré ou de force. C'est un classique du cinéma, mais je ne pense pas qu'il ait été le premier à traiter ce sujet.

      • [^] # Re: Encore une référence

        Posté par . Évalué à 1.

        Cette histoire de South Park ressemble énormément à un film de 1951, The Man in the White Suit (en français, L'Homme au complet blanc) : un jeune chimiste invente un tissu très résistant et peu salissant. Les industriels et les politiques s'allient alors avec les syndicats pour faire disparaître cette invention, de gré ou de force.

        C'est une allégorie sur l'invention du nylon: on s'est aperçu avec horreur que les bas en nylon duraient trop longtemps et menaçaient d'écorner les bénéficies des sociétés de textile. Voir Obsolescence programmée.

  • # Marrant

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce qui est drôle, c'est que les détracteurs du libre l'accuse souvent de proximité avec l'altermondialisme ou le socialisme. Ils devraient faire un tour sur ce sujet, je pense qu'ils seraient rassurés de constater qu'ils se trompent sur toute la ligne :)

    • [^] # Re: Marrant

      Posté par . Évalué à 4.

      Les personnes qui se force à faire des rapprochements ente le "libre" et des mouvements politiques, le font principalement pour se rassurer dans leurs croyances (c'est plus une question de foi que de pragmatisme), c'est alors sans intérêts.

      • [^] # Re: Marrant

        Posté par . Évalué à 3.

        c'est plus une question de foi que de pragmatisme

        Chuuuuut, chuuuuuut, dis pas cela ! t'es fou ? la dernière fois que j'ai fait un lien entre "mouvements politiques" et "foi (religieuse)", on m'a brûlé en place publique en effectuant des incantations en assembleur et sacrifices rituels de Pinpin.

    • [^] # Re: Marrant

      Posté par . Évalué à 0.

      Ce qui est drôle, c'est que les détracteurs du libre l'accuse souvent de proximité avec l'altermondialisme ou le socialisme. Ils devraient faire un tour sur ce sujet, je pense qu'ils seraient rassurés de constater qu'ils se trompent sur toute la ligne :)

      Le libéralisme a un axiome qui dit que les acteurs se comportent exclusivement selon leur intérêt propre (intérêt qu'ils ne voient que comme financier) et qu'ils se comportent rationnellement.

      Du coup, quand tu expliques que tu codes pour que dalle, c'est la grande incompréhension (limite on te prend pour un fou)! La notion de bénéfice non financier indirect à long terme, ça ne rentre pas.

      • [^] # Re: Marrant

        Posté par . Évalué à 2.

        Source ?

        • [^] # Re: Marrant

          Posté par . Évalué à 2.

          Source?

          Par exemple:
          Foley, "Rationality and Ideology in Economics", 2003
          Colander, "The death of neoclassical Economics", 2002

          Si j'ajoute du Bourdieu, je vais me faire traiter de marxiste :)

          • [^] # Re: Marrant

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 26/06/12 à 12:03.

            Théorie néo-classique ≠ libéralisme. Les deux n’ont rien à voir. Le libéralisme existait bien avant que se développent les fondements de la théorie néo-classique, et existera probablement après.

            Par ailleurs nous sommes déjà dans une certaine mesure dans l’après néo-classique, les limites de la rationalité c’est bien intégré par le mainstream.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.