Journal Bash dans Windows

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
40
30
mar.
2016

Microsoft vient d'annoncer lors de sa conférence Build2016 (1), que les développeurs vont pouvoir utiliser un vrai shell, dans Windows 10, sans avoir à installer cygwin ou autre environnement avec lesquels il y a toujours quelques "frictions" avec l'environnement windows. En fait, ils ont fait un partenariat avec Ubuntu, pour fournir tout un ensemble de paquets dont Bash, apt etc, fonctionnant dans un environnement linux.

Il est expliqué que ça tourne en natif, que ce n'est pas dans une VM, mais que c'est exactement "comme dans Linux". Certainement donc des binaires compilés pour Windows..

Ubuntu deviendrait donc une distro pour Windows ?

(1) un article sur theverge.com

  • # Exécution direct

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Vu les différentes rumeurs récentes, par exemple celle liées à l'exécution d'applications Android sous Windows, il s'agirait bien d'une exécution native de binaires Linux.
    Un peu comme wine, mais avec l'aide du kernel pour réduire la pénalité des syscall.

    • [^] # Re: Exécution direct

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui, on est plus du tout sur de la virtualisation, comme avec Azure, ou de l'émulé comme avec Cygwin, mais bien en natif.

      • [^] # Re: Exécution direct

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Cygwin est très très loin de l'émulation. Ce n'est même pas de la virtualisation, ni même un équivalent de Wine.
        Je pense qu'une description possible de ce projet est de dire que Cygwin est une distribution GNU pour Windows

        • [^] # Re: Exécution direct

          Posté par . Évalué à 8.

          Il me semble que Cygwin fournit une couche POSIX pour Windows, un peu comme Wine fournit une couche Windows (autrefois nommée Win32) pour Unix.

          • [^] # Re: Exécution direct

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            La différence étant que Cygwin la fournit au niveau sources, alors que wine la fournit au niveau binaire

            • [^] # Re: Exécution direct

              Posté par . Évalué à 2.

              Cela veut dire que Cygwin patche les sources des logiciels fournis ? Si c'est le cas, c'est certainement une différence importante (et Microsoft s'est certainement arrangé pour que ce ne soit pas nécessaire avec son approche).

              • [^] # Re: Exécution direct

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Je pense plutôt qu'il veut dire que ton programme qui utilise l'appel get_xyz() habituellement fourni par la glibc, est compilable sous Windows grâce à Cygwin avec -lcygwin ou équivalent. Alors que Wine intercepte les appels Win32 au runtime.

                • [^] # Re: Exécution direct

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Dans ce cas il n'y a pas vraiment de différence à part l'utilisation d'une bibliothèque statique dans un cas et dynamique dans l'autre.

                  • [^] # Re: Exécution direct

                    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                    Rien à voir pour moi. Avec Wine, tu as et fait tourner un binaire PE32 (Windows) alors qu'avec Cygwin, tu as aussi un binaire PE32 et non ELF !

        • [^] # Re: Exécution direct

          Posté par . Évalué à 2.

          Dans ce cas, je ne suis pas le seul dans l'erreur du choix des mots:
          https://framasoft.org/article1207.html

          C'est pas pour autant que je ne l'ai pas déjà utilisé, et que je l'ai apprécié.

  • # Brindilles d'infos supplémentaires

    Posté par . Évalué à 7.

    tiens, j'allais à l'instant posté un journal sur çà. Tu m'as devancé, mais je vais tout de même ajouter les brindilles supplémentaires que je trouve pas sur ton journal:

    C'est Kevin Gallo qui fait la présentation lors de cette Build 2016:
    pour voir la présentation, c'est à partir de 2h24:
    https://channel9.msdn.com/

    Sinon, le blog de Kevin Gallo, avec l'information concernant cette Build: Bash is coming to Windows
    https://blogs.windows.com/buildingapps/2016/03/30/windows-10-anniversary-sdk-is-bringing-exciting-opportunities-to-developers/

    Par contre, ce que j'en ai compris, c'est qu'il ne s'agit pas de mettre Ubuntu à l'intérieur de Windows, mais de permettre aux développeurs d'accéder à des outils, tels que grep, awk, etc. pour exploiter leurs avantages au sein de leurs programmes.

    • [^] # Re: Brindilles d'infos supplémentaires

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      C'est pas un peu un aveu d'échec de la part de Microsoft sur le fait que trop peux d'admin windows sont passé à Powershell?

      Parce que c'est quoi l'intérêt de grep sous Windows vu que PS le fait aussi?

      • [^] # Re: Brindilles d'infos supplémentaires

        Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 31/03/16 à 09:27.

        A mon humble avis, c'est simplement un effet de bord positif de quelque chose de plus gros. C'est un vieux reproche fait à Windows, l'impossibilité de scripter avec des outils performants et intuitifs. Et tous ceux qui ont cherché le 'man' dans batch ou powershell se réjouissent de cette annonce. Alors quand ils ont vu, en intégrant du GNU/Linux dans leur système que pour seulement deux peaux de bananes en plus ils pouvaient refiler awk aux barbus sur leur OS, ils ont sauté dessus.

        • [^] # Re: Brindilles d'infos supplémentaires

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Y'a des manpages dans powershell :p

          • [^] # Re: Brindilles d'infos supplémentaires

            Posté par . Évalué à 2.

            Oui, Get-Help

            PowerShell est un super outil.
            A mon sens supérieur à bash par le fait que tout est objet, que tout ce qui est µSoft est très fortement intégré et cela offre des possibilités sans égal !

            Par contre l'adoption par les sysadmin n’est pas très grande car c'est un vrai langage et pour en profiter il faut tout de même être un dev …

            • [^] # Re: Brindilles d'infos supplémentaires

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              oui je suis d accord avec toi.

              ca fait un peut comme si on avait un shell en python ou en ruby

              et donc de filtrer par rapport a des methode en sortie de pipe.
              powershell est tres largement supérieur a tout bash et zsh. et pas mal d admin que je connais l utilise, même si ca a un peu coincé au début.

              l adoption de bash et des autre outils est plus un remplacement de la couple POSIX Interix qui a disparu.

      • [^] # Re: Brindilles d'infos supplémentaires

        Posté par . Évalué à 2.

        A mon avis, ça a plus à voir avec le fait que Microsoft pousse pour les Universals apps et leurs nouvelles stratégies de développement autour d'angularjs, et autres.

        Ce n'est pas pour rien qu'il faille activer Windows en mode développeur pour bénéficier de bash.

        Des échecs, Microsoft en a eu pas mal, cela ne les dérange surement pas trop :-)

  • # Précision

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Certainement donc des binaires compilés pour Windows..

    D'après ce post (en angliche, pardon aux puristes) c'est encore mieux que ça. En fait de la même manière que wine permet (théoriquement) de lancer un exécutable Windows dans un univers Linux, ici Microsoft a rajouté une couche appelée "Windows Subsystem for Linux", qui permet de prendre un binaire censé tourner dans un univers Linux et de l’exécuter dans Windows. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de recompilation spécifiques, il y a juste une couche d'adaptation pour qu'en dessous ça tourne avec le Windows natif. Une sorte d'émulateur. La page Wikipédia du noyau NT (en angliche encore) donne plus de détails et devrait permettre de se faire une meilleure idée.

    En tout cas c'est plutôt sympa de la part de Microsoft, on ne peut s'empêcher de penser à "Embrace->Extend->Extinguish". En tout cas si ça peut permettre à plus de gens de découvrir Linux (pas besoin d'install, de double boot, pas de "ouais mais je peux pas jouer"), et ça, saybien.

    • [^] # Re: Précision

      Posté par . Évalué à 1.

      ici Microsoft a rajouté une couche appelée "Windows Subsystem for Linux", qui permet de prendre un binaire censé tourner dans un univers Linux et de l’exécuter dans Windows. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de recompilation spécifiques, il y a juste une couche d'adaptation pour qu'en dessous ça tourne avec le Windows natif. Une sorte d'émulateur. La page Wikipédia du noyau NT (en angliche encore) donne plus de détails et devrait permettre de se faire une meilleure idée.

      Ils se décident à ressortir https://en.wikipedia.org/wiki/Interix // https://en.wikipedia.org/wiki/Windows_Services_for_UNIX ?

  • # ce sera rétro compatible ce truc ?

    Posté par . Évalué à -5. Dernière modification le 30/03/16 à 22:14.

    Et ça inclura ssh wget ? non parce que là j'ai tâter du powershell ces deux derniers jours, HUM HUM HUM, c'est quoi cette horreur ????? pour rester poli au regard de la frustration que j'ai vécu. Non mais sérieux quoi, un genre de scripting a base de .net, sans ide, vaguement inspiré de php, mais avec tout un tas de comportement bullshit en plus, genre à la puissance 100 du carré d'1M… Ils m'ont sérieusement donner envie de taper sur de la tête de barbu corporatiste à coup de clavier qwerty.

    Bref, question sérieuse, vont ils le compiler aussi pour les autres releases de windows ? Pour les autres qui n'ont pas suivit les mises à jours et qui par le simple fait de leur existence, font un gros f*ck à la politique progressiste (de ceux qui vont de l'avant coute que coute, façon RIEN A FOUTRE DES VIEUX TRUCS POURRIS QU ON A DEVELOPPE ET KON VE PLU MAINTENIR) de ms.

    Comme quoi ton post tombe à pic, j'ai pu relâcher cette pression accumuler à travailler avec cet environnement hostile. Merci !

    • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

      Posté par . Évalué à 5.

      hm, sinon tu utilises une Debian Lenny ou une Fedora 11 toi ?

      • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

        Posté par . Évalué à 2.

        À la mise à jour (gratuite et à mon initiative), mon shell continue de fonctionner exactement de la même manière, ma distribution est stable, les outils ne changent pas (ou très rarement).

        Et je comprends tout à fait la frustration de bosser avec powershell, les commandes ne sont clairement pas aussi simples et intuitives… et XML. XML rah ! La seule (selon moi fausse) bonne idée est de passer des références dans les pipes au lieu de tout copier.

        • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          À la mise à jour (gratuite et à mon initiative)

          Ah et quand ta distrib annonce attention la version N-2 n'aura désormais plus aucune mise à jour de sécurité désolé, au bout de ~5 ans, elle est vraiment de ton initiative ?

          • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Si le suivi des mise à jour t'importe énormément (env de prod en entreprise), tu prends une RHEL et là, tu as le droit d'avoir un support pour 10 ans.

            Quand tu vois que Microsoft a déjà arrêté le support de Vista, il faut peut-être se dire que les 15 ans de XP, ce n'était pas normal…

            • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              il faut peut-être se dire que les 15 ans de XP, ce n'était pas normal…

              la v1 de vista était pourrie (régression de pilotes, conso RAM, lenteurs disque comme W2K, conso CPU pour des animations de merde…)
              la v2 (sp2 quoi) quasi rien de mieux, hormis peut-être la conso ram et une meilleure compréhension de tout ce qui devait être désactivé pour le rendre réactif, voire utilisable
              la v3 bin 7 était déjà sorti (et utilisable au début, même s'il manquait toutes les fonctionnalités promises avec Longhorn)

              dommage, win7 n'est plus maintenu maintenant que win10 est sorti : reste win 8.1 (à peine utilisable vu que la mosaïque d'appli tente de revenir dès que tu as réussi à t'en débarrasser, pas étonnant que windowsphone ait fait un bide…).

              Bon, je ne parlerai pas des tablettes surface, étant adepte de la prétérition (ah, les joies du HDi).

              • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

                Posté par . Évalué à 3.

                dommage, win7 n'est plus maintenu maintenant que win10 est sorti : reste win 8.1 (à peine utilisable vu que la mosaïque d'appli tente de revenir dès que tu as réussi à t'en débarrasser, pas étonnant que windowsphone ait fait un bide…).

                http://windows.microsoft.com/en-us/windows/lifecycle

                Fin du support de Windows 7 : 14 Janvier 2020

                • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  ah merci, j'avais gardé en tête n-1 et n-2 uniquement (donc ce que j'indique : win 8.1 et win 8.0, même si c'est sensiblement la même version), bref.

                  Concernant win7, comme je l'indique, le mainstream support est fini, ne reste que l'extended support qui inclut tout de même les màj de sécurité (voire des correctifs, mais payants, apparemment considérés hors garantie….).
                  cf. https://support.microsoft.com/fr-fr/lifecycle#gp/lifePolicy qui a le mérite d'être en français.

                  C'est un peu mieux qu'Oracle :-) (de toute façon, tout le monde passe à PostgreSQL, tout comme Microsoft passe à Linux et cherche à bazarder les vieilleries que se traîne Internet Explorer en entreprise qui active par défaut le mode compatibilité voire en est resté à IE9… Edge permet de bien promouvoir Firefox, c'est cool :D)

                  • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Il y a la théorie et les petites notes. Et les petites notes disent que { 3 Un support gratuit limité peut être disponible (selon le produit) }. En particulier je confirme cette politique pour Windows 7, vu certains patchs récents, ils se limitent pas encore strictement à de la sécu.

            • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Quand tu vois que Microsoft a déjà arrêté le support de Vista, il faut peut-être se dire que les 15 ans de XP, ce n'était pas normal…

              Euh… http://windows.microsoft.com/en-us/windows/lifecycle

              La fin du support pour Vista est pour Avril 2017.

              Pour la version serveur (2008) c'est Janvier 2020.

    • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est peut-être pas assez poussé, mais avec powershell ISE, tu as déjà des bribes d'IDE, non ?

    • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

      Posté par . Évalué à 10.

      mais avec tout un tas de comportement bullshit en plus, genre à la puissance 100 du carré d'1M

      Comportements bullshit dont sont largement exempts les shells Unix, comme on le sait…
      En fait c'est simplement une question d'habitude et peut-être de disposition personnelles : tu es habitué aux horreurs des shells Unix, tu as donc fini par considérer qu'ils étaient intuitifs.

      (ceci dit, pour ma part, la syntaxe et la sémantique de bash continuent à me sortir par les trous de nez, malgré des années d'utilisation ;-))

      • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        T'aimes pas [[ "x$var" -e "x"]] // check if var is empty ?

      • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

        Posté par . Évalué à 1.

        mouarf. Tu n'as pas dû essayer la redirection de flux qui fonctionne de temps en temps, ou de faire un start-process ou & command "args" ou . cmd "args" et de ne pas comprendre que ce n'est bloquant, alors de tenter de faire un | out-nul et de perdre tes logs, ou bien encore de tenter un | write-output et de constater que ça ne fonctionne pas vraiment. Le pire étant -RedirectStderr -RedirectStdout vers un fichier !!!! Je ne m'étalerais pas sur les argument-list qui des fois prenne des espaces, des fois des virgules. Finalement, le simple fait d'échapper une quote avec une quote """""""""""""""""""""""""""""""""""""""""" faut mettre combien de quote là pour échapper le bouzin ? xd
        Et puis les process qui fails silencieusement avec un code retour non zéro.

        ahlalala j'en ai bien bavé…Ceci dit, je n'avais surement pas des conditions idéales pour m'initier à powershell (over vagrant), ni les bonnes ressources, mais franchement c'est tellement moche ce que j'ai vécu par rapport à ce que je voulais faire que j'ai fini par faire un bat (envie de balancer un gros LOLfaiLOL).

    • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Ta méconnaissance du sujet fait que ton avis ne concerne que l'étroitesse de ton ouverture d'esprit.

      Je t'invite à lire le Manifesto écrit par Jeffrey Snover datant de 2002 sur le sujet : Texte du lien

      Oui c'est l'idée de faire un PIPE objet.

      C'est inspiré de Tcl et non de php, Texte du lien

      Au niveau des IDE, tu as le choix : natif ISE, community avec un plugin Visual Studio ou Open Source avec Visual Code.

      Si ca t'intéresse de voir que tout le monde n'est pas d'accord avec toi, tu peux lire des avis divergents (ou pas) sur Reddit. Le créateur de Powershell y traine et il est très intéressé par les avis constructifs pour améliorer son idée de départ.
      Texte du lien

      Je te propose cet exemple pour comparer la différence syntaxique entre un shell fichier versus un shell objet.

      ~: find . -printf '%s %p\n'| sort -nr | awk '$1 > 20971520 {++c} END {print c}'
      ps> ls | where length -gt 20mb | measure | select -expand count

      J'espère que Powershell deviendra Open Source, c'est une "grosse" demande de la communauté utilisatrice, et avec la sortie de Dot Net Core sous Linux, la possibilité est grande.

      On peut voir des articles qui en parlent, j'imagine donc que ça arrivera, comme en parle le créateur Snover de Powershell tous les ans, sur sa roadmap.

      Texte du lien

      Sinon on peut faire beaucoup de critiques sur Powershell, mais tu n'es pas obligé de nous parler uniquement de ton ignorance sur le sujet.

      J'ai subit le "linux bashing" en entreprise pendant très longtemps, maintenant que la situation commence à être une médiane intéressante, je n'ai pas envie de le revivre une deuxième fois.

      Derrière chaque logiciel, il y a des développeurs et aujourd'hui, il y a de moins en moins la frontière de la licence qui sépare. Stallman n'a peut-être pas gagné, mais il a quand même renversé les rapports de force dans un futur que je trouve acceptable (si on prend en considération d'où on part).
      ```

      • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

        Posté par . Évalué à -2.

        ah ça j'étais tellement étroit d'esprit que je me suis accroché et que j'ai fini par faire un bat, mais ça fonctionne bien maintenant : )

        Ceci dit, tu ne peux pas dire que tout est excusable. Bash à une certaine durée de vie et donc un certain historique, powershell c'est tout récent.

        Enfin bref, si ça vous plait de scripter du langage de programmation objet lourd, à vous de jouer les grands. Moi c'est juste qu'au départ je n'imaginait pas avoir le choix (enfin avec un peu d'huile de coude d'une build static made in linux hein ;-).

        Quand même je me suis demandé comment travaillait les admins windows avant l'arrivé de powershell et winrm. A coups d'autohotkeys/ftp/telnet ? Ou ptet qu'ils installaient cygwin…. :=)

        • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

          Posté par . Évalué à -2.

          Quand même je me suis demandé comment travaillait les admins windows avant l'arrivé de powershell et winrm. A coups d'autohotkeys/ftp/telnet ? Ou ptet qu'ils installaient cygwin…. :=)

          Tu m'as l'air d'être un sacré bout-en-train toi.

          Pour la peine, je vais te confier un secret mais ne le répète à personne…
          Un script ca s'écrit avec un vrai langage … de script
          https://sourceforge.net/projects/pywin32/

          Il parait même que c'est ce qui a tué ce bon vieux Perl, au grand dam des linuxiens.

          • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

            Posté par . Évalué à 0.

            un vrai arracheur de dents ce soir : ) Ceci dit si ce projet ne datait pas de 2003, au moins, j'aurais pu penser que c'était encore une preuve d'un probable powerEpicFail. Gardons courage, d'ici la version 7 ce sera surement sympa à programmer, enfin, si il y a encore un windows d'ici là ^ ^

            Enfin bon, je suis pas sysadmin alors ça me passe au dessus tout ça en fait !

            :p

        • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Je déteste quand quelqu'un critique sans connaitre. Est-ce que j'irai dire que bash est nul parce qu'il est complexe et donc compliqué ? Jamais de la vie.

          Je préfère penser que vous êtes nul devant Powershell, plutôt que Powershell est nul devant vous.

          Bien évidemment, il y a des écueils, mais je ne vois pas en quoi, quelqu'un qui n'arrive pas à exécuter un processus, à récupérer l'affichage et le code d'erreur devrait pouvoir se permettre de croire que son avis est omniscient.

          Le savoir nécessaire était pour tant simple : utiliser '--%' et la redirection des pipes '>'

          J'utilise un langage de scripting objet pour me passer d'inombrables exécutables. Et aussi pour permettre aux autres d'utiliser mes développement facilement.

          Entre 2000 et 2006, pour ma part, avant Powershell, je faisais du vbs, qui était un langage absolument pas fait pour cela. Et sinon du MS-DOS avec une multitude d'exécutable. Mais ce temps là est révolu, je n'ai besoin que de dotnet et de powershell.

          Et vous comment faites vous pour passer votre vie à parser des fichiers textes ? Personnellement, je ne pourrais plus tellement j'aurais l'impression de passer ma vie à réécrire la roue.
          (ceci est un troll, mais vous le méritez bien !)

          Pour votre futur, gardez précieusement ce document, je suis sur qu'il vous aidera au besoin :
          The Complete Guide to PowerShell Punctuation

          • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Il y a des choses qui piquent selon moi dans powershell:
            - le passage des paramètres lors des appels de fonctions
            - le retour des fonctions
            Il semble aussi que ms pousse pour pouvoir écrire des scripts en C#. Il me semble d'ailleurs que c'est plus ou moins faisable.

            Pour ma part, je trouve dommage qu'il "nouveau" langage de script n'est pas soigné ces aspects.

            • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Sur le passage des paramètres, j'ai du mal à voir ce dont tu parles.
              Sur le retour des fonctions, entièrement d'accord, mais c'est présenter comme une fonctionnalité, et en regardant de plus près, les développeurs ont raison.

              Je dirais qu'une fois qu'on a compris la philosophie du boussin, le reste devient plus clair. Mais c'est clairement différent de la tradition.

              MS ne pousse a rien, c'est plutôt qu'il n'y avait pas de possibilité de créer des classes DotNet en Powershell, il fallait écrire du C#. Cela reste obligatoire même avec les classes Powershell car elles sont toujours en première implémentation et ne sont pas complètes.

              C'est plus une question de point de vue que d'avoir raison, ça fait seulement quelques mois que les RFC sont apparus, j'ai envie de dire que c'est un peu tard. M'enfin avec la volonté de conduire les développements par la communauté, ca ne risque que de s'arranger.

          • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

            Posté par . Évalué à -1.

            Oh en fait c'est marrant de piquer la susceptibilité des gens :p

            Alors deux petites mises au point, je ne crois pas que mon avis est omniscient, c'est juste du vécu, je ne dis pas être le guru de la programmation non plus, et enfin, je me fous d'être nul, ou le meilleur à ceci ou cela, comme tout le monde (oui je prétends avoir un avis pour les autres ici) je veux juste que cela fonctionne.

            Maintenant qu'on en a finit avec les divagations hs, je voudrais te quoter, pour mieux rebondir sur ton inanité (il est epic ce journal :=)

            J'utilise un langage de scripting objet pour me passer d'inombrables exécutables.

            C'est marrant j'ai comme l'impression qu'à avoir rapatrier tout bash dans windows c'est justement la philosophie d'un binaire <=> 1 fonctionnalité, et d'un langage de script non objet que windows va vous faire pratiquer.
            A l'inverse complet de ce que tu viens de dire.

            Aller bon rétro pédalage ! allaouaneeugaine Linux akbar :b

            • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Bof, c'est juste que ca me pique au vif de voir la non-connaissance être la source des seuls arguments à ta disposition. Disons que tu veux briller par ignorance, et ça m'énerve à un certain point.

              Tu veux surtout que ca fonctionne sans travailler ton sujet, et à partir de là, ca m'agace. On se demande comment tu as fait pour apprendre Linux.

              Bash sous Windows, c'est pour attirer les utilisateurs de Mac, non ?
              Ceux qui n'ont pas eu le courage d'installer Ubuntu à la place de Mac OSX ?
              Si je veux un linux, je l'installe ou au pire je mets une VM.

              On en reparlera quand Powershell sera porté sur Linux, comme ça je pourrais vous gaver avec sur LinuxFr. Là je suis contraint d'attendre.

              J'avais demandé PS Linux pas Bash Windows. Erf !

              • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

                Posté par . Évalué à 1.

                hep hep, c'est pas moi qui brille, mais vous autres en répondant 32 fois à un post franchement mal écrit et sans grand intérêt puisque étant juste le reflet d'une ***** de frustration.
                (La lumière ne brille qu'à l’œil de celui qui la regarde)

                Moi je me contentais de râler.

                Briller par son ignorance c'est admettre son humanité devant ces futurs IA qui auront bientôt le culot de nous répondre avec sarcasmes, soyons visionnaire.

                Bon, ceci dit, si PS est un langage de script c'est évidemment pour ne pas se trimbaler toute la lourdeur d'un langage lourd, dit autrement, ne pas se taper 1K pages de bouquin avant de commencer à taper du code. Donc ma tentative tout à fait débile à postériori de bout-en-train-faisons-du-PS pour s'amuser, était en effet un échec prévisible vu l'inconsistance et la non intuitivité de la bête.

                Bash au début il fait ce que tu écris. Par la suite pour faire plus compliquer il faut cogner du bouquin, de la page de man ou son voisin.

                bref, c'est de toute façon sans intérêt, imho : )

          • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            mouais vbs, le choix d'un langage moyen pour des résultats moyens, sur un OS défaillant par nature (voire pourri vu que jusqu'à peu bash ne fonctionnait pas très bien, même cygwin ressemblait à un pansement sur une jambe de bois pour rester poli, git-bash étant à peine mieux…).

            powershell, beaucoup d'espoir, peu de gens le connaissant réellement et sachant l'utiliser effectivement (j'ai quelques contre-exemples : 2, donc très limité, à peu près autant que de développeurs java compétents pour donner un ordre d'idée, par rapport à la centaine de personnes que je connais dans chacun des domaines et avec qui je me suis plus ou moins bien entendu, le plus souvent j'ai fui… ou j'en ai pris un pour taper sur l'autre).

            bash spa l'idéal, perl fonctionne bien sous windows : autant l'utiliser, project-r aussi (avec un complément en python, ça le fait), cela permet de faire du code portable quand on fait attention (oui, les C:\ c'est un peu un souci du siècle dernier, la plupart du temps c'est un répertoire réseau sur le NAS bureautique…).
            De toute façon, sous windows, tout est fait pour empêcher l'utilisateur de devenir autonome, contrairement aux distros Linux qui obligent (souvent tout de même, parfois moins) à comprendre ce que l'on fait…
            Dire qu'il faut attendre win10 pour bénéficier du multi-bureau qui ne segfaulte pas :/ ça existe depuis le siècle dernier sur des OS performants (Unix et Linux).

            • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

              Posté par . Évalué à 0.

              De toute façon, sous windows, tout est fait pour empêcher l'utilisateur de devenir autonome, contrairement aux distros Linux qui obligent (souvent tout de même, parfois moins) à comprendre ce que l'on fait…

              Ton incapacité à comprendre ne signifie pas que MS t'en empèche, juste que tu n'es pas capable de sortir de tes habitudes linuxiennes.

              • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Ton incapacité à comprendre ne signifie pas que MS t'en empèche.

                Faut arrêter là. Je pense qu’ici nous avons tous majoritairement commencé sur des technologies Microsoft, et que lorsque nous sommes passés à Linux, nous avons dépassé en quelques mois sous Linux le niveau de compétences que nous avions mis des années à développer avec les technos Microsoft.

                La culture Linux/GNU/Ce que tu veux/Debian/Machin chose est intrinsèquement une culture de connaissance. J’ai envie de te dire qu’on trouve d’abord de la connaissance avant d’avoir un service. C’est peut-être justement ce qui surprend au début quand on vient d’ailleurs et qui ne plaît pas aux décideurs court-termistes, au premier coup d’œil ça semble un défaut quand on veut un truc là tout de suite (en mode « j’veux pas savoir, mais donne-moi la solution »)…

                Microsoft n’est pas, pour l’utilisateur, un fournisseur de connaissance. Ou alors c’est compliqué, ou il faut payer (et ceux qui ont payés des formations savent combien la connaissance est distillée de manière à maximiser les formations et donc le profit). Il y a de la connaissance dans l’univers Microsoft, mais elle n’est pas accessible facilement. Dans ce domaine l’acquisition de connaissance est un processus long et difficile (et parfois coûteux).

                Accuser l’autre d’incapacité est mesquin, petit, et malhonnête.

                ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Microsoft n’est pas, pour l’utilisateur, un fournisseur de connaissance. Ou alors c’est compliqué, ou il faut payer (et ceux qui ont payés des formations savent combien la connaissance est distillée de manière à maximiser les formations et donc le profit). Il y a de la connaissance dans l’univers Microsoft, mais elle n’est pas accessible facilement. Dans ce domaine l’acquisition de connaissance est un processus long et difficile (et parfois coûteux).

                  Moi ca me fait bien rire ca. Je regardes l'énorme majorité des linuxiens que je connais, leurs connaissances sont superficielles. Ils savent comment utiliser l'OS, quels sont les paramètres des différentes commandes, etc… mais il ne comprennent pas grand chose à comment ca marche en interne par contre, ce mythe des sources dispo est très peu utilisé par eux, et je les comprends, parce que les sources très souvent n'ont que très peu de commentaires, et la doc est à peu près non existente.

                  Rien de cela n'est plus dur sous Windows, il y a énormement de doc sur l'OS, sur le kernel, disponible gratuitement, il y des bouquins par centaines pour l'OS, il y a des forums, … MS a des centaines de présentations sur l'OS données par les devs et architectes de l'OS dispo gratuitement : https://channel9.msdn.com/

                  Non vraiment, c'est simplement une ignorance de ta part.

                  • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    ce mythe des sources dispo est très peu utilisé par eux, et je les comprends

                    Bravo, tu arrives à poser un épouvantail et à le pourfendre toi-même dans la même phrase. Ridicule. Personne n’a lié source et documentation à part toi, tout ton blabla n’est que du bruit.

                    Non vraiment, c'est simplement une ignorance de ta part.

                    Qui est ce "tu" ?

                    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Je ne jugerai pas PowerShell vu que je ne le connais que très peu et n’ai pas envie de le connaître plus (parce que je n’en passe pas moins).
        Mais la comparaison donnée est d’un ridicule qui ne peut venir que d’une méconnaissance totale des outils GNU ou d’une mauvaise foi.
        Pour révéler la puissance manifestement non accessible à tous du shell fichier, il suffit de voir que l’exemple donné peut s’écrire en GNU :
        find . -size +20M | wc -l
        Ce qui a l’avantage d’être beaucoup plus compréhensible et plus concis que les deux exemples donnés, sans compter que c’est surement plus rapide (on ne lance pas un interpréteur awk, rien que ça).

        Je dis ça parce que le truc sur Windows 10 c’est un Wine inversé en fait : appels systèmes Linux convertis en appels système Windows. Malheureusement, ça ne concerne apparemment que les outils en ligne de commande et n’est même pas encore stable pour tous les outils GNU d’Ubuntu.

    • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Si je comprends bien le défaut de PowerShell c'est de ne pas être un Shell Unix ? Hum…

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Le fait pour un shell de ne pas être multi plate-forme c’est un défaut, indubitablement.

        Donc « le (seul) » défaut, certainement pas, il doit forcément y en avoir d’autres ! ;) « Un » défaut, oui.

        J’ai fait très très peu de PowerShell mais l’impression que j’ai eu en l’utilisant fût plutôt plaisante, j’ai trouvé ça bien mieux foutu que cmd.exe (faut dire que la barre était pas très haute…). Le côté orienté objet m’a bien plu.

        Ce que je trouve un peu pathétique de la part de MS c’est de ne pas avoir sorti une émulation de terminal potable pour accompagner ce nouvel interpréteur…

        Un composant que j’apprécie dans Cygwin c’est mingtty… (je sais qu’on peut probablement installer mingtty et autres unixeries hors de Cygwin mais je trouve que Cygwin facilite la maintenance…), pour avoir un terminal agréable et efficace. Rien que le fait qu’on puisse le redimensionner ou faire un Ctrl+Scroll pour augmenter/diminuer la taille des caractères… sans parler du copier/coller…)

        • [^] # Re: ce sera rétro compatible ce truc ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Je pensais plutôt le « principal » et je pense sincèrement que c'est le principal défaut. Les gens essaient de reproduire ce qu'ils font avec bash/tcsh/zsh alors que lorsque l'on utilise une techno différente il faut prendre le temps de la comprendre et pas essayer de la tordre n'importe comment.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # RIP

    Posté par . Évalué à -10.

    Le desktop sous linux et on peut remercier Canonical pour cela. J'ose esperer que quitte a se suicider ils ont recu du fric pour cela.

    • [^] # Re: RIP

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est vrai que le principal argument du "desktop sous Linux" c'était de permettre aux utilisateurs d'invoquer awk et find dans un terminal ;-)

    • [^] # Re: RIP

      Posté par . Évalué à -4.

      C'est plutôt difficile de tuer quelque chose qui n'a jamais été vivant.

      • [^] # Re: RIP

        Posté par . Évalué à 3.

        J’aurais tendance à dire que c’est plutôt facile au contraire, il suffit de ne rien faire !

    • [^] # Re: RIP

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Ça ressemble plus à une attaque contre Mac OS.

      En plus, il semblerait que Microsoft n'a pas une peur irrationnelle de la GPLv3, et donc aura autre chose que des versions antédiluviennes.

      • [^] # Re: RIP

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 31/03/16 à 04:22.

        Ben putin, si ms pense que ce qui attire les gens vers OS X c'est bash, ils vont là être déçus du voyage :)

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: RIP

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          C'est ce que les utilisateurs de Macs disent, du genre « j'ai le shell Unix ». (Pour ma part, je pense que c'est un mensonge, et que la vraie raison est d'avoir l'air cool à Starbucks.)

          • [^] # Re: RIP

            Posté par . Évalué à 4.

            C'était la com' d'Apple il y a 15 ans.
            Depuis une dizaine d'année, les gros macarons "UNIX powered" ont disparu de tous les supports de communication d'Apple.

            A part quelques enthousiastes qui ne savaient même pas ce que ça voulait dire et des scientifiques qui étaient content d'avoir un terminal et les outils UNIX usuels pour bosser avec les calculateurs de leur labo, je n'ai jamais vu d'utilisateur de Mac revendiquer la base UNIX comme un avantage.

            BeOS le faisait il y a 15 ans !

            • [^] # Re: RIP

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Alors je vais être ton premier.

              Je suis entouré de dév qui bossent sur OSX. Sans la base UNIX tout le monde serait sous Linux.

              Pareil à 42 soit dit en passant : http://www.universfreebox.com/UserFiles/image/cluster_42.png

              • [^] # Re: RIP

                Posté par . Évalué à 3.

                Pareil à 42 soit dit en passant

                A 42, c'est un choix de la direction, pas des élèves. Rien ne dit s'ils sont contents ou pas, ou que ce choix l'a été parce qu'il y a des outils unixoides dessus et que c'est cool. Ca pourrait tout autant parce que ça claque sur les photos et parce qu'on peut faire du développement iOS et Android avec et que ça permet de trouver un job

            • [^] # Re: RIP

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Pour avoir assisté à quelques congrès d'info (parfois très théorique, parfois très appliquée), j'ai vu beaucoup de Mac (voire une écrasante majorité) et beaucoup d'écrans affichaient un terminal sous une forme quelconque.
              De mon côté, si je n'avais pas de terminal, l'option "Mac" ne serait même pas envisageable.

        • [^] # Re: RIP

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          si ms pense que ce qui attire les gens vers OS X c'est bash, ils vont là être déçus du voyage

          C'est pas bash, c'est la capacité à exécuter tous les binaires Linux en natif. Les outils, les serveurs, etc.

          Et vu que j'ai entendu dire que MacOS X était devenu un peu moins sympa pour les devs en ligne de commande ces derniers temps, c'est peut-être le bon moment pour sortir ça.

          • [^] # Re: RIP

            Posté par . Évalué à 4.

            Et vu que j'ai entendu dire que MacOS X était devenu un peu moins sympa pour les devs en ligne de commande ces derniers temps,

            Comment?

            Depending on the time of day, the French go either way.

            • [^] # Re: RIP

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              par des changements de libc ? (mais ça commence à dater)
              parce que par défaut ça utilise clang et non gcc ?

              • [^] # Re: RIP

                Posté par . Évalué à 2.

                parce que par défaut ça utilise clang et non gcc ?

                Ça prend 10 minutes à installer (j'imagine)

                Nautilus:~ nemo$ brew search gcc
                gcc
                homebrew/dupes/apple-gcc42 homebrew/versions/gcc45 homebrew/versions/gcc48 homebrew/versions/gcc6
                homebrew/versions/gcc43 homebrew/versions/gcc46 homebrew/versions/gcc49 homebrew/versions/llvm-gcc28
                homebrew/versions/gcc44 homebrew/versions/gcc47 homebrew/versions/gcc5 Caskroom/cask/gcc-arm-embedded Caskroom/cask/gcc-arm-embedded

                Depending on the time of day, the French go either way.

                • [^] # Re: RIP

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  En fait c'est pas vraiment le problème, le truc c'est que parfois certains logiciels ont eu du mal à compiler à cause de ça (ou alors ce n'était que le problème de libc je ne sais plus trop).
                  Mais oui avec brew on a tout plein de bonnes choses et en fait je cherchais surtout des raisons de dire que c'était moins bien parce qu'en vrai j'en ai pas vraiment vu…

              • [^] # Re: RIP

                Posté par . Évalué à 2.

                NB:Je ne dis pas que tout est rose sous OS X, genre l’upgrade vers la 10.10 qui prend des heures si tu as beaucoup de trucs dans /usr/local, l’équipe en charge de l’installeur aurait pu s’en apercevoir, ou le désastre discoveryd.

                Depending on the time of day, the French go either way.

            • [^] # Re: RIP

              Posté par . Évalué à 4.

              Au hasard, en ne supportant pas le gnu find de base et à t'obliger à écrire ça:

              find . ( -name ".doc" -or -name ".pdf" -or -name ".epub" -or -name ".mmobi" -or -name "*.html" ) -printf '%f\n'

              au lieu d'une version plus condensée qui permet d'utiliser les regex comme celle-ci:

              find . -regextype posix-egrep -iregex '.*.(doc|pdf|epub|mobi|html)$' -printf '%f\n'

              Ou encore t'installer de base une version de python et à t'obliger à faire des contorsions pour installer ta propre version;
              https://wolfpaulus.com/journal/mac/installing_python_osx/

              • [^] # Re: RIP

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Oui, c'est sûr que find est vraiment l'argument clef qui va faire basculer les gens d'OS X à Windows :)

                (sinon, je ne m'étais jamais rendu compte qu'installer une autre version de Python était plus compliquée que de télécharger le .dmg et de cliquer quelques fois sur OK).

                • [^] # Re: RIP

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Oui, c'est sûr que find est vraiment l'argument clef qui va faire basculer les gens d'OS X à Windows :)

                  Je n'ai rien affirmé de cela.
                  J'ai juste appuyé le fait que le shell est assez rudimentaire de base.

                  (sinon, je ne m'étais jamais rendu compte qu'installer une autre version de Python était plus compliquée que de télécharger le .dmg et de cliquer quelques fois sur OK)

                  Grand bien t'en fasse. Moi cette page que j'ai pointé m'a été très utile au début.
                  Mais le mieux est encore de passer par brew qui te permet en plus d'installer tout le nécessaire, y compris le coreutils, binutils, …

                • [^] # Re: RIP

                  Posté par . Évalué à 1.

                  clair, cmd space + spotlight peux aller se rhabiller!
                  -regextype posix-egrep -iregex '.*.(doc|pdf|epub|mobi|html)$' -printf '%f\n' a tellement plus de charme

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: RIP

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Ah ouais, on peut aussi utiliser des pipes avec Spotlight ?
                    Tu me montres ?

                    • [^] # Re: RIP

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Si tu veux, après que tu m'aies montre le pipe dans ton exemple au dessus.

                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: RIP

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        | est un pipe en anglais…

                        • [^] # Re: RIP

                          Posté par . Évalué à 1.

                          moui, 'fin je pense qu'il voulait dire pipe dans le sens "commande | autre commande", pas dans la sens regex "pattern1|pattern2".

                          En l'occurence, faire un recherche base sur les extensions, c'est assez vilain en 2016, les metadata c'est pas fait pour les chiens, et les "jpg|jpeg|JPG|JPEG" c'est un peu plus galère que "image type".

                          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                          • [^] # Re: RIP

                            Posté par . Évalué à 2.

                            … Et dans le cas où ça aurait bien été "pattern1|pattern2", Spotlight a une gestion des opérateurs booléens.

                    • [^] # Re: RIP

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Evidemment qu'on peut utiliser des pipes avec Spotlight, il suffit de RTFM : https://developer.apple.com/library/mac/documentation/Darwin/Reference/ManPages/man1/mdfind.1.html

                      BeOS le faisait il y a 15 ans !

              • [^] # Re: RIP

                Posté par . Évalué à 6.

                C'est du propre de reprocher icui à Mac OS de respecter le standard et de ne pas implémenter les extensions propriétaires de GNU !

                BeOS le faisait il y a 15 ans !

              • [^] # Re: RIP

                Posté par . Évalué à 1.

                macOS c’est une distro BSD, donc se plaindre qu’ils utilisent les outils BSD plutôt que GNU, ça n’a pas vraiment de sens.

                L’article date d’il y a 3 ans, et honnêtement depuis qu’Homebrew existe (5/6ans?) je n’ai pas eu de galères avec python, ou ruby, en dehors de formules temporairement cassées, et le fait que ça soit leeeeeeeeeent.

                Depending on the time of day, the French go either way.

                • [^] # Re: RIP

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  OS X n'est pas une distrib BSD, ce n'est d'ailleurs même pas un noyau BSD. Autour du noyau XNU/Mach se trouvent pas mal d'outils d'origine BSD (la gestion des drivers, au moins au début vu que je ne sais pas si c'est toujours le cas), mais le noyau n'est pas le même.

                  En (très) gros, tu as l'empilement
                  OS X = (Cocoa|Quartz|..) + Darwin
                  Darwin = outils maison + outils BSD + XNU/Mach
                  Darwin est complètement open-source et est un OS complet que tu peux installer (mais sans interface graphique intéressante)

                  • [^] # Re: RIP

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Darwin est […] est un OS complet […]

                    Complet, complet, c'est vite dit. La dernière fois que j'ai regardé, c'était pas possible de changer le keymap de la console…
                    Juste pas prévu oO'

                    • [^] # Re: RIP

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      tu as raison, j'aurais pu préciser que Darwin en soi n'avait strictement aucun intérêt :)

  • # Ms Office sous Linux ?

    Posté par . Évalué à 4.

    ils ont fait un partenariat avec Ubuntu

    On pourrait imaginer que dans ce partenariat, il y a le développement natif de Ms. Office sous Linux ?

  • # MSYS2

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je vous recommande chaudement MSYS2 : http://msys2.github.io/

  • # et steve monkey ballmer ?

    Posté par . Évalué à 9.

    hein Steve t'en penses quoi ? Parce-que là, depuis que tu es partis..ton ancien employeur par en sucette. Toi au moins tu attaquais de face, sans aucune hypocrisie, sans sournoiserie. C'est quoi la prochaine étape à ton avis ? Remplacer kernel32.dll par vmlinuz ? Reviens sans dec' sinon l'année prochaine je vais trouver Outlook sur mon pc.

  • # Question

    Posté par . Évalué à 4.

    Question un peu naïve, mais je ne comprend pas pourquoi les devs veulent tellement avoir des outils Linux sur Windows.
    S'ils sont si dépendant que ça à l'écosystème Linux, pourquoi ne pas tout simplement installer une distrib Linux ?

    • [^] # Re: Question

      Posté par . Évalué à -2.

      Parce que ils perdraient au change. Au hasard, avoir Visual Studio Code plutôt que Visual Studio tout court. :p

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Question

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Peur du changement, coûts engendrés par une migration, paresse… Et beaucoup de gens, y compris informaticiens, ne connaissent pas encore vraiment GNU/Linux.

      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 1.

        Ça me parait un peu gros l'excuse de la paresse, sachant que ces informaticiens utilisent déjà des outils qui sont à la base destinés au monde Linux.

        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 7.

          Le poste que l’on utilise peut être partagé, on a pas forcément envie de :

          1) prendre le risque de péter Windows en foirant son multiboot.
          2) devoir expliquer à ses collègues qu’il faut pas avoir peur de l’écran GRUB/boot.cfg, que Windows va booter par défaut… keep calm…
          3) faire ça hors de ses heures de travail ou devoir justifier de quoi que ce soit.

          On me hurle dans l’oreillette : « Et la virtualisation connard, c’est pour les chiens ?! »

          Dans mon cas, OK j’ai pas de chance on m’impose Windows, par contre j’ai un i7 8GB, let's go VirtualBox !

          Au début j’ai mis mes VM en "bridge" (ie : direct sur le LAN, comme si ma VM était en quelque sorte branchée au switch…), j’ai fini par recevoir un mail du service résal : « C’est quoi cet hôte tartempion ? » j’explique, on me dit que c’est hors cadre et me prie de bien vouloir cesser…

          Le mode NAT marchait bien pendant un temps… Je me dis : « et bah retournons-y ! »

          Sauf que là c’est le proxy qui détecte un connexion tunnelisée ! Et me bannit pour 24h comme un malpropre :(

          Si je te raconte ainsi ma vie c’est pour essayer de te montrer que d’être amené à utiliser Windows plutôt que Linux chez son patron ce n’est pas seulement question de motivation ou de compétences.

          Je me suis rapproché du projet « Lab 2.0 » (sic) afin d’avoir une autre machine en spare pour bidouiller mais j’ai pas de retour pour le moment.

          Surtout que dans ma tête j’ai déjà pas mal pensé au truc…

          Arriver à faire tourner Office (& Skype) via wine, en passant par PlayOnLinux… si j’arrive à ça, le reste des progiciels consistants en un ensemble de webapps, je pourrais être grave plus productif (y compris dans la procrastination) avec un OS GNU/Linux !

          Je suis même prêt à lâcher Debian s’il faut plutôt se concentrer sur la distrib’ adoubée par les administrateurs, à savoir Suse…

          Je pense qu’il faudrait que je chope un DD (voir un SSD) et un câble SATA que je branche sur l’UC avant de l’allumer… Je le fais pas pas par flemme, mais parce que merde, c’est pas à moi d’investir personnellement mon temps et mon argent pour participer à la rationalisation du poste de travail de mon employeur, je bosse même pas au support desktop !

          J’ai un seul de mes collègues (je travaille en prod pas en dév) qui utilise Linux au quotidien, il a choisi Thunderbird+davmail (qu’il m’a fait connaître au passage)… je suis persuadé que faire tourner MS-Office via wine est une meilleure idée…

          • [^] # Re: Question

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            c’est pas à moi d’investir personnellement mon temps et mon argent pour participer à la rationalisation du poste de travail de mon employeur

            Le poste de travail chez ton employeur est déjà rationalisé. Que t'aimes pas le choix est un autre problème.

          • [^] # Re: Question

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Sauf que là c’est le proxy qui détecte un connexion tunnelisée ! Et me bannit pour 24h comme un malpropre :(

            et ça ne dérange pas ton patron de payer des gens à t'empecher de travailler ?

            • [^] # Re: Question

              Posté par . Évalué à 2.

              Heureusement ya un deuxième proxy, au cas où… (je l’ai appris car la première fois j’ai appelé la hotline pour me dépanner…) Mais ça coupe clairement toute possibilité de virtualisation.

              Non… à part avoir un disque dur dédié et configurer le Linusque avec une full installation de samba pour que ça ressemble à un Windows vu du réseau je ne vois pas :)

              • [^] # Re: Question

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                un samba serveur ? Autant le client, je peux comprendre pour faire les montages réseau, mais sinon avec un Linux, pas besoin de s'authentifier sur l'AD (un compte local suffit bien).

                En 2008-2009, j'avais réussi à vivre avec un Linux au jour le jour pour m'éviter le traumatisme quotidien de travailler malgré le windows octroyé par les équipes bureautiques de l'entreprise où je réalisais ma mission (avec les lettres E, D et F…). J'étais à l'époque conforme à la PSSI (politique de sécurité du SI) qui ne réclamait qu'un OS à jour en terme de mises à jour de sécurité (sans réclamer d'antivirus…). Malencontreusement, depuis la PSSI a changé et requière un OS mis à disposition par l'entreprise :/ Il me reste à trouver les dépôts Debian (ça j'ai, merci nos amis de Calibre :D) et effectuer l'installation avec les « moyens à disposition », si quelqu'un l'a déjà fait je suis preneur d'infos (ya aussi des dépôts Centos qui traînent de-ci, de-là je pense ; mais bon, quitte à avoir une distro ancienne, je préfère encore du Debian…).

                • [^] # Re: Question

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  configurer le Linusque avec une full installation de samba pour que ça ressemble à un Windows vu du réseau

                  un samba serveur ? Autant le client, je peux comprendre pour faire les montages réseau, mais sinon avec un Linux, pas besoin de s'authentifier sur l'AD (un compte local suffit bien).

                  À mon avis ça n'a rien à voir, il veut plutôt dire que si son système n'expose pas les mêmes partages qu'un Windows, il se fait griller par la DSI.

    • [^] # Re: Question

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      Comme pour Mac : ne pas se faire chier avec les limites de Linux genre support matériel pour le matos de moins de 2 ans, bibliothèque logicielle plus que limitée (non, le monde ne se limite pas au repo de logiciels libres de la distro), bref avoir le meilleur des deux mondes.

      Le jour où il y a un équivalent de Visual Studio (par exemple, mais bon nombre personne ont des applis pros qui tournent que sous Mac ou Windows, ou simplement des jeux avec DirectX) sous Linux, on en reparle de passer à Linux en OS.

      Sérieux, un peu d'ouverture, regardez vos voisins, ils ne sont pas sous Linux et ce n'est pas à cause de la vente liée ou autre excuse.

      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 4.

        Comme pour Mac : ne pas se faire chier avec les limites de Linux genre support matériel pour le matos de moins de 2 ans

        Le support matériel de MacOS c'est pas non plus super reluisant…

        • [^] # Re: Question

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Il marche pour ce que les gens utilisent (=pas une imprimante d'il y a 10 ans).
          Le problème n'est pas la quantité (Linux bat tout le monde), mais la réponse au besoin (quand un macqueut branche la dernière chose qu'il a acheté ou financé en crowd funding, ça marche car le pilote est développé et filé avec, alors que le pilote n'est pas fourni pour Linux)

          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 6.

            Disons qu'effectivement au lieu de dépendre de la communauté pour fournir le driver car le constructeur s'en cogne (Linux), on dépend d'un OEM sous acide (MacOS ou Windows), sachant que la base installée est très supérieure sous Windows par rapport à MacOS.

            Du coup il est beaucoup plus facile de tomber sur le côté arbitraire d'une décision de support ou non d'une imprimante ou autre équipement sur MacOS. D'autant plus que sous Windows, il y a quand même le filet de sécurité des drivers génériques et de la compatibilité interversion. Sous MacOS, c'est plus chaud, car la base de pilotes connues de MacOS est plus faible que celle de MS, qu'Apple a tendance à péter des trucs dans le noyau à chaque release (genre la signature obligatoire des drivers ou SIP avec El Gringo) et qu'une nouvelle version sort tous les ans.

            Mais du coup, tu peux arriver à des trucs de 10 ans qui sont mieux supporté sous linux que de trucs faits y a 4/5 ans.

            Quand on suit les forums de macounets, y a à chaque fois des gens laissés dans le froid.

          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 4.

            Je suis tout à fait d’accord avec toi et j’avoue ne pas comprendre pourquoi tu te prends un -6 sur ce commentaire…

            Je vais commencer par la conclusion : « En tant qu’utilisateur de Linux j’accepte de restreindre le choix de mes périphériques à des produits :

            • testé
            • largement utilisé
            • présentant assez d’intérêt pour que quelqu’un écrive un driver »

            Ceci exclue donc, de fait, un périphérique (je parle de grande distribution) apparu dans les six derniers mois…

            L’industriel ingénu qui s’apprête à produire le nouveau gadget révolutionnaire connecté 3.0 il sait qu’il va vendre à roughly 94.9% de Windows, 4.9% de MacOS et 0.20% « tout autre système confondu ».

            Réaliser un driver vite fait qui va lourdement se reposer sur du soft Windows, qu’on trouve à 1,2 roupie la SLOC dans les faubourgs de Bombay c’est le choix logique d’un point de vue financier.

            • [^] # Re: Question

              Posté par (page perso) . Évalué à -4. Dernière modification le 31/03/16 à 19:05.

              j’avoue ne pas comprendre pourquoi tu te prends un -6 sur ce commentaire…

              Parce que des gens confondent "inutile" avec "moi je fais comme ça, et ça c'est important pour moi, alors ce que font les autres c'est pas bien et il est hors de question de me mettre à leur place, et que le premier qui vient tenter de m'informer sur comment décident les gens se prenne ce que je peux lui filer en négatif, l'idée n'est pas de m'informer mais de me conforter dans mon opinion pré-faite".

              Rien de nouveau (et les gens sont toujours sous Windows, ou au pire Mac, y compris pour des développeurs qui connaissent Linux, malgré que Linux soit prêt pour le desktop depuis maintenant 20 ans qu'on me le dit).

              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est surtout que nous sommes sous Windows parce-qu'on nous laisse tout simplement pas le choix (en entreprise du moins) et qu'il difficile de renverser 20 ans d'utilisation d'un produit rentré dans les mœurs, n'ayons pas peur du mot.

                • [^] # Re: Question

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                  parce-qu'on nous laisse tout simplement pas le choix

                  bin, c'est que tu ne te le donnes pas.
                  J'ai passé un an sous Linux 99% de mon temps à une époque où la PSSI de l'entreprise n'exigeait que « d'avoir un système à jour » ; maintenant elle exige « un système fourni par l'entreprise » (sans demander d'anti-virus, ce qui pourrait être bloquant pour m'installer un Linux), mais je n'ai pas encore trouvé tous les dépôts (sid / fedora / centos) de l'entreprise pour réussir à faire mon installation (dès que j'ai 3-4 jours de liberté, je m'y replongerai et ça devrait le faire).

                  Qui le veut le peut :-)

                  • [^] # Re: Question

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Parfois le PSSI de l'entreprise exige d'avoir un poste informatique unique, installé par le service bureautique, ce poste c'est Windows et tu n'as pas la possibilité de choisir. Cela dépend des boîtes…

              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 31/03/16 à 23:15.

                Rien de nouveau (et les gens sont toujours sous Windows, ou au pire Mac, y compris pour des développeurs qui connaissent Linux, malgré que Linux soit prêt pour le desktop depuis maintenant 20 ans qu'on me le dit).

                Même si la part de marché reste plus ou moins anecdotique tu reconnaîtras qu’elle ne fait que croître…

                Les gendarmes français utilisent Ubuntu, par exemple.

                De plus en plus de jeux commerciaux sortent sous Linux…

                • [^] # Re: Question

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Même si la part de marché reste plus ou moins anecdotique tu reconnaîtras qu’elle ne fait que croître…

                  Sur le desktop, pas vraiment, en fait. Ca stagne. Après, ce sont des stats web…

                  • [^] # Re: Question

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Après, ce sont des stats web…

                    c'est surtout zdnet, qui stagne…

                  • [^] # Re: Question

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Moi, je vois quand même de plus en plus de Linux (enfin d'Ubuntu) dans le train. Alors certes il y'a forcément une majorité de geeks/informaticiens mais en comparaison à il y'a 10 ans, c'est le jour et la nuit. Donc, si Linux gagne sa place sur le desktop en entreprise, c'est déjà pas mal.

            • [^] # Re: Question

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Et bah si l'industriel qui fait un gadget part sur cette base, il est assez mal barré.
              Il va plutôt miser sur du 40/40 MacOS/Linux, avec un peu de Windows, mais dont il faudra castrer les applis.

              Indice: les objets connectés sont en très très grande proportion utilisés depuis des smartphones et tablettes.

              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à 3.

                Argument spécieux.
                On parle de drivers ici. Le fait que l'appli tourne sur un smartphone iOS (pas MacOS) ou Android (l'appli voit beaucoup plus ART que le Linux sous jacent qui est surtout un moyen de lancer la VM en question) n'a pas de rapport. Elle tourne probablement en full usermode. Le machin connecté, il tourne sur l'OS qu'il veut (probablement un Linux d'ailleurs, avec assez peu de GNU autour) et l'appli lui parle sur IP (avec de plus en plus un espèce de proxy chez son vendeur qui te masque complètement ledit machin).

                • [^] # Re: Question

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Ce genre de drivers ?

                  Sinon je suis d'accord pour dire que globalement la mouvance est de partir sur de l'IP, principalement pour simplifier les drivers.
                  Mais en quoi ça rend mon argument spécieux?
                  Et je dirais même que tu viens renforcer mon point: Le fait qu'ils partent sur IP montre qu'ils ont une bien plus grande hétérogénéité que ce que le message précédent annonce.

              • [^] # Re: Question

                Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                Et bah si l'industriel qui fait un gadget part sur cette base, il est assez mal barré.

                Les gadgets, c'est style Un Occulus Rift ayant comme besoin un certains OS. Raté pour Linux (OK, sur ce coup même Mac n'est pas supporté…)

                Indice: les objets connectés sont en très très grande proportion utilisés depuis des smartphones et tablettes.

                Qui sont sous Android, en Java, pas sous l'écosystème Linux. Je ne vois pas le rapport.

                Linux, pas foule n'en veut (Même Valve semble s'être un peu calmé sur les jeux, et continue tranquille plutôt sous Windows et Mac), c'est le cercle vicieux que personne ne semble motivé à casser.

                Et bah si l'industriel qui fait un gadget part sur cette base, il est assez mal barré.

                Je pense surtout que tu pars sur un fantasme que Linux c'est trop utilisé partout. Ce n'est pas le cas (les objets connectés, par exemple, ils ont Linux, mais pour les piloter c'est autre chose, tu mélanges)

                Perso, je préfère croire les gens qui font les gadgets (et des pilotes pour Windows, un peu de Mac, mais pas de Linux) que des gens qui ne font rien mais pensent savoir.

                • [^] # Re: Question

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Les gadgets, c'est style Un Occulus Rift ayant comme besoin un certains OS. Raté pour Linux (OK, sur ce coup même Mac n'est pas supporté…)

                  Oh l'exemple qui tue!
                  Moi aussi je peux jouer au jeu de trouver un machin qui fait contre-exemple!
                  Genre l'écran du dernier smartphone à la mode n'a pas de driver Windows, et est tiré à bien plus d'exemplaires que l'Occulus Rift.
                  Pourtant c'est pas compliqué un écran.

                  Qui sont sous Android, en Java, pas sous l'écosystème Linux. Je ne vois pas le rapport.

                  Linux, pas foule n'en veut (Même Valve semble s'être un peu calmé sur les jeux, et continue tranquille plutôt sous Windows et Mac), c'est le cercle vicieux que personne ne semble motivé à casser.

                  Pour le morceau "en Java": La majorité jeux actuellement dispo sous Steam/Linux sont en fait du javascript avec Unity3D. Du coup c'est pas des jeux Linux?

                  Pour le morceau "pas sous l'écosystème Linux": c'est une remarque très intéressante, j'en ai fait un journal: http://linuxfr.org/users/phhusson/journaux/ou-est-le-vrai-linux

                  Perso, je préfère croire les gens qui font les gadgets (et des pilotes pour Windows, un peu de Mac, mais pas de Linux) que des gens qui ne font rien mais pensent savoir.

                  Ok, regardons les gens qui sont connus pour faire des gadgets. (j'en fais mais rien de public, donc je comprends que tu ne prennes pas ce que je dis pour argent comptant)
                  On peut regarder par exemple le top 10 des objets connectés sur Amazon:
                  1) Philips Avent SDC603
                  2) Oral-B brosse à dent 6000
                  3) Netatmo Station météo
                  4) Bose SoundLink
                  5) Oral-B 7000
                  6) Garmin Vivoactive
                  7) Polar H7
                  8) Withings Smart Body
                  9) Netgear VMS3330
                  10) Netatmo thermostat

                  Bon on peut enlever le 1) qui est un intrus.
                  4) est du bon vieux A2DP
                  Regardons les photos et descriptions proposées par Amazon sur ces produits.
                  Les produits suivants ont un marquage Android et/ou iPhone et/ou "smartphone", mais pas de marquage Windows ou ordinateur: 2, 5, 6, 7, 8, 10
                  Les produits suivants ont un marquage Android et/ou iPhone et Windows ou ordinateur: 3, 9
                  Les produits suivants ont un marquage Windows, mais pas Android et/ou iPhone: Rien, nada.

                  Mais bon, évidement ces gens-là vendent sans rien avoir fait, ils ne savent pas.

        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 3.

          Marrant,
          Jamais été foutu de faire marcher ma vielle imprimante Canon avec Windows 10 et avec mon Mac, ca marche out of the box.

          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 3.

            Ben ma HP Laserjet 2100 TN devrait aussi bien marcher sur mes macinou (essayé validé) que sur mes PC windows 10 (pas essayé, mais HP dit que ça marche).
            Difficile de tirer un cas général : ici un exemple d'imprimante Brother qui ne marche plus avec El Capitan mais qui marche avec Windows 10.

      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 2.

        Comme pour Mac : ne pas se faire chier avec les limites de Linux genre support matériel pour le matos de moins de 2 ans, bibliothèque logicielle plus que limitée (non, le monde ne se limite pas au repo de logiciels libres de la distro), bref avoir le meilleur des deux mondes.

        Donc le support matériel non fourni par un constructeur (ce qui est plutôt l'exception de nos jours) est une limite de Linux ?

        Le jour où il y a un équivalent de Visual Studio (par exemple, mais bon nombre personne ont des applis pros qui tournent que sous Mac ou Windows, ou simplement des jeux avec DirectX) sous Linux, on en reparle de passer à Linux en OS.

        Il y a aussi bon nombre d'applis pro qui ne tournent que sous Linux, mais à quoi ça sert d'avoir un équivalent de Visual Studio sous Linux, vu qu'il y a déjà mieux ?

        Sérieux, un peu d'ouverture, regardez vos voisins, ils ne sont pas sous Linux et ce n'est pas à cause de la vente liée ou autre excuse.

        Dans la grande entreprise où je me trouve en ce moment, mes voisins développeurs développent tous pour Linux et aucun n'utilise Visual Studio pour développer, pourtant leurs postes de développement sont sous Windows (oui c'est stupide).

        • [^] # Re: Question

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          pourtant leurs postes de développement sont sous Windows (oui > c'est stupide).

          Parce qu'ils sont stupides ou seulement parce que tu l'as declaré ?

    • [^] # Re: Question

      Posté par . Évalué à 10.

      Dans le monde du travail, tu ne choisis pas toujours ton poste de travail.
      Mais tu essayes de retrouver ta productivité d'unixien.
      D'où : MinGW, Cygwin, MobaXterm, une VPN pour se connecter à une linux
      (ma vie)

      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 0.

        Effectivement … mais si déjà tu utilises des outils pour faire ressembler Windows à Linux et/ou des applis multi-plateformes, ne serait-il juste pas plus judicieux de migrer ou au moins de proposer un dual-boot pour quelques ordis ?

    • [^] # Re: Question

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je connais des SSII qui usent abondamment de lync pour les réunions, outlook, ie (oui quasi obligatoire genre pour la saisie des CRA sur un vieux truc pourri ou pour tester dans l'environnement du client) et sans doute d'autres que j'oublie. Malheureusement, les dev et admin-sys ont les même pc que les secrétaires et autres chef de projet/marketing etc. Du coup tous ceux qui sont un peu sérieux bossent dans une vm… Avec un shell et apt-get, ce sera déjà mieux pour eux.
      (Bien sûr il manque tout le reste, les bureaux virtuels, le clic milieu, un alt-tab pas chelou, un os stable et rapide…)

  • # Normal !

    Posté par . Évalué à 10.

    Tout le monde le sait : quand la fenêtre est cassée on mets une Bash. :-D

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: Normal !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En tout cas c'est un point sur lequel on ne pourra plus basher Zindoz.

  • # GNU/Windows

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    lu sur twitter

    Wait, so GNU/Windows happened before GNU/Hurd?

    :-)

    • [^] # Re: GNU/Windows

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La prochaine étape sera donc de remplacer le noyau NT par le Hurd !

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

  • # Mais pourquoi bash ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Enfin, ils progressent : peut-être que dans une dizaine d'années il y aura zsh ?

  • # À quand POSIX sous windows?

    Posté par . Évalué à 3.

    La grosse avancée sera le jour où Windows fournira une couche POSIX complète sous windows.

    Cygwin émule celle-ci, en l'implémentant complètement. Le gros hic vient du support de certaines fonctionnalités telles que le changement d'id user ou encore fork. Ces deux points ne sont absolument pas fournis par la WinAPI et les devs de Cygwin ont trouvé des moyens très astucieux de les émuler. C'est ainsi qu'on peut avoir le serveur openssh sous windows ou encore forker à souhait (avec une sacré pénalité, vu que la librairie cygwin recopie tout l'espace d'adressage du processus parent à la mano!). Le pire reste qu'implémenter ces deux syscalls dans NT ne doit vraiment pas être compliqué, c'est vraiment une question de politique…

    J'ose croire que ça avance dans le bon sens vu les dernières annonces faites par Crosoft. Après, restera plus que le support de X11 ou Wayland, la possibilité d'ajouter un shell graphique custom, et on pourra ptet enfin faire quelque chose de supportable sous cet OS. Après, ok, c'est pas libre, et ça ne justifie en rien la politique scandaleuse de cette boîte, mais ça me permettrait au moins de rebosser sans avoir peur de refoutre les pieds sous explorer.exe.

    • [^] # Re: À quand POSIX sous windows?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      y'a ce truc là: http://midipix.org/ midipix is a development environment that lets you create programs for Windows using the standard C and POSIX APIs

      J'ai pas essayé mais il dit:

      Additional features that distinguish midipix from cygwin and mingw include a copy-on-write fork (…)

      • [^] # Re: À quand POSIX sous windows?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je ne connaissais pas ce projet (qui a l'air tout neuf).

        En gros, ils ne se basent pas sur la WinAPI mais directement sur l'API NT (accès au noyau). En théorie ça a l'air beau et génial, en pratique, même s'ils feront mieux que cygwin dans leur design/perf, ils ne pourront pas ajouter une feature au noyau NT qui n'existe purement et simplement pas. À surveiller…

        • [^] # Re: À quand POSIX sous windows?

          Posté par . Évalué à 3.

          À priori ils gèrent fork correctement dans ce sous-système. Je crois bien qu'il était aussi géré correctement dans SFU.

          • [^] # Re: À quand POSIX sous windows?

            Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 31/03/16 à 12:57.

            Intéressant…

            En effet, SFU le fourni(ssai)t.

            À coup de ZwCreateProcess (API NT non documenté), la chose semble possible. Cygwin ne l'a pas exploré pour des raisons de rétro compatibilité avec Windows 9x. C'est sûrement sur ça que se base ce nouveau projet. On peut le voir comme un successeur de SFU en quelque sorte, du côté programmeur en tout cas.

            http://stackoverflow.com/questions/985281/what-is-the-closest-thing-windows-has-to-fork

            • [^] # Re: À quand POSIX sous windows?

              Posté par . Évalué à 2.

              Cygwin vise à faire du posix over Win32 (et donc dans la limite du possible vu cette contrainte…), pas à utiliser des API non documentées et instables de NT (instable au sens de ils peuvent changer d'une version à l'autre)

              • [^] # Re: À quand POSIX sous windows?

                Posté par . Évalué à 1.

                Il me semble que msys2 gère correctement les forks. Par contre il me semble que c'est plus en alignant correctement la mémoire des binaires. Donc à chaque mise à jour des binaires faut refaire tourner une moulinette… Bref vivement Word par Wine sous Windows…

  • # Windows XP le fait déjà depuis 13 ans

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Il existe des outils nommés Interix ou Microsoft Windows Services for Unix distribués par Microsoft et gratuits, qui permettent (ou permettaient, je ne sais pas si ça marche sur les nouveaux systèmes) d'avoir un environnement de type Unix sous Windows. Cet environnement est supporté par PKGSRC, le système de package de NetBSD depuis 2004, ce qui signifie qu'en plus de Bash on avait un bon paquet de programmes libres utilisables. Et je l'avais beaucoup utilisé vers 2007-2008 je crois. C'était de mémoire assez lent (genre comme Cygwin) mais j'avais compilé tout un bazar sans aucun problème.

  • # Je ne comprend pas

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Dans la vidéo de Microsoft, il est indiqué sur ce n'est pas de la virtualisation.

    Et ils ajoutent: "On a codé Linux User-Mode pour Windows"

    Et moi je lis ici:
    http://user-mode-linux.sourceforge.net/
    "User-Mode Linux gives you a virtual machine"

  • # Bug #1

    Posté par . Évalué à 1.

    Décidément, Canonical est occupé à pédaler dans une direction inquiétante dernièrement.

    Tandis qu'ils s'évertuent à contourner la licence GPL et à balancer du code non-gpl dans le noyeau (ZFS on GNU/Linux), les voici également occupés à porter des outils de base de GNU/Linux pour la plateforme privatrice référencée dans leur ancien bug n°1, et ce en franche collaboration avec l'éditeur de cette dernière …

    On peut se demander si de nos jours le Bug n°1 n'est pas que Canonical possède trop de parts de marché dans le monde du libre et utilise cette force pour faire tout et n'importe quoi en se moquant des conséquences sur l'écosystème libre.

    • [^] # Re: Bug #1

      Posté par . Évalué à 4.

      Ils ont probablement rien porté du tout (compat binaire côté MS) et je suis loin d'être sûr que Canonical ait une part de marché si grande que ça en propre. (les distro dérivées ne comptant pas à plein) Vu la techno il est plus que probable que la plus grande partie des userspaces de tonnes d'autres distributions vont fonctionner correctement.

      Honnêtement l'avantage de Ubuntu pour une boite c'est qu'elle peut parler avec Canonical, les entreprises aimant parler à d'autres entreprises pour des projets initialement non publics et rarement à des asso transparentes… Maintenant la question pourrait être: pourquoi Canonical et pas SuSE qui semble avoir un historique poussé avec MS. Une des réponses pourrait être que SuSE Linux est encore moins utilisé qu'Ubuntu & co (cette dernière décennie j'ai uniquement croisé des fan de Debian like et de temps en temps quelques fan de Fedora—et en fait je ne pense pas avoir jamais croisé un fan de SuSE en dehors d'endroits très spécialisés) et/ou que les partenariats avec SuSE ont dépéris et/ou que MS cherche un second partenaire "Linux" pour avoir une plus grosse couverture mais là je m'égare dans des hypothèses.

      • [^] # Re: Bug #1

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Maintenant la question pourrait être: pourquoi Canonical et pas SuSE qui semble avoir un historique poussé avec MS.

        Microsoft a fait un pas vers le Libre en nous épargnant un journal de sam_from_ms.

    • [^] # Re: Bug #1

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Techniquement, Canonical n'a rien porté du tout puisqu'il s'agit des exacts mêmes binaires que sur la version Linux.

      Microsoft a « simplement » implémenté dans le noyau Windows l'équivalent du mode de compatibilité Linux qu'on trouve sous BSD.
      Ensuite, quand on lance bash depuis Windows ça fait apparemment l'équivalent d'un chroot dans un rootfs Ubuntu standard, en montant les partitions Windows dans /mnt.

      De ce qu'on en sait, ça marcherait tout aussi bien avec Fedora, Debian, Arch ou autre.

      En fait je suis curieux de savoir quel a été le vrai rôle de Canonical dans ce projet.
      Très certainement de la validation/QA, nécessaire pour que Microsoft ai le droit d'utiliser la marque Ubuntu dans ce contexte.

      Toujours d'après ce qu'on en sait, Canonical aurait été idiot de refuser : ils ce sont fait payer en mode consultant et au final ça leur fait de la pub. Et tout ça sans avoir eu besoin de changer quoi que ce soit sur Ubuntu en tant que tel.

      Sur un autre sujet, je te signale que le bug n°1 a été fermé il y a bientôt 3 ans :)

      • [^] # Re: Bug #1

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai aussi du mal à comprendre pourquoi Microsoft a eu besoin de Canonical.
        Peut-être est-ce une question d'image auprès des développeurs ?
        Quand on regarde des vidéos de présentation des technos "à la mode" (notamment tout ce qui touche au web) 90% des "speakers" sont sous Mac et le reste sous Linux.

      • [^] # Re: Bug #1

        Posté par . Évalué à 1.

        "Sur un autre sujet, je te signale que le bug n°1 a été fermé il y a bientôt 3 ans :)"

        C'est pour celà que je parle de nouveau bug #1 … la prédominance de Canonical sur l'écosystème visible GNU/Linux et ses manœuvres qui tendent plutôt, selon mon opinion, à affaiblir l'écosystème libre.

        Le fait de chercher à exploiter des failles dans la GPL ou de s'afficher comme acteur dans l'amélioration d'un OS privateur ne me semble pas aller dans le bon sens pour la défense des libertés, mais ce n'est que mon opinion.

        • [^] # Re: Bug #1

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est pour celà que je parle de nouveau bug #1 … la prédominance de Canonical sur l'écosystème visible GNU/Linux et ses manœuvres qui tendent plutôt, selon mon opinion, à affaiblir l'écosystème libre.

          Ah ouai quand même. Canonical n'est pas seul, ils sont même plutôt petit face à RedHat. La capacité de nuisance de Canonical est relativement faible car d'une part car ils sont petits et d'autre part car ils ne sont pas maître de tout ce qu'il font. Ils restent dépendant de Debian et se retrouvent tributaires de choix fais par une communauté.

          C'est très différents de RedHat qui elle affaiblie volontairement le libre en créant leur propre distributions et un environnement volontairement différent de Debian (pour ensuite tenter de « standardiser » ça via la LSB…), là où ils auraient simplement dû créer une dérivée de Debian. Je ne parle même pas du fait qu'ils emploient LP…

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Bug #1

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est très différents de RedHat qui elle affaiblie volontairement le libre en créant leur propre distributions et un environnement volontairement différent de Debian (pour ensuite tenter de « standardiser » ça via la LSB…), là où ils auraient simplement dû créer une dérivée de Debian. Je ne parle même pas du fait qu'ils emploient LP…

            Loin de moi l'idée de vouloir faire dériver cette discussion en bon gros troll du vendredi sur systemd, mais j'ai lu hier un article que j'ai plutôt apprécié, et qui, essentiellement, apporte de l'eau à ton moulin.

            Pour résumer rapidement il dit que:

            • Avant systemd, l'init sous Linux c'est la Géhenne: systèmes très divers et souvent plutôt vieux (systemv init)
            • Dans les cas simples systemd rend le travail vraiment plus simple, …
            • … mais dans les cas complexes, il est plutôt plus compliqué à adapter à ses besoins (l'idéal du logiciel libre n'est-il pas d'avoir des logiciels faciles à adapter à ses besoins?) que les solutions s'appuyant sur des scripts shell.
            • Avant systemd, il existait des systèmes largement supérieures au systemv init (comme l'init de BSD ou openrc de Gentoo) qui semble-t-il n'ont pas été étudiés comme futur standard (syndrome NIH d'après l'auteur)
            • Il y a une volonté politique visible d'imposer systemd et d'augmenter sa surface.

            Ceci dit, je n'ai toujours jamais été en contact avec systemd, donc je m'en remets à cet auteur.

            • [^] # Re: Bug #1

              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/04/16 à 17:34.

              Je m'attendais à enfin lire un article intéressant contre systemd (enfin avec des arguments contre, l'article n'est pas totalement à charge), mais bon en fait c'est les mêmes réchauffés (et périmés depuis le début) depuis des années.

              • « regardez l'init de MachinOS, il fait 5 lignes ça au moins c'est simple et compréhensible » : ouais OK, le truc lance tous les .sh d'un répertoire donné, dans n'importe quel langage s'il te faut plus de 5 lignes pour faire ça faut te poser des questions. systemd apporte légèrement plus que ne pas avoir à lancer ses .sh à la main après le boot du noyau…

              • « avec systemd et sa conf au lieu de scripts je peux plus faire d'horreurs à la main » : oui et en Scala je peux plus faire de NullPointerException puisque j'aurai une Option[String] au lieu d'une String qui peut être null ; it's not a bug, it's a feature. Et au passage j'ai déjà "systemdïsé" à la bourrin des usines à gaz genre gitlab en écrivant une unit systemd à qui je dis en gros "ExecStart c'est /etc/init.d/gitlab start, pareil pour ExecStop mais avec stop" et ça marche très bien. Du coup faudra m'expliquer l'argument : dans ton bon vieux script spaghetti InitV tu fais tes pâtés de caca habituels et quand il faut tout plonker, de toute façon systemd a tout foutu dans le même cgroup et il le passe à la sulfateuse.

              • « ouin ouin dans mon script init je peux hacker pour temporairement rediriger la sortie de mon appli dans un fichier pour mieux comprendre ce qu'il se passe » : systemd capture tout ce qu'il se passe au démarrage d'un service, taggé avec l'unit donc si y a plusieurs sources il les aggrégera alors que toi tu peux oublier qu'il se passe tel truc aussi ; j'ai la flemme de chercher un lien mais y a notamment les logs de je ne sais plus quoi au boot qu'avec SysV tu ne pouvais notamment pas avoir, et depuis systemd magie ils t'attendent au chaud.

              Rien de nouveau sous le soleil. Faudrait quand même que les anti-systemd musclent un peu leur jeu un jour, parce qu'à force de tourner en rond sur 4-5 arguments facilement réfutables voire factuellement faux, ça va finir par se voir que c'est du vent.

              • [^] # Re: Bug #1

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                « avec systemd et sa conf au lieu de scripts je peux plus faire d'horreurs à la main »

                C'est sûr que présenté comme ça… le but est de lancer des services, et il dit que dans le cas simple c'est facile avec systemd (comme avec openinit ou l'init de BSD) mais que dans le cas difficile, et bien c'est franchement compliqué de trouver son chemin dans systemd pour l'adapter à tes besoins. La conclusion est qu'il semble avoir des besoins plus compliqués que ceux que tu as pu avoir (ou qu'il est débile ou de mauvaise foi, mais je n'ai rien trouvé qui me pense à penser cela).

                « ouin ouin dans mon script init je peux hacker pour temporairement rediriger la sortie de mon appli dans un fichier pour mieux comprendre ce qu'il se passe

                Dans le texte la redirection n'est pas l'alpha et l'oméga de la flexibilité qu'il recherche juste une illustration (peut-être pas très bonne, mais c'est juste une illustration) du fait que le shell-script offre une flexibilité d'adaptation illimitée et facile à utiliser.

                parce qu'à force de tourner en rond sur 4-5 arguments facilement réfutables voire factuellement faux, ça va finir par se voir que c'est du vent

                Si on garde trois arguments sur une quinzaine et qu'on les restitue mal, forcément la contradiction est facile à porter.

                • [^] # Re: Bug #1

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  et il dit que dans le cas simple c'est facile avec systemd (comme avec openinit ou l'init de BSD) mais que dans le cas difficile, et bien c'est franchement compliqué de trouver son chemin dans systemd pour l'adapter à tes besoins. La conclusion est qu'il semble avoir des besoins plus compliqués que ceux que tu as pu avoir (ou qu'il est débile ou de mauvaise foi, mais je n'ai rien trouvé qui me pense à penser cela).

                  Je sais pas si t'as jeté un œil à gitlab mais dans le genre usine à gaz qui lance 120 trucs (la BDD, Redis, le serveur rails…) on est déjà pas mal.

                  Et comme je disais, si tu ne peux pas réellement adapter ton usine à gaz dégueu à systemd en la découpant en services plus unitaires et qui s'intègrent bien, tu fous "ExecStart=/etc/init.d/monhorreur start" et ça fait exactement comme SysV (c'est-à-dire rien à part lancer un script, bravo trop fort) tout en profitant de diverses choses comme l'isolation dans un cgroup, la capture des sorties… !

                  C'est marrant il (et les autres) ne donne aucun exemple de ce qu'il n'est pas possible de faire.

                  Dans le texte la redirection n'est pas l'alpha et l'oméga de la flexibilité qu'il recherche juste une illustration (peut-être pas très bonne, mais c'est juste une illustration) du fait que le shell-script offre une flexibilité d'adaptation illimitée et facile à utiliser.

                  Cf. plus haut. Et encore c'est quand systemd ne propose déjà pas ce que tu veux, en mieux.

                  Si on garde trois arguments sur une quinzaine et qu'on les restitue mal, forcément la contradiction est facile à porter.

                  Ouais pardon j'ai pas retenu la fin à base de "il y a des bug donc c'est de la merde" parce qu'à ce compte-là il va y en avoir du code à passer à la concasseuse. Tout, en fait.

                  Et c'est comme un journal en mode pavé qui commence par aligner les conneries dans les premiers paragraphes, pardon mais je m'enfile pas toute la guirlande de saucisses pour vérifier qu'elles sont toutes dégueu (j'ai lu tout l'article, 15 arguments, tu te foutrais pas un peu de ma gueule ?).

                  • [^] # Re: Bug #1

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ouais pardon j'ai pas retenu la fin à base de "il y a des bug donc c'est de la merde" parce qu'à ce compte-là il va y en avoir du code à passer à la concasseuse. Tout, en fait.

                    Son point de vue est nettement plus subtil que celui que tu lui prêtes:

                    For a critical piece of infrastructure, having regular bugs like this is a big problem. It renders machines unbootable and ruins people's days. Compare this to a really well-managed project like OpenZFS. To my knowledge, no one has ever lost data as a result of a bug in ZFS. Infrastructure projects like this have to be held to a higher standard than most software because the consequences for a bug can be so severe.

                    soit

                    Pour une partie critique de l'infrastructure, ce genre de bugs ordinaires [genre système qui ne peut pas s'arrêter ou systemd-journald qui consomme 100% du CPU, cf liste dans l'article] est un problème. Il rend la machine inarrêtable et pourrit la vie des gens. Comparons cela à un projet bien mené comme OpenZFS: à ma connaissance personne n'a jamais perdu de données suite à un bug de ZFS. Dans ces projets de type “infrastructure” il faut suivre les plus hauts standards de qualité cat les conséquences d'un bug peuvent être particulièrement graves.

                    Ce qui est incriminé ce n'est pas la présence de bugs, mais leur nature (je comprends qu'il dit que ce ne sont pas des bugs qui surivennent dans des conditions d'utilisation très particulières mais qui peuvent exploser au visage de l'utilisateur lambda) et la façon dont le développement est mené (selon des critères pas assez exigeants, à la différence d'au moins un autre projet réel et nommé qui n'est pas moins ambitieux techniquement mais se donnent les moyens de leurs ambitions).

  • # Demain je mange du poisson

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il me semblait que le mois d'avril n'était supposé commencé que demain. On m'aurait trompé ?

  • # bientôt MSWindows/(GNU/)Linux

    Posté par . Évalué à 2.

    voilà, c'est tout, la voie est tracée.

  • # Foreign Linux

    Posté par . Évalué à 9.

    Il existe un projet assez actif sur GitHub visant à la même chose : l'exécution de binaires Linux sous Windows.
    https://github.com/wishstudio/flinux

    Pour l'instant ça marche déjà pas mal, on peut facilement faire tourner une Arch Linux nativement sous Windows, y compris certains programmes graphiques.

    Autres avantages, c'est GPL, et ça marche aussi sous Seven.

    • [^] # Re: Foreign Linux

      Posté par . Évalué à 4.

      Et avant, il y avait CoLinux qui ne marchait pas mal du tout (mais qui a très mal vécu l'arrivée de l'amd64 sous Windows).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.