Journal Quelle stratégie pour l'avenir de GNU/Linux ?

Posté par . Licence CC by-sa
-14
6
juin
2013

Après une longue réflexion sur GNU/Linux j'ai fini par me poser la question comme nous tous:
Quelle stratégie pour l'avenir de GNU/Linux ? (On me rappelle souvent qu'on ne dit pas Linux mais GNU/Linux )

Je dirais qu'il est au beau fixe grâce à Android. Enfin, je le suppose.
Pourtant, je m'inquiète pour lui sur un point: il reste toujours méconnu.

Prenons les tendances que j'ai remarquées et qui n'engagent que moi bien sûr.

De manière générale, à chaque fois que je pose des questions sur GNU/Linux, une bonne majorité ignore ce système d'exploitation.
Par contre, si vous parlez d'android ils sont plus nombreux à connaître.

Sur le plan des ordinateurs, on me cite presque invariablement la distribution Ubuntu ou Linux Mint.
Je me souviens encore de ce jeune fort sympathique qui avait un Ubuntu dans son Dell XPS.
Il en était fier. Probablement qu'il est un étudiant qui prépare son ingéniorat ?

Si un étudiant dans les domaines où les mathématiques (ou les sciences physiques) prennent de la place, apprécient GNU/Linux, je trouverais cela compréhensible.
Mais ce n'est pas la règle. Après tout je connais des personnes qui conchient GNU/Linux à cause d'une mauvaise expérience.
Quand des polytechniciens ne veulent pas du GNU/Linux, cela me fait de la peine, surtout lorsqu'ils se moquent de mon GNU/Linux, une distribution debian de surcroit…

Tout ceci m'a amené à m'intéresser aux déboires de ceux qui voulaient du GNU/Linux, mais s'irritent du fait d'une mauvaise expérience.
Les raisons de la désaffection sont souvent dues à de mauvais conseils:
On prétend qu'il faut l'installer et que cela ne posera pas de soucis.
Ou bien on dit que GNU/Linux c'est le paradis ( Heaven ) mais devient dans les faits leur enfer.
(Problème de drivers, problème de connexion, problème d'imprimante, etc.)

Pourtant tout ceci n'est rien à côté de ce que j'ai constaté.

Lorsqu'une personne a des problèmes avec son ordinateur, elle préfère demander mon avis sur la solution à adopter.
Je ne comprenais pas trop, mais finalement, lorsqu'on me dit que l'informaticien de service n'est pas très disponible, un euphémisme qui peut se traduire par " la personne me saoule ", j'ai préféré aider sans chercher à comprendre.

C'est sur LinuxFR que j'ai compris ce que devraient vivre certaines personnes.
Lorsqu'une fois on s'est permis de me dire que c'est probablement mon CD mal fichu qui a provoqué un crash, j'ai obtenu la réponse à ma question.
En effet, je vois mal une personne vouloir rester avec du GNU/Linux si à la moindre affirmation on le traite d'affabulateur.
Ma perception du message qu'on m'avait donné était : " Un Fedora qui crashe ? Sale menteur ! "
Du coup maintenant, je compatis avec ceux qui souffrent de ne pouvoir critiquer GNU/Linux, ou devrais-je dire la distribution qu'ils ont installée par mégarde.
Je deviens même compréhensif lorsque quelqu'un déteste GNU/Linux, même si j'admets que j'avais du mal…

Quand on sait qu'un simple problème de communication, ou une simple défaillance du service après-vente peuvent mettre en difficulté une entreprise, j'ai estimé qu'il était nécessaire d'agir.

Du coup je me dis que pour que GNU/Linux aille mieux, il faudra que je réfléchisse aux problèmes futurs que pourraient soulever les décisions prises aujourd'hui.
Dans le futur, GNU/Linux s'imposera dans les systèmes embarquées (domotique, etc.). On sait que GNU/Linux est déjà très bien implanté dans les ordiphones (Android, Ubuntu, etc.).
Mais GNU/Linux sera-t'il aimé comme il le mérite ? Pourra-t'on parler du libre sans se fâcher ?

discussion

Aujourd'hui ma contribution consiste à proposer à tout un chacun de réfléchir à l'avenir de GNU/Linux et d'en parler ici.
Par exemple, participez en nous racontant ici vos déboires, vos réussites, etc.
Ce qui serait intéressant serait notamment de nous dire les raisons qui ont poussé des candidats à refuser une distribution que vous avez proposée, et si possible, de nous dire si vous avez pu au moins trouver une solution (de contournement si nécessaire) pour que le contact ne soit pas rompu.
En effet, lorsque vous nous apporterez votre expérience sur le sujet, notamment les solutions possibles, j'espère que nous puiserons ici, les meilleures méthodes ( Best practices ) pour éviter tout désagrément futur.
Vous pourriez conclure en nous indiquant les orientations que vous souhaiterez que GNU/Linux et le libre en général devraient prendre.

A vos claviers.

PS: Contrairement à d'autres, j'aime les critiques, donc n'hésitez pas: on apprend à évoluer grâce à des remarques, même méchantes.

  • # on n'est pas trolldi, mais tout de même...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    dire que l'avenir GNU/Linux est assuré grace à Android, c'est osé, surtout sur ce site :-)

    cela dit, je me pose aussi cette question, personnellement et professionnellement, je suis assez heureux de GNU/Linux, au point d'utiliser win$ uniquement lors de certaines opérations chez mes clients, j'ai commencé sur Debian, j'ai essayé quelques versions d'Ubuntu, et maintenant je suis sur Archlinux (un jour il faudra je tente Fedora et OpenSuse)

    mais comme il m'arrive d'être moi même embêté lors de certaines mises à jour, j'ai arrêté de le conseiller à des non informaticiens, pas envie de passer du temps à faire de la maintenance gratuite en expliquant que ces petis désagréments sont compensés par la liberté,
    la liberté qui compte pour la majorité des utilisateurs est celle de leur esprit, pas celle de leur ordi :-)

    je me remettrai à installer du GNU/Linux chez les autres lorsqu'il existera une distribution NOOB PROOF, qui permet par exemple d'annuler de façon simple une mise à jour automatique qui aurait échoué

    Envoyé depuis mon Archlinux

    • [^] # Re: on n'est pas trolldi, mais tout de même...

      Posté par . Évalué à 3.

      --- " dire que l'avenir GNU/Linux est assuré grace à Android, c'est osé, surtout sur ce site :-) " (…)

      C'est en partie vrai.
      Tout dépend de ce que l'on entend par Android. Le noyau c'est du linux (merci suprena).
      Lorsque j'ai constaté la vague android sur les tablettes et les ordiphones, j'ai compris qu'au moins de ce côté le libre à la sauce ARM/Google avancera.
      Mais cela ne suffit pas pour s'imposer alors je me suis demandé qu'est-ce qui pourrait être un frein.
      Dans mon cas, j'ai constaté que le "SAV" est source de conflits.

      Je ne commenterais pas encore le NOOB PROOF, car là effectivement il y a des choses à dire.
      Je préfère que tout le monde discute quitte à involontairement s'écharper (j'aimerais pas mais je crains que cela n'arrive).
      C'est le prix que j'ai accepté de payer en espérant que nous pourront avoir des idées très utiles pour le libre.

      Merci.

      NB: je suis convaincu par la qualité d'OpenSuse et d'Archlinux

      PS: si je ne commente pas je le ferais ce soir…
      De toutes les façons je lirais TOUS les commentaires en espérant qu'il n'y aura pas des milliers :D

      • [^] # Re: on n'est pas trolldi, mais tout de même...

        Posté par . Évalué à 8.

        C'est en grande partie faux!
        Dire qu'Android est l'avenir de Linux, peut-être (j'ai pas d'avis sur çà). Mais dire que c'est l'avenir de GNU/Linux, c'est faux.
        Car Android n'utilise pas les outils GNU…

        • [^] # Re: on n'est pas trolldi, mais tout de même...

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 06/06/13 à 11:51.

          Non mais on peut tenter de comprendre ce qui a fait le succès d'Android et en tirer les leçons. Si l'on exclue le hype de l'image Google et peut-être que son succès vient en partie du fait fait qu'il s'oppose à d'autres marques de smartphone, il possède certaines qualités de conception, de la manière dont l'utilisateur débutant le prends en main par exemple.

          Les tuto lors des premières utilisations sont concis mais efficaces : mise en évidence en surimpression accompagnée d'une phrase et on a compris. On attend que l'utilisateur lance une nouvelle application avant de le saouler. Je pense que cela devrait inspirer les grosses distros.

          Un bouton d'aide visible sur le bureau devrait posséder un champ de recherche qui pointe vers un site dédié (l'utilisateur ne sait peut-être rien de ce qu'est un forum ou un wiki).
          Cela éviterais les googlisations intempestives qui mènent à la catastrophe parce que des solutions obsolètes ou inadéquates à été employées (type le changement de droits gravissimes, l'installation d'un gazillions de logiciels au pif ou carrément la maj complète vers une distribution en cours de test).

          Il en va de même pour les magasins d'applications gestionnaires de paquets mais c'est déjà plus ou moins en cours. Un utilisateur lambda a probablement l'impression « de se faire livrer un objet » physique quand il installe quelque chose et qu'il peut s'en débarrasser sans avoir à lancer une application dédiée. Reste que les utilisateurs ont peut être aussi l'impression que les dépendances sont des « trucs » qui s' installent sans leur avis. (voir les débats « applications ou logiciels » déjà abordés sur dlfp).

          Le problème des pilotes/logiciels proprios. Loin de moi l'idée de faciliter leur installation sur les distros mais cela pourrait se régler à grand coup de suggestion appuyé d'arguments fallacieux marketo-déontologique : « Le pilote libre  Nouveaux  est garantie sans phtalates », « Firefox est recommandé par l'Union Française Pour la Santé Bucco Dentaire » ou « Installe libre-office et toi aussi contribue à l’éradication du lapin géant bouffeur de planètes ».

          Le problème des codecs moches/vilains. Là aussi des efforts sont faits quand le lecteur par défaut demande si on veut installer ces codecs avec une mise en garde.

          La sobriété de l'interface, je ne l'évoquerais pas. Gnome (que j'affectionne) et tout. Trolls, kamoulox, points Godwin, chute du niveau moyen du quotient intellectuelle des participants de linuxfr. Je passe mon tour.

    • [^] # Re: on n'est pas trolldi, mais tout de même...

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 07/06/13 à 15:07.

      Pourquoi le succès d'Android ?

      Parce qu'il est préinstallé et préconfiguré, et a un design pas dégueux, rien de plus.

      Si les gens devaient installer leur Windows ou leur Androïd il auraient les mêmes problèmes qu'avec une distrib GNU/Linux.

      • [^] # Re: on n'est pas trolldi, mais tout de même...

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 08/06/13 à 16:44.

        Qu'entends-tu par design pas dégeux? On voit bien que le marché du smartphone c'est démocratisé depuis que ce produit est plus simple d'emploi.

        Alors, soit j'ai mal compris et tu résumes le succès d'android au fait qu'il soit préinstallé sans rendre compte qu'un effort a été donné pour le rendre simple à l'usage, soit le "design pas dégeux" ce n'est pas "rien de plus" et c'est même un point essentiel. Il ne suffit pas d'avoir de beaux menus et des boutons bien arrangés ou même que l'installation soit très simple (c'est subjectif mais pour la plupart des distributions ce ne sont plus des critères d'exclusion). Les pistes que j'indique plus haut dépendent plus du projet que des développeurs tant l'implémentation serait triviale et rendrait une distribution un peu plus accessible aux néophytes.

        • [^] # Re: on n'est pas trolldi, mais tout de même...

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 09/06/13 à 01:07.

          Alors, soit j'ai mal compris et tu résumes le succès d'android au fait qu'il soit préinstallé sans rendre compte qu'un effort a été donné pour le rendre simple à l'usage, soit le "design pas dégeux" ce n'est pas "rien de plus" et c'est même un point essentiel.

          Les deux idées ne sont pas exclusives, bien au contraire. Android est préinstallé : il y a des gens qui ont bossé pour le rendre simple à l'usage pour un user lambda. Mais ce point ne suffit pas. S'il était moche, personne n'en voudrait.
          Le graphisme est réussi, c'est beau à voir, les boutons, environnement, etc … sont plutôt cohérents entre les applis (sdk unique qui aide pas mal), mais ce point ne se suffit pas à lui-même : si l'environnement était beau mais qu'il fallait batailler pour l'installer, les gens n'en voudraient pas.

          Sinon on pourrait ajouter le fait que les gens pour la plupart ne sont pas "préformatés Imachin" , ou autre chose. Certains le sont, mais Androïd est arrivé sufisamment tôt pour que les gens ne s'habituent pas trop aux itrucs (si Androïd était arrivé alors que tout le monde était habitué aux Ibidules, il aurait eu beau être joli et préinstallé, personne n'en aurait voulu - Microsoft arrive tard sur ce marché et doit jouer avec des pratiques limite anticoncurentielles pour tenter de se faire une pace : windows8 est trop spécifique pour être accepté par un grand nombre d'utilisateurs). De plus, la nature même d'un smartpone ou d'ne tablette (que je qualifierais d'ordinatur simplifié, pour ne pas dre verrouillé et dépouillé) fait que les gens sont plus ouverts à la diversté sur ces appareils. Enfin, la plupart des constructeurs ont une offre de smartphones sous Androïd (comme la plupart des constructeurs de PC offraient des PC sous Windows),

          Pour moi la bataille est éjà gagné : il restera Androïd et Apple/IOS sur le marché du smartphone et de la tablette. Les autrs (RIM, Symbian, celui de HP dont je ne me rappelle plus le nom) sont morts ou à l'agonie. Seul Microsoft pourra peut-être, avec Nokia, rester sur le marché, mais je ne pense pas que les gens accrocheront, à moins de faire appel à des pratiques anticoncurrentielles pour verrouiller le marché comme ils l'ont fait pour le PC, et comme ils tentent de le faire avec le Secure Boot via EFI.

          Note : a mon avis, le verrouillage des tablettes sous Windows 8 n'est pour l'instant pas trop gênant, Windows8 est trop mal vu pour faire de l'ombre à Androïd sur ce marché. Ce serait plus gênant si Microsoft vendait des tablettes préinstallées Windows compatbles androïd et/ou Linux : des tasde gens pourraient les acheter dans un premier temps pour mettre autre chose, mais d'une part le fric rentrerait chez Ms quand même et d'autre part ils pourraient céder à la facilité et à la curiosité et en venir à utiliser Windows sur leurs tablettes. Mais c'est un aure débat.

  • # Chevalier de l'ombre.

    Posté par . Évalué à 3.

    Les gens méritent parfois qu'on récompense leur confiance. Parce qu'il est le héros que le monde mérite. Mais pas celui qu'il lui faut maintenant. Car il n'est pas un héros. C'est un gardien silencieux, un protecteur vigilant. Le Chevalier de l'Ombre.

    (Et c'est mieux ainsi)

  • # l'étranger ne voit que ce qu'il sait (proverbe africain)

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Quand des polytechniciens ne veulent pas du GNU/Linux, cela me fait de la peine

    Il ne connait que Windows, pourquoi veux-tu qu'il en pense du bien, de ton Gnu Linux ?

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: l'étranger ne voit que ce qu'il sait (proverbe africain)

      Posté par . Évalué à 5.

      Il connait nécessairement linux, c'est installé de base sur les ordinateurs de l'école. C'est par contre une vieille version d'un fork gratuit bien connu de Red Hat. Donc soit il c'est arrêté à cette antique version de la distribution, soit, ce qui me semble très probable vu le journal, il se paye la tête de l'auteur.

      • [^] # Re: l'étranger ne voit que ce qu'il sait (proverbe africain)

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il connait nécessairement linux, c'est installé de base sur les ordinateurs de l'école.

        Ca dépend de l'âge du polytechnicien, si il a 50 ans, je ne pense pas, si il a 22 ans oui.

        If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: l'étranger ne voit que ce qu'il sait (proverbe africain)

      Posté par . Évalué à 0.

      " Il ne connait que Windows, pourquoi veux-tu qu'il en pense du bien, de ton Gnu Linux ? " (…)

      Parmi ceux qui n'aimaient pas Linux, il y en avait un qui a eu des problèmes pour le compiler…
      Pour les autres, c'est parce qu'ils utilisent Windows au boulot mais ils connaissent et probablement s'en sont servis…

      C'est comme vous: vous écrivez votre colère contre Alienware qui est pourtant réputé.
      De même avec linux, qui est réputé, une mauvaise expérience crée de l'urticaire. :-)

      • [^] # Re: l'étranger ne voit que ce qu'il sait (proverbe africain)

        Posté par . Évalué à 3.

        Parmi ceux qui n'aimaient pas Linux, il y en avait un qui a eu des problèmes pour le compiler…

        Avant 2000 ça pouvait se comprendre mais maintenant ce genre d'argument on ne l'entend plus trop. Il est loin le temps ou il fallait lire la sortie d'un script configure, installer les dépendances à la main et lancer une compilation pour installer le moindre logiciel.

        À l'heure actuelle, si l'OS est installé, sur une machine 100 % compatible, et que l'utilisateur n'a pas un besoin précis lui imposant certains logiciels proprio incompatibles, un système comme Ubuntu est largement plus facile à utiliser et paramétrer qu'un Windows 7

        • Mises à jour centralisées dans un cas, mises à jours disparates (système, antivirus, adobe, firefox, etc…) dans l'autre.
        • Source de logiciel unique couvrant 95 % des besoins chez GNU/Linux, avec gestion des dépendances. Besoin de composer directement avec l'upstream de chaque logiciel chez Windows (ou s'en remettre à des sites bien merdiques comme telecharger.com qui vont inclure leur crapware et encourager le téléchargement de versions de LibreOffice moisies moyennant paiement par SMS).
        • Internet Explorer & Adobe Reader
        • Le prix et/ou les emmerdes potentielles à utiliser un Windaube cracké (ou autre logiciel cracké)…
        • [^] # Re: l'étranger ne voit que ce qu'il sait (proverbe africain)

          Posté par . Évalué à -2.

          " Avant 2000 ça pouvait se comprendre mais maintenant ce genre d'argument on ne l'entend plus trop " (…)

          Il a fait ses études dans ces eaux là…
          (Celui qui en veut à Linux à mort…) <- triste

          Ubuntu

          Oui l'installation d'un linux grand public est très simple maintenant…

          telecharger.com

          Vous en avez souffert vous ? Nooonnn… un linuxien ? :D

  • # Question de cible

    Posté par . Évalué à -3.

    Linux, et le libre en général, c'est fait par des gens de l'IT pour des gens de l'IT.

    Inutile de se voiler la face: le particulier ne peut pas s'en sortir tout seul, à moins d'être prêt à apprendre énormément d'un domaine qui ne l'intéresse pas forcement.

    Linux sera mainstream le jour où un vendor s'imposera. Ce sera peut être Canonical. En tout cas, tant qu'il n'y aura pas un écosystème commercial d'envergure autour de Linux, ca restera quelque chose pour les enthousiastes et les gens de la profession.

    En Unix pour les particuliers, il y a OS X, qui fonctionne très bien.

    • [^] # Re: Question de cible

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Inutile de se voiler la face: le particulier ne peut pas s'en sortir tout seul, à moins d'être prêt à apprendre énormément d'un domaine qui ne l'intéresse pas forcement.

      Ah ? J'ai installé à plusieurs personnes agées Ubuntu, elles surfent, scannent, impriment, répondent à des mails. Ok, elles n'avaient pas de culture informatique, pas de réflexe Windows.

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

      • [^] # Re: Question de cible

        Posté par . Évalué à 2.

        Le problème, c'est que 99% des PC vendus à destination du grand public sont livrés avec Windows. Je pense que n'importe quel utilisateur peut utiliser une distribution Linux aussi facilement que Windows ou MacOS, mais Linux n'est pas installé par défaut…
        PS : je parle bien-sûr des distributions Linux livrés "clés en main" comme Ubuntu, OpenSUSE ou Mageia.

        • [^] # Re: Question de cible

          Posté par . Évalué à 4.

          Je pense que n'importe quel utilisateur peut utiliser une distribution Linux aussi facilement que Windows ou MacOS, mais Linux n'est pas installé par défaut…

          Touché. En fait, tu devrais reformuler:
          "Windows est aussi difficile à installer que Linux".
          Le problème n'est pas que Linux est trop difficile ou pas à installer, le problème c'est que l'utilisateur final ne voit pas l'installation comme le commencement de quelque chose mais comme une grosse emmerde dont il se serait volontiers passé (quand il ne délègue pas carrément la procédure à quelqu'un d'autre).

          • [^] # Re: Question de cible

            Posté par . Évalué à 0.

            Windows XP ou seven étaient beaucoup plus dur a installer en 2008 que ubuntu ( lors de ma découverte de linux). Aujourd'hui linux est plus simple a installer qu'avant, mais pour windows xp et seven ça n'a pas change. Pour vista et eight, je ne sais pas, je ne l'ai pas fait.
            Donc pour moi le facteur "l'instalation c'est dur sous linux" ne marche pas. Le facteur windows en pré-installe est plus simple a installer (vu que c'est deja fait) est valable lors de l'achat, mais au bout d'un certain temps, il peux être necessaire de reinstaller windows (meme si pour seven c'est devenu tres rare) et donc la question de la facilite d'instalation peux se poser.
            Pour windows, on peux toujours faire a appel a un technicien pour 40 euros …

            bépo powered

            • [^] # Re: Question de cible

              Posté par . Évalué à 0.

              " Aujourd'hui linux est plus simple a installer qu'avant, mais pour windows xp et seven ça n'a pas change " (…)

              Toutafé

              " il peux être necessaire de reinstaller windows (meme si pour seven c'est devenu tres rare) et donc la question de la facilite d'instalation peux se poser " (…)

              C'est rare d'avoir à réinstaller Windows.
              Je connaissais un gars a qui j'ai demandé s'il réinstalle Windows.
              Il me répond que depuis qu'il a eu son PC, il n'a jamais rien touché, sauf les MAJ bien sûr.
              Ce qui est normal puisque Windows est très intégré à son PC.
              (Accord entre le constructeur de son PC et Microsoft)

              Le problème de la réinstallation de Windows peut se poser, mais il devra réinstaller Linux aussi, et là le problème du dual boot se posera…

      • [^] # Re: Question de cible

        Posté par . Évalué à 2.

        " Inutile de se voiler la face: le particulier ne peut pas s'en sortir tout seul, à moins d'être prêt à apprendre énormément d'un domaine qui ne l'intéresse pas forcement. " (…)

        C'est un des problèmes que j'ai constaté.
        Beaucoup de personnes ne peuvent pas apprendre un minimum… donc, au moindre pépin ils se sentent perdus…

        " Linux sera mainstream le jour où un vendor s'imposera " (…)

        Effectivement…
        Je me suis toujours demandé si un des succès d'ubuntu ce n'est pas grâce à DELL …
        Au début quelques uns disaient que c'est grâce au live CD, pourtant, Knoppix fait du livecd et n'est pas très en vue…

        " En tout cas, tant qu'il n'y aura pas un écosystème commercial d'envergure autour de Linux, ca restera quelque chose pour les enthousiastes et les gens de la profession " (…)

        Autour de moi, c'est comme ça.

      • [^] # Re: Question de cible

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 06/06/13 à 22:18.

        @palm123

        " Ah ? J'ai installé à plusieurs personnes agées Ubuntu, elles surfent, scannent, impriment, répondent à des mails. Ok, elles n'avaient pas de culture informatique, pas de réflexe Windows. " (…)

        Déjà si elle n'avaient pas connu Windows, c'est déjà autre chose.
        Ensuite, les personnes âgées ont tout leur temps: ils vont juste aller sur internet pour parler à leurs petits enfants par exemple.
        Ils ne s'en servent pas pour travailler, notamment avec MS Office.
        Certaines entreprises pour traiter des dossiers ne peuvent pas se passer de MS Office et là le distribution linux sera problèmatique.
        D'autres reçoivent des fichiers PDF construits avec le dernier Acrobat Reader…
        (Un jour comme cela je n'ai pas pu lire un fichier PDF)

        Quand on a du temps et que le format importe peu, alors linux peut s'imposer.
        C'est le cas des personnes âgées…

      • [^] # Re: Question de cible

        Posté par . Évalué à 1.

        Effectivement, dans le cas où l’utilisateur cible ne veut rien faire de plus effectivement un Linux peut remplir ce rôle, tant qu’il y a dans l’entourage de l’utilisateur un linuxien bien disposé. Hors de là point de salut.

        L’installation du système ne concerne pas l’utilisateur. Que ce soit n’importe quel OS, l’utilisateur ne veut pas en entendre parler.

        La seule ombre au tableau dans cette image d’épinal de la gentille mamie qui envoie des email à ses petits enfants depuis sont Ubuntu flambant neuve, c’est que c’est un cas isolé absolument pas représentatif des attentes.

        Avec ton beau Linux, tu peux effectivement faire les tâches basiques de l’internet sans aucun problème. Les tâches attendues d’une machine au début des années 2000. Bravo !

        Et dès que l’utilisateur veut, au hasard, connecter son iPhone à son ordinateur, utiliser le logiciel fourni avec le GPS qu’il vient d’acheter, jouer à un jeu du commerce, ou tout simplement utiliser le logiciel que son entourage lui conseille, les ennuis commencent.

        Soit « ca marche » à condition d’être soit un enthousiaste ou d’être de la profession pour effectuer la manipulation nécessaire, soit « Ca ne marche pas sous Linux » et point final.

        Linux n’est compatible qu’avec lui-même. Et cela ne cessera que le jour ou un écosystème commercial se sera mis en place.

        • [^] # Re: Question de cible

          Posté par . Évalué à 0.

          Et dès que l’utilisateur veut, au hasard, connecter son iPhone à son ordinateur, utiliser le logiciel fourni avec le GPS qu’il vient d’acheter, jouer à un jeu du commerce, ou tout simplement utiliser le logiciel que son entourage lui conseille, les ennuis commencent.

          Linux n’est compatible qu’avec lui-même. Et cela ne cessera que le jour ou un écosystème commercial se sera mis en place.

          Dans ce cas, c'est l'inverse, c'est ton iPhone ou ton GPS qui n'est compatible qu'avec lui même. Si les formats sont ouverts, on peut tout faire sous Linux.

          Quant aux logiciels qui ne fonctionnent que sous fenêtre, penses-tu aux utilisateurs de Mac OS X ? Comment peuvent-ils faire ? Pourtant, on ne vas pas dire qu'avec un mac on reste au début des années 2000.
          Les problèmes de Linux ne sont donc pas forcément liés au système lui-même, mais plutôt au monopôle d'un OS connu.

          • [^] # Re: Question de cible

            Posté par . Évalué à -1.

            Dans ce cas, c'est l'inverse, c'est ton iPhone ou ton GPS qui n'est compatible qu'avec lui même. Si les formats sont ouverts, on peut tout faire sous Linux.

            Et tu as vraiment l'impression d'être audible avec ce genre de discours ?

            J'ai une nouvelle pour toi: Ca n'intéresse personne tes histoires d'ordinateur.

            Quant aux logiciels qui ne fonctionnent que sous fenêtre, penses-tu aux utilisateurs de Mac OS X ? Comment peuvent-ils faire ?

            Tu touches un point intéressant. Premièrement, beaucoup, et même de plus en plus de logiciels sont également compatibles OS X. Ce n'est pas le cas de Linux.

            Par contre, effectivement, il y a beaucoup de softs qui n'existent pas sous OS X, mais sans que cela dérange l'utilisateur. S'il a un Mac, il fait partie de l'élite. Peu importe si certains programmes ne marchent pas. C'est là le génie marketing d'Apple.

            A situation comparable Linux/OS X, si ca ne marche pas sous Linux c'est perçu comme étant "de la faute de ton machin bizzare de nerd attardé", alors que sous OS X, c'est parce que tu comprends, c'est Mac OS, c'est pour l'élite. Tout simplement génial. Apple a un talent inégalé dans ce domaine.

            Pour que la même chose se produise avec Linux, il faudra un vendor qui repositionne le produit. D'ici là, ce sera toujours un OS de seconde classe.

            OS qui soit dit en passant me convient très bien ;). Mais je ne compte pas, car l'IT est mon métier.

    • [^] # Re: Question de cible

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Inutile de se voiler la face: le particulier ne peut pas s'en sortir tout seul, à moins d'être prêt à apprendre énormément d'un domaine qui ne l'intéresse pas forcement.

      Et pourtant, j'ai installé Ubuntu à mes parents et ils préfèrent à Windows, car trouvant ce dernier trop compliqué niveau interface. Comme quoi, Unity n'est pas une si mauvaise idée que ça au final.

      • [^] # Re: Question de cible

        Posté par . Évalué à 1.

        " Et pourtant, j'ai installé Ubuntu à mes parents et ils préfèrent à Windows " (…)

        Normalement.

        " Unity n'est pas une si mauvaise idée que ça au final " (…)

        Ca fait longtemps que je n'utilise plus ubuntu, mais, je pense que si ubuntu a mis Unity, ce doit être parce que justement, le public cible doit probablement apprécier.
        Mais il y a une minorité qui est totalement contre Unity…
        (Je n'ai pas d'avis car je ne connais pas)

        Au moins, je lis ici un commentaire où des personnes non informaticiens sont satisfaits de linux tout en venant de Windows.

    • [^] # Re: Question de cible

      Posté par . Évalué à 2.

      Inutile de se voiler la face: le particulier ne peut pas s'en sortir tout seul, à moins d'être prêt à apprendre énormément d'un domaine qui ne l'intéresse pas forcement.

      Le problème, c'est que plus personne ne veut rien apprendre. Alors au bout d'un moment, il faut se faire une raison : si tu achète une scie sauteuse et que tu ne veux pas apprendre à t'en servir, tu vas finir avec du boulot mal fait ou avec des doigts en moins.
      On attend du système qu'il se comprenne lui-même, qu'il s'auto-gère, que les fichiers se rangent tout seuls, et quand le PC est plein, il faut en racheter un (si si je l'ai ouï dire…).
      Après, j'ai de très bonnes expériences avec des gens complètement ignorants de Linux et GNOME, et qui préféraient même ça à Mac OS X…

      Linux sera mainstream le jour où un vendor s'imposera. Ce sera peut être Canonical. En tout cas, tant qu'il n'y aura pas un écosystème commercial d'envergure autour de Linux, ca restera quelque chose pour les enthousiastes et les gens de la profession.

      L'utopie Linuxienne c'est justement que tout un chacun puisse avoir le choix d'utiliser un système libre. Si pour devenir mainstream il faut devenir "sale", autant utiliser Windows, et on n'en parle plus.

  • # Android n'est pas GNU/Linux...

    Posté par . Évalué à 4.

    Si Android utilise un noyau Linux, il ne repose pas pour GNU pour les utilitaires. Peut être peut on parler d'Android/Linux ?

    Le succès d'Android, celui Gnu/Linux sur les serveurs et de Linux en général lorqu'il est caché sur tout un tas de machine, me fait penser qu'il y a un problème d'interface.

    Dès que Linux ou GNU/Linux est visible pour l'utilisateur, ca devient dur pour en faire la promotion. Pas de problème pour un téléphone Android, par de problème pour une box. Par contre sur un desktop, c'est plus difficile.

    Est ce le fait que Linux n'arrive pas avec la machine et n'est donc pas adapté par le constructeur ? Ou la machine n'est pas adapté à GNU/Linux ? Est ce un manque d'attention à la partie paramétrage des applications ?

    • [^] # Re: Android n'est pas GNU/Linux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Si Android utilise un noyau Linux, il ne repose pas pour GNU pour les utilitaires. Peut être peut on parler d'Android/Linux ?

      M’est avis qu’on peut parler d’Android tout court, puisqu’à ma connaissance il n’est pas prévu de pouvoir utiliser l’userland Android avec un autre noyau que Linux, donc préciser le noyau est superflu.

      Est ce le fait que Linux n'arrive pas avec la machine et n'est donc pas adapté par le constructeur ? Ou la machine n'est pas adapté à GNU/Linux ? Est ce un manque d'attention à la partie paramétrage des applications ?

      Il doit aussi y avoir le fait que certains utilisateurs de GNU/Linux n’aident pas… Comme moi, par exemple : quelqu’un qui regarde par-dessus mon épaule quand je suis à mon clavier voit essentiellement des terminaux et de longues séries de commandes — forcément, à côté des Mac utilisés par quasiment tous mes collègues, c’est difficile de ne pas en conclure que « c’est bien compliqué ton truc là ».

      Parfois quand on me fait cette remarque, j’explique rapidement qu’il existe d’autres interfaces, qu’on peut utiliser GNU/Linux sans jamais avoir besoin de saisir une commande et que si je le fais c’est seulement par choix de ma part, mais je vois bien que ça ne convainc pas mon interlocuteur et je peux difficilement lui en vouloir…

    • [^] # Re: Android n'est pas GNU/Linux...

      Posté par . Évalué à 1.

      Est ce le fait que Linux n'arrive pas avec la machine et n'est donc pas adapté par le constructeur ?

      D'après ce que j'ai lu il y a déjà assez longtemps, c'est le refus souvent des constructeurs de donner des drivers qui empêche Linux de se développer dans le domaine du desktop…
      A un moment donné je me souviens, vaguement il est vrai, du mécontentement de Linus Torvald envers nVidia…

      C'est pour cela que l'essor d'Android m'étonne sur le plan strict des drivers…

      • [^] # Re: Android n'est pas GNU/Linux...

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est pour cela que l'essor d'Android m'étonne sur le plan strict des drivers…

        parce que si tu regardes bien chaque constructeur prend android (le systeme)
        et y ajoutes ses outils, ses drivers, son interface graphique maison.

      • [^] # Re: Android n'est pas GNU/Linux...

        Posté par . Évalué à 2.

        Rien n'empêche un constructeur qui fournirait une machine sous une distribution Linux de fournir des paquets pour des drivers voir des dépots.
        Les constructeurs fournissent régulièrement des drivers ms-windows pour leur machine.

        Lorsque l'on achete une machine sous windows, le constructeur a déjà fait tout un travail de contrôle et d'adaptation. Sans parler des fabriquants des divers éléments qui prennent soin de rendre leur matériel compatible et de dans les cas le plus défavorable de fournir des drivers.

        • [^] # Re: Android n'est pas GNU/Linux...

          Posté par . Évalué à 1.

          " Rien n'empêche un constructeur qui fournirait une machine sous une distribution Linux de fournir des paquets pour des drivers voir des dépots. Les constructeurs fournissent régulièrement des drivers ms-windows pour leur machine " (…)

          Je n'ai pas dit que quelque chose empêche le constructeur sur le plan technique.
          Le constructeur ne veut pas, nuance. Surtout si MS fait pression.
          Il me semble d'ailleurs que c'est une des raisons de la colère de DELL envers microsoft.

          Dell coopère avec le libre :
          Projet Sputnik, Dell propose de porter Ubuntu sur son XPS13 - CNET France

          Pour le contrôle qualité, bien sûr que les drivers sont contrôlés… :-)

    • [^] # Re: Android n'est pas GNU/Linux...

      Posté par . Évalué à 0.

      " Le succès d'Android, celui Gnu/Linux sur les serveurs et de Linux en général lorqu'il est caché sur tout un tas de machine, me fait penser qu'il y a un problème d'interface " (…)

      Voilà un autre point de vue intéressant: le problème d'interface.
      Dans le sens d'interfaçage avec l'environnement je présume ?

      " Est ce le fait que Linux n'arrive pas avec la machine et n'est donc pas adapté par le constructeur ?

      C'est le problème que je constate. Comme je l'ai dit plus haut, je m'interroge sur le succès d'ubuntu: grâce à Dell peut-être ?

      Ou la machine n'est pas adapté à GNU/Linux ?

      C'est un cas que j'ai lu une fois: le cas d'une carte mère exotique…
      Mais lorsque cela ne fonctionne pas, c'est justement parce que le constructeur ne veut pas livrer des informations sur ses secrets industriels, donc au final il ne donnera pas le bon driver, et là je présuppose qu'il donne un driver, sachant que souvent il ne donnera rien.

      Est ce un manque d'attention à la partie paramétrage des applications ? " (…)

      Parfois certaines fonctionnalités ne sont pas à la hauteur avec certaines distributions, mais c'est rare lorsqu'il s'agit de distribution à forte communauté.
      Je constate qu'il y a parfois des oublis (librairie, etc.)

  • # une coquille

    Posté par . Évalué à -1.

    Une coquille :

    Prenons les tendances que j'ai remarquées et qui n'engagent que moi bien sûr.

    Je ne savais pas que je ne pouvais plus du tout corriger… :'(
    Désolé.

    • [^] # Re: une coquille

      Posté par . Évalué à 2.

      c'est corrigé

    • [^] # Re: une coquille

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Prenons les tendances que j'ai remarquées et qui n'engagent que moi bien sûr.

      Pas sur non plus que la formulation soit sémantiquement très heureuse : là tu dis que les tendances t'engagent (?) et tu nous ordonnes de les prendre.

      Ouais, je sais. Moi aussi je me déteste.

      =>[]

  • # Tu le fais exprès??

    Posté par . Évalué à 5.

    J'hésite soit tu es un troll (dans ce cas là j'ai marché dedans), soit tu ne fais pas d'effort pour comprendre ce qu'on te dis, soit tu es bête..

    1) Linux est le noyau.
    2) GNU comprends une grande partie des programmes nécessaire au dessus de Linux dans les distributions "normale".
    Mais Android ne fait pas partie de ces distributions!

    Donc dire que l'avenir de GNU/Linux est au beau fixe grâce à Android, c'est une bêtise, mais tu pourrais dire que l'avenir de Linux est au beau fixe grâce à Android, ça c'est défendable même si pas forcément vrai d'ailleurs: Linux ça n'est pas que Android loin de là..

    • [^] # Re: Tu le fais exprès??

      Posté par . Évalué à -9.

      Tu le fais exprès??

      Je me rappelle avoir écrit ceci :

      Je dirais qu'il est au beau fixe grâce à Android. Enfin, je le suppose.

      Heureusement que je supposais sachant très bien que GNU/Linux ce n'est pas Linux…
      Heureusement que j'ai mis un lien exprès pour montrer les différences entre GNU/Linux et Linux…

      Je te remets le lien ?
      on ne dit pas Linux mais GNU/Linux

      Merci d'essayer de lire les liens…

    • [^] # Re: Tu le fais exprès??

      Posté par . Évalué à -6.

      --- " Linux ça n'est pas que Android loin de là " (…)
      Personne n'a dit le contraire, pas moi en tout cas.

      L'avenir ce sont les ordiphone et les tablettes… (Le meilleur taux de croissance je crois bien)
      Android est bien positionné et Ubuntu cherche à s'y mettre par le biais d'Ubuntu Touch.

      Le marché des PC recule il me semble. Donc de ce côté là, il ne faut pas rêver.

      J'ai aussi donné un lien sur la domotique: ce n'est pas seulement de l'android mais du libre.

      • [^] # Re: Tu le fais exprès??

        Posté par . Évalué à 5.

        Si les ventes de PC reculent, c'est peut être aussi parce que l'on a pas besoin de changer de PC ou que l'on en a pas les moyens.

        • [^] # Re: Tu le fais exprès??

          Posté par . Évalué à -2.

          " Si les ventes de PC reculent, c'est peut être aussi parce que l'on a pas besoin de changer de PC ou que l'on en a pas les moyens. " (…)

          Oui, mais ce n'est pas ce qui importe.
          Le PC recule mais les ordiphones avancent, et c'est là que linux doit mettre le paquet.
          Android est bien positionné pour le moment mais jusqu'à quand ?

          Par exemple, Windows Phone s'installe chez nokia (partenariat).

  • # Super action

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    j'ai estimé qu'il était nécessaire d'agir.

    Ah chouette !

    Aujourd'hui ma contribution consiste à proposer à tout un chacun de réfléchir à l'avenir de GNU/Linux

    Mmm…comment dire.

    • [^] # Re: Super action

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le changement, c'est maintenant! si MS utilise des armes chimiques c'est la ligne rouge.

    • [^] # Re: Super action

      Posté par . Évalué à -5.

      " Aujourd'hui ma contribution consiste à proposer à tout un chacun de réfléchir à l'avenir de GNU/Linux

      Mmm… comment dire_ " (…)

      :D
      Votre avis m'intéresse aussi. :-)
      Merci de nous donner un pan de votre pensée profonde…

      [joke on]
      Où est mon revolver ?
      C'est pour le monsieur ! C'est pour dépanner
      Non il ne va pas se suicider

      [joke off]

  • # beau fixe

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Si je compte bien, j'ai 11 "linux" @home … 2 freebox, 1 routeur fon, 1 dingoo, 2 squeezebox, 1 phone, 1 tablette, 2 eeepc et 1 pc fixe. (et pas ios, pas de win, depuis 10ans)

    11 linux qui ne se ressemblent pas du tout (visuellement), à l'image de la multiplicité de tout l'éco-système. (kernel'lement parlant, il y a aussi de grosses différences)

    Je crois qu'il n'y aura jamais 1 seul "linux", à moyen terme …
    Sur mes PC, je n'ai que du UBU, mais là encore, ça diffère, j'ai du up-to-date, du 10.04 desktop, et du 12.04 server. (je ne màj plus mes eeepc, pour garder des ressources ;-)

    ça fait un bail que je ne fais plus de prosélytisme pro-linux … C'est "peine perdu", je laisse les gens choisir, mais je conseille fortement ubu ;-) (à cause de l'ampleur de l'eco-système, et de la "communauté", c'est "plus simple" en cas de problème, c'est plus crédible).

    Mon pronostic, à long terme, linux se cantonnera au noyau, gèrera les périfs, fera tourner un "navigateur" (client riche). Les applis seront à base d'html5/6. Il y aura des applis locales (extension du navigateur), et des applis distantes. iOS et Win disparaîtront sous leurs formes actuelles. Les fabriquants ne voudront pas développer des "drivers" sous les os non-linux. Linux rules'era dans le bas niveau.

    Sinon, dommage que ce n'est pas vendredi :

    • [^] # Re: beau fixe

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      à long terme […] Les applis seront à base d'html5/6.

      Punaise, il va y avoir des progrès à faire pour qu’on puisse travailler correctement sur une base pareille…

      En fait, j’espère que ce sera suffisament à long terme pour ne jamais voir ça.

      • [^] # Re: beau fixe

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Visiblement, tu ne sembles pas suivre les évolutions "web".
        Mais on s'en rapproche à grands pas … Les "OS" se rapprochant de ça, sont déjà sur le marché, chrome os, firefox os.
        Y a une RFC pour les "webcomponents", proposé par goog, qui permettra de faire converger les devs façon "angularjs", et qui simplifiera grandement le développement, la réutilisation, etc …(faut oublier jquery et consorts). Et enfin les apis JS bas-niveau (permettant l'accès aux périfs) sont de plus en plus nombreuses. Il y a très peu de chose qui ne sont pas possibles dans le monde "webapp".

        On en est encore au tout début, mais ça va grandement s'accélérer. "TOUT LE MONDE" veut un environnement de dev "unique", évitant de devoir développer du spécifique pour chaque os. Les abstractions se feront au bas niveau.

        Beaucoup de gens voient le mal dans l'android. Android n'est qu'une solution de transition, car les applis "webabb" ne sont pas encore en mesure d'offrir une experience digne de ce qu'on a connu jadis (appli lourde). Mais lui aussi disparaîtra, très certainement au profit de chromeOS, quand l'experience utilisateur sera au niveau.

        • [^] # Re: beau fixe

          Posté par . Évalué à 2.

          Mouais on est parti des terminaux X vers des machines personnelles, ça peut peut être marcher pour une utilisation de base (casual gaming, mails, regarder la télé) en zone bien connectée, mais pour le reste, il restera toujours une résistance

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: beau fixe

            Posté par . Évalué à 2.

            D’un autre côté, les machines sont plus puissantes, donc un serveur peut encoder une vidéo et la transmettre via le réseau. Ça se fait pour jouer à des jeux à distance… je n’aime pas le principe, mais ce n’est pas sûr qu’on arrive à freiner ce mouvement.
            Quand tu auras le choix entre un PC à 1000€ ou plus pour jouer ou une connexion internet et un petit abonnement pour jouer sur ta TV, je crois hélas que le choix de la simplicité d’utilisation restera.
            Quelques réf. : Gaikai, Site officiel et enfin jouer à WoW sur iPad

            Sinon, l’avenir de GNU/Linux est le même que Windows en version Desktop, on va progressivement migré vers une nouvelle informatique. Les ordinateurs individuels ne disparaitront pas, mais deviendrons les jouets de quelques uns.

            • [^] # Re: beau fixe

              Posté par . Évalué à 2.

              j'ai bien dit que ça marchait pour le casual, pour les jeux où les reflex jouent une part importante, ton ping va te retarder par rapport aux joueurs ayant le jeu en local. Ensuite y a moyen de rajouter un délai minimum pour tous, mais s'il est trop important le 'lag' va détourner les joueurs vers des jeux plus nerveux.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: beau fixe

                Posté par . Évalué à 1.

                En même temps, une application HTML5/CSS/JS ne veut pas forcément dire une application distante. Les Chrome Packaged Apps sont installées en local, et s'intègrent de mieux en mieux à l'OS :
                - thème de fenêtre natif
                - icônes de raccourcis dans le menu démarrer / dossier application
                - accès sécurisé aux fonctions du système hôte via les APIs de Chrome
                - centre de notification

                Chromium/Chrome devient ainsi de plus en plus une sorte de machine virtuelle universelle, un peu comme ce que l'on connaît avec Java. Je suppose que Firefox prend ou prendra le même chemin.

                • [^] # Re: beau fixe

                  Posté par . Évalué à 2.

                  D'ailleurs java a tellement bien marché que tous les jeux sont en java maintenant . On peut dire pareil pour flash. Il y'en a, il y'en aura, mais de là à dire que ça va remplacer les jeux traditionnel tel que skyrim, crysis, fallout… il y a un grand pas que je ne franchirai pas.

                  Peut être dans 10 ans, et encore, ça c'est si on n'a pas encore une 'super' idée.

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                  • [^] # Re: beau fixe

                    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 07/06/13 à 14:28.

                    Je ne pense pas que tous les programmes seront écrit dans ces langages. Par contre, le modèle kernel (de préférence linux) + navigateur/machine virtuelle comme base de système d'exploitation qu'évoquait manatlan me semble tout à fait pertinent. Chrome OS va dans ce sens, et Google pousse Chrome (le navigateur) à devenir réelle une surcouche à Windows/OSX/Linux (les distributions GNU/Linux courantes, j'entends).

                    Pour des applications demandant plus de puissance, comme les jeux, il y a par exemple le projet Native Client (je sais, encore une technologie Google).

                    • [^] # Re: beau fixe

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Pour des applications demandant plus de puissance, comme les jeux, il y a par exemple le projet Native Client

                      Yeah! Des contrôles ActiveX!

          • [^] # Re: beau fixe

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Non, car "webapp" ne veut pas dire Online forcément !
            Tu oublies le cache/localstorage introduit avec HTML5.

            Le online, ne servira qu'aux communications, à la mise à jour client, ou des besoins applicatifs etc …

            Ex: la première fois que tu te connecteras à l'url, le navigateur redescendra tout ce qui va bien en local, et dans un cache. Les fois suivantes, que tu sois online ou pas, tu pourra accéder à l'url. Evidemment, faudra que l'appli gère ça, mais c'est déjà totalement faisable, avec les specs html5 actuel et la grosse majorité des navigateurs

            • [^] # Re: beau fixe

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              J'ai fait un POC très récemment. Le seul soucis c'est que c'est une application de "tchat", qui par nature, a besoin du ONLINE : donc ça perds un peu d'intérêt. Mais tu peux très bien imaginer la même chose, avec une fonctionnalité de dessin (à base de canvas).

              Mais voilà une webapp : http://tmanatlan.appspot.com
              qui fonctionne en offline. Faut que t'y accèdes en online, pour l'"installation dans le navigateur", après tu peux débrancher ton réseau (mais plus chatter onlinement) et y accéder.
              Si tu rebranches ton réseau, ça remettra les coms à jour, ainsi que l'appli si elle a été upgradé. ça fonctionne sur tous les OS du monde.

              Pour info, ça utilise le cache html5, le frontend est en angularjs, avec toute la logique côté client. Le backend c'est du google app engine, uniquement pour servir l'appli, ainsi que gérer les échanges http/online en "ajax" (pas websocket ;-(). Le stockage des coms est fait dans le html5/localstorage. Et y a un peu de responsive design, pour s'adapter aux format des écrans. En sus, il y a un apk(phonegap), qui ne fait qu'un webview sur la même url, et est là uniquement pour supprimer la barre de navigation de chrome. Sur iOS, on peut la placer sur le bureau, et il y aura pas de barre de navig, cf les meta ios-compliant.

              Mais c'est un peu con, d'avoir fait un POC avec une fonctionnalité de tchat, qui nécessite le online par nature.

              • [^] # Re: beau fixe

                Posté par . Évalué à 2.

                fais tourner un skyrim avec ses mods (dont un enrichissant le langage de scripts), et on en reparle.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: beau fixe

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Justement, la 3D dans le navigateur commence réellement à être bluffante. Matte ça :
                  http://www.extremetech.com/gaming/154994-epic-mozilla-release-unreal-engine-3-html5-demo-to-the-public-and-its-awesome
                  Pour ma part, je considère que la 3D dans le navigateur est équivalente aux clients lourds.
                  Là où ça coince maintenant, c'est le réseau. Le dvd apportant toutes les textures sur un plateau (une galette). Tout le monde n'a pas encore la fibre ou la 4G/5G, donc difficile de faire télécharger des giga de textures. Mais nul doute qu'on vit les dernières années des jeux en galettes !

                  • [^] # Re: beau fixe

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Pour ma part, je considère que la 3D dans le navigateur est équivalente aux clients lourds.

                    Pour ma part, je considère que c’est complètement inutilisable.

                    Et je ne dis pas ça à la légère, j’ai essayé. Même un programme en Java est plus fluide. Java, quoi !

                    C’est peut-être bien pour une démo, mais travailler avec ça, comme je disais il va y avoir beaucoup de progrès à faire.

                    • [^] # Re: beau fixe

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Bon, je ne joue plus trop, et je ne suis pas dans le dev de jeux. Ma connaissance video-ludique s'est arrêté à GTA3. (Bien que je fais partie des minecraft'iens addicts)

                      Mais les progrès dans ce domaine là sont énormes, d'une année sur l'autre. Faut dire que les enjeux doivent l'être également.
                      Faut bien imaginer, que les ordi/smart/devices (les processeurs graphiques), que les navigateurs, que les tuyaux … vont tous grandement s'améliorer dans les années qui suivent. (matte les progrès d'un tegra4 par rapport au 3, c'est autre chose que la loi de moore)

                      Après, on est d'accord, c'est le soft/jeux (la killer'app) qui contribuera fortement à pousser tout ça. Et nul doute qu'il y en aura.

                      Le navigateur remplacera ce que fait "steam" actuellement. Et les jeux tourneront dans la vm du navigateur.

                      • [^] # Re: beau fixe

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        De mon point de vue, une killer app ne serait justement pas un jeux.

                        Le jour où on verra de la modélisation, de la CAO, de la FAO basée sur un navigateur alors pourquoi pas.
                        Par exemple, quelque chose du genre 3dvia entièrement en web (modeleur compris) serait plutôt cool.
                        Sans aller jusqu'à réellement de la production de CAO/FAO/DAO (à mon avis beaucoup trop gourmand en ressources à l'heure actuelle) commencer par de la visualisation, de la présentation d'assemblage, etc serait déjà un très bon point.

                        Trop gourmand ? Si on peut peut-être envisager à l'heure actuelle la partie modélisation graphique, les opérations nécessaires (modifications de topologie, booléens dans tous les sens, calculs de structure, matériaux, etc sont il me semble encore trop lourds. Il faut imaginer que ça fait encore ramer les ordis d'aujourd'hui en natif, donc avec plusieurs dizaines de % de pertes à l'heure actuelle, ça risque d'être lourd. Après c'est aussi l'occasion d'envisager autrement, c'est à dire avec des serveurs de calculs sur lesquels seraient connectés les modeleurs. Quelque chose du genre. Bon, de ce côté on arrive aussi encore une fois dans les alternances classiques : client lourd + serveur léger / client léger + serveur puissant / …

                        Tiens, c'est bien un truc qui me botterait en ce moment tout ça :-)


                        En même temps, il y a déjà quelques années, j'avais participé à la création d'un modeleur 3D dans firefox (ok ça tournait aussi sous IE). Faut imaginer ça en 2006, bien loin du webgl d'aujourd'hui : on embarquait dans un plugin (ben quoi) un moteur Ogre3D qui s'occupait du rendu 3D. Tout le reste de l'interface était en html/js. Le plugin était en C++, l'interface en js mais la vue était aussi dans le C++, et les scènes étaient aussi configurable en lua.

                        Probablement l'un des meilleurs expériences :-) (surtout à 2 pour coder ça en quelques petits mois)


                  • [^] # Re: beau fixe

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Bien tu fais tourner skyrim, mais tu as oublié "et ses mods", qui sont installé et activé au cas par cas, via un nexus mod manager, et il y'en a un qui fonctionne via loader qui doit être mis à jour à chaque fois qu'un patch sort(des injection dans les dll, je suppose l'équivalent d'un LD_PRELOAD, mais je n'en suis pas certain.) Le mod en question permet d'en faire tourner un autre qui améliore grandement la gestion d'inventaire, c'est même l'un des mods les plus populaires (en même temps vu la gestion d'inventaire fournie de base, c'est pas dur de faire mieux…)

                    Je me vois mal lancer mon butineur avec le même système, surtout si je dois mettre à jour le mod à chaque mise à jour silencieuse de firefox.

                    Mais nul doute qu'on vit les dernières années des jeux en galettes !

                    ça c'est effectivement le cas, mais ce ne sera pas remplacé par le jeu dans les browser.

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                    • [^] # Re: beau fixe

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      mais ce ne sera pas remplacé par le jeu dans les browser

                      Et pourtant, c'est certain.

                      Faut pas que tu imagines firefox tel que tu le connais actuellement. Faut que tu imagines ta device, avec du linux pour les couches basses, et un navigateur pour les couches hautes. Ce dernier ne servant que d'interface, entre toi, les couches basses (périfs & cie) et le réseau. Il exposera des apis pour tout ça (couche abstraction entre le socle et toi).

                      Pour te faire une idée, test ChromeOs, c'est, à mon humble avis, ce qui se rapproche le plus de ce que sera ce futur.
                      ça fait longtemps que je n'ai pas testé, mais mon petit doigt me dit qu'il doit déjà y avoir des jeux 3D "chiadés" (peut être pas au niveau de skyrim), et il me semble qu'il y a maintenant les apis pour les périphériques de jeux (joypad et autres)

                      Ce que je dis juste, c'est qu'on va tendre vers ça … C'est une question que posait ce journal, je ne faisais que donner mon avis, mais j'y crois de plus en plus …

                      • [^] # Re: beau fixe

                        Posté par . Évalué à 2.

                        60 kibioctets par seconde, quand ça marche, en région parisienne. Mais ça fait 5 ans que ça devrait bientôt s’améliorer.
                        Je me demande combien de temps il faudra pour que ce soit une réalité. 10, 30 ans ? Et quand on vois la guerre des réseaux free-youtube, je crains qu'on ai le même chose avec ces services dans les nuages ; le jour où ton ordi ne voudra plus te permettre de jouer/faire du traitement de texte/etc, car ton opérateur trouve que le site consomme trop de bande passante, tu fera quoi ?

                        Mais d'ici que ça arrive, l'informatique aura probablement beaucoup évolué et je ne me risquerai pas à faire des prévision.

                        • [^] # Re: beau fixe

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          le jour où ton ordi ne voudra plus te permettre
                          de jouer/faire du traitement de texte/etc

                          Oui, je ne dis pas que ce futur est mieux que le présent. En terme de libertés …
                          On a déjà des prémices avec le blocage/verouillage que peut offrir certains stores de boites proprios ;-)
                          Ce pourquoi, il faut aussi se dépêcher de sortir de ces stores, et aller vers la "webapp".
                          Mais il y aura toujours des stores centralisés, car c'est évidemment plus pratique pour les utilisateurs.

                      • [^] # Re: beau fixe

                        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 06/06/13 à 20:13.

                        C'est un rêve de citadin égocentrique je trouve.
                        Je raisonnais comme toi, mais lors de mes échappées à la campagne,
                        où dans certains endroits l'adsl 128k est une réalitée, et que tu souhaite surfer
                        sur les mêmes sites qu'en ville bah,…
                        pardon mais dans ces cas-là, moi, l'utilisateur mainstream,
                        je conchie sur les devs de sites dont chaque page pèse plus de 10ko,
                        ces nouveaux formats ou évolutions qui m'ont fait vendre mon mac tournesol sous Linux PPC car il ramait trop,
                        (obsolence "programmée" par une "mauvaise" mode)
                        bref tout ce qui met à l’écart les utilisateurs d'anciens "devices", ou qui tournent sur du réseau de
                        type "edge".

                        • [^] # Re: beau fixe

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          obsolence "programmée"

                          Heu, où est-ce de l'obsolescence programmée dans l'histoire ? Surtout si tu parles de l'effet d'une "mode" à postériori. L'obsolescence programmée c'est lorsque tu prévois à l'avance une durée de vie limitée de ton produit (en gros). Mais si de nouvelles choses arrivent après qui rendent ton matériel obsolète je ne vois pas du tout en quoi ce serait de l'obsolescence programmée.

                          Franchement, ça commence à devenir un beau terme de çamegavedechangermonmatossayleconstructeurlemaichant qui ne veut plus rien dire du tout ici…

                          • [^] # Re: beau fixe

                            Posté par . Évalué à 1.

                            J'ai pas fait mention de constructeurs ! on respire un peu… 1… 2… 3… Le rouge mieux vaut le boire que se laisser aller à voir… rouge.

                            J'aurais dû précisé que mon utilisation de l'expression :

                            obsolence "programmée"

                            était un jeu de mot avec programmée = développée.

                            Dans le sens où
                            - la mise en place, le développement (informatique ou presqu'omniprésence sur "le marché") de nouvelles features parfois immatures,
                            - et y foncer tête baisser,
                            fait qu'il arrive que des utilisateurs soient coincés par du matériel qui tient pas trop la route… alors on se prive.

                            Cela n'est qu'un constat issu de mon expérience
                            - màj technos web nécessitant des GPU à la page etc… qui ont fait que j'ai :
                            bazardé
                            - un ppc pour utilisation courante plus trop possible partout sur le net
                            - un (regretté) n810 puis n900 ne pouvant plus trop suivre sur le net
                            Bon l'acer nvidia de 2006 et le vostro 1310 de 2008 nvidia inside too arrivent à suivre, sauf les flux HD… donc je me limite.
                            WebGL aussi fait chauffer la bestiole…
                            risquant de faire pêter le GPU nv GS8400

                            Donc oui je me contente de peu, non je crache pas sur les constructeurs, mais ce sont les implémentations tête baissée par des jeunes chiens fous qui pensent qu'à leur tronche qui me gonfle. got it ?

                            Et oui je suis dans le système de valeur du libre, éthiquement : pas chercher à avoir les dernières nouveautés, maîtriser sa consommation, etc… la bise

              • [^] # Re: beau fixe

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                J'ai fait un POC très récemment. […] nécessite le online par nature.

                Ça me semble grave compliqué, alors que boire des bières en bavardant, bercé par un peu de rock'n'roll parfumé au fromage de chêvre, il n'y a pas besoin du moindre angularjs engine stocké dans le html5/localstorage. Éventuellement un peu d'IRC, quand même …;}

                * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

          • [^] # Re: beau fixe

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            on est parti des terminaux X vers des machines personnelles

            D'ailleurs, il y a une question que je me pose depuis bien longtemps, et je viens de voir brièvement une tablette droïde moderne en action. Je sais pas quoi exactement, du genre 12" et 1024x768, avec un choupi petit clavier Bluetooth.

            Donc voilà, on rajoute une choupi souris sans fil, un lien IP, et il ne manque plus qu'un serveur X approprié pour avoir un terminal X mobile. J'ai vaguement duckducké sur ce sujet, et il n'y a pas grand chose…

            tTh, dino du X11.

            * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: beau fixe

      Posté par . Évalué à -2.

      Permettez moi de vous remercier pour votre commentaire où vous essayez de donner un avis, même personnel sur le sujet qui me préoccupe.
      Vous n'êtes pas le seul ni le premier, mais vous donnez beaucoup de détail et je crois que vous êtes le premier dont je vois que le commentaire parle du long terme.

      " Je crois qu'il n'y aura jamais 1 seul "linux", à moyen terme … " (…)

      Probablement sur le long terme il n'y aura encore rien.
      En effet, Android s'impose et Tizen arrive: ce sont deux linux qui ne s'entendent pas très bien.
      Je me demande même qui va manger l'autre au cas où cette situation se présenterait. :-)

      ça fait un bail que je ne fais plus de prosélytisme pro-linux

      Je vous comprends.

      C'est "peine perdu", je laisse les gens choisir, mais je conseille fortement ubu ;-) (à cause de l'ampleur de l'eco-système, et de la "communauté", c'est "plus simple" en cas de problème, c'est plus crédible) (…)

      C'est une des choses que j'ai constaté aussi: leur doc et leur communauté sont très actives.
      Du coup, il est très difficile de proposer autre chose à quelqu'un.

      " Mon pronostic, à long terme, linux se cantonnera au noyau, gèrera les périfs, fera tourner un "navigateur" (client riche) " (…)

      Un navigateur riche ? Du style de Firefox OS vous voulez dire ? Si c'est cela effectivement.

      " Les applis seront à base d'html5/6. Il y aura des applis locales (extension du navigateur), et des applis distantes " (…)

      HTML5/6 : ce n'est pas certain car il y a pas mal de réticences.
      Pour les applis distantes, le cloud serait donc l'avenir ? Ok.

      " iOS et Win disparaîtront sous leurs formes actuelles " (…)

      C'est mon impression aussi.

      " Les fabriquants ne voudront pas développer des "drivers" sous les os non-linux. " (…)

      Ce n'est pas plutôt l'inverse ?

      " Linux rules'era dans le bas niveau " (…)

      o_O
      Vous avez trouvé le terme qui convient !
      Excellent !

  • # Après, vu les arguments, on comprend

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Pourra-t'on parler du libre sans se fâcher ?

    Oui, du moment que tu en parles aux intéressés :
    - Un dév est intéressé par les évolution qu'ils peut faire
    - Un utilisateur est intéressé par l'utilisation

    Le problème est que pas mal de gens considèrent le libre comme un but et pas un moyen, et mélangent les deux (dev et utilisateurs), alors forcément quand on est HS, ça peut énerver les gens en face.

    Aujourd'hui ma contribution consiste à proposer à tout un chacun de réfléchir à l'avenir de GNU/Linux et d'en parler ici.

    Euh… Tu plaisantes la?

    Ce qui serait intéressant serait notamment de nous dire les raisons qui ont poussé des candidats à refuser une distribution que vous avez proposée,

    Le nombre très très limité de logiciels facilement utilisables (donc installables). Par logiciels, j'entends ce que les gens pas geeks utilisent, pas MySql. Tu parles d'Android? Tiens tiens, bizarre le nombre de logiciels facilement utilisables énorme…

    A vos trolls, prêts, partez.

    • [^] # Re: Après, vu les arguments, on comprend

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      200% d'accord !

    • [^] # Re: Après, vu les arguments, on comprend

      Posté par . Évalué à 0.

      " Un utilisateur est intéressé par l'utilisation " (…)

      Il est souvent intéressé par l'évolution.
      Ce n'est pas pour rien que de plus en plus de personnes s'intéresse au problème de l'obsolescence programmé…

      " _Aujourd'hui ma contribution consiste à proposer à tout un chacun de réfléchir à l'avenir de GNU/Linux et d'en parler ici.

      Euh.. Tu plaisantes la?_ " (…)

      On appelle contribution le fait même de poster quelque chose.
      Même un simple commentaire est une contribution.
      Elle peut contribuer à faire rire par exemple.

      " Le nombre très très limité de logiciels facilement utilisables (donc installables) " (…)

      Il y a tout un paquet: je parle bien de logiciel qui ne sont pas pour les geeks.
      (LibreOffice, gimp, Chrome, transmission, thunderbird, nautilus, etc.)

      Android

      La cible d'Android n'est pas la même que ceux des desktop/laptop.
      Les applications existent chez android parce que les besoins sont nouveaux.
      Les ordiphones pour le grand public c'est récent.
      Le PC c'est déjà vieux…

      Sinon votre expérience sur le sujet ? Vous avez quelque chose à partager ?
      Je vous le demande parce que je sais qu'en général vous n'êtes pas d'accord avec moi…

  • # Les Autres, ce fléau

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pourquoi chercher à installer GNU/Linux chez les Autres? S'ils sont heureux avec un système propriétaire, laisses les tranquille!

    Inversement, si on te demande de l'aide sur un système propriétaire ne te sent pas obliger de dépanner gratuitement :-)

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Les Autres, ce fléau

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est comme ça que je fonctionne depuis qques années …
      Je ne fait du support que sous *nux ;-)

      et ça marche

    • [^] # Re: Les Autres, ce fléau

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Inversement, si on te demande de l'aide sur un système propriétaire ne te sent pas obliger de dépanner gratuitement :-)

      À titre personnel, j'ai prévenu que je ne dépannais plus de Windows. Par contre, si les gens veulent que je leur formate leur partition pour installer Ubuntu, là aucun soucis, je veux bien aider.

      • [^] # Re: Les Autres, ce fléau

        Posté par . Évalué à 2.

        Encore mieux: Je conseille systématiquement Apple et OS X aux utilisateurs de Windows sclérosé autour de moi.

        Ils sont toujours ravis, l'ordinateur reste rapide, c'est compatible, et en plus ils ont le sentiment de faire partie de l'élite.

        Tout marche tout seul, ils ne m'appellent plus au secours. Si jamais je dois tout de même intervenir, je peux réparer avec un shell et dans mon environnement "familier".

        Tout le monde est content. Merci Apple !

        Avec un peu de chance, un vendor Linux arrivera un jour à faire la même chose…

    • [^] # Re: Les Autres, ce fléau

      Posté par . Évalué à -3.

      " Pourquoi chercher à installer GNU/Linux chez les Autres? S'ils sont heureux avec un système propriétaire, laisses les tranquille! " (…)

      Moins j'installe mieux je me porte aussi: c'est du taf en moins quand même hein.
      Non, mon propos n'est pas d'installer quelque chose chez quelqu'un et de lui forcer la main, non mon propos est de réfléchir à l'avenir de linux (GNU/Linux pour les plus exigeants) et du libre en général.
      C'est de la sphère privée ce qu'il font de leur ordinateur.
      Certains trouvent qu'il est indécent de donner un ordinateur qui fonctionne à ceux qui n'en n'ont pas: ils préfèrent jeter. C'est un choix, que j'estime à titre personnel irresponsable.

      " Inversement, si on te demande de l'aide sur un système propriétaire ne te sent pas obliger de dépanner gratuitement :-) " (…)

      1/ Je refuse de dépanner du Windows même si on me paye.

      a) la mauvaise foi est souvent fréquente: non je n'ai pas installé ceci, non je n'ai pas touché à cela
      b) l'utilisateur ne respecte pas toujours ce qu'on lui dit : il faut éteindre votre ordinateur lorsque vous n'êtes pas là parce que les intrusions sont fréquents
      c) le minimum de connaissance requis n'est jamais là : un ami m'a dit qu'il faut régler comme ceci, oui je sais ce n'est pas un spécialiste mais je le crois
      d) Windows il faut souvent le réinstaller lorsque tu es sous XP ou inférieur.
      Si la personne a un problème elle dira que c'est toi…
      e) Les MAJ sous windows peuvent être problématiques, si la personne ne vous a pas donné la bonne product key.
      Du coup, dans le cas de détérioration du fonctionnement de la machine, la personne serait capable de dire qu'il a du prendre des mesures d'urgence mais que c'est quand même vous qui avait mal conseillé.

      Donc, non pas de Windows.

      2/ Même Linux j'hésite: je pose d'abord les questions au cas où.

      Si la personne n'est pas suffisamment motivée, je lui propose de voir ailleurs ou de rester sous son Windows.
      Les gens sérieux ce n'est pas fréquent.
      J'ai souvent eu des surprises.

  • # Fi de la technique : Se recentrer sur l'humain !!

    Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 06/06/13 à 13:25.

    Mauvaise problématique

    Après pour ma part avoir fait du militantisme, du prosélytisme,
    la question posée, la problématique je pense n'est pas la bonne.
    Plutôt que se demander :
    "Comment assurer sa position de missionnaire évangéliste du pingouin, afin de convertir un maximum de personnes utilisant un PC ?"
    C'est :
    "Pourquoi les personnes utilisant un PC ne migrent pas sous une distribution (GNU/)Linux, et résistent au changement ?"

    Compréhension de l'Autre utilisateur/trice

    Et là t'auras compris que l'Autre est différent,
    que vous avez, toi et les gens, une perception différente de l'outil informatique, et des valeurs différentes.

    Sortir du syndrome de Don Quichotte

    Avec toute cette expérience, ça permet de cesser de lutter contre la réticence, donc de perdre de l'énergie, et cumuler de la frustration, voire même du cynisme.
    "Pu***n mais ils sont c**s ou quoi ? bah qu'ils restent à nager dans leur m***de"

    Mégalomanie

    Pourquoi vouloir absolument faire passer tout le monde, le vendre à qui mieux mieux, et entrer dans des dialogues de sourd, alors que l'interlocuteur que tu cherches à convaincre est hermétique à tes idées ?
    Pour être le RMS local ? briller de mille feux auprès de la populace que tu auras sauvé de son marasme d'utilisateur informatique en peine ?

    Réussir depuis environ 10 ans comment ?

    • En silence comme dit plus haut, petit à petit, sans chercher à convaincre les réticent(e)s.
    • En parlant des GULL, install parties…
    Réussites de migration pour la génération d'utilisateurs actuelle

    Les "meilleurs" cas de migration vers une distribution GNU/Linux dans mon entourage sont :
    - des personnes volontaires, curieuses, partageant le système de valeur du logiciel libre
    - des personnes n'ayant pas d'habitudes confortablement installées au cours du temps, sous windows
    - des personnes n'utilisant pas de logiciels propriétaires n'ayant pas d'alternatives/de portage sous GNU/Linux

    Réussites de migration dans le futur

    Convaincre les décideurs pour qu'ils le propose aux consommateurs/citoyens, en gros :
    L'éducation
    Les (vrais) acteurs du libre militent au niveau politique pour convaincre le monde politique d'intégrer le logiciel libre dans le parcours scolaire. On peut donc imaginer que dans 15-20 ans le logiciel libre sera plus "populaire", par le biais de la génération d'enfants à venir familiarisés avec lui à l'école.

    Maxime vraie depuis des siècles dans tous les domaines

    La meilleure aide apportée est à la personne qui demande de l'aide, et souhaite que tu lui fournisse de nouveaux outils.

    • [^] # Re: Fi de la technique : Se recentrer sur l'humain !!

      Posté par . Évalué à 5.

      Juste pour chipoter (car sinon, je suis d'accord avec ce que tu dis) :

      Les (vrais) acteurs du libre militent au niveau politique pour convaincre le monde politique d'intégrer le logiciel libre dans le parcours scolaire.

      Ca veut dire que ceux qui se contentent de développer, de faire de la doc, de traduire, etc, mais qui ne militent pas, ne sont pas de vrais acteurs du libre ?

      • [^] # Re: Fi de la technique : Se recentrer sur l'humain !!

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 06/06/13 à 15:11.

        t'as raison oui, c'était trop tard pour éditer mon message !
        Mea culpa pour ces acteurs de l'ombre, à peine mentionnés dans la réussite "dans le silence".

        Ayant oublié aussi que RMS, cité en exemple, a d'abord/aussi développé avant de prêcher…

    • [^] # Re: Fi de la technique : Se recentrer sur l'humain !!

      Posté par . Évalué à -3.

      " "Pourquoi les personnes utilisant un PC ne migrent pas sous une distribution (GNU/)Linux, et résistent au changement ?" " (…)

      Ben en fait, j'attendais qu'on en discute justement. :-)

      Et j'ai donné les exemples dont deux assez fréquents du genre (excusez-moi si je suis un peu brutal) :
      - Nous ne voulons pas de votre linux parce que les informaticiens nous saoulent.
      - Nous ne voulons pas de votre linux parce qu'on nous prend pour des affabulateurs.
      (Heureusement que j'en étais victime car au moins je peux expliquer ce cas fréquent.)
      -Je ne parle même plus des colères de certains forumistes parce que l'ignare d'en face demande trop…
      (La limite du support ?)

      " résistance au changement " (…)

      La résistance au changement est très courant en France donc j'avais pensé que ce n'était pas la peine d'insister là-dessus.

      " que vous avez, toi et les gens, une perception différente de l'outil informatique, et des valeurs différentes. " (…)

      Tout à fait.

      " 'interlocuteur que tu cherches à convaincre est hermétique à tes idées ? " (…)

      Je ne pense pas que le terme hermétique soit le plus approprié.
      L'autour jour une vieille dame me demandait conseil pour son ordinateur…
      Ce qui veut dire qu'il y a bien une demande, mais certaines personnes ont peur du ridicule, de leur ignorance et j'aimerais qu'ils comprennent qu'on ne sait pas tout justement…

      " Pour être le RMS local ? briller de mille feux auprès de la populace que tu auras sauvé de son marasme d'utilisateur informatique en peine ? " (…)

      C'est une question qui se pose mais cela ne m'intéresse pas de briller de milles feux. C'est même un handicap je trouve.

      " Réussir depuis environ 10 ans comment ? " (…)

      Tout à fait, mais cela ne suffit pas.
      Les installs parties ne mobilisent que ceux qui ont vraiment envie de linux (connaître ce pingouin, avoir le dernier truc utile, s'informer, etc.).
      Même remarque pour les GULL.
      Il faut susciter le besoin, le provoquer sans forcer.

      Mais le but du papier ce n'est pas trop ce qu'on va faire aux autres mais plus comment assurer la pérennité de linux.
      Windows ne s'est pas allié à Nokia par hasard…
      C'est une autre façon de contrer linux et le libre en général…

      " Convaincre les décideurs pour qu'ils le propose aux consommateurs/citoyens, en gros : " (…)
      L'éducation

      Enfin une personne qui parle mon langage… !

      " La meilleure aide apportée est à la personne qui demande de l'aide, et souhaite que tu lui fournisse de nouveaux outils. " (…)

      La meilleure aide consiste à donner des informations au moment opportun.
      Il m'est arrivé de dire simplement qu'il fallait faire attention aux virus et aux spyware…
      Il y a ceux qui te diront je sais et puis quelques uns qui te cherchent en douce et te demandent gentiment des conseils.
      Et une fois de plus je ne stigmatise pas Windows dans mes conseils… je fais de la pédagogie sans parler de linux mais en sous entendant que certains problèmes peuvent être résolus.
      Comment résoudre: Linux peut être une solution envisageable

      j'aime votre intervention tintée d'humour en plus !

      1/ C'est bizarre que votre intervention ne soit pas à +10 … (:-?)
      2/ Pour revenir à ce que vous dites, je ne suis pas là pour obliger qui que ce soit de faire du libre.
      C'est même un principe du libre : la liberté de choisir ou pas le libre.
      Je suis par contre là pour proposer une discussion concernant le futur de notre linux, qu'il soit GNU ou pas d'ailleurs.
      Car tôt ou tard, il faudra bien en discuter sérieusement.
      Pour le moment, je dirais qu'Android çà roule, mais un de ses 4 matins, il sera plus fréquent d'entendre des mécontentement parce qu'Android n'est pas parfaitement intégré avec le matériel, ce qui est le cas des bas de gamme.
      Se posera alors la question des causes de ces défaillances, et donc de l'origine d'Android.
      Ce sera délicat à gérer.
      3/ Vous souvenez vous du papier de l'autre fois sur le problème avec Libre Office ?
      Ca c'est rien à côté des problème que pourrait soulever le mauvais fonctionnement d'android.
      Par exemple, on sait qu'Android supprime les applications malveillantes à notre insu…
      Imaginons qu'il y ait un détournement de cette possibilité qui part d'un bon sentiment pourtant…

      J'ose à peine imaginer les conséquences, surtout que la foule est versatile… :'(

      Merci pour votre intervention pertinente au demeurant.

  • # faut vraiment titrer tous ses commentaires ?....

    Posté par . Évalué à -1.

    Ce qui serait intéressant serait notamment de nous dire les raisons qui ont poussé des candidats à refuser une distribution que vous avez proposée, et si possible, de nous dire si vous avez pu au moins trouver une solution (de contournement si nécessaire) pour que le contact ne soit pas rompu.

    Avec des non techniciens informatique, le plus souvent j'ai constaté qu'ils étaient purement réfractaire au changement.
    C'est différent, ce n'est pas windows ou mac, alors "non, mais quelle idée !".

    J'ai rencontré des techniciens développeurs, et même une sysadmin windows, qui m'ont dit : trop compliqué, trop de ligne de commande.
    le blah blah des ouïe dire.
    Après quelques arguments bien placés, ils finissent par se rendre compte de leurs erreurs.

    Dernier cas, mon petit frère.
    Pas spécialement balèze en informatique, juste geek, il aime bien joué tousaa.
    Il a fini par se lancer en choisissant ubuntu, ce que je n'aurais pas contesté.
    Et bon bah force est de constater qu'il a galéré sur des choses carrément basique comme,
    le partage de fichier….
    on est en 2013, je ne peux pas lui en vouloir d'avoir renié l'objet de ces découvertes par la suite.

    Ce qui m'amène au frein réel de l'adoption gnu/linux selon moi.
    Sa capacité à fournir le même degré de simplicité que windows ou mac, de click and get pourrait on dire.

    Je ne crois pas que ce soit lié à un manque de qualité de la part des développeurs gnu/linux,
    je pense que la tâche est simplement difficile.
    Très difficile.
    Et que malheureusement le grand public ne reconnaît pas l'effort réalisé, qui par ailleurs, est bien plus important que microsoft amha, dans la réalisation d'un système d'exploitation qui peut veut inter opérer avec ses congénères.
    De là, ces utilisateurs ne comprennent pas pourquoi ils devraient se frotter à ces logiciels, qui ne fonctionnent pas aussi bien que les autres.
    Pourquoi ils devraient persévérer à satisfaire leurs besoins par ce biais.
    Et plus simplement, pourquoi eux devraient se faire chier alors que le voisin se matte sur sa xbox360 des BlueRay HD de folie qu'il a téléchargé sur son bitorrent bien sentit à coups de click and get depuis son navigateur certifié microsoft compatible.

    A ce moment, on peut reenir à android, cet ovni qui s'impose sur les smartphones.
    Dans une première idée, les gens ne pouvaient pas refuser et dire "ah non trop différent de mon machin d'avant", c'est souvent nouveau pour eux.
    L'os du téléphone est un choix imposé.
    C'est à dire qu'il achètent un téléphone, qui convient à leurs budgets, et s’accommode de l'os, bugs inclus.
    Je doute même qu'ils s'imaginent que l'on puisse le changer.
    A contrario un développeur/bidouilleur choisit l'os, puis, il choisit la configuration qui le supportera dans la limite de son budget, mais dans l'objectif d'accomplir ses désirs.

    Alors vers où aller ?
    Continuer de proposer des interfaces novatrices.
    Continuer de s'intégrer à l'existant envers et contre tout.
    Tenter, tant que faire se peut, d'améliorer encore et toujours la qualité.

    Reste que, les gens font ce qu'ils veulent. On ne peut pas dire que la rationalité soit un enjeux premier de leurs existence.
    A contrario la bande de gouvernants a le temps, et la capacité d'une décision rationnelle et raisonnée.
    Ce n'est pas pour autant qu'ils en font usage….

    bref, il ne reste plus qu'à s'imposer par l'excellence.

    N'empêche qu'avec l'émergence des smartphones, c'est la fermeture des devices qui se profilent à l'horizon.
    Alors je ne sais pas si c'est bien ou pas. Aujourd'hui je ne fais plus de configs sur mesure.
    J'achète des portable tout fait, sur lequel je peux faire tourner ces exploits informatiques certifiés gnu/linux friendly.
    Reste la mouvance du diy, mais est ce que la complexité des objets d'aujourd'hui ne la restreint pas de facto à un groupuscule ?

    • [^] # Re: faut vraiment titrer tous ses commentaires ?....

      Posté par . Évalué à 1.

      reply to myself, j'ai oublié un truc qui fait changer les gens. L'argent et la réussite.
      Quand tu leurs dis que google c'est
      des dizaines de projets libres
      des milliers de projets construit sur le libre
      Une réussite à toute épreuve

      tu peux sentir une certaine interrogation dans leurs yeux.

    • [^] # Re: faut vraiment titrer tous ses commentaires ?....

      Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 06/06/13 à 15:08.

      Avec des non techniciens informatique, le plus souvent j'ai constaté qu'ils étaient purement réfractaire au changement.

      Tellement réfractaires que les smartphones et tablettes sont un échec, tellement ça change.
      Oh, attend… Oups.

      Mauvaise analyse. Oui, tu en parles plus bas d'android, mais oublie l'essentiel : si sur le desktop c'est un échec, c'est pas forcément parce que l'utilisateur est trop con pour s'adapter, peut-être simplement parce que le libriste est trop con pour offrir un truc utile et utilisable.

      Pourquoi ne pas se poser la question sur l'offre qui serait mauvaise plutôt?

      • [^] # Re: faut vraiment titrer tous ses commentaires ?....

        Posté par . Évalué à 0.

        " Tellement réfractaires que les smartphones et tablettes sont un échec, tellement ça change. Oh, attend… Oups " (…)

        Au contraire, il a très bien exposé le problème.
        Les personnes sont réfractaires au changement. Je l'ai encore lu une énième fois il n'y a pas si longtemps.
        Pour les ordiphones, ils n'ont pas le choix: tu prends ce qu'on te donne, dont l'OS avec son lot de bugs…
        (Ben oui, il faut bien téléphoner hein)

        " Pourquoi ne pas se poser la question sur l'offre qui serait mauvaise plutôt? " (…)

        Votre avis sur le sujet m'intéresse.
        Par exemple, quel est l'offre qui en jette pour vous par exemple?
        (iOS, BlackBerry, ou android, on s'en fout: c'est votre avis qui m'intéresse)

        • [^] # Re: faut vraiment titrer tous ses commentaires ?....

          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 07/06/13 à 00:14.

          Pour les ordiphones, ils n'ont pas le choix: tu prends ce qu'on te donne, dont l'OS avec son lot de bugs…

          C'est vrai que les gens sont resté sur Blackberry. Ah non, sur iPhone. Ah non, sur Android. Ah non, sous WindowsPhone ca va aussi en fait.

          Il faut croire que les gens sont réfractaire au changement… Ou pas, et que c'est juste sue l'offre n'est pas attractive.

          Au contraire, il a très bien exposé le problème.

          Ben justement, je ne suis pas d'accord : l'histoire récente nous a montré que quand il y a des choses intéressantes à proposer, les utilisateurs font un effort. Il ne le font pas autant pour windows 8 que Linux parce que ça leur apporte rien (voir moins).

          • [^] # Re: faut vraiment titrer tous ses commentaires ?....

            Posté par . Évalué à 1.

            t'emballes pas si vite.

            T'as ptet des qualités d'analyse et d'expression que d'autres non pas.

            Pourquoi ne pas se poser la question sur l'offre qui serait mauvaise plutôt?

            qu'entends tu pas offre ?
            Qu'est ce que libre à de plus à offrir qu'un environnement fonctionnel ?
            Tu veux mettre des prix et du cash coupon ?

            Toujours au sujet de l'offre, il me semble que l'on se rejoint un peu dans

            bref, il ne reste plus qu'à s'imposer par l'excellence.

            L'excellence, l'inter op, et la liberté sont les trois axes de motivation que le libre doit continuer de cultiver selon moi,
            en quelque sorte c'est son offre.

            Enfin, quand tu dis

            Tellement réfractaires que les smartphones et tablettes sont un échec, tellement ça change.

            Tu remets en cause une réalité que j'ai concrètement vécu. Je n'ai fait que la rapporté ici.
            Alors si tu réfutes la réalité que puis je faire ?

            Après que j'ai fait une généralité par mégarde, on peut en discuter………………………… ou pas, après tout.

            • [^] # Re: faut vraiment titrer tous ses commentaires ?....

              Posté par . Évalué à 1.

              Je pense que ce que Zenitram critique, c'est la stratégie du desktop libre, une problématique qui dure déjà depuis un sacré paquet de temps. À savoir que : rien n'est unifié, chaque bureau a ses propres paradigmes, voire ses propres API (GTK+ vs Qt). En plus de ça, chaque distribution intègre l'environnement de bureau d'une manière qui lui est propre, toutes les fonctions n'ont pas d'équivalent en GUI, et certains nouveaux concepts en particulier sèment la zizanie (GNOME 3.x…). Bref, t'as toujours cette application qui tourne avec des libs KDE alors que toi t'es sous GNOME et vice-versa (chez moi, K3b ou kdenlive par exemple), ou bien cette fonction qui existe sur l'un et pas sur l'autre, bien que ça devienne un peu plus rare.

  • # Mon expérience

    Posté par . Évalué à 1.

    Une conversion réussie
    Il y a deux ans, installation de Xubuntu sur le portable de mon père. Il m'appelle souvent pour les transferts de fichiers (appareil photo) sur lesquels il galère. Je lui montre comment faire, mais il oublie. Il dit que Linux c'est pourri. Je lui réponds qu'il n'a qu'à utiliser Windows (conservé en double boot, avec LibreOffice) ; je suppose qu'il continue de galérer (quelques allusions vont dans ce sens) mais il ne me harcèle plus comme avant car je ne suis plus considéré comme "responsable". Il gagne donc en autonomie.
    Récemment, il acquiert un nouveau portable, sous Windows 7, sans Linux installé. Il galère car il n'a pas ses logiciels LibreOffice et me demande d'installer Linux. Je pense qu'il arrivera à gérer le transfert de fichiers sous Linux, puisqu'il a fini par apprendre à le gérer sous Windows. J'ai gagné ! ;-)
    J'en profite pour confirmer que l'approche prosélyte, avec les personnes peu à l'aise avec l'informatique, n'est pas une bonne approche. Mieux vaut garder une certaine distance.

    Une déception
    À l'occasion de la sortie du nouveau Debian stable(Wheezy), je suis passé d'Ubuntu/Unity à Debian/Gnome3. Interface décevante sur certains points (beaucoup de mouvements de souris pour faire apparaître les menus ; pas d'affichage des fenêtres actives), mais surtout grosse déception face à un système réputé comme très stable : en moins d'un mois, j'ai eu un bug du gestionnaire de fenêtres (décorations qui disparaissent) et trois freeze (nécessité de redémarrer par bouton physique). J'espère que cela est dû à Gnome 3 seulement (et pas un problème de SSD comme j'ai pu le lire). Je compte passer à Xfce.
    Avez-vous rencontré le même type de problème avec Gnome 3 ?

    • [^] # Re: Mon expérience

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour debian, j'en ai trois d'installer et j'ai une bécane au boulot qui freeze de temps en temps… mais je ne pense pas que ce soit un bug de GNOME pour mon cas. C'est un truc que je traîne depuis le début sans avoir pris le temps de chercher.

      • [^] # Re: Mon expérience

        Posté par . Évalué à 0.

        " C'est un truc que je traîne depuis le début sans avoir pris le temps de chercher " (…)

        Effectivement, avec debian, ça ne freeze pas. Chez moi, un problème a lieu avec debian lorsque je m'amusais à faire n'importe quoi avec.
        Et comme par hasard lorsqu'on répare le problème qu'on a créé, tout rendre dans l'ordre…

        • [^] # Re: Mon expérience

          Posté par . Évalué à 0.

          À part mettre les dépots non-free et installer quelques logiciels peu exotiques (7zip, Scribus, chromium…), je n'ai rien fait de particulier.

          J'ai un Thinkpad T420. Je n'ai pas lu que la puce Intel HD Graphics 3000 pouvait poser problème.

          • [^] # Re: Mon expérience

            Posté par . Évalué à -1.

            " J'ai un Thinkpad T420. Je n'ai pas lu que la puce Intel HD Graphics 3000 pouvait poser problème. " (…)

            Intel travaille avec linux et je crois qu'ils donnent les specs de leur carte graphique.

    • [^] # Re: Mon expérience

      Posté par . Évalué à 0.

      Merci pour votre expérience enrichissante…

      " J'en profite pour confirmer que l'approche prosélyte, avec les personnes peu à l'aise avec l'informatique, n'est pas une bonne approche. Mieux vaut garder une certaine distance " (…)

      TOUT A FAIT D'ACCORD.

      " Avez-vous rencontré le même type de problème avec Gnome 3 ? " (…)

      Je n'utilise pas Gnome 3. Je n'ai pas trop confiance, mais sincèrement je doute que Gnome 3 crashe.
      J'utilise Linux Mint avec Cinnamon (Fork de Gnome 3)
      J'utilise Linux Mint avec MATE (Fork de Gnome 2)
      On me recommande souvent XFCE mais je n'ai pas encore utilisé le dernier XFCE donc je ne sais pas.

      Le freeze pourrait être du au drivers de la carte graphique mal supporté.
      Chez moi, j'ai déjà eu un freeze sous linux mint: la carte graphique est probablement mal géré.

      Les drivers propriétaires sont souvent mal foutus.
      Et lorsque le libre veut en créer, elle a du mal, non pas par incompétence, mais parce que le constructeur refuse de donner les spécifications…
      Donc, il faut tatonner… :'(
      Toussa fait mal au libre.

      • [^] # Re: Mon expérience

        Posté par . Évalué à 0.

        Les drivers propriétaires sont souvent mal foutus.
        Et lorsque le libre veut en créer, elle a du mal, non pas par incompétence, mais parce que le constructeur refuse de donner les spécifications…
        Donc, il faut tatonner… :'(
        Toussa fait mal au libre.

        OUi. C'est pour cela que l'avènement des tablettes à composition hardware complètement fermé me laisse songeur.
        Pour l'instant tout va bien grâce à android. Et puis FFos est dans les starting blocks.
        Mais bon, je reste sur le qui vive de voir ce qu'il se passera.

        A minima peut on constater qu'il n'y à pas d'entente entre les constructeurs et les développeurs d'os, comme ce fût le cas fût une époque avec microsoft, pour empêcher la concurrence logiciel.
        L'environnement est plus propice pour l'heure.

  • # Rebelz!

    Posté par . Évalué à 7.

    Mais moi je veux pas que Linux devienne trop populaire, sinon je vais devenir commun.
    Si Linux passe les 10% de parts de marché, je passerai sous FreeBSD, encore que ça devient franchement trop mainstream ou alors Debian/Hurd… sinon où en sont les clônes de BeOS??

    Sérieusement, la stratégie pour l'avenir, ça commence par avoir un but.

    Moi mon but c'est pas que le mec à côté de moi utilise Linux, mon but c'est que j'ai un système avec les compromis qui me conviennent (installation, configuration, logiciels disponibles, vitesse d'évolution, etc.).
    Et ça, je l'ai déjà.

    Je m'en cogne complètement si d'autres préfèrent utiliser Windows, Mac OS X, *-BSD, ou autre. C'est une problématique commerciale, et je ne suis pas professionnel de l'informatique ni commercial.

    Maintenant, je comprends que ceux qui en vivent veulent au contraire en voir plus et partout, et donc le but de GNU/Linux est pour eux à débattre.

    Et c'est là que je sors mon véritable argument (appréciez comme je l'ai bien amené… ou pas):

    GNU/Linux ne peut pas avoir de stratégie, parce que ce n'est pas une entité avec des interlocuteurs. Il n'y a pas un grand chef qui décide ce qu'il doit devenir, il y a un ensemble de projets sous influences diverses (entreprises, enthousiastes, gourous, etc.) qui ont certainement tous une idée différente de "ce que doit être la stratégie de GNU/Linux" mais aucune obligation de travailler dans la même direction.

    La stratégie, c'est de garder le bazar de sorte qu'il y ait assez de choses qui en sorte pour plaire au plus grand nombre (mais surtout moi, hein!).

    • [^] # Re: Rebelz!

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 06/06/13 à 22:41.

      Je m'en cogne complètement si d'autres préfèrent utiliser Windows, Mac OS X, *-BSD, ou autre. C'est une problématique commerciale, et je ne suis pas professionnel de l'informatique ni commercial.

      Le problème, c'est que les constructeurs et éditeurs et utilisateurs vont aussi s'en cogner et qu'on va continuer à se taper :
      - des périphériques qui n'ont des pilotes que pour Windows, ou un pilote proprio
      - des formats pas libres
      - de la vente liée

      Sauf si GNU/Linux arrive à être visible… Alors pour les périphériques, ça s'arrange depuis quelques années, mais les formats non-libres sont encore largement sur-utilisés, et la vente liée est encore omniprésente.

      Perso je me rappelle de l'époque où fallait galérer avec ndiswrapper pour le WiFi, avec un pilote proprio pourri pour la carte graphique (et ça fait juste quelques temps que nouveau fonctionne bien chez moi…), et de ma vieille imprimante qui était inutilisable sous Linux (bizarrement c'était elle aussi une Canon, comme quoi le constructeur a changé d'attitude. Et je ne pense pas que ce soit pas pure altruisme envers 3 barbus libristes), où il n'y avait pas le moindre équivalent à MS Office, où l'ODT n'existait pas, etc…

      Mais toutes ces avancées, c'est grâce à des gens qui restent vigilants, et à la démocratisation de GNU/Linux.

      D'une manière similaire, l'arrivée de Steam a permis de corriger de nombreux bugs dans les pilotes graphiques sous GNU/Linux. Steam est arrivé parce que le marché des joueurs GNU/Linuxiens est considéré comme viable (ou prochainement viable) par Valve, pas pour faire plaisir à 3 barbus.

      Bref, on pourrait s'en cogner de la part de marché de GNU/Linux le jour où on n'aura aucun risque d'en subir des effets de bords gênants ou faisant fuir les utilisateurs, développeurs, etc…

      Et un environnement sans développeurs, ça devient un OS mort.

      Après tout, qui veut revenir à l'offre logiciel, au support matériel, de GNU/Linux du temps de 1992 ?

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Rebelz!

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 06/06/13 à 22:49.

        • des périphériques qui n'ont des pilotes que pour Windows, ou un pilote proprio

        Voire pas de pilotes du tout (ex : Optimus, jusqu'à récemment c'était peine perdue).

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Rebelz!

        Posté par . Évalué à -1.

        Merci pour vos propos pertinents…
        Désolé mais je ne peux pas plusser… :"(

        --- " D'une manière similaire, l'arrivée de Steam a permis de corriger de nombreux bugs dans les pilotes graphiques sous GNU/Linux. Steam est arrivé parce que le marché des joueurs GNU/Linuxiens est considéré comme viable (ou prochainement viable) par Valve, pas pour faire plaisir à 3 barbus " (…)

        Steam travaille avec linux parce que le monde de demain sera avec des ordiphones qu'un certain Android est en passe de dominer.
        En effet, le noyau linux d'android justifie un investissement vers linux et qui de mieux pour intéresser les futur utilisateurs de linux ? Ubuntu bien sûr…

        Le marché du jeu sous ordiphone sera viable dans un futur pas si lointain que cela…

        • [^] # Re: Rebelz!

          Posté par . Évalué à 3.

          Moi il me semble qu'outre le fait que Ubuntu soit relativement accessible, c'est surtout que Valve trouve que Windows8 est à chier pour faire tourner des jeux, et que donc ils sont partis voir ailleurs s'ils y étaient.

          Et puis de toute façon ils ont l'intention de sortir une console de jeu type PC maison avec que du matériel bien choisi.
          Et ça, c'est un peu comme… Apple, qui n'a pas une montagne de matériel et combinaisons de logiciels à gérer simplement en retirant le choix à l'utilisateur.

          Je pense qu'ils ont tout compris à la vie!

    • [^] # Re: Rebelz!

      Posté par . Évalué à 1.

      BeOS ?

      Haiku_(système_d'exploitation) ?
      Va tout de suite chez Haiku sans passer par la case FreeBSD, comme cela tu nous feras signe sur ses qualités ? :D

      Je l'ai fait fonctionner une fois. Il ne reconnaît pas bien mon laptop mais sinon ça à l'air très bien…

      " Et c'est là que je sors mon véritable argument (appréciez comme je l'ai bien amené… ou pas): " (…)

      :D

      " GNU/Linux ne peut pas avoir de stratégie " (…)

      Les japonais ont des Keiretsu.
      A y regarder de plus près, des Keiretsu se détestent comme personne et pourtant il arrive qu'ils décident de travailler ensemble pour vaincre un adversaire.
      Par exemple, pour gagner des appels d'offres aux USA, ces Keiretsu s'unissent comme un seul homme…
      Et ils font cela depuis des dizaines d'années.

      Ce n'est donc pas impossible, d'où mon journal.

      " La stratégie, c'est de garder le bazar de sorte qu'il y ait assez de choses qui en sorte pour plaire au plus grand nombre (mais surtout moi, hein!). " (…)

      C'est la stratégie des autres pour faire tomber linux. Ce n'est pas sans raison que Microsoft travaille avec Nokia.
      Ce n'est pas pour rien qu'intel et Samsung veulent être avec Tizen…

      C'est donc à nous de nous unir au lieu de nous taper dessus comme quelques uns aiment le faire à mon encontre par exemple…

      • [^] # Re: Rebelz!

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Hey c'est quoi ce système d'exploitation ? Il m'intéresse !

        • [^] # Re: Rebelz!

          Posté par . Évalué à -3.

          --- " Hey c'est quoi ce système d'exploitation ? Il m'intéresse ! " (…)

          Haiku c'est du BeOS open source. Il est encore en RC2…
          Si ma mémoire est bonne, tout le code de Haiku est fait maison, mais ils n'ont rien pris dehors, do moins la partie core

    • [^] # Re: Rebelz!

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 07/06/13 à 13:43.

      La stratégie, c'est de garder le bazar de sorte qu'il y ait assez de choses qui en sorte pour plaire au plus grand nombre (mais surtout moi, hein!).

      bien et bah quand tous ces projets auront suffisamment maturé pour plaire au plus grand monde. Le mec à côté de toi utilisera probablement Linux, car se sera sa meilleure option ;)

      tout se tient.

      GNU/Linux ne peut pas avoir de stratégie, parce que ce n'est pas une entité avec des interlocuteurs.

      c'est has been cette idée.
      Les organisations sans tête mais avec un but commun sont problement plus lente, mais preuve est faite qu'elles produisent des résultats absolument magnifique !
      Faut avoir confiance.

      • [^] # Re: Rebelz!

        Posté par . Évalué à 3.

        Quel est ce but commun?

        Le meilleur système pour les serveurs web?
        Le meilleur système pour les calculs en grappe?
        Le meilleur système de bureau?
        Le meilleur système pour l'embarqué?
        Un système capable de [insérer ici liste de fonctionnalités encore inexistantes aujourd'hui]

        Dans le meilleur des cas, les "éléments" du bazar seront constitués de grosses alliances avec un but commun. Mais "GNU/Linux" n'a pas de but, parce qu'il y a peu en commun dans toutes ses déclinaisons, et ce n'est pas plus mal: ça part dans toutes les directions mais ça reste propre.

        Bazar, ce n'est pas un mot grossier. Dans un bazar, on trouve toujours tout ce qu'on cherche!

  • # Pas du tout

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Si Android marche bien, c'est grâce à Canonical, son concepteur bienevillant. Malheureusement Android ne profite pas à GNU/Linux mais à Microsoft, une société qui fait du libre comme Monsieur Jourdain de la prose, sans le savoir. Au final le salut viendra peut être d'Apple qui utilise un GNU/BSD m'a t-on dit.

    • [^] # Re: Pas du tout

      Posté par . Évalué à -1.

      Sinon votre expérience ?
      Si si ça m'intéresse.

      • [^] # Re: Pas du tout

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'aimerais voir Debian avec une communauté aussi accueillante pour les noobs qu'Ubuntu. Là ça serait juste parfait.

  • # Tout est à définir

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je pense que GNU/Linux à de l'avenir mais tout est à définir et il faut réfléchir sérieusement sur l'implantation du système dans les années à venir. Quand je vois le nombre de distributions pouvant exister, je me dis qu'il faudrait que tout le monde se rassemble autour d'une table et discute pour améliorer la situation. Avant, je disais qu'il fallait sortir une ou deux distribution et mettre le reste de coté mais finalement, je pense que se serait une erreur. Toutes ces distributions démontrent parfaitement qu'il n'existe pas vraiment une parfaite entente entre chaque linuxiens. J'ai pu tester un grand nombre de distributions même celles provenant de l'Asie et j'ai dû chercher un bon moment avant d'en adopter une qui me corresponde. En même temps, je regarde ce qui se fait autour, ce qui me permet d'apprécier le travail fourni.

    Ubuntu a un fort potentiel car elle est massivement utilisée mais je ne supporte pas l'interface lintian qui est un véritable bouffe ressource ! D'ailleurs c'est codé en quoi ce truc ? Je n'ai jamais vu une plateforme de téléchargement aussi lourde. De plus, Ubuntu veut trop imposer ces standards. Puisque je commence à développer et que je m'intéresse sérieusement à Linux, je peux vous dire que c'est un véritable casse tête de devoir respecter les règles de chaque distribution en plus d'apprendre à créer des paquets compatibles. Mais bon, après avoir un établis un solide contact entre l'homme et la distribution, la vie devient plus agréable. Ce n'est peut-être qu'une impression, mais on dirait les dirigeants veulent imposer Ubuntu coûte que coûte. En revanche, je ne le trouve pas aussi simple qu'un Fedora.

    Fedora est un peu plus sobre et classe à mon goût. J'aime beaucoup cette distribution cependant, elle est souvent à la traine en matière de mises à jour. Par exemple, FC18 tourne encore avec GLIBC 2.16 alors que ça fait un moment que la 2.17 est de sortie…

    J'ai testé rapidement OpenSuse, et je l'ai trouvé vraiment super, du moins au niveau de l'installation. C'est très propre et très pro. Ça donne vraiment envie de l'adopter pour toujours. Mais bon, là encore, ce qui ma rebuté se sont tous les standards imposés par chacun. Par exemple, je ne comprend pas pourquoi un RPM buildé sur Fedora ne peut pas automatiquement fonctionner sur OpenSuse bien que dans la pratique se soit la même procédure. C'est quoi le soucis ?

    Bref, je me rend compte que Linux n'est qu'un kernel et que chaque distribution est en réalité un système d'exploitation car chacun apporte leur solution et nous impose des règles. Je ne dis pas que ce n'est pas normal mais cela manque clairement de transparence pour l'utilisateur.

    Il faudrait mettre plus en avant le nom de la distribution plutôt que le fait que se soit Linux dans ce cas, à la manière d'Android. Aujourd'hui, même quand les gens apprennent que c'est du Linux derrière, pour eux Android reste un système d'exploitation à part entière comme iOS et Window Phone.

    Alors il faudrait sérieusement savoir sur quel pied danser, car aujourd'hui tout va dans tous les sens et les gens ont besoin d'avoir un pied d'attache. On est en 2013 et pourtant la plupart des personnes sur cette terre aiment se sentir rassurer en achetant ce que tout le monde possède.

    Je le vois bien dans mon entourage, car depuis que je tourne sur Linux depuis quelques temps, mes proches et amis commencent à s'y intéresser car ils savent que je n'ai pas rencontré trop de soucis avec et que je pourrais les aider ou bien répondre à leur question mais aussi histoire de se la raconter un peu. C'est un peu comme ce groupe d'amis qui se sentent rassurer en achetant la même voiture que leur collègue, le même téléphone, le même ordinateur etc.

    • [^] # Re: Tout est à définir

      Posté par . Évalué à -3.

      Désolé, mais je n'étais pas sur linuxfr depuis un moment…

      --- " je me dis qu'il faudrait que tout le monde se rassemble autour d'une table et discute pour améliorer la situation " (…)

      Voilà exactement où je veux en venir.

      --- " Avant, je disais qu'il fallait sortir une ou deux distribution et mettre le reste de coté mais finalement, je pense que se serait une erreur " (…)

      C'est même la tendance de ne pas permettre l'interopérabilité entre distributions et c'est une erreur !

      --- " De plus, Ubuntu veut trop imposer ces standards " (…)

      Dans le passé je ne connaissais pas cette erreur d'Ubuntu. Je n'ai trouvé de justification à cela que par le fait qu'ils ne veulent pas se faire phagocyter par Red Hat.
      Red Hat a par exemple réussi à imposer le RPM dans la partie LSB, mais DEB n'a pas était admis, c'est pour cela que LSB est mis en veilleuse.

      --- " En revanche, je ne le trouve pas aussi simple qu'un Fedora " (…)

      Je ne sais pas, je n'utilise plus fedora depuis qu'il m'a fait faux-bond.

      --- " Par exemple, je ne comprend pas pourquoi un RPM buildé sur Fedora ne peut pas automatiquement fonctionner sur OpenSuse bien que dans la pratique se soit la même procédure " (…)

      Très probablement à la base le souci c'est comme d'habitude: il faut un nom spécifique pour une librairie:
      Par exemple, la librairie libmachin.1.2.3.so s'appellerait libmachin chez l'un et libmachin1 chez l'autre.
      Je n'utilise aucun des deux, sachant qu'à mon humble avis, OpenSuse c'est la qualité allemande, mais ce doit être un soucis de ce genre.
      Je me demande aussi si par le plus grand des hasards, la place même des fichiers est différente.

      En effet, sur debian, les libs étaient au même endroit mais du fait de la sortie de divers architectures au niveau de x86, ils ont du modifier cela entre temps en mettant divers répertoires pour chaque architecture.

      --- " Bref, je me rend compte que Linux n'est qu'un kernel et que chaque distribution est en réalité un système d'exploitation car chacun apporte leur solution et nous impose des règles. Je ne dis pas que ce n'est pas normal mais cela manque clairement de transparence pour l'utilisateur " (…)

      Ce qui est un vrai soucis si on veut convaincre tout un chacun, et même un informaticien d'utiliser de manière pérenne une distribution donnée.

      --- " Il faudrait mettre plus en avant le nom de la distribution plutôt que le fait que se soit Linux dans ce cas, à la manière d'Android " (…)

      Toutafé

      --- " Je le vois bien dans mon entourage, car depuis que je tourne sur Linux depuis quelques temps, mes proches et amis commencent à s'y intéresser car ils savent que je n'ai pas rencontré trop de soucis avec et que je pourrais les aider ou bien répondre à leur question mais aussi histoire de se la raconter un peu. C'est un peu comme ce groupe d'amis qui se sentent rassurer en achetant la même voiture que leur collègue, le même téléphone, le même ordinateur etc. " (…)

      Vous avez bien saisi la différence entre parler technique et réellement trouver l'argument accrocheur.
      On peut avoir la meilleure distribution qui soit, mais sans l'aspect fédérateur, et sans une documentation bien claire, il n'y a point de salut.
      Je ne suis donc pas personnellement étonné lorsque la plupart, pour ne pas dire la majorité des personnes qui me parlent de linux, me parlent d'ubuntu.
      Normal, Canonical (Ubuntu) a mis le prix, mais s'y prend mal…

      Merci pour ce commentaire tout aussi pertinent et qui à mon avis est conforme à ma vision, certes personnelle, de la réalité.
      En effet, ce qui peut encourager tout un chacun à utiliser du linux, c'est plus la mise en avant de se système en s'en servant au quotidien, sans chercher à l'imposer.
      Un minimum de pédagogie me paraît tout aussi nécessaire, de manière à ce que ce ne soit pas perçu comme une technologie pour Geek.

    • [^] # Re: Tout est à définir

      Posté par . Évalué à 2.

      Quand je vois le nombre de distributions pouvant exister

      Et tant mieux. N'oublions pas la foultitude de distributions spécialisées qui apporte une facilité d'intégration indéniable de GNU/Linux pour différents usages (dépannage, sécurité, filtrage, routage, documentage, jouage, etc…).

      je me dis qu'il faudrait que tout le monde se rassemble autour d'une table et discute pour améliorer la situation.

      Ça veut dire que tu payes ton coup ? Après on ira avec tout le monde s'asseoir en cercle autour d'un feu pour améliorer la situation de la paix dans le monde !

      Ce n'est peut-être qu'une impression, mais on dirait les dirigeants veulent imposer Ubuntu coûte que coûte.

      Canonical veut imposer Ubuntu. Et moi aussi si ça peut remplacer des desktops Windows en entreprise…

      Bref, je me rend compte que Linux n'est qu'un kernel et que chaque distribution est en réalité un système d'exploitation car chacun apporte leur solution et nous impose des règles.

      Exactement.

      Je ne dis pas que ce n'est pas normal mais cela manque clairement de transparence pour l'utilisateur.

      On peut toujours améliorer la transparence des différents projets de distributions pour leurs utilisateurs mais tu me retournes le cerveau à pointer un « manque de transparence pour l'utilisateur » dans des projets libres comme Debian ou le noyau Linux :|

      les gens ont besoin d'avoir un pied d'attache.

      Et pas un pied attaché ! \o/

      On est en 2013 et pourtant la plupart des personnes sur cette terre aiment se sentir rassurer en achetant ce que tout le monde possède.

      Non, pas « la plupart des personnes sur cette terre », la plupart des personnes sur cette Terre (on parle bien de la Terre ?), sont déjà plutôt rassurés sur leur avenir s'ils ont à bouffer et ne sont pas en guerre, de l'eau, de l'énergie, un toit sur la tête, et une vie sociale. Les sociétés riches basées sur une consommation à outrance sont justement là où les gens ont l'air d'être le moins rassurés sur leur avenir…

      Je ne nie pas que l'Homme partage certains traits de caractères avec le mouton. Mais bon. Si tu entends trop bêler, j'ai envie de dire, regarde au delà de ton entourage… Il y a d'autres troupeaux ! :)

  • # <s>GNU/</s>Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 19/06/13 à 17:06.

    On me rappelle souvent qu'on ne dit pas Linux mais GNU/Linux

    Je me fous de ce que "On" dit: "On" est un con.
    C'est pas toi, Stallman ou un autre ayatollah qui m'empêchera de dire Linux pour parler d'un système basé sur Linux.

    Y'a les outils GNU, soit, mais y'a plein d'autres choses aussi. Et les outils GNU, ça n'est jamais qu'une réécriture de ce qui existait déjà bien avant.
    Alors GNU, c'est si je veux. Et je veux pas.

    Maintenant, défenseurs de la pensée unique et du formatage cervical, moinssez-moi.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.