Journal Interdiction des ampoules à incandescence

Posté par .
Tags : aucun
18
14
déc.
2008
Cette semaine j'ai pu entendre dans divers medias que les ampoules à incandescence (AI) allaient disparaître [1], pour être remplacées part des ampoules basses consommations (ABC) pour des raisons écologique.

OK, c'est super du point de vue de la planète, mais déjà d'un point de vu purement matériel, peux t on remplacer toutes les AI par des ABC ? En effet certains luminaires sont conçus pour qu'une AI (normale ou de type flamme) passe juste. Toutes les ABC que j'ai vu sont toujours plus grosse : il faut pouvoir faire tenir l'électronique et les tubes lumineux.
Peux être que les ABC de types led seront plus petites mais je n'en ai pas vu pour le moment.
Je ne parle même pas des ampoules spécifiques que l'on peut trouver dans divers endroit (four, frigo, hotte de cuisine, auto, vélo, ...) dont je ne sais pas si elles seront touchées.

De plus la présence d'électronique ne rend pas forcement ces lampes compatibles dans tous les milieux (à moins de mettre des composants robustes, mais cher). Pour la petite histoire, j'ai des ABC fluo-compact dans ma salle de bain et elles ont tendance à durer pas très longtemps (moins de 2 ans). Est ce du à la forte humidité qui règne lors d'une douche ?

De même la plupart des ABC grand publique (tout comme les neons) ne supportent pas des cycles marche/arrêt courts et la lampe à tendance à durer peu longtemps.

La qualité lumineuse de ces ampoules n'est pas toujours au top [2] (un certain temps est nécessaire pour avoir une luminosité maximale, le rendu des couleurs n'est pas très bon) et pire elles contiennent du mercure et émettent des ondes électo-magnétiques.
Un comble pour des lampes qui sont censé être écologique et même promu par certaines associations comme greenpeace [3] (les commentaires sont très instructifs).
Certains nous diront que les thermomètres ou les néons ont aussi du mercure. Mais bon on ça fait quelques temps que les thermomètres n'en ont plus, et les néons sont beaucoup moins répandu que les AI.
Le caractère nocif (du au mercure) de ces lampes est très peu mis en avant :
- qui connait les précautions à prendre quand on casse une ABC ?
- combien seront jetées dans la nature ou dans la poubelle classique (et donc brisé) par manque d'information ou je m'en foutisme.
- comment va s'effectuer la collecte pour éviter de les briser lors du transport ?

Et au niveau écologique est on vraiment gagnant. Les ABC consomment 4 à 5 fois moins que les AI, mais on oublie de compter leur coût de fabrication et de traitement après usage.
Pour les endroits très peu fréquenté (cave, placard) ou à utilisation très courtes (toilette), est ce vraiment rentable de mettre des ABC.
Et puis la surconsommation des AI, c'est de la chaleur qui n'est pas vraiment perdu : elles participent au chauffage pendant les périodes froides.
Et puis quel est la part de consommation des ampoules ? Va t on vraiment gagné quelque chose de significatif si toutes les AI sont remplacé par des ABC.

Bref au lieu de répondre à toutes ces problématiques et de proposer un produit qui remplacerait de lui même les AI (parce que moins cher, propose une meilleure lumière, ...) on préfère passer par la force....

[1] http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/12/08/l-extinctio(...)
[2] http://www.lemonde.fr/aujourd-hui/article/2008/04/05/les-rat(...)
[3] http://blog.greenpeace.fr/energie-climat/ampoules-a-incandes(...)
  • # été / hiver

    Posté par . Évalué à 5.

    Et puis la surconsommation des AI, c'est de la chaleur qui n'est pas vraiment perdu : elles participent au chauffage pendant les périodes froides.

    Et inversement l'été, la surconsommation des AI participe à la surconsommation des climatiseurs quasi-omniprésents...
    ça n'était pas le meilleur argument!
    • [^] # Re: été / hiver

      Posté par . Évalué à 10.

      Commencez par interdire au gens des écrans LCD ou Plasma de 40 pouces à 500W et des cadres photo numérique à la con....
      • [^] # Re: été / hiver

        Posté par . Évalué à 10.

        Et la surconsommation des microprocesseurs à cause de Windows Vista.
      • [^] # Re: été / hiver

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        et les concours de maisons illuminées pour Noël
      • [^] # Re: été / hiver

        Posté par . Évalué à 7.

        J'aimerais bien savoir d'où tu sors cette valeur aberrante de 500W pour une télé LCD de 40 pouces ?
        Parce que c'est plutôt de l'ordre de 100 à 200W selon le réglage de luminosité (un bon réglage tendant plus vers les valeurs les plus faibles d'ailleurs).

        Je pense qu'il vaudrait mieux interdire les produits qui ont une consommation non négligeable en veille plutôt que des produits dont la consommation est relativement élevée mais qui ne seront utilisés pendant une durée assez faible.
        Entre un appareil qui consomme 20W en veille 24h/24 (sans parler de sa consommation en fonctionnement) et un autre qui consomme 100W allumé et moins de 0,5W en veille et qui sera allumé 2h par jour, lequel est le plus mauvais ?
        • [^] # Re: été / hiver

          Posté par . Évalué à 2.

          Sans même parler de la consommation électrique des télés cathodiques qui n'est pas beaucoup inférieure
        • [^] # Re: été / hiver

          Posté par . Évalué à 3.

          un plasma consomme le double d'un LCD.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: été / hiver

            Posté par . Évalué à 2.

            Autant je suis d'accord pour qu'un plasma consomme un peu plus qu un lcd , autant il va falloir prouver par une source ton affirmation selon laquelle un plasma consomme 2 fois plus.
            • [^] # Re: été / hiver

              Posté par . Évalué à 2.

              Facile, tu prends une datasheet de n'importe quel machine.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: été / hiver

                Posté par . Évalué à 3.

                Entre ce qui est dans les datasheets et ce qui peut être mesuré en réalité il y a parfois un gouffre.

                Des exemples de valeurs farfelues annoncées dans les spécifications :
                - les temps de réponse (des écrans annoncés à 2ms qui sont en réalité à 15-20 ms)
                - le contraste (j'attends encore les écrans LCD atteignant réellement le 30000:1 voire plus, déjà qu'arriver à 2000:1 c'est exceptionnel)

                Quand à la consommation électrique, je pense que la valeur annoncée est celle dans le pire des cas avec la luminosité au maximum, qui est rarement un réglage utilisé réellement.

                Si c'est vrai que la consommation des plasma est plus élevé, de là à affirmer qu'elle est double par rapport au LCD, il y a un pas que je ne franchirais pas. De toute façon on ne peut pas généraliser sur deux technos avec seulement quelques exemples, quand on voit les différences qu'il peut y avoir entre deux modèles d'une même techno.
              • [^] # Re: été / hiver

                Posté par . Évalué à 2.

                Ca va être vraiment compliqué de se baser juste sur un simple datasheet , les données constructeur on sait tous que ca veut limite rien dire par contre un LCD ou la consommation est en grande partie stable ( modulo le niveau de rétroéclairage ), la consommation d'un plasma du fait de sa technologie change au gré de l'image : en gros, vulgairement , photophore éteint = conso au min , photophore allumé a fond = conso max .
    • [^] # Re: été / hiver

      Posté par . Évalué à 10.

      Cela dit, l'été, on allume moins les lumières, vu que le soleil se couche plus tard.
    • [^] # Re: été / hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Et puis la surconsommation des AI, c'est de la chaleur qui n'est pas vraiment perdu : elles participent au chauffage pendant les périodes froides.

      Super!!! J'ai trouvé un argument pour justifier l'allumage permanent d'un gros tas de bécanes que j'ai surtout "la flemme" d'éteindre.

      Comment ça ce n'est pas un bon argument !?

      Bon ok... je sors --->[]
      • [^] # Re: été / hiver

        Posté par . Évalué à 3.

        et les disques dur qui servent de chauffe pied tu y a pensé ?
      • [^] # Re: été / hiver

        Posté par . Évalué à 4.

        Si c'est l'hiver, que ça ne te gène pas pour une autre raison, et que tu te chauffe à l'électricité, tu as tout intérêt à laisser tes machines allumées.
        • [^] # Re: été / hiver

          Posté par . Évalué à 1.

          Le chauffage tout seul aura un rendement supérieur de toute façon, genre pour la même quantité d'électricité il va générer plus de chaleur, donc ton raisonnement est caduque, autant monter le chauffage et éteindre les machines, si c'est la problématique principale :)
          • [^] # Re: été / hiver

            Posté par . Évalué à 3.

            Tu es sûr de ça ?

            Parce qu'à part en chaleur, en quoi est dissipée l'énergie consommée par l'électronique ?
            • [^] # Re: été / hiver

              Posté par . Évalué à 1.

              Non, j'en suis pas sûr en fait ... j'ai dit ça intuitivement et je me suis rendu compte que j'avais peut être dit une connerie après.

              Genre à priori, t'as une partie de l'énergie qui est utilisée par les transfos, mais ça produit de la chaleur, je dirai que t'as une partie qui est dissipée sous forme électro-magnétique, mais je sais pas ce que ça devient après, une partie genre les ventilos ou les DD sous forme d'énergie mécanique, et tout ne doit pas forcément se retrouver sous forme de chaleur.

              Mais peut être que j'ai tort effectivement, faudrait avoir de vrais chiffres :)
              • [^] # Re: été / hiver

                Posté par . Évalué à 2.

                Disons que l'ampoule qui chauffe garde l'énergie thermique sous forme des 150°C de température en surface. Si on voudrait en faire un chauffage, il faudrait rajouter un ventilo derrière..

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: été / hiver

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Ouais, c'est la répartition de la chaleur qui n'est pas optimale, mais si l'ensemble est bien isolé, normalement soit ça fini par chauffer l'isolant, qui garde la chaleur, donc pas forcément à rien dans l'absolu, genre ça évite a l'énergie qui vient des convecteurs de faire la même chose, soit ça chauffe l'air autour, et avec une bonne isolation ça finit par se répercuter quand même ...
              • [^] # Re: été / hiver

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Un DD avec un roulement parfait n'a pas besoin d'énergie pour tourner mais juste pour le lancer. Mais il y a des frottements qui ne font que transformer l'énergie mécanique en énergie thermique.

                Les radiateurs sont plus « efficaces » car ils dissipent la chaleur dans toute la pièce et non uniquement à un endroit ponctuel.
            • [^] # Re: été / hiver

              Posté par . Évalué à 3.

              En taxes diverses ... (je sors ->[]).
          • [^] # Re: été / hiver

            Posté par . Évalué à 2.

            Toute ton énergie finira invariablement en chaleur, donc non le rendement n'est pas supérieur avec un chauffage électrique (par contre il se peut que la répartition de la chaleur soit mauvaise, mais un peu de ventilation y remédiera). Il faut utiliser une pompe à chaleur pour obtenir des rendements supérieurs.
            • [^] # Re: été / hiver

              Posté par . Évalué à 2.

              Me demandais justement, t'as pas des pertes genre par rayonnement électromagnétique qui ne seraient pas converties en chaleur au final ? ou en énergie chimique par l'usure, que sais-je (histoire de sodomiser un peu les diptères)
              • [^] # Re: été / hiver

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                ou en énergie chimique
                Je n'avais jamais pensé à ça. Effectivement c'est un stockage parasite bien que de très faible ampleur ; on aimerait d'ailleurs que ce soit de forte ampleur pour certaines choses, mais c'est limité à quelques cas très particuliers. Pour une lampe ça se chiffre probablement dans les mili ou micro joules sur la durée de vie. Je pense qu'on peut oublier ça dans les équations :-)

                Pour les pertes par rayonnements électromagnétique (hors lumière/chaleur qui sont récupérées par l'environnement immédiat) c'est une très faible partie de l'énergie. Je ne connais pas du tout les ordres de grandeur. Il me semble à première vue qu'une ampoule à incandescence en diffuse proportionnellement moins qu'un radiateur électrique, en raison de la longueur des conducteurs internes à l'appareil (taille de l'antenne). On reste tout de même dans le domaine des choses sales avec nos amis diptères.
    • [^] # Re: été / hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Quasi omniprésent ?? Moi je ne connais pas grand monde ( je ne connais même personne) avec la clim chez soi. Dans la bagnole oui mais chez soi ...
  • # il faut toujours se poser des questions

    Posté par . Évalué à 2.

    Je trouve très intéressant de se poser autant de questions sur l'intérêt ou non d'utiliser des ampoules à basses consommations.
    Mais après tout, (ma liberté de penser) l'électricité qui est consommée n'est pas gratuite. Le jour où les prix de l'électricité sera multiplié par 2, 5, 10 ou 100 on verra bien qui avait raison de faire des choix différents.

    Pour les questions pratiques de changement, personnellement, j'expérimente ce catalogue: http://www.ampoule-leds.fr/ .
    • [^] # Re: il faut toujours se poser des questions

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Le problème est le passage en force.
      Je trouve qu'un système de taxe (malus) pour les choses qui consomment trop évitent les effets collatéraux (endroits qui ne peuvent recevoir d'ABC etc...)

      Il est dommage de passer en force : le "soit c'est autorisé, soit c'est interdit" est un peu trop binaire à mon goût.

      Sinon, par rapport au journal, ça me fait penser aux sac plastiques : maintenant que je n'ai plus droit à des sacs plastiques fins qui suffisent pour mes poubelles, j'achète des sacs poubelles (plus costaux même si je m'en fou, du coup plus de matière plastique), pas sûr que l'écologie y gagne avec moi (mais je ne jetais pas mes sacs dans la nature comme certains).

      Et comme le dit le journal, je ne sais que faire de l'ampoule que je viens de casser : je sais où donner mes piles, mais mes ABC? Elle va aller sans doute à la poubelle...
      • [^] # ~~> dynamique

        Posté par . Évalué à 5.

        Si tu force pas l'interdiction, la demande n'est pas maximale et la chute des prix liée non plus. Les gens continuent alors à s'orienter vers le moins couteux à court terme, les prix des autres ne baissent pas vraiment et ça ne prend jamais.
      • [^] # Re: il faut toujours se poser des questions

        Posté par . Évalué à 2.

        Il devient courant de voir dans les magasins de bricolage ou de déco des dépôts pour recycler les lampes.
        Pour ceux que je connais, il y a Leroy-merlin et Ikea. Après il faut avoir un de ces magasins près de chez soi.
        Sinon le fameux site collectons.org de l'état en flash tout pas fonctionnel (chez moi en tout cas) aurait peut-être pu te renseigner.
        Mais effectivement, il vaut encore mieux demander à la mairie ou à la déchèterie la plus proche s'il y a pas mieux à faire pour jeter ça que la poubelle classique.

        En ce qui concerne http://www.ampoule-leds.fr/ , le site est intéressant quand on sait de quoi on parle parce que personnellement, je ne sais pas bien lesquelles choisir pour quelle utilisation, vous connaissez des sites qui en parlent ?

        Pour ce qui est de l'utilisation des AI, niveau petite consommation style frigo, je ne sais pas si une ABC vaut le cout.
      • [^] # Re: il faut toujours se poser des questions

        Posté par . Évalué à 2.

        Je comprends bien le problème posé par une législation "binaire" mais je suis très très dubitatif sur les méthodes à base de taxe (qui se multiplient en ce moment).
        • [^] # Re: il faut toujours se poser des questions

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Taxer pour taxer ne me convient pas non plus.
          Mais taxer les produits qui polluent autrement (par un biais détourné que le prix à l'achat) est pour moi le principe du pollueur payeur.
          Je fais donc la différence entre le pollueur payeur et les taxes pour ramener du fric à la maison.
    • [^] # Re: il faut toujours se poser des questions

      Posté par . Évalué à 2.

      On disait pareil pour l'essence mais je n'ai pas eu l'impression que la consommation ai beaucoup baissé avec la flambé du prix du pétrole.
      Le problème plus que le prix, c'est l'éducation des gens et la modification des comportements, car ce qui est vrai pour l'électricité (sujet du jour) l'est aussi pour l'eau, le pétrole, le bois, et toutes les autres ressources naturelles que nous utilisons.
      • [^] # Re: il faut toujours se poser des questions

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Heu, tu veux rire j'espère pour le comportement des gens en fonction du prix de l'essence ?

        J'aimerais avoir les statistiques auto-routière pendant la période où le pétrole était hors de prix, mais je vais simplement pouvoir te faire partager mes observations personnelles...

        J'ai fait un grand trajet > 500km, ainsi que mes parents (traversée de la France ou presque) pour les vacances et sur les autoroutes françaises tout le monde ou presque roulais à 110km/h.

        Donc les gens n'ont peut-être pas voulu se priver de leurs voyages en voiture, par contre ils ont réduit leur vitesse et donc leur consommation.

        D'ailleurs c'est flagrant, quand le prix du pétrole a chuté, les réflexions des *br*t*s en moto/voiture sont devenu, tiens le prix du pétrole a baissé, je vais reprendre ma moto/auto ou partir en week-end en voiture...

        Bref, tant que le français moyen aura ce genre de réflexion pas plus loin que le bout de son nez, ça n'avancera pas...

        Ça me scandalise toujours autant ces gens qui pour une histoire de confort personnel prennent leur bagnole plutôt que le vélib/bus/métro/rer à côté...
  • # Et le plus grave...

    Posté par . Évalué à 10.

    Ciel ! Et comment on va faire fonctionner les lava-lamp ?
  • # Des ampoules...

    Posté par . Évalué à 10.

    pire elles [...] émettent des ondes électo-magnétiques.

    Des ampoules qui émettent des ondes électro-magnétiques ?

    Le monde est fini.
    • [^] # Re: Des ampoules...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      demain, révélation..., l'eau ça mouille ;-)

      des chercheurs planchent sur de l'eau déshydratée pour l'envoyer dans les pays à faibles précipitations.
    • [^] # Re: Des ampoules...

      Posté par . Évalué à -1.

      Il va falloir attendre le rapport de l'Afsset, car la Criirem c'est pas franchement ce que j'apellerais une reference scientifique très fiable... J'espere que ceux qui leur apporte du credit n'ont ni gsm, ni wifi...
      • [^] # Re: Des ampoules...

        Posté par . Évalué à 6.

        tu as pas du plus comprendre ce que le commentaire original sous-entendait ... :/
      • [^] # Re: Des ampoules...

        Posté par . Évalué à 1.

        Je suis Suisse et je ne connais ni l'Afsset ni la Criirem... mais je je peux cerner le sens de ton commentaire. J'ai un gsm/umts/buetoth sur moi et un wifi à la maison. Il n'est en effet pas prouvé que ces appareils ont un effet néfaste important sur l'organisme, mais le contraire non plus... et il est prouvé qu'ils ont un effet ! Les médicaments suivent un protocole de test très strict avant leur mise sur le marché, ces technologie non...

        Ensuite je prends tout de même certaines précautions :

        GSM : mon appareil est éteints la nuit ou sinon déposé sur un meuble éloigné de moi dans la chambre (pas à côté de la tête sur le table de nuit quand je dors). Je ne le porte pas proche des parties génitales. Je le dépose sur la table dès que je suis à une table. J'utilise un kit main libre filaire pour mes appels d'une certaine durée.

        Wifi : mon modem et mon routeurs sont branché sur un rack électrique éteignable (comme presque tout mes appareils), ce qui me permet de tout éteindre quand je ne n'ai pas l'utilité (en particulier la nuit). Mais bon mon appartement est traversé par une trentaine de réseaux wifi alors...

        Il n'est pas question pour moi de me passer de tout mais de minimiser des risques que l'on connait mal mais sur lesquels il y a un fort soupcon !
        • [^] # Re: Des ampoules...

          Posté par . Évalué à 1.



          GSM : mon appareil est éteints la nuit ou sinon déposé sur un meuble éloigné de moi dans la chambre (pas à côté de la tête sur le table de nuit quand je dors). Je ne le porte pas proche des parties génitales. Je le dépose sur la table dès que je suis à une table. J'utilise un kit main libre filaire pour mes appels d'une certaine durée.



          Oui mais tu reçoit tout de même les ondes des bornes GSM !
          Si ça t'embete, pense à moi qui habite sous une batterie d'antennes ! :)
          • [^] # Re: Des ampoules...

            Posté par . Évalué à 10.

            Il vaut mieux habiter sous la batterie d'antenne, qu'en face...

            "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Des ampoules...

      Posté par . Évalué à 1.

      Surtout qu'une ampoule absorbe plus les ondes électro-magnétiques qui partent du filament qu'autre chose.
    • [^] # Re: Des ampoules...

      Posté par . Évalué à 6.

      Je suis pas un génie scientifique, mais vu le doute dans les interprétations de ton commentaire, je me permets de poster la mienne :
      une ampoule émet de la lumière, la lumière est une onde électro-magnétique, donc celui qui annonce qu'il a découvert qu'une ampoule émettait des ondes électro-magnétiques n'a pas inventé l'eau chaude.

      C'est bien ça ?
      • [^] # Re: Des ampoules...

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        La lumière est certes une onde électromagnétique. Je pense cependant que l'auteur du journal voulait parler de l'électronique nécessaire au fonctionnement des éclairages fluorescents: ils génerent des impulsions multiples de 100 Hz. Je ne pense pas que ce soit pire qu'un ordinateur ou qu'une télévision.

        Quant à l'auteur de la réflexion à propos de l'ampoule c'est peut-être simplement dû au fait qu'une ampoule désigne (entre autres) la bonne vieille ampoule à incandescence, alors que les éclairage fluorescents ne devraient pas être appelés "ampoule". Ladite ampoule à incendescence n'émettant pas spécialement d'ondes électromagnétiques (ben si, le 50 Hz qui la traverse, mais rien de plus).
  • # Ampoule halogènes

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Les ampoules halogènes seront encore autorisées.

    Elles permettent dans les les pièces de passage de ne pas utiliser les lampe compacte qui effectivement mettent du temps à fournir un éclairage correct et qui ne doivent être utilisées que pour des éclairages de longue durée.

    je conseille les lampes halogènes (qui permettent tout de même 10 à 30 % d'économie) pour les couloirs les WC, les salles de bain.
    • [^] # Re: Ampoule halogènes

      Posté par . Évalué à 3.

      Je rajoute même que l'on commence à trouver toutes les formes classiques d'ampoule en version halogènes.

      Normalement, une ampoule 40W style spot, en halogène fournis 20% de lumière en plus, elle chauffe donc moins ?

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Ampoule halogènes

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Non. L'ajout d'éléments halogène (genre chlore, Brome, Iode) dans les ampoules à incandescence permet essentiellement d'augmenter leur durée de vie. Pas de changer la loi de Joule qui veut que P = RI**2, ni de transformer significativement les processus emmeteurs de lumière des filaments des ampoules (à peu près de l'emmission par un corps noir).

        Une ampoule spot fourni « plus » de lumière grâce à son reflecteur. qui oriente l'emission.
        • [^] # Re: Ampoule halogènes

          Posté par . Évalué à 3.

          ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Lampe_halog%C3%A8ne il parle d'une efficacité de 30% en plus. Sur les emballage de lampe, il parle de 20%. Sur le plafond de ma salle de bain, le spot 40W halogène est clairement plus brillant que le spot classique.

          Et je ne vois pas le rapport entre la loi de joule et le rendement lumineux d'une lampe.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Ampoule halogènes

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.


            Je ne vois pas le rapport entre la loi de joule et le rendement lumineux d'une lampe


            La loi de Joule indique combien de puissance consomme l'ampoule. Le rendement de la lampe se définit par le rapport entre la puissance émise sous forme de rayonnement visible et la puissance consommée. La loi de Joule rempli donc la seconde case. Restait à remplir la première dans mon post précédent. D'où ma proposition d'assimiler le filament à un corps noir (pour faire simple et pas très juste).

            Quant à l'article de wikipedia, il me semble qu'on a assez débatu de ce sujet un peu partout dans le monde et jusque dans les journaux TV : ces articles sont à prendre avec esprit critique. Juste quelques lignes après avoir affirmé que l'amélioration du rendement était de l'ordre de 30% il utilise un exemple à 50%....

            Là où l'article de wikipedia a raison s'est d'affirmer que l'efficacité lumineuse dépend fortement de la température. Maintenant cela ne permet pas d'affirmer :
            1) que le chiffre de +30 % donné par l'article de wikipedia soit correcte ;
            2) que les températures de fonctionnement avancé par l'article de wikipedia soit juste et représentative du cas générale (on peut cependant admettre facilement que ce soit très vraisemblable lorsque l'on compare une ampoule halogène de 500 W et un ampoule classique de 40 W);
            3) que les chiffres annoncés par les industriels sur les emballages de leurs produits soit fiables et pas issues de département commerciaux légèrement trop optimistes.
            • [^] # Re: Ampoule halogènes

              Posté par . Évalué à 0.

              Tu te rends compte quand même que tu avances des choses contredites par beaucoup de sources diverses et que tu es un parfais inconnu.

              Et ta réflexion sur wikipedia prouve que tu es sur le site depuis peu de temps. Il a été prouvé suffisamment de fois que Wikipedia comporte moins d'erreur que les autres encyclopédies, et particulièrement dans les domaines techniques.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Ampoule halogènes

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.


                Tu te rends compte quand même que tu avances des choses contredites par beaucoup de sources diverses et que tu es un parfais inconnu.


                Ou peut-être que je m'explique mal et que je me fais mal comprendre (paraît que j'ai toujours était nul en expression écrite) ou encore que vous interprétez bizarrement ce que j'écris (qui sais, parfois on lis un peu rapidement les trolls ici). Sur le fond, et sur la physique il me semble que je suis assez en accord avec toutes les sources sérieuses dont wikipedia.

                Mais c'est vrai qu'il me semble que l'article de wikipedia, sur les éclairages halogènes, a été rédigé à l'emporte pièce de représentant de commerce ignorant (ignorant parce que le fait d'être représentant de commerce n'implique pas que l'on soit ignorant; mais en revanche, les deux combinés donnent un mélange tout à fait typique du politicien moderne).

                Une source au hasard, il me semble que l'article de wikipedia cité juste ci-dessous par Kerro, montre bien à quel point je ne me trompe pas : on y voit que globalement l'efficacité lumineuse des ampoule à incandescences sont toutes groupées ensemble dans le bas du tableau, les unes valant globalement les autres avec un léger mieux pour les halogènes (ouf, vous aviez raison Nicolas !). Pour moi ça n'a rien de comparable à la différence entre fluocompact et DEL d'un côté face aux lampes à incandescence classiques ou halogènes. D'où ma verve à essayer de faire comprendre que (comme cela est écrit un peu partout dans wikipedia entre autre) les ampoules halogènes ne sont en rien (ou si peu) supérieures aux autres ampoules à incandescence...


                « Et ta réflexion sur wikipedia prouve ... »

                Veuillez me pardonner grand maître. Encore une fois je crois que vous m'avez mal compris. Cependant c'est vrai on ne trouvera rien, même en cherchant mes noms et prénoms (ou initiales) sur google, on ne trouvera absolument rien assurément (et conformément à votre avis), rien qui m'autorise à donner mon avis sur un tel sujet (marginalement lié à la physique) sur linuxfr. Pardon. Vos preuves sont irréfutables. MEACULAPMEAMAXIMACULPA (citation latine bien connue). Je mabstiendrai dorénavant de tout commentaires irréfléchi. Promis maître. Plus de trolls.
        • [^] # Re: Ampoule halogènes

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          L'ajout d'halogène permet surtout d'avoir une enveloppe de taille beaucoup plus réduite à puissance égale.

          Pour la question du rendement des halogènes, vaste débat :-) Ca dépend surtout si elle éclaire en direct ou pas. Dans le second cas c'est bien entendu une grosse perte de rendement. On voit souvent 500 watts halogène dans un lampadaire orientable, le tout éclairant autant qu'une banale 120 watts au plafond. On a dans ce cas 4 fois moins de rendement.

          Du point de vue purement théorique, l'halogène est plus performant que l'incandescence classique. J'ai retrouvé les données ici:
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Rendement_lumineux
          • [^] # Re: Ampoule halogènes

            Posté par . Évalué à 1.

            Moi j'en connais pas beaucoup des gens qui utilisent un lampadaire de 500W en ne le réduisant pas au tiers avec le variateur...

            Surtout que les lampadaires que l'on vend ne sont généralement pas protégés contre le risque d'explosion des ampoules halogènes...
            • [^] # Re: Ampoule halogènes

              Posté par . Évalué à 2.

              Quels sont les raisons d'une explosion ? Ça arrive souvent ?
              • [^] # Re: Ampoule halogènes

                Posté par . Évalué à 2.

                Lorsque ce n'est pas lié à une fabrication à l'arrache (style made in china pas cher), c'est généralement parce que les gens ne sont pas au courant qu'il ne faut pas toucher et mettre du gras sur une ampoule halogène.

                Un halogène est aussi a plus haute température qu'une lampe à incandescence et la distance filament-ampoule est bien plus petite, donc la surface de l'ampoule est plus chaude et enflamme facilement des objets à proximité.
                • [^] # Re: Ampoule halogènes

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Lorsque j'étais ado, personne ne savait me dire pourquoi il ne fallait pas toucher les ampoules halogènes. Du genre "c'est comme ça et on ne sait pas pourquoi". Alors j'ai essayé. Sur une ampoule froide bien sûr. Quelques heures plus tard, mon lampadaire halogène à cessé d'éclairer. Je me demandais bien pourquoi. Je m'approche... et sous la grille de protection je vois l'ampoule toute ramolie, genre l'horloge de Dali. Ah ouais... je ne savais pas *pourquoi* mais je savais que c'était vrai. Apprenant par la suite les propriétés des ampoules (surface vs température etc) j'ai ensuite compris. Je confirme: c'est vrai :-)

                  Bon maintenant je vais vérifier qu'il ne faut pas recongeler les aliments :-)
                  • [^] # Re: Ampoule halogènes

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Quand tu auras vomi tu ne sauras pas pourquoi mais tu sauras que c'est vrai :)

                    -->>[]
                • [^] # Re: Ampoule halogènes

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ah, la douce odeur des moustiques venus se coller au verre, attirés qu'ils sont par la lumière tels des gnous en rut attirés par un point d'eau où s'y abreuve une charmante maroufle... :-)
  • # Interdiction des ampoules à incandescence

    Posté par . Évalué à 10.

    OK, c'est super du point de vue de la planète, mais déjà d'un point de vu purement matériel, peux t on remplacer toutes les AI par des ABC ?

    Non est ce n'est pas le but de la directive, le but et de remplacer progressivement les ampoules incandescentes les plus puissantes par des ampoules basse consommation, pas de tous changer d'un coup.

    En effet certains luminaires sont conçus pour qu'une AI (normale ou de type flamme) passe juste.

    En général c'est des petites lampes 20W qui ne sont pas concerné par la directive, qui vise les lampes de 80-100W dans un premier temps. Les lampes de 250W c'est pour 2012, les industriels ont le temps de revoir leurs copier pour sortir des modèles plus compactes adaptés a ce type de lampe.

    Peux être que les ABC de types led seront plus petites mais je n'en ai pas vu pour le moment.

    Le but de la directive est en effet de favoriser leur diffusion.

    Je ne parle même pas des ampoules spécifiques que l'on peut trouver dans divers endroit (four, frigo, hotte de cuisine, auto, vélo, ...) dont je ne sais pas si elles seront touchées.

    Ces ampoules de très faible puissance ne sont pas concernées par la directive.

    De même la plupart des ABC grand publique (tout comme les neons) ne supportent pas des cycles marche/arrêt courts et la lampe à tendance à durer peu longtemps.

    Ce n'est pas tellement pire que les AI d'après les différents tests que j'ai lue. Seul les LED ne sont pas influencée par le nombre de cycle.

    elles contiennent du mercure et émettent des ondes électo-magnétiques.

    Depuis la directive ROHS et même avant pour le mercure, l'électroménager ne contient plus de mercure de plomb et autre substance sympathique. Quand aux ondes électromagnétiques tous les équipements électriques en produisent, je ne vois pas ou est le problème.

    Le caractère nocif (du au mercure) de ces lampes est très peu mis en avant
    il n'y a pas de mercure dans les ABC

    - qui connait les précautions à prendre quand on casse une ABC ?

    Les apporter a un point de collecte de déchets électroménager et électronique afin d'en valoriser les métaux.

    - combien seront jetées dans la nature ou dans la poubelle classique (et donc brisé) par manque d'information ou je m'en foutisme.

    Beaucoup, comme les batteries, les piles, l'électronique grand publique etc.

    - comment va s'effectuer la collecte pour éviter de les briser lors du transport ?


    Les briser n'est pas spécialement dangereux a moins d'en avoir une grande quantité a transporter, les différentes particules sont très fine et irritantes mais peut toxique.

    Les ABC consomment 4 à 5 fois moins que les AI, mais on oublie de compter leur coût de fabrication et de traitement après usage.

    Non ces couts sont comprit dans le prix d'achat, c'est l'une des principales raison du surcout des ABC sur les AI.

    Pour les endroits très peu fréquenté (cave, placard) ou à utilisation très courtes (toilette), est ce vraiment rentable de mettre des ABC.

    Il faut raisonner en renouvellement, si ils sont peut fréquenté tu les renouvelles rarement, même si il y a une surcout il risque d'être négligeable par rapport a la durée d'utilisation. De plus tu n'as pas forcement une ampoules de 80W dans ton placard.

    Et puis la surconsommation des AI, c'est de la chaleur qui n'est pas vraiment perdu : elles participent au chauffage pendant les périodes froides.

    Et aussi pendant les périodes chaudes et est moins efficace qu'un radiateur a consommation égale. Un four n'est pas un radiateur qui n'est pas une ampoule, donc non dans le cadre de sa fonction première "faire de la lumière" la chaleur générée par une ampoule est perdue. De plus chez toi quand il fait froid tu allume la lumière ou tu monte le chauffage?

    Et puis quel est la part de consommation des ampoules ? Va t on vraiment gagné quelque chose de significatif si toutes les AI sont remplacé par des ABC.

    A quel échelle ? Personnel peut être, nationale ou européenne incontestablement.

    Bref au lieu de répondre à toutes ces problématiques et de proposer un produit qui remplacerait de lui même les AI (parce que moins cher, propose une meilleure lumière, ...) on préfère passer par la force....

    C'est une problématique européenne de diminution de la consommation d'énergie qui est un enjeux majeur que ce soit économique, politique et écologique. Je ne vois pas vraiment pourquoi cette directive serait illégitime.
    • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      il n'y a pas de mercure dans les ABC

      Par exemple:
      http://www.arehn.asso.fr/dossiers/ampoules/ampoules.html
      La présence de mercure dans les ampoules fluocompactes impose une attention toute particulière lors de leur élimination.

      A moins que pour toi ABC signifie LED uniquement, mais la technologie LED n'est pas la plus diffusée, quand je parle d'ABC (ou LBC) avec les gens, on pense surtout ampoules fluocompactes donc mercure.
      • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

        Posté par . Évalué à 4.

        Rectification il n'y a pas de mercure de manière significative ou dangereuse pour la santé dans une lampe fluocompact, une lampe fluocompact ou un néon moderne n'est pas un néon des années 80 avec plusieurs centaines de milligramme de mercure dans chaque tube.

        Comme je l'ais dit la directive ROHS impose de norme très stricte quand a l'utilisation de ces métaux. http://fr.farnell.com/jsp/bespoke/bespoke8.jsp?bespokepage=f(...)

        Pour donner une idée des quantités présentes:
        http://fr.ekopedia.org/Ampoule_fluocompacte#Lampe_fluorescen(...)

        L'article de wikipedia tien même un discours que je trouve alarmiste, pendant longtemps le plomb a été un problème bien plus important que le mercure pour les déchets électroniques ( brasure au plomb omniprésente ). Même sur une ampoule incandescente on trouve du plomb dans le verre.

        Donc je persiste, si mes vieux plombages dentaires m'intoxique plus que ces lampes et qu'elles diminues ma consommation électrique et mon empreinte carbone, cela me semble une bonne affaire pour l'environnement et sans risques significatifs.

        On a beau pinailler j'ai du mal a croire qu'une AI a une empreinte écologique plus faible qu'une fluocompacte même si celle-ci contient des métaux lourds. Même si cela implique de faire des conversions bancales entre CO², mercure et plomb.
    • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est une problématique européenne de diminution de la consommation d'énergie qui est un enjeux majeur que ce soit économique, politique et écologique. Je ne vois pas vraiment pourquoi cette directive serait illégitime.

      Ce n'est pas en commençant par ce qui consomme le moins qu'on va vraiment réduire notre consommation de manière significative.
      Il y a plein d'autres choses à faire : veille des équipements qui bouffent pas mal pour rien (un indicateur de performance énergétique en veille?), adapter l'indicateur de "vert" des équipement car 95% des équipement sont maintenant entre "A" et "B", inciter à ne pas consommer (le truc qui est le plus "rentable" au niveau énergétique, mais ça va complètement à l'opposé de la politique actuelle qui fonce vers la sur-consommation), faire les transports publics gratuits et efficaces (donc la RATP à Paris se bouge le cul pour ne plus fermer à 1h du matin et plus que un train toutes les 30 minutes seulement... Bus de nuit multipliés par 10 pour ne pas avoir à faire la sardine, et j'en passe), la SNCF baisse ses prix pour que la voiture très polluante ne soit pas rentable à partir de 2 personnes seulement même à 2€/L...

      Bon, après, on fait avec ce qui "passe" au niveau politique, si l'interdiction des AI passe, autant effectivement en profiter c'est toujours ça de gagner en attendant le reste.
      • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

        Posté par . Évalué à 8.

        la SNCF baisse ses prix pour que la voiture très polluante ne soit pas rentable à partir de 2 personnes seulement même à 2€/L...

        A mon avis, c'est pas tant les prix que l'incertitude de ce moyen de transport, qui rend le train moins séduisant. Payer plus cher au kilomètre si ça te permet d'arriver à l'heure (ou de ne pas perdre deux fois plus de temps que nécessaire, et j'en passe), ça reste très rentable, et au moins dans ma cambrousse (francilienne) ça n'est pas près de changer.
        • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

          Posté par . Évalué à 6.

          La voiture n'est pas forcement plus fiable ( surtout en région parisienne), mais elle a l'immense avantage de te conduire ou tu veux. Il n'y a pas de gare dans chaque village de France et de Navarre.
          Si l'on peut se passer de voiture pour certains trajets dans les zones urbaines dense bien desservie en transport en commun, la voiture reste incontournable à la campagne.

          Il y a beaucoup de cas de personne qui prennent leur voiture pour aller à la gare lors de leurs trajets domicile travail. Le problème des transport ne se limite pas à une question de cout.
      • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

        Posté par . Évalué à 4.

        Ce n'est pas en commençant par ce qui consomme le moins qu'on va vraiment réduire notre consommation de manière significative.

        Il faut bien commencer par quelque chose et avoir une alternative a proposer. Pour les ampoules ces alternatives existe, pour ton réfrigérateur ou ton lave linge pas encore. De plus il faut que ces alternative et un gain réel par rapport a l'existant. Il n'y a pas de décision miracle qui va faire diminuer la consommation électrique par deux.

        Il y a plein d'autres choses à faire : veille des équipements qui bouffent pas mal pour rien (un indicateur de performance énergétique en veille?) Il y a une directive en préparation avec les industriels pour que les équipement en veille ne consomme pas plus d'1W. Mais ce type de directive est longue a mettre en place car beaucoup de secteurs sont touchés.

        adapter l'indicateur de "vert" des équipement car 95% des équipement sont maintenant entre "A" et "B" Ce qui prouve que cette affichage a eux un effet positif. Mais la aussi rien ne sert de créer un indicateur A++, si aucun équipement ne se retrouve dans cette catégorie. L'indicateur ne suffit pas a inventer des produits plus économes.
        • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Je suis entièrement d'accord avec toi sauf quand tu dis

          Mais la aussi rien ne sert de créer un indicateur A++, si aucun équipement ne se retrouve dans cette catégorie. L'indicateur ne suffit pas a inventer des produits plus économes.

          Comme le dis Zenitram, la majorité de l'électroménager a atteint le A, il n'y a plus de marge de progression possible sur le classement, alors pourquoi les industriels feraient mieux si ça ne peut pas être vu. Si on ne fixe pas la barre plus haute, les efforts vont se tasser.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

        Posté par . Évalué à 3.

        "aire les transports publics gratuits et efficaces"
        Efficace, soit... Mais gratuit, permets-moi de remettre cela en question !
        Déjà qu'en général, le prix payé par les passagers ne suffit pas à égaliser (j'ai même pas parlé de rentabiliser) les comptes...
        • [^] # Re: Interdiction des ampoules à incandescence

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Déjà qu'en général, le prix payé par les passagers ne suffit pas à égaliser (j'ai même pas parlé de rentabiliser) les comptes...

          Le prix payé par l'usager paye à peine plus les billets édité + barrières à entretenir + gestion + contrôles.
          Si on mets les transports gratuits (ce qui est fait dans certaines villes), les finances du transport sont à peine plus lourdes (moins de choses faites pour un confort usager identique voire meilleure : les barrières sont une grosse gène, leur suppression améliore donc l'accès, surtout pour les handicapés), donc au final il y a un gain entre le service fourni et le coût total pour la société.

          Ensuite, le prix payé par les passager suffit à payer le transport (vu qu'il est la) : juste que tu vois le prix direct, pas le prix que l'usager payé au niveau impôts locaux.

          Je pensais "gratuit" au sens "sans billets à acheter", pas gratuit au sens 100% gratuit quand on regarde le tout (billet + impôts locaux).

          NB : suite aux expérimentations faites, le seul hic du transport gratuit est que les gens les utilisent même pour faire 200 mètres à pieds, donc ça surcharge parfois inutilement le transport.
    • [^] # Points de collecte

      Posté par . Évalué à -1.

      Plusieurs fois dans ce file discutions j'entends parlé de point de collecte. Ma récente expérience m'a montré que dans la réalité c'était des points de collecte virtuelle.

      J'ai essayé de ramené du matériel informatique et une ampoule ABC dans l'hypermarché que je fréquente habituellement (magasin qui est indiqué par le cite collectons.org. On m'a indiqué qu'il ne reprenait que le gros l'électroménager et qu'en échange d'un achat. Et pour mon ampoule, même si j'en achetais une pour la remplacer je devais me débrouiller autrement.

      Donc pour l'instant le recyclage des lampes ABC n'est pas gagné.

      > Les ABC consomment 4 à 5 fois moins que les AI, mais on oublie de compter leur coût de fabrication et de traitement après usage.
      Non ces couts sont comprit dans le prix d'achat, c'est l'une des principales raison du surcout des ABC sur les AI.


      Trop marrant comme réponse : On parle de coût écologique et on à une réponse sur le coup économique.
      Beretta_Vexee t'es au moins politicien pour faire une aussi mauvaise réponse (ou tu fabriques/vends des lampes ABC).

      Le jour où le coût écologique des produits que nous achetons seront inclus dans leur prix de vente, les produits fabriqués en Asie, avec parfois des matières premières venant d'autres parties du monde, seront bien moins attrayant.
  • # Boarf

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Y'a des points assez problématiques à mon sens :

    - Les lampes fluocompact produisent une lumière moche, digne d'un film d'horreur en noir et blanc (ou plutôt noir et vert...), quel effet sur le moral d'avoir une lumière plus proche du sous-marin soviétique que de la lumière du soleil ?
    - Je parle même pas des ampoules à LED qui en blanc produisent un bleu-blanc froid tout à fait dégueulasse. Autant en coloré ça va, mais on va pas s'éclairer tout le temps en bleu/rouge/vert/jaune/etc.
    - Quid de la luminosité de ces trucs ? Pour l'expérience que j'en ai, les ampoules à LED les plus puissantes ne valent même pas un petit halogène de 20W, quand au fluocompactes c'est à peine mieux. Du coup s'il faut mettre 2 fluocompactes de 15W pour avoir la luminosité d'une incandescente de 100W, ça fait un peu mal au compte en banque vu le prix de ces bêtes-là.
    - Quid de la durée de vie ? Je suis passé à l'éclairage à LED (coloré) il y a déjà quelques temps pour ma salle de bain et ma porte d'entrée, c'est coloré c'est joli c'est cool mais ça vit pas bien longtemps, à 10-15 euros l'ampoule aucune n'a survécut plus de 2 ans pour le moment. Quand au fluocompactes je dois avouer que j'ai pas laissé ça en place plus de 2 jours vu la lumière dégueulasse que ça produit donc je peux pas me prononcer.
    - Je repose aussi la question des ampoules dans des endroits assez spécifiques : frigo, hotte de cuisinière, four, etc. tous ces trucs ont des ampoules de 15 à 40 watts et elles sont censées disparaître dans 3 ans, mais pour le moment y'a absolument pas d'équivalent dans d'autres technos. La question de la lava-lamp est aussi importante, dans le sens ou certains basent leur business de déco sur ce genre de principe (l'ampoule chauffe et provoque ainsi une réaction dans le tube qui est posé dessus). Est-ce que je dois me constituer un stock d'ampoules pour les 30 prochaines années dès maintenant avant qu'il n'y en ait plus ?
    - Quid des ampoules plus puissantes que 100W ? L'article n'en parle pas pourtant dans le monde du spectacle on a des ampoules qui dépassent largement cette puissance, il n'est pas rare d'avoir des petits projecteurs avec des ampoules de 1000W (après je connaît pas la techno spécifique derrière, mais ça me semble assez incandescent, sauf les plus récents ou c'est halogène). Et il n'est pas rare non plus de consommer en un seul concert d'une heure (même en plein jour...) autant d'électricité que ta maison en plusieurs années avec toutes tes ampoules 100W qui semblent si méchantes.

    Enfin juste un petit bout de mon expérience : je pensais que les ampoules à LED seraient bien moins fragiles que les ampoules à incandescence du coup j'avais tout remplacé les trucs qui demandaient pas une forte puissance lumineuse par des trucs à LED, mais grande erreur car en moins d'un mois on avait eu plus d'ampoules défectueuses qu'en un an avec de l'incandescent (qui n'est pourtant pas si solide que ça...). Je ne sais pas si c'est dû au nombreux chocs et transports ou aux nuits passées dans un camion à -5°C voir moins, mais j'étais pas mal déçu de ce point de vue-ci.

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Boarf

      Posté par . Évalué à 2.

      - Les lampes fluocompact produisent une lumière moche, digne d'un film d'horreur en noir et blanc (ou plutôt noir et vert...), quel effet sur le moral d'avoir une lumière plus proche du sous-marin soviétique que de la lumière du soleil ?

      C'est de moins en moins vrai surtout pour les ampoules moins puissantes (~10W au lieu de 14 ou 17).


      - Je parle même pas des ampoules à LED qui en blanc produisent un bleu-blanc froid tout à fait dégueulasse. Autant en coloré ça va, mais on va pas s'éclairer tout le temps en bleu/rouge/vert/jaune/etc.


      Il existe de "belles" LED mais le prix n'est pas le même !


      - Quid de la luminosité de ces trucs ? Pour l'expérience que j'en ai, les ampoules à LED les plus puissantes ne valent même pas un petit halogène de 20W, quand au fluocompactes c'est à peine mieux. Du coup s'il faut mettre 2 fluocompactes de 15W pour avoir la luminosité d'une incandescente de 100W, ça fait un peu mal au compte en banque vu le prix de ces bêtes-là.


      En général, une lampe fluo de 15W est censé remplacé une lampe de 100W sauf si tu compares avec une 100W halogène et sauf si tu achètes une lampe chinoise...

      Pour les led, c'est vrai que c'est peu puissant. Il annonce 1.4W sur les ampoules. Mais le rendement lumineux d'une led est rarement meilleur qu'une fluo or, il faut rajouter un convertisseur d'énergie !



      - Quid de la durée de vie ? Je suis passé à l'éclairage à LED (coloré) il y a déjà quelques temps pour ma salle de bain et ma porte d'entrée, c'est coloré c'est joli c'est cool mais ça vit pas bien longtemps, à 10-15 euros l'ampoule aucune n'a survécut plus de 2 ans pour le moment. Quand au fluocompactes je dois avouer que j'ai pas laissé ça en place plus de 2 jours vu la lumière dégueulasse que ça produit donc je peux pas me prononcer.


      Ce qui ne dure pas dans les led, c'est l'électronique de controle :)
      Par contre, je n'ai jamais encore jeté une lampe fluo même après 2 ans.

      Je repose aussi la question des ampoules dans des endroits assez spécifiques : frigo, hotte de cuisinière, four, etc. tous ces trucs ont des ampoules de 15 à 40 watts et elles sont censées disparaître dans 3 ans, mais pour le moment y'a absolument pas d'équivalent dans d'autres technos.


      Si en halogène.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Boarf

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        cat << MYLIFE
        Ma lampe de table de nuit comporte une ampoule de type fluo, ça va me faire plus de 10 ans que je l’ai sans rire.
        La lumière est plutôt froide comparée à une ampoule à incandescence mais c’est pas comme si c’était une lumière néon non plus, le temps d’allumuge n’est pas immédiat mais la lumière est quasi à pleine luminosité juste après l’allumage.
        Sinon, il m’arrive de m’apercevoir que de temps en temps il y a un effet stroboscopique à peine perceptible (en même temps je suis du genre à faire la différence entre un 85Hz et un 100Hz pour un écran cathodique).

        Dans ma salle de bain j’ai une ampoule fluo mais la luminosité est progressive (bien pour se lever en douceur le matin ^^) mais c’était un premier prix en même temps…

        Enfin, ma lampe de bureau possède une halogène de 40W, et pas changée depuis plus de 10ans également (en même temps, je m’en sers moins depuis quelques années…)
        MYLIFE
        ^D
        • [^] # Re: Boarf

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          D'ailleurs l'effet stroboscopique est un problème des ampoules fluo. Si tu as une perceuse qui tourne à 100 tours par minutes, tu auras l'impression qu'elle ne tourne pas et que tu peux toucher le foret avec la main…
    • [^] # Re: Boarf

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.


      - « Les lampes fluocompact produisent une lumière moche, digne d'un film d'horreur en noir et blanc (ou plutôt noir et vert...), quel effet sur le moral d'avoir une lumière plus proche du sous-marin soviétique que de la lumière du soleil ? »

      Ca dépend vraiment des lampes et du materiel utilisé pour faire la fluorescence. Chez moi j'utilise uniquement des fluocompact et j'ai un peu de tout du blanc/bleuté des LED au jaune des lampes à incandescence. Mais plus aucune ne me fait du verdatre comme j'avais pu l'observer chez d'autres personnes.


      - « Quid de la luminosité de ces trucs ? »

      C'est là un détail important. Il y a beaucoup de gens un peu naïfs qui se jettent sur les éclairages à LED en voyant leurs bas niveau de consommation. Le spot de 1,5 W forcément ça attire. Comme la puissance électrique consommée est souvent indiquée, c'est au rendement lumineux des technologie qu'il faut s'intéresser. Ce dernier est exprimé en lumens par watts. Les LED actuellement sur le marché on le même rendement lumineux que les fluo compacts... Donc soit aux environs des 60 lumens/watt. Donc il faut autant de watts en LED qu'en fluocompact pour obtenir un éclairage de même intensité. Mais pas de même qualité ! Les diodes électroluminescentes emmettent de la lumière dans un angle solide très faible. Contrairement aux fluocompacts qui fonctionnent comme des assemblages de sources ponctuelles classiques.
      Par ailleurs il y a aussi des fabricants peu scrupuleux (en particulier de très grandes firmes) qui produisent des ampoules flucompact des très (vraiment très) mauvaise qualité, qu'ils vendent très chers. Ces ampoules mettent longtemps à s'allumer et produisent un éclairage faiblard en consommant beaucoup d'énergie. Heureusement les ampoules premier prix fonctionnent généralement bien mieux pour bien moins cher.


      - « Quid de la durée de vie ? »

      C'est la vrai question importante ! Merci de l'avoir posée. La raison qui fait qu'un gouvernement d'incompétents, même très actifs et très bien intentionnés ne peut pas faire grand chose de bon. Snif ...
      La durée de vie dépend essentiellement de celle du balast embarqué. Dans tous les cas DEL ou ampoules à fluorescences compactes, cet électronique contient un des composants clefs de l'électronique moderne : le condensateur chimique (vous vous souvenez ? Ce fameux condensateur qui envoyait à la casse vos carte mère au bout de quelques mois de service). Donc se composant en particulier, mais les autres aussi s'ils sont mal dimensionnés, conditionne la durée de vie des ampoules basses consommation. Un bon condensateur utilisé régulièrement peut durer sans problème 30 ans. Un mauvais, mal dimensionné, utilisé dans des conditions difficile peut claquer très rapidement (<ma vie>ma seule fluocompact « haut de gamme », un philips a claqué en 4 mois seulement. Elle m'avait coûté aussi cher que l'ensemble des autres qui éclairaient tout mon appartement et dont certaine fonctionne encore aujourd'hui 4 ans après </ma vie>). On nous rebat les oreilles avec des MTBF extraordinaires pour les diodes comme pour les fluocompact. Et il me semble que ces chiffres sont tirés tout droit des temps de vie du dispositifi éclairant : jonction pn dans un cas et poudre fluorescente dans l'autre. Hors dans la vraie vie c'est toujours l'électronique qui claque en premier. Et de très très loin. Au point que dans mon expèrience perso les fluocompact on des temps de vie inférieur (pas de très loin, mais sensiblement tout de même) aux ampoules classiques. Un gouvernement ou quelqu'un aurait un tout petit soupçon de sens technique aurait commencé par interdire les ampoules qui claques pour cause d'électronique déficientes en imposant, par exemple, une garantie de 5 ans sur l'éléctronique pour les fluocompacts et de 15 ans pour les DELs !


      « Je repose aussi la question des ampoules dans des endroits assez spécifiques »

      J'espère que c'est juste des journalistes manquant complètement de bon sens qui ont mal retransmit les décisions gouvernementales. Sinon ... Je vois assez mal une fluocompact dans mon four ou dans mon frigo (même si l'électronique peut se déporter dans un endroit à température ambiante). Mais techniquement il ne me semble pas qu'il soit difficile de prévoir des équipement d'éclairage qui fonctionnent dans ces conditions. Donc ce n'est pas trop un problème.


      - « Quid des ampoules plus puissantes que 100W ? [...] a me semble assez incandescent, sauf les plus récents où s'est halogène»

      Je ne crois pas que ce soit vraiment problèmatique. Pour les éclairages puissant ça fait longtemps que les gens se sont tournés vers des technologie raisonnablement efficaces. Surtout je voudrais revenir sur la technologie halogène. Ça me donnera l'occasion de revenir sur le point important pour tout le monde ici : la durée de vie.
      La technologie halogène est simplement destiné à auto entretenir l'ampoule pour que cette dernière s'use moins rapidement et perde moins de sa luminosité au fil du temps. Les ampoules halogènes ne sont que des ampoules à incdescence classique mais un peu moins usée en quelque sorte. Le rendement lumineux est le même ! Mais l'usure est moindre. On peut donc éventuellement se permettre des ampoules plus puissantes (genre éclairage indirecte avec des halogènes...). Mais c'est vraiment la même méthode de production de lumière (et donc la même efficacité) que l'incandescence classique.
      <ma vie>
      Il m'est arrivé d'être obligé d'acheter des spots halogènes ayant une durée de vie de mille heure. Bizarre. Des halogènes qui durent moins longtemps que des ampoules classiques. C'est parce que des petits malins avaient décidé de monter une électronique redresseuse de courant derrière. Du coup, les mille heure passée (environ 8 mois) des ampoules parfaitement fonctionnelles sont bonnes à jeter. Ce qui montre que si on ne s'organise pas pour obliger les industriels à faire de bons produits, ils sont toujours près à vous refourguer de la merde et à s'organiser en cartels pour cela. Et c'est ce qui nous pend au nez avec les nouvelles ampoules à économie d'énergie.
      </ma vie>
      • [^] # Re: Boarf

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        « <ma vie>ma seule fluocompact « haut de gamme », un philips a claqué en 4 mois seulement. Elle m'avait coûté aussi cher que l'ensemble des autres qui éclairaient tout mon appartement et dont certaine fonctionne encore aujourd'hui 4 ans après </ma vie> »

        C’est curieux, ma lampe de chevet est une philips et ça fait 10 ans que je l’ai, tu as dû tombé sur une mauvaise série…
        • [^] # Re: Boarf

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Eh oui, le problème des sous-traitants. La grande entreprise commence une gamme en interne. Ce sont de braves ingénieurs sérieux, mal payés, bossant 20 heures sur 24 qui conçoivent un produit de qualité. Ensuite quand tout marche bien on nomme un super commercial à la tête de tout ça, il augmente les marges à tout va pour justifier son salaire mirobolant et les tonnes de petit fours qu'il engloutit dans des réunions. Pour cela il vire le personnel propre de l'entreprise et embauche des sous-traitants en fermant les yeux sur leurs méthodes. C'est sans-doute, ce qu'en language magageurial/commercial on appel faire preuve de créativité, d'innovation et d'esprit d'entreprise. Là, la qualité des produits baisse, mais comme de toutes façons les « concurrents » (collègues plutôt) ont exactement la même manière d'innover, les consommateurs ne peuvent rien faire et le produit se vend tout de même. Et s'il ne se vend pas assez, on appel le grand patron qui invite son copain sur un yacht et l'année suivante on pond une loi pour imposer aux consommateurs d'acheter le produit. Et comme il ne faut pas embêter un grand capitaine d'industrie, la loi oublie sa justification écologique en imposant pas de durée de vie minimale pour les ampoules...
          • [^] # Re: Boarf

            Posté par . Évalué à 0.

            T'as pas fini de généraliser à partir de ton cas particulier ? Pour faire un bilan normalement on attends au moins un ou deux ans ...
            • [^] # Re: Boarf

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Ma foi, j'ai cette faiblesse pas très scientifique : quand un résultat colle bien avec mes théories (fumeuses) je vais très vite pour généraliser à tort et à travers. Comme dans ce cas là, ça marche plutôt bien je suis très content de moi :-p
              Réciproquement, dans le cas où la réalité ne colle pas avec ma théorie, je considère que la réalité se trompe ; et je parle d'exception qui confirme la règle dans les rares cas où je n'oublie pas le résultat expérimental.

              Quoiqu'il en soit mes théories fumeuses n'enlèvent rien à la réalité économique communément admise : tant qu'aucune régulation naturelle ou politique n'impose l'utilisation de bons composants électronique ce sont les composants les moins chers qui seront vendu au pékin moyen. Cette réalité me semble confirmée par les expériences malheureuses rapportées par certains (moi y compris) dans la discussion de ce journal.
              • [^] # Re: Boarf

                Posté par . Évalué à 0.

                Ben ouais, et il y a des raisons à ça : déja le pékin moyen c'est pas crésus et il a des ressources limitées, et en général il ne peut pas payer le haut de gamme pour n'importe quel produit.

                Et de deux, le haut de gamme, en général, il y en a pas beaucoup ... Ça coûte cher à produire, c'est plus dur, donc c'est plus rare, et si c'est plus rare, t'en a pas forcément assez pour en vendre a tout le monde, et encore moins à pas cher.

                Après t'as des trucs genre les économies d'échelles qui permettent de produire en masse à pas cher, mais c'est pas forcément instantané à mettre en place, il faut déja qu'il y ait au moins une demande.

                Pour moi tout les tracas actuel se règleront peu à peu.
                • [^] # Re: Boarf

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Sinon, à part ça, le coup de la généralisation foireuse c'était surtout pour ton "j'ai une ampoule qui a claqué au bout de deux mois, donc toutes les ampoules sont de la merde" ... t'as peut être simplement pas eu de bol.
    • [^] # Re: Boarf

      Posté par . Évalué à 4.

      - Les lampes fluocompact produisent une lumière moche, digne d'un film d'horreur en noir et blanc (ou plutôt noir et vert...), quel effet sur le moral d'avoir une lumière plus proche du sous-marin soviétique que de la lumière du soleil ?

      Excuse moi, mais perso j'achète mes ampoules "made in china" chez un grand bleu et jaune suédois (Ik.a pour ne pas le nommer), je n'ai jamais eu de couleur verdatre. Je viens pas plus tard qu'hier d'acheter une ampoule 20W équivalente à du 100W, ben elle s'allume au quart de tour, et éclaire avec une belle lumière blanche. Pour 4€, ce qui est donné comparé aux grandes surfaces.
      Tout mon appartement est équipé avec des ampoules similaires du même fournisseur, et j'en ai changé qu'une en 3 ans.

      Bref, je me demande parfois quelles ampoules certains prennent pour avoir ce que tu décris. Citez les marques, pas la peine d'engraisser des faiseurs de m..de.
      • [^] # Re: Boarf

        Posté par . Évalué à 2.

        A quant un comparatif f.ac pour les fluocompact ? :)

        "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Boarf

        Posté par . Évalué à 4.

        "Je viens pas plus tard qu'hier d'acheter
        Hier ? Dimanche ?
        Je comprends mieux pourquoi le gouvernement veut ouvrir les magasins le dimanche : c'est pour pouvoir acheter en urgence... des ampoules
        • [^] # Re: Boarf

          Posté par . Évalué à 2.

          Je suis passé à côté du magasin, donc autant m'arrêter que de polluer à nouveau en voiture pour y retourner exprès pour cela ;)
    • [^] # Re: Boarf

      Posté par . Évalué à 2.

      Il y a un autre point qui peut se révéler embêtant : la variation d'intensité avec un potar...

      ... bah, led et fluocompactes classiques n'aiment pas ça, la faute aux circuits électroniques dans les ampoules ; bon, il y a quelques modèles de quelques marques qui le permettent (comme les fluocompactes "dimmerables" de Megaman), mais il faut y faire gaffe aussi.


      Il y aurait également le fait qu'il semble impossible de trouver des ABC avec des culots à baïonnettes... lors que la quasi totalité des douilles du logement que je loue sont à baïonnettes (bon, je ne sais pas si c'est top aux normes, mais pour changer la majorité de l'éclairage au plafond de mon logement, il faudra que je change les douilles aussi - aux normes actuelles ou pas, cette connectique est encore très répandue)...
      • [^] # Re: Boarf

        Posté par . Évalué à 3.

        Il y a un autre point qui peut se révéler embêtant : la variation d'intensité avec un potar...

        Un potar, c'est un potentiomètre ? Je demande, ça peut être un pote familier, mais je ne vois pas dans ce cas le rapport avec la choucroute.

        Il y aurait également le fait qu'il semble impossible de trouver des ABC avec des culots à baïonnettes... lors que la quasi totalité des douilles du logement que je loue sont à baïonnettes

        Pareil que toi sur ce point, j'ai eu droit qu'à du baillonnette dans mes appartements.
        Ben chez E.Lec...c y'a des culots à vis pour 50 cents je crois, eco+. Ou mets des plafonniers, c'est plus joli (et d'ailleurs en parlant de ça, mon super magasin d'ampoules .... ok je sors :) )
        • [^] # Re: Boarf

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est pas impossible du tout, j'en ai des ampoules basses conso à baïonnettes.

          Achetées dans je sais plus trop quel magasin de meuble ou bricolage classique, j'ai jamais fait gaffe en grande surface généraliste ...
        • [^] # Re: Boarf

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui, un potentiomètre, un variateur, quoi...

          Apparemment, toutes les ampoules basse-consommation, aussi bien led que fluocompactes, ne supportent pas d'être alimentées par un variateur en amont...

          ... variateur qui me travaille pourtant depuis un moment, en X11, avec adaptateur USB branché sur le PC du salon. Du coup, réfléchissant aussi aux lampes basse consommation, j'ai cherché un peu, et je n'ai peu ou prou trouvé que des modèles de chez Megaman, pas facilement achetables en France, qui affirmaient clairement fonctionner avec un potentiomètre... la faute apparemment aux circuits électroniques de ces ampoules.

          D'ailleurs, d'après quelques forums parcourus, ces circuits sembleraient également responsables de la surconsommation des ampoules bas de gamme, et plus particulièrement de celles à led... je crois me souvenir d'une ampoule à led vantée pour 5-10W, et mesurée presque à 30W consommés... face à la lampe de chevet à incandescence, de 40W, gaffe à ne pas changer pour ce qui pourrait se révéler une arnaque : -1/4 de consommation pour x30 de prix...



          Après, pour les culots, oui, il faut que je les change... mais je vais le faire petit à petit, pour ne pas avoir à racheter toutes les ampoules d'un seul coup. D'ailleurs, ça tombe bien : celle du salon (incandescence à baïonnette) vient de lâcher, et je n'ai plus d'ampoules comme il faut...

          Après, pour le plafonnier, ça va, j'ai des trucs en crépon (pas cher, installé en un coup de cuiller à pot, avec un petit crochet, et facile à transporter en déménagement)...
  • # A qui sert l'économie d'énergie ?

    Posté par . Évalué à 2.

    S'il est une chose dont je me souviens de mes quelques heures de cours en école d'ingé, c'est qu'on n'allume pas une centrale nucléaire comme on allume une ampoule, en appuyant sur un bête interrupteur.

    En fait, c'est long et coûteux de démarrer un réacteur, et aussi de l'éteindre. Et plus encore de l'entretenir sans l'utiliser.

    D'où l'idée, selon moi, que l'Etat/EDF/Areva/qui_dirige_ça ne va pas utiliser cette économie d'énergie à réduire la production, mais simplement à vendre le surplus d'énergie à l'étranger.

    Si ça peut nous aider, même économiquement, OK. Mais je doute qu'il y ait la moindre considération écologique là-dessous. On ne réduira pas notre effet de serre en utilisant des ampoules basse conso.

    J'espère oublier quelque chose dans mon raisonnement.
    • [^] # Re: A qui sert l'économie d'énergie ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Ouais, par exemple que la Françe est un cas particulier, que la Pologne produit son électricité au charbon, et que ce n'est pas la même histoire.

      Et qu'il faut prendre le problème des économies énergétique globalement, à l'échelle de la planète toussa. Tu me dira que l'éclairage c'est pas le poste le plus énergétivore et tu auras raison, après il faut bien commencer quelque part, que toute économie est probablement bonne à prendre, et que quand on a déja une solution pourquoi se priver ?

      Alors oui, on peut ressortir le bla-bla habituel de ceux qui gueulent parce qu'ils aiment pas le changement, que les micros-ondes c'est pas bien toussa, que c'est encore un coup des richards qui veulent trouver des bonnes raisons d'enculer les bonnes gens, mais bon, à force çq va se voir que c'est le même discours qui revient à chaque changement avant même d'en avoir examiné le contenu, non ?


      PS:
      oui, je caricature, je suis aigri, je mérite le moinssage en règle, mais j'ai vraiment l'impression d'avoir vu des caricatures de posts à ce propos ici et là ...

      Rendez vous dans quelques années, personne ne regrettera le changement. Si un si petit changement est si compliqué, comment ça sera pour les "trucs" vraiment sérieux ?
      • [^] # Re: A qui sert l'économie d'énergie ?

        Posté par . Évalué à 1.

        OK, c'est vrai que si on réfléchit à échelle mondiale, si plusieurs pays font ça, ça peut être positif.

        Inversement, si les pays à qui on va pouvoir vendre davantage d'électricité en profitent pour ne pas faire de telles économies d'énergie, le résultat est plutôt nul. (Mais j'ai mis mon chapeau noir pour pondre celle-ci.)
    • [^] # Re: A qui sert l'économie d'énergie ?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est bien le problème qu'on a en France. On vend à vil prix de l'énergie de base (celle produite en permanence par les centrales nucléaires) et on achète à prix d'or de l'énergie de pointe.

      On est surcapacitaire en énergie de base et souscapacitaire en énergie de pointe. Et on prétend qu'il faut encore construire des centrales nucléaire et des éoliennes qui produisent toutes deux de l'énergie de base.
    • [^] # Re: A qui sert l'économie d'énergie ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Il me semble qu'EDF est obligée de remettre en service des centrales au combustible fossile pour faire face à une consommation en hausse…
      • [^] # Re: A qui sert l'économie d'énergie ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Autant que je sache, ce n'est pas la hausse de la consommation qui oblige EDF à mettre des centrales au pétrole ou au charbon, c'est la hausse des variations de consommations.

        Je m'explique : les pics de consommation sont très pointus (forts sur une courte durée), ce qui empêche d'utiliser des centrales nucléaires, car elles sont trop lentes à démarrer, mais la puissance totale demandée est très forte, donc utiliser des barrages hydro-électriques est insuffisant.

        On pourrait utiliser des centrales nucléaires en trop mais j'y vois quatre inconvénients:
        - On ne sait pas bien stocker l'énergie en surplus. (J'ai ouï dire qu'on remontait l'eau en amont des barrages !)
        - On ne peut pas forcément tout vendre. Et le prix risque de baisser.
        - Où fixer la limite dans ce cas ? Une centrale en trop, ou vingt ?
        - Le combustible n'est pas éternel, lui non plus, et viendra bientôt à manquer.
        • [^] # Re: A qui sert l'économie d'énergie ?

          Posté par . Évalué à 2.

          En effet, je me souviens avoir lu un commentaire ici sur un journal traitant des 5mn sans lumières. Il disait que les pics de demande simultanés étaient un peu délicats à traiter (l'exemple était l'ampoule des toilettes que tout le monde allume ou presque à la mi-temps) et pour cela, logique > centrale à pétrole. Les ampoules basse conso permettraient de réduire l'amplitude des pics.
          • [^] # Re: A qui sert l'économie d'énergie ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Pour la puissance demandée :

            http://www.rte-france.com/htm/fr/accueil/courbe.jsp

            Il y a aussi qui est intéressant :
            http://service-public.edf.com/accueil-com-fr/edf-service-pub(...)

            Le contenu en CO₂ peut permettre d'estimer la part de l'energie pétrolière dans le mois. Si tu regardes la différence entre le mois de Févriers de plusieurs années tu remarqueras des différences importante 40 g eq CO₂ en 2007 et 2008 mais 75 g en 2006.

            En réalité les centrales nucléaires mettent du temps à démarrer et il suffit d'un coup de froid pour qu'on soit obligé de faire tourner les centrales à combustible fossile.

            Bref, la lumière des toilettes c'est prévisible et ça se gère bien, par contre un coup de froid c'est moins prévisible et demande énormément d'énergie.
        • [^] # Re: A qui sert l'économie d'énergie ?

          Posté par . Évalué à 1.

          On ne sait pas bien stocker l'énergie en surplus. (J'ai ouï dire qu'on remontait l'eau en amont des barrages !)

          Oui, mes vieux souvenirs de 1ère scientifique me disent que dans les centrales, la nuit on effectue ... l'hydrolise de l'eau.
  • # En haut

    Posté par . Évalué à 4.

    Et puis la surconsommation des AI, c'est de la chaleur qui n'est pas vraiment perdu : elles participent au chauffage pendant les périodes froides.
    Alors ça c'est vraiment gentil de penser à chauffer ton plafond.
    • [^] # Re: En haut

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est surtout le voisin du dessus qui devrait le remercier : un plancher chauffant gratos, ça se refuse pas ! :-D

      Bon, c'est très localisé comme chaleur... Mais il va pas en plusrâler, quand même ???

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.