• # Esclavage

    Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 27/09/13 à 15:39.

    Bon, c'est un détail de vocabulaire, mais je pense que tu devrais écrire que l'esclavage existe toujours en Russie et non l'esclavagisme. L'esclavagisme est la doctrine qui prône la pratique de l'esclavage et la Russie ne défend pas ses vertus officiellement.

    Le lien que tu a mis est édifiant. Il ne faut pas manquer d'air pour prétendre que la Russie est une démocratie et un état de Droit. Pour ceux que lire un livre de plus de mille pages qui ne parle pas du tout d'informatique ne rebute pas, voici un chef d'œuvre, qui faillit d'ailleurs être détruit : Vie et Destin de Vassili Grossman. On peut y constater que les racines de la tyrannie en Russie n'y datent ni d'hier, ni d'avant-hier.

  • # Facile

    Posté par . Évalué à 9.

    Au début de la page, on apprend que la nana décide de faire une grêve de la faim :

    Ce lundi 23 septembre, j’entame une grève de la faim. C’est une méthode extrême, mais je suis absolument certaine que, dans la situation où je me trouve, c’est la seule solution.

    Plus tard, on apprend le régime alimentaire auquel elle renonce ;

    Toujours dans un but éducatif, il faut croire, on ne donne aux détenues que du pain dur, du lait généreusement coupé d’eau, des céréales toujours rances et des pommes de terres pourries. Cet été la colonie a reçu une grosse livraison de tubercules noirâtres et gluants. Qu’on nous a fait manger.

    Moi j'dis qu'c'est facile, dans ces conditions, de s'la jouer rebelle en faisant une grêve de la faim !

    • [^] # Re: Facile

      Posté par . Évalué à -10.

      Honnêtement ton commentaire est déplacé. Je ne pense pas que l'humour sous de la partie avec une actualité pareille. En lisant la lettre j'en ai mal au coeur! Je me sens impuissant!

      • [^] # Re: Facile

        Posté par (page perso) . Évalué à -7.

        Déplacé, certes. Mais de l’humour : n’y a-t-il pas des termes mieux appropriés ?
        N’empêche qu’à cette heure, c’est lui qui est plussé, et toi qui es moinsé.

        • [^] # Re: Facile

          Posté par . Évalué à -7.

          Oui mais quand le sujet en question touche aux droits de l'homme les plus élémentaires je trouve pas forcement ça marrant.

          N’empêche qu’à cette heure, c’est lui qui est plussé, et toi qui es moinsé.

          J'en suis d'autant plus triste!

      • [^] # Re: Facile

        Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 27/09/13 à 19:47.

        Honnêtement ton commentaire est déplacé.

        Si on écoute tout le monde, on aurait jamais le droit de faire de l'humour, on "choquerait" toujours au moins une personne qui fera exactement la même remarque (déplacé tout ça).

        Je me sens impuissant!

        C'est le moment, si tu penses réellement vouloir faire quelque chose, à aller demander aux associations correspondantes si elles ont besoin d'aide, il y a pas mal d'assos en manques de bras, surtout pour des sujets où on peut aller jusqu'à mettre sa vie en jeu. Mais généralement, comme pour le libre (pour revenir sur le sujet principal de ce site), ça ne va pas plus loin qu'un petit commentaire sur le web (moi compris) et hop on retourne jouer à GTA V (c'est un exemple, à remplacer par le truc de chacun)

        • [^] # Re: Facile

          Posté par . Évalué à 1.

          Faut forcément que tu sois agressif dans ton commentaire ?
          Tu as un genre de cahiers des charges pour tes posts, avec des cases à cocher ?

          • [^] # Re: Facile

            Posté par . Évalué à 4.

            Faut forcément que tu sois agressif dans ton commentaire ?

            Oui, c'est Zenitram.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Facile

        Posté par . Évalué à 10.

        Au contraire, je trouve sa blague extrêmement à propos et elle souligne bien l'horreur de la situation.

      • [^] # Re: Facile

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        En lisant la lettre j'en ai mal au coeur! Je me sens impuissant!

        http://www.amnesty.fr/Mobilisez-vous/Rejoignez-nous/Adherez
        Je ne suis pas adhérent. J'ai donné une fois, depuis je reçois leurs publicités via La Poste. C'est mon côté gros con : j'aime pas, je ne donne pas.

      • [^] # Re: Facile

        Posté par . Évalué à 8.

        Honnêtement ton commentaire est déplacé.

        En quoi c'est déplacé ?

        Si je dis :

        Vu ce qu'il mange, on peut considérer qu'il font déjà une grève de la faim.

        ou

        Il faudrait voir ce qui est le moins douloureux entre attraper je ne sais quoi comme maladies ou avoir faim.

        Tu trouverais ça moins choquant ? Parce que c'est ce qu'il dit. C'est de l'humour noir, on en a plus l'habitude depuis que les grands comiques qui l'utilisaient sont morts (Desproges si tu nous écoute), mais ça n'en est pas moins une manière efficace (et originale) de transmettre une idée (bien sûr il faut avoir des gens qui en face sont un peu ouvert et ne se choquent pas avant de comprendre ce qu'ils lisent).

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Facile

          Posté par . Évalué à 2.

          Sauf qu'avec Desproges, le contexte était clairement défini.
          Ici, des types qui disent exactement ça en le pensant réellement, c'est pas rare. Le fait que le commentaire ne prenne pas de distance avec ça est le problème.

          Pour revenir sur Desproges, on a retenu de lui: "on peut rire de tout mais pas avec tout le monde". Il ne voulait pas dire "on peut faire une blague raciste à condition qu'il n'y ait pas de noirs dans la salle car ils vont être choqués", mais il voulait dire "on peut faire une blague raciste à condition qu'il n'y ait pas de racistes dans la salle pour en rigoler". Or, ici, cette "blague" (si elle en est bien une, je pense que si le ton est léger, il reste possible que la personne trouve le fond réellement judicieux) ne satisfait pas ça.

          • [^] # Re: Facile

            Posté par . Évalué à 5.

            Sauf qu'avec Desproges, le contexte était clairement défini.

            En effet quand on a un nom, personne ne vient faire de commentaire. C'est bien pour ça que personne n'a pris sa relève ou celle de Coluche.

            Pour revenir sur Desproges, on a retenu de lui: "on peut rire de tout mais pas avec tout le monde". Il ne voulait pas dire "on peut faire une blague raciste à condition qu'il n'y ait pas de noirs dans la salle car ils vont être choqués", mais il voulait dire "on peut faire une blague raciste à condition qu'il n'y ait pas de racistes dans la salle pour en rigoler".

            Non. Ce que tu dis est faux. Parce que sinon il n'aurait jamais fait d'humour noir à la radio ou de spectacle par exemple parce qu'il ne s'assure pas que l'ensemble de son auditoire n'est pas facho, raciste ou autre.

            Desproges a utilisé cette phrase pour militer contre un raciste notoire. Il indique par cette phrase que la présence de ce genre de personne (et de M. LePen en particulier) lui est désagréable et que même lui qui rit de tous n'a plus envie de rire en sa présence.

            Donc à mon humble avis il disait, « on peut faire de l'humour sur tout, mais en présence de vous M. LePen, ça ne me ferra pas rire ».

            Il faut noter tout de même que Desproges a dis cette phrase à la radio en présence d'un raciste et ne se gênait pas pour faire des blagues racistes (donc même s'il est possible que je me trompe quant à la portée de ces propos, je ne vois pas comment ton explication peut tenir la route).

            Or, ici, cette "blague" (si elle en est bien une, je pense que si le ton est léger, il reste possible que la personne trouve le fond réellement judicieux) ne satisfait pas ça.

            Ça c'est de la mauvaise fois, la forme montre très bien que ça en est une.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Facile

              Posté par . Évalué à 2.

              En effet quand on a un nom, personne ne vient faire de commentaire.

              Non. Je veux dire: lorsque Desproges fait de l'humour noir:
              1) c'était par des supports clairement identifiés "humoristiques".
              2) où Desproges faisait clairement fait savoir ses opinions, ce qui modifie l'interprétation de son humour noir (tout le monde sait que si qlq'un allait dire à Desproges "c'était rigolo, mais dans le fond, vous avez raison à propos des arabes", celui-ci aurait répondu: "hé bien dans ce cas, vous êtes un imbécile").
              Ce n'est pas le cas ici.

              Non. Ce que tu dis est faux. Parce que sinon il n'aurait jamais fait d'humour noir à la radio ou de spectacle par exemple parce qu'il ne s'assure pas que l'ensemble de son auditoire n'est pas facho, raciste ou autre.

              Non, il s'est toujours assuré que son auditoire sache que lui n'était pas facho, raciste ou autre.
              En d'autres termes, il a toujours fait en sorte que personne ne puisse se dire "c'est dit de manière rigolote, mais dans le fond, il a raison", puisqu'il prenait soin de faire savoir qu'il n'était pas d'accord avec le fond et qu'il considérait qu'être d'accord avec le fond était une preuve de stupidité.

              Ici, ce n'est pas le cas du commentaire dont on parle, et c'est exactement ce que je lui reproche.

              Il indique par cette phrase que la présence de ce genre de personne (et de M. LePen en particulier) lui est désagréable et que même lui qui rit de tous n'a plus envie de rire en sa présence.

              Pourquoi ton argument précédent ne s'applique-t-il plus ici dans ce cas ? Au contraire, il ne pouvait pas savoir les convictions de tout son public et pourtant, il riait (et faisait rire) en sa présence.
              Lors des réquisitoires avec LePen, il a fait rire le public, et LePen.

              Donc à mon humble avis il disait, « on peut faire de l'humour sur tout, mais en présence de vous M. LePen, ça ne me ferra pas rire ».

              Oui, c'est bel et bien ce que je dis: la blague n'est plus une blague quand on sait qu'elle fait rire quelqu'un qui prend le fond au sérieux.
              Ici, même si je ne sais rien des convictions de l'auteur, vu qu'aucune précaution n'est prise, je pense que ceux qui trouvent le fond "pas si faux que ça, en fait" ont ri.
              Et comme on ne peut pas rire avec tout le monde et que cette "blague" a surement ravi les gens avec qui je n'aime pas rire, je ne ris pas.

              Il faut noter tout de même que Desproges a dis cette phrase à la radio en présence d'un raciste et ne se gênait pas pour faire des blagues racistes (donc même s'il est possible que je me trompe quant à la portée de ces propos, je ne vois pas comment ton explication peut tenir la route).

              Mon explication est: "on peut faire des blagues racistes pour peu qu'on s'assure qu'il soit clair qu'on considère le fond comme stupide". C'était le cas de Desproges, y compris lorsqu'il faisait des blagues racistes ou lorsqu'il faisait un réquisitoire face à LePen.
              Mais ce n'est pas le cas du commentaire ici.

              Ça c'est de la mauvaise fois, la forme montre très bien que ça en est une.

              La forme permet de voir que c'est sur le ton humoristique, mais ne permet pas de savoir si l'auteur se dit: "c'est rigolo ce que j'ai dit, mais bon, dans le fond, c'est quand même un peu vrai".

              • [^] # Re: Facile

                Posté par . Évalué à 2.

                En effet quand on a un nom, personne ne vient faire de commentaire.

                Non.

                La totalité de la suite de ton commentaire montre l'exact inverse. Desproges était quelqu'un de connu et reconnu et pouvait donc se permettre car « on savait ».

                Il indique par cette phrase que la présence de ce genre de personne (et de M. LePen en particulier) lui est désagréable et que même lui qui rit de tous n'a plus envie de rire en sa présence.

                Pourquoi ton argument précédent ne s'applique-t-il plus ici dans ce cas ?

                Si tu lis un peu plus haut tu verra que je parle de LePen comme d'un raciste notoire. Peut être que c'est l'une des grandes différences, Desproges (et tant d'autres) prenaient le parti de rire sauf s'ils savaient que les conditions n'étaient pas réunis, alors qu'ici tu fais l'inverse, tu ne préfère pas rire de peur que les conditions ne soient pas là.

                La forme permet de voir que c'est sur le ton humoristique, mais ne permet pas de savoir si l'auteur se dit: "c'est rigolo ce que j'ai dit, mais bon, dans le fond, c'est quand même un peu vrai".

                C'est un procès d'intention.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Facile

                  Posté par . Évalué à 0.

                  La totalité de la suite de ton commentaire montre l'exact inverse. Desproges était quelqu'un de connu et reconnu et pouvait donc se permettre car « on savait ».

                  J'avais cru que tu disais: vu qu'il a un nom, on a pas osé critiquer.
                  Moi, ce que je dis, c'est: vu qu'il a un nom, lorsqu'il fait de l'humour noir, il faut rajouter le contexte lié au personnage.
                  Si LePen fait une blague raciste ou si Desproges fait la même blague raciste, tu peux être sur que la réaction de la personne qui écoute la blague ne sera pas la même.

                  Tu semblais dire: avant, Desproges faisait ce genre d'humour et personne ne critiquait, et ici, maintenant, on trouve ça triste.
                  J'ai juste répondu: la démarche de Desproges est totalement différente. S'il y avait un nouveau Desproges, je serais content. Ça ne m'empêche pas de trouver le premier commentaire pas malin et beauf.

                  Desproges (et tant d'autres) prenaient le parti de rire sauf s'ils savaient que les conditions n'étaient pas réunis, alors qu'ici tu fais l'inverse, tu ne préfère pas rire de peur que les conditions ne soient pas là.

                  De nouveau, je ne comprends pas: QUAND est-ce que Desproges n'a pas ri ? Il a ri et s'est amusé en présence de LePen (pourtant le cas "notoire"). Donc, ton hypothèse ne tient pas: tu prétends que Desproges ne rit pas avec LePen, alors qu'il l'a fait.
                  Il l'a fait parce que le problème n'est pas de rire en présence de qlq'un mais de rire avec qlq'un en sachant que celui-ci prend le fond d'une blague raciste comme étant sérieuse.

                  Du coup, si ceci ne tient pas la route, cette histoire de "conditions" ne me convainc pas non plus.
                  Pour moi, ce n'est pas une histoire d'avoir "peur que les conditions ne soient pas là", c'est une histoire de faire de l'humour noir (qui me fait rire) et pas de l'humour de bistrot (qui ne me fait pas rire). La différence étant que le premier est suffisamment malin pour qu'il ne soit pas possible que qlq'un se dise "ahah, c'est rigolo, mais au fond, c'est vrai que c'est un peu ça" (et peu importe que ce qlq'un existe ou pas).

                  C'est un procès d'intention.

                  Non, ce n'est pas un procès d'intention, c'est une démonstration par l'absurde.
                  Tu dis: "c'est de l'humour noir, comme le faisait Desproges"
                  Je réponds: "avec l'humour noir de Desproges, on était sur à 100% que l'auteur trouvait le fond ridicule, alors que c'est pas le cas ici"
                  Et je démontre en disant: "Prenons l'hypothèse de pensée où l'auteur est d'accord avec le fond. Il aurait pu être la même chose. Donc, c'est bel et bien vrai qu'on n'est pas à 100% que l'auteur trouve le fond ridicule".

                  • [^] # Re: Facile

                    Posté par . Évalué à 2.

                    De nouveau, je ne comprends pas: QUAND est-ce que Desproges n'a pas ri ? Il a ri et s'est amusé en présence de LePen (pourtant le cas "notoire").

                    Il a la mine assombrie :
                    https://www.youtube.com/watch?v=QeW1fvV_w8c

                    Il l'a fait parce que le problème n'est pas de rire en présence de qlq'un mais de rire avec qlq'un en sachant que celui-ci prend le fond d'une blague raciste comme étant sérieuse.

                    Dans la vidéo, tu remarque que faire rire LePen avec tout le monde ne le gêne pas.

                    M'enfin je ne vois pas ce que l'on peut comprendre d'autres quand il dis la présence d'un stalinien, terroriste et/ou militant d'extrême droite m'empêche de rire (c'est au dessus de mes forces).

                    Tu dis: "c'est de l'humour noir, comme le faisait Desproges"

                    La référence à Desproges est tout à fait anecdotique.

                    Et je démontre en disant: "Prenons l'hypothèse de pensée où l'auteur est d'accord avec le fond. Il aurait pu être la même chose. Donc, c'est bel et bien vrai qu'on n'est pas à 100% que l'auteur trouve le fond ridicule".

                    C'est le cas avec tout. Si l'humour noir est réserver à une élite (une certaine classe spécifique qu'on, sans savoir qui est ce « on », défini comme suffisamment fiable) alors nous n'avons définitivement pas le même avis.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: Facile

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Bon, j'ai expliqué 30x, je ne vois pas ce que je peux faire de plus.

                      La référence à Desproges est tout à fait anecdotique.

                      Disons le en d'autres termes alors:

                      Tu dis: "c'est de l'humour noir, on en a plus l'habitude depuis que les grands comiques qui l'utilisaient sont morts (Desproges si tu nous écoute), mais ça n'en est pas moins une manière efficace (et originale) de transmettre une idée (bien sûr il faut avoir des gens qui en face sont un peu ouvert et ne se choquent pas avant de comprendre ce qu'ils lisent)."

                      Je réponds: "ce n'est pas de l'humour noir (ou si ça voulait en être, c'est raté), c'est de l'humour de beauf. Les gens qui réagissent à ça ne le font pas parce qu'ils sont peu ouverts et qu'ils sont choqués, mais parce que le commentaire n'est pas drôle"

                      C'est un peu comme si je disais:
                      - finalement, Linux, c'est nul: son seul avantage est d'être gratuit mais ça compense pas les problèmes qu'il a.
                      que tu répondais:
                      - c'est triste de voir qu'après tout ce temps, des gens ont une vision si limitée du libre.
                      et que je répondais:
                      - c'est de la pensée philosophique, on n'a plus l'habitude, mais ça n'en reste pas moins une bonne façon de transmettre une idée (bien sûr il faut avoir des gens qui en face sont un peu ouvert et ne se choquent pas avant de comprendre ce qu'ils lisent).

                      C'est le cas avec tout. Si l'humour noir est réserver à une élite (une certaine classe spécifique qu'on, sans savoir qui est ce « on », défini comme suffisamment fiable) alors nous n'avons définitivement pas le même avis.

                      Hein ? Ce n'est PAS du tout ce que je dis.
                      Si l'auteur avait fait du vrai humour noir, et pas de l'humour de beauf, on s'en foutrait de la possibilité qu'il soit ou non d'accord avec le fond.

                  • [^] # Re: Facile

                    Posté par . Évalué à 2.

                    De nouveau, je ne comprends pas: QUAND est-ce que Desproges n'a pas ri ? Il a ri et s'est amusé en présence de LePen (pourtant le cas "notoire").

                    Lors du réquisitoire de Régaud pour « défendre » Le Pen (« la journée d'un fasciste »), Le Pen est mort de rire. Desproges ne rit pas une seule fois, malgré le génie de « l'avocat de la défense le plus bas d'Inter » pour ce réquisitoire précis.

                    Lorsque Desproges fait son propre réquisitoire, ce dernier est plus fin que celui de Régaud, il fait sourire et parfois rire, mais au final c'est l'un des plus « sérieux » qu'il m'ait été donné d'entendre dans toute la série. De plus, Le Pen rit toujours et sourit, mais beaucoup moins que pour Régaud. Desproges, lorsqu'il rit pendant son réquisitoire, c'est surtout pour se moquer de Le Pen (« avec un 'H', comme dans un HHHHalimi »).

                    • [^] # Re: Facile

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Il y a d'autres réquisitoires où Desproges apparait encore plus sérieux, encore plus "pince-sans-rire".

                      Desproges, lorsqu'il rit pendant son réquisitoire, c'est surtout pour se moquer de Le Pen

                      C'est EXACTEMENT ce que je dis (et tu dis donc bien qu'effectivement, il rit).
                      Desproges ne dit pas qu'il ne peut pas rire en présence d'un fasciste (puisqu'il le fait en se moquant de lui), il dit qu'il ne peut pas rire en sachant que des gens qui ont des idées fascistes vont trouver que la blague entérine d'une certaine façon leurs idées fascistes ("c'est rigolo, mais dans le fond, il a raison").
                      Desproges fait attention à ce que ça ne soit pas le cas.
                      Le premier commentaire ne prend aucune précaution en ce sens.

                      • [^] # Re: Facile

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Desproges ne dit pas qu'il ne peut pas rire en présence d'un fasciste (puisqu'il le fait en se moquant de lui), il dit qu'il ne peut pas rire en sachant que des gens qui ont des idées fascistes vont trouver que la blague entérine d'une certaine façon leurs idées fascistes ("c'est rigolo, mais dans le fond, il a raison").

                        Pendant son réquisitoire : « Devant un fasciste convaincu, je pouffe à peine. » Il ne peut pas rire avec les gens clairement affichés comme extrêmistes (« La présence d'un communiste convaincu me met rarement en joie. »). Par contre, il n'avait absolument aucun problème à faire de l'humoir ultra-noir en règle générale, devant un public composé — sans doute — en partie du genre de personnes qu'il dénonce. Pourquoi ? Parce qu'il est impossible de savoir qui est ou n'est pas extrêmiste dans un auditoire. C'est aussi le cas ici, et je trouve moi aussi qu'on a fait un procès d'intention pour une blague clairement ironique.

                        • [^] # Re: Facile

                          Posté par . Évalué à 1.

                          J'ai déjà répondu à ça.
                          Dire "Desproges faisait de l'humour noir, donc, je peux faire n'importe quoi et puis dire que c'est de l'humour noir" est stupide. Si tu ne vois pas la différence entre l'attitude de Desproges et un commentaire sur linuxfr dont LA FORME est drôle, mais dont plein d'idiots peuvent dire "ahahah, mais c'est vrai que c'est juste une idiote qui se la joue rebelle".
                          Désolé, mais à cause de ça, cette blague est mal faite et relève de la catégorie "blague de beauf", surement pas de la catégorie "humour noir".

                          • [^] # Re: Facile

                            Posté par . Évalué à 1.

                            LA FORME est drôle, mais dont plein d'idiots peuvent dire "ahahah, mais c'est vrai que c'est juste une idiote qui se la joue rebelle".

                            Désolé, mais à cause de ça, cette blague est mal faite et relève de la catégorie "blague de beauf", surement pas de la catégorie "humour noir".

                            Qu'on se le dise, pour qu'une blague ait ses lettres de noblesse, celui qui la lance doit au préalable soumettre son public à un test de QI doublé d'une enquête de moralité. Il en présentera les résultats accompagnés de la blague à j-c_32, qui classera cette blague dans l'une des catégories qu'il choisira seul, en fonction des résultats de l'étude. En cas de défaillance sur le test ou l'enquête, j-c_32 qualifiera cette blague de « mal faite » et la classera dans une autre des catégories de son choix.

                            On peut rire de tout avec j-c_32, mais faut vraiment pas qu'il y ait quelqu'un d'autre avec.

                            • [^] # Re: Facile

                              Posté par . Évalué à 1.

                              QUI classe cette blague ?
                              C'est Barret Michel qui a dit "cette blague, c'est de l'humour noir, donc, interdiction de penser qu'elle est pourrie, sans quoi c'est qu'on est un réfractaire qui aurait demandé à ce que Desproges soit pendu".
                              Mais évidemment, puisque Barret Michel est d'accord avec toi, c'est forcément moi le méchant.

                              • [^] # Re: Facile

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Toi t'es méchant mais c'est pas parce que Barret Michel est d'accord avec moi. D'ailleurs ce garçon a convoqué Desproges trop rapidement, depuis je ressens une pression incroyable à chaque fois que j'veux faire une blague et du coup je n'en fais plus.

                                Si t'es méchant, c'est pas non plus parce que tu penses que cette blague est pourrie.

                                Toi t'es méchant parce que tu interdis les blagues pourries dans la grande salle qu'est l'internet :

                                [Desproges] voulait dire "on peut faire une blague raciste à condition qu'il n'y ait pas de racistes dans la salle pour en rigoler". Or, ici, cette "blague" (si elle en est bien une, je pense que si le ton est léger, il reste possible que la personne trouve le fond réellement judicieux) ne satisfait pas ça.

                                • [^] # Re: Facile

                                  Posté par . Évalué à 0.

                                  Ah bon ?
                                  J'ai juste dit: "arrêtez de dire que trouver cette blague pourrie signifie qu'on veut pendre Desproges".
                                  La phrase que tu soulignes dit juste: "Desproges n'aurait pas fait cette blague car elle ne satisfait ses critères", cela ne veut pas dire que seuls les critères de Desproges doivent être appliqués.
                                  Si tu fais des blagues pourries, pas de problème, tu peux les faire (tout comme on peut faire des commentaires sur la qualité de la blague et sur ce que ça implique sur le niveau qui en résulte).

                                  • [^] # Re: Facile

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    Ha !

                                    Dans ce cas, j'ai mal interprété tes propos.

                                    Après des dizaines de messages, je pensais que toi et Barret Michel étiez en désaccord, mais en fait non.

                                    Tout ce mal pour une blague pourrie, c'est dommage.

      • [^] # Re: Facile

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Moi aussi, ça m'a horrifié quand j'ai vu la proportion de glucides de leur régime alimentaire. C'est vraiment de mauvais goût de blaguer alors que tous ces prisonniers risquent des problèmes de diabète ou d'obésité.

    • [^] # Re: Facile

      Posté par (page perso) . Évalué à -7.

      Tu devrais citer ce commentaire dans ton CV. Dans certains pays, voire dans certaines entreprises, ça peut aider à trouver du travail.

  • # Mouais…

    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 27/09/13 à 21:22.

    Voilà ce que c'est que de vouloir jouer les révolutionnaires du dimanche.

    Au passage, personne ne se demande comment – malgré les conditions qu'elle décrit – sa lettre a pu sortir du camp ? Pourtant, dans cette lettre elle raconte que l'encadrement n'hésite pas à faire fouiller le camp et détruire les journaux qui auraient pu être tenus, étonnant qu'ils ne fassent pas montre d'une plus grande surveillance encore à l'égard d'une personnalité aussi médiatique, non ?

    « (…) l’administration emploie tout son possible pour empêcher que la moindre plainte, la moindre déclaration concernant la colonie n°14 ne sorte de ses murs »

    Ah ben ils ne sont vraiment pas doués on dirait, de vrais amateurs !

    Elle décrit surtout des violences entre détenues, le même type de violence qui semblent être courantes en prison.

    Maintenant, une bonne partie de ce dont elle se plaint me fait tout simplement rire. Alors qu'elle est condamnée dans un camp de travail, elle se plaint d'avoir des conditions de vie qui ne sont pas celles – tout confort – du citoyen ordinaire et de ne pas être payée à la hauteur du travail qu'elle pense effectuer.

    Ah ben mes aïeux, elle s'attendait à un camp de vacances ? Et en plus elle « exige ». Ben non, dommage, mais la justice de ton pays t'a condamnée, tu as joué et tu as perdu, tu connaissais les règles, maintenant assume.

    Le plus ridicule est quand elle entre dans le détails des persécutions et outrages qu'on lui ferait subir. Alors je vais comparer avec les conditions de vie dans un internat bien Français.

    Pour maintenir la discipline et l’obéissance dans le camp, il existe tout un système de punitions informelles: « rester dans la cour jusqu’à l’extinction des feux » (interdiction d’entrer dans les baraquements, que ce soit l’automne ou même l’hiver

    Dans cet internat bien Français, il est interdit de se rendre dans les dortoirs en dehors des heures prévues à cet effet. Le reste du temps, les élèves sont en cours, en sport, en activités annexes, en étude surveillée, ou au réfectoire.

    « barrer l’accès au cellier et à la cafétéria » (interdiction de manger sa propre nourriture, de boire des boissons chaudes).

    Interdiction de cuisiner dans les chambres ou d'avoir du matériel le permettant, et la seule nourriture tolérée est type biscuits/barres énergétiques/boissons.

    A plusieurs reprises, le camp a touché des subsides pour changer complètement les équipements. Mais la direction s’est contentée de faire repeindre les machines à coudre par les détenues elles-mêmes. Nous devons coudre sur des machines obsolètes et délabrées.

    C'est pas dur, en plus de 30 ans, seules les peintures avaient été refaites. Le système de chauffage antédiluvien était le même, les fenêtres sans aucune isolation toujours les mêmes, les chiottes turques sans papier toujours les mêmes, le ballon d'eau chaude ne permettant que d'assurer une poignée de douches pour plusieurs centaines d'élèves, toujours le même, etc. Et en hiver, tu apprends à mettre 3 couvertures.

    Elle sera obligée, par exemple, de rester plusieurs heures debout sur la place d’armes. Avec interdiction d’aller aux toilettes. Avec interdiction de boire une gorgée d’eau.

    Genre faire un défilé et rester ensuite fixe et immobile sur une place pendant plus de 4h ? Vu et revu et re-revu. Plusieurs fois par an.

    Dans une autre unité, les nouvelles couturières, qui n’arrivaient pas à remplir la norme, ont été forcées de se déshabiller et de travailler nues. (…) Ce bizutage contrôlé

    Bizutage courant, comme devoir ramper à poil sur la longueur d'un terrain de rugby, grimper à la corde à poil uniquement à la force de bras, etc. Étrangement, de ce que j'ai constaté, ces pratiques – qui ne doivent plus trop exister en France – ont surtout tendance à choquer surtout les gens de gauche, les plus prompt à vanter une sexualité débridée, voire décalée. Que doivent dire les étudiantes de Santé qui ont pour bizutage de sucer un pénis (juste l'organe, amputé) ? (ouais, je trouve ça con aussi, mais bon, y a eu même bien pire…).

    Et bien qu’il y ait des sanitaires dans chaque unité, l’administration a imaginé, dans un but punitif et pédagogique, un « local sanitaire commun » : c’est à dire une pièce prévue pour 5 personnes, où toute la colonie (800 personnes) doit venir se laver.

    Dans les années 90, chaque étage offrait 4 douches aux 96 élèves l'occupant. Jamais chaudes. Et à se partager dans les temps impartis, entre les petits-déjeuners, cours, repas, cours, activités sportives, études, couvre-feu.

    Quand un tuyau est bouché, l’urine reflue depuis les sanitaires vers les dortoirs et les excréments remontent par grappes. Nous avons appris à déboucher nous-mêmes les canalisations, mais la réparation ne tient pas longtemps, elles se bouchent encore et encore.

    C'est ce qui arrive(ait ?) régulièrement vu la vétusté des canalisations, sans compter la crasse de certains qui n'hésitent pas à chier sur les marche-pieds des chiottes turques, ou carrément sur le sol devant la porte, ou dans les pissotières. Ben à chaque fois, les élèves doivent nettoyer, et le font sans le devoir parce que c'est dégueulasse sinon. Et quand c'est bouché ou qu'il n'y a plus d'eau, tu apprends à patienter ou à venir avec ton seau d'eau, rempli dans un autre bâtiment.

    La lessive a lieu une fois par semaine. La buanderie, c’est une petite pièce avec trois robinets d’où coule un mince filet d’eau froide.

    Pareil, une lessive par semaine, encore que les élèves ne doivent que rendre un sac contenant leur linge sale et le récupère en début de semaine.

    Bref, tout ça pour dire que la grande partie de ce dont elle se plaint, c'est de ne pas avoir le confort auquel la bourgeoise qu'elle semble être était probablement habituée. Visiblement, les conditions de vie d'une ouvrière – prisonnière de surcroît – ne semblent pas lui plaire.

    Le reste, ben c'est qu'elle est une condamnée dans un camp de travail, et que visiblement dans son pays ça se passe comme ça avec les délinquants/criminels, tous n'ayant visiblement pas encore cédé à la mode d'être aux petits soins avec les pourris, allant jusqu'à payer des vacances pour plusieurs millions d'euros aux racailles émeutières.

    Ça choque certains ? Je peux le comprendre, surtout quand on vit au pays des Bisounours, mais pas moi, même si certains points me dérangent un peu dans son histoire, mais j'aimerais avoir d'autres points de vue ou témoignages avant de me prononcer, notamment parce qu'un peu tout ce qui tourne autour de ces Pussy Riots n'est que propagande médiatique et politique occidentale contre un Vladimir Poutine qui visiblement semble bien emmerder l'Empire.

    • [^] # Re: Mouais…

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Au passage, personne ne se demande comment – malgré les conditions qu'elle décrit – sa lettre a pu sortir du camp ?

      Avocat (pour le peu qu'il peut essayer d'être utile)

      elle se plaint d'avoir des conditions de vie qui ne sont pas celles – tout confort – du citoyen ordinaire

      entre citoyen ordinaire et esclavage, il y a des marges… Quoiqu'elle ai faite.

      du citoyen ordinaire et de ne pas être payée à la hauteur du travail qu'elle pense effectuer.

      Ben en fait, dans toute démocratie, les travaux forcés sont illégaux, donc si pas assez payé les gens ne font pas. La, c'est plutôt qu'on la force… Bref, problème démocratique.

      Alors je vais comparer avec les conditions de vie dans un internat bien Français.

      Avec travaux forcés?

      Je peux le comprendre, surtout quand on vit au pays des Bisounours, mais pas moi, même si certains points me dérangent un peu dans son histoire, mais j'aimerais avoir d'autres points de vue ou témoignages avant de me prononcer,

      Bon, ok, en fait je te suis sur une partie de la réaction, ça fait comme si une bourgeoise découvrait comment ça se passe (et en France, à part la partie travaux forcés, ce n'est pas beaucoups mieux), mais ça :

      un Vladimir Poutine qui visiblement semble bien emmerder l'Empire.

      voit pas le rapport, tu mélanges pas mal de choses.
      Et tu aimes peut-être l'oppression (il est interdit en pratique d'être homo ou de ne pas "aimer" l'église ou de ne pas être d'accord avec la politique de la race pure), certes… Pas la peine de sortir un "politique occidentale" hors sujet.

      • [^] # Re: Mouais…

        Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 27/09/13 à 22:52.

        Avocat (pour le peu qu'il peut essayer d'être utile)

        Donc apparemment, elle a des droits, fussent-ils différents des nôtres.

        entre citoyen ordinaire et esclavage, il y a des marges… Quoiqu'elle ai faite.

        Le contexte n'est pas le même, la Russie est souveraine chez elle, et il y a des (témoignages de) conditions de détention bien pires ailleurs. Et je trouve le lien avec l'esclavage inapproprié, elle travaille parce qu'elle est condamnée et a donc une faute a réparer, il ne s'agit donc pas d'une exploitation telle que l'esclavage l'est, comme par exemple au Qatar ou aux Émirats Arabes Unis encore de nos jours.

        Ben en fait, dans toute démocratie, les travaux forcés sont illégaux

        Non seulement c'est faux, mais quel rapport entre démocratie et travaux forcés ? Si le peuple décide que les travaux forcés sont une sanction possible, il s'agit bien de démocratie.

        voit pas le rapport, tu mélanges pas mal de choses.

        Je n'ai pas l'impression non, les Pussy Riots sont téléguidées et suivent un agenda qui sert une certaine politique occidentale. Un peu la flemme de fouiller toutes les infos de l'époque, mais leurs soutiens et financements, sans compter les appuis médiatiques et politiques, et tout le bruit qui est fait autour à certains moment opportuns, montrent que ce groupe est essentiellement un groupe d'agitateurs qui sont instrumentalisés afin de faire de l'ingérence « légale ».

        J'ai également la flemme de retrouver les propos de nos politicards à leur sujet pour s'offusquer de leur arrestation, puis condamnation pour « rien du tout », alors que chez nous en France lorsque des jeunes identitaires montent sur le chantier d'une mosquée et déploient une banderolle, leur arrestation et leur garde à vue de 48h, ainsi que l'interdiction judiciaire de sortir du département ou participer à je ne sais quoi d'associatif le temps qu'ils soient jugés pour crime de haine (j'exagère à peine) est tout à fait normal aux yeux de nos politicards et médias. C'est même plus deux poids et deux mesures là ! D'ailleurs, cette différence de traitement justifie à mes yeux mon opinion à ce sujet.

        Et tu aimes peut-être l'oppression (il est interdit en pratique d'être homo ou de ne pas "aimer" l'église ou de ne pas être d'accord avec la politique de la race pure), certes… Pas la peine de sortir un "politique occidentale" hors sujet.

        Aucun rapport avec le fait que j'aime ou non l'oppression – ce qui n'est d'ailleurs pas le cas, et je déplore l'état actuel de la France qui n'a rien à envier à la Russie dans ce domaine – (encore moins avec ce que tu mets entre parenthèses, mais je préfère ne pas faire dévier le sujet), juste que la Russie est souveraine chez elle, que les conditions qu'elle décrit ne sont d'une part pas si horrible, et d'autre part, ne reflètent que son unique point de vue subjectif et orienté. Et pour peu qu'elle soit bien l'instrument de puissances étrangères, l'orientation de son témoignage a toute son importance à mes yeux.

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 01/10/13 à 14:27.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Mouais…

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Et t'irais appeler les flics.

            Sans vouloir le défendre sur le reste, ici je pense qu'il dit que justement, dans une mosquée, ce n'est pas les flics qui seraient appelés et tu prendrais peut-être mal (physiquement).
            Après, c'est à prouver pour la France (les Femens se sont foutues à poil "que" à l'extérieur de la mosquée de Paris et n'ont pas pris mal physiquement).

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 01/10/13 à 14:27.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Mouais…

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                C'est pas les flics qui sont venus deloger les neonazi du chantier de mosquee a poitiers (…)?

                Bon point, j'avais oublié cet événement.

              • [^] # Re: Mouais…

                Posté par . Évalué à 4.

                J'oubliais: cet hypocrite trouve aussi le moyen, dans le meme post, de t'expliquer que la police/justice est trop laxiste, mais oublie de mentionner que ca l'arrange bien quand ca concerne ses potes.
                Et a l'inverse, il s'en insurge quand c'est un bijoutier qui invoque la legitime defese pour avor buter un gars en train de fuire, a l'arme a feu, en pleine journee en centre ville.

                M'enfin, je me repete, mais il est pas a une contradiction pret, tant que ca justifie sa haine des autres.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Re: Mouais…

                  Posté par . Évalué à -9.

                  Pourquoi te focaliser sur l'extrême droite ?

                  Et que dis-tu des antifa qui saccagent le Pierrot en plein jour ?

                  https://www.google.fr/search?hl=fr&authuser=0&site=imghp&tbm=isch&source=hp&biw=1366&bih=679&q=pierrot+antifa

                  Tout ça pour casser de la petite bourgeoise en maillot LMPT…

                  Et que dis-tu de Clément MÉRIC qui attise la haine à 3 contre 1 avant de se prendre un retour fatal ?

                  http://ripostelaique.com/la-dissimulation-de-la-verite-sur-la-mort-de-meric-devient-un-mensonge-detat.html

                  Que dis-tu de la politique de la peur avec Mélanchon qui attise la peur du « péril bruns » ? Ça vaut pas son JMLP ça ? Qui désigne l'ennemi et attise la haine ?

                  Antifa en action

                  Des contradictions, en veux-tu en voilà. La connerie tue, et on fait rien contre. Vous les idéalistes, vous commencez à me les brisez… menu !

                  http://www.youtube.com/watch?v=p-ZI28nbSDQ

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Riposte laïque se préoccupe de cette affaire avec Clément Méric ? Mais quel rapport avec la laïcité ou l'islam ?

                    LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                    • [^] # Re: Mouais…

                      Posté par . Évalué à -3.

                      Pas plus que les femen ne se préoccupe du sort des gays.

                      Lire dans cet article un monument de contradiction :

                      http://www.liberation.fr/societe/2012/11/19/femen-on-ne-pensait-pas-que-cinq-personnes-mettraient-une-fille-a-terre-et-lui-donneraient-des-coups_861473

                      Bien sûr, nous voulons attaquer les catholiques intégristes. Le mariage gay est une affaire laïque et on ne comprend pas pourquoi ils s’en mêlent.

                      et question suivante :

                      En tant que féministes, nous considérons que nous devons avoir un avis sur tout, pas seulement sur les sujets qui ne concernent que les femmes. Sur la mondialisation, sur le réchauffement climatique, sur tout.

                      Merci pour la leçon de morale.

                      • [^] # Re: Mouais…

                        Posté par . Évalué à 6.

                        Je suis un peu perdu sur le cheminement qui t'a fait passer de Risposte Laïque et Clément Méric aux Femen et aux gays. Parce que ça n'a littéralement rien à voir.

                        LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par . Évalué à 7.

                    Que dis-tu de la politique de la peur avec Mélanchon qui attise la peur du « péril bruns » ?

                    Tu essayes de nous dire que dénoncer le nazisme, c'est être un peu nazi soi-même ?

                    Donc en gros, il est impossible de critiquer les fascistes. Si on le fait on rejoint leur rangs.

                    Ou bien tu es en train de nous dire que le « péril brun » n'est pas une menace ? Que les pays Européens (entre autres), la France en particulier n'est pas en train de se radicaliser ? Que la droite n'est pas du tout en train de pencher à l'extrême droite, suite à quoi le centre occupe l'ancienne droite (l'équivalent du RPR à l'époque) et la gauche le centre (ex-UDF) ?

                    D'ailleurs on voit bien en Grèce que l’extrême droite ne pose aucun problème. Ouf tout va bien.

                    Le FN est un parti d'extrême droite

                    • [^] # Re: Mouais…

                      Posté par . Évalué à -8.

                      Tu essayes de nous dire que dénoncer le nazisme, c'est être un peu nazi soi-même ?

                      Je dit que les communistes et les socialistes ferait bien de balayer devant leur porte. Marx et Engels promouvaient le massacre des opposants. Leurs thèses sont totalitaires et meurtrières comme celles des Nazis. Se réclamer d'eux est dangereux pour quiconque ne pense pas comme eux.

                      La prochaine guerre mondiale ne se contentera pas de balayer de la surface de la terre des classes et des dynasties réactionnaires, mais aussi des peuples réactionnaires tout entiers. Et cela aussi, c'est un progrès.

                      Friedrich Engels, La Nouvelle Gazette Rhénane, n° 194, 13 janvier 1849
                      http://www.marxists.org/francais/engels/works/1849/01/fe18490113.htm

                      Ceci est une incitation à la haine raciale et au génocide.

                      Je suis catholique, et je vénère suffisamment de martyrs chrétiens du Nazisme pour ne pas avoir à justifier de ne pas être nazi. Je pense particulièrement aux Bx Karl LEISNER et à St Maximilien KOLBE. Hitler était un bouffeur de curés comme Engels.

                      Cette histoire de Pussy Riot vient à point nommer pour discréditer Poutine après son regain de popularité grâce à la crise Syrienne. La politique fonctionne comme ça de nos jours, à coup de dossiers et d'invective. Il n'y a plus de débat d'idée.

                      • [^] # Re: Mouais…

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Je dit que les communistes et les socialistes ferait bien de balayer devant leur porte. Marx et Engels promouvaient le massacre des opposants.

                        Tu détournes la citation que tu copies ensuite. Il y a une différence entre dire que la prochaine guerre va sans doute voir une certaine extinction (même si parfois violente et sanglante) et dire qu'au final ce sera un progrès pour le peuple entier, et dire « il faut exterminer la bourgeoisie, cette sale race ».

                        De plus, tu mets Marx et Engels dans le même sac, et c'est une erreur grossière : qu'ils aient écrit des choses ensemble n'en font pas une unité indivisible.

                        • [^] # Re: Mouais…

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Dans le même texte :

                          Ces survivances d'une nation impitoyablement piétinée par la marche de l'histoire, comme le dit Hegel, ces déchets de peuples deviennent chaque fois les soutiens fanatiques de la contre-révolution, et ils le restent jusqu'à leur extermination et leur dénationalisation définitive; leur existence même n'est-elle pas déjà une protestation contre une grande révolution historique ?

                          C'est ainsi qu'en France les Bretons furent les soutiens des Bourbons de 1792 à 1800.

                          Engels dénonce clairement des peuples entiers comme faisant barrage à la révolution. Et ne me fait pas croire que la révolution va leur envoyer des guimauves en retour. C'est du même niveau que Mein Kampf.

                          Autre exemple : le célèbre Georges SHAW, socialiste britannique propose de demander à tout les citoyens de justifier leur existence. Il propose en outre de créer un gaz humain pour s'occuper de ces déchets de la société…

                          http://www.youtube.com/watch?v=WgpaKkrZex4

                          À un moment, faut ouvrir les yeux…

                        • [^] # Re: Mouais…

                          Posté par . Évalué à 1.

                          De MARX :

                          pour concentrer l'agonie meurtrière de la vieille société et les souffrances sanglantes de l'enfantement de la nouvelle société, il n'existe qu'un moyen : le terrorisme révolutionnaire.

                          http://www.marxists.org/francais/marx/works/1848/11/km18481107.htm

                          C'était un antisémite notoire également.

                          Considérons le Juif réel, non pas le Juif du sabbat, comme Bauer le fait, mais le Juif de tous les jours.

                          Ne cherchons pas le secret du Juif dans sa religion, mais cherchons le secret de la religion dans le Juif réel.

                          Quel est le fond profane du judaïsme ? Le besoin pratique, l'utilité personnelle. Quel est le culte profane du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu profane ? L'argent.

                          in La question juive, 1843
                          http://www.marxists.org/francais/marx/works/1843/00/km18430001d.htm

                          Karl MARX n'était pas un ange.

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par . Évalué à 3.

                    J'avais oublié ça :

                    http://www.youtube.com/watch?v=p-ZI28nbSDQ

                    Si ton argument c'est "Regardez un gaucho comme Georges Brassens parle de mourir pour des idées", ben tu n'as juste rien compris à la chanson.

                    Réfléchis avant de poster !

                    Dernier couplet :

                    O vous, les boutefeux, ô vous les bons apôtres
                    Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
                    Mais de grâce, morbleu! laissez vivre les autres!
                    La vie est à peu près leur seul luxe ici bas

                    En gros, extrémistes de tous poils, défendez vos idées, mais foutez nous la paix.

                    Tu t'es peut être senti visé ?

                    Mais je comprends que de laisser des autres vivre comme il l'entendent te soit insupportable.

                    Des femme violées qui avortent, des hommes qui se marient entre eux, ça doit t'empêcher de dormir. Je comprends que ça te les brises… menu.

                    La France est foutue ma bonne dame. Vivement une vague bleu marine.

                    Le FN est un parti d'extrême droite

                    • [^] # Re: Mouais…

                      Posté par . Évalué à -6.

                      J'ai bien mis à cette chanson à dessein. Brassens est un peu au dessus de ces clivages partisans.

                      Dans presque tous les camps on en voit qui supplantent
                      Bientôt Mathusalem dans la longévité

                      Et la question se pose aux victimes novices
                      Mourir pour des idées, c´est bien beau mais lesquelles?
                      Et comme toutes sont entre elles ressemblantes
                      Quand il les voit venir, avec leur gros drapeau
                      Le sage, en hésitant, tourne autour du tombeau

                      Ce couplet tape particulièrement les communistes (Engels en premier lieu) :

                      Encor s´il suffisait de quelques hécatombes
                      Pour qu´enfin tout changeât, qu´enfin tout s´arrangeât
                      Depuis tant de "grands soirs" que tant de têtes tombent
                      Au paradis sur terre on y serait déjà

                      Les idéologues va-t-en guerre, t'en as de tout les côtés. Et c'est ça que je dénonce et que dénonce cette chanson. Mais ce qui m'écœure le plus, c'est l'hypocrisie d'accuser les autres de faire exactement ce que l'on fait.

                      Je renvois dos à dos les intégristes de tout poils, de droite comme de gauche, athées, musulmans, chrétiens, communiste, libéraux, nazi, etc. Mais le problème pour moi n'est pas leurs idées, mais leur volonté de les imposer aux autres comme la définition du Bien.

                      En l'occurence, pour revenir au journal et au commentaire qui a lancé le troll : ce qui se passe en Russie avec les pussy riots n'est pas ou noir ou blanc. Il y a des intérêts derrières, pour créer de l'agitation. Et Nicolas BUSS qui a passé une semaine à baigner dans sa merde et le vomis de ses prédécesseurs à Fleury-Mérogis pourrait autant se plaindre. ( http://www.valeursactuelles.com/nicolas-raconte-fleury-m%C3%A9rogis20130807.html )

                      Je suis pas pour l'avilissement des prisonniers, mais l'attitude des uns ne justifie en rien celle des autres. Or c'est le discours qu'on nous sert à propos des Pussy Riots. Oh le méchant Poutine. Poutine qui portant viens de nous éviter une guerre dont on se serait bien passé ! Et si on arrêtait de réduire les gens à « Bien » ou « mal » ?

                      Réfléchis avant de poster !

                      Merci, c'est très gentils. J'allais oublier ! Et si on partait du principe que l'autre utilise sa matière grise avant de poser des paroles et des actes ? Et si on cherchait à comprendre l'autre plutôt qu'à lui trouver des péchWerreurs ?

                      • [^] # Re: Mouais…

                        Posté par . Évalué à 8.

                        Et si on arrêtait de réduire les gens à « Bien » ou « mal » ?

                        Et si on cherchait à comprendre l'autre plutôt qu'à lui trouver des péchWerreurs ?

                        Ah, tu as arrêté d'appeler les gens qui ne sont pas favorables à une interdiction de l'avortement « pro-mort » ?

                        Le FN est un parti d'extrême droite

                        • [^] # Re: Mouais…

                          Posté par . Évalué à -5.

                          Ah, tu as arrêté d'appeler les gens qui ne sont pas favorables à une interdiction de l'avortement « pro-mort » ?

                          Quand les sites pro-choix proposeront des alternatives à l'avortement, oui.

                          Réduire les solutions aux grossesses non désirés à l'avortement, et lutter contre les maisons d'accueils comme le fait le gouvernement actuel, c'est pro-choix ?

                          http://www.youtube.com/watch?v=_nff8I2FVnI

                          • [^] # Re: Mouais…

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Ah, tu as arrêté d'appeler les gens qui ne sont pas favorables à une interdiction de l'avortement « pro-mort » ?

                            Quand les sites pro-choix proposeront des alternatives à l'avortement, oui.

                            Donc en attendant tu continues ?

                            Dis donc, les belles paroles (il faut comprendre l'autre, tout n'est pas bien ou mal, il faut faire des nuances) auront fait long feu.

                            Le FN est un parti d'extrême droite

                            • [^] # Re: Mouais…

                              Posté par . Évalué à -7.

                              D'ailleurs, je n'appelle pro-mort que ceux qui milite pour l'avortement et contre les solutions alternatives. C'est très loin de correspondre à ce que tu m'as donné. Je suis tombé dans ton troll.

                              les gens qui ne sont pas favorables à une interdiction de l'avortement

                              Non, effectivement, ce ne sont pas forcément des pro-mort.

                              • [^] # Re: Mouais…

                                Posté par . Évalué à 3.

                                je n'appelle pro-mort que ceux qui milite pour l'avortement et contre les solutions alternatives.

                                Donc, les Courjault ne sont pas des pro-morts. Je crois que ta définition a un soucis :-)

                                Après, les gens qui militent pour l'avortement et contre l'adoption ou l'abandon sous X, j'en connais pas des masses.

                                Moi, j'ai bien peur que ton terme "pro-mort" englobent aussi ceux qui milite pour l'avortement, même sans lutte contre les solutions alternatives.

                                Si ce n'est pas le cas, merci de me l'indiquer. Je prendrais un silence de ta part comme une confirmation de mon intuition.

                                • [^] # Re: Mouais…

                                  Posté par . Évalué à -8.

                                  Les militants pro-euthanasie sont également pro-mort. Et si ça te fait du mal de voir la vérité, ce n'est pas à moi de te rassurer.

                                  Je te renvois à cet article d'une féministe pro-avortement britanique : Yes abortion is killing.

                                  http://fr.scribd.com/doc/33782505/Yes-Abortion-is-Killing

                                  Si ce n'est pas être pro-mort…

                                  • [^] # Re: Mouais…

                                    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 02/10/13 à 12:19.

                                    "Pro-mort", joli néologisme réducteur.

                                    J'en ai un pour les anti-avortement et les anti-euthanasie : anti-droits (ou chieurs-pros, au choix).

                                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                                    • [^] # Re: Mouais…

                                      Posté par . Évalué à -7.

                                      Et IVG, c'est pas un néologisme réducteur ? :-)

                                      • [^] # Re: Mouais…

                                        Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 02/10/13 à 12:43.

                                        Non, puisque les droits de l'embryon s'effacent devant les droits de la femme, et c'est très bien ainsi.

                                        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                                  • [^] # Re: Mouais…

                                    Posté par . Évalué à 5.

                                    Les militants pro-euthanasie sont également pro-mort

                                    Autre sujet

                                    cet article d'une féministe pro-avortement britanique : Yes abortion is killing.

                                    il y a une différence entre dire que l'avortement (tuer un foetus) et être "pro-mort" (terme militant ultra connoté et mal traduit).

                                    Effectivement, tu ne fais pas faire la différence mais merci de ta réponse.

                                    • [^] # Re: Mouais…

                                      Posté par . Évalué à 4.

                                      Je ne comprends pas pourquoi tu dis ça. Moi, je dis de tous les gens qui acceptent les régimes non fruitarien (donc tous ceux qui nécessite de tuer un animal ou une plante) qu'ils sont pro-mort. Ça n'a rien de connoté, c'est parfaitement objectif, et je suis même persuadé que Étienne Bersac lui-même est ravi de se définir comme pro-mort parce qu'il suit certainement un régime qui nécessite de tuer !
                                      (Oh, ou alors l'expression pro-mort, qui parle simplement de tuer sans donner le contexte, i.e. juste de déterrer une pomme de terre, ça donne effectivement une vision incroyablement plus connotée négativement. Mais j'en serais étonné, quand même.)

                                      LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                        • [^] # Re: Mouais…

                          Posté par . Évalué à 5.

                          C'était peut-être pas l'idée de l'année de le relancer là-dessus.
                          Enfin moi je dis ça, je dis rien…

                          • [^] # Re: Mouais…

                            Posté par . Évalué à 3.

                            J'en conviens.

                            Mais quand un anti-avortement me dit qu'il ne faut pas voir tout en noir et blanc, trop tentant de le mettre devant ses contradictions.

                            Le FN est un parti d'extrême droite

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Je me focalise sur l'extreme droite parce que c'est des neo nazi (aka identitaire) que j'ai en face de moi, pas des antifa.

                    Pour les antifa, meme si je suis pas friand de l'idee d'avoir des gugusses qui font justice eux meme, ce que je vois c'est que les groupuscules antifa se sont dissout d'eux meme une fois que le mouvement skin neonazi a plus ou moins disparu. Ca donne de la credibilite a leur discours "on tape que sur les nazi parce qu'ils poussent le bouchon vraiment trop loin et que les autorites ne font pas grand chose".
                    C'etait vraiment une reaction défensive face a des abus, une fois les abus disparu, ils ont pas continue a arpenter les rues de paris a la recherche de castagne.

                    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Mouais…

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Les modos/admins en général, je ne sais pas. Dans l'immédiat suggérer/affirmer de quelqu'un que c'est un fasciste néonazi aussi légèrement et aussi familièrement, ça me laisse perplexe. De manière générale, les gens qui ne sont pas capables de discuter posément m'ennuient. Là ton message est plein de suppositions et d'agressivité envers l'autre, et forcément, ça ne va pas mener à une discussion. Tu aurais pu dire exactement la même chose sans affaiblir ainsi ton message.

            • [^] # Re: Mouais…

              Posté par . Évalué à 2.

              Aaaah ca va, il glisse en douceur sa propagande identitaire (novlangue pour neonazi) au milieu d'idees bien fascisante, c'est bon quoi.
              Ya rien de leger dans ce qu'il raconte, ya pas de raison pour que je prenne des pincettes quand il en prend a peine lui meme.

              Entre nous, j'ai pas vraiment envie de mener une discussion avec lui - il est pas la pour discuter non plus. Je voudrais juste que les gens qui lisent le thread savent a quoi s'attendre de sa part.

              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: Mouais…

                Posté par . Évalué à 4.

                Je ne comprend pas la raison de la suppression du message pour moi c'est pas à groumly de se faire supprimer…

                • [^] # Re: Mouais…

                  Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 02/10/13 à 22:13.

                  Aucun des deux ne mérite de se faire censurer, vous avez reçu une mise en demeure ?

          • [^] # Re: Mouais…

            Posté par . Évalué à 2.

            Ah vous etes comme ca ici?
            Appeler un chat un chat (i.e. un identitaire un neo nazi) est sujet a moderation?

            Chapeau les gars, chapeau. Clap clap clap.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Mouais…

              Posté par . Évalué à 3.

              J’avais eu le même genre de réponse il y a peu de la part d’un administrateur, en réponse à un message pointant l’adhérence et la propagation d’idées d’extrême-droite par Étienne Bersac. Nÿco avait ainsi expressément demandé de ne pas faire ce genre d’« insinuation » à l’avenir.

              • [^] # Re: Mouais…

                Posté par (page perso) . Évalué à -6.

                Il n'y a plus de droite, plus de gauche, et je te laisse mesurer toi-même les extrêmes de ces points de repères inexistants. Ce théâtre d'ombres était certes très confortable, et très franchement j'y vivais presqu'heureux. (dans le nuage socialiste, là-bas à l'"extrème" gauche) Cette grille de lecture a sauté, et ça tombe bien, depuis tout petit je demande à mes parents pourquoi on est "de gauche" (c'est du à la disposition des partis à l'assemblée, my point) c'était déjà douloureusement basique pour un gamin. Comme si la moitié du pays était contre l'autre. Encore une fois, c'est très confortable, très romanesque.

                Il est très important d'éteindre sa TV définitivement et d'utiliser à la place un lecteur RSS/atom/whatever. Je conseille de commencer par utiliser les mêmes sources : Les RSS toutes les chaines de TV, et ceux des journaux que tu lis. Les mêmes sources, OK ?

                Les mêmes sources, et pourtant tout est différent.

                Comment est-ce que ça c'est même quoi possible ?

                TOUT est là. Cette séquentialité, cette façon de te présenter telle info avant telle autre, de passer tant de temps sur telle info ou telle autre, ça ? C'est le contraire de l'info. Internet a magnifié ce phénomène au point de rendre les TV littéralement irrelevantes, mais cette façon de s'informer existe depuis toujours, cette démarche est à la base du processus d'information, ça marchait avant Internet, ça s’appelait les téléscripteurs, les agences de presse, la lecture de listings, et avant ça d'autres trucs. Aujourd'hui les gens qui veulent vraiment s'informer font pareil : Ils cliquent sur des trucs, et n'attendent pas la fin de la coupure pub pour savoir ; Tout est là. Étonnant, non ?

                C'était la minute nécessaire de Mr. xaccrocheur :)

                • [^] # Re: Mouais…

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Il n'y a plus de droite, plus de gauche

                  C'est tellement confortable de poser ça pour pouvoir se délecter peinard des sorties de ce brave Soral ou des blagues antisémites LOL de Dieudonné, avant de balancer qu'on a plein de recul et que nous on s'informe contrairement aux autres.

                  C'était la minute ça commence à se voir de Mr. xaccrocheur :)

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Il a fait son coming out neo nazi sur le journal qui parlait de negationisme ya pas longtemps.

                    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par (page perso) . Évalué à -5.

                    Non ça n'est pas confortable du tout. Tout remettre en question, lier des infos à d'autres, se souvenir de trucs, non ça n'est pas du tout confortable. C'est un travail d'analyse que d'ailleurs tu ne peux pas mener chaque jour, faut pas déconner, et en même temps des buses passent dans le ciel et il y a les histoires au coin du lit, ça fait du taf. non, c'est pas confortable de pas savoir si on a raison ou tort juste en regardant la carte du parti, non c'est pas confortable de douter de tout, de devoir attendre trois confirmations de tout, et encore. Eh, c'est pas non plus invivable, hein, faut wigoler :)

                    • [^] # Re: Mouais…

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Son point est plutot de dire que ca arrange bien les neo nazi dans ton genre de prétendre qu'il n'y a ni droite ni gauche, vu que ca abolit de fait le terme extreme droite (ou gauche aussi, remarque), et rapproche donc les nazillions du centre de l'echiquier politique.

                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: Mouais…

                        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                        De la part de l'équipe de modération, le point c'est plutôt de te faire comprendre que traiter les gens de néo-nazis c'est de la diffamation et que LinuxFr peut potentiellement recevoir une mise en demeure à cause de toi.
                        Pourquoi ne pas argumenter sans insulter les autres intervenants ?

                        • [^] # Re: Mouais…

                          Posté par . Évalué à 1.

                          De la part de moi-même, c'est une plaisanterie ?

                          Les insultes entre intervenants, c'est monnaie courante dans les commentaires, certains en font même un point d'honneur (coucou Zenitram< _o/) et font passer ça pour un droit inaliénable à être désagréable. Et on leur reproche plus que rarement.

                          Par ailleurs ces derniers temps (mais y'en avait peut-être avant, difficile de tout lire) on voit arriver des liens vers des sites qui balancent des caricatures racistes / antisémites / homophobes / sexistes, j'en passe et des ronds de chapeaux sans que ça émeuve plus que ça.

                          Dans ce journal, je lis même des propos qui relativisent le viol en disant "il y a pire" en parlant de mettre des pénis morts dans la bouche de filles étudiantes bizutées, et personne pour relever ça non plus.

                          Alors appeler un chat un chat et affirmer à certains que sous leur vernis "identitaires" se cache juste un bon vieux "fascisme/néonazisme à la française", ça peut défriser mais c'est pas pire que d'habitude.

                          Cordialement,

                          • [^] # Re: Mouais…

                            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                            Les insultes entre intervenants, c'est monnaie courante dans les commentaires

                            Je ne crois pas que ce soit vrai…mais même si c'était le cas, est-ce qu'il ne faudrait pas intervenir pour essayer de changer la situation ?

                          • [^] # Re: Mouais…

                            Posté par . Évalué à 3.

                            il y a une différence entre être désagréable et diffamer en insultant quelqu'un de néonazi.

                            Désolé que tu ne fasses pas la différence.

                          • [^] # Re: Mouais…

                            Posté par (page perso) . Évalué à -6. Dernière modification le 03/10/13 à 15:57.

                            Les insultes entre intervenants, c'est monnaie courante dans les commentaires, certains en font même un point d'honneur (coucou Zenitram< _o/)

                            Référence demandée.
                            Ne pas être d'accord et le dire d'une manière qui te disconvient car on a pas mis les jolies formes != insulter.

                            Je me demande du coup si je ne pourrai pas faire un petit procès pour diffamation… C'est tentant. Ca m'arrive d'être joueur. (et ce ne serait pas trop violent vis à vis de LinuxFr, ce serait juste un juge qui leur demanderait une @IP).

                        • [^] # Re: Mouais…

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Tu veux dire que vous allez vous prendre une mise en demeure d'un gars nomme Anonyme, parce que j'ai dit qu'Anonyme etait neo nazi, et que c'est une atteinte a la reputation d'Anonyme?

                          On a des gars qui viennent defendre les theses de batskin aka serge ayoub, ancien leader du nazi klan, un mec qui se balladait avec des croix gammees sur son tshirt, et vous venez me dire que je vais vite en besogne?

                          Tu te fout de ma gueule ou quoi?

                          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                          • [^] # Re: Mouais…

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Tu veux dire que vous allez vous prendre une mise en demeure d'un gars nomme Anonyme,

                            Quand la personne qui a écrit ces commentaires nous a contactée, ses commentaires n'étaient pas encore anonymisés.
                            L'anonymisation est arrivée ensuite, quand ladite personne a cloturée son compte, lassée d'être la cible d'insultes.

                            • [^] # Re: Mouais…

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Son compte etait deja anonyme. Je le sais, j'ai parcouru son historique avant de tacler a la carrotide (il en etait pas a son coup d'essai).

                              Quand aux insultes, je reitere, un identitaire est un neo nazi.

                              Et pour les menaces legales, je vous rappelle que l'incitation a la haine raciale est a peu pres aussi illegale que la diffamation, et que notre gugusse est tres border line dans ses propos sur la mosquee.

                              Deux poids deux mesures?

                              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                              • [^] # Re: Mouais…

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                Son compte etait deja anonyme. Je le sais, j'ai parcouru son historique

                                Et? qu'est-ce que ça prouve sinon que tu ne sais pas chercher?

                                Si tu pensais que "ses propos sur la mosquee" relevaient de "l'incitation a la haine raciale" pourquoi ne nous as-tu pas alerté?

                                Deux poids deux mesures?

                                On t'as prié, poliment, de te calmer. Au lieu de ça tu continue de faire le grand ventilateur en brassant du vent.

                                Puisque tu sembles avoir de l'énergie à dissiper, va donc bosser sur les dépêches en attente de rédaction. C'est bien plus utile.

                                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                                • [^] # Re: Mouais…

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Si tu pensais que "ses propos sur la mosquee" relevaient de "l'incitation a la haine raciale" pourquoi ne nous as-tu pas alerté?

                                  Ben je te mettrais bien un lien vers un message ou je signalais que l'affaire de la mosquee etait effectivement de la haine raciale, et ou j'interpellais les admin sur la recrudescence de nazillions dans ces colonnes, mais il a ete supprime. C'est balot, hein?

                                  Au lieu de ça tu continue de faire le grand ventilateur en brassant du vent.

                                  Faut dire aussi, j'ai en face de moi un paquet de ventilos places devant une grosse merde neonazie, forcement ca sent pas bon, si on pouvait aerer un peu,ca m'arrangerais.

                                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                                  • [^] # Re: Mouais…

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    j'interpellais les admin

                                    Dans un commentaire? les lanceurs d'alerte le font par courriel.

                                    Pour le reste, on dirait que tu n'as que l'insulte à la bouche.

                                    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                                    • [^] # Re: Mouais…

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      Ben moi je le fais par commentaire - je sais, truc de ouf, hein, totalement pas conventionel.
                                      Faut croire que ca a marche, benoit sibaud y a repondu (son message, lui, n'a pas ete modere).

                                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                                      • [^] # Re: Mouais…

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                                        Benoît est intervenu après qu'on ait été alertés sur la liste (et après discussion entre modéros). On a pas le temps de lire tous les commentaires.

                                        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                          • [^] # Re: Mouais…

                            Posté par . Évalué à 2.

                            En fait grâce à tous systèmes de cache du web, ça prend trois secondes de retrouver cet ancien membre à trois lettres, puis son nom. Donc non, ce n’est pas vraiment anonyme. Mais j’avoue que j’aurais bien aimé voir la gueule du procès, vu les idées gerbantes propagées en public par le gars.

                            • [^] # Re: Mouais…

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Fait attention pour plus tard, il fut une époque où le procès condamnait à mort les gens pas d'accord avec ces idées… Bref, tu n'aurais pas aimé dans le passé, et vu ce qu'on voit actuellement, tu n'aimerais peut-être pas le procès dans le futur.

                • [^] # Re: Mouais…

                  Posté par . Évalué à 1.

                  T'appelles l'extreme droite le centre si ca te chante (en fait non, ya des definitions, merci de t'y tenir).
                  Ca change pas grand chose au fait qu'identitaire est simplement du novlangue pour neo nazi, et qu'on en a un bon paquet sur ce fil, a comencer par toi meme.

                  Et va vite chialer vers tes potes modos pour faire supprimer ce message qui te derange, je t'emmerde profondement mon canard.

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Mais ce n'est pas possible d'être aussi agressif !

                    Oui, aujourd'hui, en France, traiter quelqu'un de nazi est considéré comme une insulte. Et oui, quand quelqu'un se plaint d'être insulté auprès des modérateurs, les commentaires considérés comme insultants sont supprimés.

                    Si vous n'êtes pas capable de discuter entre vous tout en étant respectueux, il serait mieux de ne pas discuter du tout.

                    • [^] # Re: Mouais…

                      Posté par . Évalué à 2.

                      C'est une insulte de dire qu'Hitler etait nazi alors? Sa famille peut porter plainte contre moi?
                      Ou c'est une insulte de traiter quelqu'un de nazi quand il ne l'est pas?

                      Apres, s'il te faut vraiment des preuves que le mouvement identitaire n'est qu'une resucee du neonazisme, quand un de leur leader dirigeait un groupe de skin ouvertement raciste appele le "nazi klan" dans les annees 80, je sais plus quoi dire.

                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: Mouais…

                        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                        Traiter quelqu'un directement de nazi peut être considéré comme insultant, ou a minima diffamant, oui.
                        Et oui, certaines personnes peuvent porter plainte pour cela, et oui, cela a déjà entrainé des procès.
                        Si tu n'en as pas déjà entendu parler, l'utisation d'un moteur de recherche te le confirmera

                        Ensuite, ce sera au juge de trancher quant au caractère potentiellement insultant ou diffamant des propos.

                        Linuxfr n'a pas encore eu d'ennui judiciaire à ce propos, et nous n'avons aucune envie de commencer.
                        Alors si quelqu'un se plaint d'un contenu qui semble manifestement insultant et/ou diffamant, le contenu est supprimé. On ne s'en cache pas, c'est précisé dans les règles de modération.

                        Peut-être a-t-on supprimé des contenus qui auraient pourtant été validés par un juge. C'est possible. Mais nous ne sommes pas ici pour jouer avec les limites. Et encore moins sur un sujet qui est assez éloigné de l'objet principal du site. Nous n'avons pas le temps, ni même l'envie de prendre le risque que cela aille plus loin.

              • [^] # Re: Mouais…

                Posté par . Évalué à -2.

                'tin je pensais pas que c'etait autant un repaire de facho.
                Avoir qq journaux de temps a autres, ca se comprend, mais si l'equipe de moderation est noyautee par des (sympathisant) neo nazis, tout fout le camp.

                Monde de merde.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 02/10/13 à 22:12.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par . Évalué à 0.

                    C'est pas bientot fini de virer les commentaires, serieux?!?

                    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                    • [^] # Re: Mouais…

                      Posté par . Évalué à 3.

                      ne t'inquiètes pas, c'est juste que j'aime l'humour récursif :-)

                  • [^] # Re: Mouais…

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: Mouais…

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Il y a un ticket quelque part pour que .deleted soit dans la CSS ?

                      • [^] # Re: Mouais…

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Apparemment non.

                        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Mouais…

      Posté par . Évalué à 6.

      Mais dit moi tu as réponse à tout!

      Toute ma brigade à l’atelier de couture travaille entre 16 et 17 heures par jour.

      Et je suppose que tu bossais aussi 17 heures par jours dans des conditions déplorables!

      Bref, tout ça pour dire que la grande partie de ce dont elle se plaint, c'est de ne pas avoir le confort auquel la bourgeoise qu'elle semble être était probablement habituée. Visiblement, les conditions de vie d'une ouvrière – prisonnière de surcroît – ne semblent pas lui plaire.

      Je pense qu'il n'y a pas besoin d'être une "bourgeoise" pour trouver ça complètement inhumain!

      Bizutage courant, comme devoir ramper à poil sur la longueur d'un terrain de rugby, grimper à la corde à poil uniquement à la force de bras, etc. Étrangement, de ce que j'ai constaté, ces pratiques – qui ne doivent plus trop exister en France – ont surtout tendance à choquer surtout les gens de gauche, les plus prompt à vanter une sexualité débridée, voire décalée. Que doivent dire les étudiantes de Santé qui ont pour bizutage de sucer un pénis (juste l'organe, amputé) ? (ouais, je trouve ça con aussi, mais bon, y a eu même bien pire…).

      Tellement pathétique que je ne ferai pas de commentaire!

      Si pour toi tout ce qu'elle décrit est normal et bien vas-y! Fonce là-bas la rejoindre et tu nous raconteras vu que tu as déjà tout connu et qu’apparemment ça ne t'as pas trop dérangé!

      • [^] # Re: Mouais…

        Posté par . Évalué à 2.

        Ah oui j'oubliais…

        Ben non, dommage, mais la justice de ton pays t'a condamnée, tu as joué et tu as perdu, tu connaissais les règles, maintenant assume.

        Sais-tu au moins pour quel "crime" elle a été condamné? Comme tu m'as l'air de l'ignorer voici un rappel : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pussy_Riot#Arrestation_et_proc.C3.A8s. Maintenant que tu as lu, tu trouves que ce qu'elle subit est normal pour ce qu'elle a fait?

        • [^] # Re: Mouais…

          Posté par . Évalué à 8.

          Maintenant que tu as lu, tu trouves que ce qu'elle subit est normal pour ce qu'elle a fait?

          Il ne raconterait pas tant de connerie s'il s'informait vraiment.

          Il ne lira pas ton lien.

          La vérité ne l'intéresse pas, seul déverser sa haine contre ces cons de bobos gauchiste l'intéresse.

          De toutes façons, si ça ne va pas dans son sens ça a probablement été écrit par un complot franc-maçonique à la solde des sionistes.

          Le FN est un parti d'extrême droite

      • [^] # Re: Mouais…

        Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 27/09/13 à 23:02.

        Et je suppose que tu bossais aussi 17 heures par jours dans des conditions déplorables!

        Si tu savais… J'ai connu pire, et en France. Et pas que dans une boîte. Et sans être un condamné.

        Allez, juste pour l'anecdote, pendant 15 jours avec un collègue on a 6h du mat minuit, avec 30 minutes de pause déjeuner, – week-end compris – pour faire le tour de clients sur toutes la France. J'ai même pas été payé en heure sup ni en récupérations, et j'ai même pas eu un merci au retour.

        Par contre, le lundi de notre retour, on m'a fait une remarque parce que je ramenais le véhicule de société à 9h au lieu de 8h, sachant qu'ayant conduit tout du long, j'étais naze et ai raté mon réveil. Mon collègue lui n'est carrément pas venu et n'a même pas eu une remarque.

        Oui, j'ai quitté la boîte. ^^

        Fonce là-bas la rejoindre et tu nous raconteras vu que tu as déjà tout connu et qu’apparemment ça ne t'as pas trop dérangé!

        Pourquoi j'irai là-bas ? Je reste dans mon pays, j'y suis bien, et j'ai déjà fort à faire pour lutter contre le(s) totalitarisme(s) qui s'en empare(nt).

        Sais-tu au moins pour quel "crime" elle a été condamné?

        Oui, j'avais tout suivi, je te remercie, et elle a effectivement sciemment contrevenu à plusieurs lois de son pays. Et juste pour voir, je t'invite à aller foutre le boxon dans une mosquée ou une synagogue en France (dans une église ça ne compte pas, tu irais dans le sens du système qui l'encourage déjà), histoire de rigoler un coup (ou pas).

        • [^] # Re: Mouais…

          Posté par . Évalué à 10.

          C'est idiot. Tu compare 2 ans d'emprisonnement dans un camp de travail forcé avec 2 semaines de travail chargé. En plus tu conclu sur un "j'ai quitté la boite" tout fier de toi. Moi j'ai déjà mangé du pain rassi (je l'avais acheté la veille) ça compte pour dire que ce qu'elle mange n'est pas si mauvais et que "même en France" ça existe ?

          Pourquoi j'irai là-bas ? Je reste dans mon pays, j'y suis bien, et j'ai déjà fort à faire pour lutter contre le(s) totalitarisme(s) qui s'en empare(nt).

          Dis-toi quand même que si tu es bien content de vivre dans un pays où tu t'y sens bien et où il n'y a plus ce genre de camp c'est parce que des gens ce sont battu contre. Rabaisser des gens qui tentent de faire ailleurs ce que d'autres ont déjà fait pour toi ici (et dont tu semble être bien content de profiter) ne te grandi pas bien au contraire.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Mouais…

            Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 28/09/13 à 03:46.

            C'est idiot. Tu compare 2 ans d'emprisonnement dans un camp de travail forcé avec 2 semaines de travail chargé.

            Retourne donc ton argument : C'est idiot, tu compares les conditions de vie d'une délinquante/criminelle condamnée par la justice de son pays avec une situation de quelqu'un de normal dans un autre pays. Ceux qui s'offusquent de sa situation sont donc plus à même de juger que les juges russes ?

            Dis-toi quand même que si tu es bien content de vivre dans un pays où tu t'y sens bien et où il n'y a plus ce genre de camp c'est parce que des gens ce sont battu contre.

            Pas besoin de camps en France, ils ont une administration capable de te harceler jusqu'à te broyer ou te pousser au suicide, et si ça ne suffit pas, ils ont des experts dans le suicide assisté (généralement de 2 balles dans la tête).

            En France, on colle en détention préventive 2 mois quelqu'un parce qu'il a manifesté contre un projet de loi gouvernemental, mais à côté, on laisse des délinquants multi-récidivistes (voire des criminels) libres, quand on ne leur paye pas des vacances à plusieurs millions d'euros (juste pour une dizaine d'entre eux, si si). Si avec ça tu trouves qu'il fait bon vivre en France, tu dois être suffisamment optimiste pour croire que le vent ne tournera jamais en défaveur de tes idées. ^

            • [^] # Re: Mouais…

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Ceux qui s'offusquent de sa situation sont donc plus à même de juger que les juges russes ?

              Il y a des pays on le juge te condamne à mort pour avoir osé critiqué le roi. Tu es donc d'accord pour dire que c'est bien parce que le juge l'a dit?
              Désolé, je n'ai pas la même interprétation que toi…

              En France, on colle en détention préventive 2 mois quelqu'un parce qu'il a manifesté contre un projet de loi gouvernemental,

              Ah non y voila… Tu découvres ton jeu… En disant encore plus de conneries, mais on voit maintenant où tu veux en venir, ton commentaire est juste un acte militant caché pour des trucs pas très jolis. Ce n'est pas pour ça que la personne a été en prison 2 mois, mais pour des fais bien plus graves, beaucoup plus graves… Et je suis d'ailleurs bien surpris par la tolérence des juges, sans doute à cause de la médiatisation.

              En fait, c'est surtout que tu n'aimes pas du tout ce qu'elles ont fait et que toi tu juges qu'elles mériteraient la peine de mort et que le mec qui a fait 2 mois de tôle pour des faits très graves mériterait une médaille d'honneur. On est loin, très loin de la notion de démocratie, alors c'est sûr que tu as du mal à comprendre…

              Si avec ça tu trouves qu'il fait bon vivre en France, tu dois être suffisamment optimiste pour croire que le vent ne tournera jamais en défaveur de tes idées. ^

              En France, on peut avoir des idées complètement contraires au pouvoir sans aller en tôle du tout, si tu ouvres les yeux 2 secondes tu le verras. Ce n'est pas de ça dont tu parles, tu devrais commencer par commencer à réfléchir et regarder les faits.

            • [^] # Re: Mouais…

              Posté par . Évalué à 10.

              Retourne donc ton argument : C'est idiot, tu compares les conditions de vie d'une délinquante/criminelle condamnée par la justice de son pays avec une situation de quelqu'un de normal dans un autre pays. Ceux qui s'offusquent de sa situation sont donc plus à même de juger que les juges russes ?

              C'est une situation que tu as choisi en ton âme et conscience. Tu n'avais pas à faire ça. Les conditions de travail que tu as décris sont illégale, personne ne peux t'obliger à le suivre et tu as des armes judiciaire pour te battre contre cela. Tu choisi de les ignorer, c'est dommage pour toi et ignoble pour tes collègues (car tu augmente la pression sur eux (quand bien même font ils eux même la même chose (ce n'est pas parce que tes collègues sont ignobles que faire la même chose qu'eux ne l'est pas))).

              Si tu ne vois pas de différence entre un pays qui t'enferme pour t'obliger à travailler dans ces conditions pendant plusieurs années et un pays qui possède des lois, mais aussi une infrastructure (la justice dans son ensemble avec des magistrats, un ensemble de règles comme le code du travail et les convention collective et les syndicats qui sont là pour t'aider dans ce genre de cas) pour empêcher ça, je ne vois pas ce que je peux t'expliquer.

              Pas besoin de camps en France, ils ont une administration capable de te harceler jusqu'à te broyer ou te pousser au suicide, et si ça ne suffit pas, ils ont des experts dans le suicide assisté (généralement de 2 balles dans la tête).

              Et on s'en offusque, il n'y a pas de cadre légale pour tout ce que tu dis et encore moins de moyens de l'État pour le mettre en place.

              Si avec ça tu trouves qu'il fait bon vivre en France […]

              Tu m'a vu dire ça ? Tu as dis « Je reste dans mon pays, j'y suis bien » et je n'ai fais que reprendre tes propos en disant que tu semblais te plaire dans un pays où des gens comme ces femmes là ce sont battu pour améliorer ton quotidien.

              […] tu dois être suffisamment optimiste pour croire que le vent ne tournera jamais en défaveur de tes idées.

              Ça fait mal d'avoir Hollande comme chef d'État ? C'est la douche froide depuis que Sarkozy n'est plus au pouvoir ? Toi aussi, tu as un instinct violent maintenant ? C'est dur la démocratie, des fois on est plus qu'une minorité.

              Comme le découvre Zenitram, tu as des propos tout à fait partisants qui (AMHA pas forcément celui de Zenitram) semblent proches de l'extrême droite (difficile de séparer le FN de la droite de l'UMP de nos jours). Je n'apprécie pas Hollande mais rien que pour le fait qu'il vous fait découvrir ce qu'est le fait de ne plus être au pouvoir je trouve que c'est bien.

              Reprenons tes propos les plus partisans :

              Bizutage courant, comme devoir ramper à poil sur la longueur d'un terrain de rugby, grimper à la corde à poil uniquement à la force de bras, etc. Étrangement, de ce que j'ai constaté, ces pratiques – qui ne doivent plus trop exister en France – ont surtout tendance à choquer surtout les gens de gauche, les plus prompt à vanter une sexualité débridée, voire décalée. Que doivent dire les étudiantes de Santé qui ont pour bizutage de sucer un pénis (juste l'organe, amputé) ? (ouais, je trouve ça con aussi, mais bon, y a eu même bien pire…).

              Il y a une différence entre le fait de dire que chacun vie la sexualité qu'il souhaite tant que tous les participants sont majeurs et consentants et un bizutage dégradant qui est par nature forcé (que ce par la contrainte physique, par du chantage ou par effet de groupe). C'est compliquer à comprendre quand on s'imagine que le mariage républicain est « sacré », n'est ce pas ?

              En France, on colle en détention préventive 2 mois quelqu'un parce qu'il a manifesté contre un projet de loi gouvernemental, […]

              Contrairement à ce que tu semble imaginer, il y a des gens qui se battent quotidiennement contre ça. Mais je pense que c'est des gens que tu n'apprécient pas tellement parce qu'entre autre ce sont les même que ceux qui se sont battus contre la peine de mort : les avocats de la défense.

              […] mais à côté, on laisse des délinquants multi-récidivistes (voire des criminels) libres […]

              Tu mélange 2 problèmes qui n'ont rien à voir entre eux. Si tous ces délinquants multirécidivistes et criminels etc en prison est ce que ça rendrait les gens qui sont en détention préventive plus heureux ? Est-ce que ça changerait quoi que ce soit à leur malheur ? Évidement non.

              Je ne sais pas de quoi tu parle exactement. Est-ce que tu essaie de faire référence aux personnes qu'on ne met pas prison par manque de place ? Ou est-ce que tu essaie de militer contre les aménagements de peine ?

              Si par délinquants multi-récidisvistes, tu pense à M. LePen, Pasqua ou Chirac, je pense sincèrement qu'ils n'ont pas grand chose à faire en prison et qu'il vaut mieux trouver d'autre chose (un comme l'inéligibilité, mais c'est un peu tard pour eux, une assignation à domicile peut être pertinente par exemple). En effet ils ne sont pas des dangers pour la société, tu peux les croiser dans la rue sans gros risque pour ta santé.

              quand on ne leur paye pas des vacances à plusieurs millions d'euros (juste pour une dizaine d'entre eux, si si).

              Je ne sais sincèrement pas de quoi tu parle (mais je veux biens des explications voir un lien (sérieux))

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 01/10/13 à 14:27.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Mouais…

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu as oublié de répondre à la deuxième partie de la question :

          Maintenant que tu as lu, tu trouves que ce qu'elle subit est normal pour ce qu'elle a fait?

    • [^] # Re: Mouais…

      Posté par . Évalué à 5.

      Pure curiosité (c'est toujours intéressant de connaître les références des intervenants et de ses interlocuteurs) : plusieurs remarques, ainsi que quelques tournures de phrases et expressions utilisées dans tes commentaires de ce journal, me font penser que tu es un lecteur et/ou spectateur de Soral. Me trompé-je ?

      • [^] # Re: Mouais…

        Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 28/09/13 à 00:03.

        Tu te trompes, même s'il m'est arrivé d'écouter/lire certains de ses arguments alors que j'étais tombé dessus au détour de croisement d'informations.

        Il a beau avoir une certaine culture, avoir une analyse perspicace et dénoncer de vrais problèmes avec justesse, je ne partage pas la plupart de ses conclusions ni n'adhère à certaines de ses grandes théories du complot.

        (Et puis depuis tout à l'heure, je suis en plein raid sur WoW tout en regardant un film à côté, donc j'ai rédigé mes commentaires à la volée sans trop chercher à bien poser mes idées, ni mon orthographe d'ailleurs… -_-' Donc je ne pense pas qu'il faille chercher à lire à travers mes propos autre chose que mes arguments pour le moment ;)).

    • [^] # Re: Mouais…

      Posté par . Évalué à 4.

      Ton commentaire est abject.

  • # Oubli.

    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 27/09/13 à 23:33.

    Je sais que ce commentaire servira également de défouloir aux moinseurs qui n'acceptent pas les opinions contraires, mais j'ai également oublié de soulever certains points.

    Donc…

    Toute ma brigade à l’atelier de couture travaille entre 16 et 17 heures par jour. De 7.30 à minuit et demie. Dans le meilleur des cas, il reste quatre heures de sommeil.

    24 − 17 = 7h chez moi, pas 4h. Et vu qu'il paraît qu'elles ne mangent que peu et occasionnellement, que la toilette se fait très rarement, que font-elles de ces 3h à ne pas dormir sur leur temps de non travail ?

    Une femme de 50 ans avait demandé à rejoindre les bâtiments d’habitation à 20 heures au lieu de minuit, pour pouvoir se coucher à 22h et dormir huit heures

    Donc, la femme elle est crevée au point de demander une dérogation pour gratter 4h sur son temps de travail, elle rentre à 20h et se couche à 22h… Vous trouvez ça logique ? Elle fait quoi pendant 2h ?

    En juin 2013, mon salaire était de 29 roubles (moins d’un euro !). Alors que la brigade produisait 150 uniformes de policier par jour.

    Voici deux semaines, le quota de production pour toutes les brigades de la colonie pénitentiaire a été arbitrairement augmenté de 50 unités. Si avant la norme était de 100 uniformes par jour, maintenant elle est de 150.

    Encore une contradiction. Elle dit que la production de sa brigade était de 150 uniformes par jour en juin, or plus bas elle explique que le quota de production vient de passer de 100 à 150.

    toute la colonie (800 personnes)

    Donc, on a une brigade de 800 ouvrières condamnées qui produit 150 uniformes par jour, soit 0,1875 uniforme par ouvrière, avec des journées de 16~17h de travail, ce qui veut dire qu'il leur faut environ 90 heures pour fabriquer un uniforme.

    Là, j'ai comme un gros doute, tellement gros que j'ai laissé un message à ma mamie qui était couturière étant jeune (mais qui fait déjà dodo), et à une amie couturière qui elle fait du sur-mesure. Réponse quand elles me répondront.

    En attendant, il faut 72h de cours à des stagiaires débutantes en couture pour apprendre et réaliser un ensemble complet sur mesure, et je doute qu'une fois le savoir acquis il faille aussi longtemps pour réaliser la chose…

    À mon avis, on est là encore face à une contradiction qui ne plaide pas en faveur de l'authenticité des propos rapportés dans ce témoignage.

    Pour terminer, pour une femme qui ne mange pas ou peu et n'a pas accès à la toilette, je trouve qu'elle a les joues encore bien grasses, les sourcils bien épilés, et la peau bien maquillés sur la photo.

    • [^] # Re: Oubli.

      Posté par . Évalué à -10.

      Je me corrige, j'avais lu mon lien un peu vite :

      Il faut compter sur 2 fois 6h de cours pour réaliser le patron à vos mesures et coudre votre vêtement.

      Donc bien moins de 72h en fait, on va dire 12h par pièce. Et si on considère qu'un constume est constitué de pantalon/jupe, chemise, veste, (casquette ?), bien moins de 72h – dont la moitié en apprentissage – à des débutantes.

    • [^] # Re: Oubli.

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Je sais que ce commentaire servira également de défouloir aux moinseurs qui n'acceptent pas les opinions contraires, mais j'ai également oublié de soulever certains points.

      Vu tes commentaires d'abruti plus haut (et ceux que tu fais souvent sur ce site), clair que les méchants moinsseurs vont faire leur horrible besogne. Monte une asso pour dire tout haut ce que les autres pensent tout bas !

      Lorsque tu auras eu une vie en vraie, avec des emmerdes en vrai, avec des gens autour de toi en vrai, on en reparle de tes commentaires excessifs.

      • [^] # Re: Oubli.

        Posté par . Évalué à -10.

        Lorsque tu auras eu une vie en vraie, avec des emmerdes en vrai, avec des gens autour de toi en vrai, on en reparle de tes commentaires excessifs.

        Tu m'as l'air très informé de la vraie vie des autres, dis-moi. Et puis tu opposes force arguments aux miens, rien à redire tu es un pro.

        • [^] # Re: Oubli.

          Posté par . Évalué à 10.

          Vu la qualité de tes arguments, je crois qu’il peut se permettre ces remarques. Morceaux choisis, tout le reste étant bien évidemment du même calibre :

          entre 16 et 17 heures par jour. De 7.30 à minuit et demie.

          24 − 17 = 7h chez moi, pas 4h

          De 7h30 à 00h30 il y a bien 17 heures au total.

          la brigade produisait 150 uniformes. […] toutes les brigades […] augmenté de 50 unités […] Si avant […] 100 uniformes […] maintenant […] 150.

          Sauf que tu n’as pas compris qu’une brigade ne représente qu’un petit nombre de condamnées, et non pas la totalité, qui est répartie en plusieurs brigade. Elle veut dire qu’une augmentation de 50 unités, plutôt qu’un pourcentage, est surtout injuste pour les autres brigades qui produisaient moins vite.

          Donc, on a une brigade de 800 ouvrières condamnées qui produit 150 uniformes par jour

          Encore une fois à côté de la plaque, la colonie est découpée en plusieurs brigades.

          Bref, tu n’a rien compris, tes arguments sont dégoulinant de théorie du complot, notamment ton « instrument des puissances étrangères » plus haut. Tu invoques une prétendue légalité locale pour soutenir tes propos nauséabonds, alors que toute la lettre est remplie de référence à l’illégalité, du point de vue russe, de ces actes.

    • [^] # Re: Oubli.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      qui n'acceptent pas les opinions contraires

      contraire, admettons, mais où ça "opinions"?
      Dire que le soleil est bleu, c'est une opinion?

      • [^] # Re: Oubli.

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.

        Note liminaire : ce commentaire ne vise aucunement à la défense des élucubrations d'Anonyme. Ces dernières se résumant au mieux à l'affirmation que la situation n'étant pas idéale en France, des failles, que dis-je des abîmes dans l'état de droit en Russie seraient humainement acceptables. Tout juste pourrait-on admettre son argument, à peine formulé, que la foi d'un unique témoignage ne puisse permettre de condamner un état. Mais les charges du document lié à ce journal sont-elles vraiment isolées ? Rien n'est moins sûr.

        L'exemple du Soleil bleu me paraît mal choisi. Il se trouve qu'il n'est nullement invraisemblable que dans certaines cultures ce soit le même mot qui désigne la couleur du soleil et diverses couleurs que les français décrivent par bleu.
        S'il est bien connu que les uns et les autres ne placent pas au même endroit les bornes des couleurs — qui n'a jamais participé à une conversation du genre « C'est bleu. Non c'est vert. » ? — l'importance de la qualité culturelle des domaines colorimétriques est souvent mal appréciée. Pourtant on ne sera pas outre mesure étonné que dans certaines tribus d’Amazonie les anthropologues aient pu étudier le phénomène suivant. En présentant une mire de couleurs à divers membres d'une ethnie et les priant de séparer en zone colorées distinctes, les chercheurs ont eu pour réponse une kyrielle de micro-découpages dans les verts (au sens européens s'entend), quelques rares nuances dans les marrons, et toutes les autres zones rassemblées sous un unique intitulé.
        Donc oui, le jugement quant à la couleur du Soleil est purement une opinion. Non seulement anthropocentrique, car peu d'animaux distinguent les couleurs à notre manière, mais aussi et surtout culturelle. Ce qui ne relève pas de l'appréciation en la matière ce sont par exemple les propriétés physiques du rayonnement de Phébus. Ou le fait que l'astre du jour tourne autour de la Terre et réciproquement en fonction du référentiel choisi pour décrire le mouvement.

    • [^] # Re: Oubli.

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 29/09/13 à 07:16.

      Pour terminer, pour une femme qui ne mange pas ou peu et n'a pas accès à la toilette, je trouve qu'elle a les joues encore bien grasses, les sourcils bien épilés, et la peau bien maquillés sur la photo.

      Effectivement, ya encore du chemin a faire pour atteindre le niveau d'auschwitz, qui, j'imagine, est ton point de reference principal, ainsi que ton objectif principal.

      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

      • [^] # Re: Oubli.

        Posté par (page perso) . Évalué à -8.

        Pour terminer, pour une femme qui ne mange pas ou peu et n'a pas accès à la toilette, je trouve qu'elle a les joues encore bien grasses, les sourcils bien épilés, et la peau bien maquillés sur la photo.

        Effectivement, ya encore du chemin a faire pour atteindre le niveau d'auschwitz, qui, j'imagine, est ton point de reference principal, ainsi que ton objectif principal.

        Sérieusement ? L'accusation suprême, direct, juste parce qu'il ne croit pas à cette publicité ?
        Son "objectif principal" serait de faire crever des gens de faim dans des camps ? C'est pas toi qui parlait d'appel à la haine l'autre fois ? Et les autres, vous lisez avant de pertinenter, ou c'est juste l'arc-réflexe ?
        Puisque tu dénonces les copains à la police, je prends sur moi de te dire que je trouve tes messages inconvenants, pauvrement argumentés et surtout insultants (et bourrés de fautes : On dit "Auschwitz" BTW, des humains sont morts là-bas, donc si tu pouvais arrêter de t'en servir comme insulte à tous les coins de forum - et y mettre une majuscule - merci pour leur mémoire) éructer "faf" à chaque fois qu'on ne pleurniche pas dans ton sens, sans se soucier des conséquences, ça marche comment pour toi jusqu'à présent ?

        Tu te comportes de façon minable, réactionnaire et mononeuronale, je te le dis directement.

        Mauvaise attitude, changer attitude. Le reste viendra, tu verras.

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 01/10/13 à 14:28.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Oubli.

            Posté par (page perso) . Évalué à -7. Dernière modification le 30/09/13 à 21:52.

            je ne suis pas guide par la haine,

            Oui oui c'est très clair en effet, seuls l'esprit de concorde et la bienveillance guident tes pas, dans un concert de pondération et de remise en question documentée.

            Ton post ultra-violent et ordurier comporte 3 insultes et une diffamation (sans aucune argumentation à l'appui de tes attaques ad hominem, zéro, tu hurles des horreurs gratos et tu t'auto-congratules, c'est vraiment pathétique) tu sais qu'on n'est plus dans la cour de récré ? Fais lire ton post à un pote avocat, il va te donner des conseils d'écriture ; tu as bien un ami avocat non ? Tu devrais ;)

          • [^] # Re: Oubli.

            Posté par . Évalué à -8.

            Courage camarade, ton combat pour le bien triomphera des forces du mal néofascistoïdes avec initiation en cave à coup de botte de para et prière en latin à Hitler, habillé d'un collier de knack's goût fumé et d'une soutane couvrant pudiquement un petit enfant (palestinien de préférence) occupé entre ces jambes velues.

            Gros troll va. :-)

    • [^] # Re: Oubli.

      Posté par . Évalué à 5.

      Pour terminer, pour une femme qui ne mange pas ou peu et n'a pas accès à la toilette, je trouve qu'elle a les joues encore bien grasses, les sourcils bien épilés, et la peau bien maquillés sur la photo.

      Dans la légende

      Nadedja Tolokonnikova dans le camp de Mordovie, il y a quelques mois.

      Sur un lien au hasard, je vois qu'un prisonnier US a perdu 11 Kgs en 20 jours.

      Combien tu crois qu'on pourrait éventuellement perdre en camp de travail, avec son régime alimentaire (et sa grève de la faim) en quelques mois (2 ? 6 ? 10 ?).

      Le FN est un parti d'extrême droite

  • # Pour aller un peu plus loin

    Posté par . Évalué à 4.

    Je vous recommande vivement de lire le Vertige d'Evguenia Guinzbourg

    80 ans les séparent et pas de grand changement dans les camps de travail russes…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Evgu%C3%A9nia_Guinzbourg#Le_Vertige

  • # Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

    Posté par . Évalué à -10.

    Pour comprendre le phénomène "Pussy Riot", son origine, ses (vrais) enjeux : http://www.youtube.com/watch?v=nRWAR6TplTo

    • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

      Posté par . Évalué à 6.

      Merci pour le titre du commentaire. Sans ça, j'aurais risqué de cliquer sur ce lien !

      LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

      • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

        Posté par . Évalué à -7.

        Sympa ton ouverture d'esprit.

        En tout cas Soral a raison, c'est musicalement de la merde : http://www.youtube.com/watch?v=toQcVQAwI-o

        C'est juste des jackass féministes qui devrait arrête la crocodile. Et ce serait pas étonnant que des mecs pétés de flouse soient derrières, comme les Femen.

        http://www.liberation.fr/monde/2013/09/04/viktor-sviatski-un-manipulateur-dans-l-ombre-des-femen_929389

        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

          Posté par . Évalué à 2.

          Sympa ton ouverture d'esprit.

          Y'a une différence entre être ouvert d'esprit, et avoir des courants d'airs.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

            Posté par . Évalué à -6.

            Ça c'est le l'argumentation ! Bravo.

            Vas-y reste enfermé dans tes préjugés. Et surtout n'écoute rien d'autre. On dirait un vieux curé qui a peur de perdre la foi en lisant Renan…

          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

            Posté par . Évalué à -10.

            D'ailleurs ça serait cool que t'arrête de faire l'amalgame Linux - communisme comme dans ton avatar. Linux n'est pas un OS d'assassins de masse au nom de la « lutte contre le fascisme ».

            http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=40074
            http://en.wikipedia.org/wiki/The_Soviet_Story

            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

              Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 30/09/13 à 17:00.

              Vas-y reste enfermé dans tes préjugés. Et surtout n'écoute rien d'autre. On dirait un vieux curé qui a peur de perdre la foi en lisant Renan…

              Je connais Soral et ses thèses. Je ne vais pas en reprendre, non merci.

              D'ailleurs ça serait cool que t'arrête de faire l'amalgame Linux - communisme comme dans ton avatar. Linux n'est pas un OS d'assassins de masse au nom de la « lutte contre le fascisme ».

              D'ailleurs, ce serait bien si tu pouvais te greffer un sens de l'humour.

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                Posté par . Évalué à -8.

                C'est quoi le truc drôle dans ton avatar ?

              • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 30/09/13 à 19:24.

                Je connais Soral et ses thèses. Je ne vais pas en reprendre, non merci.

                Pas moi. Et j’ai bien rigolé en découvrant ses « thèses ». J’imagine que selon ce neonazi, les Pussy Riot entrent dans la même catégorie que les Femen, à savoir des « possédées », « sataniques » constituant le « petit personnel du diable », et faisant probablement partie de l’« œuvre des Sociétés secrètes » des « puissances occultes », c’est à dire « faisant le tapin pour le satanisme mondialiste [et] pour la haute élite maçonnique ». Rien que ça !

            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

              Posté par . Évalué à 2.

              La croix gammée est interdite en Allemagne. Par contre, les anciens symboles communistes y sont toujours autorisés, en Allemagne de l'Est comme en fait dans la quasi-totalité voire la totalité des pays anciennement communistes. J'ai même vu une affiche pour un parti politique toute rouge avec une étoile jaune, un marteau et une faucille en Albanie, un pays qui a pourtant bien vécu le communisme le plus dur jusqu'à la fin.
              Faut croire que même les gens qui ont vécu sous les deux régimes pendant leur vie font une distinction. Mais ça ne doit pas t'empêcher d'être plus royaliste que le roi, hein.

              LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

              • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                Posté par . Évalué à -8.

                T'as raison, les morts n'ont pas la même valeurs, suivant que tu sois vainqueur ou vaincu.

                • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je ne sais pas trop qui est censé être vainqueur et vaincu dans le cas de l'Allemagne. J'ai l'impression que tu dis que contrairement aux nazis, les communistes auraient vaincu en Allemagne. Pourtant, moi j'ai l'impression que c'est l'Allemagne de l'Ouest qui a absorbé l'Allemagne de l'Est et pas l'inverse, et que le régime allemand n'est pas exactement communiste. Ensuite, je peux me tromper, hein !

                  LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                  • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                    Posté par . Évalué à -3.

                    Tu compare Yalta et la chute du rideau de fer. Ça n'a rien à voir. Les situations et les conséquences étaient complètement différente, ce qui explique la différence de traitement des deux totalitarisme.

                    Mais merci de donner une blancheur à l'URSS. On croit rêver… même Poutine paraît modéré à côté de l'URSS !

                    • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Bon, bah alors faut croire que tu sais pourquoi est-ce que les gens réagissent différemment entre un type qui se ballade avec un marteau et une faucille et un type qui se ballade avec une croix gammée : c'est parce que Yalta et la chute du rideau de fer, ça n'a rien à voir !
                      C'est pour ça que l'avatar de xcomcmdr ne choque personne. Sauf toi, évidemment.

                      LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                      • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                        Posté par . Évalué à -3.

                        La différence, c'est la dénazification, à l'opposé du silence sur les crimes de l'URSS, de Cuba, de la Chine communiste, de la Corée du nord, des Kmher rouges, etc.

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par . Évalué à 6.

                          à l'opposé du silence

                          Mais de quel silence tu parles exactement ?
                          Tout le monde est au courant pour les morts causées par les régimes dont tu parles, on m'en parlait déjà pendant mes cours d'histoire.

                          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                            Posté par . Évalué à -4.

                            On fait un énorme travail de mémoire sur les crimes du nazisme. Rien n'est fait sur les crime du communisme. On dissout les groupuscules violents néo-nazi et pas les même en communistes.

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par . Évalué à 6.

                              Si des groupes Staliniens proposaient des pogroms ou des envois dans des camps de travail, ils seraient dissous.
                              Mais je remercie le législateur de ne pas faire les mêmes amalgames que toi entre des idées et des dictatures qui ont utilisé ces idées.

                              En revanche tes propos sont très limites, c'est quasiment de la diffamation, j'espère que la modération très stricte¹ de linuxfr ne laissera pas passer ça !

                              ¹: pour une définition de "stricte" qui reste manifestement à définir…

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par . Évalué à 7.

                              On fait un énorme travail de mémoire sur les crimes du nazisme. Rien n'est fait sur les crime du communisme.

                              La différence, c'est qu'il y a beaucoup de nazillons qui se réclament d'Hitler.

                              Il n'y a pas beaucoup de communistes qui se réclament de Staline ou de Mao.

                              Pour caricaturer, les néo-nazi (les identitaires en novlange) aspirent aux même choses (pas bien les juifs et les pédés) et vont un peu plus loin (arabes, musulmans, etc.).

                              Alors que globalement les communistes souhaitent plutôt des trucs moins stigmatisant, genre la fin du capitalisme ou une meilleure distribution des richesses, suivant les différents mouvements.

                              Donc oui, important de sensibilier aux dangers du nazisme. Un peu plus que de sensibiliser aux dangers du stalinisme (!= communisme, contrairement à ce que ton cerveau haineux te laisse penser), même si le stalinisme a fait plus de mort.

                              Le FN est un parti d'extrême droite

                              • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                Posté par . Évalué à -3.

                                stalinisme != communisme

                                Pourquoi ? Quelle est la doctrine particulière de Staline ? En quoi contredit-elle le communisme ?

                                Engels lui même préconisait l'extermination de peuples entiers. Est-ce bien différent ? Y'en a un qui fait ce que dit l'autre. Je ressort le même texte :

                                Ces survivances d'une nation impitoyablement piétinée par la marche de l'histoire, comme le dit Hegel, ces déchets de peuples deviennent chaque fois les soutiens fanatiques de la contre-révolution, et ils le restent jusqu'à leur extermination et leur dénationalisation définitive; leur existence même n'est-elle pas déjà une protestation contre une grande révolution historique ?

                                La conflagration générale qui alors s'ensuivra amènera l'éclatement de cette ligue séparatiste et fera disparaître jusqu'au nom de ces petites nations obstinées…

                                La prochaine guerre mondiale ne se contentera pas de balayer de la surface de la terre des classes et des dynasties réactionnaires, mais aussi des peuples réactionnaires tout entiers. Et cela aussi, c'est un progrès.

                                http://www.marxists.org/francais/engels/works/1849/01/fe18490113.htm

                                ton cerveau haineux

                                C'est sensé être un argument ?

                                • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                  Posté par . Évalué à 6.

                                  stalinisme != communisme
                                  Pourquoi ? Quelle est la doctrine particulière de Staline ? En quoi contredit-elle le communisme ?

                                  Le communisme passe par la dictature du prolétariat. Le stalinisme promeut le culte du leader.

                                  Tu ne vois pas en quoi c'est contradictoire ?

                                  ton cerveau haineux

                                  C'est sensé être un argument ?

                                  C'est censé être « censé » et non « sensé », qui n'est pas sensé.

                                  Et non, ce n'est pas un argument, c'est juste une constatation. Que tu te serves du communisme dans un contexte franco-centré pour dire que finalement, la nazisme c'est pas pire, ça me fait un peu vomir.

                                  Je peux me tromper, je ne suis pas très au fait des mouvements communistes (ou apparentés) en France, mais je ne vois pas Mélanchon ou Besancenot prôner un génocide.

                                  Et même si c'était le cas, ils ne sont pas à 25% aux élections. Donc si on devait vraiment hiérarchiser les dangers, comme tu sembles le dire, je serais plus préoccupé par les fachos.

                                  Le FN est un parti d'extrême droite

                                  • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                    Posté par . Évalué à -4.

                                    Le communisme passe par la dictature du prolétariat. Le stalinisme promeut le culte du leader.

                                    Donc tuer en masse avec un comité de salut public c'est bien. Mais si c'est avec un culte du leader, c'est mal ? Tout cela reste des querelles de chapelles dans le communisme. C'est substance ce que dit Engels de la Commune de Paris, qui a aussi sa dose de sang sur les mains.

                                    Et non, ce n'est pas un argument, c'est juste une constatation.

                                    Quel est le rapport entre le sentiment de haine et l'opinion que ces deux totalitarismes sont meurtriers ? À part te placer sur une position morale plutôt que de débattre sur les idées, je ne vois pas l'intérêt.

                                  • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                    Posté par . Évalué à 0.

                                    C'était peut-être pas l'idée de l'année de continuer à te prendre la tête avec lui là-dessus :)

                                    Enfin moi je dis ça, je dis rien…

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par . Évalué à 5.

                              Ben la difference c'est que l'extermination de 75% de la population mondiale est au coeur du nazisme. Une fois que t'as enleve ca, il reste plus grand chose.
                              Le communisme reste une these majoritairement économique. Que Staline et Pol Pot ait ete des bourreaux sanguinaires ne fait pas du communisme une doctrine violente pronant l'extermination de la plupart des humains.

                              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                              Rien n'est fait sur les crime du communisme.

                              Lesquels?
                              tu confondrais pas un truc qui n'a rien à voir avec le communisme (le fait que des dirigeants ai utilisé du communisme pour arriver à leur fins ne fait pas du communisme la source du problème) avec l'idéologie même du mouvement (comme le nazisme qui dit explicitement que sa doctrine est d'élimer)?

                              Que tu arrives à me faire défendre le communisme, chapeau…

                              • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                Posté par . Évalué à -5.

                                Lit Engels, lit Babeuf, rien que ça. Tu verra que la doctrine communiste dit explicitement d'exterminer les opposants politiques et des peuples entiers. Je te laisse le soin de retrouver les sources que j'ai abondamment cité dans mes autres commentaires.

                                L'analyse économique et sociale de Marx est excellente. Mais la solution communisme est juste une réactions utopiste et meurtrière à une injustice existente.

                                Comme disait Coluche : Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'Homme par l'Homme. Et bien le communisme, c'est l'inverse !.

                                • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                                  Tu verra que la doctrine communiste dit explicitement d'exterminer les opposants politiques et des peuples entiers.

                                  "Le terme de communisme (du Latin communis – commun, universel) désigne, dans son sens théorique initial, l'idéal d'une société sans classes et d'une organisation sociale sans État ni monnaie, où la propriété privée serait abolie, au profit de la communauté des biens matériels"

                                  Pas d'extermination explicite.
                                  Ce n'est pas parce que la plupart des regimes communistes (et que ça ne dérangerait pas Mélenchon) ont extérminé que ça en fait une volonté de la doctrine communiste.

                                  Par contre :
                                  "Le nazisme est le seul type de fascisme incorporant à la fois racisme biologique et antisémitisme. Cette vision du monde reprenait la division hiérarchique de l'espèce humaine en races, hiérarchie au sommet de laquelle elle situait la « race aryenne »."

                                  Voila…
                                  2 commentaires où je me vois défendre le communisme, que je déteste à cause de sa définition et non pas à cause de ce que tu inventes, tellement tu racontes n'importe quoi sans rien connaitre à la définition des mots, tu es dur avec ma "morale".

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Alors, arrête-moi si je me trompe, mais la chute du mur de Berlin puis la chute de l'URSS, elle s'est faite sous la pression populaire, non ? Et les Allemands de l'Est, ils n'avaient pas besoin d'une « décommunistation » pour entendre parler des crimes que leur ancien gouvernement avait commis dans leur pays, si ? Ou alors, c'est une autre possibilité, ils n'étaient pas du tout au courant de ces crimes et ils ont décidé qu'ils en avaient marre du communisme parce que le rouge n'allait pas avec la couleur de leurs rideaux, peut-être.

                          LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                            Posté par . Évalué à -2.

                            Oui, c'est la différence. La chute de l'URSS ne s'est pas faite dans la guerre comme la chute du nazisme. D'ailleurs, le communisme est ultra-minoritaire dans les pays du feu pacte de Varsovie. Mais en France, on ferme les yeux.

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Comme par exemple en Ukraine où les communistes n’ont fait qu’à peine plus de 13% aux dernières élections législatives.

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Alors tu veux dire que les régimes politiques restent plus populaires s'ils sont jeté à bas par leur propre population que quand ils sont destitué par des « sauveurs » étrangers ?
                              Ok, si tu le dis.

                              LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

          Posté par . Évalué à -1.

          Désolé, j'ai déjà formé mon opinion sur Soral, et elle n'est pas exactement bonne. Au point que je n'ai aucune envie de l'écouter. Je suis juste islamophobe (comme tout bon laïcard progressiste de merde devrait l'être, quoi), moi, pas facho !

          Ensuite, si t'aimes pas le punk, c'est ton problème. Tu préfères peut-être les vieilles salopes, ceci dit.

          LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

            Posté par . Évalué à 0.

            Je suis juste islamophobe

            Ca me pique les yeux…

            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

              Posté par . Évalué à 1.

              Je sais.

              LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

              • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                Posté par . Évalué à 4.

                Je suis très curieux ces derniers temps, va-t-en savoir pourquoi, mais bref : en tant que «bon laïcard progressiste de merde», ta phobie est-elle également stimulée par toutes les religions, ou est-elle sélective, et déclenchée particulièrement par l'Islam ? Autrement dit : te qualifierais-tu aussi nonchalamment de christianophobe, de judéophobe (ces mots m'ont l'air de néologismes relativement chargés et suspects, mais je n'ai pas trouvé mieux, donc j'ose espérer que tu en comprendras l'esprit), etc. ? Et dans le cas d'une réponse négative à cette dernière question, pourquoi pas ?

                • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Par toutes les religions (ou en tout cas par toutes celles que je connais assez bien), oui, mais à des degrés différents. Par exemple, entre le jainisme et l'Islam, il y a une belle marge. et même au sein d'une grande dénomination religieuse, il peut y avoir une sacré différence entre les différentes sous-catégories.
                  Mais oui, christianophobe et judéophobe, sans problème ! D'ailleurs, ça fait un moment qu'il n'y a plus de tabou sur la christianophobie, et la judéophobie… bah, difficile de se rendre compte, je n'ai jamais vu personne critiquer et attaquer en profondeur la religion juive. S'attaquer aux « affreux sionistes qui contrôlent le monde via les banques », ça, oui, mais noter toutes les incongruités sans nom qu'on trouve dans la cacheroute, y a plus personne.
                  Et toi, es-tu islamophobe, christianophobe, judéophobe, et pourquoi ? À mon tour d'être curieux !

                  (Accessoirement, j'avais aussi envie de voir si mon message allait être aussi inutilé que le sien, pour le moment ça a l'air bien parti !)

                  LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                  • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ok.

                    Et toi, es-tu islamophobe, christianophobe, judéophobe, et pourquoi ? À mon tour d'être curieux !

                    En tant qu'athée, les manifestations religieuses de toutes sortes me font souvent tiquer, mais comme je ne suis pas pour autant militant, ça ne va généralement pas au-delà d'un léger agacement, et parfois même excite simplement ma curiosité.

                    • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                      Posté par . Évalué à 2.

                      En tant qu'athée […]

                      Vous semblez¹ dire qu'être athée (ou être laïc) c'est être contre les religions, comme si être ne pas être programmeur serait être contre tous les langages de programmation.

                      Ce n'est pas parce que l'on ne crois pas que l'on a une quelconque phobie ou que l'on s'oppose aux religions.

                      ¹ : il faut noter que je ne fais que souligner un éventuel amalgame malencontreux que certains pourraient faire. Je souligne qu'il n'y a pas d'opposition systématique et encore moins de phobie (ça me semble fort dommage d'ailleurs)

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                        Vous semblez dire qu'être athée (ou être laïc) c'est être contre les religions, comme si être ne pas être programmeur serait être contre tous les langages de programmation.

                        Ce n'est pas parce que l'on ne crois pas que l'on a une quelconque phobie ou que l'on s'oppose aux religions.

                        En fait, il me semble qu'être athée est une sorte de religion : on a la croyance de l'inexistence de de dieu. À comparer au fait d'être agnostique, à savoir ne pas avoir de croyance du tout.

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Joli, mais tu répond à coté. Ce n'est pas parce que l'on crois en l'inexistence de dieu que l'on s'oppose aux religions. Il y a une différence entre un athéisme militant et « privé ». Tu as raison de comparer ça au théisme, certains veulent apporter leur vérité au monde alors que d'autres se contentent de l'avoir sans chercher ni à la cacher ni à la répandre.

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                            Posté par . Évalué à -4.

                            Ave,

                            Personnellement, en tant que chrétien, ça ne me gêne pas que des athées parlent de leurs convictions et portent la contradiction aux religions. Au contraire.

                            Ce qui me gêne, c'est l'attitude dogmatique de certains athées. Elle vaut celle de certains croyants (les torquemadas, les ayatollah, etc.). Les religions n'ont pas le monopole du dogmatisme. Je pense que ce qui tu appelle militant correspond à ce que j'appelle dogmatisme. Partir du principe qu'on connait parfaitement La Vérité et que les autres doivent s'y soumettre. Confondre sa connaissance de la Vérité (forcément partielle) et la Vérité elle-même. Confondre la connaissance de l'autre de la Vérité (forcément partielle également) avec l'erreur. On est loin de la sagesse.

                            C'est tentant de ne mettre que les religions et toutes les religions dans la case du dogmatisme.

                            Dans le cas de la religions catholique, c'est clairement défini dès les origines, que la foi ne s'impose pas par la force. Jésus et les apôtres sont sans équivoques dessus. C'est d'ailleurs le sujet de la fameuse conférence de Benoît 0x10 à Ratisbone : la raison et la foi doivent s'accorder sinon la violence n'est pas loin.

                            Ça ne veut pas dire qu'on pense être dans l'erreur. Ça ne veux pas dire qu'on n'a pas envie de le partager avec les autres. Mais ça veut dire qu'on n'a pas à condamner les autres, ni à les forcer à croire (ce qui est un non-sens).

                            Pour le croyant il y a la question de fond qui est : si je pense qu'un tel va en enfer, même s'il n'y croit pas, qu'est-ce que je fait ?

                            Je pense, en m'inspirant de l'exemple des saints, qu'il faut d'abord distinguer son discernement du jugement final. Si je pense qu'il va en enfer, c'est toujours Dieu que condamne in fine ou plus exactement entre la personne et Dieu (Ça c'est du curé d'Ars). Ensuite, je dois comprendre la motivation de fond de l'autre, avoir toujours un préjugé positif sur la personne : elle veut bien faire (Ça, c'est de Saint Ignace de Loyola). Enfin, si on veut le convaincre de mieux, l'exemple, la raison et la douceur dans les paroles sont les seuls vrais moyens (ça c'est du Saint Ignace et du Benoît XVI).

                            Donc ça ne sert à rien de dire tu vas en enfer ou fasco ou c'est haram ou tes idées sont nauséabondes et haineuse. Ça tue tout dialogue, ça enferme les uns et les autres sur leurs convictions. En un mot, ça troll.

                            Voilà. Mes 2 sous sur le dialogue inter-religieux, inter-philosophies, inter-politique, etc.

                            PS : Je dis ça, mais je reconnais être un sacré trolleur :-)

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par . Évalué à -1.

                              Je pense que ce qui tu appelle militant correspond à ce que j'appelle dogmatisme. Partir du principe qu'on connait parfaitement La Vérité et que les autres doivent s'y soumettre.

                              Le dogme ce n'est que la première partie de ta seconde phrase (« Partir du principe qu'on connaît parfaitement La Vérité »), le fait de croire que l'on connaît la vérité, moi ça ne me dérange pas. Le militantisme permet d'exprimer clairement que je parle de la seconde partie (« que les autres doivent s'y soumettre »).

                              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                          on a la croyance de l'inexistence de de dieu.

                          Tout comme on a la croyance que la licorne rose invisible est à côté de toi.

                          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                            Posté par . Évalué à -2.

                            Des 2 cotés, on a une affirmation d'existence ou d'inexistence. Que certains soient comme St Thomas (et ne croient que ce qu'ils voient) et d'autres crois par des faits inexplicables, ne change pas grand chose à l'aplomb utilisé pour affirmer des choses.

                            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                              des 2 cotés, on a une affirmation d'existence ou d'inexistence.

                              Réfléchit de nouveau à l'exemple…
                              Affirmer ne pas croire que ça existe != affirmer croire que ça n'existe pas.
                              Ben oui, quand on me dit que la licorne rose invisible existe, j'attends qu'on me le démontre plutôt qu'on me dise "si si, je te jure elle existe" comme si ça rendait la chose vraie.

                              quelque soit la façon dont les croyants (de quoi?) veulent faire croire aux autres qu'il y a une "affirmation d'inexistence". Mais bon, rien de nouveau dans les gens qui veulent absolument faire croire que les autres parlent d'affirmation d'inexistance pour se cacher l'illogisme de leurs croyances.

                              Question con : penses-tu que la licorne rose invisible existe? n'existe pas? agnostique sur la licorne rose invisible? Même question pour les éléphants bleus et le Monstre en Spaghetti Volant.

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par . Évalué à 5.

                          L'inexistence de dieu(x), ça n'a pas grand sens en dehors d'une religion quelconque. Parce que toutes les définitions de dieu(x) sont directement liées à une religion en particulier. Sans cela, on est bien mal en point quand il s'agit de donner une définition générique et précise de la différence entre dieu(x), et simple créature très puissante ou à l'origine de l'univers.

                          Mais la meilleur citation à ce propos que je connais, je la tiens de Lovecraft :

                          All I say is that I think it is damned unlikely that anything like a central cosmic will, a spirit world, or an eternal survival of personality exist. They are the most preposterous and unjustified of all the guesses which can be made about the universe, and I am not enough of a hair-splitter to pretend that I don't regard them as arrant and negligible moonshine. In theory I am an agnostic, but pending the appearance of radical evidence I must be classed, practically and provisionally, as an atheist.

                          Je me retrouve là dedans. Oui, en toute rigueur, je devrais être agnostique, mais en toute rigueur, je devrais aussi mettre en doute l'existence de la Chine, aussi. Après tout, je n'ai aucune preuve que la Chine existe, et je n'ai aucun moyen d'en avoir la preuve. Même si je crois y aller, mes yeux et mes oreilles peuvent me mentir, je ne suis peut-être qu'un prisonnier de «la matrice». C'est a peu près aussi crédible que les religions que je connais, voire plus.

                          LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                      • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Apprécier un langage de programmation ne veut pas dire nier les avantages d'un autre langage, et on peut sans soucis en utiliser plusieurs.
                        Par contre, dans le cas de religions qui se contredisent entre elles, une seule peut être vraie (au maximum, on peut aussi se retrouver avec aucune qui ne le soit, bien sûr !).
                        C'est toute la différence.

                        LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                          Apprécier un langage de programmation ne veut pas dire nier les avantages d'un autre langage, et on peut sans soucis en utiliser plusieurs.
                          Par contre, dans le cas de religions qui se contredisent entre elles, une seule peut être vraie

                          Faux.

                          Les trois grandes religions monothéistes, loin d'être incompatibles entre elles, se réfèrent au contraire l'une à l'autre.

                          La Torah est le premier texte monothéiste connu.
                          Les Évangiles, relation de la parole du Christ par ses apôtres, cite la Torah et la confirme dans les points cardinaux.
                          Le Coran, qui mentionne même plus souvent Jésus et Moise que Mohammed, commente respectueusement (le mot est faible) les deux textes précédents en affirmant des principes parfaitement compatibles.

                          C'est pour la théorie.

                          En pratique, c'est la même chose : demande à un catholique ou un musulman ce qu'il pense d'un juif orthodoxe, et vice-versa, et observe la profondeur de leur respect mutuel. Oui oui je sais, la TV dit le contraire. Le monde musulman est plein de cimetières juifs, de synagogues, d'églises catholiques, entretenus, fréquentés, profondément respectés sans seulement que la question se pose, mais ça n'intéresse personne de parler de ça.

                          Le concept de guerre (intrinsèque, consubstantielle et permanente) des trois religions est un mensonge bien pratique pour, par exemple, en imposer une quatrième, qui elle, serait débarrassée du tabou suprême (mais d'aucun autre attribut de la spiritualité, voire) : la mise au ban de l'usure, entrave au marché, qui comme chacun sait, est le vrai garant du bonheur de l'homme.

                          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Les trois grandes religions monothéistes, loin d'être incompatibles entre elles, se réfèrent au contraire l'une à l'autre.

                            Faux.
                            L'islam prétends bien venir « rectifier les erreurs » du Christianisme et de sa Bible modifiée et pervertie par les hommes, mais la troisième religion monothéiste en terme d'adepte ne croit ni en la Bible, ni en le Coran, ni en Mahomet ou Jésus ou Moïse en tant que prophète. Désolé, essaie encore, petit.
                            (Oh, oui, tu peux chercher rapidement sur Wikipédia pour trouver l'information qu'il te manque pour comprendre ce paragraphe, lol)

                            Voila pour la théorie. Maintenant, la pratique, c'est que même les ahmadis en prennent plein la gueule de la part des autres musulmans, alors bon, faut pas non plus tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Oh, je sais, bien entendu, tout ça c'est la conspiration des méchants, ça n'arrive pas en VRAI avec les VRAIS musulmans, les VRAIS chrétiens et les VRAIS juifs. LOLOLOL.

                            Mais en fait, je me demande quel est l'intérêt de discuter avec un type qui exclu de facto la troisième et la quatrième plus grandes religions de la discussion par nombrilisme. Je crois que ma chaise a plus de réflexion, à ce niveau là.
                            J'espère bien que plus personne ne va m'ennuyer avec cette putain de tarte à la crème sur « Les trois religions de mon nombril prétendent toutes dériver les unes des autres, donc elles ne se contredisent pas entre elles (\facepalm) et les autres ne méritent même pas qu'on acquiesce qu'elles existent ».

                            LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par . Évalué à -1.

                              Complètement d'accord sur les divergences des trois monothéismes qui ne sont pas simples à faire cohabiter (cf. la Palestine…).

                              Néanmoins, les religions n'ont pas le monopoles de la division :-). Les communistes se tapent bien entre eux aussi (Che, Trotsky, etc. et aujourd'hui met ensemble Mélanchon, Duflot et Besancenot). Je veux dire que c'est pas étonnant que les Hommes se divisent. Ça rejoint mon commentaire sur le dogmatisme. Souvent, le problème n'est pas tant la différence d'idée que la différence de posture : j'ai raison et tu dois suivre mes idée. La politique et la religion sont infestées de personnes ayant cette posture. :(

                              Mais en fait, je me demande quel est l'intérêt de discuter… Je crois que ma chaise a plus de réflexion…

                              Ça serait bien d'arrêter de considérer les autres comme des sous-merde :/

                              • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                Posté par . Évalué à 0.

                                Je me suis peut-être légèrement laissé emporter par ma verve, mais c'est d'avoir trop souvent subit ce nombrilisme méphitique.

                                LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                                • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                                  s/verve/ferveur

                                  Dans la mesure où la foi t'inspire de la phobie (que tu nuances en degrés, apparemment c'est une phobie canalisée, raisonnée, c'est bien) on va avoir du mal à discuter.

                                  C'est marrant comment ceux qui posent en adversaires de la foi présentent souvent plein d'attributs du fanatisme religieux : Obsession du fait religieux, volonté de faire taire le contradicteur en hurlant des d'anathèmes (limite Tourette pour certains) perpétuation de mensonges en pleine lumière jusqu'à ce qu'il deviennent presque à moitié vrais… Avec en prime, des incohérences de discours inédites.

                                  J'avançais l'idée simple que Dieu protège les hommes au niveau systémique, et que ça ne plait pas du tout au marché qui a inventé… Une autre religion. Mais tu as préféré ricaner en balançant des incohérences, la phobie sans doute.

                                  Pour le reste, si ton nombril est vraiment malodorant, tu devrais consulter : C'est peut-être sérieux.

                  • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                    Posté par . Évalué à -5.

                    Bel étalage de haine. Bravo.

                    Et au passage évite de réduire le punk à quelques groupes haineux comme tu viens de te définir. J'aime le punk mais pas la haine. Et dans le cas des Pussy Riot ni la musique ni les paroles ne valent la peine.

                    • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                      Posté par . Évalué à 5.

                      J'aime le punk mais pas la haine.

                      De quel punk tu aimes ? parce que le punk, c'est l'énergie de la jeunesse pour crier sa haine de la société. du punk, sans haine, ca n'existe pas.

                      es sex pistols criaient "God save the queen / It's a fascist regime / They made you a moron / A potential H-bomb" c'est de la haine. Ils n'ont pas fait de goulag.

                      C'est ce qui doit différencier les UK de la Russie.

                      Et dans le cas des Pussy Riot ni la musique ni les paroles ne valent la peine.

                      La plurialité des opinions, voilà le combat. La liberté d'expression vaut la peine d'être défendue. Qu'on soit néonazi ou punk.

                      C'est ma vision des choses. La discussion, toujours. Et se concentrer sur ce qui rapproche que ce qui oppose.

                      • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                        Posté par . Évalué à -2.

                        La discussion, toujours. Et se concentrer sur ce qui rapproche que ce qui oppose.

                        Complètement d'accord. Cf mon commentaire https://linuxfr.org/users/niconico/journaux/pussy-riot-lettre-du-camp-14-de-mordovie#comment-1489911 .

                        Néanmoins, les pussy riots ne sont pas vraiment dans le dialogues. Si ça se résumait à quelques vidéos youtube, ok. Mais violer des sanctuaires, abattre des crucifix, etc. c'est pas du dialogue. Je préfère largement les actions de la LMPT (banderolle sur la plage, Roland Garos, etc.), les entartages (comme ce cher BHL), etc. à l'actions des Pussy Riot, Femen, etc. Le coup du chantier de la mosquée par les identitaires est également contestable. À leur décharge, c'est un chantier, c'est moins sacré que le sanctuaire terminé. Néanmoins, ce n'est pas du dialogue.

                        Comme tu le dis toi-même, on est dans l'expression de la haine. Haine qu'on condamne à l'extrême-droite mais que tu semble justifier pour la jeunesse punk.

                        Pour revenir sur le punk, je dirait que je suis d'une école très minoritaires plutôt influencé par le Garage Rock et où la contestation s'exprime plus par l'humour et l'autodérision (quitte à être cynique) que par la haine. Mais c'est clairement ultra-minoritaire dans le punk, je pense à Patti Smith ou Nerf Herder.

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par . Évalué à 3.

                          On est dans l'expression de la haine. Haine qu'on condamne à l'extrême-droite mais que tu semble justifier pour la jeunesse punk.

                          Le punk est un moyen de d'auto-défense contre un système qui brime. (les UK des années 70 ou la Russie d'aujourd'hui) et c'est une violence dans la musique, dans l'expression de leur art (danse…) mais pas ou peu de violence physique envers autrui contrairement à l’extrême-droite.

                          Les pussy riots sont de cette mouvance extrémiste vis à vis des symboles, mais elles n'ont blessés personnes. Oui, ce n'est pas du dialogue, parce pour dialoguer, il faut déjà exister. Et qu'elles vivent dans une société qui les reconnait pas en tant qu'individu.

                          Alors, il y a des actions violences légitimes qui sont de celles qui mènent à la liberté. Mais la réaction des oppresseurs devraient inspirer le dégout.

                          Je suis plutôt de l'école Gandhi ou Nelson Mandela pour lutter contre l'injustice, mais ce n'est pas moi qui décide, et je ne peux condamner un esclave qui lutte pour se libérer.

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Comme tu le dis toi-même, on est dans l'expression de la haine. Haine qu'on condamne à l'extrême-droite mais que tu semble justifier pour la jeunesse punk.

                          Le côté punk est une réaction à l'oppresseur. Ici, il y a bein eu réaction envers un oppresseur, certes pas direct, mais indirect.
                          C'est clairement différent (mais ne justifie pas forcément) entre une réaction violente envers un oppresseur (ici, l'église orthodoxe qui traite la femme comme inférieure au point de ne pas avoir le droit à certains postes et les homos comme des malades mentaux) et un oppresseur qui oppresse uniquement par plaisir de faire chier son voisin pas comme lui.

                    • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Bel étalage de haine. Bravo.

                      Merci.
                      Je ne comprends pas trop pourquoi est-ce que tu qualifies les vieilles salopes de groupe haineux. Honnêtement, je pense que si ils rentrent dans ta catégorie « groupe haineux », alors la quasi-totalité des groupes de punk y rentre. Enfin, je suis tout intrigué d'entendre quels groupes de punk tu apprécies.

                      LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                      • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                        Posté par . Évalué à -4.

                        Ramones, un groupe haineux ? LOL !

                        • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Bah, en fait, je ne comprends pas trop en quoi ils sont moins un groupe haineux que les vieilles salopes. Va falloir que tu m'expliques.

                          LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                          • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                            Posté par . Évalué à -3.

                            L'étalage de haine, c'est de TA haine : islamophobe, christianophobe et tout ce qui touche à la religion. Je répondais à ton commentaire (cliquer sur le lien ^)

                            • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Excuse-moi, c'est moi qui ne doit pas être très intelligent. En effet, quand j'ai lu ça :

                              Et au passage évite de réduire le punk à quelques groupes haineux comme tu viens de te définir.

                              j'ai bêtement pensé que tu parlais des deux groupes de punks que j'avais cité. Mais en vrai, tu parlais de moi, c'est évident maintenant que j'ai cliqué sur le lien ^ !

                              LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                              • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                Posté par . Évalué à -3.

                                Pas de soucis, ça arrive à tout le monde. Je propose une entrée dans le suivit pour améliorer l'ergonomie de linuxfr. Elle est sous-adaptée aux trolls ! C'est la cause d'une perte d'énergie énorme ! :-P

                                • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Avec tout ça, je ne sais toujours pas ce que tu penses des vieilles salopes.

                                  LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

                  • [^] # Re: Pussy riot : l'analyse d'Alain Soral

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Histoire d'illustrer ce que je disais sur le tabou autour de l'islamophobie pas présent pour la christianophobie, on peut observer que ce message est actuellement noté à 5, alors que le message d'origine est lui à -2. À moins que ça ne soit dû aux gens qui n'ont pas survolé le lien pour voir l'adresse, ou qui n'aiment pas Jamendo, je ne saurais jamais !

                    LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

  • # ...

    Posté par . Évalué à 10.

    Il se trouve que la semaine dernière il y a eu un reportage Arte sur la Russie (les trucs du samedi soir pour ceux qui connaissent, et qui, accessoirement, n’ont pas de vie sociale :p). Un vrai reportage. Le sujet était un train dans le nord de la Russie, qui traversait des étendues enneigées pour rejoindre une zone d’extraction de gaz (pour l’Europe).

    Le topo : des conditions de travail très dures, des hommes seuls face à une nature difficile, mais bien payés, à en croire ceux qui y travaillaient. Le reportage a parlé aussi du peuple autochtone qui se fait emmerder par la ligne de chemin de fer (ça cause des problèmes vis-à-vis de leur mode de vie et tout, je n’ai plus les souvenirs suffisament précis…) et qui s’est fait envoyé balader par le gouvernement russe.

    Là les petits européens que nous sommes sont bien contents que la Russie soit autoritaire. Parce que bon… les Pussy Riot, c’est cool… parce qu’elles parlent pas du gaz…

    Voilà voilà…

    Dans le reportage, on a le droit au Russe un peu bourru qui vous sort un bon gros discours macho. Celui des vrai mecs, pas les gens de la ville (genre pas ceux qui sont traumatisé par un internat français), parce qu’avec la nature on ne (se) ment pas ; si on se raconte des histoires, on le paie cash et physiquement.

    Et puis… genre dix minutes plus tard, une bonne femme… qui vous sort un de ces discours féministes, court mais structuré : si elle part faire ce métier très difficile, c’est pour la paie. Genre celle qui permet l’indépendance financière, et donc qui lui permet d’envoyer balader les hommes, de pouvoir mener sa vie sans avoir à en répondre devant eux, etc.

    Bref. Tout ça pour dire que le féminisme en Russie est une réalité. Et que loin des agitations très médiatisée des Pussy Riot au militantisme calibré pour les médias de masse et à la provoc’ calculée, il y a un véritable féminisme russe qui n’a pas besoin des médias pour exister.

    ——

    Ceci dit. Encore et toujours les mêmes petits malins de service qui croient accéder à la politique à travers Soral, ses analyses si pertinentes et percutantes (messages aux petits malins : c’est de l’ironie).

    Mais bon… je suppose qu’Arte, c’est pas une référence de Soral, Soral lui ses références c’est Fr2, itélé. Juste Lol. On est tout de même dans une période bien obscurantiste pour qu’un pauv’ mec en mal de reconnaissance médiatique puisse faire passer ses élucubrations hallucinées pour des analyses politiques. Il fait peut-être illusion comparé à des Lenglet, Calvi et autres comparses du petit écran…

    Et ceci n’interdit pas d’être lucide concernant les conflits de basse intensité mené par les puissances, ambiance guerre froide et guerre de propagande “occidentale” contre russe, que je découvre à l’occasion (étant trop jeune pour avoir connu la véritable guerre froide… ça donne un modeste aperçu), genre Snowden qui se barre en Russie, et inversement.

    Mais voilà, si les Pussy militent de manière que je trouve extrêmement courageuse, elles sont pas mal monté en épingle et instrumentalisées, il ne faut pas se le cacher, pour alimenter l’ambiance russophobe de la période (Chypre n’est pas loin et on taira la révolution syrienne par respect pour les victimes).

    Là-dessus, y’a un Soral qui se pose comme une fleur pour instrumentaliser à son tour la nouvelle “guerre froide” comme il dit, afin de faire avancer ses idées sexistes et machistes.

    Je n’insisterai pas plus loin sur ses délires et autres paranoïas, jamais documentés, jamais sourcés, par ailleurs : sur le fond comme sur le forme c’est toujours aussi grisant de voir du Soral, un pauv’ type qui se prend vraiment au sérieux tout en alignant des énormités les unes après les autres. Merci pour le lien, c’est toujours un bon moment de franche rigolade.

    Tant que je suis, l’autre jour on m’a reproché d’avoir dit que le fascisme vient de la bourgeoisie. Ben voilà. Soral c’est l’exemple typique (tellement typique qu’il en devient caricatural) de ces bourgeois déclassés. Fondamentalement lui et ses groupies en partage les codes de classe : cette croyance profondément ancrée de la “sur-rationalisation” du monde. Grosso modo cette foi quasi religieuse aussi bien partagée par les complotistes que par les anti-complotistes de bas étage que le monde est régi par un ordre dont l’homme a le contrôle à un degré très élevé (qu’il soit scientiste comme on le rencontre en économie politique, ou carrément complotiste — avec toujours cette prétention à l’appel à la Raison — chez Soral).

    Fondamentalement le complotisme est une refuge réconfortant pour le bourgeois déclassé style Soral, face à une vérité beaucoup plus incommodante : celle que le monde serait avant tout régi par la bêtise humaine, l’opportunisme, tel manipulé qui croyait être manipulateur, etc.

    Ainsi les valeurs d’une société n’ont absolument rien d’un absolu, et c’est très évocateur lorsqu’il mentionne cette soit-disant Russie éternelle, orthodoxe&co.

    J’aime beaucoup la culture russe, à travers des auteurs comme Tolstoï, Dostoïevski (j’accroche moins) ou encore Gogol, ainsi que Tchaïkovski en musique (ou plus moderne, Stravinsky), tous représentatifs (peut-être moins Gogole) du syncrétisme propre aux Russes. Cette ouverture et ce que j’appelerai un certain appétit pour l’occident, dont les artistes précédemment cités sont évocateurs, est profondément ancrée dans la culture russe et ça date de plusieurs siècles en ce qui concerne la relation des élites franco-russe (impossible de retrouver la référence mais j’ai cru comprendre que cela a été fait sous l’impulsion d’un tsar, j’ai ceci par exemple).

    Donc le pauv’ boulet qui vient parler “d’ingérence étrangère”, ou encore laisse entendre que les élites françaises sont anti-russes alors qu’il suffit d’aller faire un tour sur le ministère des affaires étrangères pour se rendre compte du contraire, merci bien : c’est un mec qui globalement raconte des cracks, ne fait pas le moindre effort de recherche et de consultations de sources sérieuses (et encore, je suis loin, mais alors très loin de connaître sérieusement la Russie, mais disons que j’ai dépassé le stade… Fr2 et itélé:) et ne connaît rien à la Russie. Bref, du Soral égal à lui-même : il traîte Duflot d’idiote, il ferait mieux de se regarder dans un miroir.

    Enfin et pour terminer, sur le fond. Parce que là je rigole, mais il y a un discours de fond chez Soral, politiquement êxtremement structuré, avec cette hantise propre à la bourgeoisie de croire que les conflits de classe vont détruire la nation.

    Dans la petite vidéo mise en ligne au-dessus, il est absolument explicite : il s’agit, pour lui, de défendre l’union nationale face à des rapports de classes de plus en plus conflictuels. Et ça, avec le reste du discours sur la pauv’ aristocratie française, et l’armée son institution de refuge, cela s’adresse explicitement à la bourgeoisie et à l’aristocratie française, au catho tradi, &co. qui sont bien, bien présent ici aussi sur ce site (mais qui ont compris qu’il fallait être plus discrets et plus fins dans leur approche que les pauv’ soraliens de base qui sont juste les couillons de service).

    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à -6.

      Merci beaucoup pour ton commentaire !! :-) On peut pas pertinenter deux fois ??

    • [^] # Re: ...

      Posté par (page perso) . Évalué à -6.

      Soral lui ses références c’est Fr2, itélé. Juste Lol

      (…)

      c’est un mec qui globalement raconte des cracks, ne fait pas le moindre effort de recherche et de consultations de sources sérieuses

      You're full of it. L'essentiel de ce que j'ai lu du bonhomme est précisément sourcé (ce qui est rare, prends tes messages, au hasard) et il est parfois même l'éditeur du texte qu'il cite (j'ai la faiblesse de penser qu'il lit au moins les livres qu'il édite) et toi tu cites Arte.
      Et on dit des craques, au fait.

      Je résume ce que j'ai compris.

      Soral a tenté de faire de la politique (avec des fonds iraniens, semble-t-il, mais alors..? Des pays étrangers financent des partis politiques français? Noon) et s'est barré en constatant que ce n'est qu'un panier de crabes plein de fric (je cite libéralement).

      Aujourd'hui il n'a rien à vendre que ses bouquins, he apparently eats his own dog food (vins, produits du terroir, bidules divers, ça doit faire bosser un certain nombre de gens d'ailleurs) et fait un travail de journaliste / éditeur dissident où il n'y a que des coups à prendre (et il prend des coups, des vrais) tout le monde peut voir ses vidéos où il s'exprime clairement et donne les références de la plupart de ce qu'il évoque, et pour le reste invite à la recherche et à la réflexion (plutôt qu'à l'action, ça semble être un leitmotiv chez lui même). Dans la mesure où tout ça est visible et mesurable, tenter de faire trembler les foules à l'énoncé de son seul nom est extrêmement contre-productif, moi je dis ça, c'est pour ceux qui pensent sincèrement qu'un mec furax et lettré qui fait des vidéos est l'ennemi à abattre, choisissez une stratégie les gars.

      Note qu'il est attaqué nommément par des ministres d'état (qui donc appellent basiquement à ce qu'on aille lui casser la gueule, tout est normal) : S'il est si dangereux, alors ta réaction est un peu délétère, moi je trouve. Tu pourrais préciser la menace, comment la combattre efficacement, parce que tes ricanements du genre

      Je n’insisterai pas plus loin sur ses délires et autres paranoïas, jamais documentés, jamais sourcés, par ailleurs

      C'est un peu léger, si j'ai bien compris l'ampleur.

      Et s'il est si insignifiant, arrêtez de l'agiter comme un spectre pour en faire une sorte de gourou suivi par une horde d'adeptes lobotomisés, on dirait du guignol. Soral est visiblement un être humain comme tout le monde, fait des erreurs (mais dis-moi, t'en a jamais fait, toi ?) dit parfois quelques conneries et sa merde sent sûrement très mauvais. Ce que j'ai retenu de son message c'est : Ferme-la, tu as tort : Lis.
      Hardly dangerous, considering.

      Si j'ai bien suivi, il n'a strictement aucun programme politique, juste des pistes de réflexion, qui ont le mérite d'être publiques, au contraire de la plupart des think-tank qui savent ce qui est bon pour nous. Lire un bouquin n'a jamais fait de mal à personne.

      Mais continue à le traiter d’antéchrist, si ça te défoule.

      Moi ce que j'en dis ; avec des ennemis comme toi, il n'a certes pas besoin d'ennemis :)

      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        … D'amis, oui, bon.

      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Il y a un accent spécifique à imaginer quand tu changes subitement de langue dans tes commentaires ?

        À titre personnel j’y colle la voix d’Eddie Murphie dans Shrek.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.