Journal Linux fait même le café, en open-source et open-harware

Posté par . Licence CC by-sa
54
9
déc.
2011

Salut cher Journal !

Aujourd'hui, sans doute une excellente nouvelle pour tous les fainéants : une firme du fin fond de l'Allemagne (entre Paderborn et Bielefeld) vient de mettre sur le marché des petites briques encastrables qui ne sont que des microcontrôleurs qui peuvent asservir n'importe quel moteur ou lampe que vous mettrez au bout (entre 5 et 30 V environ, n'exagérons pas quand même). Des briques-extensions pour le wifi, pour de l'éthernet et pour un port série (RS485) existent.

L'intérêt essentiel ? Ça vous permettra d'asservir à moindre frais la machine à café de la cuisine à partir du salon (quoique l'asservissement risque de coûter plus cher que la cafetière, en plus de vous faire gagner des calories inutilement)

Des composants similaires existent sans doute déjà, mais ce qui m'a paru intéressant/particulier, c'est que :
- ces composants ne semblent pas encore excessivement chers (chaque brique coûte 40 €, à part un «master» qui coûte 30 €, et les extensions sont entre 6 et 17 €)
- la connectique est standard (Usb, wifi, port série, éthernet)
- c'est du 32 bit ARM
- le matériel est sous licence CERN Open Hardware
- les logiciels pour faire fonctionner les pièces (firmware comme ceux qui tournent sur l'ordi) m'ont aussi l'air libres, ou tout cas sont en ligne. Tout ou partie (j'ai pas vérifié) du code est sous GPL.
- le site comporte de nombreux exemples de code, et ce en C/C++/C#/Java/Python
- la programmation des jouets peut se faire à différents niveaux d'abstraction
- les quelques extensions déjà existantes permettent de faire plein de capteurs et de contrôler plein de petites machines de votre invention
- ça s'interface avec du linux, du windows, de l'android, et bientôt de l'iOS/ Mac OS

Pour compléter la pub, voilà une petite vidéo pour voir la démo par l'entreprise : http://www.youtube.com/watch?v=3DwzskCmTgE En anglais, désolé pour les anglophobes.

Je ne sais pas si de telles initiatives sont très répandues, donc si c'est déjà bien implanté là où vous habitez et que ce n'est qu'une entreprise de plus à se lancer dans l'aventure, prière de moinsser et de m'indiquer là où l'herbe est plus verte.

Sinon, je ne suis pas sûr que les particuliers aient toujours vraiment envie de construire leurs légos électroniques, mais comme outils de test dans des labos, ou pour développer la domotique, ce genre d'appareil semble utile.

Source et liens utiles :

http://www.golem.de/1112/88320.html
http://www.tinkerforge.com/doc/Product_Overview.html
http://www.tinkerforge.com/doc/Source_Code.html

  • # Licence du CERN

    Posté par . Évalué à 8.

    http://www.ohwr.org/projects/cernohl/wiki

    Lien oublié dans le journal.

    • [^] # Re: Licence du CERN

      Posté par . Évalué à 1.

      Maintenant des sous-titres en français dans la vidéo pour les anglophobes.

  • # Domotique et énergie...

    Posté par . Évalué à 10.

    Pendant ce temps, à Singapour, toutes les prises électriques murales sont équipées d'un interrupteur, tout comme les multiprises (où on y va en force: typiquement un interrupteur général ET un interrupteur pour chaque prise en sus)

    L'intérêt?
    Éliminer les derniers Watts consommés par les appareils en veille, les courants de fuite sur les interrupteurs à base de semi-conducteurs, etc.

    Bref, à un moment, va falloir qu'on arrête d'être hypocrite. Tout ce que je vois dans la domotique, c'est un peu plus de confort pour une augmentation de la conso électrique.
    On pourra dire à l'envie que "un système qui éteint la lumière que t'as oubliée automatiquement, c'est bien". Prendre l'habitude d'éteindre la lumière, c'est mieux!

    Le dispositif dont on parle a besoin d'une alimentation permanente, pour la veille, et chaque intermédiaire entre la prise électrique et la charge finale engendre un léger surplus de consommation, que la charge soit alimentée ou pas, plus ou moins élevé suivant l'efficacité du système. C'est comme ça.

    PS: D'un autre côté, les mêmes Singapouriens mettent la clim à fond sur 15° toute la journée et enfilent des pulls alors qu'il fait 30° dehors. (je suis toujours pas sûr d'avoir compris l'intérêt, je soupçonne que ce soit pour faire fuir les insectes)

    • [^] # Re: Domotique et énergie...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      D'accord avec toi de façon générale, mais pas dans les détails : les interrupteurs sur les multiprises, d'accord, mais pas sur toutes : c'est courir le danger d'éteindre un PC sans le faire exprès.
      La domotique, à minima, ça pourrait être utile : Parfois, je sors de chez moi un peu rapidement, et j'oublie une lumière ou une radio au bout de l'appartement.
      Une solution serait de disjoncter quand on sort, mais je n'ai pas envie d'éteindre le réfrigérateur, aussi je pense qu'un interrupteur thématique dans l'entrée serait bien utile.

    • [^] # Re: Domotique et énergie...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le dispositif dont on parle a besoin d'une alimentation permanente, pour la veille, et chaque intermédiaire entre la prise électrique et la charge finale engendre un léger surplus de consommation, que la charge soit alimentée ou pas, plus ou moins élevé suivant l'efficacité du système. C'est comme ça.

      Objection!
      Il existe des solutions qui utilisent le principe d' Energy_harvesting, comme par exemple chez EnOcean donc pas de veille.

      Dans la plupart des cas la consommation électrique des module domotique est négligeable. (par contre leur prix ... ;-) )

      • [^] # Re: Domotique et énergie...

        Posté par . Évalué à 3.

        pas de veille

        Si.
        La différence est juste que l'énergie nécessaire est emmagasiné avant la coupure de courant.
        Mais l'énergie de veille est bel et bien consommé.

    • [^] # Re: Domotique et énergie...

      Posté par . Évalué à 7.

      Et si on prenais le problème à la base ? Ça serait probablement plus efficace, non ?

      Il existe déjà des normes pour définir les consommation maximale de certains composants en veille, pourquoi ne pas le faire aussi pour les appareils complets ? Au pire on peut instaurer un nomenclature comme pour les réfrigérateurs avec une note pour chaque appareil et l'obligation d'indiquer la consommation en veille.

      Ça me semble plus efficace que de changer les prises de l'ensemble du territoire.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Domotique et énergie...

        Posté par . Évalué à 9.

        Comme ça dans 5 ans, on devra comparer les appareils A+++++ avec les A++++++ pour savoir lequel est le mieux ? Et on demande au fabricants de mesurer eux-mêmes leurs appareils, aussi ?

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

        • [^] # Re: Domotique et énergie...

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est pour ça que je serais plutôt partisan d'une interdiction de vente sur le territoire des appareils qui consomme plus qu'une certaine valeur en veille. Ça serait moins faux-cul et ça les bougerais un peu.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Domotique et énergie...

            Posté par . Évalué à 3.

            Il faut arrêter de tout vouloir régler de manière autoritaire. Si tu marquais la consommation, la veille et un équivalent eu euros (base 1W.an~=1€) les personnes pourraient elles-même choisir ce qui est plus intéressant pour elles. Si tu interdit les machines pour économiser 1W, les prix montent, les gens n'ont plus assez pour acheter par exemple une voiture neuve qui consomme et qui pollue moins. Tu ne règles rien en imposant, il faut informer plus et mieux.

            Ou alors tu supposes que les gens sont des idiots, et ne sont pas capable de se rendre compte que si c'est marqué sur l'étiquette "coûte 10€ de plus par an que la machine voisine" ils ne seront pas faire le bon choix. Bon choix qui est d'ailleurs personnel : quelqu'un faisant peu de lessive (célibataire crasseux) pourrait avoir intérêt à acheter une machine consommant plus mais moins cher. À l'inverse d'une famille nombreuse.

            • [^] # Re: Domotique et énergie...

              Posté par . Évalué à 2.

              Ou alors tu supposes que les gens sont des idiots

              Non je suppose que les constructeurs sont des abrutis avides de frics et que dépenser pour améliorer la consommation en veille ça ne les intéresse pas. Le client n'a pas le choix. Quand il choisi un produit il commence par choisir parmi ce qui existe, ensuite il fait son choix.

              Tu n'es pas obligé d'interdire du jour au lendemain avec un seuil trop bas, tu peut échelonner sur plusieurs années (ne serais-ce que pour gérer les stocks).

              Ça ne choque personne d'interdire les gaz à effet de serre dans les aérosols. Le problème de notre consommation électrique est à peut près du même gabarie.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Domotique et énergie...

                Posté par . Évalué à 2.

                Non justement, la consommation électrique pollue autant que ce soit dans ton lave-linge, dans ton ordi ou dans ton épluche-légume automatique branché sur secteur. Si tu veux la réduire taxe la consommation électrique*, mais ne taxe pas les appareils. Les fabricants s'adapteront, si les consommateurs suivent. Mais pour que les consommateurs suivent il faut qu'ils soient informés convenablement et qu'ils aient un vrai intérêt à agir, ie pas économiser 0.1W en veille pour faire plaisir aux pseudos écolos. Tu prends le problème à l'envers, et tu ne vas arriver qu'à des effets contradictoires comme des personnes gardant de très vieilles machines marchant mal et consommant beaucoup car elles ne pourront pas payer ta surtaxe écolo.

                *: dans ce cas taxe vraiment selon ce qui te gène, par exemple fait payer au nucléaire son vrai prix, assurance étatique et stockage ultime compris, ou le CO2 au prix du marché. Mais taxe tout le monde, riche ou pauvre, routiers ou pecheurs. La redistribution sociale doit être découplée de la réduction des émissions.

                • [^] # Re: Domotique et énergie...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Tu as une manière rigolote de voir les choses. Tu ne prend en compte que partiellement les règles du marché. Les constructeurs sont près à se plier avec des tarifs acceptables quand les clients n'achètent plus leur produit sauf si c'est du à une interdiction.

                  Non justement, la consommation électrique pollue autant que ce soit dans ton lave-linge, dans ton ordi ou dans ton épluche-légume automatique branché sur secteur.

                  Oui et alors je parlais de tout appareil électrique.

                  Si tu veux la réduire taxe la consommation électrique

                  A les taxes écolo rien de telle pour se dédouaner du problème et laisser le client payer et être le fautif de tout ça, c'est tellement plus simple ainsi.

                  mais ne taxe pas les appareils

                  J'ai pas parlé de taxer les appareils.

                  Les fabricants s'adapteront, si les consommateurs suivent.

                  Ils ne s’adapteront d'après toi que si c'est les clients qui le demandent et pas si c'est l’État. Moi j'affirme qu'ils ne s'adaptent que s'ils en sont fortement contraint car sinon ils ne bougeront pas, les ententes sur les prix et ce genre de choses nous ont montrés que les règles de marché ça ne marche que dans un monde idéal. Quand on a un problème de santé publique, on interdit, alors pourquoi ne pas le faire pour un problème nettement plus grave à long terme ? Sachant, de plus, que l'on le fait déjà au niveau en dessous pour les composants. D'ailleurs ça ne semble pas gêner grand monde que les fondeurs doivent légalement se plier à des exigences toujours plus contraignantes tout les 3 à 5 ans.

                  Tu prends le problème à l'envers, et tu ne vas arriver qu'à des effets contradictoires comme des personnes gardant de très vieilles machines marchant mal et consommant beaucoup car elles ne pourront pas payer ta surtaxe écolo.

                  Et les constructeurs vont accepter de perdre ces clients ?

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Domotique et énergie...

                    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 12/12/11 à 17:24.

                    Si, bien sur qu'une interdiction est efficace pour faire bouger les constructeurs. Sauf que ce que l'on veut ce n'est pas (ou plutôt pas que) faire bouger les constructeurs, mais réduire la consommation, ou plus précisément encore l'émission de CO2. Si tu taxes/interdit l'achat d'appareils peu efficients, tu diminuras la vente d'appareils peu efficients. Rien, absolument rien, ne dit que tu auras une baisse significative de l'émission de CO2, au contraire tu pourrais avoir des phénomènes inverses comme ci-dessus de vieilles machines qui continuent de marcher, alors qu'elles auraient été recyclées sans taxation/interdiction.

                    Tu veux taxer tout appareil électrique. Un des plus gros postes de consommation en France est le chauffage électrique, dont le rendement (pour du convectif sans pompe à chaleur) ne peut pas s'améliorer, car il est déjà à 100% ! Pour réduire la consommation, sans changement de technologie, la solution simple est de taxer le courant. Mais pourquoi réduire tout le temps la consommation ? la production est en excédent important pendant la nuit (nucléaire toussa), ne serait-il pas mieux de déplacer la consommation ? C'est des phénomènes comme ça qui passent totalement au dessus de la tête du plus avisé des planificateurs, alors qu'ils sont primordiaux et ne peuvent être créés que par le consommateur final.

                    Bref fais les choses dans le bon ordre :

                    1. ton problème
                    2. ton objectif à terme
                    3. les moyens d'y aboutir
                    4. tes objectifs intermédiaires
                    5. Moyens disponibles
                    6. évaluation de ces moyens
                    7. critique de ces moyens
                    8. retour au point 4 : ton objectif intermédiaire a-t-il été atteint ?

                    Ici, pour toi (interprétation personnelle, corriges moi si je me trompe) :

                    1. ton problème est (si je ne m'abuse) le CO2.
                    2. Ton objectif à terme est de réduire les émissions.
                    3. Pour ça tu veux réduire la consommation électrique des ménages.
                    4. Ton objectif intermédiaire est donc que la consommation électrique n'augmente pas, voir diminue.
                    5. Tu proposes comme moyen une interdiction de la vente d'appareils peu efficients.
                    6. Pour toi c'est efficace pour réduire la conso, car les méchants fabricants s'adapteront et les gentils consommateurs pourront acheter des appareils plus économes pour pas plus cher.
                    7. Pour toi pas de critique.
                    8. Objectif atteint.

                    Pour moi, les problèmes dans ton raisonnement sont :

                    1. OK
                    2. OK
                    3. Non, la consommation électrique des ménages est en France en grande partie fourni avec du nucléaire, donc pas d'émissions de CO2. Il faudrait mieux lisser la consommation, ce qui est très différent.
                    4. cf 3.
                    5. examinons cette interdiction, qui n'est qu'une solution parmis d'autres.
                    6. Ça ne réduit pas forcément la consommation, car les vieux appareils continuent de fonctionner.
                    7. Critique : très complexe, injuste (taxe les pauvres qui ne peuvent pas acheter de la camelote abordable), inefficace, distorsion de concurrence pouvant favoriser des technologies pas forcément moins polluantes (fuel).
                    8. La consommation électrique ne diminue pas forcément, mais le coût (pas forcément financier) de l'interdiction est très important.

                    Selon toi sur quel point je me trompe ?

                    • [^] # Re: Domotique et énergie...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tu veux taxer tout appareil électrique.

                      Tu répond à qui ? J'ai déjà dis que je ne veux pas taxer.

                      Si je suis ta méthode (que tu applique à mon idée, mais pas à la tienne) :

                      Je me permet tout d'abord de rappeler que je répondais à ça :

                      Éliminer les derniers Watts consommés par les appareils en veille, les courants de fuite sur les interrupteurs à base de semi-conducteurs, etc.

                      1. Les appareils consomment trop en veille.
                      2. Diminuer la consommation des appareils électrique en veille.
                      3. [je ne vois pas quoi mettre là]
                      4. Que la consommation électrique due aux appareils en veille n'augmente pas ou diminue à court terme et diminue significativement à long terme
                      5. Règlementations de sur les appareils sur le même principe que pour les composants isolés.
                      6. Les constructeurs ont le temps de s'y mettre de manière progressive grâce à une règlementation qui évolue de manière régulière dans le temps. C'est une contraintes en plus pour les designers. Le prix de R&D seras donc limité car il seras répartie dans le temps.
                      7. La durée de vie d'un grand nombre d'appareils électriques étant assez limitée. Je présume que le renouvellement d'une grande de 80% du parc devrait se faire en une dizaine d'année, du fait de la limitation progressive il doit falloir compter 10 à 15 ans pour avoir l'ensemble du parc des appareils en veille qui soient renouvelé par d'autres bien plus efficients. L'ensemble des produits en concurrence sont tous impactés par ce règlement donc nous ne favorisons pas une alternative.

                      Il me semble clair que l'incompréhension que nous avons viens du fait que je ne parle que de la veille. Oui j'ai bien parlé de règlementer la consommation en veille des appareil, donc je ne vois en quoi parler des chauffages et du fuel est pertinent dans ce domaine.

                      Au passage c'est exactement ce qui a était fait en plus bourrin pour les ampoules, je ne crois pas que ça ai posé tant de problèmes que ça.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: Domotique et énergie...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        J'ai déjà dis que je ne veux pas taxer.

                        Dans les faits une taxation très importante (jusqu'à 100%) ou une interdiction reviennent exactement au même. On peut presque considérer l'interdiction comme un cas particulier de taxation ;)

                        Je comprend mieux si tu ne parles que de la veille. Je continue de penser que la méthode par l'interdiction est mauvaise, car elle est très invasive, complexe et déforme le marché. Le problème d'un arbitrage par le haut entre des objets moins chers ou plus économes est aussi qu'il ne prend pas en compte la multiplicité des conditions : une personne débranchant physiquement ses appareils sans les mettre en veille n'a aucune raison de payer plus pour celui qui ne les débranche pas.

                        Il faut mieux informer vraiment sur les conséquences des actes, c'est moins cher, plus juste et plus simple. Les gens sont intelligents. Si ils voient qu'ils économisent 20€/an avec une machine qui coûte 40€ de plus et qui durera 10 ans, ils le feront. Si elle coûte 300€ de plus ils ne le feront pas, et ils auront raison.

          • [^] # Re: Domotique et énergie...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est déjà le cas au niveau européen [1]: consommation limitée à 1W ou 2W en veille selon les appareils, sera abaissée à 0,5W ou 1W en 2013.

            [1] http://ec.europa.eu/luxembourg/news/frontpage_news/307_fr.htm

    • [^] # Re: Domotique et énergie...

      Posté par . Évalué à 7.

      La domotique gadget pour une maison individuelle, certainement. Mais ne généralisons pas. La domotique la plus simple est souvent : un détecteur de présence dans les couloirs permettant d'allumer et d'éteindre la lumière. Et c'est efficace :

      • moins de consommation électrique qu'un interrupteur
      • moins de consommation électrique qu'un temporisateur simple
      • moins de consommation de matériel : un détecteur remplaçant de 2 à x interrupteur
      • moins de consommation à la construction : on évite bien des gaînes et des cables

      Et même dans les maisons individuelles non équipées initialement, il est fort probable de pouvoir faire une domotique efficace Je crois que le marketing nous a tordu l'esprit en nous gavant de gogo-gadgeto-trucs pour montrer tout ce qui est possible.

      Dans les constructions communes la domotique a un bel avenir, justement pour réduire la consommation globale (électrique mais aussi matériels). Tout doit se trouver dans le rapport de la consommation basse de l'ensemble domotique (vue que ces petites bêtes sucent tout le temps) par rapport aux économies réalisées. Il ne serait pas idiot de concevoir un ensemble ordinateur/domotique dont sa conso à lui reste faible (mettons 15w + 7x2w, je sais pas, un exemple) alimenté en solaire, et contrôlant tout le reste. Bon, ça c'est un idée alacon, juste comme ça. Mais la domotique simple a déjà fait ses preuves, surtout dans l'habitat collectif. Un dernier exemple concernant l'habitat individuel cette fois : EDF proposait il y a déjà, pffu 15 ans, de lancer son chauffage à distance par un code simple envoyé à son téléphone. Car il est bien plus rentable de chauffer un peu 24h avant d'arriver que de pousser la chaudière pendant 24h quant on arrive.

      • [^] # Re: Domotique et énergie...

        Posté par . Évalué à 2.

        Car il est bien plus rentable de chauffer un peu 24h avant d'arriver que de pousser la chaudière pendant 24h quant on arrive.

        Heu je ne vois pas du tout comment tu peux arriver à cela, au contraire les pertes sont croissantes en la température, donc si tu chauffes 24h avant ton arrivée tu auras des pertes pendant une journée de plus. C'est d'ailleurs l'intérêt des chauffages puissants, qui permettent de ne pas devoir laisser l'appartement chaud lorsque l'on est absent, car il sera rapide de le réchauffer au retour.

        • [^] # Re: Domotique et énergie...

          Posté par . Évalué à 1.

          Tout dépends de la courbe de rendement. Ton raisonnement ne fonctionne que si le rendement est linéaire.

          • [^] # Re: Domotique et énergie...

            Posté par . Évalué à 4.

            C'est le cas de toute appareil électrique non ?

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Domotique et énergie...

              Posté par . Évalué à 0.

              Qui a dit que le chauffage était électrique ?

            • [^] # Re: Domotique et énergie...

              Posté par . Évalué à 1.

              Même pour un chauffage au fuel je ne vois pas pourquoi les pertes seraient plus importantes en chauffant 24h avant. Tu peux m'expliquer ?

              • [^] # Re: Domotique et énergie...

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est écrit plus haut : le rendement change en fonction de la puissance demandée.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Domotique et énergie...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ok, indique moi alors un chauffage (pas trop exotique) dont le rendement diminue avec la puissance demandé.

                  • [^] # Re: Domotique et énergie...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Une chaudière à condensation par exemple.

                  • [^] # Re: Domotique et énergie...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 16/12/11 à 10:16.

                    Les pompes à chaleur.

                    Du fait que l'unité extérieur à moins le temps de se réchauffer naturellement. De plus, elle givrera plus souvent, d'où une consommation plus élevé pour le dégivrage (qui revient à chauffer l'unité extérieur...).

                    Enfin, sans considérer ce qui est écrit au dessus, plus la différence de température intérieur/extérieur est faible, meilleur est le rendement des pompes à chaleur. Mettre une pompe à chaleur à plein régime pour chauffer rapidement implique de vouloir faire chauffer plus l'unité intérieur, et augmente donc la différence de température des deux unités, et donc, un rendement moins bon. Bon, en contre partie quand même, si on réchauffe une maison dont la température extérieur est proche de la température intérieur, le rendement de cette même pompe à chaleur sera alors plutôt meilleur au début.

              • [^] # Re: Domotique et énergie...

                Posté par . Évalué à 1.

                Sans rentrer dans des considérations de rendements ou de puissance, plus la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur est importante; plus on perd d'énergie (sauf isolation parfaite).

                En chauffant par avance, on perd donc de l'énergie sur toute la période de chauffage. Si on ne chauffe pas par avance, on se caille en arrivant. Chauffer pendant 24h est complètement arbitraire; si on est capable de calculer la montée en température, on peut minimiser les pertes en lançant le chauffage au bon moment afin d'avoir la température voulue (ou la température minimale acceptable) au moment où l'on arrive.

                Le cas qui peut poser problème, c'est un système de chauffage dont le rendement est inversement proportionnel à la puissance demandée, au point que les pertes seraient supérieur aux pertes d'isolation. Ça me semble très hypothétique, mais je n'ai pas de chiffres là.

                • [^] # Re: Domotique et énergie...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Est-ce que tu sais pourquoi il est à ce point recommander d'avoir des matériaux qui stock la chaleur (mur de brique) ?

                  Je vois bien le principe de stockage d'énergie un peu comme une capa de découplage. Mais il y a plein de cas, où c'est gênant : aération des chambres, monté en température très lente, voir sensation de mur froid.

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Domotique et énergie...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Je vois une raison simple: c'est plus confortable une fois qu'ils sont chaud; aucun rapport avec l'économie d'énergie.

                    La mode actuelle est plutôt d'isoler avec des matériaux ayant une faible inertie thermique: laine de verre, polystyrène expansé...

                    Un autre cas à part que j'ai rencontré: les radiateurs à accumulation d'énergie. Ils sont chers et très volumineux. Un peu comme un ballon d'eau chaude, ils sont censé consommer de l'électricité pendant la nuit au tarif économique et être capable de restituer la chaleur dans la journée lorsque l'électricité est cher.

                    • [^] # Re: Domotique et énergie...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      J'ai déjà vu ce genre de radiateur avec une surface en verre et un coeur de pierre :)

                      J'ai des radiateurs radiant, c'est le même principe sauf qu'il s'agit juste d'une tole fine, c'est beaucoup moins chère et très confortable.

                      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Domotique et énergie...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        il vaut surtout mieux avoir un habitat bien isolé et il y a 15 ans les normes de construction concernant l'isolation étaient loin de ce qu'elles sont aujourd'hui (et encore aujourd'hui on ne peut pas dire que ce soit des normes très sévères, en tout cas loin des meilleures techniques disponibles)

      • [^] # Re: Domotique et énergie...

        Posté par . Évalué à 4.

        et puis, une lumière sur détecteur de mouvements dans la chambre, ça peut faire boite de nuit

    • [^] # Re: Domotique et énergie...

      Posté par . Évalué à 2.

      Le dispositif dont on parle a besoin d'une alimentation permanente

      Le dispositif dont on parle, enfin celui que montre la vidéo, a besoin d'un bête pile pour fonctionner. Donc il ne consomme pas grand chose et ça doit être facile à faire fonctionner sur du solaire le jour ou on peut facilement récupérer l'énergie et la stocker depuis l'appareil qu'il conduit. Dans le cadre d'économies d'énergie, ça doit être rentable.

      De plus, dans la vidéo, ils font un robot wifi, donc la domotique, c'est qu'un à coté.

    • [^] # Re: Domotique et énergie...

      Posté par . Évalué à 4.

      Pendant ce temps, à Singapour, toutes les prises électriques murales sont équipées d'un interrupteur, tout comme les multiprises (où on y va en force: typiquement un interrupteur général ET un interrupteur pour chaque prise en sus)

      Singapour utilise simplement les prises de son ancien colonisateur, le Royaume-Uni. J'habite en Angleterre et en effet il y a un interrupteur a chaque prise de courant (http://0.tqn.com/d/gouk/1/0/Q/1/-/-/wall.jpg), mais je pense que cela est d'avantage du a la securite qu'aux economies de courant, qui ne sont qu'un probleme recent. Les prises sont par ailleurs tres grosses, elles ont l'avantage d'etre stables et extremement securisees (impossible de "tirer" sur la prise avec le fil). Elles contiennent aussi un fusible, car initialement les maisons britanniques n'avaient qu'un seul circuit 30 amperes, ce qui rendait extremement dangereux les lampes et petits appareils sans fusibles! Cela n'est plus le cas aujourd'hui, les constructions obeissent aux normes europeennes et sont equipees des boite a dijoncteurs et des circuits separes.

      • [^] # Re: Domotique et énergie...

        Posté par . Évalué à 2.

        Je viens de passer un week-end à Londres et j'ai été amusé par ces prises. Faut reconnaître que même si la raison est un peu archaïque (je ne savais pas cette histoire d'absence de disjoncteur, mais à les voir, on sait que ça date pas d'hier), en attendant, il suffit de cliquer pour éteindre tout ce qui est branché.
        Cela dit, comme partout, on a en général peu accès à cet interrupteur (il est derrière le meuble TV par exemple), donc l'aspect domotique garde son sens.

        Autre détail qui m'a amusé, c'est l'absence d'interrupteur mural dans les pièces d'eau : c'est une tirette à ficelle qui actionne un interrupteur au plafond :)

    • [^] # Re: Domotique et énergie...

      Posté par . Évalué à 1.

      PS: D'un autre côté, les mêmes Singapouriens mettent la clim à fond sur 15° toute la journée et enfilent des pulls alors qu'il fait 30° dehors. (je suis toujours pas sûr d'avoir compris l'intérêt, je soupçonne que ce soit pour faire fuir les insectes)

      Je confirme que les moustiques detestent la clim. Par contre, pas besoin de mettre à 15° non plus...

  • # Encore du matos ouvert

    Posté par . Évalué à 5.

    Bonjour a tous,

    D'après leur site ...
    >Every product that is released by Tinkerforge is Open Source. The firmware source as well as the hardware design files for all Bricks and Bricklets are available. Additionally the source code for all tools, such as the Brick Daemon, the Brick Viewer and the generators for the language bindings is available.

    Connaissez vous un site qui recense tout les matériels ouverts ?

    On dirait que l'arduino fait des petits ...

  • # très intéressant

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Très intéressant en effet,
    moi de mon côté j'ai acheté une maison avec un chauffage central à mazout qui date de 1976.
    Comme j'ai pas les moyens de le changer pour l'instant, j'ai fait la régulation du chauffage sous linux.
    Avec deux sondes de température oregon, un rfxcom, un tellduo et des interrupteur HF, le tout tourne avec xpl-perl (la régulation c'est un script en php).
    Pendant mes vacances de Noël j'écrirai un journal qui décrira comment j'ai fait.

    c'est clair l'installation consomme 30w mais permet d'économiser du mazout donc moins polluer (surtout que le circulateur pompe 60w quand il tourne).

    • [^] # Re: très intéressant

      Posté par . Évalué à 1.

      Si tu mets ton installation dans une pièce à vivre ces 30W ne seront pas perdus mais chaufferons ta maison (certes peu par rapport au reste).

      Pourquoi veux-tu changer ton chauffage au mazout ? Je ne suis pas sur que ce soit moins écologique que de se chauffer par de l'électricité qui aura eu des pertes énormes lors de sa production et de son transport. Niveau prix c'est trop cher ?

      • [^] # Re: très intéressant

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Si tu mets ton installation dans une pièce à vivre ces 30W ne seront pas perdus mais chaufferons ta maison (certes peu par rapport au reste).

        Pourquoi veux-tu changer ton chauffage au mazout ? Je ne suis pas sur que ce soit moins écologique que de se chauffer par de l'électricité qui aura eu des pertes énormes lors de sa production et de son transport. Niveau prix c'est trop cher ?

        Le serveur qui consomme 30w est en fait mon mediacenter donc il est dans le salon.

        Pour le chauffage, en 2017 (je suis en Suisse) je devrai le changer car il ne serat plus au norme (j'ai 10% de perte).
        La chaudière date de 1976 si elle me tient en 2017 je serai contant.
        Mais je vais rester au mazout avec une chaudière à condensation et des panneaux solaires (j'ai une pente plein sud).
        Pour l'instant j'ai pas les moyens, donc j'économise (j'ai un montant pas mois pour le changer).

      • [^] # Re: très intéressant

        Posté par . Évalué à 3.

        Dans certaines régions (même en France) avoir 30W de dissipation thermique de plus en été, c'est pas vraiment un gain pour une pièce dans laquelle on vit.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # PC obligatoire ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Est-ce que ça fonctionne sans un PC ? ou le PC doit obligatoire piloté l'ensemble ?
    Il y a bien une démonstration avec un robot, mais est-ce que le robot est piloté en sans-fils ou est-ce qu'il est autonome ?

    J'ai déjà quelques capteurs analogiques (de Phidgets).
    Ca serait top s'il y avait un ADC 5V.

    Sinon c'est vraiment bien que ça soit libre.

    • [^] # Re: PC obligatoire ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Est-ce que ça fonctionne sans un PC ? ou le PC doit obligatoire piloté l'ensemble ?

      Il y a bien une démonstration avec un robot, mais est-ce que le robot est piloté en sans-fils ou est-ce qu'il est autonome ?

      Vu que c'est des micro-contrôleurs capables de gérer un truc aussi complexe que du WiFi, ils sont certainement capables d'agir sur leurs sorties en fonction d'algorithmes tournant en interne et cogitant sur les entrées. c'est le niveau de base pour un micro-contrôleur (quitte à coder un peu de C, mais enfin, ça va pas chercher bien compliqué).

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.