Journal Les pubs contre, eux pour HADOPI

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
29
9
juin
2011

HADOPI a besoin d'être populaire. Des pubs télé viennent donc de faire leur apparition:

http://www.dailymotion.com/video/xj53ra_hadopi-spot-tv-1_tech
http://www.dailymotion.com/video/xj53sa_hadopi-spot-tv-2_tech
http://www.dailymotion.com/video/xj53sz_hadopi-spot-tv-3_tech

Ce qui m'impressionnent après la vue de ces publicités c'est à quel point elles sont… anti-HADOPI.

En effet, je n'aurais pas vu l'article sur Numérama, j'aurais juré qu'il s'agissait de détournement au second degré d'anti-HADOPI, dénonçant l'uniformisation et la pauvreté de la "culture".

C'est absolument ahurissant et je pense même qu'il s'agit d'une volonté délibérée des publicistes, souhaitant toucher l'argent sans soutenir HADOPI (ce qui est un bel exercice de créativité).

Si ce n'est pas le cas et bien, comment dire, je ne vois rien à dire. Non, vraiment. Rien. Si ce n'est que le fond de soutien aux jeunes artistes HADOPI, je ne le connaissais pas, je me renseigne.

  • # YouTube ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Tu ne les aurais pas sur YouTube par hasard ? Parce que là, pas de Flash, peux pas lire DailyMotion…

    • [^] # Re: YouTube ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ou mieux un lien de téléchargement, car le streaming tue les châtons.

      http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: YouTube ?

      Posté par . Évalué à 3.

    • [^] # Re:YouTube ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Tu peux lire Dailymotion avec videoob ou QVideoob :

      videoob play http://www.dailymotion.com/video/xj53ra_hadopi-spot-tv-1_tech
      videoob play http://www.dailymotion.com/video/xj53sa_hadopi-spot-tv-2_tech
      videoob play http://www.dailymotion.com/video/xj53sz_hadopi-spot-tv-3_tech
      
      • [^] # Re:YouTube ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Il y a aussi clive:

        $ apt-cache show clive
        

        Perso je ne supporte pas le site dailymotion dont les pages mettent une plombe à se charger, même avec privoxy. Du coup j'utilise toujours clive pour télécharger une vidéo dailymotion afin de la visionner.

    • [^] # Re: YouTube ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Et dailymotion en HTML5 ?

      http://www.dailymotion.com/html5
      Bouton en bas pour activer.

      Si la vidéo est compatible le player html5 et utilisé, et c'est précisé (ce qui est le cas du premier lien ( http://www.dailymotion.com/video/xj53ra_hadopi-spot-tv-1_tech )).
      Je n'ai pas vérifié le codec par contre.

      • [^] # Re: YouTube ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Et dailymotion en HTML5 ?

        D'la merde, ils fournissent leurs vidéos en MPEG-4 quipuequ'estpaslibre.

        • [^] # Re: YouTube ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Tu parles des défenseurs de la Culture Libre pour Tous qui font les release sur les réseaux de P2P?

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: YouTube ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il y a en gros deux catégories de fichiers vidéo sur les réseaux P2P :

            • les vidéos correspondant à des œuvres sous licence de libre diffusion, qui, pour la plupart sont disponibles dans un format ouvert (en tout cas, sur freetorrents, je vois rarement autre chose que du Theora à l'heure actuelle)

            • les vidéos correspondant à des œuvres sous copyright, qui pour la plupart sont disponibles dans un format fermé mais de haute qualité (typiquement, les gros blockbusters hollywoodiens qu'on trouve sur IsoHunt, qui sont à peu près tous en H264/x264 ou en divx/xvid)

            Le H264 est un format fermé car protégé par des brevets. Si j'ai bien compris, un américain violerait la loi s'il lisait sa vidéo H264 avec un logiciel dont les concepteurs n'ont rien versé à MPEG-LA (comme VLC).

            Cependant on peut facilement conjecturer que l'américain qui viole les lois sur le copyright en téléchargeant son fameux blockbuster hollywoodien n'aura pas plus de scrupule à violer les lois sur les brevets. Il y a peut-être des exceptions, mais je ne vois pas sur quel critère on pourrait violer le copyright tout en respectant les lois sur les brevets.

            Donc IMHO, diffuser Avatar en H264 sur les réseaux P2P ne viole pas la liberté des pirates. Pas plus que diffuser Minitel 2.0 en Theora ne viole la liberté du public concerné.

            • [^] # Re: YouTube ?

              Posté par . Évalué à 9.

              Donc IMHO, diffuser Avatar en H264 sur les réseaux P2P ne viole pas la liberté des pirates.

              Il ne s'agit pas de respecter la liberté des pirates. Il s'agit, lorsqu'on tient un discours politique de libération, comme le font certains gens du warez, de faire le minimum d'effort à son échelle individuelle pour faire un petit pas libérateur. Revendiquer le droit à partager la culture, la connaissance, rejeter le système des brevets, n'empêche pas de privilégier la solution déjà libre quand elle existe, et surtout quand elle est de meilleure qualité (format Ogg Vorbis).

              J'avoue que j'ai un peu du mal avec les apôtres de la liberté "de gré ou de force" qui expliquent que c'est rendre service à l'humanité que de faire du P2P de trucs propriétaires, que les trucs devraient être propriétaires, et qui vont encoder en MP3 pour que ça passe sur leur iMachin alors qu'ils pourraient bouger un minimum leur cul pour prendre un baladeur qui tourne avec Rockbox et gère le Ogg. Comment on peut demander à des artistes de changer radicalement de modèle économique, de modèle de promotion, de modèle de diffusion, si on n'est pas foutu de prendre 1 heure pour lire un tuto et installer un codec?

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: YouTube ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Si tu parles d'audio je suis 100% d'accord, l'usage du mp3 n'est pas justifié. Cependant, j'ai rarement eu des problèmes à trouver une version flac, ogg ou mpc (lossy, certes) des titres que je cherchais sur les réseaux pirates.

                En ce qui concerne la vidéo, il faut reconnaître que le H264 est bien au-dessus du Theora en terme de qualité (mais peut-être verra-t-on de plus en plus de WebM sur bittorrent dans quelques années ?) : pour des pirates, l'usage de ce format est justifié, à mon avis. De plus beaucoup de films sont partagés sous forme d'ISO ou de .vob, ce qui correspond plus ou moins au "lossless", réencodable dans le format qu'on veut.

        • [^] # Re: YouTube ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Parce que là, pas de Flash, peux pas lire DailyMotion…

          donc il fallait écrire « veux pas lire DailyMotion », pas « peux pas »

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: YouTube ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pourquoi donc ?

          • [^] # Re: YouTube ?

            Posté par . Évalué à 1.

            donc il fallait écrire « veux pas lire DailyMotion », pas « peux pas »

            bah non, il ne "veut" pas installer flash, et donc, il ne "peux" pas lire les vidéos sur dailymotion :-)

            • [^] # Re: YouTube ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Il ne "peut" peut-être pas installer Flash, s'il n'est pas d'accord avec la licence ou si son architecture matérielle n'est pas prise en charge.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: YouTube ?

                Posté par . Évalué à 3.

                même s'il ne peut pas lire du flash, il ne veut pas lire non plus dans le format alternatif proposé par dailymotion.

                Et ne pas être d'accord avec la licence signifie qu'il ne veut pas l'utiliser, pas qu'il ne peut pas.

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                • [^] # Re: YouTube ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Peut-être que là où il est, il ne peut pas lire ce format.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Culture

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ah oui là c'est sûr on est loin de la culture :-)
    Mais bon on sait depuis longtemps que le mot n'est utilisé par l'industrie du divertissement que comme couverture. Pour avoir le soutien des politiques il faut se donner des grands airs et en appeler aux mânes de Shakespeare et Mallarmé alors qu'en réalité on fourgue de la série télé Navarro à deux balles.
    Question de standing.

    • [^] # Re: Culture

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Et du mot Art ?

    • [^] # Re: Culture

      Posté par . Évalué à 7.

      Ah oui là c'est sûr on est loin de la culture :-)

      M'enfin ! C'est de la PUR culture.

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: Culture

        Posté par . Évalué à 3.

        du PURin surtout... leurs « créations » en 2029, avec des prises de vues violentes épileptiques (un changement de cadrage toute les 2 secondes) ils peuvent se les garder.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Culture

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Que peut on attendre d'un ministère qui interdit le partage (sur internet) et inscrit la torture (d'un animal dans une arenne) au patrimoine immatériel culturel français ?

      J'avais cru que la culture c'était du partage et que ça permettait d'éviter la violence.

      Je n'évoque même pas les moeurs du ministre, c'est inutile.

      • [^] # Re: Culture

        Posté par . Évalué à 6.

        Je n'évoque même pas les moeurs du ministre, c'est inutile.

        Alors pourquoi est-ce que tu le fais ?

        • [^] # Re: Culture

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          parce que comme c'est inutile, c'est impératif ?

        • [^] # Re: Culture

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          de l'art de la prétérition :)

          • [^] # Re: Culture

            Posté par . Évalué à 9.

            Je vais éviter de donner mon avis sur cette mode ridicule de faire des prétéritions à tout bout de champ, sinon je risquerais d'être désagréable.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Culture

              Posté par . Évalué à 7.

              sans commentaire !

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Culture

      Posté par . Évalué à 2.

      Shakespeare et Mallarmé

      Il est question de Voltaire dans le premier lien.

      • [^] # Re: Culture

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est pareil, c'est un chanteur mort !

        • [^] # Re: Culture

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ah non, c'est un fabricant de fringues. Je le sais de source sûre, "au presque plus haut niveau de l'État".

    • [^] # Re: Culture

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour avoir le soutien des politiques il faut se donner des grands airs et en appeler aux mânes de Shakespeare et Mallarmé alors qu'en réalité on fourgue de la série télé Navarro à deux balles.

      Ils n'ont aucune raison de se gêner: les internautes qui téléchargent leurs produits évoquent également la Culture.

      C'est curieux, ces œuvres à géométrie variable.

      - Quand il s'agit de les acheter, c'est de la PURe merde dont les majors nous gavent avec leurs stars aseptisées et blah blah blah pas question de payer un centime pour ces trucs tout nazes,

      - Quand il s'agit de les télécharger gratuitement, c'est le Partage de la Culture qui est un Bien Fondamental et doit être Gratuite et Accessible à Tous (dixit le nanti qui a un ordinateur, un écran plat, un toit sur la tête, l'électricité, Internet, de quoi bouffer, et pour qui le premier droit fondamental c'est le warez).

      Alors, je sais bien qu'il y a différentes œuvres, que les goûts sont subjectifs et que ça fait chier de voir des artistes rentabilisés et morts depuis longtemps continuer à être vendus sur iRamasseLaThune. Mais les solutions à ce problème passent par une réflexion intelligente (raccourcissement de la durée des droits d'auteur? Subventions uniquement aux œuvres sous licence de libre diffusion?) et pas par une réaction primaire du genre "on veut pouvoir tout télécharger tout de suite".

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Culture

        Posté par . Évalué à 10.

        Je suis d'accord avec toi : accuser les produits de l'industrie du divertissement d'être de la merde est carrément fallacieux. Il doit bien y avoir un bon paquet de gens à qui leurs produits plaisent, sinon ils n'en feraient pas et vendraient autre chose.

        De manière générale d'ailleurs, je suis pas super friand de jugements de valeur sur la culture : je vois pas pourquoi "Bienvenue chez les cht'is" serait moins de la culture que Kubrick. Comme si la culture était quantifiable, comme si il fallait ne garder que le "meilleur" de la culture...

        Donc oui, on est d'accord, c'est argument n'est pas recevable. Mais ce n'est pas ce qui me choque le plus dans cette histoire. Que certains internautes (en plus, ce sont peut-être des ados) sortent des arguments un peu puérils et pas recevables ne me choque pas outre mesure. Ce qui me dérange vraiment c'est qu'on a file 3.2 millions d'euros à une boite pour qu'elle base une campagne de publicité (enfin, amha, la on a carrément sombré dans la propagande) sur argument encore plus débile :

        Sans hadopi, la culture va disparaitre (Argument archi-faux, simpliste, que l'on fait passer en utilisant l'affect des téléspectateurs : ce sont des enfants dans les pubs, on parle de leur avenir, j'imagine que ça touche particulièrement les parents)

        Et cet argument est faux à au moins trois niveau :

        • Imaginons qu'Internet tue la culture produite par les industries du divertissement. En quoi peuvent-elles prétendre détenir toute la culture, en quoi peuvent-elles prétendre d'être indispensables à la culture ? Franchement, je trouve que ça ne fait pas de mal de les remettre à leur place en leur disant clairement qu'elles ne détiennent pas "la culture" (Alors oui, dire que ce qu'elles font c'est de la merde, c'est extrémiste, mais l'idée est là).
        • Internet n'est même pas en train de menacer leur modèle économique. Les études de l'Hadopi elle-même montrent que les gros "pirates" sont de gros consommateurs de contenus culturels.
        • La culture, ce n'est pas simplement être un consommateur passif (même si ça arrangerait bien ces majors). La culture, c'est aussi pouvoir créer par soi-même et donc réutiliser le travail des autres. On ne crée jamais à partir de rien, on reprend toujours d'autres sources. Si tu empêches les gosses de faire des petits montages vidéo et de les mettre sur Youtube avec un fond sonore copyrighté (bouhhhhh) parce que t'as une vision rétrograde du droit d'auteur, t'es en train d'assécher la culture. Alors crois-moi, les gosses des pub, avec hadopi on est en train de détruire leur capacité à créer.

        Donc bon, certes certains internautes disent des choses pas forcément justifiées, mais on n'a pas encore atteint ne serait-ce que le quart de la connerie sortie par les majors et notre gouvernement. D'autant qu'elles ne se gênent pas, avec des slogan du style : "Pirater, c'est voler", "Sans hadopi, la culture va mourir". Franchement on nage en plein novlangue. 3.2 millions pour persuader les français d'un mensonge. Ça me dégoute, alors ouais, les maisons de disque, c'est des merdes !

        • [^] # Re: Culture

          Posté par . Évalué à 3.

          La culture, ce n'est pas simplement être un consommateur passif (même si ça arrangerait bien ces majors). La culture, c'est aussi pouvoir créer par soi-même et donc réutiliser le travail des autres. On ne crée jamais à partir de rien, on reprend toujours d'autres sources. Si tu empêches les gosses de faire des petits montages vidéo et de les mettre sur Youtube avec un fond sonore copyrighté (bouhhhhh) parce que t'as une vision rétrograde du droit d'auteur, t'es en train d'assécher la culture.

          Oui, et sur ce point on a un gros problème: la loi prévoit des exceptions au droit d'auteur, pour la parodie, la citation. Ça ne s'applique pas au "fond sonore copyrighté" (pour lequel, 9 fois sur 10, une oeuvre sous licence de libre diffusion fera l'affaire, si c'est juste histoire de mettre de l'ambiance), mais à des créations comme les nombreuses parodies de "La Chute" ou les montages à but politique reprenant des discours diffusés à la TV pour expliquer la création d'une loi ou démonter un mensonge.

          Et là, le droit d'auteur est appliqué sans passer par un juge, qu'il s'agisse des technologies de "watermark" qui détectent les extraits d'une œuvre copyrightée, ou le retrait d'un contenu sur simple demande.

          Ça démontre, si c'était nécessaire de le démontrer, que les "passe-droits" mis en place sous prétexte qu'Internet est trop rapide pour la justice sont tout sauf une application intelligente de la loi. Et je préfèrerais encore qu'on passe par un procès coûteux de plusieurs mois qui finisse par condamner l'internaute qui a uploadé une série TV illégalement, sans faire de création originale, et qui reconnaisse que les parodies de "La Chute" sont des parodies donc sont légitimes, plutôt que la méthode "on supprime sans faire de vagues".

          C'est à se demander à quoi sert l'obligation, pour les hébergeurs, de logguer les adresses IP et de les conserver (mesure que je trouve intelligente et proportionnée), si finalement on fait de la suppression de contenu sans passer par la justice.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Culture

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            C'est à se demander à quoi sert l'obligation, pour les hébergeurs, de logguer les adresses IP et de les conserver (mesure que je trouve intelligente et proportionnée), si finalement on fait de la suppression de contenu sans passer par la justice.

            Ça, c'est juste pour qu'on puisse demander à DélitMoche d'identifier cette dangereuse mère de famille anarchiste qui ose traiter une ministre de menteuse.

        • [^] # Re: Culture

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          En plus de l'argument fallacieux, ce qui me fait peur, c'est le message de peur.

          1. Quand un gouvernement doit faire une campagne de Pub pour justifier une loi, c'est déjà inquiétant (on ne parle pas de faire respecter la loi, comme le port de la ceinture ou des trucs du genre. Ici, on essaie juste de justifier la loi, avec des arguments fallacieux, comme tu le montres très bien)

          2. Et c'est le plus important: on fait peur. Sans notre loi, des "choses" risquent de disparaitre. Le monde risque de changer! Vite, acceptez notre loi avant que le monde change!

          Je trouve ça nauséabond. Vraiment. Cela me fait peur, j'espère que cela n'arrivera pas en Belgique.

          • [^] # Re: Culture

            Posté par . Évalué à 9.

            en même temps vous avez plus de gouvernement.

            • [^] # Re: Culture

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Quand je vois le vôtre, je m'estime heureux ;-)

            • [^] # Re: Culture

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ce n'est pas pour ça que des députés ne font pas des propositions de loi qui ont un arrière-goût d'hadopi.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Culture

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le film Spiderman, je l'ai trouvé nul. Pourtant, si je ne l'avais pas vu (illégalement, bien sûr), je ne comprendrais pas bien pourquoi c'est drôle quand Benjamin Bayart dit : "Un grand pouvoir implique de grands appétits."

        Alors, Spiderman, c'est de la Culture ou pas ?

        • [^] # Re: Culture

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Oui, c'est de la culture… En fait toute création et même tout ce qu'un humain peut être amené à rencontrer est de la culture. Là où ça peut être intéressant de parler de culture, c'est quand on parle de la culture d'un individu (éventuellement pour la comparer, ou pour tenter de l'améliorer, ou encore pour tenter de comprendre ce qui l'a amené à avoir telle ou telle idée – la création zéro n'existant pas), qui est plus ou moins la somme de connaissances que ledit individu aura rencontré dans sa vie passée (je dis bien rencontrées, et non pas forcément retenues !).

          Là où on peut en revanche faire une différence passionnante, c'est entre ce qui est de l'art et ce qui n'en est pas. L'art se définissant (selon mon humble avis philologue (dans le premier sens du terme : amoureux du langage), d'autres seront pas forcément d'accord) par le message que l'ont peut en tirer, c'est certes extrêmement subjectif de définir ce qui est de l'art de ce qui n'en est pas, mais on peut faire la distinction. À noter que n'entrent pas dans ma définition de l'art les critères plastiques (esthétique, couleur…), musicaux (la musicalité ne se limite pas à la musique, on en retrouve en autre dans le rythme d'un montage), dramatique ou encore interactifs, qui ne sont (encore une fois pour moi) que des leviers potentiels pour obtenir une œuvre culturelle éventuellement artistique.

          Bon, certes ma définition est on ne peut plus subjective, mais s'il y a une chose que j'ai appris dans les études que je fais (pour les curieux, le nom de mon cursus c'est « Arts et culture – Cinéma »), c'est bien que l'art est quelque-chose de personnel et qu'il n'en existe pas de définition absolue à laquelle tout le monde peut se rattacher en tout instant.

          Voilà pour mon petit grain de sel, j'espère qu'il aura pu t'être utile ^^

        • [^] # Re: Culture

          Posté par . Évalué à 7.

          Tu peux prendre le problème à l'envers: si les gens ne voyaient pas Spiderman illégalement, et ne payaient pas XX€ pour le voir, Benjamin Bayart utiliserait une autre référence pour exprimer la même idée.

          Pour moi, il n'y a pas une grande différence entre exprimer une idée en utilisant une référence à une oeuvre propriétaire, et diffuser cette idée dans un format propriétaire.

          Dans les deux cas, le message ne peut être pleinement compris qu'en accédant à une création propriétaire payante. Donc le message ne peut être pleinement compris qu'en payant un droit de passage, ou en enfreignant la loi. L'idée est placée derrière un péage dont il faut s'affranchir ou qu'il faut contourner.

          Et j'ai l'impression que les libristes ont du mal à se faire à cette idée. Il y a tout un tas d'explications pour dire que les logiciels, et la culture, c'est différent:

          • L'intéropérabilité permet de communiquer entre utilisateurs de logiciels propriétaires et libres, alors qu'il y a une barrière (théoriquement) étanche entre culture libre (ou de libre diffusion) et culture propriétaire,
          • Une œuvre n'a pas vraiment de "code source", en tout cas les problématiques sont différentes. Il n'y a pas de risque d'être espionné par une oeuvre, ou qu'elle ait un comportement malveillant. Ce ne sont que des données, pas du code actif.
          • La culture fait partie de la construction de l'individu, elle est plus intime et plus essentielle que l'outil logiciel (un humain sans logiciel ça existe, pas forcément un humain sans culture).

          Mais je pense que la vraie raison du non-boycott du propriétaire par les libristes, du discours très majoritaire selon lequel "la culture est à tout le monde" et le fait que des gens qui évitent les logiciels propriétaires n'évitent pas la culture propriétaire, c'est qu'on a l'impression d'être débordés. Entre les sollicitations publicitaires, la pression sociale, les références culturelles, la reprise de la culture propriétaire par les internautes créateurs (les mèmes, les "motivators", les détournements de campagne Hadopi qui s'appuient sur des films), on a beaucoup beaucoup de mal à se couper de la culture propriétaire. Si on ajoute la pauvreté voire l’inexistence d'une offre de culture libre dans certains domaines (séries, par exemple), c'est plus ou moins impossible de dire "non".

          Mais:

          • Le problème se pose aussi avec l'Internet libre. On rencontre des difficultés à vouloir se passer du grand Minitel. Difficultés sociales (Facebook), familiales (le serveur qui bruite H24 à la maison), techniques (c'est chronophage de s'auto-héberger), communicationnelles ("Hotmail classe les mails de mon serveur @home comme spam"). Pourtant des gens prennent conscience de la nécessité de se libérer progressivement du grand Minitel et de faire de l'Internet.
          • Le logiciel libre, finalement c'est un peu pareil. Personne n'a de système 100% libre, des firmwares (y compris ceux en ROM) jusqu'au plugins du navigateur, du téléphone jusqu'au modem-routeur en passant par le baladeur. On est tous (sauf Stallman?) dans un compromis et un combat permanent entre libre et propriétaire. "C'est ici le combat du jour et de la nuit", comme disait l'autre référence culturelle élevée dans le domaine public.
          • On peut sortir de l'ornière progressivement, sans forcément adopter des méthodes radicales qui, AMHA, pourraient avoir des effets de bords néfastes. La licence globale risquerait d'avoir le même effet sur les majors et leur culture moisie, que les racketiciels en ont sur la position de Microsoft: une sorte de rente permanente, la privation du choix de ce qu'on finance (donc, de la possibilité de boycotter) qui rendrait très difficile la sortie de ce modèle de production de gentilles bêtises au détriment d’œuvres plus recherchées qui resteraient confidentielles. La légalisation des échanges non lucratifs en P2P pourrait à terme (avec l'élévation du nombre de gens capables de peer-to-peerer, liée au renouvellement de la population) réellement menacer l'équilibre économique des circuits culturels: on pourrait vraiment arriver à ce que très peu de gens achètent le contenu, sous quelque forme que ce soit.

          Je pense que le raccourcissement de la durée du copyright, la suppression de toutes subventions pour les oeuvres sous licence propriétaire, l'assouplissement sur la réutilisation du contenu propriétaire, et le fait de ne considérer comme copyrighté que ce qui l'est explicitement, permettrait de parvenir à un équilibre où coexisteraient:

          • des oeuvres sous licence libre ou de libre diffusion, financée par des gens qui en comprennent l'intérêt et "joueraient le jeu" de payer même s'ils peuvent les avoir gratuitement, éventuellement par la collectivité, et au contenu pensé pour être culturel (reportages, films engagés, enquêtes, musique engagée..). Tout les artistes qui ont quelque chose à dire, sont contre le système, mais signent à la Sacem parce que "pas le choix", s'y retrouveraient (des gens comme Didier Super, Kenny Arkana, Stupeflip, plus généralement tout ceux qui se disent contre Hadopi ET ont un message politique à faire passer),
          • des oeuvres divertissantes et assumées comme telles (le dernier Spiderman), qui coûtent cher à produire et seraient rentabilisées via une exploitation exclusive par les majors, à l'ancienne en fait, avec là une vraie répression contre la contrefaçon,
          • les oeuvres divertissantes élevées dans le domaine public après un temps court, ce qui leur permettrait de faire partie de la culture commune, et pousserait les majors et les décideurs politiques à cesser de faire trainer le calendrier (sortie en salle, sortie en TV, sortie en VOD, sortie en DVD, sortie en BlueRay, sortie en BlueRay 3D, sortie en version Collector, sortie en édition limitée..) pour, à la place, viser le renouvellement rapide (donc, une augmentation de la création),
          • les œuvres d'amateurs, parodies, vidéo-de-moi-qui-fait-le-con-sur-le-dernier-tube-à-la-mode, mèmes, détournements d'affiche, dont la création, la publication, l'enrichissement et le partage seraient facilités par un assouplissement des règles (Mozinor, jcfrog c'est pas de la contrefaçon, même si ça reprend des trucs propriétaires) et par le fait qu'une oeuvre publiée sans mention de licence serait automatiquement considérée comme du domaine public. Ce n'est pas normal que actuellement, je risque d'être emmerdé par le gars qui a fait l'original et par fukung, et que moi je puisse emmerder les gens qui reprennent mon truc pour dire qu'il est nul, juste parce que j'ai rajouté une légende sur une copie d'écran d'une image hébergée sur fukung: http://pix.toile-libre.org/upload/original/1302817244.png Y'a un concept de Benjamin Bayart que j'aime beaucoup, c'est la licence "fais pas chier". Ce genre de trucs doit être sous licence "Fais pas chier": tu le modifies, tu le copies, t'évites de me faire dire un truc que j'ai pas dit, tu m'emmerdes pas toutes les 5 minutes pour demander si tu peux faire ceci ou cela, et tu fais preuve d'un peu de bon sens, merci.

          C'est juste une piste, mais ça me paraît plus raisonnable que de dire "de toute façon votre merde on n'en veut pas et on a le Droit d'y accéder gratuitement" (je caricature).

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Culture

            Posté par . Évalué à 2.

            Intéressant. De mon côté, je vois des pistes du genre :
            - militer pour le mécénat global que propose Richard Stallman depuis 1992.
            - offrir des compilations libres ou semi-libres comme cadeau bonus à noël.
            - Avoir pour éthique de copier les oeuvres privatives, et de donner aux oeuvres libres...
            - prendre le temps de se faire plaisir en explorant, découvrant, publiant le répertoire libre (et semi-libre, soyons tolérant : le ND est utile pour certaines oeuvres, tandis que le NC même s'il est contre-productif, permet de rassurer les nouveaux venus).

          • [^] # Re: Culture

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Une œuvre n'a pas vraiment de "code source", en tout cas les problématiques sont différentes. Il n'y a pas de risque d'être espionné par une oeuvre, ou qu'elle ait un comportement malveillant. Ce ne sont que des données, pas du code actif.

            Ça, c'est si on compare avec un logiciel opensource. Si on compare avec un logiciel libre, il y a des problématiques similaires : on doit pouvoir modifier l'œuvre, en partager les modifications...
            L'accès au "code source" d'une œuvre, c'est à mon avis au moins la disponibilité de l'original au format lossless (dans la mesure du possible), un .xcf pour une image retouchée, les partitions pour de la musique, etc... (J'étais persuadé d'avoir vu un site sur lequel Stallman et d'autres travaillaient à définir le caractère libre d'une œuvre (je croyais que c'était definefreedom.org, mais apparemment non).)

            En tout cas cela me désole toujours autant de voir sur Jamendo des musiques sous licence libre, sans accès aux fichiers lossless, aux partitions, tablatures, paroles de la chanson... Alors que sur les réseaux pirates, je peux avoir accès à tous ça pour une œuvre non-libre suffisamment connue...

            L'intéropérabilité permet de communiquer entre utilisateurs de logiciels propriétaires et libres, alors qu'il y a une barrière (théoriquement) étanche entre culture libre (ou de libre diffusion) et culture propriétaire

            Pire : on peut facilement remplacer un logiciel par un équivalent libre, puisqu'un logiciel est un outil dont on veut simplement accéder aux fonctions (ex : GIMP != Photoshop, mais convenable car permet de faire les mêmes choses), or on ne pourra jamais remplacer une œuvre propriétaire qu'on apprécie par une œuvre libre "équivalente".

            Mais je pense que la vraie raison du non-boycott du propriétaire par les libristes, du discours très majoritaire selon lequel "la culture est à tout le monde" et le fait que des gens qui évitent les logiciels propriétaires n'évitent pas la culture propriétaire, c'est qu'on a l'impression d'être débordés. Entre les sollicitations publicitaires, la pression sociale, les références culturelles, la reprise de la culture propriétaire par les internautes créateurs (les mèmes, les "motivators", les détournements de campagne Hadopi qui s'appuient sur des films), on a beaucoup beaucoup de mal à se couper de la culture propriétaire.

            Oui. Et quand bien même on voudrait se couper totalement, d'un jour au lendemain, de la "culture propriétaire", en n'accédant qu'à des œuvres dans le domaine public ou sous licence libre (ce qui est d'ailleurs à mon avis une illusion totale : il y aura toujours des gens riches et puissants pour nous reprocher de partager des œuvres tombées depuis des années dans le domaine public), il nous serait impossible de créer quelque chose qui ne soit influencé de près ou de loin par toute la culture propriétaire que nous avons absorbé avant de devenir libriste.

            En ce qui concerne le financement de la création, je suis globalement d'accord avec tout ce que tu as dit, même si je pense qu'il est souvent difficile, pour ne pas dire impossible, de faire la différence entre de l'art et du divertissement. Star Wars, c'est de l'art ou du divertissement ?

            Je crois beaucoup à l'économie du don pour soutenir la création. Mais il faudrait pour cela que le système de paiement soit très simple (façon Flattr, mais en plus égalitaire), et que Madame Michu ait quelque chose à donner (donc arrêter de la surcharger de taxes et d'impôts pour remplir les poches des ayants-droit). Je crois également au crowdfunding, c'est à dire le don à priori (où ce sont les consommateurs qui jouent le rôle de producteurs, en fait). Ça semble bien marcher pour le cinéma en tout cas.
            Il y aussi la formule CwF + RtB = $$$ (Connect with Fans + Reasons to Buy), de Trent Reznor, qui ne marcherait pas forcément à tous les coups, mais sur laquelle les artistes pourraient se pencher.

            Y'a un concept de Benjamin Bayart que j'aime beaucoup, c'est la licence "fais pas chier".

            Je connaissais pas, moi qui pensais avoir vu toutes les conférences...c'est dans laquelle ?

            Ce genre de trucs doit être sous licence "Fais pas chier": tu le modifies, tu le copies, t'évites de me faire dire un truc que j'ai pas dit, tu m'emmerdes pas toutes les 5 minutes pour demander si tu peux faire ceci ou cela, et tu fais preuve d'un peu de bon sens, merci.

            Il y a un truc similaire en droit français. Il me semble que quand je place un contenu sous licence WTFPL ou dans le domaine public, je conserve malgré tout un "droit au respect de l'œuvre", qui empêche quiconque de dénaturer mes propos.

            D'ailleurs je trouve ça dommage : quand je place un contenu sous licence WTFPL, j'aimerais pouvoir dire "vous pouvez faire ce que vous voulez avec, y compris de la merde, y compris me critiquer méchamment en dénaturant mes propos", mais apparemment je ne peux pas.

            • [^] # Re: Culture

              Posté par . Évalué à 1.

              Il ne te reste plus qu'a dériver la WTFPL en WTFPL/SP, c'est a dire "do What The Fuck you want Public License, including Shit and Piss off author".

              De rien, c'est dredi.

            • [^] # Re: Culture

              Posté par . Évalué à 2.

              Je connaissais pas, moi qui pensais avoir vu toutes les conférences...c'est dans laquelle ?

              C'est de l'IRC, fallait être là :D

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Dans la salle de brainstorming

    Posté par . Évalué à 10.

    Patrick (Pat) : Waou, j'ai une idée, tu vois, pour le spot d'Hadopi. Tu vois, alors on fait comme ça des petits films où les gens y voient qu'ils vont rater des trucs super-classes, genre, comme les américains, si les artistes veulent plus travailler. Tu vois? Cool, non?
    Didier : Oui mais quoi comme truc "super-classe"?
    Patrick (Pat) : Ben ça, j'sais pas encore, on n'a qu'à demander à Robert, il a un cousin artiste.
    Xavier : Ah ouais! la classe!

    • [^] # Re: Dans la salle de brainstorming

      Posté par . Évalué à 10.

      Attend, il t'en manque un bout :
      Patrik (Pat) : Géniale, on a bien bossé! Vous reprendrez bien un peu de coke?
      Xavier : Houla, doucement! c'est pas donné ce truc là!
      Didier : Bah t’inquiète, on va les faire cracher 3,2 million...
      ...

      La chute n'en devient que meilleur...

  • # Mon avis perso

    Posté par . Évalué à 10.

    pour ce que ça vaut.

    Je trouve la réalisation des pubs bonne, bien filmées, l'idée de départ est assez bonne pour faire passer leur message. On va montrer les conséquences du téléchargement pour qu'ils (les kids) prennent conscience.

    Ceci étant dit sur l'ensemble des pubs ce que je retiens:
    la première, j'ai envie de gifler la fille et son clip moisie et son électro pop insupportable, donc je pense immédiatement en voyant la pub: chouette! vive le téléchargement. Si j'ai bien compris, on conseille aux gamines de bosser dans des bars undergrounds plutôt que de devenir de gentilles filles bien sages.
    la seconde: super 2 le retour! Si j'ai bien compris, on conseille aux gamins de réver comme des cons aux séries qu'ils "feront plus tard un jour quand je serai grand" plutot que de bosser et d'écouter en classe.
    La troisième c'est un plagiat de l'emmerdeur avec Ventura et Brel. J'imagine le scénariste en mode Christian Clavier dans mes meilleurs copains en train de couiner "Mais c'est pas un plagiat, le tueur c'est une fille et le dépressif est chauve!".

    Je ne sais pas si ça aura un impact sur la "cible" de cette pub, mais faire miroiter à des gamins d'être célèbres plus tard en se pelant le jonc plutot qu'en bossant, c'est clairement à 15 000 kms des valeurs de droite habituelles et ça montre une fois de plus le décallage entre ce gouvernement et une partie de son électorat, et surtout la petitesse des valeurs qu'ils ont à proposer en échange: "riche et célèbre, c'est cool".
    Bref, la tactique toc du bling bling a encore frappéfait plouf.

    • [^] # Orthographe ;-)

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je trouve la réalisation des pubs bonne, bien filmées

      Flimées.

    • [^] # Re: Mon avis perso

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Dans la première ce que j'ai retenu c'est qu'en 2021, la langue française sera morte, remplacée par l'anglais. Et puis, on y apprend aussi que les « artistes » françaises commenceront à se déshabiller (pour le plaisir de mes petits yeux de vache à lait) comme les américaines.

      • [^] # Re: Mon avis perso

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        on y apprend aussi que les « artistes » françaises commenceront à se déshabiller

        Comme si ce n'était pas déjà le cas...

        • [^] # Re: Mon avis perso

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je sais pas, j'ai arrêté de regarder les clips et d'écouter les chansons d'artistes français depuis la création d'HADOPI. Il ne reste que ce qui était déjà dans ma médiathèque avant.

        • [^] # Re: Mon avis perso

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ce que j'adore c'est dans les commentaires des vidéos

          SI J'AI 100 AMIS SUR FACEBOOK JE MONTRE MES SEINS .... bisous mes ptits chats!

          Ema Leprince

      • [^] # Re: Mon avis perso

        Posté par . Évalué à 10.

        Et puis, on y apprend aussi que les « artistes » françaises commenceront à se déshabiller (pour le plaisir de mes petits yeux de vache à lait) comme les américaines.

        Ah ben attends, c'est urgent de montrer aux gamines qu'il faut se dénuder pour faire de l'art. La lutte contre le sexisme, y'a une journée pour ça, mais c'est pas aujourd'hui alors faites pas chier.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Trop gros, passera pas...

    Posté par . Évalué à 8.

    J'ai aussi beaucoup aimé la pub sous forme d'affiche qui repompe les Bérus... utiliser un groupe anarchiste pour nous refourguer leur loi liberticide, c'est bien dans la lignée de tous les ratés qu'ils accumulent... Et comme je suppose qu'ils n'ont pas eu l'autorisation des intéressés, c'est donc du viol de droit d'auteur?

  • # s/eux/euh/

    Posté par . Évalué à 10.

    Si vous aussi vous avez mis du temps à comprendre le titre du journal...

  • # À propos

    Posté par . Évalué à 4.

    À ce sujet, l'émission Le 5/7 Boulevard sur France Inter était pour partie (40 minutes) consacrée à l'HADOPI aujourd'hui (et à charge, il faut le dire), avec notamment une analyse de ces fameuses réclames. Je vous invite à la podcaster ici : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/cinq-sept-boulevard/ car elle est fichtrement drôle.

    • [^] # Re: À propos

      Posté par . Évalué à 10.

      Je marche pas dans ton piège, moi: si on télécharge ce truc on se fait couper la ligne, vu que c'est pas marqué "PUR" sur le site de RadioFrance. Tu peux pas l'uploader sur Megafileshare plutôt?

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # La campagne fait des émules

    Posté par . Évalué à 0.

    D'autres styles de musique sont représentés :

    http://cpc.cx/2zl

  • # Merci

    Posté par . Évalué à 3.

    Je n'avais vu que la pub de la chanteuse et je croyais également que c'était une parodie d'un groupe anti hadopi
    grace à toi je n'aurai pas l'air trop con si j'en parle dans un quelconque repas mondain

    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à 2.

      Ah bin moi c'est l'inverse : j'ai vu la vraie pub en sachant que c'était une vraie pub, mais j'ai cru que le site http://www.emma-leprince.fr/ était un vrai alors qu'il semblerait que ce soit une parodie (voir la page "La presse parle de moi").

      • [^] # Re: Merci

        Posté par . Évalué à 1.

        Hahaha comment il est bon ce site !

        Les extraits de faux interviews sont très bons !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.