Journal France et filtrage d'Internet

Posté par .
Tags : aucun
18
18
août
2010
Je vais essayé de faire un peu plus qu'un journal bookmark.

L'excellent Maître Eolas explique sur son blog les arcanes de l'affaire StanJames.com.
Un précédent journal résume l'affaire.

Il y a deux semaines l' ARJEL a demandé aux FAI français de bloquer l'accès au site stanjames depuis notre beau pays des droits de l'Homme.

Dans son analyse on y apprend que seuls les FAI ont été assignés au tribunal, le propriétaire du site n'ayant même pas été averti du caractère illégal de son site dans le pays de la liberté (si on en croit sa devise). En effet il est plus facile pour l'État de s'adresser à ceux qu'il a sous la main: les FAI, le site illégal étant domicilié à Gibraltar.

Il évoque également le fait que la loi prévoit que les FAI soient indemnisés en contre partie du filtrage. Malheureusement le décret d'application prévoyant les modalités d'indemnisation n'est jamais sorti, donc les FAI devront bosser à l'œil.

Malgré tout, le juge n'a rien eu à y redire condamnant les FAI à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires, telles que blocage du nom de domaine, de l’adresse IP connue, de l’URL, ou par analyse du contenu des messages, au besoin cumulativement.

Grosso modo son billet explique tout ça bien mieux que moi, mais il conclut par:
La possibilité d’abus [de filtrage] est considérable, et je ne suis pas sûr que les contre-pouvoirs existent pour les prévenir.
  • # Le blog

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Tiens donc, il a changé sa css ?

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # Contournement ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Est-il possible, via des moyens techniques (Tor , chiffrage), de contourner l'éventuel filtrage d'un site ? (Par ex. un site hébergé légalement dans un pays A mais qu'un gouvernement B souhaite empêcher d'accès à ses citoyens.)
    • [^] # Re: Contournement ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      Pour moi opendns permettrai déjà de contourner un filtrage dns.

      Autrement il y a le fait de passer par un vpn avec une sortie à l'étranger.

      S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

      • [^] # Re: Contournement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        OpenDNS ? À fuir à tout prix, c'est un service de serveurs de cache DNS menteur. Lui préférer ceux de Google, si vraiment on ne peut pas installer les siens.
        • [^] # Re: Contournement ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Existe t'il des serveurs DNS gentil, et accessibles au grand public ?

          Après avoir quitté les DNS d'orange, je suis passé sur opendns. Le jour où j'ai vu une erreur de cache squid sur une recherche google, je me suis posé des questions, et je suis passé sur un serveur DNS quelconque, qui acceptait de faire le relais.

          Je suis maintenant chez free, et ça va mieux au niveau des DNS (il parait que ça n'a pas toujours été le cas). Mais si ces serveurs viennent à me mentir ou à ralentir, où vais-je pouvoir aller chercher mes adresses ? Directement à la racine ?

          Envoyé depuis mon lapin.

          • [^] # Re: Contournement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Comme dit dans le commentaire précédent ceux de Google peuvent faire l'affaire, je viens de tester et ils ne mentent (pour le moment) pas.
            En plus ils sont rapides je trouve et simple à retenir :
            8.8.8.8
            8.8.4.4

            S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

          • [^] # Re: Contournement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            où vais-je pouvoir aller chercher mes adresses ? Directement à la racine ?

            Oui : rien ne t'empêche d'interroger les DNS primaires. Mais si tout le monde le fait, ils risquent d'être très surchargés.

            Sur une Debian, le paquet "bind9" te fournit une liste de DNS primaires : /etc/bind/db.root

            Tu peux un peu limiter les accès, en installant ton propre serveur DNS dans ton réseau, afin qu'il agisse comme un "cache" DNS (c'est d'ailleurs en parti ce que font les DNS de ton FAI).

            Enfin, si tu veux aller régulièrement sur un site "blacklist" par ton DNS, je vois 2 possibilitées:
            - si le site est assez gros, et à sa propre plage d'IP, tu n'as qu'à rentrer son coupe nom/ip dans ton /etc/hosts
            - sinon, tu :
            1) installe un serveur DNS, et tu le configures pour qu'il soit serveur d'autorité pour le domaine qui est blacklisté. Bien sûr, le serveur DNS ne devra pas être accessible depuis l'extérieur de ton réseau
            2) et pour la la résolution du nom, tu colles l'adresse IP fixe du site, ou une résolution de nom via un DNS racine
            Ainsi, pour les requêtes DNS "classiques", tu pourras passer par le DNS de ton FAI. Mais pour l'accès à ce site en particulier, tu switcheras sur une autre résolution de nom.
            • [^] # Re: Contournement ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Moi, même en temps que non abonné à FDN, j'ai choisi leurs serveurs.

              Au moins, avec eux, j'ai confiance.
            • [^] # Re: Contournement ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Oui : rien ne t'empêche d'interroger les DNS primaires. Mais si tout le monde le fait, ils risquent d'être très surchargés.

              Mais non. Les serveurs racines n'acceptent pas la récursion. Si tu leurs demande qui est www.linuxfr.org., ils te répondront juste la liste des serveurs de nom pour org.
            • [^] # Re: Contournement ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Oui : rien ne t'empêche d'interroger les DNS primaires. Mais si tout le monde le fait, ils risquent d'être très surchargés.
              Bof pas forcément plus que ça.
              Ils ne sont pas récursifs, ils sont en anycasts, et il y a un cache au niveau des serveurs récursifs.
        • [^] # Re: Contournement ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J’ai utilisé divers services DNS (dont OpenDNS) pour finalement passer à Unbound installé sur mon routeur. C'est très rapide, et ça marche mieux que les DNS des FAI en général.

          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

    • [^] # Re: Contournement ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Oui, c'est possible, des solutions les plus simples (utilisation d'autres DNS...) aux solutions plus complexes comme TOR, en passant par le simple proxy socks fait par un ssh.

      L'outil à utiliser et les inconvénients dépendent fortement des mesures mises en places par la censure. Si on parle juste de DNS, le contourner sera simple. S'il y a un blocage de l'IP, il faudra déjà faire un peu plus complexe.

      Autrement les logiciels permettant un surf anonyme ont aussi des mécanismes anti-censure. À mon avis le plus abouti et le plus "user-friendly" est pour moi le logiciel JAP : http://anon.inf.tu-dresden.de/index_en.html

      La société JonDos fournie au passage des paquets Debian du même logiciel : http://anonymous-proxy-servers.net/en/jondo/download/linux

      Autrement dans nos démocraties un simple "aptitude install tor" (ou équivalent sous autres distributions) devrait suffire. Depuis la version 0.2 Tor utilise sa propre résolution DNS et n'a donc plus besoin de configuration supplémentaire (en cas d'utilisation de Tor, le mettre en relais est également apprécié).

      Si Tor et JAP ont globalement le même objectif, l'architecture du système est complètement différente (serveurs centralisés contre p2p).

      Mais bon, ce sont des solutions extrêmes, qui ne devraient pas exister dans un monde idéal et démocratique. À un blocage technique il faudrait à mon avis mieux avoir une réponse politique, autant que possible...
      • [^] # Re: Contournement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        En fait, en combinant unbound et tor, tu peux faire ta résolution dns selectivement à travers tor, et continuer à passer en direct pour l'http. L'idée est d'utiliser les forward-zone du serveur dns ( ça marche aussi avec bind ), il y a des howtos sur le net.
        • [^] # Re: Contournement ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Les forward-zone c'est très intéressant, surtout que ça peut être utile pour résoudre les .onion (TOR) et .ano (Anonet).

          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: Contournement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Oui, j'ai aussi utiliser ça pour faire un proxy transparent ( en perl ) qui route les sites http en services cachés de tor de façon automatique à travers le réseau. Mais il faut forcer une résolution bidon de toto.onion pour que le navigateur accepte de faire la requete, d'ou l'usage des forwards-zones.

            Dans le même genre d'idée, on peut injecter des adresses IP dns dans une zone, c'est effarant de simplicité.
  • # Made in china

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Il faut regarder du côté de la Chine où des internautes ont une certaine expérience du contournement de filtrages internet.

    La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

    • [^] # Re: Made in china

      Posté par . Évalué à 6.

      Il y aura toujours de moyens de contourner la censure, les censeurs étant souvent en retard sur la technique. Mais s'il parviennent à empêcher la majorité des gens d'accéder à un site gênant, ils ont déjà gagné. C'est comme toutes les mesures technophobes pondues récemment : C'est foireux, sans effet sur les geeks, mais suffisant pour bloquer papa-maman.

      Là, il s'agit d'un site de pari dont tout le monde se fout. Mais que se passera-t-il si ça touche un site comme MediaPart, calomnié de toutes parts (dont certains commentaires frôlant le point Godwin) lorsqu'il lève un lièvre. Les gens qui veulent savoir sauront. La majorité n'en saura jamais rien. Même aujourd'hui alors que les sources d'information ne manquent pas sur internet, les gens ne font déjà pas l'effort de s'informer.

      Je me rends compte en discutant avec ceux qui se contentent du JT pour s'informer qu'on ne vit visiblement pas dans le même monde. Ils boivent les paroles des présentateurs et se font une opinion sur la base de faits tronqués et d'une présentation bien orientée. Ils n'ont pas d'autre version, ne connaissent pas les détails bizarrement non mentionnés à la télé.

      Déjà si c'est accessible, peu de gens se tiennent au courant. Alors s'il faut paramétrer un proxy, etc,... c'est complètement infranchissable pour 95% de la population.
  • # IRC

    Posté par . Évalué à 5.

    La vache, je sors d'un troll de presque une heure avec un anti net neutralité qui trouvait cette décision normale (car "il faut bien appliquer la loi").

    Je suis choqué, je crois qu'en plus il est linuxien, j'imaginais même pas qu'on pouvait avoir un tel point de vu en fait.

    En plus c'était juste après avoir regardé la (super) conférence de Benjamin Bayart à la cantine sur l'essaimage des FAIs, le choc en était encore plus dur.
    • [^] # Re: IRC

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      >> Je suis choqué, je crois qu'en plus il est linuxien, j'imaginais même pas qu'on pouvait avoir un tel point de vu en fait.

      C'est pas parce qu'on a Linux qu'on doit forcément boycotter McDonalds, voter pour un moustachu qui se prend pour un super héro, cesser d'écouter Johnny Hallyday, ou qu'on doit forcément s'opposer à toutes les lois qui s'opposent à la liberté.

      Je vais t'apprendre une chose, tiens. La Loi, c'est pas mal une augmentation des devoirs et une restriction des libertés par définition.
      Vite, boycottons la Loi !
      • [^] # Re: IRC

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        oui c'est vrai, il y en a même qui s'en cogne de la liberté de linux, ils veulent juste un truc gratuit., dingue....

        Et ta vision de la loi est fausse : en france, c'est une restriction de la liberté, mais _par_définition_, la loi est la protectrice des libertés de tous (ce qui implique qu'elle restreigne la liberté de certains pour protéger celle d'autres : par exemple ne pas tuer.) Mais parfois elle ne protège aucune des libertés de personne et ne fait que restreindre les libertés de tous, cela ne devrait arriver que dans les cas ou un consensus social _très_très_ large serait acquis pour cette loi, ce qui n'est pas le cas ici.

        On pouvait espérer d'un utilisateur de linux (autre que pour sa gratuité), un semblant de réflexion sur ce qu'est la liberté (et la loi), mais bon tout se perd ma brave dame.
        • [^] # Re: IRC

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est à peu prés ce que dit ce lien : http://www.america.gov/st/democracyhr-english/2010/July/2010(...)

          à savoir que la liberté est un concept fluctuant entre les cultures. Un exemple exageré certes, mais trés clair est que limiter ma liberté de tuer quelqu'un permet d'assurer la liberté des autres de marcher sans trop de risques de se faire attaquer. Et la liberté de défendre sa réglementation ( comme ç'est le cas ici pour les sites de paris en ligne et l'état ) est en opposition avec la liberté d'un marché libre des paris en ligne.

          Et dans le cas de la neutralité du réseau, on a la liberté de management du réseau et de faire des offres commerciales comme bon nous semble contre la garantie de liberté des utilisateurs.

          C'est donc en effet plus complexe qu'on croit au premier abord, et sortir l'argument de la liberté en vue de tirer parti de sa connotation intrinséque ( ie, si je suis pour la liberté, alors l'opposant est contre, ça permet d'orienter le discours ) est un peu risqué.

          Et sinon oui, on peut utiliser un systéme basé sur linux, et en même temps avoir des valeurs différentes de tout les autres linuxiens. Le souci vient du fait qu'on estime qu'utiliser linux a une valeur morale, donc on estime qu'un linuxien a plus de morale que la moyenne, et si il a plus de morale, il est donc forcement en faveur des autres idées qu'on estime soi même morale. Et quand on s'apercoit qu'on s'est planté dans notre prévision, on peut voir ça de 2 facons :

          On peut se dire qu'on s'est trompé dans nos idées de valeurs morales, et il faut se dire qu'elles ne sont pas universelles, se remettre en question, accepter un avis contraire.

          On peut se dire que l'autre est un con, car il est pas d'accord avec notre façon de voir les choses, qui est universellement applicable et la bonne chose à faire.

          Curieusement, ç'est rarement la voie 1 qui est choisi.
          • [^] # Re: IRC

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            >On peut se dire qu'on s'est trompé dans nos idées de valeurs morales,

            je ne faisait que répondre à l'argument que la loi est une restriction des libertés _par_définition_, ce que je trouve faux. Maintenant si tu penses que le chemin que l'on prend est bien et bon, tu es libre de le penser, mais laisse moi libre de penser le contraire.

            Si tu penses que le filtrage, le flicage, le fichage sont des sortes de liberté dans un certain contexte de valeurs morales, et bien réjouis-toi, nous courrons avec force et conviction vers ce nouvel Eden et tu pourras _légalement_ apprécier à leurs justes valeurs ces grandes libertés positives que nous envient, la chine, l'iran et ces quelques républiques démocratiques à la pointe dans la mise en oeuvre des droits de l'homme tels que définie par la déclaration universelle et plus ou moins acceptés par la très grande majorité des nations.
          • [^] # Re: IRC

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            >Curieusement, ç'est rarement la voie 1 qui est choisi.

            Curieusement, il suffit de lire l'article de Éolas, pour se rendre compte de ce qu'est une _loi_ , par chez nous au moins, juste un moyen pour une minorité d'asseoir une suprématie sur une majorité dans l'indifférence la plus totale tant que cela ne touche pas le petit pré carré de l'un ou de l'autre. Le vivre ensemble n'existe plus, il ne reste que le "c'est bien fait pour eux".

            Cela ne pose pas de soucis que universal puisse faire presser ces dvd, genre en chine, à 2 cts en payant des gens à coup de pied dans le cul, mais que l'on puisse les acheter en chine à 1$, ou que l'on puisse jouer à des jeux sur des sites chinois : oui c'est un _grave_ problème.

            C'est juste une libéralisme à géométrie variable : tant que je prends du fric c'est bien, lorsque c'est un autre qui gagne, c'est une atteinte inadmissible à ma liberté.
            • [^] # Re: IRC

              Posté par . Évalué à 3.

              Sans vouloir partir sur le libéralisme, je trouve que c'est même pas du libéralisme: je vois mal où est l'argument de défense des libertés.
              • [^] # Re: IRC

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Heu... le libéralisme, ça n'a jamais été une défense des libertés, si ce n'est celle d'avoir un marché non régulé (« libre échange »).

                (À pas confondre avec libertaire, ou libertarien, qui sont deux autres concepts différents.)
                • [^] # Re: IRC

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Première phrase de wikipédia:
                  Le libéralisme est un courant de pensée de philosophie politique, né d'une opposition à l'absolutisme et au droit divin dans l’Europe des Lumières (xviiie siècle), qui affirme la primauté des principes de liberté et de responsabilité individuelle sur le pouvoir du souverain.
                  • [^] # Re: IRC

                    Posté par . Évalué à -4.

                    La première des liberté est quand même la libre entreprise et la libre circulation des capitaux ! C'est pour ça que les libéraux français se concentrent dessus et heureusement ! Manquerait plus qu'on veuille la liberté de se droguer ou la liberté de circuler qui a causé tant d'immigration massive pendant 30 ans de politique d'extrême-gauche, ce qui a terriblement affaiblit la France.
                    • [^] # Re: IRC

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Sans offense, merci de m'avoir fait sourire.
        • [^] # Re: IRC

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          oui c'est vrai, il y en a même qui s'en cogne de la liberté de linux, ils veulent juste un truc gratuit., dingue....

          C'est pour ça que Richard Stallman tient tant à ce qu'on appelle ce système GNU/Linux

          S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

    • [^] # Re: IRC

      Posté par . Évalué à 4.

      Ce n'est pas la neutralité du net qui est en cause, la neutralité ne concerne que les contenus que les FAI sont censés transporter, et ils ne sont jamais censés transporter de contenus jugés illégaux par un tribunal. Ce genre de décision est malgré tout peu avisé parce que facile à contourner.
  • # Pays de la liberté?

    Posté par . Évalué à 5.

    >Dans son analyse on y apprend que seuls les FAI ont été assignés au tribunal, le propriétaire du site n'ayant même pas été averti du caractère illégal de son site dans le pays de la liberté (si on en croit sa devise).

    L'islande?
  • # Avertir le propriétaire ?

    Posté par . Évalué à 5.

    > le propriétaire du site n'ayant même pas été averti du caractère illégal de son site

    Pourquoi l'aurait-il été ? Son site est légal ! Seul l'accès depuis le territoirie francais ne l'est pas, et ce n'est pas le problème du propriétaire du site.
    • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

      Posté par . Évalué à 2.

      En même temps c'est bizarre, j'arrive parfaitement à accéder au site, mais je tombe sur une page du site avec en gros :


      Nous sommes désolés, mais en raison de la réglementation française vous n'êtes pas autorisé à consulter ce site.

      Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

      Cette page possède l'URL suivante : http://www.stanjames.com/onlinepromo/FrenchRegulations/Defau(...)

      Donc j'ai bien l'impression que c'est une page du site, et que le site filtre lui-même les IP Françaises.
      • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

        Posté par . Évalué à 10.

        J'accède au site (ailleurs qu'en France), et je vois
        * une traduction française moisie
        * une favicon en GIF animée

        Et ça mérite bien un blocage d'IP, surtout la favicon.
      • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

        Posté par . Évalué à 4.

        En réalité suite à cette décision de justice, le site a de lui-même commencé à filtrer les IP françaises. Ce n'était pas le cas quand le filtrage a été ordonné.
      • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

        Posté par . Évalué à 2.

        ce qu'eolas ne dis pas, c'est que peu après, le site fut au courant de la décision, et dans un geste de bonne foi envers la justice française, il a décidé d'interdire l'accès aux français.
    • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      De plus, le site est hors de la juridiction francaise. Je voit pas la france intervenir pour interdire des programmes sur la BBC ou sur ARD, par exemple, sous le prétexte qu'on arrive à capter en France.

      Par contre, il est clair que l'ARJEL aurait pu tenter de le faire avant d'assigner les FAIs en justice.
      • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Bon, j'ai dit une connerie, le tribunal a assigné l'hébergeur, societé de droit anglais, donc visiblement, c'est faisable :)
        • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

          Posté par . Évalué à 6.

          le tribunal a assigné l'hébergeur
          Il me semble que l'ARJEL a tenté d'assigner l'hébergeur, mais malgré sa dénomination (EL signifiant « en ligne ») elle ne ne comprend rien à Internet et a assigné le registrar.
          • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est ce que j'ai lu aussi. Si ça veut dire une chose, c'est que ces gens censés réguler l'internet ne connaissent manifestement pas un minimum leur sujet.
            Par exemple il suffit de lire la première ligne de Wikipédia pour tomber sur le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services. Ça veut quand même dire que fournisseur d'accès au réseau et fournisseur de service, c'est pas la même chose. Mais vu que même le juge passe devant des trucs comme ça...
            • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              le juge.... qu'elle drôle de vocable pour une chambre d'enregistrement.
              • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Ben je ne pense pas me tromper. C'est un juge qui, justement, a jugé que l'argument de distinction réseau/services n'était pas valide, car, si je ne me trompe pas, ça n'existe pas dans le droit.
                • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  va lire l'article de Eolas avant de défendre cette chose.
                  • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Bon, j'ai été vérifier:
                    La société Darty va d’abord essayer de se carapater en arguant être fournisseur d’accès à des « services » et non à des réseaux dont elle n’est pas propriétaire et ne pas être concernée. Le président va rapidement écarter l’argument : cette distinction fournisseur d’accès à des services / des réseaux n’existe pas juridiquement. On est fournisseur d’accès à internet, point.

                    Le président qui rejette l'argument est le président du tribunal de grande instance de Paris. Donc je me suis bien planté, ce n'est pas un juge. Mais un président de tribunal n'est pas encore une chambre d'enregistrement (au moins parfois) non plus. Après si tu veux dire que la justice n'est là que pour appliquer des lois parfois débiles, c'est encore mi-vrai mi-faux. Bref, je trouve que tu raccourcis beaucoup.
                    • [^] # Re: Avertir le propriétaire ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      je raccourcis beaucoup et toi tu ne lis pas assez

                      "C’est regrettable en soi, et le fait qu’une telle mesure n’est, à ce jour, susceptible de concerner que des sites de jeu en ligne n’est pas à mon sens de nature à rendre la chose insignifiante sous prétexte que je ne joue pas aux jeux d’argent.

                      Car cela révèle que l’État, pour parvenir à ses fins (ici protéger un marché réglementé, et on ose appeler ça la libéralisation du secteur des jeux en ligne !) est prêt à inventer des procédures abracadabrantesques, où l’on fait un procès à tout le monde sauf au principal intéressé parce que ce serait trop compliqué à faire exécuter, que les juges appliquent sans tiquer malgré des objections très sérieuses (celle de l’indemnisation n’étant pas la moindre, car aujourd’hui, il n’y a guère que l’argent qui arrête l’État).

                      Comment l’en blâmer, puisque ça marche. Au-delà des intérêts de Stanjames.com, dont je n’ai que faire, n’étant pas son avocat, il y a là pour la première fois la tentative de créer un internet franco-français, d’établir une frontière numérique autour de la France, en s’attaquant au goulot d’étranglement : les fournisseurs d’accès internet, passages obligés et en nombre limités.

                      La possibilité d’abus est considérable, et je ne suis pas sûr que les contre-pouvoirs existent pour les prévenir."
  • # Les principales victimes.

    Posté par . Évalué à 4.

    Dans son analyse on y apprend que seuls les FAI ont été assignés au tribunal, le propriétaire du site n'ayant même pas été averti du caractère illégal de son site dans le pays de la liberté (si on en croit sa devise)

    C'est bizarre, dans cette affaire on parle surtout des FAI et du propriétaire du site.

    Et les internautes français? Si on demande à Bouygues de couper le lien entre Stanjames et monsieur Michu, ça nous fait trois parties concernées, si je ne m'abuse: Bouygues (auquel on ne rembourse pas ses frais, c'est mal), Stanjames (qui perd une poignée de clients, c'est dommage), mais surtout monsieur Michu, qu'on empêche d'accéder à une information (voui, une page Web c'est une information), sans lui demander son avis, sans lui proposer de venir au procès.
    Et ça, c'est le plus moche dans l'histoire.

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.