Journal [OFF]Annonce ANPE hallucinante

Posté par .
Tags : aucun
0
28
avr.
2008
Cher journal,

Ce matin, je me suis mis à consulter les offres de l'anpe en ligne. Après avoir consulté le national, j'ai eu le malheur de parcourrir les annonces internationales et je suis tombé sur ça :

http://www.anpe.fr/espacecandidat/nicola/AfficherOffre.do?re(...)


Si vous regardez bien le salaire proposé : entre 158 et 317 euros. ça se passe en Inde, contrat local.

Y a pas de linux dans le sujet mais perso je trouve ça hallucinant qu'on ose proposer cela...
  • # Pas la peine d'aller si loin

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Salaire minimum en Grèce: 700 €
    Salaire minimum en Roumanie: 300€ ?
    Salaire minimum en ARY. Macédoine : ???

    Les deux premiers pays avec des prix des produits de consommation identique qu'en France

    (un troll s'est caché quelque part, saura tu le trouver ?)
    • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Officiellement à l'OTAN, on parle de "FYROM" (ARY c'est pour les français).

      Et je peux dire que je sais par expérience que ça ne plait pas du tout du tout aux Macédoniens. Mais alors là pas du tout.
      • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

        Posté par . Évalué à 6.

        Moi ce que je touve hallicant, c'est que cette annonce passe à l'ANPE. Que là bas pensent vraiment qu'un BAC +2 va faire son gros barbarre et se barrer en Inde avec un salaire de merde...

        Comme l'anpe a t'elle pu laisser passer une annonce comme ça.

        C'eqt surtout sur ça qui me fait peur..
        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

          Posté par . Évalué à 7.

          Pareil, ça me fait peur: ça fait peut être partie des annonces sérieuses qui si elles sont refusés, au bout de 3 on supprime les indemnités...

          Y a t il un contre pouvoir qui assure que les annonces de l'ANPE sont sérieuses? (sinon ils seront juge et partie pour la suppression des indemnités)
          • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Il y a quand même des conditions "pas encore officielle" pour pouvoir refuser ces offres : la distance par rapport à ton domicile, et je pense que l'Inde, c'est bien assez loin pour justifier un refus.
            Ils ne seront juges et parties quand lorsque l'Unedic et l'ANPE auront fusionnés.
            Cela dit, s'ils pouvaient simplement supprimer l'ANPE, on ne s'en porterait pas plus mal car, les Assedics, à la base, c'est une *ASSURANCE* ! Bordel ! On cotise obligatoirement à cette assurance (du moins pour ceux qui sont déclarés) ! Et quand j'entends NS parler de "droits et devoirs", putain, ça m'énerve ! Depuis quand y a-t-il des devoirs face à une assurance ? Le simple fait qu'on signe une convention après s'être inscrit est une gageure. Tu cotises autant que possible, et, le jour où tu en auras besoin, on change les règles du jeu ? La vérité est qu'il est d'autant plus facile de taper sur les chomeurs que sur les employeurs ou de devoir débourser de l'argent public pour mettre en place des formations dont les premiers auraient besoin pour se reconvertir, pour être plus "flexibles". En prime, ça permet artificiellement de faire encore baisser le taux de chomage...
            Tout ceci ne me rend pas serein pour les années à venir : bientôt, ils surpprimeront sans doute cette cotisation obligatoire et il faudra alors cotiser (non moins obligatoirement) auprès d'assureurs privés qui indemniseront rien ou sous des conditions aussi variées que vicieuses.
            • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est à cet avenir que je pensais (ANPE et Unedic fusionés plus nouvelles règles pour conserver la protection sociale).

              Sinon, bis pour le coté assurance (c'était mieux avaaaaant... Mais comme le taux de représentation des salariés par les syndicats "représentatif" est un des plus bas en France par rapport au reste de l'Europe, il n'y a plus vraiment d'acteur légitime pour maîtriser ça :-/ )
              • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                La faute à qui ? Au niveau des cadres informatiques, j'ai lu que le Munci comptait créer un syndicat. Peut-être faudrait-il s'atteler à la tâce pour avoir un syndicat qui nous représente mieux que la CGT, la CFDT, etc..
                Mais il ne faut pas se leurrer, le gouvernement a également une bonne part de responsabilité dans ce que sont devenus les syndicats actuels : le système est perverti (représentation syndicale en ce moment) et ça va de mal en pis.
                • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                  Posté par . Évalué à 2.

                  S'atteler à la tache ne suffit pas.

                  J'ai mis représentatif entre guillemet pour cette raison.

                  Un des critères légaux en France pour être un syndicat représentatif (c'est à dire prioritaire au premier tour des élections, les autres syndicaliste ne passant qu'au deuxième tour si le quorum n'a pas été réuni), c'est d'avoir été un acteur de la resistance pendant la seconde guerre mondiale (non, ça n'est pas une légende, ça fait partie même partie des bases en cours de RH article L133-2 du code du travail pour le retrouver sur legifrance).

                  Le seul syndicat qui ait réussit a outrepassé la règle, c'est SUD, en passant aux prud'homme et en faisant constaté sa "représentativité" de fait. (Un peu comme les mères porteuses interdites en France, mais la reconnaissance de fait pour les parents qui ont fait appel à une mère porteuse à l'étranger d'être de fait les parents de l'enfant).

                  Au mieux, on peut avoir d'autres syndicats, mais ils n'auront pas le droit légalement de discuter avec le gouvernement de certaines dispositions

                  Modifier la loi dans, rendrait forcément les gros syndicats, et le syndicalisme en France plus faible pour un temps, et si c'est concomitant d'une réforme touchant au domaine d'action des syndicats (c'est à dire une loi par mois au moins? vu la torture que subit régulièrement le code du travail), cela pourrait compromettre la paix sociale.

                  La situation ne peut malheureusement pas être résolu de manière purement constructive (on est partie d'un bras cassé, il s'est resoudé mais mal, pour qu'il puisse bien se ressouder il faudrait le casser à nouveau).
                  • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Le seul syndicat qui ait réussit a outrepassé la règle, c'est SUD, en passant aux prud'homme et en faisant constaté sa "représentativité" de fait.

                    Gniii ? Tu la sors d'où ton info la? Parce que ça s'appelle un scoop.
                    SUD n'est _pas_ représentatif. Il est (peut etre) répresentatif dans la fonction publique, dans certaines branches (pas le temps de vérifier).

                    Les 5 centrales représentatives sont FO, la CGT, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC. De plus, ce ne sont pas les prud'hommes qui définissent la représentativité syndicale...

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Repr%C3%A9sentativit%C3%A9_synd(...)

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Repr%C3%A9sentativit%C3%A9_synd(...)
                    • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                      Posté par . Évalué à 2.

                      oops pour le prud'hommes

                      Par contre dans le premier lien (ça n'est pas de moi si la modif est récente, et ça reste wikipedia, pas une source primaire, mais pour les jugement, les sources sont difficilement exploitables sur internet):

                      "À ces cinq critères, la jurisprudence en a ajouté deux :

                      * L'activité du syndicat, en termes d'ampleur et d'efficacité.
                      * L'audience électorale du syndicat (= ses résultats aux élections professionnelles)
                      "
                    • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                      Posté par . Évalué à 2.

                      et merde mal lu, on s'est mal compris: représentatif dans une entreprise, au niveau national ça reste les classiques, mais déjà dans certaines entreprises le patron ne peut plus refuser que SUD soit présent au premier tour, et SUD fait figure de rare exception d'ampleur sur cet aspect
                      • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Non.

                        Je m'explique. L'UNSA est répresentative dans certaines entreprises, comme SUD l'est dans d'autres, et comme certains syndicats non conféderés ou n'appartenant à aucune union le sont dans d'autres.

                        Le syndicalisme en France est bien plus complexe que ce qu'on nous montre à la télé ou dans les journaux....
                        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Bin, c'est bien ce qu'on voulait dire tous les deux, non?

                          avec éventuel passage au tribunal d'instance pour faire valider cette représentativité dans certaines entreprises

                          mais pas de présence au niveau des accords généraux nationaux
                  • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    > Un des critères légaux en France pour être un syndicat représentatif (c'est à dire prioritaire au premier tour des élections, les autres syndicaliste ne passant qu'au deuxième tour si le quorum n'a pas été réuni), c'est d'avoir été un acteur de la resistance pendant la seconde guerre mondiale (non, ça n'est pas une légende, ça fait partie même partie des bases en cours de RH article L133-2 du code du travail pour le retrouver sur legifrance).

                    Sauf que le dit article a été abrogé par l'ordonnance du 12 mars 2007.
                    Depuis le 1er mars 2008, c'est l'article L2121-1 qui est entré en vigueur et définit 4 critères de représentativité :

                    - Les effectifs ;

                    - L'indépendance ;

                    - Les cotisations ;

                    - L'expérience et l'ancienneté du syndicat.
                    • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                      Posté par . Évalué à 2.

                      recodification à droit constant (d'autres ont fait l'erreur) http://www.maitre-eolas.fr/2007/05/31/632-le-monde-et-le-dro(...)
                      • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Sauf que je ne vois pas le rapport entre cette dissection de Maître Eolas et le fait que l'article de loi que tu as cité, non seulement ne mentionne pas la référence à la Seconde Guerre mondiale, mais en plus a été abrogé par un autre article. Soit je ne sais pas lire le français, soit il me faut un dictionnaire français/droit français.
                        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                          Posté par . Évalué à 2.

                          l'article en question (et d'autres) a été abrogé, et un nouveau le remplace dans le cadre d'une recodification de l'ensemble du code (on change les numéros, on réarange les §, mais on garde le même sens à la loi), si un changement dans cette recodification entraîne un changement dans le sens, c'est l'ancien sens qui prime (le code du travail est fnu)
        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Il existe des amoureux de ce pays qui sont parti vivre en inde et qui aujourd'hui vivent comme des roi avec un 400€ par mois (j'ai eut un exemple très récemment).

          Avec ton salaire tu pourrais vivre dans un palace en inde avec un domestique a plein temps donc c'est surtout une question de point de vue pour le salaire de merde.
          • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

            Posté par . Évalué à 1.

            et il a des femmes qui lui font la cuisine ? :)

            et il parait la bas, que pour avoir une copine yaka aller en chercher une qui attend d'etre bruler avec son ex epoux decédé, meme si tu es geek chauve barbu elle te seras eternellement reconnaissant.

            bref la belle vie, perso je serais celibataire sans enfant j'irais sans aucune hesitation. en plus il font des bon film romantique, et la nourriture est excellente. sauf la viande bien sure.
          • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            Je m'était déjà fait ce genre de remarque, mais il y a un problème : Pas de retour possible (ou très difficile) en France, pour les raisons inverse...
          • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

            Posté par . Évalué à 7.

            Globalement, c'est vrai pour tous les pays en voie de développement. Tu va là-bas avec un bon diplôme tu prends immédiatement des responsabilité dont tu ne pourrais pas rêver en France (Maghreb, Amérique central, etc...).

            Il manque tellement de personnel qualifiés qu'il t'embauche immédiatement.

            "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

          Posté par . Évalué à 7.

          >> Comme l'anpe a t'elle pu laisser passer une annonce comme ça.

          En fait, tu n'as pas bien compris. Ceci est une fausse erreur pour que les gens voient un peu les salaires d'ailleurs.
          Ainsi, quand d'ici 2 ou 3 ans, tu verras les mêmes en France, le choc sera moins grand.
          C'est donc une simple préparation psychologique pour nos salaires à venir (mais n'ayez craintes, les hommes politiques bien placé ne seront pas touché).
      • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        non, les Macédoniens préfèrent le terme de slavomacédonien , ou de slavomacédoine que FYROM, qui de toute façon inclue le terme "Macédoine".


        Les Macédoniens sont Grecs.

        Marre qu'un pays insignifiant essaie de récupérer l'histoire antique Grec, cela s'apelle de l'inculture que de dire que les habitants de Skopje sont les descendants d'Alexandre le Grand.
        De toute façon, ce pas va exploser, ils ont des problèmes avec chacun de leur voisin, notamment Albanais (interdiction d'avoir le drapeau albanais en ARYM) , et ils comparent la Grèce à l'Allemagne Nazi

        En restant, neutre, comme la France, on peux voir que ce pays a un gros soucis, m^me si ses voisins n'ont rien fait poru arranger la situation
        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

          Posté par . Évalué à 5.

          Magnifique transition sur le troll comment appeler le petit pays issu de la décomposition de l'ex-Yougoslavie au-dessus de la Grèce (Macédoine, Slavomacédoine, , Macédoslavonie, Vardarie, FYROM, AYM etc ...)
          • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            La Yougoslavie n'était qu'une amalgame hétérogène de plusieurs petites nations (et anciens royaumes) sous la coupe d'une seule, la Serbie, et qui a eu moins de 90 ans d'existence.
            Et il fut un temps où la Macédoine avait conquis des territoires de la Grèce jusqu'à la Perse, en passant par les actuels Irak et Turquie.
            La Macédoine a sa propre histoire, qui inclut un petit passage en Yougoslavie, mais elle a sa propre histoire.
            • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Ouh là lo ,comment tu déformes l'histoire.
              1- Alex le grand était macédonioen, et parlait Grec. La Macédoine a toujours été une province Grecc
              2- Plus recémment, la macédoine fut un pays composé de Grecs et de Slaves, slaves arrivés sur la tard dans les Balkans (6eme siecle après JC), qui fut partagé entre la macédoine du Vardar, allant à la Serbie, la Macédoine Egéenne, allant à la Grèce, et une troisième Macédoine, allant à la Bulgarie
              3- Une partie de ses Slaves accèdent à l'indépendance, et pensent être les descendant d'Alexandre le Grand écrivant même dans leur constitution qu'ils doivent envahir la region Grec "Macédoine" pour réunifier toutes les Macédoine.
              4- Comme disent nos partenaires Européens de la Grèce "Le nom n'est pas important, le vo lde notre histoire est important".

              Photo du 1er ministre de l’ARYM déposant une gerbe pour un héros du VRMO : remarquer que leur « Macédoine » au dessus de sa tête inclut Thessalonique… Et ça se passe aujourd’hui… Envoyez cette photo à toutes vos connaissances pour qu’ils comprennent enfin pourquoi le nom a une importance et alimente une propagande irrédentiste au plus haut niveau de l’éducation et du pouvoir de Skopje, aussi utopique et délirant que puisse paraître cet irrédentisme:

              [www.noitikiantistasis.com]



              I - Macédoine terme géographique

              La Macédoine est une région géographique limitée :
              au Sud, par la mer Egée et le Mont Olympe (qui la séparent de la Thessalie)
              à l’Est, par le fleuve Nestos (qui la sépare de la Thrace)
              à l’Ouest, par les massifs du Grammos et de Pindos (qui la séparent de l’Épire) ainsi que par les lacs de Prespa et Ohrida (qui la sépare de l’Albanie)
              au Nord, par une ligne frontalière qui sépare l’État grec de la Yougoslavie (comme il était formé après la Seconde Guerre Mondiale, sous l’administration du Général Tito).
              Le département au sud de l’État yougoslave, à proximité de la Grèce, a été appelé "Macédoine" ou "République de Macédoine" par le Président Tito, dans un concept bien flagrant : être utilisé toujours comme pression contre le voisin du Sud, c’est-à-dire la Grèce, et être utilisé aussi un jour comme l’identité de cette unité étatique, dans le cas de son indépendance.

              Cela montre de manière solennelle le génie stratégique de Tito, une source de provocation contre la Grèce et le monde occidental.
              Le territoire autour de la ville de Skopje n’a rien à voir avec l’histoire des Macédoniens, tels que Philippe ou son fils Alexandre le Grand, qui étaient toujours considérés comme grecs !
              La propagande de Skopje, qui commence par les centres les plus obscurs d’une époque de pratique stalinienne, n’ont aucun rapport avec la clarté des pages de l’histoire.

              La Grèce d’ailleurs ne peut pas rester au-delà de son histoire quadri-millénaire dans la région, puisque l’administration américaine et surtout le Président Bush a donné son avis pour le nom "Macédoine", remboursant ainsi le vote des "Skopjiens-Macédoniens" ( !) des États-Unis en faveur des Républicains !!!

              Il est dommage de voir une falsification de l’histoire telle que seulement le groupe de faucons de Bush sait faire et comme il a déjà fait avec d’autres lieux dans le monde... Cette région géographique est la Grèce. Elle correspond, plus ou moins, à l’ancienne Macédoine.
              La région où se trouve la ville de Skopje, capitale de "l’ex-république Yougoslave de Macédoine" et ses environs, n’a jamais appartenu à la Macédoine au terme géographique ou historique du mot.

              II - La Macédoine terme historique L’Identité grecque de la Macédoine : une évidence historique

              Les trouvailles archéologiques et les témoignages historiques ne cessent de prouver que la région de la Macédoine commence à être peuplée par des tribus grecques déjà depuis 2200 avant J.-C.
              Les grandes tribus helléniques : Ioniens, Arcadiens, Éoliens, Achéens, Doriens et Macédoniens s’installent sur les territoires qui donneront naissance à l’Hellade (Grèce). Par exemple, les Ioniens s’installent en Asie Mineure et donnent leur nom à la région : Ionie ; les Macédoniens, à leur tour, donnent le nom de Macédoine à leur région.

              Pendant la période historique -VIIIe siècle avant J.-C.- les Macédoniens arrivent petit à petit sur l’avant-scène de l’histoire. La croissance politique et culturelle des Grecs en Macédoine atteint son apogée pendant le règne des rois Amyndas, Philippe II et Alexandre le Grand.

              Les Macédoniens n’ont pas agi seulement en tant que Grecs mais aussi comme des champions du panhellénisme, en essayant d’unir dans un seul Etat grec, toutes les cités de la Grèce. De plus, avec Alexandre, ils ont propagé la civilisation grecque dans le monde entier.

              La Macédoine cesse d’exister comme Etat indépendant grec en 168 avant J.-C. lorsqu’elle passe sous la domination des Romains.
              La population de Macédoine reste essentiellement grecque jusqu’à l’époque où différentes tribus slaves et bulgares commencent à s’installer dans la région, sous forme d’enclaves, au VIIe siècle après J.C. soit mille ans après la mort d’Alexandre.

              La conquête ottomane des Balkans, achevée au XVe siècle, a entraîné des changements considérables dans la population de la Macédoine. Ainsi, la prédominance grecque s’accentue dans toute la Macédoine historique et l’élément slave ou bulgare se renforce dans la zone du Nord (Macédoine yougoslave).

              Les Grecs de Macédoine participent à la grande révolution hellénique (1821-1828) et luttent depuis pour rattacher la Macédoine à l’Etat grec libre.

              Au début du siècle, de 1904 à 1908, commence en Macédoine, une lutte armée entre Grecs et Bulgares et entre Bulgares et Serbes. La lutte stabilise la domination grecque dans le Sud et la zone centrale.

              Parallèlement, elle démontre aux puissances européennes qu’en Macédoine la grécité constituait le facteur essentiel qui pourrait déterminer le destin de cette province ottomane. Le succès devrait être attribué au fait que dans cette lutte, les Grecs de l’Etat libre, mais aussi ceux vivant à l’étranger ont lutté aux côtés de leurs frères de Macédoine, ainsi qu’au fait mentionné par l’historien anglais Dakin : “les Grecs ont lutté dans une région peuplée surtout par des populations amicales et apparentées, profondément dévouées à l’idéal grec”.

              La récompense de ces efforts et de ces sacrifices est venue avec les guerres balkaniques victorieuses de 19212-1913 qui ont libéré la Macédoine de cinq siècles de joug ottoman.

              Le traité de Bucarest (10 août 1913) a définitivement fixé les frontières des pays balkaniques en Macédoine. La région dévolue à la Grèce contenait la plus grande partie du Vilayet de Thessalonique et de Monastir (excepté certaines provinces du Nord appartenant aujourd’hui à la Macédoine yougoslave et à la Macédoine bulgare).

              La solution donnée ne peut être considérée que comme l’évolution la plus naturelle d’un long processus. La domination turque est abolie. Les régions du Nord, slaves, ont été attribuées aux pays balkaniques slaves, sans que soit pris en considération le fait que la terre ait été partagée entre la Serbie et la Bulgarie de façon inversement proportionnelle aux préférences nationales de la population slave.
              Par une curieuse coïncidence, la partie sud cédée à la Grèce s’identifiait à peu près à celle appelée Macédoine "historique" de l’époque classique, sauf une petite langue de terre restée dans la partie serbe et la partie bulgare.

              III - Macédoine Mythes et Réalités 1 Le terme "Macédoine" n’a qu’un sens géographique et historique,

              2 Il n’y a jamais eu de nation, de nationalité, de république ou de langue "macédonienne".

              3 Au contraire, il y a toujours eu des Grecs-Macédoniens, un Etat grec en Macédoine, la civilisation et la langue grecques en Macédoine,

              4 Aujourd’hui, la Macédoine est l’une des dix régions de la Grèce avec une capitale : Thessalonique.

              5 Historiquement et traditionnellement, le mot MACEDOINE n’est lié qu’à la Grèce. Il ne peut être confondu avec les peuples slaves ou leur histoire.

              6 Le terme "Macédoine" appartient au patrimoine grec.

              7 L’utilisation du nom "Macédoine" par un peuple slave, venu dans la région des dizaines de siècles après les Grecs, n’est qu’une usurpation de l’héritage hellénique.

              8 On ne trouve mention de la "Macédoine" ou de "Macédoniens" envisagés comme un groupe ethnique spécifique dans aucun texte officiel, qu’il soit récent ou plus ancien. Ni le Traité de Berlin, ni le Traité de San Stefano, ni le Traité de Bucarest, ne font référence à de tels concepts.
              9 Le recensement officiel turc de 1905 en Macédoine fait état de Grecs et de Bulgares, mais ne mentionne nulle part de "Macédoniens" pour la bonne raison qu’aucune des personnes recensées ne déclarait une telle origine.

              La fabrication artificielle d’une Nationalité - d’un Etat Pendant la 2ème guerre mondiale, les dirigeants communistes yougoslaves annoncent la réorganisation, après la guerre, de l’Etat Yougoslave sur une base fédérale. Une des six républiques fédérées serait "la république socialiste et populaire de la Macédoine" dont la population slave ne serait plus considérée comme serbe ou bulgare, mais prendrait un nouveau nom, à savoir "macédonienne".

              En accordant un contenu national à un terme géographique, Tito espérait fabriquer une nouvelle nationalité qui serait coupée de ses racines tant serbes que, surtout, bulgares.

              Aujourd’hui, après la dissolution de la Yougoslavie, l’ex-République Fédérale Yougoslave de Macédoine a demandé sa reconnaissance comme Etat indépendant avec pour capitale Skopje.
              • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin²²

                Posté par . Évalué à 2.

                Pendant qu'on reste dans l'intermédiaire historique, un cuisinier parisien a créé un plat succulent à base de cubes de légumes mélangés qu'il a baptisé Macédoine en l'honneur de cette région.

                La "macédoine" contemporaine comme le souligne ПаЗaПата n'est qu'un état artificiel composé d'un patchwork d'ethnie. Pour maintenir l'intégrité de l'Etat, rien n'est plus efficace que de s'inventer une fausse histoire surtout si elle est prestigieuse.
                Autant, le nom Macédoine si il est choisi pour des considérations géographiques ne me dérange pas, autant s'approprier l'histoire du peuple grec avec toutes sortes de revendications farfelues est plus dérangeant .
              • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                ''2 Il n’y a jamais eu de nation, de nationalité, de république ou de langue "macédonienne".''

                C'est marrant parce que ma copine est macédonienne, je me demande ce qu'elle va dire quand elle apprendra que la langue que parle son père n'existe pas. Bref, là tu décrédibilises toute ta tartine.
                • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                  Posté par . Évalué à 3.

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Mac%C3%A9donien
                  Je ne crois pas qu'Alexandre le Grand parlait un dialecte slave.

                  Les slaves sont arrivés en Europe autours de 500 après JC, Alexandre le Grand est né en -346 avant J-C. A l'époque, iPot était encore très peu répandu.

                  La nation macédonienne est une nation artificielle, l'ethnie principale slave essaie d'unifier le patchwork ethnique (bulgare, albanais, valaques etc ..) autour d'une nation Macédoine virtuelle.
                  La langue "macédonien" est principalement un dialecte Bulgare avec quelques emprunts à la langue serbo-croate.
                  D'ailleurs, c'est sous la pression de l'URSS que la Bulgarie et la Yougoslavie ont convenu que désigner la langue vernaculaire sous le nom de "macédonien", avant, on parlait tout simplement de Bulgare.
                  Il y a autant de différences entre la langue parlé par un "macédonien" et un "bulgare" qu'entre un français et un québecois.


                  Les grecs ont toute légitimité à refuser à l'ARYM d'exploiter un nom et une histoire qui ne leur appartienne pas.
                  • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Je vois pas ce qu'Alexandre le Grand vient foutre ici, je dis juste que la langue macédonienne existe (indépendamment de son histoire).

                    Je pourrais très bien te dire que Alexandre le Grand était un grand blond (selon la légende) or les grecs sont généralement assez foncés et les slaves assez trapus. Les Macédoniens que je connais sont des grands blonds donc... rien du tout en fait.
                    • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                      Posté par . Évalué à 3.

                      > je dis juste que la langue macédonienne existe
                      Personne n'a dit qu'elle n'existait pas, avant la guerre froide, elle s'appelait Bulgare.


                      Pour constituer une nation, il faut au moins partager une langue commune (ce qui n'est le cas), des origines communes (idem), avoir une histoire commune (idem), des idéaux communs (ce qu'ils essaient de créer avec le mythe "macédonien").
                      La nation "macédonienne" a été créé de toute pièces pour diverses raisons, sans cet artifice, cet état fantoche aurait déjà éclaté depuis longtemps.

                      L'exemple d'Alexandre le Grand est là pour démontrer que l'ARYM n'a aucune légitimité à utiliser le nom Macédoine.
                      • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        ''Personne n'a dit qu'elle n'existait pas,''

                        Si, le message au-dessus. Et pour info, les macédoniens me déclarent eux-même que le macédonien est assez proche du Serbe puis du Bulgare mais plus du Serbe. (Moi je leur fait confiance, je comprends rien). Quoiqu'il en soit, il existe actuellement une langue macédonienne, c'est un fait.



                        ''Pour constituer une nation, il faut au moins partager une langue commune ''

                        Ah ? Merde alors, j'apprends que mon pays n'est pas une nation.


                        Autant je trouve l'esprit nationaliste dommageable, je suis pour une Europe unie, autant je trouve l'acharnement contre l'utilisation du nom complètement disproportionnée. On a un pays légalement reconnu dont les habitants s'appellent des Macédoniens, qui parlent le Macédonien et on voudrait discuter de savoir si oui ou non ils ont un lien avec Alexandre le Grand. Des deux côtes je trouve le débat profondément stupide (Les Macédoniens ont leur part de responsabilité en provoquant un peu pour le plaisir) mais empêcher les gens de s'appeler comme ils s'appellent tous les jours dans leur pays, ça dépasse l'entendement. Absolument toutes les nations/pays/régions sont issues de multiples mélanges et croisement. C'est ça qui fait la richesse du monde.
                        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                          Posté par . Évalué à 1.

                          La Belgique est une nation depuis que les ducs de Bourgogne ont unifié cette région dès le XIIIème siècle, la Belgique actuelle représente à peu de chose près la partie catholique des Pays-Bas bourguignon après la sécession du nord protestants.
                          Au temps/Autant pour moi, je ne suis pas exprimé clairement il fallait comprendre des "ou" et non pas des "et".


                          > Autant je trouve l'esprit nationaliste dommageable, je suis pour une Europe unie
                          Ce n'est pas inconciliable, il existe même un nationalisme européenne qui n'a rien à envier aux nationalismes vindicatifs que tu rejettes à raison d'ailleurs.
                          Aimer son pays, ça ne veut pas forcément dire qu'on souhaite la destruction de son voisin (sauf les Allemands, ils ont un langage horrible qui m'écorche les oneilles, je les déteste [*])

                          > je trouve l'acharnement contre l'utilisation du nom complètement disproportionnée
                          Voler un nom, une histoire, tu trouves ça normal ? Ce qui serait gravissime pour un être humain, ne le serait pas pour une nation ?
                          On est bien d'accord que la petite gueguerre entre les deux pays atteints des sommets d'imbécilités.


                          > Absolument toutes les nations/pays/régions sont issues de multiples mélanges et croisement.
                          On vient tous du même endroit à la base, l'Afrique de l'ouest et on partage 99% de notre ADN avec les chimpanzés.

                          [*] je plaisantais.
                        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Cocnernant la filiation d'avec Alexandre le grand, c'est écrit même dans la constitution.
                          Ce n'est pas tant le nom qui dérange, mais ses visions tendant à envahir la Macédoine Egéenne.
                          A la rigueur, ce pays devrait être partagé en 3:
                          un partie en Albanie, un partie en bulgarie, et on en parle plus
                • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  la langue "macédonienne" est un dialecte Bulgare, ni plus ni moins.
                  Bulgares qu'ont plein de chose à reprocher à ce voisin nationaliste
              • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je rajoute que tu dis exactement le contraire de Wikipedia :

                "Cependant l’amendement 2 de la constitution macédonienne interdit à l’État macédonien d’envahir d’autres territoires."
                (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_de_Mac%C3%A9doi(...) )


                Bref, tu racontes absolument n'importe quoi.
                • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                  Posté par . Évalué à 1.

                  L'histoire a prouvé que ce genre d'amendement partent vite en fumée.
                  Un des exemples les plus célébres me vaudrait d'atteindre le point Godwin.
                  • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Je ne tiens pas à discuter de la validité ou non de cet amendement mais juste à remarquer que le commentaire auquel je répond affirme que la constitution Macédonienne dit qu'il faut envahir la grêce. Wikipedia affirme que la même constitution dit que la Macédoine ne doit jamais envahir quoi que ce soit.

                    Tu couples ça à "Le macédonien est une langue qui n'existe pas" (alors que ça existe. Je n'en connais pas l'histoire mais le fait est qu'actuellement elle existe).

                    Sur tous le message, j'ai vérifié deux points qui sont objectivement faux (et complètement). Je ne peux donc apporter le moindre crédit à tout le reste du message.
                    • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Si il fait référence à l'article 1 de la constitution macédonienne qui au moment de l'indépendance appelait à réunifier toute les territoires "macédoniens", il n'a pas tout fait tort.
                      La constitution a peut-être changé entre-temps mais l'article sur wikipedia est inexact puisqu'il néglige ce fait qui me semble important pour comprendre l'animosité entre la Grèce et la Macédoine.
                      http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/europe/grece.htm
                      http://www.eurosduvillage.com/-Analyses-?page=forum&id_a(...)

                      Quant à la langue, je pense qu'il voulait surtout dire que le macédonien existait autant que le "belge" ou le "suisse". Tout les linguistes sont d'accord pour dire que le "macédonien" c'est du bulgare.
                • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Comment expliques tu que sur la photo mis en lien au dessus, où le président d'ARYM pose une gerbe, figure une carte de ce pays incluant.... Thessalonique ?
                  Vois tu Angela Merkel incluant Epinal ou Cracovie lorsqu'elle pose une gerbe quelque part ?
                  enfin ,ce pays ne vaux rien, et c'est pas en volant l'histoire de ses voisins qu'il reussira quelque chose.
                  Je lui donne 10 ans à vivre.
                  • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Quelle photo ? quel lien ? J'en ai pas vu.
                    Par ailleurs, juger un pays comme tu le fais (ce pays ne vaux rien, un partie en Albanie, un partie en bulgarie, et on en parle plus) c'est moche. Qui es tu pour choisir à la place des gens? Le droit à l'autodétermination des peuples tu connais ? Je ne suis pas un spécialiste de ce sujet (FYROM), mais tu me sembles emporté par un nationalisme grec assez malsain.
                    • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Le nationalisme est clairement Fyromien, voir le lien juste en dessous en fait (en effet j'avais oublié).

                      Comment appelles tu un peuple qui se revendique de l'histoire prestigieuse du voisin alors qu'il n'a rien à voir ?
                      Peux tu me dire le no mde l'artère principale et de l'aéroport de la capitale de cet Etat.

                      figures toi que la gauche Grec est absolument pour un changement de nom du voisin.
                      http://www.info-grece.com/modules.php?name=News&file=art(...)
                      http://www.info-grece.com/modules.php?name=News&file=art(...)

                      Sinon, il y a là aussi
                      http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/kosovo/macedoine
                      • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        "Le nationalisme est clairement Fyromien"

                        Ben tiens, y'a un très mauvais et un bon gentil qui n'a rien fait. Comme d'hab. Et par définition, le bon gentil est justement le camp dans lequel on se trouve soi-même. L'objectivité, un concept en soi.

                        Quand j'étais à l'école primaire, je me souviens d'un professeur qui, lors d'une bagarre ou d'une dispute, ne voulait rien entendre et punissait tous les participants ensemble. Quand on était punis, on trouvait ça ultra injuste mais quand j'y repense, j'aimerais que ce professeur puisse faire de mêmes avec tous participants de tous les conflits du monde, qu'ils soient religieux, nationalistes, économiques. Tout le monde au coin.
                        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Ce n'est pas moi qui le dit, mais l'occident, qui par là , a refusé l'adhésion de ce pays à l'OTAN et à l'U.E. ...

                          elle s'apelle juste "Macédoine du Vardar" ou "Macédoine Slave" que le problème serait résolu depuis bien longtemps.
                          D'ailleur ,en 1920 ,cette province Yougoslave s'appellait "Vardar".
                          L'équipe sportive la plus populaire du pays s'appelle d'ailleurs le "FC VARDAR Skopje".
                          • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                            Posté par . Évalué à 1.

                            L'équipe sportive la plus populaire de France s'appelle le "Paris Saint Germain", et pourtant, on n'a pas encore renommé la France "Saint Germain".

                            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                            • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              A =>B n'implique pas B=>A

                              Et je dirais du PSG que c'est l'équipe la plus détesté du pays, comme peux l'être Anderlecht en Wallonie ( Sclescin étant devenu le lieu le plus hype pour chaque Wallon identitaire incluant toutes la sphère politique de Wallonie)

                              Par contre, o na bien le ..... Stade Français, Racing club de France
                      • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                        Posté par . Évalué à 1.

                        - Je ne lis pas le grec ou le macédonien, tes images peuvent dire n'importe quoi.... En effet sur le dépôt de gerbe, la carte représente la Macédoine Ottomane... Dans quelle circonstances cette photo a t elle été prise ?

                        - Comment appelles tu un peuple qui se revendique de l'histoire prestigieuse du voisin alors qu'il n'a rien à voir ?
                        Hummm..... tout le monde ? Les grecs modernes n'ont pas plus à voir avec Alexandre que moi avec Jules César (et pourtant ma famille est italienne). Les Israéliens se réclament d'un contrat passé entre leur peuple et Dieu il y'a plusieurs milliers d'années, les Français se réclament de Vercingetorix, les Anglais de Guillaume le Conquérant...

                        - Alexandre le Grand.... Tu sais qu'il y a une Avenue du Président Kennedy à Paris ? C'est lamentable, ces français qui volent un symbole américain....

                        - Ce que fait le PASOK ne regarde que lui, il y a longtemps que j'ai perdu toute espérance en ce qui concerne ce qu'on appelle la gauche dans les pays méditerranéens (Italie, Grèce, ...).

                        - Oui, la République de Macédoine a une minorité albanaise, et oui elle a souffert de la guerre au Kosovo. Et alors ?
                        • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          -La Macédoine Ottomane? Celle là même où vivaient des Bulgares et des Grecs, mais aucun "Macédoniens" ?

                          - enfin bon, si pour toi, les Skopjens sont les descendants d'Alexandre le Grand et que ce pays devrait englober Salonique et une partie de la Bulgarie, libre à toi...

                          - Le PASOK est quand même socialiste, tu ne peux pas le nier, comme le KKE est communiste.

                          - Ce pays est désormais os au mur, et vu ses provocations envers l'Albanie, la Bulgarie ou la Grèce, il serait bon pour lui de se calmer, et de ne pas se croire pour ce qu'il n'est pas.



                          PS: Jules Cesar était Français. On devrait écrire dans notre constitution "Nous devons aider tout peuple Français, et Rome doit redevenir Française" et se rebaptiser "empire romain"
                          • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Oui, la macédoine est coupabe de provocations. Mais la grêce n'est pas innocente non plus. La grêce a des problèmes avec quasiment tous ses pays frontaliers. Soit tout le monde est très méchant soit ils ne sont pas les plus diplomates dans la majorité des cas. Ceci dit, c'est valable pour à peu près chaque pays de la péninsule balkanique.

                            Enfin, tu ne réponds aucunement aux points précédents qui sont à mes yeux valables.


                            Quoiqu'il en soit, le troll Fyrom/macédoine décolle bien, je trouve ça très drôle :-)
                            • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              oh, j'aurais pu faire un troll: est ce que les Wallons sont des Français qui se renient aussi.


                              Néanmoins, vous les Belges, vous êtes bien placé pour dire de la grèce qu'elle ne s'entend pas entre voisin, vous même qui ne vous supportez plus du tout entre vous :-)
                              En fait, je préfère le troll Belge, De Vlaamse Leeuw, Bruges et Anvers les belle et riche contre Liège et Mouscron, les pauvres et laides ( :-p ).
                            • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              Répondre au question précédente:
                              1- La photo a été prise lors de la décoration de la tombe du soldat inconnu.
                              Ce n'est pas du tout le plan de la Macédoine Ottomane.
                              Quand bien même , cela m'évoque Merkel qui en mettant une gerbe sur la tombe du soldat inconnu en Allemagne incluerait la Silesie sur la carte.
                              2- Les Grecs modernes ont ceci de commu navec les grecs anciens, et les byzantins:
                              La langue avec les Grec ancien, la langue a très peu évolué. Un Grec comprend tout d'une liturgie orthodoxe, pourtant récité en Grec ancien. Je ne pense pas que ce soit le cas d'un catholique assistant à une messe de la FSSPX
                              LA religion avec les Byzantins.
                              Quoiqu'il en soit les Grecs modernes, Grecs Pontiques et les Chypriotes Grecs sont les descendants des Grecs anciens (Hellènes) ., même si le peuple a ....évolué. De même , les Italiens sont les descendant de l'Italie de l'empire romain, comme les Portugais sont les descendant de Lusitaniens, et les albanais sont les descendants des Illyriens
                              3- L'avenue la plsu prestigieuse à PAris est l'avenue Charles de gaulel ,le pls ugrand aéroport de Paris est l'aéroport CDG. Pas aéroport Jules Cesar.
                              4- le PASOK est parfois beaucoup plus à gauche que la gauche Française. Foncièrement anti américain, elle est pour une Grèce orientale, privilégiant les liens avec la Russie qu'avec l'UE.
                              5- Minorité albanaise qui ne peux arbore le drapeau Albanais, car c'est interdit. Minorité Albanaise qui veux suivre sa voisine Kosovare, sans que le gouvernement nationaliste du VMRO ne le veuille. La première TV bilingue n'est apparu qu'il y a une semaine.
                  • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Voilà la photo et la carte au dessus, on reconnait les "3 bras" de la region de Salonique.
                    http://www.noitikiantistasis.com/images/skopia-gruefksi.jpg
                    Sinon, il y a ça aussi:
                    http://www.vecer.com.mk/WBStorage/Articles/32776B613D4F1E4AA(...)

                    De toutes façon,s ou il change de nom ,et seront admis un peu partout, dans l'UE, dans l'OTAN
                    Ou alors, ils changeront jamais de nom et seront attaché à la pauvreté, sans UE, sans OTAN, sans l'aide de la Russie non plus (problème entre eglise orthodoxe "macédonienne" schismatique de l'Église orthodoxe Serbe)
    • [^] # Re: Pas la peine d'aller si loin

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Non mais n'importe quoi... Je suis actuellement en Roumanie et je t'assure que les produits de consommation ne sont pas du tout aux mêmes prix qu'en France.

      J'hallucine... Avant d'affirmer des choses de façon aussi catégorique, renseigne-toi, c'est un minimum.
  • # Déconnexion du réseau

    Posté par . Évalué à 5.

    Je peux pas regarder :(
  • # \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Et si on refuse ce genre d'emploi, on perd ses droits au chomage ?

    Je trouve honteux et scandaleux que l'état français et l'ANPE puisse accepter ce genre "d'offre d'emploi" aussi bien sur le site de l'ANPE que lorsque des multinationale "s'aquitte" de leur obligation de reclassement.

    Pire dans cette annonce il est dit
    "PROTECTION SOCIALE ET AVANTAGES A NEGOCIER"

    Voilà l'avenir en france, la perte de toute protection sociale !!! chomage, retraite, securité sociale... bientot tout cela sera du passé :(

    Et après on s'étonne que le gouvernement fasse des courbettes à la Chine, elle prend son modèle sociale en exemple !
    • [^] # Re: \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Crois tu que l'ANPE lit toutes les annonces ?
      l'ANPE est payé par les annonceurs, voilà.
      Après une annonce comme ça ne trouvera pas preneur, donc l'ANPE reçoit de l'argent des clients "gratuitement".

      C'est le client (le recruteur) qu'il faut blâmer.
      • [^] # Re: \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Et après on va t'expliquer qu'il y a a l'ANPE des centaines de milliers d'offres et que si elle ne sont pas pourvu c'est parce que les chomeurs sont des glandeurs et qu'il faut leur couper les indemnités !

        En réalité, la majorité des offres sont indignes, sous-payés, en cdd, voire de simple stage.

        Je crois que l'on va voir se multiplier de plus en plus ce genre d'offre qui ne font que gonfler artificiellement certaines stats...

        Quand j'entends certains corps de métiers jouer les innocents lorsque l'on apprends qu'ils embauchent en masse des sans-papiers je suis scandalisé qu'on ne punisse pas sévèrement ces patrons. Car ils n'ignoraient en aucune façon que c'était des sans-papiers, bien au contraire, la situation illégal de ces "salariés" leur permet d'avoir une main d'oeuvre bon marché et corvéable à souhait !
        Il ne faudrait pas que ces patrons voyous s'étonnent de ne pas trouver des salariés en situation régulière pour faire des boulots ingrats et complètement sous-payés... Si ils ont du mal à trouver du personnel pour effectuer des taches épuisantes, à eux d'augmenter les salaires !!
        • [^] # Re: \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

          Posté par . Évalué à 8.

          Employer des salariés en situation irrégulière inconsciemment est possible. Ca sous entend une certaine négligence mais pas forcément plus.

          Tu peux très bien embaucher une personne en situation régulière qui ne le reste pas (non renouvellement des papiers et personne qui s'en préoccupe) et là qui est responsable ? La personne en charge de la gestion du personnel ? Le patron qui n'y connait rien mais qui doit superviser le travail de gestion du personnel ?
          Tu as les problèmes des faux papiers / documents, ou vrais papiers partagés entre plusieurs personnes. Certains des documents qui t'autorisent à travailler en France n'ont pas de photo... Comment faire pour savoir si la personne que tu as devant toi est réellement celle qui est détentrice du dit document si elle a le même nom ? Demander à un flic ? Ca ne prouve pas grand chose...

          Attention, tous les patrons sont loin d'être innocents mais différencier celui qui le fait en toute connaissance de cause (voir est impliqué dans un traffic) de celui qui est négligent ou s'est fait berné n'est pas forcément trivial.

          Et il ne faut pas caricaturer "main d'œuvre bon marché et corvéable à souhait " dans de nombreux cas on parle de gens déclarés, qui payent leurs charges sociales, leurs impôts et qui ont exactement le même salaire que des gens en situation régulière.
          • [^] # Re: \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            > Et il ne faut pas caricaturer "main d'œuvre bon marché et corvéable à souhait " dans de nombreux cas on parle de gens déclarés, qui payent leurs charges sociales, leurs impôts et qui ont exactement le même salaire que des gens en situation régulière.

            Sauf que, comme je l'ai dit, les patrons se justifient en disant qu'il ne trouve pas de personne en situation régulière pour faire le même boulot pour le même salaire. En enrobant à peine leur discours. Et oui, les sans-papiers sont corvéable à souhait, car aussi pénible soit leur boulot, aussi mal payé qu'il soit, c'est leur seul moyen pour subsister... Une personne en situation régulière, elle ne reste pas chez ces patrons voyous, elle cherche un boulot ailleurs et démissionne.

            J'admets que certains patrons ont pu embaucher des sans-papiers a leur insu, et je n'accepterai pas des lois qui autorise les patrons a fouiller trop loin dans la vie privée de leurs salariés, autant les services de l'état ont aussi une énorme part de responsabilité dans cette situation...
            • [^] # Re: \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Présenter une CI, relever le SN de celle-ci, ce n'est pas aller trop loin dans la vie privée du futur salarié.
              Il ne faut pas non plus oublier que l'employeur connaît souvent notre numéro de compte bancaire (pour ceux qui nous payent par virement), notre adresse (pour ceux qui nous envoient nos fiches de paie), etc...
              Le problème de la régularisation des sans-papiers est surtout économique. Les emplois à bas salaires ont besoin de cette main-d'oeuvre. Après l'annonce tonitruante de l'an passé de 25K expulsés comme chiffre à atteintre, les 26K de cette année paraissent dérisoire : soit Nicolas s'est bien rendu compte qu'il était difficile d'en expulser autant, soit certains lobbys sont allés lui expliquer qu'il fallait arrêter cette chasse. Dans tous les cas, cette politique du chiffre cause des drames familiaux car cela engendre nécessairement des perversions intrinsèques à ce système :
              - explusions de résidents temporaires sur le chemin (algériens, tunisiens et marocains notamment), au frais du contribuable au lieu d'attendre qu'ils passent eux-même la frontière ;
              - éclatements de familles allant jusqu'à même engendrer des gardes à vues pour des enfants en bas âge (dont le témoignage receuilli par RESF est accablant : le gamin est resté coupé de sa mère pendant plus de 24h et personne ne l'avait langé...).
              Tout cette politique me débecte. Ce n'est pas comme ça qu'on va résoudre nos problèmes de fond.

              En Espagne, ils ont résolu le problème à l'envers : ils ont préféré régulariser les sans-papiers qui travaillaient. Le résultat : ils ont résorbé le déficit de leur Sécu nationale, pas moins. Ces nouveaux cotisateurs (je ne parlerais pas de l'Impôt parce que la plupart des sans-papiers payent des impôts, aussi ironique que cela puisse paraître) ont permis à l'économie officielle espagnole de retrouver un second souffle au lieu de se perdre dans des réseaux financiers parallèles.
            • [^] # Re: \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

              Posté par . Évalué à 6.

              je plussoie, par plus tard qu'hier soir à la télé (était-ce hier soir ?) une chef d'entreprise se plaignait qu'elle ne trouvait personne pour aller nettoyer ses carreaux en hauteur, et que c'était scandaleux qu'on l'empêche d'embaucher des clandestins.

              Je trouve déplorable qu'on empêche à des gens de travailler alors qu'ils en ont le besoin/l'envie/la possibilité, mais je trouve gerbant qu'on mette en avant les pauvres patrons qui ne trouvent pas de mains d'oeuvre dans les personne en "situations régulières". Je ne vois pas pourquoi les sans-papiers devraient se taper les boulots merdiques mal payés.
            • [^] # Re: \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

              Posté par . Évalué à 5.

              Sauf que tu peux employer des gens en situation régulière uniquement parce que toi tu les emplois... donc tu as un moyen de pression sur eux et pourtant la situation est "régulière".
              Pour la reconduction de certains papiers l'attestation de l'employeur est utile.

              Les patrons voyous ont un tas de moyens de pression malheureusement et ça n'est pas parce qu'ils sont illégaux qu'ils sont plus efficaces.

              Les services de l'état ont une énorme responsabilité, l'état accepte des cotisations et des impôts de gens en situation irrégulière... tout à fait étonnant quand même...
      • [^] # Re: \o/ Vive le pouvoir d'achat \o/

        Posté par . Évalué à 2.

        "Crois tu que l'ANPE lit toutes les annonces ?"

        Quand on dit qu'on va supprimer les droits des chomeurs qui refusent plus de X offres "valables", c'est quand meme le minimum de lire les annonces, pour décider si elles sont "valables", non ?
  • # Woah !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Selon le site http://www.mataf.net/conversion-monnaie.htm ca fait un salaire entre 167.04 € et 334.08€ / mois.

    Payé pire qu'un chinois !
    • [^] # Re: Woah !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'autre problème avec un tel salaire.

      C'est que même si tu veux tenter une expérience à l'étranger, un tel salaire ne permets pas d'économiser pour se payer le billet de retour en France et sa réinsertion !

      Ce job, c'est un aller simple !!
      • [^] # Re: Woah !

        Posté par . Évalué à -2.

        Tiens c'est.

        Amusant d'étaler ses.

        Phrases sur.

        Plusieurs lignes !!


        désole /o\

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

  • # A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    J'ai entendu parler "d'expat" payé à ces prix dérisoires en inde. C'est galère quand ils rentrent en France, mais là bas, ils ont villa, piscine, le majordome...

    Donc, c'est à voir...

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

      Posté par . Évalué à 10.

      Ouai donc la solution c'est qu'au lieu de vivre 6 mois là bas avec une piscine, tu bosses (si c'est possible) 6 mois en france puis tu vas là bas et t'auras une piscine 2x plus grande :D
    • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

      Posté par . Évalué à 6.

      mais pourquoi vouloir rentrer en france ? si tu as un boulot, une villa, une femme, et quelqu'un qui te prepare ton petit dejeuner, ton diner, qui te demande avec un sourire si tu as passé une bonne journée le soir.

      pourquoi revenir vivre a paris dans un studio de colocation pourris avec des voisins aussi con que sympatique, et 4H de metro pour aller bosser avec un temps pourris et un chef qui te houspille toute la journée avec ses remarques sexiste a 2 franc qui ne feraient meme pas sourire un clown en fin de vie

      bref si vous partez pour le paradis, ne revenez jamais, sauf pour les vacances.

      je suis parti au bresil pour finalement revenir en france, avec le recul je conseillerais de ne pas revenir en cas d'expat.
      • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Alors pourquoi est-ce que les expats ne demandent pas à être naturalisés pendant qu'ils y sont ? Parce qu'ils comptent revenir (riches) un jour en France, c'est tout. En attendant, ils bénéficient de tous les avantages de la nationalité française et de leur statut à l'étranger (surtout dans des pays où le coût de la vie est moindre).
        • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

          Posté par . Évalué à 5.

          c'est surtout parce qu'il n'y a que peu d'avantage à être naturalisé en dehors du droit de vote qui dans certains pays ne sert de toute façon à rien si les votes sont grugés.

          De toute façon quand tu te fais naturaliser, tu as la double nationalité et tu restes Français donc ce n'est pas du tout la raison.
          • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

            Posté par . Évalué à 3.

            De toute façon quand tu te fais naturaliser, tu as la double nationalité et tu restes Français donc ce n'est pas du tout la raison.

            Pas toujours, ça dépend du pays. Du côté de la France ça ne pose pas de problème pour acquérir une autre nationalité, en revanche certains pays exigent que tu fasses un choix. Il me semble que c'est le cas de l'Allemagne ou du Japon par exemple. Dans ce cas tu dois renoncer à ta nationalité française.
            • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

              Posté par . Évalué à 4.

              Pas toujours, ça dépend du pays. Du côté de la France ça ne pose pas de problème pour acquérir une autre nationalité, en revanche certains pays exigent que tu fasses un choix. Il me semble que c'est le cas de l'Allemagne ou du Japon par exemple. Dans ce cas tu dois renoncer à ta nationalité française.

              y renoncer, y renoncer c'est vite dit.

              Je ne connais pas tous les détails légaux mais que l'Allemagne ou le Japon renient ta nationalité d'origine ou pas, si tu as besoin de rentrer en France parce que t'es dans la merde, je doute qu'on te la refuse sachant que tu y es née.

              c'est uniquement la nationalité sur ton passeport et aux yeux d'autres pays qui est différente. Je ne crois pas qu'un Français puisse devenir apatride par choix par exemple.
              • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

                Posté par . Évalué à 2.

                Tu ne peux effectivement pas devenir apatride, pour renoncer à sa nationalité, il faut parallèlement en acquérir une autre. Il y a pas mal de détails sur http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/les-francais-etranger_1296/(...) . Voir le point 3 pour la perte de nationalité.
                • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ton lien est d'ailleurs très utile puisqu'il traite aussi de la réintégration à la nationalité Française qui semble comme je m'en doutais très facile :

                  Elles doivent avoir conservé ou acquis avec la France des liens manifestes, notamment d’ordre culturel, professionnel, économique ou familial.

                  à moins d'avoir coupé tous les ponts, c'est pas dur on dirait.
                  • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                    À condition d'avoir la bonne tête parce que ce n'est déjà pas évident pour des français, nés sur le territoire, même de parents français, pour que la Police Nationale ne les traitent de la même façon que les citoyens comme moi (en clair, je n'ai jamais été contrôlé).
                    Quand tu vois que même avec des liens professionnels, économique et familiaux, ils arrivent à expulser des sans-papiers, vaut mieux être blanc si tu souhaites revenir un jour en France.
            • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce que tu dis est exact med, c'est le cas en lituanie. Mais cela devrait changer prochainement pour eux (débat en cours). Fin de la petite parenthèse.
            • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

              Posté par . Évalué à 1.

              Il me semble que c'est le cas de l'Allemagne ou du Japon par exemple. Dans ce cas tu dois renoncer à ta nationalité française.

              Ca n'est pas le cas de l'Allemagne, il existe une convention avec la France qui permet de garder les deux nationalités. Mais la plupart des ressortissants d'autres pays sont obligés d'abandonner leur nationalité si ils veulent obtenir la citoyenneté allemande.
      • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        T'étais pas obligé de mettre la définition après femme.
    • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

      Posté par . Évalué à 6.

      Je ne connais pas le droit du travail en Inde mais cela ne m'etonnerait pas que l'on puisse être viré plus facilement là-bas.
      Et il sera surement plus difficile de trouver un emploi sur place ne parlant pas la langue du dit pays.
      Et quand tu vois le travail demandé, ça me parait pas très formateur, ni interessant pour l'avenir.


      Bon bref, si ça plante quelque part, je pense que tu n'as pas 36 solutions. T'es obligé de rentrer en France
      Comme c'est un contrat local, tu n'auras pas le droit au chômage en France.

      Et vu l'argent que tu auras pu economiser...
      • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

        Posté par . Évalué à 7.

        La langue du dit pays, c'est principalement l'anglais... Et je pense pas que quelqu'un soit assez stupide pour partir la bas sans en parler un mot.

        Après, vu la croissance de l'Inde, je pense que trouver un emplois est bien plus facile qu'en France...

        Mais c'est sur que le retour au pays risque d'être bien délicat.
    • [^] # Re: A ce prix là tu vis dans le luxe là bas

      Posté par . Évalué à 7.

      Il faut faire attention sur le long terme : combien de temps ton salaire "dérisoire mais exceptionnel pour le pays" va rester en décalage avec le reste de la société?
  • # Et pourquoi pas?

    Posté par . Évalué à 2.

    L'Inde possède une culture très riche, qui donne envie de l'apprendre.
    Vivre dans un pays 'pauvre' en développement et en forte croissance économique, qui plus est non-occidental, doit être une expérience sociale riche d'enseignements.
  • # Précisions

    Posté par . Évalué à 2.

    http://www.leparisien.fr/home/info/economie/articles.htm?art(...)

    L'article du Parisien précise que :
    - l'ANPE a obligation de publier les annonces qu'on lui soumet
    - l'annonce n'émane vraisemblablement pas d'une boîte locale, mais d'un vendeur de viande (ou du moins d'un exploiteur) bien Français
    • [^] # Re: Précisions

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il y a aussi cette dépèche de l'AFP qui creuse le sujet
      http://fr.news.yahoo.com/afp/20080504/tfr-social-emploi-chom(...)

      "Selon le Journal du Dimanche, l'offre payée en roupies émane d'une agence web fondée en 1997 en Charente-Maritime à Jonzac, développant des services internet, et délocalisée à Pondichéry depuis 2007 sous le nom de Hangar 17 ICT.

      Son dirigeant Denis Delcroix, injoignable dimanche, a nié au JDD avoir sollicité l'ANPE mais reconnaît déposer des offres similaires sur d'autres sites de recrutement: "Je suis dans mon droit, je suis une entreprise indienne, j'embauche aux conditions locales", explique-t-il."
  • # Félicitations

    Posté par . Évalué à 6.

    L'objet de ton journal est passé à "la matinale" de canal+ ce matin. Maintenant est-ce que tu pourrais STP poster des journaux sur les brevets logiciels ?
    • [^] # Re: Félicitations

      Posté par . Évalué à 2.

      Mieux encore !!!!!
      Au 13h de France 2 (13h20)...là tu as touché du monde !
      • [^] # Re: Félicitations

        Posté par . Évalué à 1.

        Arff. J'en parlais à un pote y a 10 minutes et là il m'a justement dit que cette histoire etait passée aux Journaux télévisés ^^

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.