Forum général.cherche-logiciel visioconférence libre

Posté par . Licence CC by-sa.
4
24
mar.
2019

Bonjour !
Je vais déménager à l'autre bout de la France dans le courant de l'année, et je cherche à mettre en place un réseau privé familial de visioconférence, avec du logiciel libre. J'ai besoin d'être aiguillé dans cette démarche, car je n'y connais pas grand chose, et mes recherches se sont avérés peu fructueuses.

Déjà, quel(s) protocole(s) existent ? Et quels logiciels (clients et serveur) utiliser ?
J'ai à disposition un petit VPS chez OVH, pensez-vous que cela sera suffisant pour des appels vidéo à deux ou trois clients ?

Si quelqu'un a des réponses ou des pistes, merci d'avance :)

  • # Sans prise de tête

    Posté par . Évalué à 7.

    Il y a :
    https://jitsi.org/
    et tu cliques sur le bouton "start a call", tu donnes un nom à ton salon et les autres s'y connectent en mettant le même. Ca fait de la visio conférence à plusieurs.

    Je viens d'essayer, ca marche direct sur un portable linux avec firefox. Sur un mobile android, j'ai utilisé l'application officielle.

    D'après la FAQ c'est free, mais je n'ai pas vérifié la licence.

    Tu peux installer ton instance également, il y a un tuto (voir FAQ).

    J'avais testé il y a de nombreux mois, la fluidité n'égalait pas un skype. Mais de ce que je viens de voir, jitsi s'est beaucoup amélioré en fonctionnalités.

  • # Merci

    Posté par . Évalué à 1.

    Ça à l'air pas mal, je vais voir le genre de ressources que ça demande, si ça loge sur un VPS.

  • # Il y a du choix, mais ce n'est pas facile à installer

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 25/03/19 à 22:24.

    Tout dépend de ce que tes proches ont vraiment besoin et de tes contraintes pour bien maintenir les composants. Car, hélas, mettre soi-même en place une plateforme de visioconférence est plus complexe que l'on pense.

    Ici je vais détailler le cas des plateformes utilisant du WebRTC. Je ne connais pas assez les autres protocoles pour les conseiller dans ce post.

    Pour commencer, il faut mettre en place au minimum deux serveurs distincts si on veut inclure le WebRTC :

    • Un qui sert à afficher l'interface utilisateur.
    • Un autre qui sert de passerelle pour véhiculer les flux vidéos et audios, obligatoire pour passer à travers le NAT de la plupart des routeurs.

    Il n'est pas rare de voir certaines solutions requérir un serveur TURN en plus, ce qui est couramment utilisé pour la téléphonie sur VoIP.

    Il faut aussi distinguer deux familles de plateforme de visioconférence, où:

    • Les flux se fait entièrement en P2P: palava.tv parmi les plus basiques, jitsi cité plus haut et inclus comme extension dans [matrix], spreed aussi disponible comme extension dans les dernières versions de nextcloud.
      • Avantage: Le serveur de passerelle est relativement peu sollicité car il délègue le traitement des flux audio-vidéo aux clients. Idéal si on veut prendre un VPS pas cher avec le minimum de bande passante possible à facturer.
      • Inconvénient: Ça a l'ennui de provoquer une congestion de la bande passante et solliciter une charge de calcul importante de chaque client dès que les participants se font nombreux. Ça peut aussi faire buguer certains clients si ils n'arrivent pas à suivre pour traiter les flux, ce qui peut mettre très rapidement les nerfs des participants à l'épreuve. Dans ton cas, le maximum de 3 clients peut être acceptable.
    • Les flux sont centralisés dans le serveur de passerelle qui fait du traitements en plus pour les "émettre" à l'ensemble des participants : jangouts en IHM avec la passerelle janus fait partie de cette catégorie.
      • Avantage: Il n'y a pas de risque de congestion de la bande passante côté client quand le nombre de participant augmente, et on peut se permettre d'utiliser des clients assez "poussifs" (vieux ordinateurs et ordiphones bas de gamme)
      • Inconvénient: Il faut évidemment un VPS assez puissant pour faire du traitement des flux, avec la bande passante dimensionnée au nombre de participant en communication simultanée. Il est toutefois signalé qu'un simple Raspberry Pi 3 peut suffire comme passerelle pour jangouts si on a le courage de faire de l'auto-hébergement.

    «-Dis, Cortex, tu veux faire quoi cette nuit ?» «-La même chose que chaque nuit, Minus. Tenter de conquérir le monde !»

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 20/04/19 à 11:17.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 20/04/19 à 11:16.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Nextcloud Talk

    Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 19/04/19 à 19:07.

    Il y a aussi Nextcloud Talk (nécessite un serveur nextcloud avec l'extension Talk):
    Site : https://nextcloud.com/talk/
    App Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.nextcloud.talk2 (aussi dispo sur FDroid il me semble)

    Il permet de définir les serveurs pour les différents services nécessaires. Ainsi tu peux soit utiliser ceux définit par défaut, soit ajouter les tiens.
    Compatible salon/communication publique/privée.

    🇪🇺

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.