Forum général.cherche-matériel Qualite des laptops en 2017

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
7
23
déc.
2017

Salut les moules,

Mon laptop (Asus UX31A de 2012) a fini par montrer de sérieux signes de faiblesse le mois dernier (le 19 Novembre pour être exact). La broche centrale du connecteur d'alimentation a cassé, donc forcement, plus moyen de le charger.

3 jours plus tard, je me décide sur un ordinateur convertible (l'écran se retourne pour passer en mode tente ou tablette) d'un fabricant US (a 2 lettres), une machine haut de gamme, avec toutes les options hardware qui me coute plus de 1500 euros (ouch!).

Enfin, 3 semaines plus tard (versus 3 jours chez beaucoup d'autres fabricants!), je reçois une belle machine mais sur laquelle il manque les vis, et qui a deux autres défauts non fonctionnels (dans l'immédiat en tous cas, un de ces défauts est la bande d'élastomère anti-dérapage qui n'est pas installée comme il faut; je n'étais pas très confiant que cela impacte ou non le fait que cette bande reste en place sur le long terme). Ça fait tache sur du haut de gamme.

Après quelques allez-retours avec le support, j'apprends que m'envoyer les 2 vis nécessite 2 semaines, ce qui me convenait si la garantie était étendue à 3 ans (parce qu'avec un manque de contrôle aussi ostensible, c'est le minimum vital). Je ne voulais pas attendre d'une part et voulais également éviter si possible le cout écologique d'un remplacement.

Aussi, le support a besoin de 4 jours pour confirmer le stock et ainsi confirmer le délai pour un échange standard; entre temps, je constate sur le net qu'un client a également reçu cette semaine une machine sérieusement défectueuse. Sortie de carton, une des 2 articulations de l'écran étais cassée.

Le support me rappelle, et confirme un délai de remplacement de 4 semaines…

N'ayant pas réussi à négocier une extension de garantie à 3 ans (ils m'ont offert 2) et sachant qu'une garantie ne leur coute quasiment rien comparé aux autres solutions, à moins qu'il y ait effectivement de sérieux problèmes de qualité (les assurances comme les garanties ont un prix pour le consommateur qui n'est certainement pas quantifie par le fabricant au petit bonheur), je décide, ce graphique en tete, de leur renvoyer leur PC contre remboursement, et de tirer un trait sur ce modèle (et ce fabriquant).

Je me rabats donc sur le modèle suivant dans ma liste, équivalent (prix et specs, sauf SSD de 512Go versus 1To pour le premier PC) d'un fabriquant chinois ayant acheté la branche ordinateurs particuliers d'un fabriquant américain à 3 lettres et reçois une nouvelle machine.

Au déballage, pas de problèmes visibles, je boote la machine sous Windows mais à l'initialisation, crash avec glitchs graphiques (bandes noires, mozaiques de pixels). Au bout de 2 minutes à constater que l'animation de progression ne reprends pas, redémarrage HW, reboot et BSOD. Redémarrage en mode recovery ? Crash. Boot sur une debian live ? Mozaiques.
Bon, la RAM est mal soudée ou un truc du genre. Super…

Accessoirement, j'ai reçu au boulot 8 nouveaux laptops (2 lettres US) et docks (4 lettres US). Sur deux laptops testés, un des docks étais livré avec un bloc d'alimentation défectueux, un des laptops également.

Alors, chères moules, j'ai une poisse d'enfer ou en 2017, on est incapable en tant que civilisation de fabriquer quoi que ce soit de qualitay?

J'ai vraiment les boules parce c'est galère pour moi, mais en plus d'un point de vue environnement c'est vraiment mal. Je trouve que c'est déprimant perso…

P.S.: entre temps, j'ai fini par réparer mon bon vieux Asus. Un coup de foret dans le connecteur, puis soudure d'un morceau d'épingle a nourrice (alliage plus adapte à cet usage)… Bien pratique en attendant que je réussisse à acheter un PC correct…

  • # Concerné dans pas longtemps...

    Posté par  . Évalué à 3.

    Hello!

    Merci pour ce retour d'expérience, même s'il est déprimant. De mon côté, j'ai pu voir une baisse progressive de la qualité sinon de fabrication, au moins des tests, sur plusieurs générations de Dell XPS. C'est déprimant. Vouloir des machines à la fois plus fines et plus puissantes est compréhensible, mais se heurte peut-être à la réalité de ce que serait leur prix s'il fallait prêter suffisamment de soin à leur fabrication pour qu'elles soient toutes absolument conformes et fiables.

    Comme d'autres je suppose, je vais sans doute bientôt changer de machine - j'attends les annonces du CES de grands constructeurs à 4 et 6 lettres (celui qui à racheté les supports de pensée de cet autre à 3 lettres). C'est qu'il s'agit d'anticiper : j'ai l'impression que remplacer en urgence suite à une casse, c'est le meilleur moyen de se retrouver avec un nouveau bidule prometteur, mais qui marche à moitié. Même en payant un prix fou. :-/

    YMMV, comme on dit.

    A.

    • [^] # Re: Concerné dans pas longtemps...

      Posté par  . Évalué à 3.

      Merci Aurel pour ton retour.

      Je suis partiellement d'accord avec toi sur l'aspect prix. Les consommateurs (et moi le premier dans ce cas) demandent toujours plus de performances et de fonctionnalités, et les constructeurs semblent répondre coûte-que-coûte à la demande.

      Je crois aussi que les choses changent du point de vue social en Chine, mais que les constructeurs ne suivent pas assez ce qui se passe sur les lignes d'assemblage aussi bien du point de vue qualité que du point de vue contextuel.

      Je me demande également quel est l'impact de la période sur la qualité, entre le Black Friday, le Cyber Monday et maintenant Noel. Ils doivent en baver sur les lignes … :(

      Quelques soient les raisons de la baisse généralisée de qualité, je suis intérieurement scandalisé que les constructeurs soient irresponsables à ce point (en ne faisant pas de meilleurs contrôles en sortie d'usine avant d'envoyer les produits par porte-containers ou avion à l'autre bout de la planète). Le coût n'est vraiment pas seulement économique (si je fais tout seul 4 retours sur 4 machines et 2 docks déballées en une semaine, combien de milliers de PCs ont été mis sur le marche défectueux juste cette semaine??? Dépitant!).

      Ceci dit, j'avais payé mon UX31A 105 000 Yens en 2012, et il étais aussi parmi les machines les plus haut de gamme concernant mes pré-requis de l'époque (fullHD avec GPU intel,SSD 256G,i7). Pour mon achat cette année, je prévoyais initialement le même budget, mais j'avais comme pré-requis un 4k (constamment de 4 à 8 fenêtres ouvertes quand je bosse), gpu intel, et convertible; j'ai donc du doubler mon budget.
      Les variations de taux de change n'expliquent pas tout non plus (105 000JPY en 2012 ~> 1300 USD; 210 000 JPY au cours actuel ~> 1850 USD), par contre clairement l'inflation n'est pas galopante au Japon.

      Il me semble qu'il y a encore ici des modèles assemblés dans le pays (Panasonic je crois, peut-être aussi Onkyo et Epson [oui, ils font des PCs!]) mais ils sont chers (au pifomètre 20% a 30%) et les specs ne suivent pas celles des constructeurs étrangers. Ces machines ont par contre d'autres points forts, pour le consommateur business japonais (poids et solidité, et pour le non-linuxien, une panacée de softs et services en plus).
      Ça ne durera pas de toute façon, la main d'oeuvre qualifiée est vieillissante et la concurrence est forte.

      Bref, difficile pour nous de trancher quel est le prix de la qualité, et en quoi ce (sur?)coût permet de réduire le coût écologique, mais j'ai cru comprendre que les générations récentes de produit de la marque fruitée avait aussi beaucoup de problèmes post-vente et de toute façon, hors quelques pays (US, Chine, Japon, ?), choisir un constructeur régional n'est tout simplement pas une option pour le consommateur moyen.

      J'ai bien pensé aux annonces potentielles du CES, mais d'une part, j'ai(/avais) besoin rapidement d'une machine pour bosser de la maison quand mon gosse est malade, (ainsi que durant la période des fêtes, pour supporter mon équipe compta si ils ont besoin de mes services) et d'autre part, les machines annoncées aux salons ne sont que rarement immédiatement disponibles (?), surtout ici (par exemple, des modèles actuels d'Asus m'intéressant ne sont pas disponibles ici avec les spécifications que je désire…)

      Sinon, entre temps, j'ai fait tourner memtest86 ainsi que le test de RAM de l'outil de diagnostic UEFI bootable officiel, et ils plantent tous deux également. Le reste des tests de l'outil officiel sont tous au vert, donc bel et bien un problème de RAM.

      Bref, je touche du bois que mon vieux laptop ne me lâche pas au moment où j'en ai le plus besoin …

      • [^] # Re: Concerné dans pas longtemps...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Je n'y connais pas grand chose non plus mais j'avais envie d'écrire un commentaire.
        Je suis assez heureux d'avoir acheté mon PC portable chez un vendeur d'ordinateurs qui fait la maintenance de ce qu'il vend ; approvisionnement 24h ; il l'a ouvert et testé avant de me le remettre, que demander de plus ?

        • [^] # Re: Concerné dans pas longtemps...

          Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 30/12/17 à 08:34.

          j'ai toujours préféré cette solution aussi. Je préfère acheter dans un commerce local que via le net. Malheureusement, ce n'est plus possible ! Dernièrement je cherchais un petit laptop vendu sans os ou bien avec un os libre. A peu près seul le DELL XPS répondait à mes critères. J'ai contacté mon revendeur local (il vend lenovo, asus, hp, dell..), hélas son fournisseur ne suit pas cette configuration. J'ai donc été contraint de faire un achat en ligne. J'ai payé par virement,opération nécessitant au max qq jours sur le territoire européen mais qui a nécessité au moins 3 semaines pour être prise en considérantion par Dell malgré plusieurs tentatives de contact avec le service clientèle et envoi de la preuve de paiement. Ensuite vous devez subir le dictat et le non service d'UPS…(vive la poste nationale !)
          Bref, le commerce en ligne est à l'image de la société actuelle : vous payer toujours plus (ou pas moins) pour toujours moins de service…Hélas j'ai dû y participer…

          • [^] # Re: Concerné dans pas longtemps...

            Posté par  . Évalué à 2.

            Ton problème n'est pas la vente en ligne, c'est Dell.
            Si tu t'adresses à une entreprise qui sait vendre (Dell sait faire de la communication, c'est à peu près tout) tu as bien moins de chances d'avoir ce genre de soucis.
            Mais bon la clientèle Dell est bien spécifique, donc peu de chance qu'un client Dell soit attiré ailleurs.

            • [^] # Re: Concerné dans pas longtemps...

              Posté par  . Évalué à 1.

              Vous catégorisez rapidement les personnes il me semble.

              La clientèle d'une marque le reste à partir du moment où elle est satisfaite par la gamme des produits. J'ai de très bonnes expériences avec Lenovo et mon revendeur local, si j'y avais trouvé le produit qui répondait à mes besoins je serais naturellement resté "fidèle" à cette marque.
              Mais j'imagine qu'il s'agit là aussi d'une clientèle spécifique…

  • # Je n'y connais rien. :)

    Posté par  . Évalué à 2.

    (Mais je l'ouvre quand même)

    D'un point de vue écologique, il ne serait pas plus simple de racheter une simple broche d'alimentation à souder ? (J'ai bien lu que tu voulais passer à la 4K, cependant, et 5 années me semblent honnêtes niveau durée de vie, c'est juste une suggestion)

    Je recherche un ordinateur portable aussi (je prends mon temps) et je suis tombé sur quelques monteurs français :
    http://www.evistore.fr/
    http://shop.ekimia.fr/fr/6-ordinateurs-portables

    Avec quelques promesses sympathiques (comme la non-nullité de garantie si tu ouvres ton ordinateur, par exemple).

    Pas sûr qu'ils aient du matos qui te convienne et je n'ai pas testé, mais je me suis dit que la piste pouvait être intéressante…

    Bon courage ! :)

    • [^] # Re: Je n'y connais rien. :)

      Posté par  . Évalué à 1.

      Salut Stinouff

      J’aimerais que ce soit si facile. J’avais essaye il y a quelques annees sur un “4 lettres us”, mais les etains utilises sur les cartes mere de pc sont difficiles a travailler (avec du matos d’amateur), je ne sais pas trop pourquoi mais desouder un connecteur sans cramer les pistes autour ou surchauffer le substrat, c’est pas facile, voire pas possible!

      Cela dit je pourrait toujours tenter une fois que j’aurais une debian installee, ca ferait un beau premier pc pour mon fils, d’autant plus que j’en avais change la batterie cet ete.

      Quant a tes liens, je te remercie, mais un peu difficile la livraison pour moi (cf au dessus) :)
      Ca servira certainement a la communaute linuxfr cependant.

      J’ai regarde du cote de system76 et librem, mais meme probleme de livraison (et retour en cas de probleme, ah ah!). Les razer stealth, quoique orientes gamers ont une config 4k avec un gpu intel, mais ces machines ne sont pas en vente au japon, ca aurait ete mon second choix sinon.

      Et desole pour les accents manquants, je n’ai pas de clavier francais sur mon smarho.

      • [^] # Re: Je n'y connais rien. :)

        Posté par  . Évalué à 4.

        Je me suis fait la même réflexion que Stirnouff, pourquoi racheter du nouveau matériel pour un composant défaillant à quelques centimes d'euros ?

        J’aimerais que ce soit si facile. J’avais essaye il y a quelques annees sur un “4 lettres us”, mais les etains utilises sur les cartes mere de pc sont difficiles a travailler (avec du matos d’amateur), je ne sais pas trop pourquoi mais desouder un connecteur sans cramer les pistes autour ou surchauffer le substrat, c’est pas facile, voire pas possible!

        Deux notions importantes : la température de fusion de la soudure sans plomb est plus élevée, il faut donc un fer qui monte plus haut en température. Les cartes mères sont multicouches avec de grands plans de masse et de larges pistes à cet endroit donc il faut une plus grande puissance de chauffe.

        Une station de soudage de 80W avec une vraie régulation électronique de la température est indispensable. Il existe aussi des stations de déssoudage. De nos jours, les chinois proposent ce genre de matériel à des tarifs abordables, l'investissement d'une centaine d'euros est vite rentable.
        Du matos pas assez performant c'est la cause principale des crammages et autres décollements de pistes. Avec un petit fer à souder c'est inévitable parce que tu vas avoir tendance à chauffer trop longtemps et à forcer l'extraction du composant.

        Niveau technique, ajouter de la soudure avec plomb permet de baisser le point de fusion de l'ensemble. Aussi, ne pas hésiter à ajouter du flux sur l'ancienne soudure pour la décrasser. Pour la pompe, toutes ne se valent pas en aspiration, pour la tresse il vaut mieux prendre de la pré-étamée. Ne pas hésiter non plus à s'aider du support à pinces qu'on appelle une troisième main.

        • [^] # Re: Je n'y connais rien. :)

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Un truc du style, tu crois que ça colle pas ? https://fr.rs-online.com/mobile/p/stations-de-soudage/4691076/

          C'est pas aussi puissant que ce que tu évoques, mais la température de 450°C, c'est le genre de truc que j'utilisais perso à l'époque où j'ai bosser sur des projets pro en électronique, et ça marchait bien. (C'était peut-être plus puissant, j'ai pas souvenir de cette info).

          • [^] # Re: Je n'y connais rien. :)

            Posté par  . Évalué à 4.

            40W c'est bien pour souder, pour déssouder c'est très limite surtout depuis que l'industrie est passée à la soudure sans plomb. Comme je le disais, la puissance détermine le maintien de la température donc si tu as des pistes larges et des plans de masse ça suffira pas vu que le fer n'arrivera pas à garder la température souhaitée et ce qu'on veut c'est que ça atteigne le point de fusion le plus rapidement possible pour pas endommager la carte et les composants.
            Le réglage de température c'est uniquement la limite maximale et c'est surtout en fonction de l'alliage de soudure. Dans la majorité des cas tu veux qu'elle soit suffisante pour fondre l'étain mais pas trop haute pour éviter de cramer le reste. Effectivement tu peux tenter de compenser le manque de puissance avec une température plus haute mais c'est risqué. Une station numérique fera elle-même la régulation de chauffe selon sa limite de puissance.

            Enfin pour du travail occasionnel, tu peux te passer des grosses marques pro et prendre du Yihua ou Aoyue plus de trois fois moins chers qui ont l'avantage d'être compatibles avec la connectique Hakko.
            Erreur que j'ai faite il y a quelques années : Pour le prix d'un fer Erza multitip 25W "pour électronicien" tu trouves des stations 60W de ces marques chinoises avec régulation de température, affichage numérique et surtout une mise à la terre qui évite de flinguer les composants vulnérables à l'électricité statique. Les pannes de fer sont aussi plus abordables et de formes plus variées.

  • # je suis satisfait de mon côté...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Pour le boulot, soit j'assemble des tours - j'ai donc vraiment ce que je veux dedans, soit j'achète des portables Toshiba Portégé. C'est cher au vu des caractéristiques théoriques de performance, mais robuste (boîtier en magnésium), écran mat - pour le confort, et bonne autonomie. J'achète chez Inmac, livraison en qques jours. En plus les bases sont à un prix abordable.

    Le précédent (un Toshiba Portégé aussi), j'avais renversé un café sur le clavier. Bilan ? Fabrication étanche, 60€ pour racheter un clavier, quelques vis cruciformes à dévisser (C'est fait pour être démontable/démonté), je rebranche la nappe et hop.

    J'ai pas d'écran HD, j'ai pas 2 To de stockage en SSD, mais ya la RAM qu'il faut et ça tourne. Et physiquement c'est bien solide.

    • [^] # Re: je suis satisfait de mon côté...

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je suis de l'autre école : acheter des ordinateurs portables 2 fois moins chers (Intel i3/i5 + 8 Gio + SSD) qui durent tout aussi longtemps. Sauf une fois de temps en temps lorsqu'un utilisateur fait tomber le bouzin ou renverse du café, mais ça arrive dans moins d'un cas sur 10 donc 80 % d'économies. Dans tous les cas de panne « internes » hors garantie, c'est 50 % d'économie puisque le remplacement coûte la moitié. Et ne pas avoir de matériel hors de prix fait qu'on n'a pas besoin d'avoir une garantie particulière.
      C'est mon côté terre-à-terre :-)

      Accessoirement ces ordinateurs se font moins « voler » (aka l'employé prétends se l'être fait voler), mais ça doit vraiment dépendre des entreprises.

      • [^] # Re: je suis satisfait de mon côté...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Tu trouves des machines avec un écran mat et une bonne autonomie ? Si une je suis preneur d'un exemple de modèle.

        • [^] # Re: je suis satisfait de mon côté...

          Posté par  . Évalué à 2.

          Hé non, ce sont des ordinateurs portables « normaux ». Il y a peu d'utilisateurs (aka clients en ce qui me concerne) qui soient sensibles à l'autonomie : ils sont quasi toujours reliés au secteur.
          Une machine neuve sous Windows 10 tient environ 1h avec des réglages vivables pour la majorité des gens (bureautique + internet). Au bout de 4 ans c'est dans les 30 minutes.

          Pour ce qui est des écrans mats, la plupart des Lenovo et Fujitsu (probablement chez HP, je n'ai pas vérifié).

          • [^] # Re: je suis satisfait de mon côté...

            Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 30/12/17 à 23:27.

            Je fais souvent le même constat du laptop qui ne bouge jamais du bureau et qui est en permanence branché sur le secteur. Un laptop n'est alors pas idéal pour ces personnes. L’intérêt 1er du portable me semble être la mobilité (La Palice en aurait dit autant) qui est surtout liée à l'autonomie énergétique.
            L'utilisation d'un laptop uniquement comme ordinateur fixe de bureau n'est ni la plus confortable ni la plus ergonomique (sans lui adjoindre clavier, support rehausseur,..).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.