Forum général.général Interaction licences MIT / AGPLv3

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
3
7
juin
2020

Je propose une bibliothèque logicielle, publiée sous licence MIT , qui se connecte à un serveur dont le code source est publié sous licence AGPLv3.

Si quelqu'un décide de déployer son propre serveur, que ce soit avec la version originale du logiciel ou une version modifiée, il doit fournir les sources de la version du logiciel tournant sur ce serveur à toute personne, si elle en fait la demande, qui utilise un logiciel qui s'y connecte, même si c'est à travers du code intégralement développé par ce quelqu'un en question, par exemple une version de la bibliothèque pour un langage pour laquelle elle n'existe pas encore.

Par contre, si quelqu'un développe un logiciel (ou une bibliothèque logicielle) mettant en œuvre la bibliothèque logicielle (publiée sous licence MIT) qui se connecte au serveur ci-dessus, il n'a aucune obligation de fournir le code source aux personnes utilisant ce logiciel. Il peut même publier ce logiciel sous une licence comme la GPL, ou, au contraire, sous une licence propriétaire.

Voilà ce que je comprend des deux licences en question.

D'autres, par contre, comme l'auteur de ce ticket, émettent l'hypothèse que le code source de tout logiciel se connectant à un serveur publié sous licence AGPLv3 doit être mis à disposition de tout utilisateur en faisant la demande.

Histoire de ne pas fournir une réponse erronée, pourrait-il avoir raison ?

  • # je dirais non

    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

    D'autres, par contre, comme l'auteur de ce ticket, émettent l'hypothèse que le code source de tout logiciel se connectant à un serveur publié sous licence AGPLv3 doit être mis à disposition de tout utilisateur en faisant la demande.

    ton navigateur web chrome ou internet explorer, opera, n'est pas forcement ouvert, mais ca se connecter à un serveur web Nginx/apache… qui peut etre sous AGPLv3

    pour autant (et heureusement/ou pas) le code de ces navigateurs ne doit pas etre libéré

    si maintenant ton logiciel est un seul "tout", car il a besoin du serveur pour fonctionner sinon il est vide de données/fonctionnalité (ex : logiciel client/server), ca peut

    mais si le serveur/client ne peut pas se compiler sans ta bibliotheque, alors ta bibliothèque 'contamine' le logiciel final si la licence de la bibliothèque stipule cette contamination.

    • [^] # Re: je dirais non

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0).

      La bibliothèque logicielle elle-même, qui est installée sur la machine de l'utilisateur, est, du point de vue code, totalement indépendante du serveur. D'ailleurs, ce dernier est codé en C++, alors que la bibliothèque est codée en pur Python (ou Java, ou Node.js… selon la version). Certes, le client (qui s'appuie sur la bibliothèque) est dépendant du serveur et ne peut fonctionner sans ce dernier dans la mesure où seul ce serveur est capable de traiter ses requêtes, mais je ne pense pas que cela suffise pour que la licence du serveur contamine celle de la bibliothèque.

      En tout cas, même si l'interprétation de l'auteur du ticket est envisageable, je pense que la mienne fera autorité, dans la mesure où elle ne contrevient pas aux licences concernées, et que je suis l'unique auteur, et de la bibliothèque, et du serveur.

      Merci pour ton éclairage.

      Toolkit Atlas (voir 'site Web personnel") : petit, mais costaud !

  • # tu livres quoi?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 08/06/20 à 13:48.

    Je propose une bibliothèque logicielle, publiée sous licence MIT , qui se connecte à un serveur dont le code source est publié sous licence AGPLv3.

    tu livres quoi dans ton "package"?
    - Juste le "client"? Tu t'en fous alors de la licence du serveur, hors sujet, pas tes oignons, tu as une API entre vous deux (et cette API pour être utilisée par un serveur théorique pas AGPL, ton code s'interface avec une API et pas un logiciel sur un serveur) pour te protéger des idées bizarres que pourrait avoir une personne voulant trop forcer la licence des autres.
    - le client et le serveur AGPL? tu fourni le livrable en AGPL et l'AGPL s'applique, mais tu peux garder ton code client en MIT si tu as envie (comme il y a du code BSD dans Linux en GPL).

    • [^] # Re: tu livres quoi?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0).

      Le package de base contient juste le client, le but étant justement d'éviter à l'utilisateur d'avoir à se coltiner le serveur, même s'il est parfaitement libre de monter son propre serveur. Néanmoins, comme indiqué dans le commentaire ci-dessus, le client ne peut fonctionner, du moins à ce jour, sans le serveur, dans la mesure où seul ce dernier est capable de traiter les requêtes du client.

      Mais je suis de ton avis, je ne pense pas pour autant que la licence du serveur, bien qu'étant plus restrictive, contamine celle du client. Et comme cela ne contrevient pas en apparence aux licences en question, et que je suis l'unique auteur du client et du serveur, je pense que mon c'est avis qui fait autorité.

      Merci pour ta réponse.

      Toolkit Atlas (voir 'site Web personnel") : petit, mais costaud !

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.