Forum Programmation.python Bibliothèque vérification passe sanitaire

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
0
23
août
2021

Bonjour,

J'ai une question simple : Savez vous si il existe un script python permettant de vérifier un passe sanitaire présent dans une image ?

J'ai fait une petite recherche et je suis surpris car ça ne semble pas exister …

Si vraiment il n'y a rien je vais en faire une, si vous avez des pistes d'ailleurs je suis preneur car je manque un peu de temps :)

Merci,

  • # Pas en python

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-0).

    Il y a https://sanipasse.fr/ qui est passé par ici (je pense le mode borne peut-etre intéressant pour une bibliothèque) les sources : https://github.com/lovasoa/sanipasse

  • # Légal ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

    Attention, aux dernières nouvelles TAC verif était la seule application autorisée :

    https://www.liberation.fr/checknews/que-risque-la-personne-qui-controle-le-pass-sanitaire-si-elle-nutilise-pas-tousanticovid-verif-20210820_XTBVEUSHZRHMJDQT4QS5JIRCRM/

    Je suppose que c'est pour éviter que les gens utilisent un clone qui enregistre les QR codes en plus de les vérifier.

    • [^] # Re: Légal ?

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Je revenais justement pour faire le même retour.

      Stocker le passe sanitaire est interdit, punissable de prison.
      Lire/traiter le passe sanitaire (et ne pas le stocker) est autorisé uniquement par l'application TAC Verif.

      Donc je ne vais rien.

    • [^] # Re: Légal ?

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      L'interprétation de la CNIL me semble douteuse.

      La loi dit :

      -Les personnes habilitées ou nommément désignées et les services autorisés à contrôler les documents mentionnés aux 1° et 2° du A du présent II pour les sociétés de transport et les lieux, établissements, services ou évènements concernés ne peuvent exiger leur présentation que sous les formes prévues au B du présent II et ne sont pas autorisés à les conserver ou à les réutiliser à d'autres fins.

      Le fait de conserver les documents mentionnés aux 1° et 2° du même A dans le cadre d'un processus de vérification en dehors du cas prévu au deuxième alinéa du présent E ou de les réutiliser à d'autres fins est puni d'un an d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende.

      Et l'arrêté du 1er juin :

      La lecture des justificatifs […] peut être réalisée au moyen d’une application mobile dénommée TousAntiCovid Verif, mise en œuvre par le ministre chargé de la santé [direction générale de la santé], ou de tout autre dispositif de lecture répondant à des conditions fixées par un arrêté des ministres chargés de la santé et du numérique.

      Je n'ai pas trouvé trace de cet arrêté (je ne sais pas s'il existe). Si j'ai bien compris, la CNIL panique parce que le QR code permet d'accéder à plus d'informations que le nom et le statut "pass OK ou non". Classique d'un truc conçu avec les pieds par des incompétents. Du coup, son interprétation, c'est que sans l'arrêté mentionné dans l'arrêté du 1er juin, il n'y a que TousAntiCovid Verif qui est autorisée : "d’éventuels dispositifs alternatifs ne sauraient être mis en œuvre avant la publication de l’arrêté".

      Je ne sais pas d'où sort l'idée qu'utiliser une application autre que TAC Verif serait passible d'un an de prison et 45 000€ d'amende, puisqu'il s'agit de la peine qu'on risque quand on conserve le QR code de quelqu'un.

      Comme d'hab, tout ceci me semble très mal ficelé. On doit montrer un document qui contient plus d'informations que celui qui les lit a le droit de voir, donc on essaye de limiter la casse en imposant un logiciel "gentil" qui lit tout mais ne montre qu'une partie, et ceux qui lisent autre chose iront en prison, mais du coup qu'est-ce qu'on fait pour les autres logiciels? Bah on menace tout le monde d'aller en prison, font chier avec leurs logiciels libres et leurs questions à la con, et s'il vous arrive de lire ce qu'on a écrit mais que vous n'avez pas le droit de lire on vous cramera les yeux et ça sera de votre faute.

      Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on reproche souvent au système Français de faire la part belle aux gens qui sortent d'un système élitiste d'écoles d'ingénieurs. Or, aucun ingénieur n'aurait pu concevoir un système aussi pourri, dont la sécurité ne repose que sur la confiance qu'on doit faire à un tiers qu'on ne connait pas (la personne qui scanne le passe).

  • # lire ou vérifier?

    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

    Si c'est lire les données du qrcode, il y a pleins de ressources

    https://blog.callicode.fr/post/2021/covid_pass.html

    Si c'est vérifier la clé etc.. je ne sais pas.

  • # Contenu du passe sanitaire européen

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

    Voilà ce qu'en dit Wikipédia. Et donc, comme ça été dit, l'application officielle de vérification est actuellement TousAntiCovid Verif. Qui n'est pas complètement libre pour autant que je sache.

    Il y a un projet de décret (désolée c'est du docx, c'est un document de NextInpact) pour permettre à d’autres dispositifs que TousAntiCovid Verif de faire le taff, d'après NextInpact (accès abonnés).

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

    • [^] # Re: Contenu du passe sanitaire européen

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      oui ! D'ailleurs visiblement j'ai cru lire que Air France avait son système du genre "ready to fly", la sncf aurait aussi son truc… le but du jeu étant de mélanger des données personnelles de voyage avec des données de santé.

      Il faudra bien qu'un jour que la CNIL aille controler tout ce petit monde. Voire mettre des amendes digne de ce nom.

      On exige de nous la transparence. Ce serait bien que l'inverse soit vrai.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.