Akademy 2019 et nouvelles de KDE

Posté par  . Édité par ZeroHeure, Maxzor, Davy Defaud, theojouedubanjo et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
22
12
fév.
2020
KDE

L’Akademy est le rassemblement mondial annuel de la communauté KDE. Elle a eu lieu du 7 au 13 septembre 2019 à Milan. Cette dépêche dresse, avec retard, un bilan non exhaustif de ce qui s’y est passé.

Du côté de la communauté !

Tous les deux ans, les contributeurs KDE se fixent des objectifs qui permettent à la communauté de prioriser ses efforts.

Bilan des objectifs 2018-2019

Les derniers objectifs avaient été choisis en 2017 et se concentraient sur l’utilisabilité et la productivité des logiciels KDE, la vie privée et l’accueil des nouveaux contributeurs.

Le bilan des années 2018 et 2019 est plutôt positif :

  • des billets de blog hebdomadaires sur les améliorations d’UX — vous pouvez lire le bilan dressé par Nate Graham ;
  • un sprint sur la vie privée en 2019 et sur des fonctionnalités orientées vie privée (par exemple, l’identification des applications utilisant le microphone ou la webcam et les efforts sur l’amélioration de Plasma Vault) ;
  • la mise en place d’une Welcome Team, des actions sur les outils utilisés, la manière de s’inscrire, la qualité de la documentation, la mise en place de Junior Jobs ont été réalisées — vous pouvez lire le bilan dressé par Neofytos Kolokotronis.

Choix des objectifs 2020-2021

Dans les mois précédents l’Akademy, la communauté pouvait proposer de nouvelles idées. Parmi toutes les propositions, onze ont été soumises au vote. Dès le premier jour de l’Akademy, le choix de la communauté a été officiellement annoncé et peut se résumer en trois mots : Wayland, cohérence et applications.

Finaliser la transition vers Wayland

La communauté souhaite rendre XWindow optionnel. Pour cela, la priorité est de corriger ce qui ne fonctionne pas dans l’affichage Wayland et ajouter les fonctionnalités manquantes par rapport à Plasma sous XWindow.

Améliorer la cohérence entre les logiciels KDE

Ces améliorations se feront suivants deux axes principaux :

  1. cohérence graphique : unifier certains composants graphiques pour éviter, par exemple, d’avoir des onglets différents dans Falkon, Konsole et Kate ;
  2. cohérence fonctionnelle : éviter la redondance des fonctionnalités (aujourd’hui, il y a plusieurs lecteurs de musique, plusieurs lecteurs vidéo, etc.).

Promouvoir les applications KDE

La proposition faisait le constat que la communauté KDE édite environ deux cents applications et propose des services de forge logicielle (même à des applications ne faisant pas partie des « applications KDE ») mais que ce n’est pas mis en valeur. Il n’y a notamment pas de liste à jour des applications et la manière de profiter de l’infrastructure KDE pour son projet n’est pas documentée.

Cet objectif liste plein d’actions :

  • améliorer les sites (vous pouvez lire le blog de Carl Schwan pour suivre les nouveautés !) ;
  • mettre également en avant des applications « non visuelles » comme KIO ou KDE Connect ;
  • améliorer l’empaquetage et la distribution via Flatpak, Snap et AppImage ;
  • etc.

Du côté de l’association

KDE est une communauté de gens légalement représentée par KDE e.V., une organisation à but non lucratif de droit allemand. Lors de l’Akademy, les membres ont voté pour la composition du conseil d’administration.

On peut noter que Lydia Pintscher quitte la présidence, remplacée par Aleix Pol. Lors de son mandat, elle a notamment insufflé la définition des objectifs de la communauté, a développé la vision KDE et a participé à la création du conseil consultatif qui permet de créer un réseau de projets ayant des buts communs. Sa présidence aura donc été assez marquante.

L’entreprise enioka Haute Couture est devenue « patron de KDE » en septembre 2019. C’est un événement suffisamment rare pour être noté (il n’y a que sept patrons). À titre d’information, pour devenir patron, la cotisation est de 10 000 US$ par an pour les « grosses » sociétés et de 5 000 US$ par an pour les « petites » entreprises.

Du côté de l’outillage

En septembre 2019, l’entreprise GitLab Inc. a annoncé que KDE migrait vers la forge GitLab. Il s’agit de la version CE hébergée sur l’infrastructure KDE. Cela fait bientôt un an que la communauté étudie cette option et travaille avec GitLab pour que la forge soit correctement adaptée aux besoins de la communauté.

Aller plus loin

  • # Traductions

    Posté par  . Évalué à 2.

    Il me semble que les traductions de KDE était toujours sous SVN.
    Y'a du nouveau depuis ?

    • [^] # Re: Traductions

      Posté par  . Évalué à 2.

      C'est toujours le cas.

      Une des propositions de la communauté pour les objectifs 2020/2021 était justement de rendre l'outillage plus accessible. La proposition n'a pas été retenue et cela n'a pas trop avancé depuis.

      Cela semble être un sujet récurrent sur les listes de traductions mais le consensus a l'air d'être très difficile à trouver.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.