Brevets logiciels : fête de la victoire

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
16
juil.
2005
Communauté
Suite au rejet le 6 juillet par le Parlement Européen de la directive "brevets logiciels", une fête de la victoire est organisée à Paris le jeudi 21 juillet, au Hall's Beer Brewery (68, rue Saint-Denis / 75001 Paris), à partir de 20H.

Merci de vous inscrire si vous souhaitez participer, pour permettre d'estimer le nombre approximatif de présents au pub.

Et merci à Parinux pour avoir accepté de déplacer son third jeudi.

Aller plus loin

  • # a ce sujet

    Posté par . Évalué à 1.

    maintenant que les brevet sur les logiciels ne sont pas légale, je vous encourage à chercher des brevets logiciels qui ont été déposé à l'OEB, puis de leur ecrire une lettre concernant le brevet comme quoi, traité de rome, parlement europeen, convention de munich etc...toussa, le brevet untel ne peut pas etre validé.


    au temps en profiter tant que cela seras possible.
    • [^] # Re: a ce sujet

      Posté par . Évalué à 8.

      Héhé c'est rigolo ça, à force de troll sur l'expression "autant/au temps pour moi" ca finit par semer le doute sur l'orthographe d'autres expressions ;)

      Ici il me semble que le sens c'est "on ferait aussi bien d'en profiter tant que cela sera possible.", donc plutôt "autant"

      (La plage m'appelle)
    • [^] # Re: a ce sujet

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      maintenant que les brevet sur les logiciels ne sont pas légale

      Ils n'étaient pas plus légale avant, on est revenu à la case départ.
      • [^] # Re: a ce sujet

        Posté par . Évalué à 3.

        ils n'étaient ni légale, ni légaux...

        visiblement, ya pas que au tant/au temps qui pourri notre belle orthographe :]
        • [^] # Re: a ce sujet

          Posté par . Évalué à 0.

          tant qu'à faire:

          ya --> il n'y a
          au tant/au temps --> autant/au temps
          pourri --> pourrit



          --
          Musca domestica rectum coïtus
          • [^] # Re: a ce sujet

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            tank à faire

            ya -> il y a
            ya (suivit de pas) -> il n'y a (pas)
            ya -> y a (formule usitée, certes originellement à l'oral, à Lyon et sans doute ailleurs). Messieurs les flemmards, merci de rajouter l'espace manquant =)

            mes 2 ¢
    • [^] # Re: a ce sujet

      Posté par . Évalué à 3.

      maintenant que les brevet sur les logiciels ne sont pas légale,

      Perdu, le parlement a préféré ne pas aller au clash face au conseil en procédure de conciliation (ce qui était la seule chose à faire vu le point de vue du conseil et de la commission). Les brevets sont donc toujours soumis à l'appréciation des nations. L'OEB continue à faire ce qu'il veut.

      je vous encourage à chercher des brevets logiciels qui ont été déposé à l'OEB

      Il s'agit ici de faire un travail de lobying + juriste qui n'est pas du tout à la portée de tout le monde. De plus la plupart des brevets sont encore à l'étude pour validation. Le mieux que l'on puisse obtenir c'est que l'OEB les garde sous le coude en attendant une loi qui leur donne raison.

      puis de leur ecrire une lettre concernant le brevet comme quoi, traité de rome, parlement europeen, convention de munich etc...toussa, le brevet untel ne peut pas etre validé.

      Ils te répondront que TCE, jurisprudence nationales allemandes et anglaise, consultation européenne et conseil + commission etc. toussa et que le brevet est soumis à l'appréciation des différents tribunaux nationaux.

      On a pas gagné la guerre. On a juste évité une défaite cuisante dès la première bataille.
      • [^] # Re: a ce sujet

        Posté par . Évalué à 8.

        Les nations signataires du traité de Munich se sont mises d'accord comme quoi les logiciels ne sont pas brevetables.
        Donc, sauf dans le cas d'une loi nationale annulant le traité de Munich, c'est cela qui à priori prévaut pour le moment.

        Mais il est vrai, qu'il faut une directive Européenne nous protégant de l'absurde "brevet logiciel".
        • [^] # Re: a ce sujet

          Posté par . Évalué à 2.

          [ne sont pas brevetables] en tant que tel... Et là, tout s'enchaîne !
  • # Tarif de groupe

    Posté par . Évalué à -1.

    En sortant du bar il y a un tarif de groupe pour les prestations des demoiselles qui officie dans le coin?

    • [^] # Re: Tarif de groupe

      Posté par . Évalué à 9.

      Oui mais y'a vente lié avec un hôtel, et de toute façon, ça ne tourne que sous mac, tu peux pas avoir de version libre...

      pfffiouuuu, ça cogne sec aujourd'hui, je vais à l'hombre ~~~~~>[]
  • # Offensive

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Comme je le dit dans le sujet connexe
    http://linuxfr.org/comments/603018.html#603018(...)

    Il nous faudrait passer à l'offensive.

    Déja j'ai posé la question à un député européen de la possibilité d'une enquète sur l'éventuelle colusion d'intérets du président luxembourgois qui a manifestement et scandaleusement violé les procédures d'un conseil des ministres de l'agriculture pour faire passer une directive sur le brevetage des logiciels.
    Comme citoyens européens, nous avons le droit de poser ce genre de question.

    Si nous sommes des milliers à le faire, une telle remise en cause personnelle, et à mes yeux justifiée par ce dénis évident de démocratie, fera des vagues que n'appréciront pas ceux d'en face.

    Ce soir, les parisiens qui vont à la fête pourraient rédiger, photocopier et distribuer aux passants un tract sur le motif de cette fête et sur les lois "Fourtou".
    Ça aussi les partisants d'une société de monopoles n'aimerons pas.
  • # Alors ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Du monde, pas de monde, c'était bien ? Je suis presque passé, puis finalement non (enfin tout le monde s'en fiche).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.