Contre le SSSCA : l'exemple du Minitel!

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
14
déc.
2001
Audiovisuel
«The beauty of an open system is that innovative people will find ways to improve the system that the original creators never anticipated.»



Cette jolie citation est dans l'édito écrit par Mark Frauenfelder (écrivain et illustrateur de Los Angeles) pour TheFeature, le webzine de Nokia sur l'électronique nomade. Il prend farouchement position contre le SSSCA, la loi américaine en cours de préparation contre la copie privée. Et il rappelle que quand Hollywood avait perdu son procès face à Sony (sur la cassette vidéo), ils n'en ont pas eu de noirs pertes, mais bien des profits.
En voici une traduction des derniers chapîtres où il compare un système fermé (notre bon vieux minitel!) et un système ouvert , le web. SSSCA: Copyright, or Copywrong?

La loi en cours d'examen devant le Congrès Américain pourrait avoir de sinistres conséquences à long terme.


[...]

C'est la beauté d'un système ouvert : Des innovateurs trouveront le moyen d'améliorer un système là où les créateurs n'auraient pas imaginé.

Regardez le World Wide Web. Il fut conçu par des chercheurs pour partager des documents. Jamais ils n'eurent imaginé qu'il vendrait biens et services, proposerait des infos à la carte, jouerait vidéos et animations et permettre un dialogue en temps réel. Tout cela est apparu par des gens venus par la suite et qui y ont vu une opportunité.

Si le Web n'aurait pas été ouvert, n'aurait-il pas gardé un air de famille avec le Minitel [...]? Au début 1980s, le Minitel était une merveille de haute technologie, offrant à ses 7 millions d'abonnés 25ooo services différents, de la réservation de tickets de trains à la pornographie. Mais le Minitel était une technologie fermée, à la différence du Web où n'importe qui peut créer un site et le montrer à toute la planète. Tandis que les utilisateurs du Web du monde entier se connectent avec des ordinateurs à 500$ ultra-rapides en couleurs, les utilisateurs du Minitel restent coincés avec un petit écran, un clavier minable et une connexion très basse. À cause de sa fermeture à toute innovation extérieure, le Minitel ne pouvait que perdre face au Web.

Si jamais la loi SSSCA est signée, ce sera un Midas du Minitel, transformant tout ce qu'il touche en une impasse, un système fermé donc mort. Bien sûr, Hollywood soutirera du public quelques dollars de plus à court terme, mais il perdront gros à la fin, nous aussi.

Aller plus loin

  • # Tres bon!

    Posté par . Évalué à 10.

    Son article edst vraiment tres bien.
    Je trouve qu'il met parfaitement en avant les dangers de toutes ces lois. Et en plus, il les etudies sous le seul angle que les americains connaissent: celui du pognon.
    Et il montre clairement ( c'est peut-etre pas vrai pour tout), que si ils ferment tout ce qu'ils peuvent (ils==RIAA+Hollywood), ils vont finir par perdre des montagnes d'argent.

    L'exemple du minitel est bien parlant ( bien que peu flatteur pour nous... Comnbien de temps avant qu'on se fasse traiter de debiles sur /. ?)

    Esperons que cela fera avancer le schmilblick, mais ne revons pas trop...
    • [^] # Re: Tres bon!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je ne pense pas que cela soit calculé, mais je trouve risible que cela paraisse dans un site monté par le numéro un du téléphone portable, qui est donc forcément en affaire avec France Télécom.

      Ceci dit, je suis dans une entreprise de services téléphoniques, et le minitel représente encore une source non-négligeable de revenus. C'est même encore assez copieux.
      Par contre, il oublie que l'architecture Transpac est très différente d'IP, surtout que le minitel est un terminal gratuit. Deux points importants. Et que n'importe qui peut ouvrir une ligne RTC, et que le système de facturation du kiosque (361x,362xyyyy...) est particulièrement sécurisé. Quoique primitif...

      Désolé pour les fautes et ne pas avoir tout traduit, mais j'ai voulu faire ça au plus vite, pour ceux qui ne lisent pas forcément l'anglais. Avec Linux, t'es un peu obligé, mais je ne suis pas sectaire.
      • [^] # Re: Tres bon!

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je ne suis pas tout à fait d'accord avec "Minitel = système fermé".
        Le minitel est entièrement spécifié. La preuve, c'est le nombre d'émulateurs.
        Le vrai problème est que c'est un système centralisé. A contrario; Internet est un système maillé non hiérarchisé.
        C'est une sacrée différence. C'est ce qui explique aussi que la très bonne idée des années 1970 ne pouvait plus évoluer. En effet, pourquoi changer un système qui rapporte quand on en a le monopole ?
    • [^] # Re: Tres bon!

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Le minitel c'est pas si débile que ça. La preuve, c'est que plein de gens s'en servent encore actuellement.
      En fait même, dans les discussions internationales des gens qui aimeraient pouvoir facturer des services sur Internet, il y a un certain regret de ne pas pouvoir appliquer un modèle comme celui du minitel justement.
      Faut pas oublier que la qualité de service ça a un coût, et que le modèle de rémunération basé sur la publicité n'est plus trop d'actualité...
      Les grosses compagnies ne peuvent se permettre de miser sur des suppositions. Ils veulent maîtriser le consommateur, pouvoir le cataloguer et lui proposer un service qu'il devra payer. Et on y viendra probablement...
      En attendant, profitons bien de GNU/Linux tant que c'est gratuit ;-)
      • [^] # Re: Tres bon! [HS]

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Oui c'est quand meme sur un minitel que j'ai vu internet pour la premiere fois : vers 94, le 3614 Teaser proposait environ 1000 newsgroups...

        Et ca a initié pas mal de gens aux bases de l'informatique : un clavier, un ecran et des commandes..
        Et, pourquoi pas, ca aurait habitué le Francais moyen a l'utilisation d'un terminal ? :)
        • [^] # Re: Tres bon! [HS]

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Ce qui voudrait logiquement mettre tout Français moyen à se sentir à l'aise devant un linux en mode console. A la place de tapper 3614 teaser, il tappe lynx teaser.fr
          Mais Microsoft et le clickôdrome les a pervertis à la souris
  • # Et cela freine

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Et je crois que l'existence du minitel a freiné le développement rapide du web en France. Car les gens avaient un minitel et se demandaient pourquoi acheter un modem si je peux déjà faire tout ça avec le minitel. Et puis le web a explosé et la France mis du temps à démarrer car presque aucun foyer n'avait le matériel nécessaire....
    • [^] # Re: Et cela freine

      Posté par . Évalué à 10.

      On peut aussi voir le minitel comme un facteur un peu positif: les gens en france sont deja habitues a utiliser des services en ligne. Certes du coup on se met peut etre moins vite sur internet mais pour ce qui est du commerce, comme sur internet c'est pas encore le top niveau securite il y a aussi un peu de ca dans ce qui retient les gens (ok le minitel aussi peut avoir des pbs mais on en cause beaucoup moins que pour internet). Sans oublier comme l'a dit quelqu'un plus haut que le minitel c'etait 0F pour l'avoir chez soi (meme si apres les comms c'est une autre histoire).
      • [^] # Re: Et cela freine

        Posté par . Évalué à 2.

        Très juste.
        J'ajouterais que beaucoup de services en ligne restent sur minitel, car ils n'ont pas de modèle payant équivalent sur le net. Et un service, pour exister, il doit gagner de l'argent...
        • [^] # Re: Et cela freine

          Posté par (page perso) . Évalué à -4.

          Mais c'est l'idée du siècle...
          DaLinuxFrenchPage sur Minitel... Comme ça plus de problèmes avec le financement... Tu m'entends Fabien?

          ok, -1 parce que là, je part dans mon délire...
          • [^] # Re: Et cela freine

            Posté par . Évalué à 3.

            J'imagine lire un post de yeupou à 1200 bauds en pensant à la facture téléphonique.
        • [^] # Re: Et cela freine

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je crois plutôt que si des services restent sur minitel c'est parce que c'est plus simple à gérer pour eux et aussi pour le consommateur. Si je consulte 3617 Ulla, je paye tout à FT qui se charge de tout (facturation, connexion, litiges...). Le mainteneur de 3617 Ulla n'a qu'un seul interlocuteur : France Télécom. Les rentrées d'argent sont sûres et du coup, il accepte que FT se sucre un peu au passage.
          De même pour l'utilisateur : tout ce qu'il a "consommé" sur le Minitel apparaît à un seul endroit : sa facture FT.

          On a pas trouvé un modèle aussi efficace sur le Net.

          Maintenant, je persiste à dire que le Minitel est un anachronisme qui doit disparaître au plus tôt. Internet aujourd'hui, c'est rapide (enfin pour ceux qui habitent en ville), c'est sécurisé, c'est beau, c'est riche et c'est de moins en moins cher pour y accéder.

          Pensez à l'environnement avant d'imprimer ce commentaire - Please consider the environment before printing this comment

    • [^] # Re: Et cela freine

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Car les gens avaient un minitel et se demandaient pourquoi acheter un modem
      Avec un modem tu ne peux pas acceder à internet, à moins d'y ajouter un PC.
      Il faut quand même voir que le PC (ou le mac ou ce que vous voulez) a eu du mal à s'implanter dans les foyers parce que c'est encore un appareil cher que l'on achéte pas sur un coup de tête. Le minitel était presque gratuit comparé au prix d'un PC à l'époque.
      Je ne sais pas si le minitel a vraiment géné internet, à l'époque il y avait encore peu de pc dans les familles.
      • [^] # Re: Et cela freine

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        En fait, je pense que le minitel a ralenti l'implémentation d'Internet en france pour deux raisons :

        - les gens avaient déjà chez eux un terminal informatique qui leur rendait autant si ce n'est plus de services, qui était simple à utiliser et qui ne nécessitait pas d'investissements (acheter un ordinateur, apprendre à s'en servir...)

        - FT était plutôt contre l'établissement d'Internet, pour des raisons à la fois politique et technique (ATM vs IP, logique télécom contre logique informatique, logique de facturation différente)

        Franchement, la première raison est difficilement reprochable au Minitel mais plus à mettre au débit d'Internet ;-)
        Deuxièmement, je pense que le fait que le Minitel ait été déployé en France a habitué les gens à se servir de ce genre de terminaux, et ne peux que faciliter maintenant l'adoption d'Internet. C'est d'ailleurs ce qui [se passe | s'est passé] (les dernières enquêtes dont j'ai eu connaissance montrait en effet plutôt que le "retard numérique" français était en train d'être beaucoup plus rapidement comblé qu'on ne l'imaginait).
        • [^] # Re: Et cela freine

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Que France Télécom n'ait pas poussé l'adoption d'Internet pour des raisons commerciales ou politiques... à la limite, c'est compréhensible (chacun pour soi). Ce qui est l'est moins, c'est de n'avoir pas cherché à améliorer le Minitel (ou si peu). Ils étaient maître de toute la technologie et de toute la chaîne. C'était facile.

          C'est dans la logique des choses de faire évoluer une invention. Ils auraient pu rendre le Minitel plus convivial, plus attrayant... et donc attirer plus de monde et engrenger plus de $$.

          J'explique ça (naïvement ?) par l'absence de concurrents ou alors par l'absence de logique marketing et commerciale (avant même que FT n'existe, c'était une administration)

          Donc finalement on se dit que c'est pas plus mal que le Minitel n'est pas évolué. Internet se serait implanté encore plus difficilement.
          Ce n'est pas un reproche que je fais à FT, juste une remarque sur le manque de logique dans leur démarche.

          Pensez à l'environnement avant d'imprimer ce commentaire - Please consider the environment before printing this comment

          • [^] # Re: Et cela freine

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            Oui mais qui dit qu'un monopole est bon pour les utilisateurs... Au contraire, en raison du monopole total, les innovations sont plus dûres, parce qu'il n'y a pas de compétition, personne ne veut être meilleur qu'un autre en inventant qqc de génial. C'est pour ça qu'on dit que le monopole est contre-production, pour les utilisateurs du moins pour la société qui a le monopole pas toujours.
            Mais on peut à ce propos, aussi spécifier que la présence de concurence peut augmenter la dynamique d'une branche et comme le dit DJailles, ainsi produire encore plus de profits à la différence que cette fois-ci, les profits sont autant du côté des sociétés que des utilisateurs...
          • [^] # Re: Et cela freine

            Posté par . Évalué à 9.

            Si je me souviens bien, il a été question d'améliorer le minitel et je crois même (ou alors j'affabule) qu'il y a (eu) des tests grandeur nature. Je crois même que des gens ont encore un minitel version améliorée, mais forcément, comme les services n'ont pas suivi...
            • [^] # améliorations de la norme

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              les normes minitel sont les "STUM"
              Le STUM1b avait un clavier étendu (touches [shift],[ctrl]et[fnct]) permettant les fonctions alphanumériques. testez [fnct][c] puis [e] puis [ctrl][q] . [esc] puis une touche pour les paramètres de caractères. il permet aussi de renverser le débit (passer de 1200/75bds à 75/1200bds pour devenir serveur RTC) et de monter jusqu'à 4800bds (jamais utilisé).
              Le STUM2 contenait des caractères semi-graphiques, où, comme sur CPC, on pouvait redéfinir la police de caractère (10*8). Bénéficiaires : minitels 2 et 12
              Le STUMphoto n'a jamais marché. il changeait le modem pour un 4,8kbds, proposait un téléchgargement d'images en 320*240*64gris avec une compression spéciale. La carte s'insérait dans certains M2/M12 et était payante (aux alentours de 2500FF), le modem restait en 7bits! soyons fous...

              Le 3617logosonnerie (version mntl du www.logosonnerie.com) est en STUM2 par une reconnaissance de la ROM du minitel ([esc]puis [9] puis [ctrl][1] au clavier), propose la prévisualation des logos des nokia par redéfinition des caractères.

              voila voila.
              Ceci dit, FT se sucre aux alentours de 50% sur tous les services. Mais à partir du 1er Janvier, on peut enfin négocier avec eux la part de reversement.
  • # Le minitel n'a pas (encore) perdu face au Web

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pour autant que je me souvienne, le marché des services minitel continue de grossir, et dépasse de très loin celui des services équivalents sur le Net (il me semble avoir lu que c'était d'un facteur 50, à vérifier). C'est un peu normal vu qu'il est là depuis bien plus longtemps, mais ça prouve aussi qu'il est loin d'être mort :-).

    Le principal avantage est qu'un service minitel rapporte à son propriétaire dès que l'on se connecte dessus, et est très facile à réaliser puisque tout le monde à le même terminal (pas de pbs de compatibilité de browsers, etc...). Par ailleurs, il y a une vraie connection, donc pas besoin de cookies etc... pour simuler une connection comme sur un serveur web. Ça simplifie le soft.

    Bref, le minitel est une antiquité qui daube a plus d'un titre, mais qui a quand même résolu des problèmes qui font encore copieusement chier les services sur le Web (ou plutôt ne les ai jamais eu), aussi bien sur les plans techniques qu'économiques.
    • [^] # Re: Le minitel n'a pas (encore) perdu face au Web

      Posté par . Évalué à 9.

      Juste pour donner une précision et rectifier un peu. Selon le cabinet MMXI, le commerce sur Internet va dépasser cette année pour la première fois les transactions effectuées par le Minitel 1,6 milliard d'euros pour Internet contre 712 millions d'euros. (Source Netbug n°2 Décembre/Janvier)
    • [^] # Re: Le minitel n'a pas (encore) perdu face au Web

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Pour autant que je me souvienne, le marché des services minitel continue de grossir, et dépasse de très loin celui des services équivalents sur le Net

      Je me rappelle d'un article très enthousiaste il y'a un an sur 01 net qui parlait des entreprises web qui ouvraient des services minitel (yahoo, altavista et caramail par exemple) pour rentabiliser leurs services.
      Un an plus tard le même magazine constatait l'échec de ces transferts. Effectivement le minitel marche bien mais c'est du passé et les services développés pour le web ne sont pas transposables aussi bien d'un point de vue image (yahoo à 1200 baud? super!!!) que d'un point de vue technique.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.