DVD autodestructeurs

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
10
déc.
2002
Cinema
Lu sur S&T Presse (publication à abonnement libre sur les sciences et techniques aux États-Unis, par l'ambassade de France à Washington).

Le DVD autodestructeur existe. Atlantic Records vient en effet de sortir des DVD publicitaires qui expirent à une date précise. MGM Studios a d'ailleurs utilisé ce subterfuge pour garantir la promotion du nouveau James Bond auprès des journalistes. Deux entreprises ont perfectionné la technologie de la mort programmée pour les DVD de films. Flexplay de New York intègre des produits chimiques dans les couches inférieures du disque qui assurent ainsi une dégradation empêchant la lecture. De son
côté, SpectraDisc de Providence (Rhode Island) injecte des produits qui dégradent la couche supérieure du disque. Ces effets d'oxydation sont déclenchés quelques heures après l'ouverture du paquet. Pour l'heure, aucun des grands studios de cinéma - Sony, Warner, Vivendi Universal, MGM, Walt Disney - ne semble décidé à s'engager dans cette nouvelle voie. Flexplay a financé une étude pour évaluer les effets sur l'environnement de DVD jetables. Si ces derniers représentaient environ 10% des locations vidéo, 350 millions de DVD supplémentaires partiraient ainsi à la poubelle chaque année, d'où un supplément considérables de déchets solides.

Note du modérateur : pour vos copies légales à usage privé, il suffira donc de contourner une protection que vous n'aurez pas le droit de contourner (EUCD) avec du matériel/logiciel qui ne vous écoutera pas (TCPA/Palladium) pour graver sur un DVD vierge taxé, le tout avant la fin d'un ultimatum. Et pour le passage dans le domaine public dans 70 ans ?

Aller plus loin

  • # Re: DVD autodestructeurs

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Pareil que dans Mission Impossible. Quelle imagination !
    • [^] # Re: DVD autodestructeurs

      Posté par . Évalué à 10.

      "Pareil que dans Mission Impossible."

      Est-ce qu'ils ont au moins payé les droits pour copier l'idée ?

      -1 =====>[jesors]
  • # Trop gros

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Autant TCPA/Palladium, MPAA et autres technologies du genre peuvent passer auprès du grand public parce que :
    - ce n'est pas très visible (ce qui est virtuel est apréhendé difficilement par la population non informaticienne)
    - on peut faire passer ça pour de la sécurité (on ne sait pas ce que c'est précisément mais c'est rassurant)
    - on peut toujours les contourner (meme si c'est illégal)

    Là c'est trop clairement crontradictoire avec le principe de "j'achète, c'est à moi" et je ne crois pas que cela intéresse quiconque pour la location (imaginez les stocks que ça impose).

    D'ailleurs, les majors l'ont bien compris...

    Bref on n'a rien à craindre là dessus, AMA.
  • # Et, on peut les copier ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Parce que si c'est copiable, hop sur le disque dur.

    Ensuite, on peut toujours en faire un XVid.
    En plus, le prix des graveur de DVD baissent régulièrement. Donc, ces derniers seront probablement aussi disponibles en masse avec le déploiement des DVD périssables.

    Bref, un coup d'épée dans l'eau.

    Par contre, si aujourd'hui on peu faire des DVD périssables en 1 à 2 mois, qu'est-ce qui va empécher les majors de faire des DVD qui ne sont plus lisibles au bout de 2 à 3 ans ? Ils auraient enfin le retour de la dégration comme avec les VHS actuelles. Les commerciaux doivent jubiler d'avance et avoir les yeux qui brillent avec un reflet de billets de banque.

    <parano>
    D'ailleurs, c'est peut-être déja le cas des DVD acheté aujourd'hui ? Ah les salauds, ils ont surement piégés les DVD de Chihiro et Metropolis !
    Quand je m'acheterai un graveur de DVD dans un an, hop archivage de mes DVDS ! On sait jamais.
    </parano>
    • [^] # Re: Et, on peut les copier ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Quand je m'acheterai un graveur de DVD dans un an, hop archivage de mes DVDS ! On sait jamais.

      alors fait gaffe de ne acheter des DVDs périssables... Moi à ta place j'acherai des disques durs, c'est plus trop cher, et c'est moins périssable. ;o)
    • [^] # Re: Et, on peut les copier ?

      Posté par . Évalué à 0.

      <très_parano>
      Et si tout ce qu'on vous vends depuis des années ne sont pas déjà truffés de trucs du genre ( tu as déjà ouvert ton lecteur CD Sony pour vérifier que y'avait pas un oxydant sur la lentille? ).
      </très_parano>

      Non sérieux c'est la politique de microsoft ça ( allaiz il va attaquer en justice les 2 entreprises pour vol d'idées) car quand on réfléchit bien, il oblige tout le monde a racheter des produits qui après peu de temps sont obsolètes, donc inutilisables (d'après eux).

      Mince alors, c'est la politique de toute les grandes entreprises !!!
    • [^] # Re: Et, on peut les copier ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Certains DVD sont périssables. Cela s'appelle le "DVD-Rot", et c'est un défaut de fabrication pas toujours reconnu par les personnes qui les commercialisent / qui les ont commercialisés (apparement MGM et la Fox).

      Je ne sais pas si ce problème a été corrigé ou non, mais l'intérêt de la copie privée ne s'en trouve qu'encore plus grandi :)

      Source : Le Virus Informatique n°20.
    • [^] # Re: Et, on peut les copier ?

      Posté par . Évalué à 1.

      La technologie du DVD a quand même été développée afin que ce soit un medium non périssable pouvant contenir un film.
      Je doute que les majors osent un jour sortir des DVD périssables. Et la garantie assurée par la loi, elle s'applique ? Sinon, aura-t-on une date de péremption sur les DVD ? Et ça sera vendu au rayon frais du supermarché aussi :)
      • [^] # Re: Et, on peut les copier ?

        Posté par . Évalué à 1.

        La technologie du DVD est née du besoin de réduire les coûts. Point !

        Une entreprise ne résonne que de manière économique (il n'y a pas que les entreprise d'ailleurs). La duplication des cassettes VHS par rapport aux DVD est plus rapide et surtout bien moins couteuse. Il y a encore la quantité de plastique réduite avec les nouveaux emballages grace à la taille et à la forme du DVD donc à nouveau des coûts réduits. Je te laisse imaginer les marges obtenues avec la technologie du DVD par rapport à la VHS (+30% est un minimum). Et j'inclus les coûts d'amortissement pour l'investissement dans la technologie qui sont nuls puisqu'une taxe est imposée sur tout lecteur DVD (celui qui me dit que le CSS est une protection anti copie sera puni et devra apprendre par coeur le code de DeCSS et le réciter devant un membre de la MPAA).

        Maintenant, fallait justifier le changement de technologie auprès des consommateurs (et les inciter à acheter par la même). Le meilleur moyen est l'argument qualitatif. C'était l'argument des CD audio en leur temps. Pareil avec le DVD, une plus belle image, un meilleur son et hop roule germaine, va acheter un lecteur DVD pour lire le DVD que viens de t'offir ton petit-fils.

        Tu as déja vu une pub vantant le fait que maintenant tu n'auras qu'à acheter le film une seule fois dans ta vie ? Non ... Les majors et toute l'industrie préparent déja le moyen de vendre à nouveau les mêmes films (et les nouveaux) dans 10 ans. TCPA/ Palladium ... etc sont dans cette logique. Ca va être trés dur à éviter quand l'industrie va dire aux gouvernement d'imposer les systèmes anti-copie sinon fermeture d'usine et chômage en vue. Pour l'instant on est loin de cette situation mais pour combien de temps ? Le poid économique de l'entertainment est de plus en plus imposant dans les pays occidentaux.

        Maintenant, est-ce un mal que s'impose une obsolescence artificielle pour des raisons économiques ? Non si les marges étaient en conséquence, c'est-à-dire que les règles naturelles de la concurrence sont dans le jeu. Mais, il n'y a pas de concurrence réelle. Les entreprises du média gagnent de plus en plus d'argent sur ton dos parce que les marges explosent et ensuite viennent se plaindre ... En conséquence, le retour de baton ne se fait pas attendre (piratage à la hausse). Pour l'instant, elles ont des mégas bénéfices mais elles creusent dans le même temps leurs tombes quand plusieurs générations de consommateurs auront assimilés et compris ce comportement gloutonnié. Ils se tourneront alors vers des marchés parralèles (=>les réseaux pirates aujourd'hui par exemple).

        Je pense que les majors en viendront aux DVD périssables par logique économique dès que le coût de fabrication sera le même que les DVD non-périssables.

        Putain j'avais beaucoup à dire ce soir ! y'a des jours comme ça ...
  • # Re: DVD autodestructeurs

    Posté par . Évalué à 1.

    Autant le principe est sympa pour les vidéoclub, autant les dérives vont être assez rapide auprès des grandes Majors ou des distributeurs...
    J'imagine déjà le DVD autodestructible à 1 an... après tu rachète.
    Ce qui me gène, c'est - comme l'annonce la news - la production des déchets... :-(

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.