Financement participatif pour Akira

Posté par (page perso) . Édité par BAud, Davy Defaud, Pierre Jarillon, Benoît Sibaud, Julien Jorge, tankey, palm123 et Bruno Michel. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
Tags : aucun
35
7
fév.
2019
Graphisme/photo

Akira est un projet ambitieux de logiciel libre de conception graphique d’interfaces mobiles ou Web (UI/UX) pour GNU/Linux visant à proposer une alternative viable et professionnelle à des logiciels propriétaires comme Sketch, Figma, Gravit Designer ou encore Adobe XD. Akira a choisi des licences libres GPL v3 et CC-By-SA 3.0.

Vous voulez en savoir plus ?

En quoi l’approche d’Akira est‐elle différente par rapport à des logiciels libres déjà existants dans le domaine du graphisme, comme Inkscape, Glade ou QML Editor ? L’appel à souscription répond à cette question de la façon suivante :

« Elle est radicalement différente à tous les niveaux, dans sa finalité, comme dans les usages que nous sommes en train de construire.

Alors que des outils comme Glade ou Qt Creator sont utilisés pour générer du code et créer des interfaces utilisateurs fonctionnelles qui utilisent des outils spécifiques comme GTK ou Qt, Akira est un outil de développement plus général, pour concevoir ces interfaces avant leur implémentation — il est utilisé [en fait] pour créer des pré‐maquettes, des visualisations et des images vectorielles.

Inkscape est un excellent outil graphique vectoriel, mais il est surtout axé sur la conception d’éléments graphiques pour l’impression, et son interface utilisateur n’est pas idéale. L’utilisation de Figma ou Sketch, montre une approche globale différente du processus créatif, ces outils sont plus intuitifs et naturels à utiliser par rapport à Inkscape.

C’est ce qu’Akira s’efforcera de faire. »

Première approche visuelle pour l’interface

Détain

Le projet Akira est ambitieux, de par l’ampleur du chantier, mais aussi parce qu’il s’attaque à un domaine (la conception graphique) où règnent depuis longtemps en maîtres les logiciels et les plates‐formes propriétaires (Windows et macOS). Porté par des graphistes et développeurs de l’équipe d’elementary OS et de la Fondation GNOME, il vise à créer un outil de conception de niveau et de qualité professionnels qui permettra aussi aux designers graphiques de travailler exclusivement sous GNU/Linux.

« L’Open Source est une question de liberté. L’objectif d’Akira est de donner la liberté aux créateurs qui veulent utiliser l’Open Source. Je suis moi‐même un utilisateur de [GNU/]Linux, et ce depuis des années, mais je suis le premier à admettre que l’état actuel de [GNU/]Linux pour le Desktop ne permet pas aux concepteurs d’être productifs et compétitifs dans un monde dominé par des applications propriétaires extrêmement rapides, fiables et modernes tournant sous macOS et Windows. L’objectif unique d’Akira est de changer radicalement cet état de fait. » — Alessandro Castellani

Le logiciel est développé en Vala et GTK (de ce que j’ai compris) et aura une interface native pour elementary OS (et sans doute GNOME) et une version universelle via Flatpack.

Akira a besoin de moyens pour que ses développeurs puissent travailler à plein temps sur le projet et pour pouvoir proposer dans les prochains mois une première version à l’évaluation de la communauté. Ces quatre développeurs ont donc lancé une souscription suivant le modèle du financement participatif.

Objectif : 49 601 US$ de chiffre d’affaires (soit environ 43 430 €) d’ici un peu moins d’un mois. Il a déjà dépassé 10 000 €, avec 400 participants au 7 février, pour une fin déterminée au 4 mars.

Mascotte d’Akira

Aller plus loin

  • # Même problème que pour les plateformes mobiles...

    Posté par . Évalué à 5.

    Ca fait longtemps que j'attends une telle initiative. Mais le problème est le même que pour les OS mobiles : l'éco-système autour.

    A tord ou à raison, TOUT le monde s'interface avec Sketch. Parce que la conception d'une interface n'est qu'une étape dans une processus de travail plus important, citons par exemple :
    - le prototypage des interactions
    - l'échange de données avec les développeurs

    Ce qui donnent des outils comme Overflow, proto.io, InVision, Marvell, pour tout ce qui touche au premier point, et Zeplin pour le 2é.

    Donc mille fois oui pour Akira, mais j'ai quand même un gros doute. Et si ce logiciel ne lit pas les fichiers Sketch, c'est mort.

    Par contre, ils auront une opportunité à saisir à lire les fichiers Gravit pour récupérer tous les déçus de l'évolution de cette boîte.

    • [^] # Re: Même problème que pour les plateformes mobiles...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 08/02/19 à 19:51.

      Je suis entièrement d'accord avec tes remarques: nous sommes assez prisonniers du workflow des entreprises qui nous font travailler ou dont nous sommes employés, et qui repose largement sur des logiciels et des services propriétaires. C'est vrai pour le design d’interface, le graphisme pour l'impression, ou les effets spéciaux…

      Pour le domaine des effets spéciaux il y a un très bon billet de blog de Charles Flèche qui explique les mécanismes de cet enfermement pour ce domaine particulier. Un mélange de positions dominantes sur le marché logiciel, de logiques de réduction des coûts, et d'habitudes chez les designers, les développeurs, les chefs de projet, etc.

      Je pense en même temps qu'il faut bien commencer par quelque chose, pour avancer vers une ou des alternatives libres. Avoir un logiciel libre de graphisme UI/UX avec de vrais capacités professionnelles (le projet d'Akira), me semble un bon point de départ de ce point de vue.

      Si la souscription arrive à quelque chose

      PS—Pour Sketch je pense que c'est l'export vers celui-ci qui n'est pas envisagé, l'import depuis Sketch, Gravit ou Figma me semblent incontournables.

  • # Coquille

    Posté par . Évalué à 0.

    s/Fetch/Sketch/

  • # C'est une excellente nouvelle

    Posté par . Évalué à 4.

    Voir ce type de logiciel un jour dans le monde du libre est de mon point de vue une perspective des plus réjouissantes.

    Nul ne peut deviner quelle dynamique cela va prendre néanmoins, je ne suis pas si inquiet sur l’adhésion que pourrait susciter un tel outil, si tant est que celui-ci soit de bonne facture.
    N’oublions pas qu’au début des années 2010, Adobe était seul et de fait en situation de monopole (c’est hélas encore le cas dans pas mal de domaines). Malgré cela, Sketch est devenu (en quelques années) un incontournable du design d’interfaces. Ce dernier n’a pourtant jamais été disponible sur autres choses que Mac Os.

    Je suis assez d’accord avec l’analyse qui est faite à propos d’Inkscape, bien qu’il soit un excellent outil de dessin vectoriel, il n’a pas été pensé pour le design d’interfaces. Pour ma part je suis couramment amené à réaliser des wireframes et maquettes pour le web. J’ai par le passé longuement travaillé sous Sketch pour élaborer des designs et j’ai vraiment apprécié l’outil. Pour mon plus grand bonheur, à présent je suis astreint à l’emploi de logiciels libres (sur une Debian) et il faut bien se rendre à l’évidence, dans ce contexte, il est difficile d’égaler les rendus obtenus à l’aide d’outils propriétaire dédiés et la perte de productivité est considérable.

    Quelques fonctionnalités rêvées :
    Une bonne gestion au clavier de certains réglages typographiques tel que l’approche, le changement de casse, de fonte, d’interlignage ou de graisse serait fabuleux pour la composition. Une bonne gestion des symboles, une palette de styles partagés, des styles de caractères, des styles de paragraphe serait un sérieux gain de temps sur les gros projets. Une interface fluide permettant de manipuler plusieurs plans de travail par écran et plusieurs écrans par fichier seraient un régal.

    En plus de ces fonctionnalités, Akira gagnerait à s’appuyer sur des pointures du logiciel libre tel que Git, en intégrant le système de versioning directement à ses fichiers ou encore la possibilité de visualiser les rendus écrans en remote sur différents terminaux ou dans le navigateur.

    En revanche je ne suis pas convaincu qu’il soit nécessaire dans un premier temps de passer du temps à soigner son Interopérabilité avec les concurrents propriétaires. Le temps à consacrer en rétro-ingénierie pour gérer des imports de formats propriétaires risque de pénaliser le développement de l’application.

    • [^] # Re: C'est une excellente nouvelle

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En plus de ces fonctionnalités, Akira gagnerait à s’appuyer sur des pointures du logiciel libre tel que Git, en intégrant le système de versioning directement à ses fichiers ou encore la possibilité de visualiser les rendus écrans en remote sur différents terminaux ou dans le navigateur.

      D’après la page de leur Kickstarter:

      A new .akira file format will be a ZIP file containing your standard SVG design files and a local .git repository. This will give us the ability to store all your project information like colours, symbols, fonts, etc, and will open up to the possibility of having a built-in version control system within your file.

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

    • [^] # Re: C'est une excellente nouvelle

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      En fait l’équipe ne prévoit pas, dans un premier temps du moins, d’import ou d’export depuis/vers des logiciels propriétaires comme Sketch ou Figma

  • # Des lIens envisagés avec Pencil project?

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 09/02/19 à 13:15.

    https://pencil.evolus.vn/ Open-source GUI prototyping tool that's available for ALL platforms

  • # Vala ?

    Posté par . Évalué à 6.

    J'ai l'impression que les développeurs Vala sont une petite frange parmi les contributeurs potentiels. Le langage est très confidentiel en dehors de gnome non? Est ce que ça n'est pas se mettre des bâtons dans les roues?

    • [^] # Re: Vala ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a plein de projets intéressants dans plein de langages différents, et c'est un peu la norme de devoir découvrir un nouveau langage (ou un nouveau mode d'usage d'un langage qu'on a déjà utilisé) quand on veut contribuer à un projet spécifique—ou un nouveau gestionnaire de version, système de build, etc. C'est difficile de créer un projet à partir de rien dans un nouveau langage, mais éditer du code en se guidant avec l'existant est beaucoup plus raisonnable.

      • [^] # Re: Vala ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Bien entendu qu'un peojet c'est bien plus que juste le langage, c'est un process, des outils, etc. Mais à vue de nez Vala en tant que langage, ou en tant que plate-forme, c'est un peu dans le rétroviseur à côté de langage supportés par Gnome genre C, C++, JS, python, ou encore C# ou rust.

        Perso je n'ai pas d'agenda (ni prétention) pour pousser tel ou tel machin, mais je me dit que s'il y a un appel de fond, il faut pouvoir convaincre sur les choix techniques aussi qui ne sont pas du tout anodins.

        Après une réponse intéressante ça serait de dire que si si, dans Vala, il y a pile poil une techno trop bien pour faire ça et que ça fait grave gagner du temps et que ça va être hyper bien.

        • [^] # Re: Vala ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Au début le projet devait utiliser Qt, puis, en cours de route, ils ont décidé de passer à Vala et Gtk. Je pense que la motivation majeure est tout simplement que les 4 développeurs sont investis dans les projets GNOME et elementary OS qui utilisent l'un comme l'autre Vala et Gtk.

          Après je ne suis pas assez compétant au niveau programmation pour savoir/dire si c'est un bon choix.

  • # Quelle différence vs Qt Design Studio ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Salut,

    comment Akira se comparera-t-il à Qt Design Studio (qui n'estpas Qt Creator/QML Editor) ?

    (outre la licence qui j'imagine sera plus ouverte côté Akira)

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Quelle différence vs Qt Design Studio ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Si j'ai bien compris, avec Qt Design Studio :

      1. La création des éléments graphiques se fait dans photoshop.
      2. Le logiciel sert à intégrer ces éléments dans une UI pour des applications développées avec Qt.

      Dans le cas d'Akira :

      1. La création des éléments graphiques se fait en vectoriel dans Akira.
      2. Tu assemble ton UI toujours en vectoriel et toujours dans Akira.
      3. Au final, tu "branche" ton UI à ce que tu veux au niveau code : application, application mobile, site web, etc.

      De ce point de vue le "modèle" c'est plutôt la façon de travailler avec Figma ou Sketch (et avant avec photoshop).

  • # Le point sur la campagne

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    La campagne pour le financement d'Akira a atteint près de 30 % du montant global, à 17 jours de sa clôture. « Quelque chose me dit qu'il y a encore de l'espoir et qu'au bout du compte, nous atteindrons notre objectif, mais la possibilité d'un échec est bien réelle » déclare Alessandro Castellani.

    Il précise par ailleurs : « Pas de panique ! Nous avons un plan B plutôt cool (…). Une chose est certaine, que nous atteignons notre objectif ou pas, Akira se fera »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.