Inititiative for Software Choice.

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Brice Favre.
Étiquettes : aucune
0
13
août
2002
Humour
Des combattants pour la liberté de choix des logiciels viennent de mettre en place une nouvelle structure : Initiative for Software Choice.

Ceci afin d'influencer d'encourager les gouvernements à respecter des principes de neutralité dans leurs choix et aussi pour promouvoir l'innovation et la recherche.

(Dans un article du Register, Bruce Perens, nous explique qu'une certaine firme a très mal digéré le comportement d'un état d'amerique du sud...)

Enfin bref, mieux vaut en rire.
NdM : Je rajoute le lien vers les membres de cette initiative.

Aller plus loin

  • # mieux vaut en rire effectivement

    Posté par  . Évalué à 10.

    Association, lobby, société ?
    il y a avait déjà : le bsa - même si en europe ils emmerdent un peu moins le monde - , maintenant om y aurait l"ISC" aka Initiative for Software Choice, ?!
    où omment donner un visage moins délateur au BSA sans doute. Mieux vaut en rire, ils ont vraiment de l'argent à gaspiller tous ces éditeurs ( M$, ils en ont même bcp à gaspiller :-) ...
    • [^] # Re: mieux vaut en rire effectivement

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Ce qui est le plus drôle c'est : « Promote interoperability through platform-neutral standards» !

      Il faudrait pour cela commencer par définir correctement les interfaces... Ce qui n'a jamais été dans les intentions de MS.
      Et puis de toute façon MS ne fonctionne que sur Intel ! Ils ont un sens de l'humour très particulier...

      A mon avis, on n'a pas fini de voir des initiatives de ce genre, car MS cherche de nouvelles armes contre un ennemi insaisissable puisqu'il n'est plus de même nature que ses anciens concurrents qu'il a détruit un à un.
  • # L'amerique du sud

    Posté par  . Évalué à 10.

    En parlant de l'Amerique du sud, est ce que quelqu'un se rappele de la somptueuse lettre (traduite de l'Espagnol au Francais) qu'un brésilien influent avait envoyé à l'un des boss de microsoft?
    je n'en ai qu'un vague souvenir mais c'était vraiment bon!
  • # so what ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Ouaip, en lisant la news, je ne savais pas s'il s'agissait de lard ou de cochon :)

    Il m'a suffit de cliquer sur "Le gag..." pour comprendre : mon mozilla m'a rappellé avec force que "Voulez-vous accepter le cookie ASPSESSIONID=..." ca signifie M$ :)

    Donc on est bien du côté des méchants non ?

    Donc une version remix du BSA, apparemment plus politique que policière, mais ca n'y change rien ...
  • # Deces de RMS

    Posté par  . Évalué à 0.

    Apres une lecture attentive de The register, Richard Stallman s'est ecrie :
    "AAAARRRGGGGGGGGG"
    Et il est decede.
    Il en etait au passage Free Software, also called Open Source

    Et je declare ouverte la 1 ere nuit du moins-un-thon :)
    • [^] # Re: Deces de RMS

      Posté par  . Évalué à -1.

      oui ben de toute facon the register c'est pas vraiment comme si c'etait un site serieux quand meme !!

      hop -1
  • # Un p'tit lien ...

    Posté par  . Évalué à 10.

    Un lien vers http://sincerechoice.org(...) n'aurait pas été superflu dans la news.

    Si jamais un modéro vient s'égarer par ici... (sait-on jamais)

    JB.
    • [^] # Re: Un p'tit lien ...

      Posté par  . Évalué à 10.

      sincerechoice.org est sponsorisé par.... Lindows !!!

      Ok, B. Perens aussi, mais Lindows quand même ;-)
    • [^] # Re: Un p'tit lien ...

      Posté par  . Évalué à 9.

      ça serait bien qu'il y est un peu plus de membres dans sincerechoice.org ( http://sincerechoice.org/Information/Members.html(...) ).
      Parce que:
      Perens LLC (Bruce Perens ) et Lindows.com (Michael Robertson)
      VERSUS
      CompTIA, Adonix, Intel, IXOS, Microsoft, Open Solutions, Paradigma, Peru Software Association - APESOFT, Procwork, Software Innovation,Update.com et VSI,
      ça parait un peu inégal.
    • [^] # Re: Un p'tit lien ...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Voilà, oubli irréparable il est vrai. Et pour les modéros, j'essaye de lire les commentaires des news que je passe, et les commentaires des autres adressés aux modéros si possible, mais ça n'est pas toujours évident, d'abord pour des raisons de temps (heh .. centre médicalisé suxor), et pour des raisons de connexion (ditto). (au passage, salut jb)

      Au passage, concernant la polémique « y a pas assez de modéros » que j'entends souvent, j'en suis pas sûr. On manque surtout énormément de gens pour passer des news, et surtout des news de qualité .. Il faudrait ptet montrer la moderation queue en public pour que les gens se rendent compte de ce qu'on peut avoir .. :)
      • [^] # Re: Un p'tit lien ...

        Posté par  . Évalué à -5.

        Hey mmenal, merci pour le lien :p

        Pis c'est sympa d'avoir de tes nouvelles :)

        (-1 parce que bon...)

        JB.
      • [^] # Re: Modération...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Ceux qui lisent les news et ceux qui les proposent râlent forcément contre les modéros.
        C'est exactement comme au foot, tout le monde gueule après l'arbitre !
  • # initiative pour un choix dirigé ?

    Posté par  . Évalué à 10.

    ca ressemble plus a une "initiative pour un choix dirigé" qu'à une initiative pour un libre choix.

    mais comment font-ils pour se croire encore crédibles ?

    heureusement que le ridicule ne tue pas, hein...

    espérons seulement que les "états" ne se laisseront pas influencés, ce dont je commence a douter sérieusement, vu ce qui se passe actuellement, notamment en europe...
    • [^] # Etats influencés

      Posté par  . Évalué à 10.

      Pourquoi tu doutes sérieusement ? Les états en ce moment, ils sont comme tout le monde : ils se demandent comment faire des économies. Du coup, on parle un peu partout des logiciels libres, car pas mal de monde se rend compte que pour le prix des licences, on pourrait très bien tout se développer de zéro.

      Le problème qu'il reste encore, c'est qu'il faut que les logiciels libres deviennent utilisables par tout un chacun, et qu'ils proposent les fonctionnalités essentielles (e.g. CMJN pour Gimp). Mais en tout cas, l'idée du libre a clairement fait son chemin ces derniers temps.
      • [^] # Re: Etats influencés

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        > Les états en ce moment, ils sont comme tout le monde : ils se demandent comment faire des économies [...] Le problème qu'il reste encore, c'est qu'il faut que les logiciels libres [...] proposent les fonctionnalités essentielles (e.g. CMJN pour Gimp)

        Dans ce cas, permets-moi de te poser une question : pourquoi ces États, si prompts à dépenser l'argent des contribuables pour des projets débiles, ne pourraient pas payer des développeurs pour rajouter les fonctionnalités qui manquent ? Après tout, je préfère voir l'argent de l'État aller chez IdealX , Alcôve ou autres boîtes Françaises que chez MS. Bref, avec le libre, le logiciel n'a pas à correspondre parfaitement aux besoins pour être envisagé. Sans compter que l'ajout des fonctionnalités serait alors disponible pour tous les citoyens, ce qui paraît logique puisque c'est eux qui ont financé l'amélioration du soft. Enfin bon, c'est mon opinion, hein, je prétends pas comprendre toute la problématique, mais bon...

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

        • [^] # Re: Etats influencés

          Posté par  . Évalué à 10.

          Pas sorcier : les politiques sont à des années-lumières de nous. Le coup de la CNIL en juillet est édifiant : en ouvrant spam@cnil.fr, ils s'attendaient à recevoir une dizaine de mails par jour. Ils en ont reçu 20000 en 10 jours...

          Nos politiques n'ont absolument pas conscience du problème, et c'est sans malice qu'ils pensent encore le logiciel en terme de "produit". Pour penser le logiciel libre, il faut pousser les idées économiques à bout, et donc réaliser la transmutation du capitalisme en communisme (mais attention : uniquement dans le domaine de l'information). Et c'est contre-nature pour beaucoup de gens, c'est choquant. C'est pourquoi l'idée du libre met autant de temps à faire son chemin.

          Je pense qu'il faudrait faire un bel article détaillé avec plein de chiffres pour démontrer l'intérêt de la chose.

          Concernant les fonctionnalités, je ne parlais pas d'une correspondance "parfaite", mais *essentielle*. Gimp sans CMJN ne sert à rien aux professionnels de l'édition qui m'entourent, par exemple, quelque soit le nombre de filtres exotiques dont il dispose. Bien évidemment, j'ai personne sous la main pour l'implémenter, donc la situation est bloquée, et j'installe Photoshop.
      • [^] # Re: Etats influencés

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        > ils sont comme tout le monde : ils se demandent comment faire des économies
        Non non, pas comme tout le monde, y'en a dont le souci principal n'est pas d'economiser des sous, et c'est tant mieux!

        > il faut que les logiciels libres deviennent utilisables par tout un chacun,
        Bah faut pas non plus tomber dans ce que j'appelle le "syndrome de la version 0.999999rc99pre999. Au bout d'un moment, ca sert plus vraiment a grand chose d'attendre la perfection... Je veux pas dire qu'il faut utiliser des softs instables, mais bon meme s'il manque des fonctionnalites on peu profiter largement de celles deja en place. Et y'en a deja pas mal sous nunux des trucs qui marchent..

        D'ailleurs a partir de quand un logiciel est il "utilisable par tout un chacun"? AMHA l'interface a la Windows est loin d'etre la panacee. Les gens s'y font, mais ils s'y font ni plus ni moins bien qu'aux interfaces primitives des vieux ordinateurs 8-bit personnels des annees 80 (Amstrad, TO7,...) qui etaient pourries jusqu'a l'os mais etaient pourtant utilisees tant bien que mal par le quidam moyen. S'il faut attendre que GNU/Linux ressemble a Windows avant de le proposer aux neophytes, alors je dis non!
        • [^] # Erreur de perception du LL

          Posté par  . Évalué à 8.

          En parlant de fonctionnalités manquantes, je ne parle pas du 43ème super-génial window manager de la mort qui tue. Je parle de *la* fonctionnalité, essentielle et dont l'absence est rédhibitoire. Exemples : le CMJN pour Gimp, un système d'impression cohérent pour le système (pour le moment c'est encore une vraie chiasse, déjà que les imprimantes c'est chiant à gérer sous Windows, gérer nos 500 bouzines au boulot sous Linux serait imbitable), de la doc cohérente et qui sert à quelque chose (putain, y'a toujours pas le moindre exemple dans les pages de man !!!).

          Le logiciel libre n'est pas parfait et ne le sera jamais, mais pour le moment, il y manque encore certains *bases*.

          Quant au logiciel utilisable pour tout un chacun : c'est du logiciel qui ne nécessite pas d'apprendre quelques dizaines de raccourcis pour chaque appli, qui n'est pas bourré de contre-pieds dans ses interfaces, qui respecte des standards c'est-à-dire qui offre un *sens commun*. Avoir des widgets dans tous les sens de toutes les apparences possibles, c'est bien mignon, mais c'est incohérent, et les gens s'y perdent.

          Amuse-toi à passer des mois au téléphone à expliquer comment s'en sortir sous Windows à des gens qui n'y connaissent rien, et tu verras pourquoi les services techniques n'ont pas du tout l'intention de déployer du Linux sur les postes clients pour le moment...
          • [^] # Re: Erreur de perception du LL

            Posté par  . Évalué à 5.

            Bah pour gérer 500 imprimantes sur un parc de machines Linux ou Unix, suffit de mettre le printcap en NIS, et plus personne n'a besoin de se prendre la tête avec ça :)

            Et encore, parait que CUPS, c'est encore plus simple

            Mais bon, c'est trop moderne pour moi, j'ai mes aspects dino aussi :)
          • [^] # Re: Erreur de perception du LL

            Posté par  . Évalué à 1.

            putain, y'a toujours pas le moindre exemple dans les pages de man

            Si tu parles de l'utilisateur de base, un truc où on doit taper man commande n'est de toute façon d'aucun secours. Il faut une aide en ligne pratique et accessible, et ça ça n'existe pas sous Linux (les bidules HTML de KDE & co sont en général vides de contenu).

            Il y a aussi le problème que trop de choses sont montrées par défaut. Exemple : le panneau de contrôle KDE. D'autres ne coûteraient rien à modifier mais personne ne le fait : le mode d'accélération de la souris totalement délirant (par seuil : au delà de N pixels, la vitesse de la souris est brutalement décuplée) sous KDE/Gnome, alors qu'une accélération progressive comme sous Windows est mille fois plus aisée à maîtriser et agréable à utiliser.

            Enfin, certains comportements repoussants sont liés au fonctionnement interne du système : pour changer la résolution de ton bureau, faut d'abord que tu configures les bonnes résolutions de XFree... Résultat, si l'install par défaut a été de fournir du 1024*768 sur l'écran 19 pouces de l'utilisateur lambda, il restera dans cette résolution pourrie faute d'être capable de la modifier.
          • [^] # Re: Erreur de perception du LL

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

            > Je parle de *la* fonctionnalité, essentielle et dont l'absence est rédhibitoire. Exemples : le CMJN pour Gimp

            Ben, pour un gouvernement (le titre original était « États influencés »), le tarif de quelques ingénieurs pour coder la séparation CMJN ne serait pas prohibitif -- et ça profiterait aux contribuables (entreprises, graphistes freelance) qui en ont besoin...

            > de la doc cohérente et qui sert à quelque chose (putain, y'a toujours pas le moindre exemple dans les pages de man !!!)

            C'est un très vieux marronnier que celui de la doc sous Linux. On est bien d'accord, les HOWTO sont souvent peu compréhensibles, inadaptés aux procédures spécifiques à chaque distrib, en fin de compte on finit par recourir à tout : le HOWTO, les pages man, la doc info, les sites d'aide, etc., ce qui est une vraie galère. Maintenant, les distribs elles-mêmes fournissent souvent une doc suffisamment bien foutue pour qu'un utilisateur doté d'un cerveau en état de marche se débrouille un minimum. Mais je te l'accorde, c'est un point qui pêche toujours, et ça me désole autant que toi.

            > Quant au logiciel utilisable pour tout un chacun : c'est du logiciel qui ne nécessite pas d'apprendre quelques dizaines de raccourcis pour chaque appli

            Tu veux dire qu'Emacs ce n'est pas grand public ? ! ? [*]

            > qui n'est pas bourré de contre-pieds dans ses interfaces, qui respecte des standards c'est-à-dire qui offre un *sens commun*

            Ça risque d'être dur, si on veut en même temps laisser le choix aux auteurs du toolkit qu'ils préfèrent (Qt, GTK+, FLTK, etc.). Néanmoins, il y a des progrès en ce sens (les raccourcis sous KDE et GNOME sont assez semblables à ce qu'on voit sous Windows/MacOS). Si tu connais des auteurs de softs, n'oublie pas de les envoyer faire un tour sur [ http://iarchitect.com/shame.htm(...) ] pour qu'ils comprennent ce que donne un soft mal conçu... Dans l'ensemble, il faudrait AMHA que des gens se préoccupant *vraiment* de l'aspect interface homme-machine se penchent sur les projets LL/OSS et aident les auteurs à améliorer leurs logiciels dans ce domaine. Pour information, ce genre de problème existe aussi sous Windows : la moitié des applications écrites en Visual Basic sont des chars de foire parce que l'auteur a cru malin d'essayer d'intégrer tous les OCX qu'il avait à disposition et de bidouiller toutes les options des widgets plutôt que laisser l'utilisateur choisir l'apparence de son appli...

            > Amuse-toi à passer des mois au téléphone à expliquer comment s'en sortir sous Windows à des gens qui n'y connaissent rien

            Eh oui, on est bien d'accord, des gens qui n'y connaissent rien sont de toute façon perdus. Une solution facile (que ce soit avec Windows ou avec Linux) est de leur mettre une interface avec des raccourcis vers les applis qu'ils doivent utiliser, verrouiller tout le reste, mettre le répertoire de sauvegarde sur un serveur de stockage, et dans le cas où ils ont réussi à foutre en l'air leur interface (maman, j'ai mis le raccourci à la corbeille et maintenant je ne sais plus comment lancer Word/StarWriter ! Au secours !), on se loggue sur la machine, et on leur remet la copie de leur répertoire perso qu'on a préalablement sauvegardé. Bien sûr, si on est dans l'optique de « faire dans la rélation publique » et qu'on est obligés de laisser les utilisateurs avoir le contrôle de leur machine, bah là, de toute manière l'important, c'est avoir un CD de restauration, le système importe peu, ils vont de toute façon le mettre par terre :-)

            Tout ceci ne signifie pas que je défends la stratégie du « Linux partout ». En fait, je pense qu'il y a encore des points qui clochent (OpenOffice importe assez bien les documents Word, mais pas assez pour travailler en collaboration avec quelqu'un d'autre sur un document. Ici, il a par exemple fait nawak avec les sauts de page sur une brochure publicitaire) et de toute manière, je ne pense pas que la philosophie Unix convienne à un utilisateur de machine personnelle. D'où mon intérêt pour les autres OS libres (Syllable, OpenBeOS,...). En fait, j'espère qu'à terme il y aura suffisamment de systèmes pour que la plupart des types d'utilisation (serveurs, machines de bureau, multimédia, embarqué) soient couverts. Le but n'est pas de coller Linux partout, mais d'avoir une solution *libre* à chaque problème. Et, comme le disait daGanf (je crois) par ailleurs, cela passe entre autre par l'apparition de moyens (financiers, entre autres) pour inciter les développeurs de softs libres à suivre les besoins de leur base d'utilisateurs. D'où ma suggestion que les États commencent à se fournir en softs libres en payant les auteurs des logiciels ou des boîtes faisant des développements libres pour les améliorer. Je suis sûr qu'il y a d'autres solutions plus efficaces, néanmoins. En tout cas, c'est AMHA un point qui va prendre de l'importance au fur et à mesure que l'usage des LL se généralise...

            Voilà voilà, désolé pour le looong post, si je me suis mal exprimé/y a des trucs pas compréhensibles, hésitez pas à demander (on m'a déjà dit que j'étais assez confus, donc j'assure mes arrières ;-)

            [*] Un troll s'est habilement glissé dans cette phrase. Retrouvez-le, et gagnez une magnifique tringle à rideaux chromée offerte par les magasins Castorama !

            Envoyé depuis mon PDP 11/70

            • [^] # Re: Erreur de perception du LL

              Posté par  . Évalué à 1.

              Grosso modo d'accord. Deux points :

              - la cohérence des interfaces, ça c'est pas évident, on a souvent des discours globalement incohérents, même si localement, tout est logique : i.e. ça tire à hue et à dia. C'est assez général, décrit comme "responsabilité non assumable" et "stratégie fatale" dans la littérature postmoderne. En informatique, ça donne des discours du genre : "je veux 577 fonctions de base, avec pas plus de 3 icônes à l'éran". M'enfin les dernières fois où j'ai vu des novices devant des distribes de linux, ils étaient quand même perdus surtout à cause de la redondance des applis (ça leur impose beaucoup de choix à faire alors qu'ils ne connaissent pas, c'est flippant). Tout ça va probablement s'améliorer (c'est déjà nettement mieux qu'il y a 2 ou 3 ans), mais y'a encore du boulot.

              - le développement d'état. Là, le problème, c'est que localement, y'a généralement pas les moyens pour le faire. Pour que ces moyens soient débloqués, il faut synthétiser certains développement, faire des regroupements, pour économiser d'une part sur ce qui est fait et éviter que plusieurs équipes se lancent sur le même truc en même temps. Et là faut remonter dans les hiérarchies, et on en revient à ce que je disais au début : on tombe sur des gens qui, sans aucune malice, ne comprennent pas les enjeux, et il ne reste plus qu'à attendre que l'idée du libre fasse son chemin.
        • [^] # Re: Etats influencés

          Posté par  . Évalué à 1.

          ... mais ils s'y font ni plus ni moins bien qu'aux interfaces primitives des vieux ordinateurs 8-bit personnels des annees 80 (Amstrad, TO7,...)

          Ca se discute ! Moi j'aimais bien le crayon optique ! :-) En tout cas c'était intuitif. Et puis surtout ca fonctionnait dès la mise sous tension, et sans mémoire virtuelle ...

          ... qui etaient pourries jusqu'a l'os ...
          Pourris jusqu'à l'O.S.: oui. Je crois que là, on a mis le doigt sur le problème ! (Okay, facile) :-)

          S'il faut attendre que GNU/Linux ressemble a Windows avant de le proposer aux neophytes, alors je dis non!

          Je suis d'accord. Je pense que si l'on apprenait aux gens à se servir de WindowMaker (avis strictement perso), cela résoudrait tous les problèmes. C'est à mon avis le meilleur compromis entre puissance, simplicité, et légèreté (surtout pour mon PII 350Mhz/64 Mo).

          A++

          -1 parce que là, vraiment, je crois que le vaux bien.
    • [^] # Re: initiative pour un choix dirigé ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      > ca ressemble plus a une "initiative pour un choix dirigé" qu'à une initiative pour un libre choix.

      C'est juste qu'il faut savoir lire les termes dans leur contexte. Ici, « Initiative for Software Choice » doit se lire comme on lirait « République Démocratique Populaire de Corée du Nord ».

      > mais comment font-ils pour se croire encore crédibles ?

      Voyons... Parce qu'il y a encore plein de gens qui suivent leurs avis et qui sont influents ? Parce qu'avec suffisamment de pognon, ils peuvent le cas échéant acheter lesdites personnes influentes ? Les exemples ne manquent pas, et je pense que MS & Co. n'ont rien à fiche de paraître « crédibles » aux yeux de la communauté LL/OSS, ils ne se battent pas pour des causes perdues...

      > espérons seulement que les "états" ne se laisseront pas influencés

      Oui, bien sûr. On peut aussi espérer que les grenouilles se mettent à voler... Combien de décisions intelligentes as-tu vu les gouvernements prendres en matière de technologies de l'information ? Je te donne quelques pistes de recherche : cryptographie, responsabilité des éditeurs de contenus, anonymat, liberté d'expression, fair use, reverse engineering... La liste des errements est longue, très longue, et apparemment les gens concernés ne sont pas assez influents pour changer quoi que ce soit :-/

      Envoyé depuis mon PDP 11/70

    • [^] # Re: initiative pour un choix dirigé ?

      Posté par  . Évalué à 9.

      mais comment font-ils pour se croire encore crédibles ?

      Reformule la question :

      Comment font-ils croire à la majorité des gens sur cette planète qu'ils sont crédibles ?

      Il y a un passage plus ou moins en rapport dans "In the Beginning was the Command Line" ( http://www.cryptonomicon.com/beginning.html(...) ) où Stephenson dit que c'est principalement parceque les gens veulent les croire. Je pense que ça s'applique dans ce cas.

      ---
      APE SOFT : Si on met un certain nombre de singes à taper sur un nombre égal d'ordinateurs, ils finiront pas taper les sources de Windows.
      http://www.ietf.org/rfc/rfc2795.txt(...)
      • [^] # [HS] Singes

        Posté par  . Évalué à 4.

        APE SOFT : Si on met un certain nombre de singes à taper sur un nombre égal d'ordinateurs, ils finiront pas taper les sources de Windows.

        C'est à peu de choses près le principe des algorithmes génétiques :)
  • # C'est louche que le site soit lent et pas terrible au niveau esthétique?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Perso, je trouve qu'il y a beaucoup de pages perso qui sont mieux foutus que ce site, alors pour une fois on a pas du pipo-flash marketing mais le site est aussi lent à réagir.

    Vous êtes sur que c'est vraiment un site officiel ? On a vraiment l'impression que c'est fait avec 3 bout de ficelle hébergé sur un pauvre serveur de récupération.

    Et ce n'est pas un reproche, je suis juste un peu surpris de la "qualité" par rapport à tous les autres sites "corporate" en général.
    Quand on voit "www.microsoft.com" et "www.msn.com" ils sont aussi réactifs avec 5 fois plus d'infos à l'écran, ou même www.bsa.org.

    Franchement j'ai des doutes qu'un site soit disant stratégique dans la reconquête des marchés contre le LL soit aussi mal foutu.

    C'est quoi le piége ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.