Kino 1.0.0

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
20
mar.
2007
Audiovisuel
Le logiciel libre d'édition vidéo Kino est sorti ce lundi 12 mars en version 1.0.0. Avec une version mineure tous les deux mois depuis un an, le développement est resté aussi soutenu que sa popularité.

Parmi les nouveautés on notera la possibilité d'envoyer directement depuis Kino sa vidéo sur blip.tv. Une démonstration de cette fonctionnalité est disponible sur kino.blip.tv.

Avec cette version, Dan Dennedy (chef du projet Kino), a voulu souligner la maturité du projet. Dans l'annonce de la sortie il informe que malgré les qualités du logiciel et du plaisir qu'il a à travailler dessus il ne prévoit pas d'évolution importante dans la période à venir.

Le fait que l'architecture vieillissante du logiciel l'empêche d'ajouter facilement des fonctionnalités qu'il juge comme souhaitables pour ce type de logiciel lui fait penser que l'avenir se trouve du côté du framework MLT sur lequel il travaille également avec Charlie Yates (co-développeur de Kino). Ce projet, en plein essor, a permis à kdenlive de devenir rapidement un bon logiciel d'édition vidéo dont les utilisateurs saluent la facilité d'emploi (à comparer avec l'ergonomie de Kino). Au final il semble que Kino va continuer sa route mais qu'à moyen terme un Kino 2 utilisera MLT. Le changelog de la version est très important, voici ce qu'on peut en retenir (traduction libre) :
  • Nouvelle fonctionnalité d'upload sur http://blip.tv des vidéos et frames ;
  • Correction de la gestion audio sur les architectures CPU big endian ;
  • Amélioration du script d'import générique lorsqu'on utilise mencoder ;
  • Ajout du support pour les claviers USB de type X-Keys Jog/Shuttle ;
  • La reconnaissance automatique de l'USB Jog/Shuttle utilise maintenant udev ;
  • Ajout d'une copie du code source de ffmpeg pour permettre le linkage statique grâce aux nouvelles options de configuration -enable-local-ffmpeg(=yes par défaut), ou --disable-local-ffmpeg ;
  • Mise à jour de la traduction Italienne ;
  • ... et plein de bogues corrigés.

Aller plus loin

  • # Pour avoir goûté aux deux...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je confirme que Kino était fonctionnel pour des vidéos DV, mais ne savait pas importer autre chose (avi mov etc.). Ça a problablement évolué, mais un essai de Kdenlive 0.4 (le premier à utiliser MLT) m'a vraiment séduit, j'en ai du coup appris à faire un package RPM pour Mandriva 2007 histoire de pouvoir le filer aux copains facilement.

    Kdenlive manque de maturité (parfois on n'arrive pas à exporter la vidéo qui fonctionne pourtant bien en prévisualisation...) mais je pense que d'ici 1 ou 2 ans nous devrions avoir un bon logiciel de montage pour débutants sous Linux, ce qui est un des derniers points où on est clairement derrière les produits propriétaires.

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      mais je pense que d'ici 1 ou 2 ans nous devrions avoir un bon logiciel de montage pour débutants sous Linux, ce qui est un des derniers points où on est clairement derrière les produits propriétaires.


      Loin de moi l'envie de vouloir rajouter gratuitement une chappe de mauvais esprit mais c'est loin d'être un des derniers points, malheureusement.
      (MAO, CAO par exemple)
      • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

        Posté par . Évalué à 2.

        Il y a Rosegarden, Ardour pour la MAO, qui, il me semble, ont des objectifs assez poussés de professionnalisme (s'il s'agit bien de musique).
        La CAO, là , je dois dire....
        • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Il y a Rosegarden, Ardour pour la MAO, qui, il me semble, ont des objectifs assez poussés de professionnalisme (s'il s'agit bien de musique).
          Soyons sérieux, as-tu déjà utilisé Reason par exemple, ou Fruity Loops ? Ou Acid ? Ou Cubase ? ou Logic Pro ? Et je n'aborde sur la partie immergée de l'iceberg. Oui Ardour 2 me semble prometteur, Oui l'infrastructure temps réelle et le système Jack est une très bonne idée, mais bon, je fonde plus d'espoir sur le port des outils sus-nommés sur notre platforme chérie que sur la génération spontanée d'outils opensource à leur hauteur fonctionnelle et ergonomique (on attrape pas des mouches avec du vinaigre). En tout cas, pas dans l'immédiat.
          • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

            Posté par . Évalué à 3.

            oula,
            avec ce type de raisonnement, on ne fait pas avancer le libre.
            C'est pas parce que le proprio est mieux à un instant t qu'il faut perdre tout espoir, exemple :
            * Oracle Vs postgresql
            * M$ Office Vs openoffice
            * Photoshop Vs the gimp
            * etc...

            Le principal c'est qu'il existe une alternative et qu'elle est libre.
            • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              avec ce type de raisonnement, on ne fait pas avancer le libre.


              Quel type de raisonnement ? le pragmatisme ?
              J'énonce un fait, une réalité; c'est ainsi.
              Tu sais, ça me fait mal à moi le premier, je suis utilisateur de logiciels libres au quotidien, j'en écris également alors je préfère constater lucidement et ne pas être aveuglé.
              Non openoffice n'est pas aussi poussé que MS Office.
              Pareil pour postgresql ou The Gimp, face à des concurrents solidements installés et élaborés depuis très longtemps.
              Ce sont pourtant des outils que j'utilise (j'aime beaucoup Gimp que j'utilise tout le temps) mais ça ne sert à rien de dire des conneries, soyons réalistes et travaillons.
              • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

                Posté par . Évalué à 2.

                Pour OpenOffice, je rejoint ce raisonnement. OpenOffice est parfait en utilisation "courante alldays" mais pour certaines fonctionnalités avancées, clair que c' est pas (encore) ça.

                je vais me faire jeter des pierres ici, mais sincèrement, à certaines personnes (gros mangeur de excell) je continue aujourdhui à conseille d' utiliser Microsoft Office, mais sous Linux.

                Pour la MAO, en particulier pour les technoides de tout poils, GNU/Linux roxorise suffisement aujourdhui, non ?
            • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

              Posté par . Évalué à 3.

              * Photoshop Vs the gimp


              Dans certains cas oui mais en retouche photo non. Tant que The Gimp reste en 8 bits et ne gère pas les profils ICC (ce point va être comblé dans la 2.4 qui gère les profils ICC), il ne pourra rivaliser avec Photoshop. Et si j'ai bien compris ce n'est pas gagné le passage en 16 voir 32 bits, ça ne semble (semblait?) pas faire partie des priorités.
          • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

            Posté par . Évalué à 5.

            Oui j' ai déjà utilisé Fruity Loops et Cubase
            pour fruity loops, il n' y a pas vraiment d' équivalent pur. Mais LMMS d' un côté (avec qq bons sons en stock chez soi) et LinuxSampler de l' autre, ça le fait "grave de grave" -> sans problème on peut faire pareil que fruity loops sous linux aujourdhui. Même s'il n' y a pas d' interface graphique genre "fruity loop fork" on a les mêmes possibilités et les mêmes résultats dans le même laps de temps.

            Pour cubase, rosegarden est un équivalent. Il n' a pas toutes les fonctions de cubase mais en a d' autre que cubase n' a pas. Ce n' est pas non plus une "interface pile-poil genre fork" mais RoseGarden est un pur régal. (saluons au passage le travail fait sur l' interface de RoseGarden, qui, avec toutes les fonctions disponibles avec ce logiciel, a su resté simple, claire et intuitive. Chapeau bas pour un tel logiciel)

            Pour un gestionnaire sonore, Jack est le meilleur de tous, du moins de ceux que je connais. Ce serveur de son a la particularité d' être temps-réel (d' autres retiennent le fait de cabler plein d' applications les unes vers les autres, même quant celle-ci ne le prévoient pas vraiment... ;) )
            Il est tellement énorme, le jack, que Apple à fait le nécessaire pour en avoi un port, fonctionnant à la place ou en // de coreaudio.
            Et que le monde windows lorgne sur Jack depuis quelques temps déjà.
            Enfin, le noyau linux en tant que coeur d' un système fonctionnel pour madame michue, a de loin les meilleurs résultats en travail 'temps-réel'

            On pourra aussi citer les projets que sont CSOUND et autres, frères, petits fils ...

            Et si tu souhaites découvrir quelques "cinglés", l' équipe française de piksel fait de temps en temps des live-performance à Paris aussi. (est il besoin de préciser 100% GNU ?)

            Faire des fork d' interfaces ne me semble pas être une solution, même s' il semble nécessaire que l' utilisateur de base s' y retrouve facilement. Mais si c' est un pro avec une utilisation pro, je ne doute pas qu' il découvre avec plaisir et rapidement Ardour, pour gérer ses enregistrements -en temps réel ou pas - !!!! et sache faire fit de l' interface de JAmin pour en apprécier les fonctionnalités de 'post-prod'.

            Bref, GNU/Linux est parfaitement fonctionnel pour la MAO. A toi de faire l' effort de découvrir de nouveaux logiciels, je suis sûr que tu saura apprécier.

            ps : pour info, une version de SuSe spécialement dédiée à la mao ne devrait plus tarder. Sous Mandriva, Trem maintiens un kernel "temps réel dur" (patch Ingo Molnar) en rpm tout prêt. Et l' ensemble des logiciels mao sont dispo sur contrib. Pour Fedora, le dépôt ccrma est toujours actif. Et pour Ubuntu, il y a "ubuntu studio" qui a un design et un choix applicatifs orientés.
            • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

              Posté par . Évalué à 2.

              Je le regrette mais beaucoup d'outils musicaux libres restent des softs de geek et ceux qui font l'effort de se rapprocher de l'utilisateur "normal" sont encore pas mal loin derrière: en dépit d'objectifs similaires et de nombreuses améliorations, Rosegarden ne tient pas (encore) la comparaison avec cubase ou logic, Ardour ne tient pas (encore) la comparaison avec protools, Audacity ne tient pas (encore) la comparaison avec Sound forge ou peak, etc...

              Certains softs n'ont pas du tout d'équivalent. A ma connaissance un logiciel majeur tel qu'ableton live n'a d'ailleurs même pas de concurrent dans le monde propriétaire.

              Alors bien sur on peut produire de la musique avec des logiciels libres mais ce serait mentir de dire que les outils proposé sont globalement aussi bons que ceux du monde propriétaire. Quand on rajoute le problême des drivers... faire de la musique sur linux relève à mon humble avis soit d'une attitude de geek, soit de l'évangélisme, soit du fait d'être fauché ;-)

              Bref, je ne suis pas prêt de mettre mon site web sous IIS... mais je ne suis pas prêt de produire mes morceaux avec Ardour non plus ;-)



              ------------------------------
              http://ww.nuchoon.com
              • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

                Posté par . Évalué à 1.

                Puisque je ne l'ai vu dans aucun commentaire, je rajouterai un autre soft libre de MAO : wired. Le projet est assez jeune, ça vient d'un projet de fin d'étude de l'epitech. En tout cas, en tant que non spécialiste du genre (mais ça m'interesse qd mm) ce logiciel me semble prometteur, qu'en pensez-vous ?

                http://wired.epitech.net/
          • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

            Posté par . Évalué à 1.

            Je ne penses pas qu'on aurait un equivalent Reason, ne serait-ce que pour des raisons de licences. En effet, Reason, reproduit le fonctionnement d'appareils/modules existants.
            Je ne pense pas que KORG, par exemple, laisse un logiciel libre reproduire gratuitement son fonctionnement.

            Le "problème" avec les musicos, c'est qu'ils ont plus une approche "visuelle" de la modulation du son, disons qu'ils se basent sur un type d'appareil pour effectuer un type de son, plutôt que de savoir quel genre d'opération est effectué sur le signal... bon il est vrai que c'est abusé de demander ce genre connaissance à un musicos, mais ça lui serait tellement bénéfique.

            Quant à RosenGarden, je ne pense pas non plus qu'on puisse reproduire des instrus virtuelles façon Cubase mais sinon, c'est une assez bonne alternative..
            Ardour est très bien mais un peu austère.

            Csound, c'est une sorte de Reaktor en moins accèssible et cliquesque mais tout aussi fonctionnel.

            Bref, on peut faire de la zik sous linux, mais faut avoir du coffre, car l'ergo n'est pas celle des monstres du genre, mais on a les outils.
            • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

              Posté par . Évalué à 2.

              Je ne penses pas qu'on aurait un equivalent Reason, ne serait-ce que pour des raisons de licences. En effet, Reason, reproduit le fonctionnement d'appareils/modules existants.
              Je ne pense pas que KORG, par exemple, laisse un logiciel libre reproduire gratuitement son fonctionnement.


              Reason ne reproduit aucun appareil existant , tu confonds avec Rebirth , qui lui , en effet reproduit les legendaires tr808/tr909 et la tb303.


              Le "problème" avec les musicos, c'est qu'ils ont plus une approche "visuelle" de la modulation du son, disons qu'ils se basent sur un type d'appareil pour effectuer un type de son, plutôt que de savoir quel genre d'opération est effectué sur le signal... bon il est vrai que c'est abusé de demander ce genre connaissance à un musicos, mais ça lui serait tellement bénéfique.


              C'est vraiment sous estimer les utilisateurs de synthés ( qui sont a grande majorité analogiques en ce moment ) , au contraire la plupart sait tres bien comment fonctionne une onde et que fait un filtre ou une soustraction de 2 ondes.
        • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

          Posté par . Évalué à 1.

          La CAO, là , je dois dire....

          Open Cascade, non ?
          http://www.opencascade.org
          • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

            Posté par . Évalué à 4.

            De ce que j'avais compris d'OpenCascade, c'est que c'est un moteur CAO et non un logiciel à part entière utilisable pour l'utilisateur final.
            Il est nécessaire d'utiliser un programme l'exploitant (Midas, etc.) qui ne sont souvent pas en libre téléchargement (pour ce que j'en ai vu...)
        • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

          Posté par . Évalué à 2.

          La CAO, là , je dois dire....


          Solidworks/wine ? Ok, c'est pas libre, c'est cher, mais les étudiants peuvent télécharger gratuitement une version. Or je constate quotidiennement que le non-fonctionnement de Solidworks est maintenant la seule raison qui bloque le passage sous linux pour de nombreux élèves et étudiants dans le domaine des sciences de l'ingénieur.

          De plus, le moment est crucial, car le passage à Vista est catastophique du fait de la suppression de l'opengl, ce qui fait que les gens vont se retrouver bloqués, à ne pas pouvoir installer solidworks sur leur nouveau PC avec Vista pré-installé, et là on va rire...

          Etant donné que le logiciel peut être légalement installé, cela vaudrait la peine de se pencher plus en détail sur les problèmes avec Wine, surtout que vu les tests que j'ai fait, on n'est pas loin du but. Ou alors faire un bon lobbying auprès des développeurs de Wine ( ou payer les payer via CodeWeavers ? )

          Maintenant, lancer un beau projet libre avec un modeleur solide/surfacique paramétrique libre (opencascade ?), fonctionnant en client-serveur sur une base de données libre (mysql?), et une interface utilisateur digne de ce nom ( genre Solidworks) serait vraiment génial, à condition de savoir lire les formats natifs de ces logiciels ( pas simple !). malheureusement, cela me semble carrément utopique, vu le travail titanesque à faire au niveau de l'interface utilisateur pour approcher du niveau logiciels proprio existants.
          • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Solidworks == Dassault.
            Dassault == Catia.

            Catia marche sous Linux mais QUE chez Dassault. Dassault a toujours été très lié à IBM... Bref, je ne comprends pas le blocage de Dassault vis à vis de Linux, surtout qu'OpenGL marche pas si mal sous Linux aujourd'hui.

            Sinon, pour OpenCascade, il y avait un modeleur basé dessus (Euclide) mais lorsque Matra a disloqué cette partie de son empire, il y a eu un accord avec Dassault pour ne pas diffuser de modeleur basé sur OpenCascade pendant quelques années.

            Normalement, si mes souvenirs sont bons, c'est accord est maintenant caduc et OpenCascade pourrait très bien sortir son modeleur 3D basé sur OpenCascade.

            Sinon, Pro/Engineer marche sous Linux.
            • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

              Posté par . Évalué à 4.

              <<surtout qu'OpenGL marche pas si mal sous Linux aujourd'hui.>>

              Mieux que sous Vista, en tout cas !
              • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je me suis autorisé un pas mal car à une époque, un de mes collègues n'arrivait pas à faire des carreaux restreints. Or, en mécanique avec des pièces trouées de partout, c'est bien pratique.

                Depuis, je n'ai plus suivis ce dossier donc je ne sais pas ou en est l'imlémentation.
    • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      A mon tour d'ajouter une couche : J'ai réalisé la semaine dernière un montage vidéo sous linux, çà n'a pas été simple !

      Après avoir essayé à peu près tous les softs disponibles de montage vidéo (et renoncé à compiler cinelerra sous debian/amd64), j'ai finalement utilisé kino
      (d'ailleurs aucuns problèmes pour importer de l'AVI encapsulant du mpeg2).

      Mais ensuite pour ensuite créer la bande sonore, a fallu passer sous un autre logiciel : audacity, et jouer avec les raccourcis clavier pour lancer la lecture de l'image et du son simultanément :-)

      Enfin, pour mixer ma nouvelle piste son sur l'image, la seule solution que j'ai trouvée a été d'utiliser transcode en ligne de commande, ce qui m'a quand même valu une bonne heure de démenage avec la manpage avant d'y parvenir.

      Conclusion : oui, il manque encore un tout-en-un qui permette simplement de mixer des pistes multimédias de tout type (comme Steinberg Nuendo, par exemple).

      Cela dit, les progrès dans ce domaine sont indéniables. Merci à Kino !
      • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

        Posté par . Évalué à 5.

        Je ne sais pas si j'ai tout compris, mais l'approche du mixage son me paraît un peu masochiste...

        Moi j'en ai adopté une qui n'est pas simple, qui fera sans doute rire (ou pleurer) les habitués des logiciels pro, mais à laquelle je me suis habitué :
        - création d'une séquence vidéo "bidon" (ex : des images noires) de même longueur que la séquence à doubler, et que l'on place juste après elle
        - importation sur cette séquence du son à mixer (ça se trouve dans la partie "effets")
        - ensuite, subtile utilisation du fondu.
        Il faut faire un "faux fondu" qui garde 100% de l'image de la "vraie" séquence et 0% de celle de la séquence bidon. Et au niveau sonore (fondu croisé), on met une courbe plate, à 100%, pour le son "A" (la vraie séquence), et on peut jouer un peu librement avec la courbe "B".

        Ca permet d'ajouter par exemple une musique de fond par-dessus un dialogue.

        L'outil de fondu permet vraiment de faire pas mal de choses, selon la manière dont on l'utilise.

        En tous cas je suis très content d'apprendre la sortie de cette nouvelle version de Kino!
      • [^] # Re: Pour avoir goûté aux deux...

        Posté par . Évalué à 3.

        bon, utilisé transcode pour mixé du son avec de la video c'est un peu capilo tracté, alors que mplex le fait simplement (mjpegtools) puisque il ne fait que cela. mencoder aussi mais le man page est aussi consequent.

        cat permet de coller les sequence video (pas tous les format certe)

        c'est un peu comme si tu ouvrais un fichier avec openoffice pour utiliser uniquement la fonction 'chercher' au lieu d'utiliser grep. (rien de mechant juste une remarque).

        extrait:

        NAME
        mplex - MPEG 1/2 program/system stream multiplexer

        SYNOPSIS
        mplex [-v|--verbose num] [-b|--video-buffer video_buffer_size_kB[,
        video_buffer_size_kB...]] [-L|--lpcm-params params[, params...]]
        [-r|--muxed-bitrate muxed_bitrate_kbps] [-l|--mux-limit num]
        [-O|--sync-offset num[ms|s|pts]] [-f|--format format_code] [-V|--vbr]
        [-s|--sector-size sector_size_B] [-p|--packets-per-pack num] [-h|--sys-
        tem-headers] [-S|--max-segment-size output_filesize_limit_MB]
        [-M|--split-segment] [-?|--help] -o|--output output_filename_pat-
        tern input_file...

        DESCRIPTION
        Mplex is a general-purpose audio/video multiplexer for MPEG-1/MPEG-2.
        It accepts one or more MPEG-1/2 video stream, MPEG layer I/II/III, DTS,
        AC3 and LPCM audio streams and multiplexes them into a combined pro-
        gram/system stream according to the constraints specified. Many dif-
        ferent types of output structure are supported along with presets for
        standard VCD and SVCD streams. These latter can be burned to CD using
        tools such as vcdimager(1) and played in stand-alone players.

        pour avoir fait un montage video d'un mariage, j'ai du combiné mode console et mode graphique, par contre qu elle puissance 3 console d'ouverte puis l'application sur un ecran virtuelle avec les racourci clavier. (sans rire) j'etais epaté, c'etait en 2003. seule le generique de fin m'a posé un souci, mais imagemagick m'a beaucoup aidé, ainsi que LiVe.
        • [^] # Je préfère Cinelerra

          Posté par . Évalué à 3.

          Kino c'est vraiment bien pour débuter sous Linux dans le montage vidéo, surtout pour les débutants. Malheureusement on se retrouve très vite confronté aux limites du logiciel. Pour ma part ce qui me gène le plus ce sont les effets statiques. Il est impossible de modifier un effet après coup. C'est très génant quand on découvre une erreur à la fin du montage.
          C'est pourquoi j'ai remplacé Kino par Cinelerra 2.1cv, dans lequel les effets sont dynamiques : Ce n'est qu'au moment du rendu final, qu'ils sont réelleément calculés. Pendant le montage, on n'utilise que de la prévisualisation. La contrepartie est qu'il faut une machine très puissante pour le montage, que le rendu final d'un petit film peut durer plus d'une nuit. et
          qu'il vaut mieux lire la la doc (100 pages) en entier car le logiciel n'est pas du tout intuitif. ,( et il y a encore des bugs: par exemple l'exportation en MPEG2 est incorrecte, de temps en temps l'image "saute")
          Mais les avantages compensent largement les petits inconvénients.

          Je me sert encore de Kino en pré et en post production:
          - préproduction: pour acquérir les vidéos depuis le Camescope DV.
          - postproduction: Comme l'exportation depuis Cinelerra en MPEG2 ne marche pas bien, je fais le rendu final au fomat AVI DV, je réimporte dans Kino pour faire l'exportation au format DVD.

          Puis je fais le menu DVD dans DVD Styler.

          Pour en savoir plus: http://fr.lprod.org/wiki/doku.php
  • # MLT, nème framework ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Des framework audio/vidéo libre, il y en a aujourd'hui à la pelle.

    Il est difficile de comprendre pourquoi il y a tant de perte d'énergie dans le domaine multimédia libre :/
    • [^] # Re: MLT, nème framework ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      MLT n'est pas un framework de lecture mais d'édition multimédia. La nuance est de taille.
    • [^] # Re: MLT, nème framework ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Parce que dans libre il y a une notion de liberté? Il faudrait un jour accepter que les développeurs qui font ça pour le plaisir le font comme ils veulent. Tant que tu n'as pas de contrat avec un développeur, tu n'as rien à dire sur sa façon d'aborder un problème.

      Les logiciels libres ne sont pas développés par des fourmis ou des abeilles, mais des humains, qui n'ont pratiquement pas d'esprit de groupe dès lors que celui-ci dépasse les 100 personnes. Ça donne du coup le plaisir de la compétition (ou concurrence).

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.