La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
0
22
juin
2003
Internet
La technologie de monde virtuel 3D Scol vient de passer en "open source". Elle permet de réaliser des sites complets en 3D.

Scol est un environnement de programmation complet, composé d'un serveur, d'un client, d'un langage (le Scol), et d'une interface de construction de site (le SCS pour les pros, i-maginer pour les débutants). Beaucoup plus souple et rapide que le VRML, Scol gère en direct le multi-utilisateur, les textures, le streaming multimedia, dispose d'une moulinette pour inclure des objets 3D studio Max. Comme il est complètement modulable, on peut écrire en Scol des tas d'objets à inclure dans les mondes (des jeux, des modules d'apprentissage, etc...). Certains prévoient même d'y adapter une couche SSL.

Il existe une version client et serveur pour Linux.

Pour rappel, c'est suite à la liquidation de Cryo et après une bataille juridique que Sylvain Huet, ancien directeur de la filiale Cryo Networks et père de la technologie, a pu la récupérer et la passer, comme il l'avait promis, en open source.

Il a choisi une licence de type BSD, et une association vient de se monter pour promouvoir la technologie. Toutes les sources de tous les composants ne sont pas encore toutes disponibles, mais ce n'est qu'une question de jours.
  • # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Je me trompe où le client linux n'est pas proposé en téléchargement ?
  • # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

    Posté par . Évalué à 9.

    Je ne connaissais pas Scol, mais peut-être cela pourrait-il aider à donner une seconde vie à ce type de média.
    Parce que j'ai dans l'idée que le VRML était en quelque sorte un flop...
  • # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

    Posté par . Évalué à 10.

    Je rajoute le lien de la précédente dépeche:

    http://linuxfr.org/2002/08/05/9175.html(...)
  • # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

    Posté par . Évalué à -2.

    Enfin.. C'est pas trop tôt !
  • # Des screenshots?

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai surement mal cherché mais je n'ai pas trouvé de screenshots. Cela permettrait de voir à peu près à quoi s'attendre avec Scol sans avoir à installer le client.
  • # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

    Posté par . Évalué à 5.

    Personnellement je n'aime pas du tout Scol. J'avais jeté un oeil dans les débuts de Scol, puis j'ai joué à FOG en ligne. Franchement ça n'était pas terrible je trouve. Les textures étaient téléchargées au compte gouttes, les personnages et les objets pas très bien intégrés dans le décor, et c'était buggué jusqu'à la moelle.

    A mon avis ça n'a pas beaucoup d'avenir parce que pour bénéficier d'un environnement 3D online il faut une bonne connexion... En gardant l'exemple de FOG en tête, je crois qu'il vaut mieux télécharger un soft complet comme dans n'importe quel jeu online plutôt que de se faire chier avec un client lent et pas au point.
    • [^] # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

      Posté par . Évalué à 8.

      Je suis partiellement d'accord avec toi.
      J'ai essayé Scol et c'est vrai que cette technologie montre vite ses limites mais je pense vraiment qu'il reste à inventer une technologie adéquate.

      Par contre, pour Scol et les exemples que j'ai vu, je me pose une question : ne va t'on pas perdre de la facilité de navigation en voulant faire trop tape à l'oeil? Les sites à l'heure actuelle sont certe assez sobres et c'est vrai que de voir un site tout en 3D est alléchant mais je pense qu'au moins, on s'y retrouve, on trouve rapidement l'information qui nous intéresse, etc...
      Avec les exemples que j'ai vu (tiré du site donné en lien), on n'a plus du tout cette facilité de navigation et je pense que cette technologie (ou les autres du même genre) ne seront vraiment pas adaptés à pas mal de contenu (informations par exemple).

      Evidemment, vous allez me dire que de toute façon cette techno n'est pas faite pour cela mais regarder les dérives auxquelles on arrive avec Flash. Certains sites ne sont même pas lisibles du tout si on n'a pas le plugin. Il y a pas mal de sites qui utilisent Flash juste pour dire "nous on sait faire du flash" alors que ça n'apporte vraiment rien au site et que même, ça retire à la facilité de navigation.
      • [^] # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

        Posté par . Évalué à 5.

        scol c'est pas pour faire des sites tradionnels comme on en ferait avec du flash ou autres outils multimédias, ça à surtout servi à faire des communautés virtuelles ce qui ne demande pas les mêmes prérequis que pour un site.
      • [^] # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il y a pas mal de sites qui utilisent Flash juste pour dire "nous on sait faire du flash" alors que ça n'apporte vraiment rien au site et que même, ça retire à la facilité de navigation.

        Tu parles du nouveau Desk du Monde.fr ? Cette version payante du site du Monde.fr est devenue proprement calamiteuse, avec son Flash partout...
    • [^] # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pas tout-à-fait vrai.
      C'est vrai qu'il faut une bonne connexion, et que les éléments se chargent au compte-gouttes, mais c'est que la première fois. En effet, il y a un système de cache, sur ton disque dur, et les fois suivantes, quand tu reviens, le logiciel utilise le cache, et là, ça fonce.
  • # Oui mais

    Posté par . Évalué à 9.

    Hélas, dans la licence :

    - The names 'Scol' and 'Scol Technologies' must not be used to endorse or promote products derived from this software without prior written permission. For written permission, please contact Scol Technologies Association (www.scol-technologies.org).
    - Products derived from this software may not be called 'Scol', nor may 'Scol' appear in their name, without prior written permission. For written permission, please contact Scol Technologies Association (www.scol-technologies.org).


    Donc on a le droit de modifier Scol, mais pas de mettre "Scol" dans le nom : pratique pour décrire de quoi il s'agit.

    Et surtout :

    'DMS' is a patented technology.
    - The owner provides unlimited and free rights to implement this patent with the Scol programming language, and to use these implementations.
    - Other kinds of implementation or use of the patent require prior written permission. For written permission, please contact Scol Technologies Association (www.scol-technologies.org).


    Le logiciel est « libre » mais pas les idées qui sont derrière ! Encore un logiciel mis en open-source par quelqu'un qui n'a rien compris à l'open source. Dommage.
    • [^] # Re: Oui mais

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Donc on a le droit de modifier Scol, mais pas de mettre "Scol" dans le nom : pratique pour décrire de quoi il s'agit.

      Rien de choquant à mon avis, c'est comme Apache : http://xml.apache.org/LICENSE(...)
      • [^] # Re: Oui mais

        Posté par . Évalué à 2.

        Pas autant que la clause sur le brevet logiciel, mais ennuyeux quand même : où est la liberté de distribuer des versions modifiées, customisées voire simplement patchées ? La FSF affirme d'autre part que ce type de clause rend la licence incompatible avec la GPL :

        The Apache License, Version 1.1.
        This is a permissive non-copyleft free software license with a few requirements that render it incompatible with the GNU GPL.

        We urge you not to use the Apache licenses for software you write. However, there is no reason to avoid running programs that have been released under this license, such as Apache.


        (http://www.gnu.org/philosophy/license-list.html(...))
        • [^] # Re: Oui mais

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > où est la liberté de distribuer des versions modifiées, customisées voire > simplement patchées ? Tu l'as, tu n'as simplement pas le droit de t'en approprier le nom > La FSF affirme d'autre part que ce type de clause rend la licence > incompatible avec la GPL : Pour info RedHat fait pareil, tu n'as pas le droit de redistribuer un CD RH sous le nom RedHat (voir ikarios qui parle de chaussure verte ou quelque chose du genre pour ironiser). La RedHat ne serait plus GPL ? aie, ca ca va faire jaser. Le soft est libre, pas le nom.
          • [^] # Re: Oui mais

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Pour Redhat, la licence est libre mais la marque est déposée. Droit d'auteur et droit des marques.
            Ici c'est dans la licence que le nom est protégé. Seulement du droit d'auteur.
    • [^] # Re: Oui mais

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je me suis fait doubler par Master-dik de 20 petites minutes ...

      Je suis l'auteur du portage original de Scol pour GNU/Linux (closed source, qui date de 99), et je suis bien placé pour savoir qu'il n'a pas été maintenu. J'ai (très) activement participé aux débats avant le choix de la licence du 'Scol ouvert', qui date de 2 mois au passage, et j'ai signalé mon inquiétude face à la licence qui mélange droit d'auteur et droit des marques, et surtout le brevet logiciel lié à DMS et déposé à l'OBE.

      J'ai également prodigué de nombreux conseils pour adapter Scol au modèle de développement communautaire, mes mails sont restés lettre morte. Il n'existe bien sûr pas d'archive malgré mes réclamations. Je me suis retiré du mouvement pour éviter des fâcheries politiques avec des gens que j'estime par ailleurs.

      En résumé : pas de logiciel libre, de l'Open Source très partiel, du code incomplet, pas de client GNU/Linux, un esprit communautaire à peine embrionaire, et du brevet logiciel. Que demande le peuple ?

      Vincent Caron
      • [^] # Re: Oui mais

        Posté par . Évalué à 6.

        Ayant fait ma thèse sur VRML et ayant eu l'occasion de discuter 2 ou 3 fois avec Sylvain Huet (qui a écrit le langage scol), je me permet d'apporter mon éclairage personnel. D'abord, je pense qu'il existe deux catégories d'applications qui tirent parti de la 3D : * la simulation qui permet de tester ou de s"entrainer dans une simulation du monde réel * le jeu qui est soit une application de simulation (FPS), soit un moyen d'accéder à des univers imaginaires (everquest and co) pour le reste, personne n'a jamais réussi à faire qqchose de convaicant comme IHM en 3D : que ce soit pour de l'irc ou autre application. Pour la 3D et Internet, a part, les FPS et RPG online, VRML est un gros fiasco et sa suite (X3D qui est un portage de VRML en XML), c'est carrément un fiasco, on doit etre 3 en france a connaitre ;) Je crois pourtant qu'il pourrait etre interessant de faire par exemple de la simulation de visite de lieux historiques sur Internet avant d'y aller mais la le problème, c'est que pour faire qqchose de joli, c'est carrément cher. FT R&D pouvait se le permettre à l'époque mais par les temps qui courent, personne (et surtout FT ;) ne peut se le permettre ... Maintenant, concernant SCOL, c'est une techno à base d'un langage fonctionnel réseau (mélange de CAML et de Rebol si on veut) qui est pas mal mais complétement fermé. De plus, la bibliothèque fournie avec (2D, 3D, ...) n'a jamais été (et ne sera jamais je pense) au gout du jour : on est très loin de Quake 3 ! Je vois au moins deux raisons à leur problèmes : ils ne savaient s'ils voulaient faire une techno de jeux online (ou leur moteur n'avait pas le niveau) ou une techno internet ou la 3D n'a jamais pris. Pour conclure, je pense que c'est des gens qui n'ont aucune culture de l'open source et qui ne veulent pas voir disparaitre leur bébé et qui pense que peut etre ils vont créer une communauté autour, je n'y crois pas : pour moi, ce sont encore des victimes de la vague de spéculation Internet qui ont cru que l'on pouvait développer un produit bien que tout montrait qu'il n'y avait pas de marché. bon, avec tout cela, si cela ne troll pas un chouilla, je serais déçu ;)
        • [^] # Re: Oui mais

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Et puis pour agrémenter le troll, une bonne technologie est shockwave3D (r), de Macromédia (tm). C'est fermé, c'est pas porté sous linux, mais il faut avouer que c'est puissant, rapide, et assez agréable à développer (de ce que j'ai entendu). Et à ce que j'ai vu ça commence à prendre racine... J'apprécie alors que qqch comme SCOL passe en opensource, ça peut au moins permettre de lutter !
          • [^] # Re: Oui mais

            Posté par . Évalué à 1.

            mais noooon !

            le monsieur vient de t'expliquer que SCOL c mal : pas du vrai open source avec des morceaux de brevet dedans (qui reste dans les dents).

            En plus la techno 3D est complètement dépassée, ca sait seulement importer du 3DSMAX (qui n'est pas du tout libre)

            Au fait, blender, il fait quoi comme import/export de fichiers 3D ?

            Pour shockwave 3D, c'est surement comme Flash , pas libre du tout : maintenant quand je vois l'adoption de X3D, je me dis que c'est pas gagné : mais en fait c'est pas si grave, ca je pense qu'il n'y a pas un gros marché sauf à faire des petits films en lignes comme certains font en 2D mais qui seront moins lourd à télécharger en 3D (du genre, je télécharge une scène et je fais pleins d'animation de perso ou de caméra)
            • [^] # Re: Oui mais

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Maintenant que Scol est libre, peut-être qu'il sera plus facile d'écrire une moulinette Blender, non ?
            • [^] # Re: Oui mais

              Posté par . Évalué à 1.

              > Pour shockwave 3D, c'est surement comme Flash ,
              > pas libre du tout

              alros c'est pire que Flash, parceque le format swf est ouvert au moins (enfin depuis la dernière version de Flash c'est du foutage de gueule puisque c'est rempli de codec et de protocoles propriétaires) alors que ShockWave même pas.
              Bref caca, vivement que Macromedia se casse la gueule... enfin non, vivement qu'il y ait une vraie alternative libre à Flash.

              X3D, très bien pourquoi pas, mais tant qu'il n'y a pas d'outils efficaces, c'est le même problème que Flash vs formats libres... pas d'alternative parceque pas d'outils.
        • [^] # Re: Oui mais

          Posté par . Évalué à 1.

          Serieusement t'as fait une these sur le VRML ou bien c'est une blague ?
          • [^] # Re: Oui mais

            Posté par . Évalué à 1.

            rhalala, c'est un petit abus de langage mais pendant ma thèse, j'ai développé en VRML et pour la partie plus appliquée de ma thèse, j'ai travaillé sur une évolution de X3D (le portage de VRML en XML)

            mais bon, j'étais jeune, maintenant je m'intéresse à d'autres sujets : Internet, XML, l'open source, Zope et python, ....
          • [^] # Re: Oui mais

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu peux pas savoir le nombre de thèses effectuées sur des sujets 1) complètement pipo 2) totalement rabâchés ou 3) rigoureusement stériles. N'oublie pas que la thèse est un moyen commode de prolonger la vie étudiante (pour certains).
            • [^] # Re: Oui mais

              Posté par . Évalué à 1.

              en plus de mon commentaire ci-dessus qui explique que mon sujet de thèse n'était bien évidemment pas VRML, je voulais indiquer que la recherche est qq chose de difficile à faire et à évaluer et dans laquelle on trouve bcp de gens très très fort et pas mal de dépressifs également sans compter les maitres de conf qui essayent de faire des enseignements corrects et qui n'ont plus le temps de faire de recherche ...

              et on trouve des gens qui pensent que la recheche, cela leur conviendra et qui font des thèses et qui souffrent pour pleins de raisons : pas assez forts, encadrants inexistants, poils dans la main, personnes inadaptés à la recherche malgrè le DEA ...

              bon wala quoi, c'est pas un sujet simple : personellement j'ai fini ma thèse et j'ai fui pour pleins de raisons que je ne vous exposerai pas : DLFP fait pas psy je crois ...
              • [^] # Re: Oui mais

                Posté par . Évalué à 2.

                bon wala quoi, c'est pas un sujet simple : personellement j'ai fini ma thèse et j'ai fui pour pleins de raisons que je ne vous exposerai pas : DLFP fait pas psy je crois ...

                Ce serait hors-sujet mais intéressant. A ce que j'en ai vu, la recherche en informatique a besoin d'une bonne psychanalyse de groupe, et d'une réflexion de fond sur son objet, son utilité, son éthique, son mode de fonctionnement. Perso j'ai fui après le DEA, ça m'a largement suffi ;)
                • [^] # Re: Oui mais

                  Posté par . Évalué à 1.

                  ...???
                  Et c'est tout ?
                  Continuez les gars, vous en avez trop dit ou pas assez, mais ne nous laissez pas sur notre faim comme ça !!

                  Un de vous pourrait poster un article ou ouvrir un journal pour ouvrir le débat : pourquoi n'en parle-t-on jamais sur linuxfr ? Il doit y avoir pas mal de gens concernés ici, non ?

                  Allez, un exemple, qui me turlupine: pourquoi les interactions entre la recherche en informatique et les logiciels libres ne sont le fait que d'initiatives individuelles ou isolées ?
                  • [^] # Re: Oui mais

                    Posté par . Évalué à 2.

                    je sais juste que l'INRIA a commencé à développer une politique orientée vers les logiciels libres : il ont fait qqs projets en open source (regardez sur leur site) mais faut voir que l'INRIA, ce n'est pas du tout la recherche publique comme on se l'imagine (barbus à tous les étages), c'est plutôt l'ambiance contrats industriels et gros sous : donc de l'open source, oui, mais de façon très contrôlée !

                    pour le CNRS et les universités, je sais pas trop.

                    Enfin, ca va visiblement bcp bouger, le nouveau gouvernement fait des économies ...
  • # Re: La technologie de monde virtuel 3D Scol passe en open-source

    Posté par . Évalué à 1.

    Je pense que cette technologie est géniale, mais elle est mal orienté, elle subi le même sort de toutes celles qui on voulu débuter par imposer une marque à la place d’un standard dans un monde informatique de plus en plus saturé. On prend comme exemple java qui n’a pas su atteindre le grand public et qui est actuellement à la merci de microsoft. Je crois que gérer la dépendance vis-à-vis des systèmes d’exploitation fait toute la différence.

    En effet si on voit que flash et real player par exemple on passé avec succès ces épreuves, on peut noter que ces marques on su être discrètes grâce la facilité avec laquelle elles se mettent en place dans n’importe quel système de navigation. Il ne faut pas oublier donc le grand public qui va profiter de ces technologies, votre cible ne doivent pas être les développeurs mais les internautes qui ne programment pas, nous les développeurs suivrons dès que votre plugin sera fiable et plus simple à mettre en place par les non programmeurs. SCOL est un outil qui est très convivial et très motivant pour la création. Coté développeur c’est génial mais le plugin client n’est pas à l’hauteur. Je pense en premier lieu à sa mise en place.

    Un pluguin à succès se met en place d’un simple click, il est la clé du succès de toute la technologie. Il faut que SCOL arrête de demander les coordonnées et autres choses des gens qui vont installer le pluguin tout cela est puéril. Ce qui est important c’est d’atteindre le grand public ensuite une fois assurés on peut faire autres choses. Je pense que ce ne serait pas difficile de détrôner le standard shockwave qui n’est qu’un petit gadget à vos cotés.

    Lorsque un 3Dsite est demandé dans un navigateur pour la première fois, une seule question doit apparaître par ex :

    « Pour entrer dans ce 3Dsite vous devez installer le pluguin SCOL. Voulez-vous l’installer ? » . Et basta, le navigateur consulte le certificat et le pluguin s’installe.

    Il faut éliminer la façade SCOL Voyageur qui ne sert à rien aux internautes. Il doit par contre faire partie des outils de développement. L’internaute n’utilise ces choses et ne lui dissent rien. Le pluguin installé doit être invisible, comme pour flash une fois installe. L’internaute déteste les fenêtres nos désirés. Quant à Flash personne ne sait ce qui c’est mais tout le monde l’utilise. La technologie Scol doit s'incruster dans les navigateurs existantes et non pas comme une chose à part. Votre pretendu browser voyager a complétement raté son entré il faut donc l'éliminer.

    Autre chose, une erreur tactique énorme et qui a fait pratiquement disparaître java est le fait que les versions de son pluguin ou machine virtuelle n’étaient pas compatibles dans un même système d’exploitation. Cela a fait que beaucoup de développeurs se soient détournés de java(moi par exemple). Une fois installé la version 1.4 , les applets de la version 1.3 ne marchaient plus et si le programme était moyennement grande il fallait le refaire tellement la différence des versions était grande. Il faut en conséquence que les anciennes versions soient compatibles avec la plus récente.

    Entre autres choses si vous sortez une nouvelle version windows et que pour linux et mac les développements n’ont pas été termines c’est de se mettre la corde au cou. Il faut atteindre donc que toutes les nouvelles versions soient prêtes pour les lancer sur toutes les plateformes au même temps. Vous avez de beta-testeurs pour tester les versions séparément. En quelques paroles, ne nous mettez pas en ridicule devant nos clients dont les 3Dsites ne fonctionnent pas lors de nos démonstrations sur des macs ou sous linux.

    Finalement, Il faut que le SCOL 3Dsite soit incorporé dans les pages des explorateurs toujours de façon la plus simple et non pas dans des fenêtres à part, il faut une simplicité de mise en place réduite au minimum, on n’a pas le temps de bricoler.

    En résume, arrêtez de vous vanter que plus vous voulez vous faire connaître et plus vous vous enfoncez dans l’anonymat. C’est à nous les développeurs de construire des sites beaux et pratiques pour diffuser les bienfaits de vos outils qui son à mon point de vue exceptionnels. Suivez l’exemple de Mysql. Pour cela je pense que vous devez créer je repete un pluguin invisible et infaillible pour les internautes qui consulteront les magnifiques 3Dsites qu nous créerons avec votre aide, suivez l’exemple de flash qui est à mon point de vue très inférieur à ce que vous proposez.

    En résume : Il faut que le pluguin s’installe avec les navigateurs, ou trouver une façon plus simple si microsoft ou autres n’acceptent pas de l’installer sur ses navigateurs. Il faut aussi et c’est essentiel que le 3Dsite soit à l’intérieur d’une fenêtre de navigateur classique.


    Autre chose, s’il faut faire payer nos sites à vocation commerciale, je ne m’oppose pas à une redevance, vous le valez très bien et l’amélioration du plugin le mérite.

    J’attends beaucoup de SCOL, travaillez ce plugin pour qu’il devient un standard sur internet et vous verrez que même les éditeurs 3D pour fabriquer les 3Dobjets vous suivront, il faut créer la confiance.

    Beaucoup de succés pour les versions futures en open-source.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.