La Ville de Paris étudie la migration de son informatique vers des solutions libres

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
10
fév.
2004
Presse
Un article intéressant sur la refonte de l'informatique de la Ville de Paris vient d'être publié sur le site de temPS réels. La Ville de Paris semblerait étudier de près le choix de solutions libres.

Note du modérateur : on notera aussi le dossier « Gouvernements et collectivités publiques se tournent vers le logiciel libre » qui mentionnent l'intérêt de la Suède, du Danemark, de l'Italie, d'Israël, etc pour le logiciel libre. Quelques extraits :

« A en croire l'audit budgetaire et financier, réalisé en 2001, cette rationalisation de l'informatique parisienne est plus que nécessaire. « Des efforts devraient être faits en vue de mutualiser les coûts et de rationaliser la fonction informatique, notamment en redéfinissant les responsabilités nécessairement transversales ».

[...]

Unilog n'a peut être pas été choisie au hasard. Cette société avait deja réalisé en mai 2003 une étude semblable pour la ville de Munich. Cette etude avait conduit le conseil municipal à engager la migration de 14.000 postes de travail vers des solutions open source.


La ville de Paris dispose d'un parc de 17. 000 microordinateurs er de 400 serveurs. Elle exploite pres de 600 applications.


La Ville est deja impliquée dans le logiciel libre par l'intermédiaire de son constructeur de portail Lutece.
»

Aller plus loin

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.