Labo-Linux.org: Nouvelle version

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Florent Zara.
Étiquettes : aucune
0
7
jan.
2005
Doc
Le laboratoire Linux est une entité de l'École Supérieure d'Informatique SUPINFO formant les élèves aux technologies GNU/Linux.

L'intégralité de ses cours est disponible en ligne sur son site, ainsi que beaucoup d'autres documentations ne faisant pas partie du cursus.

Pour fêter la nouvelle année, le site du laboratoire Linux fait peau neuve : les essentiels de cours et les articles sont désormais tous disponibles en HTML (NdM : certains anciens articles ne sont en fait disponibles qu'en PDF semble-t-il).

De plus, plusieurs articles en préparation depuis quelques mois sont désormais disponibles : un sur Open-Exchange et sur la messagerie.

Open-Exchange est un outil de travail collaboratif permettant de partager entre différents utilisateurs des documents, un carnet d'adresse, un calendrier, etc.

L'article sur la messagerie décrit pas à pas l'installation et la configuration de tous les éléments nécessaires pour mettre en place un serveur mail sous Linux : les serveurs Sendmail, Postfix, QMail, avec base de donnée MySQL/PostgreSQL et/ou annuaire OpenLDAP, mais aussi les services POP, IMAP, les anti-spams, les gestionnaires de mailing-listes, les anti-virus, et beaucoup d'autres choses.

Aller plus loin

  • # FUD anti-Exim

    Posté par  . Évalué à 10.

    Il est dit dans la doc sur la messagerie qu'Exim est "Non adapté à des gros besoins.", sans plus d'arguments. Il y a pourtant des gens qui l'utilisent sur de gros serveurs, il suffit de lire la mailing list exim-users pour le savoir. J'imagine que les adeptes de Postfix auront aussi bondi en lisant "Pas de gros efforts coté sécurité.". Quand on lance de pareilles accusations, le minimum est de donner un ou deux arguments!
    • [^] # Re: FUD anti-Exim

      Posté par  . Évalué à 7.

      Sendmail : Le plus ancien, il a donc une très grande expérience du point de vue de la sécurité. ;)
    • [^] # Re: FUD anti-Exim

      Posté par  . Évalué à 10.

      J'espère que l'auteur n'a fait que compiler sans toujours les comprendre divers articles glanés ici ou là...

      "Pas de gros efforts coté sécurité." pour Postfix ?
      C'est vrai, il n'y à pas grand chose à faire pour obtenir un serveur fiable et sécurisé, les paramètres par défaut y pourvoient. Je classerais ça dans les avantages plutôt que dans les inconvénients (à moins que ce ne soit un inconvénient de ne plus pouvoir justifier auprès du boss le temps passé à configurer le MTA)
    • [^] # Re: FUD anti-Exim... et même grand n'importe quoi

      Posté par  . Évalué à 2.

      * Sendmail (et il s'agit bien de Sendmail 8 et pas de Sendmail X, d'après la suite) particulièrement adapté à de gros besoins
      ??? Bien sûr... c'est juste le plus lourd !
      mail.com utilise Postfix. Yahoo utilise Qmail, qui n'est pas conçu pour de gros besoins, c'est bien dommage pour eux...
      J'ai bien l'impression que c'est justement sur les sites à très grosse charge que Sendmail enregistre le plus gros recul...

      * Sendmail Le plus ancien, il a donc une très grande expérience du point de vue de la sécurité.
      C'est sûr, c'est celui qui a la plus grande expérience du point de vue des failles de sécurité.
      Depuis 1998 que j'ai la "joie" d'administrer un serveur mail, pour autant que je me rappelle, Postfix a eu une faille concernant une possibilité de relai en utilisant un format d'adresse très particulier, une ou deux possibilités de déni de service, une seule faille permettant un débordement de buffer sur un serveur tournant en utilisateur non privilégié, mais avec une configuration particulière qui ne me concernait pas. Au final, c'est le serveur (mail, web, SSH et autres confondus) sur lequel j'ai eu le moins de mises à jour de sécurité à faire...
      Dans le même temps, Sendmail a présenté deux failles permettant des compromissions à distance en root ! (je n'ai pas suivi de près le reste) et en 1998, le temps était déjà sensé lui avoir assuré la correction de toutes ses failles majeures...

      Si tout le reste est du même tonneau...

      Guerres, déréglement climatique, effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, pandémie, montée du fascisme, de l’intégrisme et du complotisme… On vit une époque formidable…

      • [^] # Re: FUD anti-Exim... et même grand n'importe quoi

        Posté par  . Évalué à 1.

        Bonjour,

        Sendmail a longtemps été considéré comme "le programme le moins sûr du monde". Certes, depuis 1998, il y a eu de nombreuses failles, mais c'est le fruit de nombreuses améliorations et changements dans son code; c'est malheureusement le sort de tout programme qui évolue beaucoup, et ce n'est pas pour autant une spécialité Microsoft: regardez d'un peu plus prés Apache et les implémentations SSL sous Linux et vous aurez une surprise de taille.
        Postfix a été conçu avec un objectif de sécurité, contrairement à Sendmail qui a été écrit pour transporter des emails dans des environnements hétérogènes.
        Maintenant, les mises à jours existent et personnellement, les très nombreuses plateformes Sendmail que j'ai administré n'ont jamais été piratées.

        Cordialement
        Thibaut Maquet
        http://www.pagasa.net(...) (Livre sur Sendmail)
        http://vsmtp.pagasa.net(...) (Tester votre serveur SMTP)
    • [^] # Re: FUD anti-Exim

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

      Bonjour à tous.

      Je tiens à préciser quelques points sur l'article sur la messagerie.

      Le but de l'article est de décire la mise en place d'un serveur de messagerie complet sous Linux, on a donc pour ça testé pas mal de produits.

      On a été plusieurs à écrire l'article, certaines parties ne sont donc pas forcément cohérentes, et même pas ou peu détaillées (notamment les avantages/inconvénients de chaque MTA), et chacun à une position très différente sur ces points.

      Cette partie va être très prochainement modifiée, pour au moins expliquer ou modérer nos propos sur certains points (sécu de Postfix ...)

      Je remercie donc tout le monde pour toutes ces remarques plus ou moins constructives sur cette partie de l'article, mais je préférerai avoir plus de remarques sur le reste du document (de préférence par mail).
      • [^] # Re: FUD anti-Exim

        Posté par  . Évalué à 2.

        On a été plusieurs à écrire l'article, certaines parties ne sont donc pas forcément cohérentes, et même pas ou peu détaillées (notamment les avantages/inconvénients de chaque MTA), et chacun à une position très différente sur ces points.

        Cette partie va être très prochainement modifiée, pour au moins expliquer ou modérer nos propos sur certains points (sécu de Postfix ...)

        En attendant la rédactions de véritables chapitres sur le sujet, vous auriez mieux fait de mettre "non testé" ou de ne rien écrire du tout plutôt qu'écrire des bêtises pareilles.

        Je remercie donc tout le monde pour toutes ces remarques plus ou moins constructives sur cette partie de l'article, mais je préférerai avoir plus de remarques sur le reste du document
        Voici mon avis global sur l'article : il étudie la majorité des choses importantes, donnant une bonne vision globale du fonctionnement des mails, mais il manque terriblement de finition. Il est est bourré de fautes de grammaire/orthographe/frappe (et pas que des petites) et rempli d'imprécisions, de racourcis abusifs et d'affirmations fausses. Je trouve aussi qu'il fait bien trop "recette de cuisine" pour un article avec ces ambitions.
  • # Debugage

    Posté par  . Évalué à 4.

    Je trouve les articles de bonne facture (enfin, si ca interesse les gens de connaitre mon avis, hein).

    D'ailleurs, il est vraiment pas mal l'article sur le debugage (pour debuter), manque juste un paragraphe (ou plutot, soyons fous, un chapitre) sur valgrind.
  • # Le labo sous Windows ?

    Posté par  . Évalué à 6.

    Est-il tjs herbergé sous Window s ?
  • # Je n'ai pas tout compris...

    Posté par  . Évalué à 7.

    Installation d'une solution Open-Exchange sur un Mac OS X Server


    Et ils expliquent comment configurer linux sur labo-windows ?
    • [^] # Re: Je n'ai pas tout compris...

      Posté par  . Évalué à 2.

      "Open-Xchange ("OX") est une solution de groupware fournie par Netline sous licence GPL. C'est la version communautée du serveur Novell/SuSE Linux Openexchange ("SLOX")."
    • [^] # Re: Je n'ai pas tout compris...

      Posté par  . Évalué à 5.

      Bonjour,

      je suis l'auteur de cet article et je ne comprends pas l'analogie entre MacOS X et Windows...

      La différence de configuration des daemons entre Linux et MacOS X diffère très peu. La configuration du serveur de mail Postfix reste la même, il y a juste pour OpenLDAP que la configuration change : utilisation d'une GUI pour créer les premiers fichiers de configuration et ensuite édition du fichier /etc/openldap/slapd_macosxserver.conf au lieu de /etc/openldap/slapd.conf. Certes les chemins pour les fichiers servis par Apache changent aussi mais cela dépend de la configuration de chacun.

      Le contenu des fichiers reste le même avec la même syntaxe...

      Si tu vas voir la page documentation d'Open-Exchange[1], tu trouveras beaucoup de tutoriels pour l'installer sous Linux, mais un seul pour MacOS X et incluant la configuration du serveur Mail...

      Le choix d'installation sur MacOS X server a aussi été dicté par le matériel à notre disposition (un Xserve bi-pro ou un Celeron 800).

      [1] : http://mirror.open-xchange.org/ox/EN/community/documentation.htm(...)
      • [^] # Re: Je n'ai pas tout compris...

        Posté par  . Évalué à 1.

        Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a l'équivalent de labo-linux pour les macs, et aussi pour windows, donc je trouvais ça bizarre de trouver la configuration de mac sur le truc de linux.

        Après, je ne critique pas l'article
        • [^] # Re: Je n'ai pas tout compris...

          Posté par  . Évalué à 2.

          l'article a été réalisé conjointement avec le laboratoire Apple et il est donc publié sur les deux sites pour qu'un maximum de personnes puissent en profiter, car je suppose que les linuxiens ne vont pas souvent sur le site de ce laboratoire et l'inverse doit aussi être vrai ;)
  • # Supinfo...

    Posté par  . Évalué à 10.

    C'est assez impressionant de voir à quel point une école dite "d'ingénieurs"(non reconnue par la commission des titres en passant) complètement bordélique de l'intérieur (Très chère pour très peu de cours, La direction ne vérifie pas du tout que les élèves effectuent les stages qu'ils sont sensés faire, la moitié des cours sont assurés par des élèves de supinfo eux-mêmes qui voient leur année remboursée en donnant des cours, les élèves valident des matières scentifiques en s'inscrivant dans un labo informatique, etc, et j'en passe) puisse paraître extrèmement professionnelle de l'extérieur...
    On en est arrivé à un point ou seul le marketing sert à quelque chose.. la compétence ne sert plus à rien......

    Enfin, moi je dis ça....
    • [^] # Re: Supinfo...

      Posté par  . Évalué à 2.

      On en est arrivé à un point ou seul le marketing sert à quelque chose.. la compétence ne sert plus à rien......

      <mode cynique="on">
      Ce n'est qu'un avant-goût du monde de l'entreprise, ils sont peut-être plus dans le vrai que les écoles qui donnent une formation scientifique poussée dont finalement 1% est suffisant pour qu'un ingénieur soit rentable...
      </mode>
    • [^] # Re: Supinfo...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Tu t'avances beaucoup non ?

      Tu devrais passer à Supinfo, c'est journée portes-ouvertes aujourd'hui.
    • [^] # Re: Supinfo...

      Posté par  . Évalué à 3.

      >C'est assez impressionant de voir à quel point une école dite >"d'ingénieurs"(non reconnue par la commission des titres en passant)
      En effet, c'est dû au niveau de maths insuffisant.

      >complètement bordélique de l'intérieur (Très chère pour très peu de >cours,
      L'argent va dans les licences de toute la gamme de produit que les étudiants ont le droit d'utiliser légalement pendant leur étude et dans la stratégie d'extension internationale que je décrirai juste apres. Ensuite bordélique de l'interieur, elle se classe largement dans la moyenne des autres écoles...

      >La direction ne vérifie pas du tout que les élèves effectuent les stages >qu'ils sont sensés faire
      ?? Cela est peut etre vrai pour deux ou trois exceptions, mais 90% de la classe fait ses trois mois de stages obligatoires par été...la je pige pas...en plus 50% fait de l'alternance pendant l'année donc soit tu t'es arrete à la premiere année de Prépa, soit tu étais dans une promo de glandeurs...j'en connais meme qui ont eu des problemes paske justement, ils n'avaient pas fait leur trois mois complet...ensuite si tu parles des entreprises fictives, sache que c'est l'élève lui meme qui se descend lui meme et s'empeche d'acquérir de l''experience, je vois pas en quoi l'école y est pour quelque chose ?

      >la moitié des cours sont assurés par des élèves de supinfo >eux-mêmes qui voient leur année remboursée en donnant des >cours

      Cela concerne uniquement les cours "technique" de techno qui évoluent chaque année...et pour information, avant de pouvoir devenir formateur, l'élève subi une formation dispensé par l'entreprise de la techno (Cisco, Sun, M$, Oracle, RedHat) et doit posséder la certification nécessaire pour pouvoir donner le cours. Pour donner des cours d'Oracle au deux premieres années de Prépa, le formateur se doit d'être OCA minimum...Et croit-tu vraiment qu'on professeur de 40 ans ait le temps et l'envie pour se mettre à jour tous les ans ? Moi jsuis pas convaincu...

      >les élèves valident des matières scentifiques en s'inscrivant dans >un labo informatique
      Faux. Peut etre vrai il y a quelque année. Mais un élève participant d'un labo ne gagne des points que dans la matière du labo. Seul l'élève formateur d'un labo, valide plus facilement son année, mais doit en contrepartie assurer une permanence à son laboratoire et acquérir un excellent niveau dans sa techno pour s'assurer de trouver du travail à la sortie (en consultant par exemple).

      >puisse paraître extrèmement professionnelle de l'extérieur...
      >On en est arrivé à un point ou seul le marketing sert à quelque >chose.. la compétence ne sert plus à rien......
      Ce point à été atteint bien avant, lorsque M$ a réussi à acquérir 95% des parts du marché au profit de Apple....cela a toujours été comme ca dans l'informatique malheuresement ;) ! Ce sont deux politiques différentes, il y a des écoles qui misent à fond sur l'archi compétence de ses étudiants, dont finalement une infime partie sera utilisé en entreprise, et d'autres qui misent sur donner des compétences très variée mais peu approfondies et qui apporte à l'étudiant un bagage supplémentaire pour s'en sortir comme des cours de droits, de création d'entreprise, de comptabilité, de fonctionnement d'entreprise, de management, ainsi qu'une notoriété internationale de l'école en ouvrant des établissements à l'étranger, permettant à moyen terme d'être reconnu dans les entreprises internationales et de faciliter les échanges entre étudiants pour permettre leur internationalisation.

      Pour conclure, les deux années que tu as peut etre connu à Supinfo était en effet assez bordélique, le Président actuel venant de racheter une école à deux doigts du dépot de bilan, mais depuis cette année voir la fin de l'année derniere, sa politique est clair et si il réussi, elle ne peut être que bénéfique pour les étudiants diplomés de Supinfo, et encore plus pour les prochains à rentrer dans les années à suivre...
      • [^] # Re: Pfff...

        Posté par  . Évalué à 4.

        Allez les ptis gars,

        Un labo linux qui tourne sous M$ c'est toujours marrant c'est sur.

        Je constate simplement que le debat a glissé de 'cours plus que moyen' à 'Supinfo c'est une ecole pas terrible...'

        Je soulignerais juste 2 choses:

        1) Toute façon si vous êtes linuxiens, ce n'est certainement pas la premiere ressource que vous utiliserez.

        2) Il faut juste prendre cette doc pour ce qu'elle est : une doc de plus sans prétentions et un moyen pour les étudiants d'enrichir leur CV en tant que redacteur/auteur sur le site...

        Quand a l'ecole... L'histoire de Supinfo etc... c'est pas tros l'endroit pour en causer

        Et de toute façon ce n'est pas l'ecole qui fait l'informaticien, c'est la curiosité que chacun a à vouloir approfondir ses connaissances qui fait la valeur de chacun.

        Les diplome servent à credibiliser ces compétences aquises parfois en passant des nuits 'trés courtes' bcp plus interressantes que les cours ...

        Pour finir sur Supinfo, l'ecole a certainement des partenariats privilégiés avec les fournisseurs donc....ils renvoient l'assensseur....

        Mais le cas de supinfo n'est pas unique : prenez Epita. Pour être tombé sur quelques projets de stage proposés & réalisés par certains etudiants, je me souvient que çà m'avait fait rire...

        Alors c'est sur il ne faut pas mettre tout le monde au même niveau....mais 50 000 balles pour avoir des cours informatiques même de bonne qualité (c'est pas dit) excusez du peu...

        Vous aurez compris, je n'aime pas SupInfo, Epita et ttes les ecoles dans la même veine, payantes et cheres car je trouve que tout le monde doit avoir accés au savoir pour un px raisonnable (qui a dit que les etudes était gratuites hein? jules ferry?), et heureusement çà reste encore le cas, et internet y contribue fortement.


        Salut a tous!
        • [^] # Re: Pfff...

          Posté par  . Évalué à 1.

          En même temps, si le privé connait un succès grandissant, c'est peut-être parce que le public n'assure plus sa mission de service public.

          Combien de places disponibles dans les écoles d'ingénieur publiques On ne cesse d'orienter toujours plus de jeunes vers les filières généralistes, on fait en sorte d'attribuer le bac à toujours plus de monde, au final, ça fait toujours plus de monde à former après le bac. Il y a beaucoup plus de monde en études supérieures aujourd'hui qu'auparavant, il faut des établissements et des formations pour ces jeunes là.

          Une autre raison d'existence pour les écoles privées : tous ces jeunes qui veulent faire de l'informatique sans passer par des maths et de la physique à outrance ! La France avait fait le choix de produire des ingénieurs généralistes (donc formation maths + physique + etc.), aujourd'hui, on s'orienterait plutôt vers des ingénieurs spécialisés (choix qu'avaient fait les États-Unis dès le début, à savoir des gens très compétents dans leur domaine).

          Il y a aussi un aspect sur lequel je ne m'étendrai pas, notamment parce qu'il ne concerne pas les écoles d'ingénieur, mais l'éducation publique souffre des grèves à répétition de ses enseignants, et beaucoup de parents préfèrent aujourd'hui payer un peu plus pour offrir un maximum de chances à leurs enfants. Il y a aussi le fait que l'école publique impose l'établissement scolaire, alors que le privé laisse le choix, etc.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.