Le copyleft en question

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
21
déc.
2001
Communauté
Des développeurs du Libre prennent leurs distances avec le copyleft de la Free Software Fundation.

Dans un article sur O'Reilly Network, ils expliquent que les licences copyleft qu'ils avaient choisis dans un premier temps leur ont posé des soucis par la suite. Ils retracent leurs choix successifs de licences en expliquant ce qui a motivé ce choix: des motivations d'ordre philosophique (le Bien) mais aussi d'efficacité (le Mieux).
Deux reproches sont fait à la GPL: on impose nos idées aux autres; la gestion de la GPL-compatibilité est lourdingue. En ce qui concerne la LGPL, Liberated GPL (sic), ses termes leurs paraissent flous. Mais le tableau qu'ils brossent n'est pas tout noir. Les licences copyleft ont un rôle important de catalyseur à jouer, disent-ils. Ils proposent qu'on ne considère pas le copyleft comme un choix par défaut mais qu'on l'intègre dans la stratégie de développement d'un projet.

Les conclusions de l'article, sous forme de conseils sont traduites ci dessous:

- Utilisez une licence couvrant les plus petites conditions de copyleft qui conviennent à votre projet. Par exemple et par ordre croissant, nous utilisons :
* des licences sans conditions,
* la MPL avec des conditions sur les fichiers,
* la LGPL avec des conditions sur les bibliothèques,
* et la GPL avec des conditions sur les exécutables.

- Si le copyleft est nécessaire, placez le uniquement sur la partie spécifique de votre code. Par exemple, si le code d'une table de hachage ou d'un socket wrapper ne sont pas spécifiques à votre application, il pourra être réutilisé dans d'autres projets. Donc il devrait avoir moins de copyleft que ce qui fait la spécificité de votre application afin d'éviter d'imposer des conditions copyleft sur des projets où il sera réutilisé. Si vous envisagez de mettre le code sous plusieurs licences, notez que le code sous GPL ne pourra être combiné qu'avec du code sous une licence compatible avec celle ci.

Aller plus loin

  • # On croit rêver.

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Sérieusement, on dirait un article de chez Microsoft, demandant de la même manière de tout diffuser sous licence BSD.

    Si je diffuse un code sous licence GPL, je sais pertinemment qu'il ne pourra être réutilisé que dans un autre programme sous cette licence. Il faudrait peut-être arrêter de prendre les développeurs pour des naïfs qui choisissent la GPL parce que c'est la licence la plus répandue.
    • [^] # Oui pour la GPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Sérieusement restrictive quant à l'utilisation du code, mais c'est ce que l'on veut effectivement ! Si le code de chacun doit être pillé par des boites commerciales, c'est évidemment donner un coup de frein aux efforts des développeurs libre.
      Le libre doit rester libre, d'où la GPL.
      • [^] # Re: Oui pour la GPL

        Posté par . Évalué à 10.

        Je suis assez daccord avec ce qui vient d'être dit... si on développe sous GPL c'est pcq notre code ne pourra pas être réutilisé par des boites commerciales
        qui pourront après revendiquer des droits dessus...
        Plus je vois de news sur Kro plus je me dit que je suis heureux qu'un max de gens développent sous GPL.
        Maintenant peut être qu'il faut plus informer les gens qui commencent à développer pour leur montrer ce qu'est réellement la GPL, c'est pas forcement "sympa", c'est un genre d'engagement.
        Une autre chose que moi je pense, mais ca n'engage que moi...
        Je pense que le code, c'est un peut comme des math ou de la physique... C'est qqlpart c'est un peut de la science.
        Et moi je pense pas que l'on puisse breveter ce genre de chose, ou interdire qqlun d'y accèder.
        Je pense qu'à terme le propriétaire va disparaître.
        Pcq tôt ou tard, tout ce que tu fais qqlun d'autre va le refaire, et le plus souvent en mieu.
        Comme toute découverte, ca sera rédémontré, repris... alors quitte à ce qu'on réutilise mon code je préfere que ca soit dans les meilleures confitions possible et la GPL je trouve que ca convient particulièrement bien...Chacun peut réutiliser et modifier, mais sous GPL, mais puisque je sais que de toute manière ca sera réutilisé un jour ou l'autre, comme ca c'est plutôt bien...
        Comment une société de soft peut elle revendiquer des droits sur quoi que ce soit, dans son soft elle utilise des règles mathématiques, ces dernières ont elles été breuvetées, ou déposer sous licenses proriétaires ? non. pourtant cette société qui produit ce soft revendique tous les droits sur quelque partie que ce soit...
        Est ce vraiment logique ? La GPL protège nos soft contre cela... Il est temps que l'on arrête de se faire du beurre sur notre dos.
        • [^] # Re: Oui pour la GPL

          Posté par . Évalué à 2.

          Et moi je pense pas que l'on puisse breveter ce genre de chose, ou interdire qqlun d'y accèder.

          Ben alors pourquoi tu veux empêcher les boîtes d'y acccéder et le vendre ?
          Comme tu le dis, le code, c'est comme les maths. Pourquoi empêcher une entreprise de vendre des produits qui utilisent du code ?

          Je suis d'accord qu'ils ne doivent pas le breveter. Je suis d'accord que l'idéal serait que tout code soit libre. Mais pas forcément GPL. Il faut utiliser la license adaptée à son code. Mais si je souhaite faire profiter un maximum de gens de mon code, Microsoft y compris, je peux très bien utiliser une license BSD.
          • [^] # Re: Oui pour la GPL

            Posté par . Évalué à 2.

            Je suis d'accord que l'idéal serait que tout code soit libre. Mais pas forcément GPL.

            J'ai déja vu cette réflexion... et c'est assez surprenant.

            Si tout code est libre (le sous-entendu obligatoire dans cette réflexion est que tout nouveau code ou code repris reste libre), peu importe sous quelle licence il est !

            Il suffit d'une licence. La BSD irait tres bien. Mais la GPL aussi, elle ne poserait jamais de probleme de compatibilité entre licence.

            Toutes ces questions se posent uniquement parce que tout code n'est pas libre, justement.

            Mais si je souhaite faire profiter un maximum de gens de mon code, Microsoft y compris, je peux très bien utiliser une license BSD.

            Comme disait Le Luron, chacun fait ce qu'il veut avec son code (ou était-ce autre chose ?). Mais ta remarque n'aurait pas lieu d'etre dans ton cas "idéal".
    • [^] # Re: On croit rêver.

      Posté par . Évalué à 10.

      Il faudrait peut-être arrêter de prendre les développeurs pour des naïfs qui choisissent la GPL parce que c'est la licence la plus répandue.

      Détrompe toi, il y en a pas mal. Lors de la première release d'un projet, très tot, on a aucune idée de ce que cela va donner, et on met la GPL, parcequ'on a déjà pas mal utilisé de truc en GPL, et qu'on trouve ça "sympa", et après ça suis sa vie.

      Pour beaucoup, la GPL est la license du non-choix.
      • [^] # Re: On croit rêver.

        Posté par . Évalué à 3.

        "on a aucune idée de ce que cela va donner"

        Et en quoi la gpl generait plus qu'une autre? C'est qd tu te rends compte que ton projet est pas si mal et que des gens l'utilisent que tu te dis "tiens j'aurais pu me faire un max de thunes" que tu regrettes cela?
        • [^] # Re: On croit rêver.

          Posté par . Évalué à 10.

          Pas moi, je connais le tenants et aboutissant de la GPL :)

          Mais les auteur de softs comme iglooFtp ou tuxracer et autre ne se sont pas géné pour le dire.

          Sinon, on peut signaler des auteurs qui auraient bien fourni un peu de leur code à quelqu'un, mais coincé par la license.

          Quand on adopte une license, ON LA LIT ET ON LA COMPREND AVANT. C'est con, mais il y en a pour qui c'est pas clair.
          • [^] # C'est pas un reflexe ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Quand on adopte une license, ON LA LIT ET ON LA COMPREND AVANT. C'est con, mais il y en a pour qui c'est pas clair.

            Oui jamais personne n'a vu un truc comme ca :

            +--------+ +--------+
            | Accept | | Refuse |
            +--------+ +--------+

            Et fait :

            - Clic ! -

            Directement sans reflechir ;) Tout le monde lis les 30 pages de doc redigees par des juristes que je qualifierais "d'obfuscateurs" (maquilleurs).

            Perso ca m'arrive d'etre faineant : j'avoue : mea culpa.

            Tiens, -1 tellement j'ai honte !

            -- Seb
            • [^] # je dirais même plus,

              Posté par . Évalué à 3.

              non seulement je les lis toujours dans leur intégralité mais que celui qui n'y a jamais découvert de clauses abusives jette la première pierre.
              • [^] # Re: je dirais même plus,

                Posté par . Évalué à 8.

                Le jour où un clic de souris aura une valeur légale devant un tribunal (comme c'est le cas aux USA), on pourra se donner la peine de la lire.

                Pour l'instant, il pourrait y avoir les paroles de l'Eté Indien (Joe Dassin) à la place des lignes rédigés par des avocats pervers, ça serait à peu près la même chose.
          • [^] # Re: On croit rêver.

            Posté par . Évalué à 6.

            "Sinon, on peut signaler des auteurs qui auraient bien fourni un peu de leur code à quelqu'un, mais coincé par la license."

            Fournir du code a quelqu'un qui ne jouerait pas le jeu de faire pareil? Personnellement ca ne m'interresse pas.
            Cela dit il faut savoir que si tu es auteur d'un soft gpl tu fais ce que tu veux du soft (le droit d'auteur prime sur la licence) et donc tu peux tres bien autoriser quelqu'un a reprendre de ton code dans un logiciel non gpl.
            • [^] # Re: On croit rêver.

              Posté par . Évalué à 0.

              Cela dit il faut savoir que si tu es auteur d'un soft gpl tu fais ce que tu veux du soft (le droit d'auteur prime sur la licence) et donc tu peux tres bien autoriser quelqu'un a reprendre de ton code dans un logiciel non gpl.

              Le droit d'auteur fait que l'auteur d'un bout de code en reste propriétaire. Un soft GPL peut être copyrighté par un grand nombre de personnes, et donc avant de changer la license d'un bout de code, il faut que son auteur soit d'accord.
              • [^] # Re: On croit rêver.

                Posté par . Évalué à 1.

                Ce qui est bien la moindre des choses et qui permet de limiter les changements de licence brusque. C'est ce qui me sert de garantie pour mes contribs (tres limitees certes) a des softs GPL: je ne veux pas qu'on abuse de moi plus tard mais que l'on continue a jouer le jeu.
            • [^] # score

              Posté par . Évalué à -9.

              J'ai du mal a comprendre pourquoi on m'a mis deux fois -1 a mon commentaire (-1/#2). Envoyez moi un message prive svp que je comprenne.

              -1 hs
        • [^] # Re: On croit rêver.

          Posté par . Évalué à 7.

          Non. C'est quand quelqu'un de doué peut t'apporter quelquechose de très appréciable pour ton projet (au niveau du code en particulier, mais ca peut parler d'autre chose), que cet apport, tu pourrais le faire toi même sous GPL, mais en y passant un temps et une énergie très importante, et que cette personne tique sérieusement sur le fait que la GPL soit trop restrictive pour elle.

          Parce que ton projet, souvent, ca n'est pas le fait qu'il soit sous GPL, BSD, plus ou moins, qui compte. C'est qu'il fasse ce que tu veux qu'il fasse.

          Gaspiller du temps, de l'énergie pour redévelopper quelquechose qui existe déjà sous une licence non compatible avec la GPL, ca peut sembler totalement aberrant a quelqu'un qui n'a pas reflechi a ce probleme avant de l'avoir rencontré, et apres avoir mis son projet sous GPL.

          C'est aussi simple que ca.

          --

          - mais,.... mais mais mais, pourquoi vous embarquez mes meubles ? je n'ai rien fait moi.
          - vous, non, mais vous vous etes porte caution de X, et X ne peut pas nous payer. Donc vous payez.

          Ce genre de truc arrive tous les jours, parce que personne ne reflechit vraiment aux contrats qu'ils signent. Et quand ils y reflechissent, ils passent pour des emmerdeurs.
          • [^] # Re: On croit rêver.

            Posté par . Évalué à 4.

            "Gaspiller du temps, de l'énergie pour redévelopper quelquechose qui existe déjà sous une licence non compatible avec la GPL, ca peut sembler totalement aberrant a quelqu'un qui n'a pas reflechi a ce probleme avant de l'avoir rencontré, et apres avoir mis son projet sous GPL"

            ben oui c'est justement pour ca que je choisis la GPL: je ne veux pas passer du temps a reecrire ce qui existe deja. Le seul truc c'est qu'il faut bien que quelqu'un le fasse une fois pour que tous puissent en profiter.
            • [^] # Re: On croit rêver.

              Posté par . Évalué à 10.

              <avocat du diable>
              ben oui c'est justement pour ca que je choisis la BSD: je ne veux pas passer du temps a reecrire ce qui existe deja. Le seul truc c'est qu'il faut bien que quelqu'un le fasse une fois pour que tous puissent en profiter, et pas juste les logiciels libres.
              </avocat du diable>
              • [^] # Re: On croit rêver.

                Posté par . Évalué à 4.

                "tous puissent en profiter"

                Le probleme c'est que dans ta def ca marche juste a court terme.
                Le probleme ce que d'autres vont prendre ton code et faire des ameliorations dont tu ne pourras pas profiter s'ils le rendent proprio et donc tu vas devoir reecrire quelque chose qui existe deja. Et ca pour ma part ca ne m'interresse pas
                • [^] # Profitons !!

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Le probleme est vieux comme le monde.Agir bien alors que d'autre agissent mal.
                  Preserver son environnement en utilisant du papier recycle, une voiture solaire alors que des pétroliers lourdent 10000 tonnes par jour dans l'océan par jour
                  Trier ses ordures alors que d'autres jettent leur chewing-gum sur le trottoir
                  ...
                  Bref, choisir de donner des briques a tous, quels qu'ils soient, est une bonne action, malgré qu'elle ne soit pqs engagé. C'est à dire transformer le comportement des autres. C'est croire en l'exemple que l'on donne aux autres par ses actions.
                  C'est donc au contraire du long terme, et basé sur une vision de l'humanité que l'on veut optimiste.
                  Pourquoi pas ?
                  All that I can do is showing you the path...
                  • [^] # Re: Profitons !!

                    Posté par . Évalué à 0.

                    C'est clair gpl et bsd en soit c'est des bonnes actions. Apres chacun fait comme il veut et pour garder un lien avec ta comparaison je dirais que bsd c'est mettre tes papiers dans une poubelle mais d'autres peuvent tres bien renverser la poubelle dans la rue (et donc retomber a l'etat ou la papier est parterre) alors que gpl c'est mettre ton papier dans une poubelle qu'on ne peut pas revider par terre (meme si j'aime pas trop ce genre de comparaison).
                    • [^] # Re: Profitons !!

                      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                      Les analogies c'est mal(tm)
                      Bon, déjà pour reprendre ton analogie je ferais une modif, la bsd c'est autoriser les gens à faire une photocopie de ton papier et jeter la photocopie là ou ils veulent (l'original restera dans la poubelle pour qu'un autre puisse le prendre) ; déjà c'est nettement diférent. La GPL c'est obliger tous ceux qui font une photocopie à la mettre à la poubelle au lieu de la mettre dans un de leurs tiroirs personnels.

                      Ah oui .... ca fait nettement moins classe là déjà ton analogie non ?
                      Ton papier ne sortira jamais de la poubelle, ce sont de copies qui pourront se retrouver à terre.
                      Ma version est plus proche de la réalité et fait nettement moins envie d'utiliser la GPL non ?
                      On peut faire dire ce qu'on veut à une analogie.

                      Perso je préfère en prendre une plus proche de la réalité, ton code c'est un texte. Si tu veux qu'on puisse y faire des commentaires et des modifications tu le fais au crayon à papier (pour qu'on puisse gommer et réécrire).
                      LA GPL c'est forcer tous ceux qui recopient le texte pour y faire des modif d'utiliser un crayon à papier, pas de photocopie, pas de bic ; et même de mettre la feuille avec ce nouveau texte au même endroit que l'original. La BSD c'est autoriser les gens à écrire avec ce qu'ils veulent, meme un feutre indélébile, ou à traduire dans une langue que moi seul connait, et garder la possibilité de mettre la modification ou on veut, même de la garder pour soi .. ca tant que l'original reste au meme endroit aux meme conditions.

                      --
                      waouh, un troll sur les licences
          • [^] # Re: On croit rêver.

            Posté par . Évalué à 0.

            "Ce genre de truc arrive tous les jours, parce que personne ne reflechit vraiment aux contrats qu'ils signent. Et quandils y reflechissent, ils passent pour des emmerdeurs"

            C'est ainsi qu'on abuse des gens. Tant qu'ils ont pas le pb sous le nez et qu'il est trop tard ils reflechissent pas. On ne sait plus ce que signifie etre responsable. La societe fabrique des moutons dans l'interet de quelques uns :(

            -1 hs
          • [^] # amalgame BSD

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Il existe deux BSD :
            - l'originale, non compatible avec la GPL : plus utilisée couramment.
            - la modifiée, compatibile avec la GPL : la plus utlisée maintenant.

            Tout tes propos disent que la GPL pose problème puisqu'elle est conflictuelle avec la BSD.
            C'est faux.

            « Gaspiller du temps, de l'énergie pour redévelopper quelquechose qui existe déjà sous une licence non compatible avec la GPL, ca peut sembler totalement aberrant a quelqu'un qui n'a pas reflechi a ce probleme avant de l'avoir rencontré, et apres avoir mis son projet sous GPL. »

            En tenant compte de cela, ton propos se focalisant (délibérement sur la GPL ne tiens pas).
            Dépenser de l'energie pour redévelopper en libre quelque chose qui existe déjà en propriétaire, ça ne semblera sans doute pas abbérant à tant de monde que cela, ici.
            • [^] # Re: amalgame BSD

              Posté par . Évalué à 0.

              "Tout tes propos disent que la GPL pose problème puisqu'elle est conflictuelle avec la BSD."

              Non, je ne parle pas de ca en particulier, mais bien de toutes les licences en general.

              "Dépenser de l'energie pour redévelopper en libre quelque chose qui existe déjà en propriétaire, ça ne semblera sans doute pas abbérant à tant de monde que cela, ici."

              1. Ici, ca n'est pas "le monde".
              2. Faut me relire. :) J'ai dit que ca peut sembler aberrant. Quelqu'un qui n'en a rien a faire du debat "logiciel libre/pas libre" et qui veut juste quelquechose qui marche (peu importe que ce soit "propre" ou non du point de vue des licences), ca lui semblera clairement aberrant.
              3. Je ne parle pas de moi.
              • [^] # Re: amalgame BSD

                Posté par . Évalué à 0.

                "Quelqu'un qui n'en a rien a faire du debat "logiciel libre/pas libre" et qui veut juste quelquechose qui marche (peu importe que ce soit "propre" ou non du point de vue des licences), ca lui semblera clairement aberrant."

                Meme si la personne se fout du libre/pas libre et veut un truc qui marche, elle est bien obligee de reflechir un tout petit peu qd meme: elle prend ce qui marche et qu'elle a le droit d'utiliser. Exactement la meme demarche qu'avec du proprietaire auquel elle est surement habituee.
                • [^] # y a pas d'amalgame. juste un gros flou.

                  Posté par . Évalué à 3.

                  "Meme si [...], elle est bien obligee de reflechir un tout petit peu qd meme: elle prend ce qui marche et qu'elle a le droit d'utiliser."

                  La preuve que non: Napster, Gnutella, les copies "pirates" de logiciels, les depassements de vitesse sur l'autoroute, et tant d'autres comportements ou l'on se fout de la regle, mais on n'est preoccupé que par soi, et par le reglement rapide d'une affaire courante.
      • [^] # Re: On croit rêver.

        Posté par . Évalué à 1.

        Détrompe toi, il y en a pas mal. Lors de la première release d'un projet, très tot, on a aucune idée de ce que cela va donner, et on met la GPL, parcequ'on a déjà pas mal utilisé de truc en GPL, et qu'on trouve ça "sympa", et après ça suis sa vie.

        Seulement on peut changer la licence après. Ceux qui découvrent le copyleft tard peuvent revenir dessus en changeant la licence et en prenant une BSD.

        Ca ne pose aucun probleme, c'est meme plus sur. S'il y a plusieurs auteurs, il faut l'accord de tous, mais tous ne veulent pas forcément perdre le copyleft. Un auteur qui commence par la GPL peut, ensuite, choisir s'il garde ou non la GPL, ie s'il maintient le copyleft ou non. C'est quelque chose que les licences non-copyleft ne permettent pas. Si l'auteur commence par utiliser une BSD, et qu'il prend connaissance de ce qu'est le copyleft bien plus tard, il n'a aucun moyen de revenir sur ce qu'il a déja diffusé : son code BSD, meme relicencié en GPL, existe encore en BSD, donc tout le monde peut le prendre.

        La GPL est donc largement préférable pour ceux qui ne connaissent pas très bien ces détails, et lorsqu'ils seront plus à l'aise avec, pourront choisir s'ils veulent copylefter ou non, et ce sur l'ensemble de leur travail, sans que le choix initial de la GPL ait la moindre conséquence.
    • [^] # Re: On croit rêver.

      Posté par . Évalué à 10.

      Je sens que je vais me retrouver a -50 mais tant pis.
      Je trouve au contraire cet article plein de bon sens, "être libre" selon moi c'est avoir la liberté de develloper son soft sous la license que l'on veut, et de réutiliser son code ou l'on veut, comme l'on veut avec la license que l'on veut et d'emprunter des bouts de code ailleurs sans me soucier si un guru barbu a déclaré cette license "non libre". Avec la GPL cela n'est pas possible.
      Bien sur on va me dire "oui mais avec la license XYZ une boite peut reprendre ton code et le vendre", oui et alors ? Le soft original sera toujours sous license XYZ et peu m'importe ce que les autres en font.
      Plus le temps passe et plus le discours de RMS m'orripile, il me donne l'impression de vouloir mettre les gens en "liberté conditionelle" et de leur refuser tout choix different de la GPL.
      Désolé si j'ai choqué certaines personnes ou si ce commentaire est percu comme un troll mais c'est ce que je pense.
      • [^] # Re: On croit rêver.

        Posté par . Évalué à 4.

        "d'emprunter des bouts de code ailleurs sans me soucier si un guru barbu a déclaré cette license "non libre" "

        Et avec le proprio tu fais comment pour prendre le bout de code qui t'arrange?

        "Plus le temps passe et plus le discours de RMS m'orripile, il me donne l'impression de vouloir mettre les gens en"liberté conditionelle" et de leur refuser tout choix different de la GPL."

        Il est coherent avec ses idees c'est a dire garantir les 4 libertes. On ne peut pas lui reprocher. Chacun apres est libre de choisir d'autres licences, y compris toi si tu te moques que d'autres prennent ton code et le rendent proprio (donc fasse du code dont tu ne pourras pas te servir meme quand ca t'arrangerait).
      • [^] # Re: On croit rêver.

        Posté par . Évalué à 10.

        Dans mes bras Irvin!

        Plus sérieusement, un choix de licence passe par deux points très importants :

        • L'auteur du logiciel, quand il décide de rendre son travail public, doit être conscient de ce qu'implique son geste ;

        • L'auteur doit connaître l'existence de plusieurs licences afin de pouvoir choisir autant que possible une licence existante (afin de minimiser le bordel...) mais surtout une licence qui lui convienne.


        Combien de personnes ayant diffusé du code ont rempli ces deux conditions ?

        Une fois que l'auteur a pris sa décision, c'est à chacun de la respecter. On pourra taxer d'altruisme ceux qui diffuseront dans des licences non restrictives (type BSD), avec le spectre du danger de propriétarisation, comme on pourra taxer d'anarchisme ceux qui diffuseront dans des licences «verrouillantes» (type GPL), avec la garnatie de la pérennité des sources pour tout un chacun.

        En ce qui me concerne, et ce n'est pas une surprise je pense, je suis biaisé envers la licence BSD, car je n'ai pas l'intention d'imposer des restrictions sur mon code dès lors qu'il est rendu public. Ce qui ne m'a pas empêché ça et là, de diffuser du code sous d'autres licences, dont la GPL.

        Et je dois dire que j'ai maintes fois constaté que, pour qu'un standard émerge, le fait de disposer d'une implémentation de référence sous une licence non restrictive comme peut l'être la licence BSD, a joué un rôle important. Combien d'implémentation de TCP/IP se sont basées sur le code de 4BSD ? Combien d'implémentation de IPv6 réutilisent une partie du code de KAME ? Combien d'implémentations de Kerberos reprennent, aux bugs près, l'implémentation de référence du MIT ou l'une de ses dérivées ? Pourquoi le code d'Ogg Vorbis existe-t-il désormais en licence BSD ? Etc, etc.
        • [^] # alienabilité

          Posté par (page perso) . Évalué à -4.

          « anarchisme ceux qui diffuseront dans des licences «verrouillantes» »

          J'ai du mal à savoir comment tu fais le lien entre refus des règles et mise en place de règles.

          ======

          Pour répondre à Irvin, je dirais tout simplement que je ne comprend pas comment tu peux dire que le GPL signifie « mettre les gens en "liberté conditionelle" et de leur refuser tout choix different ».

          Rien n'oblige les gens a publier un logiciel en licence GPL. Donc rien ne t'es imposé.
          C'est aux gens, à toi, de faire des choix.
          Ceux qui choisissent de faire du libre mais qui ne veulent pas que leur travail soit réexploité par des entreprises pour pas un radis ont tout intérêt à utiliser la GPL.
          Ceux qui veulent participer à l'élaboration d'un logiciel déjà diffusé en GPL doivent jouer le jeu choisi par l'auteur du logiciel, utiliser la GPL. Si ça ne leur plait pas, rien ne l'oblige à contribuer.

          Certains reprochent un discours orienté de la part des pro-logiciels libres inaliénables Je trouve que c'est une manière très partisane de présenter les faits lorsque tu dis que tu veux pouvoir « réutiliser son code ou l'on veut, comme l'on veut avec la license que l'on veut et d'emprunter des bouts de code ailleurs sans me soucier si un guru barbu a déclaré cette license "non libre" ».
          En effet, soit tu fais le choix de faire ton logiciel en libre inalienable : dans ce cas, tu es responsable de ton choix, le « gouru barbu » n'en est en aucun cas coupable.
          Soit tu fais le choix de faire ton logiciel en libre aliénable, pouvant devenir propriétaire, tu ne le met pas en GPL. Et à nouveau tu es unique responsable de la chose.

          Donc je ne vois pas ce que vient faire là RMS, bouc émissaire bien commode.
          Tu es intégralement responsable de la liberté accordée à ton logiciel.
          RMS, lui, ne fait que te fournir un moyen de faire du logiciel libre, que tu es libre d'accepter ou non.
          On pourrait accuser RMS s'il avait forcé concretement des gens à faire du GPL. Jusqu'à preuve du contraire, ça n'est jamais arrivé.
          Si des boites comme Trolltech ont fini par accepter la GPL pour Qt, ce n'est pas parce que RMS leur a imposé, c'est parce qu'il se sont rendu compte que ne pas faire du libre de manière 100 % claire aux yeux du public était un obstacle à la diffusion de leurs bibliothèques.
          • [^] # Re: alienabilité

            Posté par . Évalué à 3.

            " On pourrait accuser RMS s'il avait forcé concretement des gens à faire du GPL. Jusqu'à preuve du contraire, ça n'est jamais arrivé."

            However, one so-called freedom that we do not advocate is the "freedom to choose any license you want for software you write". We reject this because it is really a form of power, not a freedom.

            By Bradley M. Kuhn and Richard M. Stallman
            http://www.gnu.org/philosophy/freedom-or-power.html(...)

            No comment.
            • [^] # Re: alienabilité

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Si, en fait, on peut commenter.

              RMS ne dit pas qu'il faut imposer la GPL. Il dit en substance qu'une liberté évoquée par certains - dont toi apparement - n'est pas celle qu'il défend, il la rejette puisqu'il considère que c'est une forme de pouvoir qui passe au dessus des utilisateurs.

              La chose peut paraitre confuse. L'élément que tu cites est une phrase introductive. La chose s'éclaire si l'on se penche sur une partie de la conclusion : « We believe you should decide what to do with the software you use; however, that is not what today's law says. Current copyright law places us in the position of power over users of our code, whether we like it or not. The ethical response to this situation is to proclaim freedom for each user, just as the Bill of Rights was supposed to exercise government power by guaranteeing each citizen's freedoms. That is what the GNU GPL is for: it puts you in control of your usage of the software, while protecting you from others who would like to take control of your decisions. »

              Que RMS ne sont pas favorable aux logiciels propriétaires, celà va de soi, ce n'est pas nouveau. Donc évidemment, il ne se fait pas avocat, défenseur (« we do not advocate ») de ceux-ci, où d'une manière générale de ce qui selon lui favorise le developpement propriétaire : ce qui ne dit en rien qu'il désire interdire le developpement propriétaire. Il n'a d'ailleurs jamais de démarche allant dans ce sens.
              Il me semble qu'il s'agit d'idées qu'il cherche à imposer de gré, et non de force (chose dont il n'a jamais été question à ma connaissance), ce qui n'a rien de criticable en soit à mes yeux (entendu que chaque débat d'idée par d'une principe d'en imposer une sur des autres, celle qui sera de l'avis des concerné la meilleure).

              Je pense que ce texte peut effectivement préter à confusion. Donc, il faudrait le prendre avec des pincettes et justement ne pas hésiter à le commenter.
    • [^] # Re: On croit rêver.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      arrêter de prendre les développeurs pour des naïfs

      C'est vrai qu'a lire des commentaires comme ceux de DarkVachor ou djdeath, on comprend tout de suite que les développeurs de logiciels libres ne sont pas naïfs du tout, mais alors vraiment pas du tout :-).
  • # Licenses sans conditions?

    Posté par . Évalué à 10.

    <mode ignare>
    Quelqu'un peut il m'expliquer ce qu'est une license sans condition?
    Pour moi, toutes les licenses sont conditionnelles.
    <mode ignare>
    • [^] # Re: Licenses sans conditions?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      La licence BSD, par exemple, t'autorise à redistribuer des binaires modifiés, avec pas ou peu de conditions. C'est une licence très peu restrictive (en fait, il y a très peu de différences avec le domaine public), et c'est celle dont ils parlent dans l'article.
      • [^] # Re: Licenses sans conditions?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je l'ai dit plus haut, il faut éviter de se laisser pieger par ceux qui prétendent que la BSD est une licence incompable avec la GPL.
        Celle qui est utilisé aujourd'hui l'est.

        L'argument du caractère très restrictif de la GPL ne tiens pas.
      • [^] # Re: Licenses sans conditions?

        Posté par . Évalué à 3.

        En ce qui concerne les librairies, je serais plutot d'avis d'avoir une licence qui permet de linker avec le logciel que l'on veut, peu importe la licence, mais que la modification de la librairie même soit soumisent à une publication du code. Cela tout simplement pour permettre de ne pas intégrer de code propriétaire dans la librairie et ainsi s'assurer de la compatibilité. Il me semble que c'est ce que propose la LGPL (rectifiez si je me trompe).

        Etienne
  • # Un commentaire de RMS...

    Posté par . Évalué à -6.

    ... serait interresant !
    • [^] # Re: Un commentaire de RMS...

      Posté par . Évalué à 4.

      Boah. On sait en substance ce que ca va être : "touche pas à ma GPL. tes motivations philosophiques profondes sont soit inexistantes, soit fondamentalement opposees aux miennes.".

      Bon, je suis de (tres) mauvaise foi, mais c'est un peu comme ca qu'il reagit, le bougre. :)
  • # Peur que tout ca devien trops compliké .....

    Posté par . Évalué à 9.

    Je trouve trés bien expliqué , de la part du modérateur , la vision ddes developpeurs . De plus je pense que l'idée d avoir une partie de son code (genre une librairie , une partie du coe etc) sous une licences différente , c est tres bien . Il faut comprend que le developpeur qui se prend la tete a dev en interne un api tps reel avec client / serveur , ne souhaite pas voir son api partout ( because c la boite qui me paie et on a des concurents ) . ca c la partie que je qualifierai d efficace . Mais je n ai rien contre le fait qu on reprenne les 200 lignes de codes permettant de faire un tel modele d application . Mettre cette partie en GPL me permettrai de la voir se faire optimiser , j y gagne donc , tout en donnant au autre une base de travail . ..

    Je pense que personne n arrivera a imposer son point de vue , et qu on va voir de plus en plus de licences libres propriétaires , ou proprietaires libres ... C triste , j ai pas envie de passer juriste pour savoir si j ai le droit de copier un chtit bout de code moi :(((
    • [^] # Re: Peur que tout ca devien trops compliké .....

      Posté par . Évalué à 5.

      "on va voir de plus en plus de licences libres propriétaires , ou proprietaires libres ... C triste , j ai pas envie de passer juriste pour savoir si j ai le droit de copier un chtit bout de code moi"

      Ce qui aura pour resultat que pour pas s'emmerder on se servira que de prog GPL ou BSD car on sait ce qu'on peut faire avec.
    • [^] # Re: Peur que tout ca devien trops compliké .....

      Posté par . Évalué à 0.

      Il faut comprend que le developpeur qui se prend la tete a dev en interne un api tps reel avec client / serveur , ne souhaite pas voir son api partout ( because c la boite qui me paie et on a des concurents )
      Euh, sauf que c'est ta boîte qui choisit la licence du logiciel, toi, tu n'as rien à dire, à moins que ce soit écrit dans ton contrat de travail. Donc, si ta boîte veut mettre du code en GPL, rien ne l'en empêche, même si c'est toi qui l'a écrit et que tu n'ailes pas la GPL, par contre, si c'est toi qui veut mettre ton code en GPL, ce n'est pas forcément possible.
      Voir au niveau des droits du travail, c'est expliqué.
    • [^] # Re: Peur que tout ca devien trops compliké .....

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Si j'ai bien compris, ce que tu nous dis c'est: tu developpes un truc bien que tu gardes en propriétaire (parce que tu veux pas que tes concurrents en profitent) mais que les projets annexes (ceux qui ne sont pas les fers de lance de ta boîte) tu les mets en libre. Je ne comprend pas alors l'intéret de les mettre en libre sinon que tu comptes sur les autres pour produire et améliorer un truc qui n'est pas directement ton boulot. Je trouve ça un peu malsain comme idée. Un peu comme faire des rapports de bugs détaillés pour un produit propriétaire: je ne vois pas pourquoi j'irais gratuitement faire le boulot de gens que je paye pour ça et qui le font mal.

      L'idée du libre est de faire en sorte que ce que produit et diffuse chacun peut être copié / utilisé / réutilisé / étudié et amélioré par tous (et comme tous est un ensemble de chacuns, c'est récursif :)). Garder le monopole de la diffusion du meilleur de ta production est une négation de l'idée de base du libre.
      • [^] # Mais non ... :-)

        Posté par . Évalué à 3.

        "Un peu comme faire des rapports de bugs détaillés pour un produit propriétaire: je ne vois pas pourquoi j'irais gratuitement faire le boulot de gens que je paye pour ça et qui le font mal."

        Le but n'est pas de profiter des autres développeurs, mais de leur donner ton code. Ca pourrait permettre à des entreprises commerciales de faire du Libre.

        Je pense par exemple au cas de Nevrax (si je ne me trompe pas) qui développe un jeu de rôle massivement multijoueur Libre. En fait leur code est libre, mais ils t'expliquent que le jeu leur appartient (données, monde créé, etc). Ils pourront ensuite en faire une utilisation commerciale en faisant payer un abonnement, mais aussi aider d'autres projets libres en leur donnant une base de programmation.

        Et ce modèle peut sans doute s'appliquer à d'autres applications que les jeux vidéos.
        • [^] # Re: Mais non ... :-) Nevrax

          Posté par . Évalué à 0.

          D'ailleurs, c'est applicable dans le cas de Nevrax, uniquement parce qu'il est possible de mettre une partie de leur travail sous licence 100 % fermé.

          Les gens du libre fonctionne en donnant-donnant, les monde de l'entreprise fonctionne avec la necessité d'un ROI (d'accord pour _utiliser_ du libre, quand à en produire...). Par contre, la lpus part d'entre eux reconnaisent bien des qualité au libre mais il veulent aussi avoir qqch à vendre.

          Le cas des licences plus libre que la GLP s'appluique pour les boite qui veulent faire du libre en gagnant de l'argent sur une autre partie.(rien n'empèche qqun d'autre d'écrire cette partie en libre
          )

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Mais non ... :-) Nevrax

            Posté par . Évalué à 3.

            D'ailleurs, c'est applicable dans le cas de Nevrax, uniquement parce qu'il est possible de mettre une partie de leur travail sous licence 100 % fermé.

            Non, ce que Nevrax fait, c'est mettre en propriétaire non pas du code, mais des graphisme, des niveaux, une histoire, un monde. Et c'est d'ailleurs cela qu'ils vendront.
            • [^] # nevrax...

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              et c'est très bien non ?

              Si quelqu'un a envie de faire son propre monde il a a sa disposition tous les outils ! ne lui manque plus qu'un cerveau et un pêu d'imagination !
  • # Bah, comme on dit ...

    Posté par (page perso) . Évalué à -10.

    ... le Mieux est l'ennemi du Bien !

    sans intérêt => -1
  • # Scope de licence !

    Posté par . Évalué à 10.

    Attention, je ne crois pas que l'auteur soit réellement contre la GPL ou son _principe_ de copyleft mais bien sur l'étendu de celui-ci.

    En effet, la GPl est bourrine et tout code rattacher à du code GPL doit être GPL. Pourquoi ? Parce que la vision d'un programme est de fonctionner en mode binaire point barre.

    Mais cela n'est pas toujours vrai. Dans le cas de librairie, l'utilité même du code est d'être utilisé en conjonction avec un autre code.

    Dans le domaine du hardware, celui-ci est décrit en HDL et ne ce conçoit qu'au travers d'une réalisation physique (une puce) ou en tant que composant virtuel (IP) à casé dans une puce plus grande. Or , la GPL empèche ce dernier cas.

    C'est un gros problème pour les fournisseurs d'OS embarqué car la distinction OS/appli est très mince (lors de la création du binaire on se retrouve avec un seul binaire lancé au boot du système embarqué)

    Il ne faut pas oublier le but de ce genre de licence : permètre la plus grande diffusion et qualité possible du code. Or les entreprises ne peuvent donner que leur outils pas leur coeur de métier (cf Netscape qui a des bouts de communicator dans ses serveurs, diffuse mozilla mais pas le code de ses serveurs).

    Ces outils peuvent être des bouts de code et pas forcement des binaires.

    La LGPL est pas mal mais est asez flou sur les frontières (coté GPL-like, coté ce_que_vous_voulez).

    Si j'ai bien compris la MPL fait une frontière bien claire en définissant la licence par fichier source : ce qui est un moyen bien pratique.

    Je serais plutot pour une définitation par API. On en pourait connecter ce-que-l'on-veut uniquement par une interface définie (il me semble que les hackers du kernel linux veulent fonctioner comme cela).

    my 2 cent d'&#8364;.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Scope de licence !

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Il ne faut pas oublier le but de ce genre de licence : permètre la plus grande diffusion et qualité possible du code.
      Non, le but de ce genre de licences (libres) c'est de faire en sorte que l'accès (utilisation, diffusion, réutilisation étude et amélioration) aux logiciels diffusés ne soit plus retreint ou interdit. Ta définition correspondrait plutôt à celle de l'open source.
      • [^] # Re: Scope de licence !

        Posté par . Évalué à -1.

        C'est vrai que j'ai oublier les 2 autres libertés fondamentals de la FSF. Mon point principal concernait l'étendu du code sous GPL.

        Imagine que je dévellope des super class c++, or mon patron se faout pas mal de ce que je fais car cela n'a que peu de rapport avec qqchde critique pour la boite : je peux donc tranquillement en faire profiter tout ce qui peuvent l'apprecier (je suis sur que Doxygen aurait pu être écrit par n'importe quel SSI de base qui veulent de la vrai doc, ou encore la STL ou autre template).

        Si il s'agit de code à linker, bah la GPL est exclu car le reste du code de la boite doit rester fermé.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Scope de licence !

          Posté par . Évalué à 2.

          "Si il s'agit de code à linker, bah la GPL est exclu car le reste du code de la boite doit rester fermé."

          Non car dans ton cas tu (ou ta boite) es l'auteur du soft donc tu as le droit de te servir de ton code dans tes applis proprio (le droit d'auteur prime sur la licence).
          • [^] # Re: Scope de licence !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            oui et dans ce cas la LGPL devrait faire l'affaire, non ?
            • [^] # Re: Scope de licence !

              Posté par . Évalué à 0.

              "oui et dans ce cas la LGPL devrait faire l'affaire, non ?"

              Elle peut aussi faire l'affaire oui. Elle permettra juste aussi a d'autres que toi de faire du proprio avec. Tout depend de ton but.
            • [^] # Re: Scope de licence !

              Posté par . Évalué à 0.

              La LGPL peut faire l'affaire mais est toute aussi flou concernant sur quoi elle s'applique. De plus, il faut lire la faq de la MPL (cf le site de l'auteur de l'article (auteur de curl)) pour comprendre qu'elle n'est pas toujours applicable.

              "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Scope de licence !

            Posté par . Évalué à 3.

            Oui sauf que tu exclu d'inclure toute patch envoyé par des auteurs tières (sous peine de mal au crane terrible).

            Sinon, je ne comprends pas bien le score de -2 à mon post précédents. Je croyais que la notation servait à écarter les post à troll ou qui était off topic. Or mon post est bien en rapport avec le sujet et il me semble que j'argumente ce que je dis.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Scope de licence !

              Posté par . Évalué à -1.

              C'est clair ou sinon faut les reecrire ou demander leur autorisation. Tout depend de ce que tu veux.
              Sinon pour les - j'avoue pas tout capter non plus.
              • [^] # Re: Scope de licence !

                Posté par . Évalué à 0.

                Oui, c'est assez bizarre, la manière de noter de certains. J'ai déjà vu des commentaires de 2 personnes différentes qui disaient la même chose dont l'un est descendu à -2 et l'autre monté à +3.
                De plus, il y en a qui notent [-] sur des commentaires juste parce qu'ils estiment que le score est trop élevé, alors que ça ne devrait pas influer.
                Idée pour DaCode : ne pas afficher les scores des commentaires pour lesquels on n'a pas voté, et limiter à 10 ou 20 le score possible pour un commentaire.
                Ah, oui, et aussi, empêcher de changer le score (en [+] ou en [-] ) d'un commentaire posté en -1.

                Enfin, bon, ce que j'en dis -> -1
  • # Et maintenant, ils vont coder en "domaine public"?

    Posté par . Évalué à 10.

    Le propriétaire, c'est un truc bourré de conditions de partout, il faut payer et remplir ces conditions pour utiliser et très éventuellement étudier et modifer le programme. Et il est généralement hors de question d'en reprendre des portions dans un autre projet.

    Un Logiciel Libre permet justement de "étudier, utiliser, modifier, redistribuer". Fondamentalement, cette position d'ouverture le met en infériorité par rapport au proprio. Ce dernier peut reprendre ce qu'il veut sans avoir à rien donner ou contribuer en retour.

    Et de la même façon que le domaine public s'est réduit jusqu'à un quasi oubli, et bien les projets sous licences du genre BSD ou apache sont vouées à être bouffées par des boîtes comme apple, MS ou IBM.

    La seule protection, et la meilleure idée de RMS, c'est le copyleft. Il rééquilibre le rapport de forces libre/propriétaire en demandant *simplement* que les extensions à un logiciel libre soient elles aussi libres. Ca me parait pas bien compliqué, et déjà tellement mieux que le proprio.
    • [^] # Re: Le meilleur équilibre

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La GPL est selon moi, le meilleur équilibre entre les droits de l'auteur et les droits de l'utilisateur.
      Je ne pense pas que l'on puisse en trouver de meilleur.
      Richard Stallman et Eben Moglen ont vraiment fait du bon travail.
      Pour la petite histoire, j'ai eu l'occasion de les rencontrer tous les deux aux RMLL. Lorsque j'ai dit à Richard que je pensais que la GPL était parfaite, il m'a répondu "Non, elle n'est pas parfaite, nous avons des difficultés avec Corba". Mais je n'ai pas changé d'avis :)
  • # License "équivalente" à la LGPL

    Posté par . Évalué à 4.

    Mis à part la forme, si je comprends bien l'auteur de l'article trouve que la LGPL n'est pas satisfaisante.
    C'est dommage: je trouve le concept intéréssant: un "juste milieu" entre les licenses GPL et BSD.

    Si je me souviens bien au départ ceux qui ont dévéloppé Ogg Vorbis était intéréssé par la LGPL, mais ils ont finalement placé une partie du projet sous la licenses BSD.

    Est-ce que vous connaissez des licenses "plus solides" qui remplissent le même rôle que la license LGPL?
  • # Soyons concret

    Posté par . Évalué à 3.

    Je n'arrive pas à mesurer la portée d'une license GPL, les gens de l'article concluent de la sorte :



    << we have disclaimer licenses with no scope, the MPL with a file-based scope, the LGPL with a library-based scope, and the GPL with an executable-based scope. >>



    Si mon application php utilise un programme php GPL, est-ce que mon application devient GPL aussi ?



    Et si je remplace les appels de fonction php du programme par des appels http à des fichiers qui encapsulent les fonctions php. Est-ce que mon application n'est plus GPL ?



    Même questions avec LGPL

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.