Le modèle économique de Linux dans BusinessWeek

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
11
fév.
2005
Presse
Le 31 Janvier, publication d'un article assez long sur le modèle économique de Linux dans la version électronique de BusinessWeek.

Le journaliste s'intéresse au modèle du libre du point de vue économique/management et livre sa synthèse de rencontres avec tout un panel de personnalités du libre. Le ton est positif, voir définitivement conquis. À faire lire à ceux que la technique fait fuir ! L'historique de Linux est vaguement repris, en mettant l'accent sur le mode d'organisation employé. Le journaliste met principalement l'accent sur les points qui différencient le modèle du libre par rapport aux modèles économiques plus traditionnels. Entre autre, il insiste beaucoup sur le mode décentralisé et sur le fait que Linus Torvalds n'est pas une sorte de PDG mais une personne en quelque sorte "élue" pour coordonner les efforts de la communauté.

L'article annonce le danger que Linux et le modèle de développement libre font courir à Microsoft ainsi que les coopérations qui apparaissent entre des ennemis d'hier via Linux (HP et IBM).

À part quelques erreurs/imprécisions techniques (où l'on apprend que Linux est tellement sécurisé que Lawrence Livermore National Lab l'utilise sur ses super calculateurs pour simuler le vieillissement des armes nucléaires !), l'article est bien fait, intéressant et optimiste. Et pourrait rassurer des managers qui ne connaissent rien à la technique mais qui aiment les success stories !

Aller plus loin

  • # papier

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Version électronique ? Bien mieux que ça...

    http://images.businessweek.com/mz/05/05/0505covdc.gif(...)

    (quoique ça doit être régionalisé parce que le BusinessWeek que j'ai pu voir ici n'avait pas cette couverture, elle était faite sur le "global aging" plutôt)
  • # Erreur ?

    Posté par . Évalué à 8.

    où l'on apprend que Linux est tellement sécurisé que Lawrence Livermore National Lab l'utilise sur ses super calculateurs pour simuler le vieillissement des armes nucléaires !

    Je n'ai pas compris exactement la même chose à la lecture de l'article, qui soit dit en passant est tout simplement excellent.

    Il parle, je cite, de « simulate the aging of nuclear materials. ». Il s'agit donc plutôt (traduction littérale) du « vieillissement des matières nucléaires ».
    Ça a probablement à voir avec la décomposition nucléaire des atomes à propriété radioactives (je ne sais plus trop comment ça s'appelle, mais ça a un rapport avec les histoires de demi-vie, le temps nécessaire pour qu'un atome radioactif divise par deux sa radioactivité si je me souviens bien).

    Bref, à moins que quelque chose m'ait échappé, je pense que ce n'est pas une erreur.
    • [^] # Re: Erreur ?

      Posté par . Évalué à 9.

      À mon avis

      "It's secure enough that Lawrence Livermore National Laboratory loads it not only on desktop and server computers but also on supercomputers it uses to simulate the aging of nuclear material"

      doit se traduire en

      "C'est suffisament robuste pour que le LLNL l'utilise non seulement sur les pc de bureau et sur les serveurs, mais aussi sur les supercalculateurs utilisés pour simuler la désintégration des noyaux radioactifs"

      Donc l'erreur est dans la dépêches.

      En effet, les platformes Wintel sont pratiquement inutilisable pour le calcul scientifique. Et les Unix propriétaires disparaissent quasi systématiquement à la fin des contrats de maintenance. Curieusement, on pourait presque dire que dans ce domaine: on a pas le choix, c'est Linux/Amd 64bits(actuellement) ou rien. L'opinion générale a tendance à oublier que Informatique veut dire "traitemant de l'information", et pas PC Gamer ou MS Office. La recherche technologique de M$ genre WinFS ne revolutionnera pas la recherche scientifique ...
      • [^] # Re: Erreur ?

        Posté par . Évalué à -3.

        La bureautique est la premiere étape du traitement de l'information, mais je suis d'accord, là n'est pas la toute puissance de l'informatique.
      • [^] # Re: Erreur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.


        on a pas le choix, c'est Linux/Amd 64bits(actuellement) ou rien.


        MacOSX / Xserve G5 ?
    • [^] # Re: Erreur ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Pardon pour le raccourci un peu rapide...

      En effet, il s'agit de simuler le vieillissement des matieres nucléaires... Mais ces simulations ne sont pas faite dans un contexte flou, mais directement appliqué aux armes nucléaires (n'oublions pas que ce labo, LLNL, est un labo militaire !). C'est a dire que l'on veut savoir si les armes fabriquées il y a 15 ans pourraient toujours fonctionner aujourd'hui. Donc on etudie le vieillissement des matieres constituant ces armes, afin de voir si elles pourraient toujours se comporter conformement a leur conception...

      L'approche jusqu'a present etait de ne pas laisser vieillir les armes (donc de les remplacer assez souvent). Mais cela coute cher (il faut conserver les usines de production des matieres requises, ...). Donc le but est de chercher a savoir combien de temps une telle arme peut rester operationnelle, via l'etude des materiaux constituants une telle arme.

      Mathias
      • [^] # Re: Erreur ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci de ces informations.
        L'erreur serait donc dans l'article original, et ça serait (probablement) un manque de précision ?

        Enfin bon, tout ça n'est que secondaire :)
  • # Plutot encourageant

    Posté par . Évalué à 1.

    j'ai trouvé que, compte tenu des lecteurs (je suppose une forte majorité de décideurs), l'article est plutot ecrit de manière intéressante pour qui ne sait rien de tout le logiciel libre etc...

    La reprise succinte de l'historique du noyau, de ses origines et la présentation rapide de ce qu'est linux et le logiciel libre en général est, je pense, une bonne chose, pour ne pas noyer le beotien

    Ce qui est intéressant est l'ennonciation de plusieurs vérités pouvant amener le "décideur" a switcher plus vite qu'il ne l'eut jamais pensé
    Et de plus j'ai trouvé l'article relativement objectif car il ne cherche pas à cacher les différentes tensions dans le logiciel libre en général (c'est du moins ce que j'ai compris de ma lecture)

    Pour finir, les exemples cités ne sont pas, je pense, important pour l'impact de l'article
  • # Défaite de Linux à Paris

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    A noter que selon ce canard, le non-choix embrouillé de Paris entre Linux et son concurrent historique s'est terminé à l'avantage de ce dernier...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.