Le Monde diplomatique sur cédérom pour Linux

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
26
nov.
2004
Presse
Le Monde diplomatique propose un cédérom contenant les archives des vingt-six dernières années de ce mensuel soit quelque 30 000 documents sur cédérom accessibles en cinq langues.

Disponible dès le 1er décembre 2004, au prix de 45,50 euros, "Le Monde diplomatique sur cédérom" est compatible avec les environnements Mac, Windows et GNU/Linux. Il a été conçu à partir de logiciels libres. Les archives et le multilinguisme ont été réalisés sous SPIP et l'interface de consultation s'appuie sur un logiciel dérivé de Mozilla.

Logiciels et matériels requis
PC LINUX : Linux Glibc supérieur à 2.3 et GTK 1.2

Configuration minimum :
o Glibc supérieure à 2.3
o Pentium II 300 Mhz ou équivalent
o 128 Mo de Ram
o 40 Mo disponibles sur le disque dur
o Résolution en 800*600

Configuration recommandée :
* Glibc supérieure à 2.3
* Pentium III 733 Mhz ou équivalent
* 256 Mo de Ram
* 40 Mo disponible sur le disque dur
* Résolution 1024*768

Aller plus loin

  • # Le Monde à l'envers

    Posté par . Évalué à 10.

    Dans la liste des "Logiciels et matériels requis", on trouve, en première place :
    MACINTOSH sur une ligne
    puis :
    PC LINUX avec une description longue des pré-requis

    alors on se dit : "et Windows ?"

    et tout en bas :
    PC WINDOWS avec une description tout aussi longue des pré-requis.

    Ils ont du classer ça par ordre croissant d'utilisateurs escomptés...

    C'est assez étonnant, mais c'est une bonne pub pour Linux.

    Indépendemment, c'est une très bonne nouvelle.
  • # Oui, mais il y a un gros problème ...

    Posté par . Évalué à -10.

    C'est pas libre ...
    • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

      Posté par . Évalué à -10.

      oui et puis Le Monde Diplomatique ...
      ( pour ceux qui ne savent pas , ca n'a pas grand chose a voir avec le quotidien Le Monde )
      • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

        Posté par . Évalué à 10.

        pour ceux qui ne savent pas , ca n'a pas grand chose a voir avec le quotidien Le Monde

        Oui, c'est vrai, au diplo, ils font un travail de journaliste, avec un certain parti pris assumé et revendiqué... Au Monde, c'est tout le contraire...

        A noter tout de même, si le diplo a à voir avec le Monde... C'est en une émanation, dont je ne me souvient plus des détails.

        Où ça ? Ah non, pas vus...
      • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Clairement, il est plus facile de lire des hebdomadaires ou des journaux permettant une vraie information sur les faits-divers avec une profonde éthique consacrée à l'opportunisme et le sensationalisme qu'un journal essayant d'avoir un peu de recul sur l'actualité meme plus à jour. Miam, le fast-food journalistique est toujours plus appetissant et branché au premier abord, mais il reste sur l'estomac et empeche la cervelle de se développer.

        Ceci dit, je suis partiellement d'accord avec la description donnée dans wikipedia concernant la ligne éditoriale...
        • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

          Posté par . Évalué à 1.

          Comme c'est méprisant pour les gens qui lisent ces journaux !
          Ce n'est pas parce que l'on consomme des quotidiens faciles à digérer que l'on ne peut pas avoir de recul sur l'information, et ce n'est pas parce que l'on mange parfois chez MacDo que l'on est incapable d'apprécier le foi gras.

          L'information venant de journaux d'opinion, pour ma part, j'ai toujours trouvé que c'était clairement reconnaître que ses lecteurs étaient incapables de se faire une opinion par eux-mêmes, au point qu'il fallait leur écrire ce qu'ils devaient penser. A croire que l'information pré-maché n'est pas donnée qu'à ceux que l'on croit...
          • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            L'information venant de journaux d'opinion, pour ma part, j'ai toujours trouvé que c'était clairement reconnaître que ses lecteurs étaient incapables de se faire une opinion par eux-mêmes, au point qu'il fallait leur écrire ce qu'ils devaient penser. A croire que l'information pré-maché n'est pas donnée qu'à ceux que l'on croit...

            L'information sans opinion, ça n'existe pas. Le simple choix de ce qui est traité et de ce qui ne l'est pas est une opinion. L'avantage des journaux d'opinion c'est qu'ils indiquent clairement qu'ils défendent une opinion, contrairement aux autres qui prétendent présenter l'information de façon soit disant objective.
            • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

              Posté par . Évalué à 10.

              Tout a fait, a vouloir rester pseudo-objectif, on tombe dans les travers que denonce a la hache Paul Krugman, un economiste americain tres engage contre Bush :

              - « ...J’ai commencé à pointer la scandaleuse malhonnêteté de l’administration Bush longtemps avant la plupart des autres édi¬torialistes américains. Comment ai-je pu voir des faits qui leur échappaient ? Peut-être parce qu’en tant économiste je n’ai jamais été tenté par le style de journalisme pseudo-objectif si prisé aux États-Unis (il a dit ceci, elle a dit cela), qui met sur le même plan les affirmations des différents camps en présence, quelle que soit leur validité. » (Préface, p. 19)

              - « ...Si M. Bush affirmait que la Terre était plate [...] on aurait droit le lendemain à des gros titres du style : "Des vues divergentes sur la forme de la Terre ". » (Introduction, p 34)

              http://www.pkarchive.org/column/110100.html(...)
              http://www.pkarchive.org/economy/TimRussert090603.html(...)

              Soit dit en passant, wikipedia citee ci-dessus, tombe tres largement dans ce travers.
              • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                Posté par . Évalué à -3.

                Wikipedia est une série de faits encyclopédiques donc il est logique qu'elle explique les différents avis.

                Après il fautdrait quelquechose pour faire de l'analyse par dessus (mais donc obligatoirement non objective) wikinews peut être...
                • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Relis ce qu'il dit. Le problème c'est le simple fait de mettre sur le même plan deux affirmations quelles que soient leur validité.
                  • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Comment faire autrement dans une démocratie ?
                    • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      En paraphrasant Godard (cequi reste un rêve, j'en conviens aisément), la démocratie, ça n'est pas "Une minute pour les juifs, une minute pour Hitler".
                      Bref en démocratie, toutes les opinions ne se valent pas (ce qui n'est pas la même chose que d'interdire une opinion de s'exprimer). Si la presse écrite n'est pas l'occasion de faire le tri et la mise en relief, alors faut pas rêver, ce tri ne se fera jamais.

                      De toute façon, comme pas mal l'on fait remarquer auparavant, la question n'est pas de savoir si ce tri se fait déjà: il se fait (partout, de façon plus ou moins assumée, de façon plus ou moins stricte). La question c'est de l'affirmer, voire de le revendiquer, pour éviter cette impression fallacieuse et dangereuse du "Tout se vaut, d'ailleurs on vous le donne pour que vous fassiez votre propre choix (sous-entendu le seul qui soit le bon)". Non tout ne se vaut pas. Et pour choisir, réfléchir, il faut savoir qui parle et d'où.

                      Quitte à me répeter, je préfère lire un journal d'opinion qui se positionne dans le débat, qu'un qui se cache (voire qu'une bouillie "a la" Google news, mais c'est encore un autre point de vue....).
            • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

              Posté par . Évalué à 3.

              L'information sans opinion, ça n'existe pas. Le simple choix de ce qui est traité et de ce qui ne l'est pas est une opinion. L'avantage des journaux d'opinion c'est qu'ils indiquent clairement qu'ils défendent une opinion, contrairement aux autres qui prétendent présenter l'information de façon soit disant objective.

              Tous les journaux français sont des journaux d'opinion je suis bien d'accord, maintenant lorsque je lis un article sur le même sujet dans l'Humanité ou dans Le Monde je trouve qu'il y a des opinions nettement plus tranchées qui ressortent dans le premier cas, et que cela nuit généralement à l'intérêt de l'article, car c'est tellement orienté qu'il est incapable de se faire sa propre opinion sur la question. C'est de l'idéologie sous forme de plat préparé.
              Lorsque je lis l'article sur la Turquie qui est sur la première page du site du Monde Diplomatique, je suis assez inquiet que certaines personnes ici considèrent cela comme du vrai journalisme tout en considérant les articles du Monde comme de la merde prémachée.

              Personnellement je suis pour la multiplication des sources d'information, donc j'en lis plusieurs et j'essaye d'avoir des points de vu extérieurs. N'est il pas plus intéressant de lire des journaux français, africains ou américains qui parlent de la crise en cote d'Ivoire plutôt que de consulter uniquement une presse clairement orientée ?
              • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                Posté par . Évalué à 4.

                > Lorsque je lis l'article sur la Turquie qui est sur la première page du site du Monde Diplomatique, je suis assez inquiet que certaines personnes ici considèrent cela comme du vrai journalisme tout en considérant les articles du Monde comme de la merde prémachée.

                C'est exactement l'impression que j'ai eu. Il se trouve que VGE a justement fait un papier dans le figaro cette semaine sur la turquie :

                http://www.lefigaro.fr/debats/20041125.FIG0171.html(...)

                quand on lit ca et qu'on relit l'article du monde diplo, on se demande qui fait du vrai journalisme ...
                • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Cette impression est une impression assez infodée. En effet comme je le dis plus haut dans le thread, le "article" du monde diplomatique est en fait un éditorial de deux ou trois colonnes tandis que VGE publie un point de vue sur beaucoup plus d'espace.
                  Rien que ça devrait suffir à modérer ton impression sur ceux qui font ou non du journalisme.

                  Après que tu préfères la peur du terrible empire ottoman à la joie de voir un pays courageux courir vers l'europe, ça te regarde ;)
                  • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Je viens d'avoir eu l'occasion de passer un peu de temps dans la salle d'attente de mon dentiste et de mon ophtalmologiste. Dans ces deux cabinets, j'ai pu feuilleter quelques hebdomadaires.

                    Dans certains d'entre eux, on peut trouver de l'information objective (par exemple la liste des engagés du Vendée Globe), des reportages et des articles de fond. Dans ces hebdomadaires bien connus, il est finalement assez facile de séparer les genres et de ne pas prendre des vessies pout des lanternes. C'est d'ailleurs presque toujours le cas dans le monde diplomatique.

                    Il y a une autre espèce de revue qui échappe à toute analyse sur l'objectivité, c'est la presse féminine. J'ai essayé de voir ce que contenaient ces revues. Je ne suis pas arrivé à séparer la publicité des informations et des articles de fond. On passe du coq à l'âne et tout est superficiel. C'est une bouillie infâme et pourtant, il s'en vend des quantités. De quoi donner raison à ceux qui pensent que les femmes, c'est comme les miroirs, ça réfléchit mais ça ne pensent pas.

                    J'ai de la chance, ma femme et mes filles n'achètent pas ces revues qui n'auront sans doute jamais de quoi remplir un CD-ROM !
                    • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                      Posté par . Évalué à 6.

                      «De quoi donner raison à ceux qui pensent que les femmes, c'est comme les miroirs, ça réfléchit mais ça ne pensent pas.»

                      Heureusement que la presse masculine existe, alors :-) J'ai essayé quelques-uns de ces magazines, et aussi quelques magazines féminins, et globalement, ça se vaut. Dans l'un, des conseils pour séduire ses profs à la rentrée, dans l'autre, des conseils pour tromper sa femme sans se ruiner (si si)...
                    • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                      Posté par . Évalué à 4.

                      [...]ces revues qui n'auront sans doute jamais de quoi remplir un CD-ROM !

                      Ben si justement, il y a beaucoup plus de photos (pour les pubs et pour les articles), et l'on sait bien le poids des photos...
                      • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.


                        l'on sait bien le poids des photos...


                        La citation de circonstance est Le poids des mots, le choc des photos (C) (TM)
                        • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Aurais-je été trop fin avec celle-là ?

                          Voici donc l'explication complète (au moins pour les archives) :
                          on parlait de « remplir un CD-Rom », d'où l'idée du « poids », en terme de quantité de données, des photos par rapport à celui du texte (une page A4 de texte = moins de 20 000 octets, surtout compressé, ce qui donne, pour une photo A4, du jpeg de mauvaise qualité).
                          Ajoutons à celà une allusion à ce fameux slogan et l'on obtient ce que j'ai écrit.

                          Mais bon, je slogan étant assez vieux maintenant, on peut effectivement penser qu'il est mal connu...
                    • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      De quoi donner raison à ceux qui pensent que les femmes, c'est comme les miroirs, ça réfléchit mais ça ne pensent pas.

                      Monsieur Jarillon, toujours à la pointe de la réflexion, sur tout ce qui concerne le genre (cf. grammaire, accord des noms de métiers, etc...).
                      Bien entendu, c'est la faute des femmes si la presse féminine propose de la merde. C'est aussi de leur faute si elles sont élevées dans un style "oh comme c'est mignon une fille qui est sage, gentille, jolie", et je passe sur les pressions sur "il faut être belle pour plaire et trouver un bon mari, et d'ailleurs regarde dans Biba, tu trouveras la Réponse à toutes les questions que les jeunes filles bien doivent se poser".
                      La société est innocente. Blâmons les femmes, tellement bêtes qu'elles lisent 20 ans.

                      Se jeter dans un hors sujet sur la presse féminine en la comparant au diplo, histoire de pouvoir dire que les femmes sont bêtes (sauf mon épouse et ma fille, naturellement), quand même... Moi je me poserai des questions.
                      • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Et ta maman, faut pas oublier ta maman.

                        Blague à part, le poids culturel est effectivement très lourd et pourtant peu perçu (ce qui semble en fait logique : plus c'est ancré culturellement, moins ça se ressent mais, pourtant, plus c'est pesant).
                • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  La prise d'opinion ne contredie pas la définition du journalisme et il est regrettable de voir que certains amalgane journalisme et objectivisme.

                  Je pense que les informations sur un fait doivent être considérées dans leur pluralité d'opinions car l'objectivisme de l'information n'existe pas en soit, le choix d'écrire sur tel ou tel évènement étant déjà une prise de position : Sartre dans "Qu'est ce que la littérature" conçoit l'écriture comme l'existence d'un objet au détriment (inexistence ) de l'écrivain. ".. l'écriture a choisit de dévoiler le monde et singulièrement l'homme aux autres hommes afin que ceux-ci prennent en face de l'objet mis à nu toutes leurs responsabilités."

                  Je rajouterais par ailleurs, que la pseudo dialectique qu'essait de concevoir VGE dans son article sur la Turquie semble peut être tenir plus de l'objectivisme que l'article engagé du monde diplo, mais il est en fait aussi tenu dans son opinion et c'est essentiellement la forme de son article qui donne aux lecteurs cette impression - qui a dit art du discours ?
                  • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                    Posté par . Évalué à 0.

                    "l'objectivisme de l'information n'existe pas "

                    Domage, la science n'est donc plus possible.
                    • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      eh bien non car la science utilise des modèles formels qui sont eux objectifs ;) mais toute modélisation et donc toutes sciences n'est qu'un modèle et présente donc une certaine subjectivité .
                      Par exemple les équations de Maxel représente une certaine réalité physique donc une certaine subjectivité, celle de Maxwell et ses pairs qui concidèrent ce modèle comme valide.
                      Bon tu pourrais objecter oui mais les maths dans tous ça ! Ok les maths sont objectifives - dans le sens ou elles manipulent des données qui sont objectives - , mais bon .. il n'y a pas de réalité mathématique :p .
              • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                Posté par . Évalué à 3.

                Tu y vas un peu fort pour jeter l'Humanité.

                A mon avis on peut le mettre dans la même catégorie que le Figaro. Les deux sont lourds parce que ce sont des journeaux "à clientèle", des instruments de pouvoir, mais sont aussi composés de gens intelligents ce qui leur permet de proposer assez régulièrement des articles pointus et très intéressants.

                Concernant la première page du monde diplomatique, tu devrais préciser qu'il s'agit non pas d'un article mais d'un éditorial. Tu donnes des leçons sur les critiques du vrai journalisme mais manifestement tu fais peu de cas d'une des qualités essentielles de ce métier : l'exactitude dans l'énoncé des faits ;)

                Et pendant que j'y suis je vais maintenant pinailler

                disclaimer : à partir de maintenant je pinaille !

                , tu mets en italique merde prémachée en parlant des articles du Monde, comme si tu citais quelqu'un.
                C'est une double malhonnêteté intellectuelle :
                1. celui qui introduit le terme pré-maché l'impute aux articles des journeaux d'opinion et implicitement le monde diplomatique et _non_ les articles du Monde. Il ne faut pas inverser les rôles. (l'autre parlait de fast-food journalistique j'imagine pour l'idée de "s'informer sur le pouce", vite, en passant)
                2. tu dis merde alors que ce mot n'est utilisé nulle part ailleurs au moment ou tu l'écris et tu le mets (si je puis dire) dans la bouche de ceux que tu critiques. tss... c'est une grosse et vilaine ficelle.
                • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Oui j'y vais fort je l'admets, maintenant le thread n'a pas commencé dans la finesse, je m'adapte, j'exagere, je marche dedans quoi...

                  Concernant la premiere page du monde diplomatique ils devraient preciser que c'est un editorial... nul part sur le site je n'ai lu que c'était le cas, par consequent j'ai considéré que c'était un article, sur le site d'un journal, par défaut, c'est ce que l'on s'attend à trouver. Ca manque d'exactitude certes, mais de leur part...


                  pinaissaillons donc ensuite...

                  L'italique n'est pas reservé aux citations, mais cela peut egalement être une mise en relief. Un exemple ?
                  l'exactitude dans l'énoncé des faits, dans ton post.

                  Je n'ai jamais dit cela. Serais tu intellectuellement malhonnete par hasard ?

                  Concernant le fast food, on retrouve egalement les mots "opportunisme" et "sensationalisme" dans le même post. J'interprete peut être, mais le contexte laisse tout de même à penser que le terme fast-food est dans ce cas bien precis utilisé d'une façon pejorative, le fast-food étant souvent denigré de par la pietre qualité de la nourriture qui y est proposée.
                  • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Arf... le fait que ça soit un édito n'apparaît pas non plus sur la version papier :)
                    Peut être que le vocabulaire pour les publications mensuelles est différent que de celui des quotidiens. Ceci dit je continue à penser que la meilleur façon de le décrire est "éditorial" et je ne suis pas le seul. ahem.

                    Pour le manque d'exactitude, je pense que tu te trompes, mais c'est juste mon avis.

                    Cependant, deux points :
                    - te rappeler qu'il n'y a pas la place dans une publication mensuelle d'une quarantaine de pages pour le genre d'exhaustivité à laquelle tu peux être habitué dans un quotidien.
                    - tu trouves dans les articles du monde diplomatique des références à des articles autres, pour lesquels, un peu comme dans les articles scientifiques, ils donnent les références assez précises (auteur, titre, éditeur, date). Ainsi tu peux aller vérifier qu'il n'y a pas déformation entre la source et sa présentation donnée dans l'article. (si je prends par exemple le quotidiens les echos dont j'ai un exemplaire papier sous les yeux, il n'y a pas ça). Lorsque tu veux te renseigner de manière sérieuse sur un sujet, c'est bien de pouvoir aller à la source de l'information, le monde diplomatique le permet. Ça me semble à moi être un bon indice de la qualité de l'information, de savoir qu'au moins le rédacteur de l'article est capable d'extraire de ce qu'il a lu les quelques références qui lui semblent nécessaires à une bonne compréhension de ce qu'il écrit ensuite.

                    Et pour la pinapaillasson, je m'étais bien dit que j'allais me reprendre dans la gueule l'utilisation des italiques ;)
          • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

            Posté par . Évalué à 10.


            L'information venant de journaux d'opinion, pour ma part, j'ai toujours trouvé que c'était clairement reconnaître que ses lecteurs étaient incapables de se faire une opinion par eux-mêmes, au point qu'il fallait leur écrire ce qu'ils devaient penser. A croire que l'information pré-maché n'est pas donnée qu'à ceux que l'on croit...


            Oui mais non :-)
            La question n'est pas tant de savoir si l'information est prémachée ou pas. Ou de savoir si tel journal est plus ou moins "objectif". Toute présentation d'information est subjective, ne serait-ce que par le choix des sujets. Par exemple, si ca se trouve (on ne sait jamais) le 13h de TF1 est super-objectif lorsqu'il parle du dernier artisan tapeur de pomme. Cela étant en parler plutot que de parler du conflit frontalier entre l'Australie et le Timor-Oriental (dernier Diplo) c'est un choix, et ce choix est subjectif (dans les deux cas). Le Monde, ou le Figaro, ou Libé, restent des journaux d'opinion. Ce qui n'est pas du tout un problème, d'ailleurs. Qu'ils se targuent pour certain de ne plus en être est problématique.

            Alors plutot que de se faire la guerre a savoir qui lit des journaux d'opinion parce qu'il n'en a pas, et qui lit de la presse fast-food parce qu'il est incapable de reflechir, on pourrait commencer par reconnaitre que toute source d'information est subjective, et qu'il est primoridial de savoir qui parle et d'où. Et qu'il est encore mieux de savoir qu'il y a une ligne éditoriale plutot que de laisser croire que non.

            En cela j'aime bien le Diplo, non pas parce que je suis d'accord avec eux sur tous les sujets, ou parce que c'est un journal plus "intello". Mais bien parce qu'ils assument leur position et leurs opinions. Ce n'est pas un journal monolithique, c'est un journal orienté. Et franchement dans la déferlante molle d'info "sympa" je prefere largement ne pas etre d'accord avec le Diplo et me forcer a reflechir que d'ingurgiter du journal de 20h, voire du Jean-Marc Sylvestre. Non qu'ils aient tort ou raison, mais plutot parce qu'ils laissent penser que leur opinion n'en est pas une. Ce qui me gâche le plaisir, et surtout ne me permet pas, d'un sens, de les contredire en réfléchissant un peu, en cherchant. D'ailleurs le Diplo est un journal bourré de références (souvent en ligne d'ailleurs) et en cela un très bon point d'entrée sur une problématique (ce qui n'est pas incompatible avec leur "orientation").

            Une dernière petite chose sur la Wikipedia. Je suis surpris de voir dans le Diplo une avant-garde "bobo"... Moi qui croyais que les bobos étaient d'affreux madelinistes qui s'ignorent :-) A part ca c'est assez bien vu. Sauf que la où certains voient de la malhonnetete intellectuelle, je vois de l'engagement (et parfois de la mauvaise foi) assumé et déclaré (ce qui nous chaneg un peu, je me répète).
            • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

              Posté par . Évalué à 1.

              Entre le Monde diplomatique et le journal de 20 heures j'ose croire qu'il existe une certaine alternative, plus consensuelle certes, mais qui a le mérite, selon moi, d'être plus objective, même si dans l'absolu il est impossible de l'être totalement.
              Je trouve dommage de ne se référer qu'à des sources clairement orientées, j'ai toujours trouvé que cela nuisait grandement à l'objectivité des articles, que certaines omissions y étaient gênantes, certains éclairages appuyés dérangeant.
              Après libre à quiconque de lire cette presse, mais de là à déclarer que c'est la seule à faire du vrai journalisme, franchement, là, j'ai un peu de mal
              • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                Posté par . Évalué à 1.

                Entre le Monde diplomatique et le journal de 20 heures j'ose croire qu'il existe une certaine alternative, plus consensuelle certes, mais qui a le mérite, selon moi, d'être plus objective

                Euh... et tu penses à quelque chose de précis, ou tu le crois seulement, comme on croit en dieu ?

                ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

            • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

              Posté par . Évalué à 3.

              « Toute présentation d'information est subjective, ne serait-ce que par le choix des sujets.»
              Jusque là, je suis d'accord :-)

              « Le Monde, ou le Figaro, ou Libé, restent des journaux d'opinion. Ce qui n'est pas du tout un problème d'ailleurs.»
              Tout à fait d'accord.

              « Qu'ils se targuent pour certains de ne plus en être est problématique. »
              En fait je pense que tout vient de la définition de "journal d'opinion" et "journal objectif" .

              Dans mes souvenirs (mais il faudrait vérifier dans un dictionnaire - que je n'ai pas à portée de main, malheureusement), un journal d'opinion se déclare clairement "à droite", "à gauche", "au centre", ou même est un organe de communication pour un parti (par ex l'Huma pour le PCF).
              Par opposition, un journal "objectif" serait donc un journal qui tenterait de donner une information la moins biaisée possible - tout en ayant quand même une opinion, évidemment.
              Vous savez quoi ? Le Monde est un journal objectif. Pas parce qu'il est totalement dénué d'opinion (c'est même un journal très moralisateur à ses heures), mais parce que sur de "gros" sujets, il ouvre ses colonnes à plusieurs rédacteurs de différents courants politiques, et qu'en règle générale, il ouvre ses colonnes à divers rédacteurs tout court.
              Pour ce que j'ai pu lire au-dessus concernant la consommation d'information "sur le pouce", il faudra me dire comment vous faites, parce qu'un journal du type le monde ou le figaro ne se lit pas en 1h (Libé si, en allant vite :p).

              Autant je trouve que Libé et le Figaro sont directement "en opposition" (car affichant clairement une vision politique marquée), autant je trouve qu'un journal comme le Monde, même s'il est lui aussi orienté politiquement, est quand même bien plus objectif et pas si biasé que ça. Il donne une information, essaie de la mettre en forme sans trop intégrer d'opinion dedans, et je trouve ça bien.
              • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                Posté par . Évalué à 2.

                "Le Monde est un journal objectif ... mais parce que sur de "gros" sujets, il ouvre ses colonnes à plusieurs rédacteurs de différents courants politiques, et qu'en règle générale, il ouvre ses colonnes à divers rédacteurs tout court."

                C'est completement faux, il suffit de voire la desinformation et les manipulations du journal "Le Monde" sur la crise Rwandaise. Le Monde sur ce coup la c'était pratiquement le journal de la DGSE. (cf le Livre Le Monde un contre pouvoir ? de JP Gouteux)
                • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  J'aime assez une phrase d'un de mes anciens profs de maths : "C'est vrai en règle général, mais souvent faux en particulier" ... :-)

                  Le Monde n'échappe pas aux pressions. Le Monde Diplomatique non plus.

                  De même qu'à ma connaissance, pas un journal n'a ouvert ses colonnes pour parler de Mazarine, parce que Mittérand avait muselé tous les journalistes.
                  • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                    Posté par . Évalué à 4.

                    De même qu'à ma connaissance, pas un journal n'a ouvert ses colonnes pour parler de Mazarine, parce que Mittérand avait muselé tous les journalistes.

                    Il y a heureusement en France, tout n'est pas négatif, un code de déontologie journalistique qui proscrit l'utilisation de la vie privée de ceux des politiques qui ne veulent pas l'étaler.

                    Chirac a peut-être des maîtresses. On n"en sait rien et c'est très bien comme ça.

                    On sait qu'André Labarrère et Bertrand Delanoë sont homosexuels parce qu'ils ont décidé eux-même de rendre cela public. Aucun journaliste ne vient cependant glaner de détails précis sur leur vie privée parce qu'elle est, justement, privée.

                    Mitterrand a eu une fille hors mariage, Mazarine. Pour beaucoup c'était un secret de Polichinelle, sauf pour un personnage particulièrement douteux, qui se prenait pour un écrivain, et pas n'importe lequel, Victor Hugo ! et pour un journaliste, et qui n'était ni l'un ni l'autre : Jean-Edern Hallier. A lier il l'était, fou, et en particulier mythomane. Il avait entre autres inventé et mis en scène son propre enlèvement et dû à la mansuétude de la police et de la justice de ne pas avoir eu de vraiment gros ennuis. Vers la fin il a prétendu être devenu aveugle et est donc mort tout naturellement d'un acident de vélo...

                    Mazarine Pingeot a, un peu, profité de sont exposition méditique après la mort de son père pour faire sa promotion personnelle, mais ça n'a pas bouleversé la vie politique française.

                    En somme je te reproche d'attaquer la presse sur un des rares points où elle n'est pas attaquable.
                    • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                      Posté par . Évalué à -9.

                      Tous les jours on meurt en faisant du vélo dans un bois aprés avoir recu des menace de mort de la part des Services secrets sur ordre de Mitterand. Il n'y a rien à voir, vive la déontologie journalistique ! Chut !


                      "Mitterrand a eu une fille hors mariage, Mazarine. Pour beaucoup c'était un secret de Polichinelle"

                      Ah ? Je suis certains moi que ca aurai beaucoups interessé les contribuable de savoir qu'ils payaient des impôt pour entretenir l'éducation ultra luxieuse de la batarde du Président (Elle même n'est pas en cause, mais pourquoi ne pas appeler un chat un chat ? ). On aurai aussi pu admirer le formidable combat pour l'Egalité de Mitt, qui convoquat le proviseur de l'un des meilleurs lycée de France à l'Elysé pour y faire incrire d'office sa fifille..
                      Moi en tout cas, ca m'aurai interessé.


                      "On sait qu'André Labarrère et Bertrand Delanoë sont homosexuels parce qu'ils ont décidé eux-même de rendre cela public. "

                      Justement, Delanoë subventionne à mort les organisations homosexuels. D'ou l'on voit que la vie privé A une influence plus que certaine sur la conduite des affaire public. Dés lors les citoyens sont en droit de la connaitre.
                      • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Le contenu de ton site personnel est contredit par le ton de ta réponse ci-dessus. Rien que "la batarde du président" vaut son poids de pestilence. Pour le reste je ne me sens pas tenu de répondre à un tel flot, même si ce n'est qu'un mince filet, d'ordures.
                        • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                          Posté par . Évalué à -5.

                          Je ne vois pas pourquoi je devrai m'applatir devant cette fille alors qu'on ma forcé à lui payer des lecons de cheval au lieu d'aider les pauvres.

                          Quand à ton absence de réponse, qui est un aveu, elle prouve bien que tu fais parti du systéme.
                        • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                          Posté par . Évalué à 4.


                          Le contenu de ton site personnel est contredit par le ton de ta réponse ci-dessus.


                          Je t'engage a le lire d'un peu plus près. C'est le type même de site faux-nez (on pourrait dire pastiche si ca avait le début du commencemment d'un semblant d'humour -même involontaire-...).
                          Bref le genre de saloperie (désolé) qui est en phase complête avec sa réponse.
                          • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                            Posté par . Évalué à 1.

                            peut etre mais ils dit quand meme des chose interessantes: abus de pouvoir de la part de miterrand pour faire inscrire d'office sa fille; detournement de fond public (je sais pas si c'est vrai ou pas) etc...
                            Est ce quelquechose que les "journalistes" autres que ceux des tabloids ne doivent pas traiter sous pretexte que cela fait partie de la vie privee de miterrand?

                            je pense que tous le monde aurait aime que les frais ne soit pas a la charge de l'etat si toutefois, c'est effectivemnt le cas :)

                            En ce qui concerne les journalistes , certains font tres bien leurs boulots; les journalistes francais sont tres reconnus en dehors de france , mais bizarreemnt en france ils s'autocensurent , quand ils ne changent pas simplement la realite (ie faite le test sur un article "general" qui se veut un peu technique et qui parle d'un sujet que vous connaissez bien, il y a peu pres une chance sur deux pour qu'il finisse par raconter des idioties ou soit completement partis pris (pas un peu mais completement). Je parle pas de la vulgarisation scientifique mais bien des articles du style "comment s'effectue le placement des enfants" )

                            Pour terminer : le boulot d'un journaliste est d'informer , pas de garder ce qu'il sait pour lui. ... du moment que ca peux interesser une partie de la population (je ne parle pas des scandales :))
                  • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Le probléme du Monde est plus grâve. Ce n'est pas qu'il subbit des pressions, c'est qu'il en exerce dans son propre interet.

                    Un exemple du livre qui me revient est quand l"autre" va voir un juge qui instruit un dossier sensible et lui demande de lui communiquer le dossier en échange d'articles élogieux sur son travail (!). Le juge refuse (c'est la Loi) =>campagne de dénigrement systématique sur la qualité du travail du juge dans le Monde.
            • [^] # Manipulation à 13 h

              Posté par . Évalué à 10.

              Par exemple, si ca se trouve (on ne sait jamais) le 13h de TF1 est super-objectif lorsqu'il parle du dernier artisan tapeur de pomme. Cela étant en parler plutot que de parler du conflit frontalier entre l'Australie et le Timor-Oriental (dernier Diplo) c'est un choix, et ce choix est subjectif (dans les deux cas).

              C'est vrai qu'il y a la question du choix. Par exemple le 13h de TF1 est le journal télévisé qui a fait l'information la plus brève sur la mise en examen d'Alain Juppé.
              Mais il n'y a pas que la question du choix, en ce qui concerne le 13 h de TF1.

              Prenons l'exemple du changement de statut d'EDF. Le 13 h l'a traité en publiant un sondage comme quoi la majorité des gens était pour la libéralisation du marché de l'électricité et à la question suivante qui était "Qu'en attendez-vous ?", la majorité avait mis en premier "une baisse des prix". C'est un tour de force où ils ont réussi :
              - à faire l'amalgame entre la libéralisation du marché de l'électricité et le changement de statut d'EDF, alors que ce dernier n'était ni obligatoire pour la première, ni même imposé par l'Europe;
              - à faire un sondage qui donne à croire que les gens étaient pour la privatisation d'EDF alors que les sondages où cette question a été posée textuellement (et sans la deuxième question tendancieuse en dessous pour orienter la première) donnaient la tendance inverse;
              - à faire croire que cela s'accompagnerait d'une baisse du prix de l'électricité alors qu'il suffisait d'accéder à de véritables informations pour savoir que, dans les pays où cela s'était fait, il y avait eu au mieux une stagnation des tarifs, mais le plus souvent une augmentation des tarifs pour les particuliers, ou que le président d'EDF s"était engagé à "limiter la hausse à 10%".
              Résultat : quand le changement de statut a eu lieu, l'augmentation prévisible des tarifs pour les particuliers est arrivée dès les jours qui suivaient et le 13 h de TF1 l'a annoncée comme une fatalité, en passant rapidement dessus pour que les spectateurs n'aient pas le temps de se rappeler qu'ils avaient laissé entendre l'inverse... mais entre les deux, ils ont aidé leurs amis du gouvernement en diminuant la protestation.

              Un autre exemple dernièrement : concernant les élections américaines, ils ont mentionné qu'un des principaux critères pour les électeurs serait la lutte contre le terrorisme et ont embrayé dans la phrase suivante sur la guerre en Irak, laissant ainsi entendre que cela en faisait partie, mais sans le dire ouvertement, pour qu'on ne puisse pas les taxer de mensonge. C'est le genre de manipulation par lequel avait commencé le gouvernement américain, avant de mentir carrément, puis d'avoir dû le reconnaître, mais seulement une fois le pays occupé et les armes de destruction massive toujours absentes...
              Eh bien TF1 en est encore là et roule même pour les intérêts américains avant ceux de notre gouvernement de droite... à moins qu'elle ne roule surtout pour Sarkozy, le présidentiable à même de défendre le mieux les intérêts privés de ceux qui possèdent la chaîne...

              Non, à ce stade-là, ce n'est même plus du choix de l'information, c'est un cours magistral de manipulation par l'information.

              Et franchement dans la déferlante molle d'info "sympa" je prefere largement ne pas etre d'accord avec le Diplo et me forcer a reflechir que d'ingurgiter du journal de 20h, voire du Jean-Marc Sylvestre. Non qu'ils aient tort ou raison, mais plutot parce qu'ils laissent penser que leur opinion n'en est pas une.

              Je suis entièrement d'accord avec toi. Je préfère nettement un journal d'opinion qui s'assume, fût-il d'opinions contraires aux miennes, à un journal qui, tout en prétendant délivrer des informations objectives, assure la manipulation la plus poussée.

              Notons par ailleurs que par son format et par son rythme, la télévision est le format qui permet le mieux la manipulation, comme Ray Bradbury le pressentait dès 1953, dans Fanrenheit 451 : Le téléviseur est "réel". Il est là, il a de la dimension. Il vous dit quoi penser, vous le hurle à la figure. Il doit avoir raison, tant il paraît avoir raison. Il vous précipite si vite vers ses propres conclusions que votre esprit n'a pas le temps de se récrier : "Quelle iodiotie !".

              ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

              • [^] # Re: Manipulation à 13 h

                Posté par . Évalué à 1.

                La pluspart ds gens ne sont pas si bête et savent faire la part des choses quelque soit le journaliste ou la chaine -sauf peut être les jeunes.

                Le probléme surtout, c'est que l'étranger n'interesse pas du tout les français. Ce manque de curiosité de notre peuple me laisse perplexe. Surtout à une époque de redistribution des rôles.
                • [^] # Re: Manipulation à 13 h

                  Posté par . Évalué à 2.

                  En le comparant a qui ? Les pays se sentent tous le nombril du monde, mais la France est quand meme assez ouverte vers l'exterieur par rapport a d'autres pays.
                  • [^] # Re: Manipulation à 13 h

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Je ne trouve pas. Le monde Anglo-saxon -peut être du fait de son étendue géographique, ou de ses interets- me semble plus ouvert.
              • [^] # Re: Manipulation à 13 h

                Posté par . Évalué à 1.

                Faut dire qu'EDF on leur à soigné leur image au petits oignons :
                "Bonjour paresse : De l'art et la nécessité d'en faire le moins possible en entreprise".

                Sans compter qu'un autre scandale se profil "EDF : Un scandale français.

                Depuis quelques mois, la justice enquête sur les étranges pratiques financières du comité d'entreprise le plus riche de France. Syndicats, politiques, hauts fonctionnaires et dirigeants devront rendre des comptes. Preuves à l'appui, les auteurs démontent les rouages de cette machine de guerre financière et retracent comment, au fil des ans, le comité d'entreprise d'EDF serait devenu une source de financement de la CGT et du Parti communiste. Ce système a fait son lit sur un terrain bien particulier : celui du service public à la française, sa grandeur mais aussi ses réseaux, ses privilèges et son opacité. Ou quand le politique prime sur l'économique. Un document explosif qui paraît à l'heure où EDF affronte une période clef de son histoire. "

                Bref, ca sent le sapin..
                • [^] # [HS] Re: Manipulation à 13 h

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Bonjour paresse : De l'art et la nécessité d'en faire le moins possible en entreprise

                  J'ai lu ce livre, et si je peux me permettre, c'est de la merde (et je pèse mes mots). Aucune idée nouvelle, que des reprises moins bonnes que l'original, alternée avec des lieux communs, le tout mal rédigé, mal organisé, par une personne qui visiblement ne s'attendait pas à avoir du succès vu que souvent on a l'impression qu'elle s'adresse à son cercle d'ami.

                  Et, grosse deception : absolument aucune recette révolutionnaire pour mieux paresser au boulot. Que des trucs qu'on a tous appris à faire dès le lycée.

                  Franchement, ce n'est pas le sujet du bouquin qui est un scandale, c'est le tapage autour de ce bouquin qui est un scandale.

                  Désolé, ça soulage, je n'aime pas me faire enfler de 10euros à cause d'un tapage médiatique sur lequel je n'ai pas pris assez de recul.
                  • [^] # Re: [HS] Re: Manipulation à 13 h

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Me voila rassuré...
                    J'hésitais a lire la chose (le grrrrand frisson, de la nouvauté tout ca...) et les premiers échos de lecteurs que je connais étaient tous assez proche de ce que tu décris.
                    D'ou question : pourquoi blablater autant sur ce bouqin a la télé ??? (certains pourraient y voir une manip, j'y vois de la paresse intelectuelle... les fonctionnaires sont des faineants, c'est vendeur coco...).
                    • [^] # Re: [HS] Re: Manipulation à 13 h

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tout proviens du fait que la direction d'EDF a convoqué l'auteur pour lui faire la leçon, et que ce fait a été rapporté par le monde. Partant de là tout le monde s'est mis à en parler sans l'avoir lu. Simple. Habituel.
                • [^] # Re: Manipulation à 13 h

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Bref, ca sent le sapin..

                  ça, c'est parce que c'est bientôt noël !

                  ---> []
          • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

            Posté par . Évalué à 5.

            L'information venant de journaux d'opinion, pour ma part, j'ai toujours trouvé que c'était clairement reconnaître que ses lecteurs étaient incapables de se faire une opinion par eux-mêmes, au point qu'il fallait leur écrire ce qu'ils devaient penser.

            C'est amusant, cette remarque, venant d'un lecteur de linuxfr...
        • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

          Posté par . Évalué à 0.

          c'est exactement mon opinion . idem pour la "Critique de la ligne éditoriale" .

          alors pourquoi on me moinse ? les gens sont mechants :-)
      • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

        Posté par . Évalué à 2.

        ce que j'adore sur ce site, c'est qu'a la moindre news, tu peux etre sur que dans les 2 premiers fils de commentaires tu vas avoir un "ouais, mais ca pue c'est pas libre" ou un "ouais mais ca sux, c'est des vendus" ou encore un "ouais mais ca sux, xxx te fais la meme chose depuis longtemps"

        kra qui rigole bien depuis quelques jours en lisant les commentaires.

        faites vous plaiz' sur le moinssage si ca vous fait bander..
        • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          l'inutilisage, voyons, tu n'es pas à jour..
        • [^] # Re: Oui, mais il y a un gros problème ...

          Posté par . Évalué à 5.

          On peut toujours condamner un certain parti pris éventuel ou une orientation du journal qui ne conviendra pas à tous et faire de longues logorrhées là-dessus...
          Il me semble que l'essentiel ici est que ce cédérom soit accessible sous Linux ce qui est un pas de plus dans le support de cet OS après l'encyclopédie Hachette.
          Nombre de gens sont réfractaires à la migration à cause du manque de logiciels supportés à moins d'être un expert des fichiers de conf. de wine.
          L'existence de ce type de cédéroms sous Linux va permettre en tout cas dans certaines médiathèques de faire migrer des postes, en tout cas dans la nôtre et j'applaudis des deux mains...
  • # pas libre mais plein de libre

    Posté par . Évalué à 4.

    Les archives et le multilinguisme ont été réalisés sous SPIP et l'interface de consultation s'appuie sur un logiciel dérivé de Mozilla.
    • [^] # Re: pas libre mais plein de libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Comme l'interface de l'Encyclopédie Hachette, il me semble (au moins pour l'interface).

      Il est fort, ce Mozilla.
      • [^] # Re: pas libre mais plein de libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Comme l'interface de l'Encyclopédie Hachette, il me semble (au moins pour l'interface).

        Pour le monde diplomatique, il s'agit si j'ai bien compris d'un ensemble de page web d'un coté et d'un navigateur de l'autre débarrassé de tout ce qui n'est pas necessaire pour une navigation offline.

        pour l'encyclopedie hachette, cela va plus loin que ça puisque ce n'est pas qu'un navigateur, il y a aussi un moteur de recherche, une interface utilisateur beaucoup plus poussée et une intégration plus forte des documents dans le logiciel (je crois qu'il doit y avoir une sorte de base de donnée..) etc... Si j'ai bien compris, les documents ne sont pas que de simples page web dans l'encyclo.

        Pour le monde diplomatique, si (puisqu'il y a spip derriere).
        • [^] # Re: pas libre mais plein de libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Hé ben non.

          Le monde Diplomatique = L'Encyclopédie Hachette
          au sens technique du terme.

          SPIP a été utilisé pour le rendu uniquement. Ensuite, on a extrait les données du SPIP et le reste du soft ressemble beaucoup à celui utilisé pour l'Encyclopédie Hachette...
      • [^] # Re: pas libre mais plein de libre

        Posté par . Évalué à 1.

        Quel est ce logiciel dérivé de Mozilla ?

        Spip de necessite t il pas un serveur pour tourner ?

        J'aimerais en savoir un peu plus sur comment osnt réalisés ces cdroms.
  • # Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    http://www.confidentiel.net/article.php3?id_article=176(...)

    Le diplo n'est pas mieux que les autres, ...

    Par exemple, personne ne se demande comment fait ce journal pour être traduit en tant de langue et vendu dans tant de pays ? Existe-t-il réellement un lectorat étranger si nombreux et si attaché à ce petit journal ? ou bien est-ce simplement l'organe de diffusion officiel de la diplomatie française ? ...

    Une autonomie "visible" dans la presse française ? désolé, je n'y crois pas ...
    • [^] # Re: Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

      Posté par . Évalué à 2.

      Belle exemple de propagation d'une rumeur en se basant sur rien du tout...
      • [^] # Re: Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        ok, quitte à se faire moinsser, on continue :

        -------------------
        Ignacio Ramonet, se fait recevoir par Fidel Castro qui interrompt la publication du seul journal de l'île (sous contrôle castriste, bien sûr) pour consacrer de longues pages au livre de Ramonet.

        "Ramonet et Castro, même combat

        Ignacio Ramonet, patron du Monde diplomatique, a donné sa caution au régime totalitaire castriste, il y a quelques jours, lors de la 11e Foire du livre de La Havane à laquelle il était invité d'honneur.
        Siégeant fièrement pendant plus de quatre heures aux côtés de Fidel Castro dans une enceinte faisant partie d'une citadelle naguère utilisée comme prison, Ramonet a longuement discouru sur ce qu'est un «délicieux despotisme» - deux termes que, naïvement, le commun des mortels croyait mutuellement exclusifs. Et ce, dans un État qui tient toujours derrière les barreaux quelques centaines de criminels d'opinion!
        Cette prestation du prestigieux journaliste a été qualifiée d'«infamie» et de «honte» par le président de Reporters sans frontières, Robert Ménard. Mais elle a été fort prisée par le dernier dictateur pur et dur de l'Amérique latine. Lequel a derechef ordonné de multiplier par dix le tirage local d'un ouvrage de son laudateur, Les Propagandes silencieuses (!).
        Certes, la crédibilité de Ramonet et du Monde diplomatique peut difficilement être touchée puisqu'elle est depuis longtemps au plus bas, même dans les cafés branchés de la Rive gauche parisienne - le Monde diplodocus, raille-t-on là-bas...
        Mais c'est à la crédibilité du métier qu'on songe avec douleur.

        Mario Roy, 1er mars 2002
        Cyberpresse.ca

        -------------------
        Ensuite, soyons objectif et équilibré, la réponse du berger à la bergère :
        Anticastrisme primaire :
        http://www.monde-diplomatique.fr/2002/04/RAMONET/16339(...)
        Lancée par quelques médias parisiens, une campagne a été déclenchée autour de la question : fallait-il participer au Salon du livre de La Havane dont le pays invité, cette année, était la France ? Cette participation, ont soutenu certains, reviendrait à cautionner le régime cubain. Mais le boycottage du Salon n'aurait-il pas conduit, en revanche, à renforcer le blocus de l'île ? Et à rallier, de fait, les thèses les plus hostiles à une transition intérieure tranquille et à une normalisation des relations avec Cuba ?
        (... ...)
        Malgré ce contexte de guerre larvée, ce petit pays, attaché à sa souveraineté, a obtenu des résultats en matière de développement humain tout à fait exceptionnels : abolition du racisme, émancipation de la femme, éradication de l’analphabétisme, réduction drastique de la mortalité infantile, élévation du niveau culturel général...
        (... ...)

        -------------------
        Et enfin, un peu de lecture pour l'occasion, la vision d'un acteur du terrain :
        http://www.cubantrip.com/rivero/liberte.php(...)
        Un texte passionnant écrit par Raúl Rivero en avril 2002, un témoignage sur son travail en tant que directeur de l'agence Cuba Press.

        (... ...)
        Nous sommes diabolisés par les autorités, nous sommes illégaux et nous travaillons à la marge d'un pays pauvre, comdamnés à vivre en zone obscure. Ces circonstances exigent une grande lucidité. La onzième Foire internationale du livre de la Havane, consacrée à l' écrivain Miguel Barnet et à la France, s'est tenue il y a peu de temps. Cette manifestation s'est déroulée dans l' enceinte de la forteresse coloniale où le poète Juan Clemente Zenea a été fusillé. Plus récemment, les écrivains Jorge Vals et Ernesto Diaz y ont été détenus. J'ai boycotté cette manifestation pour tbutes ces raisons. Pourtant, il était essentiel que des libraires, des éditeurs et desjournalistes français découvrent la réalité cubaine et les vides laissés par nos grands auteurs créoles qui vivent dans le délit d'avoir été obligés de s'exiler.

        Un grand expert* « des médias de masse » est arrivé avec un oeil clinique sur toute la presse capitaliste, mais d'un aveuglement total sur les joumaux officiels qu'il a couverts d'éloges là où on attendait de sa part une information objective sur notre réalité. (... ...)
        • [^] # Re: Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Certes, la crédibilité de Ramonet et du Monde diplomatique peut difficilement être touchée puisqu'elle est depuis longtemps au plus bas, même dans les cafés branchés de la Rive gauche parisienne - le Monde diplodocus, raille-t-on là-bas... Gasp!!! Il adore ce journal...

          Un grand expert* « des médias de masse » est arrivé avec un oeil clinique sur toute la presse capitaliste, mais d'un aveuglement total sur les joumaux officiels qu'il a couverts d'éloges là où on attendait de sa part une information objective sur notre réalité. (... ...)

          Pardon mais pourrait tu m'indiquer dans quelle phrase Ramonet "couvre-t-il d'éloge" les journaux officiels?
          • [^] # Re: Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je ne sais pas quand M. Ramonet a couvert d'éloge les journaux officiels, je sais seulement que le journal officiel local a été interrompu et retardé pour mettre à disposition les presses pour ce monsieur Ramonet.

            La phrase que tu cites, quand à elle, vient de Raul Rivero, qui est un journaliste cubain exerçant actuellement le dur métier de prisonnier politique, parfois aussi appelé "prophète en son pays". Je considère donc cette information comme "de première main".
            • [^] # Re: Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

              Posté par . Évalué à 7.

              Raul Rivero, qui est un journaliste cubain exerçant actuellement le dur métier de prisonnier politique

              Si tu considères une condamnation pour collaboration avec une puissance étrangère dans le but de déstabiliser le pays comme étant une condamnation politique, alors oui c'est un prisonnier politique. Je te renvoie à un article du site que tu as précedemment cité : http://www.confidentiel.net/article.php3?id_article=285&artsuit(...)

              Concernant l'attitude de Robert Ménard et Reporters sans frontières (ou comment se créer une image de chevalier blanc en prennant un nom similaire à celui d'une ONG très respectable) face à Cuba, un article très instructif (le reste du site l'est également) : http://risal.collectifs.net/article.php3?id_article=1037(...)

              Maintenant je ne vois pas très bien ce que tu cherches à montrer avec ce post sur Cuba. Ignacio Ramonet est effectivement considéré comme favorable à Fidel Castro et Hugo Chavez, ou devrais-je plutôt dire qu'il n'a pas succombé à la désinformation ambiante concernant ces pays. Il est vrai qu'on peut toujours discréditer n'importe quelle source d'information en l'accusant de parti pris et à moins d'être un témoin direct, on a aucune garantie quant à la véracité des faits rapportés. Il est donc très important de garder à l'esprit les intérêts que peuvent avoir les médias dans le traitement de l'information (par exemple, l'implication du complexe militaro-industriel dans le capital des groupes de presse n'est pas innocent) et toujours se dire que le monde n'est pas aussi simple que certains "vendeurs de temps de cerveau humain disponible" voudraient nous le faire croire.
              • [^] # Re: Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Il faut faire attention a ne pas mettre Castro a Cuba et Chavez au Venezuala dans le meme panier trop rapidement : Castro est bel et bien un dictateur, Chavez est un president elu (certes ex putshiste repenti) qui a de plus survecu a un putsh (histoire impressionnante d'ailleurs) et sa legitimite a ete recemment confirme en gagnant haut la main un referendum revocatoire sous l'oeil d'observateurs internationaux. Chavez peut ne pas plaire (vu de France c'est ... special), mais il ne peut pas etre pire que son opposition (je suis alle a quelques conferences et cherche un peu le sujet, c'est grave je vous assure).

                Pour revenir a RSF, leur traitement de l'actualite Venezuelienne a malheureusement ete en dessous de tout, ca discredite vraiment leur action et leur jugement, au moins pour l'amerique centrale et du sud.

                Laurent
          • [^] # Re: Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

            Posté par . Évalué à 3.

            Gasp!!! Il adore ce journal...

            Voudrais tu insinuer que ses arguments sont sujets à caution puiqu'il a une opinion orientée concernant le sujet qu'il traite ? hmmm ?
    • [^] # Re: Pas mieux que les autres, mais rassurons-nous, pas pire ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour continuer (un peu) sur le même sujet...

      http://www.legraindesable.com/html/ignacio_ramonet.htm(...)
  • # Et Linuxfr ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Cela tombe très bien parce que cette idée me trottait dans la tête depuis plusieurs semaines et j'avais justement l'intention d'en faire un journal aujourd'hui !

    Serait-il envisageable d'archiver de la même façon le contenu de Linuxfr ? J'accède régulièrement aux anciennes news du site, heureusement toujours accessibles même s'il faut quelque malheureuses secondes pour les retrouver.

    Cela vaudrait le coup d'immortaliser le tout sur CDs ou sur DVD, à prix modique, pour la postérité.
    • [^] # Re: Et Linuxfr ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Loin de moi l'idée de lancer un troll sur la qualité des dépêches de DLFP, mais je n'en vois pas trop l'intérêt.

      Beaucoup de dépêches se périment rapidement. Entre nous, qu'est-ce qu'on en a à faire maintenant de la sortie de la Beta 2 de la Mandrake 8.1, du 5ème first de 2002 du Lug de Trifouillis les oies, de la 42ème rumeur du passage de Pikacoin 10 en GPL ou de la 18703ème modification du système de modération ? Je ne parle des dépêches de 5 lignes, ou à moitié trollesques (les modérateurs n'ont pas toujours été aussi regardants que maintenant :) ).

      Faire un CD serait valable si la plupart des dépêches étaient des articles de fond (si c'est pour dater les releases, autant faire une chronologie), et ce n'est clairement pas le cas. Après, que l'on fasse le tri parmi les milliers news parues pour garder celles qui vaillent la peine de passer à la postérité, pourquoi pas, mais ça fait un sacré boulot.

      A moins que tu veuilles un archivage des plus beaux trolls postés dans les commentaires :)

      PS : Httrack ?
      • [^] # Re: Et Linuxfr ?

        Posté par . Évalué à 2.

        A moins que tu veuilles un archivage des plus beaux trolls postés dans les commentaires :)

        Pas seulement les trolls, je pensais à archiver toute la base, soit l'intégralité de la participation des utilisateurs, en effaçant simplement les données « internes » confidentielles ...
        • [^] # Re: Et Linuxfr ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Je dis peut-être une connerie, mais est-ce que ça ne poserait pas un problème de droit d'auteur: Les auteurs des dépêches et les auteurs de commentaires ont implicitement accepté que leur prose soit diffusée via le web, mais est-ce que cet accord implicite est valable pour un autre support, comme un cédérom, encore plus si ce CD est payant?

          J'avoue n'avoir aucune idée de la réponse...
          • [^] # Re: Et Linuxfr ?

            Posté par . Évalué à 6.

            Pour les commentaires :

            "les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables."

            A partir de là, on peut supposer que DLFP n'en pas la propriété ni le droit de les diffuser n'importe où sans l'accord explicite ou implicite (prévenir dans le formulaire de saisie AVANT qu'il soit posté) de l'auteur.

            Pour les news c'est une autre histoire, surtout qu'elles sont souvent remaniées avant diffusion.
      • [^] # Re: Et Linuxfr ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Bien sûr, les infos sont vite périmées, il y a une bonne raison à cela, c'est que l'informatique (libre surtout) évolue très rapidement.
        Mais ces archives doivent être conservées car elles appartiennent à l'Histoire. Oui, nous sommes tous des historiens et nous écrivons l'histoire de notre temps. Nous devons en être conscients.
        Ce n'est que dans 50 ans ou plus que ces archives seront exploitées et elles seront un inestimable trésor pour ceux qui les découvriront.

        Alors, oui, il faut créer ces archives sur CD-ROM et en envoyer un exemplaire à la bibliothèque nationale.
        • [^] # Re: Et Linuxfr ?

          Posté par . Évalué à 3.

          On est tous des acteurs de l'Histoire, mais de là à dire qu'on est tous des historiens...

          Sur le fait d'envoyer un exemplaire des archives à la BNF, je crois me souvenir avoir lu quelque part que la BNF avait prévu d'archivé toutes les publications faites sur le Web "français", quoi que cela puisse vouloir dire... je me demande où ça en est.
          • [^] # Re: Et Linuxfr ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Étant donné que la BNF arrive à perdre, voire à mettre au pilon, des ½uvres déposées en « dépôt légal »...

            (Un exemple ? « La Micro-Informatique » de Bruno Lussato et Bruno France-Lanord, 1974 : référencé mais « constaté absent ». C'est dommage pour le premier livre sur la micro-informatique (indisponible aussi chez l'éditeur).)
          • [^] # Re: Et Linuxfr ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            La BNF aura du mal à archiver des pages dynamiques. Par contre, il est très facile de faire de bonnes archives à partir d'une base de données.
            • [^] # Re: Et Linuxfr ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Ils ne pourront pas le faire avec un crawler, en tout cas. Mais ça pourraît être une bonne initiative s'ils se mettaient d'accord avec les sites web hébergés en France pour faire cet archivage, justement. Je rêve sûrement, car ça demanderait de la motivation et des gens pour le faire...
            • [^] # Re: Et Linuxfr ?

              Posté par . Évalué à 2.

              La BNF aura du mal à archiver des pages dynamiques.

              Pardon, je ne vois pas en quoi consiste cette impossibilité.
              Même si on ne peut pas capturer toutes les légères variations d'une page au fil du temps, le contenu principal de la page (texte d'un article par exemple) reste en général le même à long terme, il est susceptible d'archivage comme n'importe quel contenu HTML.

              L'intérêt du dépôt légal n'est pas d'archiver les micro-évolutions d'un site Web.
  • # Pourquoi un logiciel spécifique à la lecture?

    Posté par . Évalué à 2.

    J'éspere que les données sont accéssibles en dehors du logiciel de lecture sinon, c'est clairement de la volonté de contrôler les données.

    Je sens venir le fait que je ne puisse utiliser ce cdrom sur mon superbe linux/ppc.
  • # Pour ceux que ça intérrésse..

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    C'est un peu HS, mais enfin...

    Il y a de plus en plus de cd où, le contenant étant les moins intéréssant (comme ici) il existe un port pour Linux.

    On a offert à mon père un CD-rom avec des textes d'auteurs du moyen-âge. L'interface est réalisé sous QT, et le cd contient, comme ici, les binaires pour windows, mac et Linux et, pour ce dernier, les sources de la chose.

    Ce qui me semble un pas en avant, ce n'est pas tant que ces cd soient disponibles pour linux x86 (quid des autres systèmes et architecture?), mais que les éditeurs se rendent enfin compte que le contenant n'étant pas le plus importants, en diffuser les sources et/ou utiliser des logiciels libres permet à plus de personne d'avoir accès au contenu.

    En espérant que ce genre d'initiative ne soit pas un effet de mode....
  • # Licence et source...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    > l'interface de consultation s'appuie sur un logiciel dérivé de Mozilla.

    Si c'est le cas, quel est la licence de ce produit ? Le code source est-il accessible ?
  • # Le père Noël te remercie

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Ca faisait des années que je n'osais pas acheter de CD culturels à offrir à mes
    parents, échaudé par trop de mauvaises surprises sous Windows avec des
    interfaces lourdingues qui saturaient ou plantaient le système.
    Depuis quelques mois, je leur ai installé un portable avec Ubuntu, ce qui leur
    permet de découvrir le surf sur internet avec entthousiasme et de taper leurs
    textes sans avoir peur que l'ordi plante -- ce qui décongestionne leur hotline
    personnelle, càd moi.
    Je suis donc vraiment très content de pouvoir offrir à ma mère qui est prof
    d'histoire et lectrice occasionnelle du diplo ce CD.

    J'espère que d'autres éditeurs utiliseront cette formule qui leur permet de ne pas
    devoir inventer la roue et créer des interface à la mords moi le noeud, et se
    concentrer sur ce qu'on attend d'eux: des documents intéressants reliés par
    une base de donnée bien pensée.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.