Le principe de streaming est-il breveté?

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Benoît Sibaud.
Étiquettes :
0
3
août
2003
Presse
C'est ce que voudrait nous faire croire la société Acacia Media Technologies qui intente un procès contre 27 sites (principalement pornographiques) pour utilisation de ce principe. Le site du magazine Courrier International nous relate ces faits dans un article qui pourtant se veut rassurant quant à l'avenir du e-commerce.

Encore une fois la folie des brevets a frappé.

NdR : a priori, l'astuce serait surtout de jouer sur le fait que prendre un avocat pour se défendre coûte plus cher que de payer « à l'amiable ». Ça ne s'appelle pas de l'extorsion de fond légale ça ?
À quand un brevet sur le « clic bouton droit » ?

Aller plus loin

  • # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

    Posté par  . Évalué à 10.

    Mais cet argent frais dans les poches des innovateurs sera également un excellent moteur pour le développement de nouvelles méthodes. Et ce n’est pas plus mal.

    La conclusion du journaliste est d'une bêtise à faire pleurer. En plus il justifie le racket... Ce qui m'inquiète bien plus au final..

    # su
    # apt-get remove capitalism
    # Reading Package Lists... Done
    # Building Dependency Tree... Done
    # E: Couldn't find package capitalism

    ...ouf!
    • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

      Posté par  . Évalué à 10.

      apt-get remove hideo
      ...
      le capitalisme en lui même n'est pas dangereux, c'est ses #%*$# de #%$* qui abuse grave !
      Mais bon ... quand une personne a un mauvais fond ... il est pourrit en soit !
      qu'il fasse dans le capitalisme, dans le communisme, dans le ....etc... cela ne change guère.
      • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

        Posté par  . Évalué à 10.

        Communisme vs capitalisme.


        Ca change de vi vs emacs comme troll !!!
        • [^] # y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

          Posté par  . Évalué à 8.

          C'est un mensonge de laisser croire que le communisme est la seule alternative au capitalisme (comme si l'humanité ne sera plus jamais capable d'inventer de nouveaux systèmes...)
          y'a qu'à faire une recherche sur les opposants à la mondialisation du capitalisme pour voir que leur propositions sont souvent très diverses.

          pour ma part je vois bien le bénévolat libre http://free2.org/bl/(...) comme alternative

          mais je pense aussi que les réseaux p2p de confiance de type Waste pourraient être utilisés pour faire un commerce équitable traçable (chaque noeud est une chambre de compensation qui enregistre les transactions qui y transitent).

          Le principal problème du capitalisme et du communisme (car les fonctionnaires aussi aiment l'argent) est que l'argent n'a pas d'odeur, et que pour en obtenir on fait souvent des choses contraire à l'intéret général)
          • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

            Posté par  . Évalué à 1.

            pour ma part je vois bien le bénévolat libre http://free2.org/bl/(...(...)) comme alternative

            je ne crois pas en la bonté et la motivation désintéressée naturelle de l'homme

            quand on voit que c'est si facile de transformer des gens en monstres...
            • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

              Posté par  . Évalué à 2.


              "L'homme nait naturellement bon, c'est la société qui le corrompt"

              disait Rousseau je crois... Ca se débat.
              • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

                Posté par  . Évalué à 1.

                possible, mais de toute manière nous parlons ici d'un projet de société, donc ça n'est pas applicable...

                en ce qui me concerne je disais que la société peut transformer facilement certains de ses membres en monstres, ce qui ne contredit pas non plus la thèse du bon sauvage de Rousseau
                • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                  C'est bien de Jean-Jacques Rousseau. Le problème c'est que ce n'est pas prouvé et que son affirmation est beaucoup trop manichéenne pour être vraie.
                  C'est en partie sur cette phrase qu'est bâtie l'idéologie communiste.

                  Les logiciels libres montrent qu'il est possible de trouver une autre voie qui ne s'appuie sur aucun dogme. C'est une très grande nouveauté. J'essaierai de développer cette idée un de ces jours si ça intéresse quelqu'un.
                  • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

                    Posté par  . Évalué à 1.

                    Ça m'intéresse énormément (si tu as un peu de temps à y consacrer bien sûr !). Ce qui est passionnant dans le mouvement du libre, à mon sens, c'est que, pour la première fois peut-être, les « producteurs de richesses » ont les moyens culturels de réfléchir eux-mêmes à leur condition, au sens de leur travail, à son impact sur la société, etc. Bref, de mener une réflexion politique au sens premier du terme (l'art d'organiser la société).

                    Toutes ces choses étaient auparavant laissées à des théoriciens professionnels qui étaient nécessairement déconnectés de la réalité. Ou à des hommes de terrain qui ne disposaient peut-être pas des outils intellectuels (même si je suis persuadé qu'ils n'étaient pas moins intelligents que les autres) pour analyser la société dans sa globalité.
              • [^] # le bonheur est la meilleure des contreparties !

                Posté par  . Évalué à 2.

                faire du bénévolat simplement pour passer de bon moments avec d'autres, c'est très égoïste en fait !

                Car finalement le bonheur est la monnaie d'échange la plus intéressante:
                à quoi bon m'extenuer pour gagner beaucoup de fric, si ça me permet seulement d'acheter des objets dont je me lasse trop rapidement ?

                par contre si en échange de mes services on me donne du bon temps (avec de vrais morceaux bonheur à l'intéroeur), alors je suis partant tout de suite !
            • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

              Posté par  . Évalué à 4.

              Et à quelles motivations obéissent les hackers ?
              • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

                Posté par  . Évalué à 1.

                je ne dis pas que personne ne peut se faire à ce système, je dis juste qu'on ne pourrait pas à mon avisl'utiliser pour gérer la société toute entière, que le système ne serait pas viable
                • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

                  Posté par  . Évalué à 7.

                  Tout à fait d'accord. Je crois d'ailleurs que la tendance est plutôt à envisager l'accumulation d'expériences diverses plutôt qu'un système à vocation hégémonique, par nature totalitaire.

                  Parmi les pistes envisagées :

                  - SEL, Systèmes d’Echange Local, http://www.selidaire.org/pgacc.html(...)
                  - revenu d'existence http://www.monde-diplomatique.fr/1994/02/BRESSON/221(...)
                  - monnaie non thésaurisable http://www.globenet.org/transversales/generique/58/persp.html(...)
                  - gratuité totale ou partielle des services publics (transports en commun, mais aussi eau, électricité voire loyer http://cst.collectifs.net/(...))
                  - etc.

                  Le problème, c'est qu'actuellement, il n'y a qu'un système pour tous, qu'on le veuille ou non : le libéralisme sauvage.
                  • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

                    Posté par  . Évalué à 1.

                    le libéralisme sauvage.

                    Il ne faut pas exagérer non plus ! La France est pourris de loi pour controler un maximum les méfaits du libéralisme (qui a tendance à éliminer tout ce qui n'est pas assez compétitif). Les US sont plus libéral voir la russie, qui n'ont pas vraiment de système de sécurité social généralisé.

                    "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                    Le problème des SEL, c'est que c'est un travail qui échappe à l'impôt et que l'impôt est nécessaire. Faire des monnaies parallèles, c'est faire une économie parallèle et ça revient au même. Donc ce sont des systèmes qui ne peuvent être généralisés à grande échelle, car il faudrait mettre un impôt sur le SEL... et on revient à la gabelle, enfin au point de départ.
                    • [^] # Re: y'a plusieurs autres alternatives au capitalisme

                      Posté par  . Évalué à 2.

                      L'impôt est nécessaire, oui. Mais quand on voit l'absence quasi-totale de contrôle démocratique sur l'utilisation qui en est faite, ça donne envie d'y échapper.

                      Pour prendre un exemple qui aura beaucoup de succès ici ;-) qui ne s'étouffe de rage en pensant qu'il finance notre asservissement à Microsoft en payant ses impôts ? Personnellement, je préfererais financer des crêches, le réseau de transports en commun, la recherche sur les énergies renouvelables, etc.
      • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

        Posté par  . Évalué à 4.

        Le captialisme et le communisme sont aussi mauvais l'un que l'autre car ils ne sont pas capables d'empêcher ces #%*$# de #%$* de prendre les rênes du pouvoir. En revenche dans le monde des LL la vénalité et l'amour du pouvoir sont des handicaps, c'est pourquoi je crois en ce mouvement.
        • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Le problème est de mettre un système de régulation : les communistes le suprimant dès le départ, les régimes finissent toujours par devenir des dictatures. Les USA avaient un système de régulation de la puissance des entreprises ; la loi anti-trust. Elle ne fonctionne plus et le capitalisme américain va dans le mur.
      • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

        Posté par  . Évalué à 3.

        apt est ton ami 8)

        # su
        # apt-get install anarchy
        # Reading Package Lists... Done
        # Building Dependency Tree... Done
        # Sorry, anarchy is already the newest version.
        # 0 packages upgraded, 0 newly installed, 0 to remove and 0 not upgraded.

        % anarchy --help
        ----|Charte de fonctionnement du Village Alternatif, Anticapitaliste et Anti-Guerres (VAAAG)|--
        http://www.vaaag.org/article.php3?id_article=14(...)
        ----|RÉSISTER C'EST CRÉER|--
        http://www.vaaag.org/article.php3?id_article=48(...)
        ----|APPEL À UN VILLAGE ALTERNATIF, ANTICAPITALISTE ET ANTI-GUERRES|--
        http://www.vaaag.org/article.php3?id_article=4(...)
        http://www.vaaag.org/(...)
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchisme(...)
        http://www.federation-anarchiste.org/(...)
        • [^] # anarchism

          Posté par  . Évalué à 1.

          sympa, mais le paquet s'appelle anarchism et non anarchy

          la version testing a l'air plus riche que la version stable
          apt-get install anarchism/testing
    • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

      Posté par  . Évalué à -6.

      Sans le capitalisme tu ne pourrais surement pas dire cette grosse idiotie....
      j'espère que c'était juste un troll un peu maladroit...
      • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

        Posté par  . Évalué à 9.

        >Sans le capitalisme tu ne pourrais surement pas dire cette grosse idiotie....

        prouve-le.
        jusqu'à preuve du contraire les trois-quarts des gens ici postent avec des logiciels libres, sur un site communautaire qui tourne sur une plateforme libre.
        Or je ne crois pas que tu puisse dire que le logiciel libre soit un avatar du capitalisme.

        Capitalisme ça vient de capital non ? Or le capital, pour bien le soigner, le faire grossir, il faut faire du profit; et une source de profit juteuse, maintenant et dans les années qui viennent, c'est la propriété intellectuelle, les brevets et les rentes de situations qui en découlent; on parle ici de brevet donc le post d'Hideo a toute sa place ici; et il n'est pas si trollesque que ça, même plutôt marrant.

        Et puis tu sais quoi ? sans le développement d'organisme unicellulaires sur une planète paumée de la voie lactée tu serais pas là à débiter des lieux communs...
        (désolé, pas pu m'empêcher, --->[])
        • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

          Posté par  . Évalué à 7.

          C'est peut-etre un detail, mais je ne crois pas qu'il y ait encore d'ordinateur libre fonctionnel.
          Quand bien même FCPU serait fonctionnel, faudrait la carte mère, le produire, le distribuer, etc... et ca, benfaut bien le payer, faut bien que le transporteur ou le fabriquant paie les frais et mange le soir....
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Oui, mais, corrige-moi si je me trompe, ce qu'on paie avant tout dans une puce, c'est la conception, donc la partie immatérielle. À partir d'un certain niveau de production, les économies d'échelle jouent pleinement leur rôle et le coût de production s'effondre.
            • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

              Chez Danone, il y a une idée qui revient assez souvent quand il est question de yaourt et qui illustre bien le thread :
              La compatibilité analytique montre que l'intrant le plus important quantativement est le lait, qui représente pourtant une part négligeable du prix de revient du yahourt, si bien qu'on le néglige, le plus faible c'est les levures ou bactéries qu'on met dedans mais qui coûte plus cher.
              Ce qui coûte le plus cher, c'est la pub, qui argumente sur les bienfaits (placebo) des levures inutiles... Ce qui fait vivre les agriculteurs en contrat avec Danone, c'est le lait.
              Bon, ya des analogies, je sais pas qui est la crémière.
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  . Évalué à 3.

            tu confonds libre et gratuit je crains
            ce qui est matériel ne peut pas être gratuit à mon humble avis
            même si c'est libre, ce qui n'est pas incompatible
        • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

          Posté par  . Évalué à 7.

          Le capitalisme est un système adapté aux biens matériels. Tout comme le communisme version Lénine-Staline ou Trotsky d'ailleurs.

          Nous passons à une économie de l'immatériel, il est logique de changer de système. Mais ceux qui profitent du système actuel n'accepteront pas de voir leur domination remise en cause. D'où le recours à la peur (chômage, attentats, maladies, etc.) pour imposer le statu quo.
        • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

          Posté par  . Évalué à 0.

          > Or je ne crois pas que tu puisse dire que le logiciel libre soit un avatar du capitalisme.


          Moi, je considère au contraire que linux est un pur, voire caricatural produit du capitalisme.

          On est au début des années 90, le système MS-Windows a le quasi monopole des logiciels grand public, est bugé, propriétaire, etc... Beaucoup de monde en a marre. Sur le marché des logiciels, il y a donc une place pour un autre produit, qui répond aux attentes des consommateurs : linux, qui est libre, stable, gratuit, etc... L'exact et absolu opposé de Windows, i.e. le côté caricatural dont je parle ci-dessus.

          Et c'est le capitalisme, et sa liberté d'entreprendre, qui ont permis ça : quand le produit actuel ne staisfait pas/plus, il est remplacé par quelque chose qui répond mieux aux attentes des consommateurs. Il y avait de la place sur le marché des logiciels, Linux s'y est mis.
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Selon le même raisonnement, on doit considèrer que la Révolution française est le pur produit de la monarchie absolue. Ce que je pense,en un sens.
            • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

              Posté par  . Évalué à 1.

              En quelque sorte, oui ; même si - tu seras d'accord avec moi - il est délicat de comparer les deux problèmes.

              Tu écris, quelques postes plus haut, que Nous passons à une économie de l'immatériel. Je ne suis pas d'accord.

              Pour moi, le logiciel n'est pas réellement immatériel. C'est un produit comme un autre. Il existe bel et bien. Quand j'utilise un ordi, je le vois.

              Le changement pour les logiciels, c'est que c'est essentiellement le savoir/travail pour créer le produit qui coûte, et plus la matière première (un CD ne coûte rien).

              Mais dans le fond, ça reste un produit comme un autre.

              Forcément, il faut un temps pour réaliser et admettre ça. Mais si on l'admet (ce qui n'est pas obligatoire, je le conçois), il n'y a pas de raison que ce qui s'applique pour les autres produits ne s'applique pas pour les logiciels.
              • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                Posté par  . Évalué à 5.

                Il y a quand même une différence fondamentale : si tu me donnes ta voiture, tu n'as plus de voiture. Si tu me donnes une copie d'un logiciel, tu as toujours ton logiciel. Mieux encore, selon Stallman, si j'ai les compétences et le droit de le faire, je peux te le rendre amélioré. Comme si tu me prétais une Twingo et que je te rendais une Bugatti...
              • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                Posté par  . Évalué à 3.

                > il est délicat de comparer les deux problèmes.

                Pas si sûr. La Révolution française a éclaté car l'ancien modèle politique (la monarchie absolue) n'était pas adapté au nouveau système de production, basé sur la machine à vapeur. Elle a permis au capitalisme de remodeler la société selon ses besoins.

                Aujourd'hui, le système de production repose avant tout sur la production et la gestion de l'information (y compris dans la production de biens matériels, cf. le toyotisme). Il est probable que ce nouveau système de production nécessite à son tour un nouveau modèle politique.

                Plus concrètement, la production a reposé pendant tout le XIXe siècle sur la contrainte, la discipline du travail en usine. Aujourd'hui que l'on demande aux producteurs de se servir de leur intelligence et de leur imagination, la contrainte n'est plus vraiment efficace. C'est certainement pour cette raison que le modèle capitaliste (sous la forme du capitalisme d'état) s'est d'abord effondré en URSS.

                Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, l'illusion a remplacé la contrainte (les biens que vous produisez dans la douleur vous apporteront le bonheur). L'illusion a aujourd'hui vécu (crise de la vache folle, morts sur les routes, Tchernobyl, etc.). Comment le système peut-il perdurer ?
                • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  La Révolution française a éclaté car l'ancien modèle politique (la monarchie absolue) n'était pas adapté au nouveau système de production, basé sur la machine à vapeur. Elle a permis au capitalisme de remodeler la société selon ses besoins.

                  C'est une façon optimiste de voir la révolution française ! Personnellement, je vois plus dans la révolution française un putch de la grande bourgeoisie pour invincer la noblesse ...
                  Parce que fondamentalement, rien n'a changé pour les pauvres. Ah si, ceux qui les exploitent !

                  Alors dire que c'est la machine à vapeur (invention qui a surtout révolutionnée le XIXème siècle) qui a conduit à la Révolution Française, je trouve ça osé !
                  • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    La fin du XVIIIe siècle a vu deux révolutions* intimement liées : la Révolution française et la révolution industrielle.

                    Ces deux révolutions peuvent être vues comme les deux faces d'un même phénomène dont le versant économique s'est surtout déroulé en Angleterre et le versant politique, en France. Je suis totalement d'accord avec toi sur le fait qu'il s'agit d'une prise du pouvoir de la bourgeoisie sur l'aristocratie. Mais cette prise de pouvoir sur le plan politique a été permise et rendue nécessaire par le fait que le pouvoir économique avait déjà changé de mains : la propriété de la terre, source de la domination de l'aristocratie, voyait son importance décroître irrémédiablement. Dans le même temps, la bourgeoisie (plutôt commerçante, mais aussi industrielle, surtout au Royaume-Uni) détenait déjà la source de la richesse des nations (Adam Smith). La chute de l'aristocratie était donc irrémédiable. Elle s'est passée de manière réformiste en Angleterre et de manière révolutionnaire en France**.

                    Je pense que nous sommes aujourd'hui à la veille d'un phénomène similaire : la bourgeoisie posséde le capital matériel (les machines) qui assoit sa domination. Mais la part de ce capital dans la production de richesses décroît de manière irréversible. La bourgeoisie essaie donc d'appliquer les mêmes règles de création de rareté aux richesses immatérielles, grâce aux lois absurdes que nous connaissons (propriété intellectuelle, brevets) et à la police. Mais structurellement, ça ne peut pas tenir, l'économie de l'immatériel reposant sur des règles totalement différentes, comme l'explique si bien Richard Stallman. Je souhaite que la transition se passe comme en Angleterre au XVIIIe siècle. Mais vu la résistance au changement des classes dominantes, je crains que cela ne se déroule comme en France.

                    [*] 3 si l'on compte la révolution américaine qui est aussi une guerre de libération.
                    [**] Voir L'ère des révolutions de Eric Hobsbawm.
                • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                  Posté par  . Évalué à 1.

                  > La Révolution française a éclaté car l'ancien modèle politique (la monarchie absolue) n'était pas adapté au nouveau système de production, basé sur la machine à vapeur

                  Je trouve cette affirmation un peu osée. Le développement industriel de la machine à vapeur date du milieu du 19ème siècle or les têtes coupées de la révolution française avaient touché terre un demi siècle auparavant.
              • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                Je reste sur l'idée qu'avec un logiciel, les seules choses qui peuvent décemment être échangés contre de l'argent, ce sont les services.
                • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                  Posté par  . Évalué à 1.

                  Ben chacun son truc.

                  Si tu debarques chez moi et tu me dis que tu veux un soft gratos, mais que t'es pret a payer les services autour, ben je te rirais au nez.

                  Tu payes tout le travail que j'effectue(ecriture du logiciel + services), et pas une partie seulement(services), ca me parait tout a fait logique.
                  • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                    Je comprend bien ta réaction... Tout travail mérite salaire.

                    Néanmoins, selon moi, le fruit que constitue les sources d'un logiciel ne peuvent décemment qu'être "vendu" une seule fois.

                    Le reste tient du miracle de la technologie de l'informatique que l'humanité porte toute entièr au travers de laquelle il est apparemment si difficile de se montrer digne.

                    Note qu'il existe des logiciels libres dont les code source nous sont offert et d'autres, comme blender, que nous avont payé mais une seule foi !
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  . Évalué à 1.

            Visiblement le soleil tape trop fort !

            Où interviennent le capitalisme et sa "liberté d'entreprendre" dans le développement de Linux ? Nulle part ! Linux ce sont d'abord des passionnés qui partagent sans aucune notion d'argent, sans être motivés par un quelconque retour sur investissement. On nage en pleine utopie anarcho-syndicaliste ("à chacun selon ses besoins, de chacun selons ses talents").

            Les capitaux n'arrivent que bien plus tard. Maintenant que le libre a fait la preuve de sa qualité technique, des investisseurs se disent qu'ils peuvent misé dessus. Mais ce ne sont pas eux qui ont lancé le mouvement.
            • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              Le logiciel libre ne correspond à aucun modèle précédent. La liberté d'entreprendre, de penser et de créer, c'est du libéralisme (pas du capitalisme) et le partage, c'est dde la théorie communiste (pas du communisme). Mais aucun des modèles ancien n'est adapté.
              Je dis souvent que je ne suis ni de gauche, ni de droite mais de devant.
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  . Évalué à 2.

            relevons quelques erreurs

            1- tu confond capitalisme et libéralisme économique
            2- tu confonds libéralisme et liberté
            3- tu postules que la demande est le moteur du marché, alors que la demande est en fait bien souvent créée par l'offre et une savante promotion/propagande (pense aux téléphones mobiles, à la mode, à l'informatique par exemple).

            Dans le capitalisme, la liberté d'entreprendre est réservée aux détenteurs de capitaux.

            Pour mémoire, le système où il y a le plus de liberté d'entreprendre et l'anarchisme (pas l'anarchie, ne pas mélanger). Par exemple avec des banques similaires à celle de Proudhon que l'on retrouve dans le 1/3 monde, des banques qui prêtent aux pauvres.
      • [^] # Troll du matin

        Posté par  . Évalué à 2.

        On peut peut-être faire des lois pour contraindre l'économie à se rapprocher d'une économie communiste (e.g. taxe Tobin) sans pour autant avoir un système politique communiste, i.e. un peu dictatorial sur les bords.

        Le logiciel libre est un bel exemple de démarche reposant sur la contribution spontanée à la société. Evidemment, personne ne force à écrire des softs libres, et on a le droit d'être un parasite qui prend sans jamais donner (je parle pour les informaticiens qui sont capables de contribuer).
        • [^] # Re: Troll du matin

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -5.

          un système politique communiste, i.e. un peu dictatorial sur les bords.

          Tous les systèmes communistes deviennent des dictatures. On a beau les appeler républiques et les qualifier de démocratiques ou de populaires, ça ne peut produire que des Staline, Fidel Castro, Ceaucescu... Dans le meilleur des cas c'est un système totalitaire dirigé par un petit groupe de personnes. Dans tous les cas, c'est la privation de liberté et l'annihilation de toute initiative individuelle. Le communisme est sous cet aspect contraire à la philosophie du logiciel libre.

          Le capitalisme, pardon, le libéralisme permet à chacun de créer et d'innover. En cela, il est très proche de la philosophie du logiciel libre et s'est avéré beaucoup plus productif que le communisme. Le gros problème est que le mécanisme de régulation su système américain est en panne : la loi anti-trust ne fonctionne plus et le jeu de Monopoly ? peut se poursuivre jusqu'à la concentration de toute la puissance entre les mains de quelques acteurs : on sera revenu au système féodal.

          Dans «Étude Politique du Cyber-Mouvement du Logiciel Libre» L'auteur http://www.linuxfrench.net/article.php?id_article=1236(...) pense au départ que le logiciel libre, c'était une forme de communisme. En réalité, il est autre chose. Nous ne sommes pas à droite ou à gauche selon la vieille classification éculée mais devant, et aussi sur le troisième axe, c'est à dire au dessus.
          • [^] # Re: Troll du matin

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

            Euh ... au Chili, le gouvernement de Salvador Allende (bien a gauche) qui avait été élu démocratiquement et faisait du bon boulot a été renversé par un gouvernement capitaliste (les USA pour ne pas les citer, enfin ils ont fait ça via la CIA) pour y installer un certain Augusto Pinochet. Tout ça pour quoi ? Pour préserver les intérêts financiers américains. Vive le capitalisme hein ?

            Nan sérieusement c'est caricaturer que de dire "communisme == dictature" et "libéralisme == nirvana". Il y a autant de dérive d'un coté comme de l'autre.

            Même en parlant de Cuba, il faudrait demander aux Cubains ce qu'ils préfèrent: avant Castro où Cuba était un bordel géant pour hommes d'affaires américains, ou maintenant (même si la politique de Castro a des dérives inexcusables) où l'analphabétisme est descendu en flèche et où les soins de santés sont de très bonnes qualités ?

            Soit dit en passant à propos de Cuba, je pense que ce qui fait le plus de mal à la population Cubaine, c'est l'embargo américain injustifié (le libre échange Ok, mais avec qui ont décide parce qu'il ne faut pas déconner qd meme ???).
            • [^] # Re: Troll du matin

              Posté par  . Évalué à 1.

              mouais, sur Cuba il vaudrait mieux leur demander que spéculer; mais a mon avis, ils préfèrent encore vivre aux EU (même sous Bush) que sous Castro. ('suffit de voir certains actes désespérés pour quitter l'ile).
              [me rappelle une interview de Bob Hue qui disait qu'il préférait vivre a Cuba qu'en Angleterre sous Blair, ca donne pas envie de voter pour le PC].
              Quant aux histoires d'embargo, il est clair que la seule règle d'or qui vaille est le cynisme, vu qu'on fait/faisait du commerce avec des dictatures atroces et qu'on met/a mis sous embargo des pays dont les dictatures sont pas pires.
              le grand avantage du capitalisme sur le communisme, c'est qu'un groupe de pourris (y a qu'a voir les journaux) n'arrive pas a corrompre totallement le système (parce que d'autres pourris bien installés veillent ;) )
              tout cela est très encourageant :( ......
              • [^] # Re: Troll du matin

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                mouais, sur Cuba il vaudrait mieux leur demander que spéculer; mais a mon avis, ils préfèrent encore vivre aux EU (même sous Bush) que sous Castro. ('suffit de voir certains actes désespérés pour quitter l'ile).

                Mouais, sauf que les USA les envoie chier ... On fait crever la population officiellement à cause de leur méchant dictateur, mais a coté de ça pas questions d'accueillir la population maltraitée ...

                Comme tu dis, cynisme quand tu nous tiens ...
            • [^] # Re: Troll du matin

              Posté par  . Évalué à 1.

              n'empèche que je ne connais aucune vrai démocratie qui fonctionne avec le socialisme ou le communisme.

              "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Troll du matin

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

              Le gouvernement de Allende a détruit l'économie chilienne. Je me souviens de la lettre d'une cousine qui me disait : "nous allons manger un poulet dimanche, mais après, il n'y en aura plus de longtemps".
              Allende a donné de l'argent aux paysans pour qu'ils achètent le bétail et les terres. Moralité, ils ont mangé les bêtes reproductrices et pas fait les semences à temps. Tout ça à cause d'un dogme socialiste.

              Je n'approuve pas du tout l'attitude des USA qui ont ruiné l'Argentine qui était un pays riche. Ils se comportent en colonisateurs prédateurs à cause d'un dogme capitaliste.

              Quel que soit le dogme, il conduit à un régime criminel.
          • [^] # Re: Troll du matin

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Je ne sais pas si c'est pour avoir tiré sur le capitalisme ou le communisme que je me suis fait aussi sévèrement "moinsser", mais je pensais avoir été équitable.
            Je viens de relire mon commentaire et je le trouve pourtant très mesuré.

            Dois-je en conclure que toute vérité n'est pas bonne à dire ?
    • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

      Posté par  . Évalué à 0.

      Malheureusement il n'y a pas d'autres solutions que le capitalisme, a moins que tu nous trouves un autre systeme democratique (et là je pense que tu as le prix nobel)
      Le problème est le capitalisme sans frontiere, sans limite, on a l'impression que les grosses sociétés sont plus puissantes que les etats, on le voit bien avec Micro$oft.
      Pour la France j'aime le coté "stop au bordel" du gouvernement vis à vis de la population, j'aimerai que ce soit la meme chose pour les grosses boites et qu'on favorise un peu les petites...qui créent d'ailleurs bcp plus d'emplois au total.

      Enfin je m'égare...
      • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

        Posté par  . Évalué à 5.

        Sans croissance, le capitalisme s'effondre. La croissance éternelle nous mène tout droit à l'épuisement des ressources et à la disparition de l'espèce humaine, voire de toute vie sur terre. Cette logique est proprement suicidaire.
        • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

          Posté par  . Évalué à 0.

          toujours est-il qu'il n'y a pas vraiment d'alternative.

          >>Sans croissance, le capitalisme s'effondre

          Le problème est pris à l'envers !
          C'est le capitalisme qui crée de la croissance ! Et sans croissance n'importe quel régime s'effondre, regarde les communistes, ils se sont completement demoli parce qu'ils ne generaient pas de croissance.
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Le communisme tel qu'il était appliqué était en fait un capitalisme d'état. Donc, oui, il s'est écroulé par manque de croissance.

            De nombreuses civilisations passées se sont maintenues des siècles sans croissance. Je n'aurai pas aimé y vivre, certes. Mais aujourd'hui, grâce au capitalisme, nous disposons d'une richesse sans équivalent. Vu les niveaux de productivité inouïs que nous connaissons actuellement, nous pouvons, pour la première fois dans l'histoire, envisager une société fondée sur autre chose que le labeur (voir notamment les ouvrages d'André Gorz sur le sujet).

            De toute façon, imagines-tu comment sera la planète dans mille ans si nous continuons de la détruire à ce rythme ?
            • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

              Posté par  . Évalué à 0.

              Je trouve ca n'a rien a voir avec la croissance ou le capitalisme.

              Sans capitalisme : pas de croissance
              Sans croissance : pas de recherche scientifique
              Sans recherche : pas de moyen de polluer moins

              Moi, je vois tjs pas d'alternative dans tout ca, d'ailleurs je suis pas contre mais tu n'en proposes pas...
              • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                Posté par  . Évalué à 4.

                Hé oui, résoudre par la technique les problèmes engendrés par la technique. Aporie dénoncé par Jacques Ellul, entre autres...

                http://www.ellul.org/(...)
              • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                Posté par  . Évalué à 4.

                Pour des esquisses de solutions (si j'en avais une, je serais maître du monde ;-), on peut chercher vers la décroissance soutenable :

                http://www.decroissance.org/(...)
                http://www.prosperdis.org/articles%20en%20ligne/decroissancetexte.h(...)

                Voir des auteurs tels que Serge Latouche, André Gorz ou Georgescu-Roegen.

                NB : Je te réponds en deux fois pour capitaliser les XP ;-)
              • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                Posté par  . Évalué à 4.

                En passant, et sans vouloir rentrer à fond dans le débat (il fait trop chaud), la question n'est pas de savoir s'il existe une alternative à la recherche de la croissance continue. Il faut une alternative. Ce n'est pas discutable/négociable, ce n'est pas un problème de convicions politiques. Le modèle actuel n'est pas viable.

                On a des ressources limitées. On veut en produire/consommer toujours plus. Ce n'est pas possible, donc il faut mettre en place autre chose. Si on ne le fait pas maintenant on le fera plus tard, contraints et forcés. Ça sera juste beaucoup plus dur.

                Après on peut discuter des mérites du capitalisme, de la recherche de la croissance continue, et de tout ce qu'on veut, il n'en reste pas moins que ce n'est pas viable (ou alors, c'est viable si la population qui profite de la croissance diminue à un rythme plus élevé que le rythme de la croissance).

                (Au fait, ton assertion "sans capitalisme pas de croissance" est douteuse. Si ton argument c'est les régimes communistes, ce n'est pas un bon argument du point de vue logique, à moins de restreindre les politiques économiques à deux cas: capitalisme et communisme)
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Personnellement, je ne pense pas que la croissance soit nécessaire ... Par contre il est certain que continuer à croître continuellement est ridicule et mène à la perte.

            Pourquoi en vouloir toujours plus ?

            Ca me rappelle une certaine fable, vous savez, la grenouille qui veut devenir aussi grosse que le boeuf ?
    • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

      Posté par  . Évalué à 2.

      Essaie avec ça, t'as peut-etre plus de chance :

      # su
      # apt-get remove --purge capitalism

      (on sait jamais ;-) !)
  • # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

    Posté par  . Évalué à 10.

    > À quand un brevet sur le « clic bouton droit » ?

    Il ne manquerait plus que ce soit Apple qui dépose ce brevet et on touche le fond ! ;o)
    Plus sérieusement, je trouve assez étrange que des pays tolérent ce genre d'arrangement. La loi de l'argent a toujours été importante aux Etats Unis, mais cumulée aux brevets, le paroxisme de la bétise est atteint. Et si cela ne concernait que les logiciels, "il n'y a pas mort d'homme", mais quand cela concerne les OGM ou la médecine...
    On vit vraiment une époque "forminable" !
    • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

      Posté par  . Évalué à 3.

      > On vit vraiment une époque "forminable" !

      Et attends, tu n'as pas tout vue, dans peu de temps la tempète va arriver chez nous.
      On (nos politiques, bien sûr) risque de bêtement de reproduire les même erreurs.
      • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

        Posté par  . Évalué à 4.

        Ce qui est aussi inquiétant, c'est que cela ne soit dirigé "que" vers des sites pornographique. Sans vouloir lancer un nouveau débat politique sur les US, leur gouvernement actuel est très orienté sur la religion et le retour à l'ordre moral, et si la justice est maintenant détournée pour imposer des "idées religieuses", c'est très dangereux pour l'avenir !
        J'espère sincèrement que nos dirigeants actuels (francais et européens) se rendent compte qu'en adoptant des lois telles que le brevet logiciel, on s'oriente vers bien pire que ce qu'ils veulent protéger ! Et s'ils ne s'en rendent pas compte, j'éspère surtout qu'une opposition sérieuse se manifestera enfin pour de prochaines élections...
        • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          Plutôt qu'un retour à l'ordre moral, j'y vois plutôt une ataque contre des faibles financièrement . Je n'ai en effet pas l'impresion que ces sites soient gérés par de grandes "multinationales du sexe" et qu'il est donc plus facile de les faire plier.
          A vrai dire, la plupart des sites utilisant le streaming, mis à part la catégorie de sites cités dans la dépéche, ce sont les sites géré par des majors qui souhaitent faire connaitre leurs poulains. Or attaquer Vivendi-Universal (c'est un exemple) est un rien plus risqué qu'attaquer gros-nibs.com.
          Ceci dit, je crains en effet qu'un retour à l'ordre moral (chrétien de préférence) ai, un peu, joué ici.
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  . Évalué à 1.

            D'un point de vue purement ÉCONOMIQUE, et j'insiste bien sur ce point, ne serait-il pas possible pour ces sociétés de s'allier pour faire front commun ?
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

            Les sites pornos font du fric, pas mal de fric même. Souvenez-vous du minitel rose qui remplissait en son temps les caisses de FT ! (maintenant, ils ont tout bouffé...).
            Les avocats s'attaquent à ceux qui ont du fric et de plus, il n'y aura personne d'influent qui osera se mouiller pour aller défendre leurs proies.

            Bien que n'ayant aucune sympathie pour ces sites, j'en ai encore moins pour ces avocats que l'on peut qualifier de rapaces, prédateurs, mafieux ou terroristes car ils en ont pris les pratiques... légalement.
            • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

              Posté par  . Évalué à 8.

              Les pourris qui font des procès à tout va aux riches pour leur piquer leurs sous c'est pas nouveaux.

              Il y a quelques millénaires la mode battait son plein à Athènes. On appelait ça des sycophantes.


              Voila, la minute culturelle est terminée ;)

              BeOS le faisait il y a 20 ans !

              • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                Posté par  . Évalué à 6.

                Very interesting, thanks ! En cherchant ce que c'était que cette bête-là, j'ai trouvé cette citation :


                Portrait du sycophante

                Pour tout dire, il est né pour le malheur de tous et il montre par sa vie qu'il est bien tel. Il y a en tout environ vingt mille Athéniens ; chacun d'eux, quand il circule sur l'agora, a du moins, par Héraklès, une occupation soit publique soit privée. Mais cet individu ne fait rien [...] ; il ne s'adonne ni à un métier, ni à l'agriculture, ni à aucun autre travail ; il ne s'associe à personne pour aucun acte d'humanité ou de solidarité.

                Il traverse l'agora comme une vipère ou un scorpion, l'aiguillon dressé, bondissant de-ci de-là, regardant à qui il infligera un malheur, une calomnie ou un coup, qui il épouvantera pour se faire verser de l'argent. il ne fréquente dans la ville absolument aucune de ces boutiques de barbiers, ou de parfumeurs ou aucun autre lieu de travail.

                Démosthène


                http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/anti/jeuxgrec/jdgr2t1.htm(...)
              • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

                Posté par  . Évalué à 3.

                Continuation de la minute culturelle ;-)

                Rabelais nous décrit également dans le Quart-livre l'estrange
                manière de vivre entre les Chiquanous.


                Je cite :

                À Rome gens infiniz guaignent leur vie à empoisonner, à battre, & à tuer. Les Chiquanous la guaignent à estre battuz. De mode que si par long temps demouroient sans estre battuz, ilz mourroient de male faim, eulx, leurs femmes & enfans.

                http://un2sg4.unige.ch/athena/rabelais/rab_quar.html#12(...)
            • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

              Posté par  . Évalué à 3.

              Les sites pornos font du fric, pas mal de fric même.

              LEs sites pornos font parties des rares sites internet qui arrivent à être rentables mais il ne faut pas oublier qu'un site porno implique des frais d'hébergement important (espace de stockage pour les images et le vidéos, bande passante importante, hébergeur compréhensif). Côté recette, dans un numéro de DVDVision paru l'année dernière Marc Dorcel, un des éditeurs français de films pornos, disait que le chiffre d'affaire du porno en France est négligeable par rapport au cinéma non pornographique. Maintenant en sachant qu'il y a des milliers de sites pornos indépendants les un des autres, il est probable que les propriétaires de sites, sans être à plaindre, ne roulent pas sur l'or mis à part certains (comme Larry Flint qui roule sur l'or au sens propre). Bref les sites porno ont l'avantage d'être solvables sans pour autant disposer de moyens suffisants pour contre-attaquer efficacement. En plus que te le dis justement, l'image sulfureuse du porno empêchera probablement beaucoup de se mouiller (ceci-dit Larry Flint, encore, est aller jusqu'à la cour suprême).

              Souvenez-vous du minitel rose qui remplissait en son temps les caisses de FT !

              Une différence de taille, FT n'était pas éditeur de service minitel, mais opérateur. Comme les hébergeurs aujourd'hui il bénéficiait d'un effet de concentration dont ne bénéficie pas les site eux-mêmes.
        • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

          Posté par  . Évalué à 3.

          AMHA s'ils s'attaquent à des diffuseurs de contenu porno, c'est pour éviter d'éventuelles manifestations publiques de mécontentement des usagers des services en question - et financièrement parlant, le porno sur le net c'est juteux.

          C'est plus facile de s'attaquer à une petite boîte, solvable mais qui ne dispose pas des compétences nécessaires au suivi d'un procès aussi technique, et qui par définition ne risque pas de s'attirer les sympathies. Une fois que la jurisprudence sera faite, par contre, comme le dit l'article, les procès vont pleuvoir à verse...
          Bien entendu, malgré ce que dit Courrier International, les Microsoft, Apple et compagnie ne seront pas inquiétés, ils passeront juste un accord pour ne pas se poursuivre mutuellement... ou l'un rachètera l'autre...

          Pour finir, je ne croit pas que ce soit l'ordre moral (qui il est vrai montre les dents un peu partout en ce moment) qui soit à l'origine de ces attaques, puisque la boîte demande des royalties sur l'utilisation de "sa" (sic) technologie, donc veut toucher des brouzoufs à chaque diffusion en stream de DTC.mpg...
          • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Si j'étais eux je me méfirer car je ne pense pas que les socièté du porno soient si petites et si désordonnées. De plus ils y a telement d'argent en jeu quelles peuvent être capables de s'unir pour répondre à une telle attaque..
    • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

      mais quand cela concerne les OGM ou la médecine...

      Un exemple de FUD ?
      Sérieusement, les poncifs du genre mériterait d'être creusé avant de sortir les évidences qui font peur...
  • # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

    Posté par  . Évalué à 9.

    l'astuce serait surtout de jouer sur le fait que prendre un avocat pour se défendre coûte plus cher que de payer « à l'amiable ». Ça ne s'appelle pas de l'extorsion de fond légale ça ?

    Ça s'appelle aussi jouer sur la connerie des managers d'entreprises. Aller au tribunal pour une affaire de brevet coûte très cher (ce qui est normal en soit car un brevet c'est généralement plusieurs dizaines, voire centaines de pages en langage technico judiciaire qu'il faut analyser pour trouver la faille sans compter d'éventuelle recherches montrant qu'untel a publié qq chose de similaire avant le dépôt du brevet). Les esc^W propriétaires du brevet demandent donc à chaque entreprises des royalties qui sont inférieures à ce que coûterait un procès. La réaction des entreprises est généralement de regarder le coût des royalties et le coût d'un procès à l'issue incertaine et de décider de payer les royalties même en sachant pertinemment que le brevet est bidon. C'est bien sûr une démarche à court terme puisque cette absence de combattivité des boîtes provoque probablement l'explosion de ce type de procès.

    Cependant il y a des fois où les boîtes font quelque chose d'un peu plus intelligent. Dans l'édition de mars de Cryptogram ; http://www.counterpane.com/crypto-gram-0303.html#8(...) ; Bruce Schneir parle d'une société possédant un brevet sur SSL qui a été débouté parce que deux sociétés (Verisign et RSA) ont décidé de s'allier pour partager les frais de justice. Au final l'escrot a bien sûr été débouté.
    • [^] # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

      Posté par  . Évalué à 3.

      Bruce Schneir parle d'une société possédant un brevet sur SSL qui a été débouté parce que deux sociétés (Verisign et RSA) ont décidé de s'allier pour partager les frais de justice. Au final l'escrot a bien sûr été débouté.

      Surtout parce qu'il a fait la connerie de s'attaquer à Verisign et RSA, deux poids lourds aux intérêts convergents. Lorsqu'on est petit, on n'a pas le choix, justement parce que si on part en procédure, on crève en route.

      Il est d'ailleurs assez amusant de constater que les cibles de l'attaque sont des sites, et non des éditeurs de logiciels de streaming, comme Real par exemple, qui pourraient, eux, avoir les reins suffisament solides pour se laisser trainer au tribunal. Pourtant, ces éditeurs doivent bien violer le brevet en question, puisque ce sont eux qui implémentent la technologie.
  • # Re: Le principe de streaming est-il breveté?

    Posté par  . Évalué à 4.

    Je ne comprends pas la remarque du R (NdR : Rédacteur ?) : c'est ce qu'on appelle le terrorisme juridique, et c'est la base même du principe du brevet logiciel tel qu'il est appliqué aux Etats-Unis, ça fait partie des dérives qui font qu'il ne faut en aucun cas autoriser le brevet logiciel.
    Car ce n'est pas le principe en lui-même qu'il faut combattre, mais toutes les dérives qu'il permet (et inutile de parler des organes de contrôle à ce sujet : ils sont forcément inopérant face à une menace de procès, puisqu'ils ne peuvent intervenir qu'après). Et ce sont ces dérives qu'il faut montrer du doigt, telles qu'elles ont eu lieu aux Etats-Unis (Amazon vs Barnes & Nobles, http://www.youmaybethenext.com(...) , cette affaire-ci également, etc).
  • # Faudrait peut etre voire a arreter

    Posté par  . Évalué à 8.

    Le progrès...Communication, Partage de l'information, sous pretexte de pseudo-evolution de la condition humaine, du rapprochement des peuples. Houra internet ! Disait-on avant les sites extremistes de tout poils. Houra Internet ! crie maintenant le profit. Tentative de cloisement de la matiere grise par l'economie de marché. Une betise, un monde.

    L'avellissement de tant d'imagination fait peine a voir.
    L'homme est un loup pour l'homme disait l'autre.

    Et si on les envoyait tous se faire foutre avec leurs PI ?
    Il est tard, on fera la revolution demain, comme toujours.
    • [^] # Re: Faudrait peut etre voire a arreter

      Posté par  . Évalué à 4.

      Tu veux que je te dise, je suis d'accord. On peut violer tous les brevets qu'on veut, nous les gens du libre, parce qu'on n'a pas de thunes. Si on n'a pas de thunes, on ne risque rien.
      C'est un peu ce que sont en train de nous démontrer tous ces procès à la con.
  • # avocat:

    Posté par  . Évalué à 5.

    un métier d'avenir
    • [^] # Re: avocat:

      Posté par  . Évalué à 3.

      Dans le fond, c'est logique : la productivité augmente sans cesse (ce qui est un bien) mais on refuse de retirer au travail la place centrale qu'il occupe indûment dans la société. Les emplois productifs se réduisant comme peau de chagrin, il est nécessaire de multiplier les emplois inutiles, voire parasitaires (militaires, policiers, avocats, médecins, décideurs, chefs d'entreprises, contrôleurs de la RATP, présidents de la république, chercheurs en biotechnologies, etc.).

      Quelques citations pour nous aider : http://www.homme-moderne.org/rienfoutre/divers/cita.html(...)
      • [^] # Re: avocat:

        Posté par  . Évalué à 1.

        Ah ? Pourrait-on avoir quelques exemples d'emplois utiles, car, pour faire dans le plus évident - le moins trollesque, disons -, médecin (tu sais, celui qui établit - de temps en temps - un bon diagnostic permettant - certaines fois - la guérison de ce parasite qu'est l'Homme) ou policier (tu sais, celui qui arrête - de temps en temps - les "hommes naturellement bons" mais socialement mauvais), ça te convient visiblement pas ?
  • # Le lien vers l'article

    Posté par  . Évalué à 1.

    Le lien de la news est brisé:
    L'article Multimédia du Courrier International a changé&, pour retrouver l'article sur le streaming et les brevets il faut suivre ce lien:
    http://www.courrierinternational.com/numeros/664/2572003_multimedia(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.