Le terminal libre Diskio Pi renaît de ses cendres

Posté par . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Benoît Sibaud, Nÿco et Florent Zara. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
Tags :
35
2
fév.
2019
Matériel

Après le financement participatif Kickstarter non réussi de décembre dernier, le projet Diskio Pi est de retour sur Ulule avec un objectif plus modeste. À l’heure qu’il est, le projet est déjà financé à hauteur de 328 %, ce qui est une très bonne nouvelle pour tous les libristes.

L'ambition du projet Diskio Pi est d'imaginer une nouvelle façon de tirer profit de nos données numériques, plus libre, tout en ayant la plus grande flexibilité matérielle et logicielle possible. C'est donc un hybride ordinateur-tablette, évolutif et Do it yourself : instructions, schémas et plans sont disponibles !
carte fille v0.1 du Diskio Pi 0.3

C’est quoi Diskio Pi ?

Diskio Pi est un kit de terminal tactile évolutif (d’une diagonale de 13,3 pouces), au maximum libre et open source, compatible avec des cartes de développement du type Raspberry Pi ou Odroid (et autres).

DLFP

Pourquoi une telle différence d’objectif financier ?

Le premier projet avait pour but de produire des coques en plastique moulées par injection, ce qui n’est plus le cas avec ce financement. Le projet actuel est de fabriquer des coques en mode artisanal avec une imprimante 3D, ce qui réduit au maximum les fonds nécessaires.

Les câbles et autres éléments manufacturés seront aussi fabriqués à la main pour éviter tout MOQ (minimum of quantity), généralement de 500 pièces. Le coût des éléments à l’unité étant légèrement plus élevé que par 500, cela équilibre le prix final, qui n’est pas tellement moins élevé que le coût de la version de décembre (environ 15 €).

N. B. : Les photos sur la page du projet montrent la solution avec plastique injecté. Malheureusement je ne peux pas poster de photos en mode « artisanal », car c’est à la suite du financement que je vais pouvoir m’équiper et commencer les premiers tests.

Quels sont les avantages d’une production artisanale ?

Comme la production de la coque n’est plus une priorité, cela rend la fabrication beaucoup plus libre. Il est donc possible de choisir le terminal sans coque, ou simplement la carte fille, pour un projet qui nécessite un hub et une alimentation de 5 V sous 3 A sur la même carte.

Bref, c’est le même projet, le même design1, mais imprimé en 3D ! Et comme les 300 % sont atteints, je vais pouvoir investir dans une machine à double tête pour faire des supports solubles, et donc un rendu amélioré.

Quels sont les avantages sur les autres projets ?

La tablette Raspad est à un prix proche. Mais le Diskio Pi a pour lui :

  • la taille et la résolution de l’écran (13,3” en full HD contre 10,1” et 1 366 px) ;
  • l’évolutivité (VESA, ventilateur avec sonde, carte L, etc.) ;
  • l’autonomie (10 h contre 3 h) ;
  • la compatibilité (Diskio Pi va jusqu’à 5 V et 3 A) ;
  • le design (pied en plus, pas de fils qui dépassent) ;
  • la liberté…

Produire plus ?

On en est actuellement à cinquante unités de réservées, et il reste environ un mois pour participer. Par la suite de ce financement, je mettrai à disposition une seconde tranche de précommandes sur le site diskiopi.com, avec cette fois des photos du rendu imprimé. La livraison se fera juste un peu plus tard.

Ah oui, je ne voulais pas en parler ici avant d’avoir terminé la version bêta de la documentation, sous forme d’un Wiki. Toutes les infos (ou presque) y sont présentes.

Merci à tous, en particulier à tous ceux qui ont contribué au premier financement, vous avez été géniaux ! :-)


  1. J’ai modifié le modèle CAO pour que la coque puisse être imprimée en 3D. L’armature principale est coupée en deux (voir le wiki) et sera pré‐assemblée pour la version kit. 

Aller plus loin

  • # Bon courage !

    Posté par . Évalué à 8 (+7/-0).

    La persévérance est la clé de nombreux projets réussis.
    Et finalement, le fait d'avoir des modèles de coques imprimables en 3D sera un vrai plus. Chacun pourra réaliser sa propre version personnalisée du Diskio Pi.

    • [^] # Re: Bon courage !

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 03/02/19 à 21:25.

      Oui, et encore un cas de financement réussi après avoir raté le premier essai. Le moment joue beaucoup, ainsi que le positionnement et la communication.

      • [^] # Re: Bon courage !

        Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

        Je ne pouvais pas abandonner les premiers & futurs utilisateurs ! C'est grâce à eux (vous) que tout cela est réalisable. Donc merci à tous d'y croire autant que moi :)

  • # Avez-vous pensé aux fablabs ?

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 04/02/19 à 09:48.

    Bonjour,

    Il y a de plus en plus de Fablabs. Chez moi près de Nice, il y a par exemple le Fablab de Sophia Antipolis avec des tarifs très raisonnables et qui incluent la formation pour l'utilisation de leurs machines. Ils font partie du réseau French Lab qui a une étendue nationale.

    Pour le démarrage du projet, est-ce donc vraiment nécessaire d'acquérir tout le matériel d'impression 3D tout de suite, alors qu'il s'agit de matériel encore coûteux ?

    • [^] # Re: Avez-vous pensé aux fablabs ?

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 06/02/19 à 18:23.

      Salut,
      Je ne sais pas à Nice, mais ici le fablab le plus proche est à 20€ pour 2 heures… Et en 2 heures, on ne peut pas imprimer grand-chose.
      Certaines pièces devront prendre entre 8 et 10 heures d'impression donc l'investissement dans une machine est indispensable.

      • [^] # Re: Avez-vous pensé aux fablabs ?

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Effectivement, dans ce cas, ce n'est pas rentable. Par contre ils proposent aussi de la découpe laser. Cela semble bien plus rapide, mais je ne sais pas si c'est compatible avec les matières requises pour faire le boîtier d'une tablette.

  • # instructions et plans

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

    Je suis enthousiaste ! je l'étais déjà, mais un petit tour dans le wiki m'a époustouflé : Guillaume a fait un admirable boulot de documentation. Tout y est : les schémas, les plans, les instructions de fabrication, l'outillage nécessaire, la visserie, … avec nomenclature et références. Impressionnant. C'est aussi complètement libre que possible !

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: instructions et plans

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 06/02/19 à 18:32.

      En espérant qu'au fil des années, la communauté propose des nouveaux designs ou améliorations, des nouvelles cartes, des nouvelles idées réalisables !

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 0 (+0/-0). Dernière modification le 16/02/19 à 18:39.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.