Linux dans Libé

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
22
juil.
2003
Presse
Le quotidien Libération daté du mardi 22 juillet propose une page sur linux et sa vaillante bataille contre qui vous savez.
L'article a le mérite de ne pas commettre d'erreur et réussit même la prouesse de citer les 4 libertés fondamentales du logiciel libre sans faire de faute...

L'article montre Linux grignotant de plus en plus de part de marché, notamment dans les administrations.
On peux regretter tout de même l'absence de référence au problème du brevetage logiciel, alors que l'idée est présente en filigrane dans l'évocation de l'enjeu au niveau européen.

NdM : l'article est de Florent Latrive qui en connait un rayon sur le libre...

Aller plus loin

  • # Re: Linux dans Libé

    Posté par . Évalué à 10.

    Et dans le même libé , l'article
    Winckler muselé par les labos ?
    http://www.liberation.fr/page.php?Article=126056(...)

    Aujourd'hui il faut l'acheter !
    • [^] # Re: Linux dans Libé

      Posté par . Évalué à 3.

      «Une chronique, il faut que ce soit bon neuf fois sur dix et pas une fois sur deux.» Jean-Luc Hees

      Il va pas rester grand monde à France-Inter d'ici peu de temps...
      • [^] # Re: Linux dans Libé

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu ne crois pas que t'y vas un peu fort! Je veux bien qu'on dise que la conduite de Hees est déplorable, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut cracher sur tout France Inter...

        ... il reste encore Mermet...
      • [^] # Re: Linux dans Libé

        Posté par . Évalué à 2.

        «Une chronique, il faut que ce soit bon neuf fois sur dix et pas une fois sur deux.» Jean-Luc Hees

        Il ne doit plus y avoir celle de Philippe Val, qui recycle ses pédants éditoriaux de Charlie Hebdo, le lundi, alors ?
        • [^] # Re: Linux dans Libé

          Posté par . Évalué à 1.

          Perso le premier (de loin) que je virerais serait Jean-Marc Sylvestre, qui boucle depuis des années sur les quelques poncifs de sa doctrine économique favorite. Sans aucun jugement sur le fond lui même, je comprends mal qu'on puisse seulement appeler "chronique" un tel radotage.
    • [^] # Re: Linux dans Libé

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      "Il [Jean-Luc Heeves] dit avoir pris sa décision lors de la guerre en Irak, quand la chronique de Winckler a été interrompue pendant plusieurs jours : «Il a piraté le site Internet de France Inter pour écrire des choses du genre : "Comment ? Ma chronique est supprimée ? Il n'y a pas que la guerre dans la vie..." Depuis cette époque il y avait un loup dans la bergerie»"

      En même temps...
      Où est la vérité dans cette affaire ?
      L'article ne permet pas de trancher.
      • [^] # Re: Linux dans Libé

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        D'après Martin Winckler, il n'a pas "piraté" le site internet, juste mis à jour. A priori Jean-Luc Heeves ne s'y attendait pas et appelle ça du "piratage". C'est sûr que d'un point de vue journaliste papier/support figé ça doit surprendre de voir que le web est dynamique. Mais bon en même temps, en recourir à une accusation de "piratage" pour quelque chose qui n'en est évidemment pas (ah oué, martin winckler il a fait un buffer overlow sur le serveur web et puis ... soyons sérieux), moi, perso ça ne me fait pas voir Jean-Luc Heeves sous un jour bien sympathique :-)

        Mais bon, au vu des explications de Heeves, je me demande si, sans parler de pressions, il n'aurait pas simplement saisi là l'occasion de virer Winckler qu'il ne pouvait plus blairer (il a l'air d'avoir très mal pris cette histoire d'update de site web par exemple). Bien sûr en faisant ça il fait aussi le jeu des entreprises pharmaceutiques, mais disons que l'impression que ça donne, c'est plus un conflit de personnes que le fait qu'il y ait eu des pressions suivies.

        En même temps, le fait qu'ils ne peuvent avoir un choix large de pubs, et que ces pubs représentent pas mal de fric... ça laisse quand même planner un doute hein :-P
        Pas très adroit en tout cas comme manip'..
      • [^] # Re: Linux dans Libé

        Posté par . Évalué à 2.

        "Il [Jean-Luc Heeves] dit avoir pris sa décision lors de la guerre en Irak, quand la chronique de Winckler a été interrompue pendant plusieurs jours

        C'est bizarre, une décision prise il y a plusieurs mois qu'on applique aussi abruptement... Vous ne trouvez pas ?
        • [^] # Re: Linux dans Libé

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben justement, il n'y a que Winckler pour dire que la décision s'est prise abruptement. C'est pourquoi je me garderai bien de juger avant de savoir...
          • [^] # Re: Linux dans Libé

            Posté par . Évalué à 7.

            C'est pourquoi je me garderai bien de juger avant de savoir...
            Moi je juge, même sans savoir, que JL. Hees est une merde écrasée ... que ce sont les industriels qui font les grilles de programmes à la télé comme à la radio. Que la culture ne vaut rien, elle est même un obstacle à la bonne marche de leurs affaires, que le savoir est l'enemi de la "communication". Que France Inter sombre petit à petit dans le torrent de merde qu'est le PAF français, européen et mondial. Ya bien que Arte qui s'en sorte et encore ...
            La télé-réalité ne marche plus aussi bien qu'avant ? on s'en fout car elle "cartonne" sur la ménagère de - de 50 ans et il n'y a que ça qui compte.
          • [^] # Re: Linux dans Libé

            Posté par . Évalué à 1.

            > Ben justement, il n'y a que Winckler pour dire que la décision s'est prise abruptement.

            Les auditeurs fidèles de la chroniques (dont je suis) trouvent aussi que cette disparition fut brutale.
            Je pensais la disparition de la chronique due à la grille d'été, alors que le 7h-9h n'y était pas encore passé.
            Ce n'est que les articles sur le net, puis le droit de réponse du vendredi matin (où à aucun moment le nom de Martin Winckler n'a été cité) qui ont attiré l'attention sur cette disparition.

            De plus on peut voir que la vice présidente de la société des journalistes d'Inter à découvert l'affaire quand on est venu l'interroger : http://www.lecourrier.ch/essai.htm?/Selection/sel2003_588.htm(...)
            En interne non plus, on n'a pas donné beaucoup de publicité à l'affaire.

            Ne pas reconduire la chronique dans la grille de rentrée est une chose, essayer de faire passer discretement aux oubliettes un chroniqueur sans un mot aux auditeurs en est une autre.

            Il y a quelques années, Philippe Meyer, titulaire d'une chronique quotidienne à peu près à la même heure, avait disparu de l'antenne du jour au lendemain, sans plus d'explications (mais il réapparu le samedi matin pour une émission d'une heure)
            • [^] # Re: Linux dans Libé

              Posté par . Évalué à 1.

              D'ailleurs je préferais Philippe Meyer à Martin Winckler, au niveau humour moins "je-sais-tout". Bon ok c'est un avis, donc subjectif :)
              Il est vrai que les chroniques radio disparaissent souvent brutalement, mais je ne crois pas que ce soit spécifique à certaines chroniques.
              J'espère qu'on en saura plus en tous cas sur ce point, histoire d'être rassuré sur la relative indépendance des médias, enfin au moins de la radio.
            • [^] # Re: Linux dans Libé

              Posté par . Évalué à 1.

              >(mais il réapparu le samedi matin pour une émission d'une heure)

              Tu veux dire qu'il s'est fait mettre au placard du samedi matin ?
              Son émission est faite pour qu'il ne puisse rien exprimer !
              • [^] # Re: Linux dans Libé

                Posté par . Évalué à 3.

                son émission c'est lui qui l'a choisie, il travaille avec la meilleure réalisatrice de radio france, et en plus sa chronique "matutinale" de mon cul c'était de la grosse merde populiste à deux balles de donneur de leçons crypto-réac.

                ha non "matutinale" c'était cette brêle de levaï qui pantoufla ensuite sur la chaine parlementaire.
              • [^] # Re: Linux dans Libé

                Posté par . Évalué à 2.

                Je voulais avant tout souligner que Philippe Meyer n'avait pas rompu tout lien avec France Inter, puisqu'il réapparaissait à l'antenne quelque semaines (ou mois, je ne me souviens plus) plus tard, même si sa "disparition" était très semblable de celle de Winckler : du jour au lendemain, on n'en entendait plus parler.

                Ensuite, en ce qui concerne le format de son émission actuelle, je pense qu'il l'a choisi et accepté.
                De plus, je ne suis pas sûr qu'échanger une chronique quotidienne de 3 minutes pour une émission hebdomadaire de 55 minutes, même le samedi matin, et même si le sujet change complètement, soit une mise placard.

                Meyer, journaliste, prof à Sciences Po, chroniqueur, chansonnier, metteur en scène, écrivain, n'en est pas à sa première transformation. L'animation d'une émission musicale ne déchoit pas.
                • [^] # Re: Linux dans Libé

                  Posté par . Évalué à 1.

                  >L'animation d'une émission musicale ne déchoit pas

                  Euh, en l'occurence...
                  • [^] # Re: Linux dans Libé

                    Posté par . Évalué à 1.

                    > > L'animation d'une émission musicale ne déchoit pas
                    > Euh, en l'occurence...

                    Elle déçoit ?

                    A mon avis, non. Mais, même s'il m'est cher, ce n'est que mon avis.
                    On peut ne pas le partager.
          • [^] # Re: Linux dans Libé

            Posté par . Évalué à 1.

            aller lire cette interview sur l'huma (ils sont bien indexé par google ;) ) :
            http://www.humanite.presse.fr/journal/2000-05-05/2000-05-05-224691(...)

            Il se présente comme un type vachement ouvert, à même de ne pas céder aux pressions internes ou externes lui réclamant la peau d'un journaliste, bref un patron de radio révé ? |-)

            --
            Arnaud
            • [^] # Re: Linux dans Libé

              Posté par . Évalué à 1.

              Oui, enfin, en même temps c'est un pote de Philippe Val, l'éditorialiste moisi de la "Kommandantur de l'Internet"...
              (voir http://www.uzine.net/article447.html(...) pour un résumé amusant)
              • [^] # Re: Linux dans Libé

                Posté par . Évalué à 2.

                Allé, un p'tit coup de Philippe Val pour nous mettre tous de bonne humeur:

                « Qui est prêt à dépenser de l'argent à fonds perdus pour avoir son petit site personnel ? Des tarés, des maniaques, des fanatiques, des mégalomanes, des paranoïaques, des nazis, des délateurs qui trouvent là un moyen de diffuser mondialement leurs délires, ou leur haine, ou leurs obsessions. » (Philippe Val, Charlie Hebdo, 17/01/01)

                Finalement, il est super sympa JL.Hess, non?
                • [^] # Re: Linux dans Libé

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Une bonne fois pour toute, c'est Jean-Luc Hees, pas Hess ou Heeves... :)
                • [^] # Re: Linux dans Libé

                  Posté par . Évalué à 1.

                  D'un autre côté, on peut rentrer dans la catégorie "tarés" ou "fanatiques" nous souvent, hein :)
                  Mais quand même, c'est vrai que ça fait mal d'être mis sur le même plan que les nazis.
                  • [^] # Re: Linux dans Libé

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Vous n'avez rien compris, désolé! Philippe Val est toujours dans l'ironie et l'exagération.

                    Lorsqu'il parle de cette façon, c'est pour amplifier la manière dont certaines personnes voient les gens qui donnent de leur temps, un peu comme nous.

                    En général, ses éditos c'est:
                    une intro avec le sujet,
                    un passage assez long, ironique, dans lequel il critique avec mauvaise foi son sujet,
                    une conclusion qui montre pourquoi c'était ironique

                    bref, lisez ses éditos, c'est bien écrit et bien construit. Et c'est sur que faire une citation ne peut absolument pas refléter ses idées.
                    • [^] # Re: Linux dans Libé

                      Posté par . Évalué à 2.

                      pas tout à fait d'accord. Je ne lis pas ses editos dans Charlie, mais j'écoute sa chronique pratiquement tous les Lundi sur Inter, et je le trouve tout simplement de plus en plus con, imbus de sa personne et encore plein d'autres choses méchantes. Ce gars est d'un sectarisme vis à vis de plein de sujets que même les intégristes religieux qu'il dénonce ne parviennent à atteindre. Quand je l'écoute, j'entends un curé d'autrefois qui fait son sermon sans nuances sur ce qu'est le bien et le mal. Pour reprendre ce qui est dit sur Uzine, il a de plus en plus une certaine idée de lui même, et de moins en moins d'humour.
                      Concernant la conclusion qui montre pourquoi son propos est ironique, ben à priori y'en a pas sur ce coup là. Val s'est simplement senti agressé, en particulier par les internautes qui lui reprochaient d'avoir inclu de la pub dans Charlie d'où une violente diatribe sur Internet (controlé par Messier, Lagardère,...patati patata...)
      • [^] # Re: Linux dans Libé

        Posté par . Évalué à 1.

        vous le faites expres aujourd'hui ou quoi ?
        aucun d'entre vous n'a cité le passage de Hees :"En plus pour la première fois de ma vie, j'ai dû manger un droit de réponse ! Normalement, je les refuse tous : je vais systématiquement au procès, mais là notre service juridique m'a dit que ce n'était pas plaidable, qu'on était dans la diffamation.»
        et libé explique que les droits de reponse c'est tres rare sur le radios.

        et plus loin " Pourquoi attaquer la chronique de Winckler et pas le livre de Pignarre dont il s'est inspiré ? «C'est la liberté d'expression de Philippe Pignarre, son point de vue d'auteur, répond Blandine Fauran, et puis les termes utilisés par Winckler étaient à la fois plus forts et plus flous que ceux de Pignarre.»

        C'est plus que suffisant pour arreter une chronique sur un media grand public. On ne peut pas dire n'importe quoi.

        NB : je partage assez le point de vue de Pignarre alors en me tirez pas dessus.
        • [^] # Re: Linux dans Libé

          Posté par . Évalué à 6.

          On ne peut pas dire n'importe quoi.
          Si on peut ...
          "les entreprises du médicament inovent chaque jour pour le bien de l'humanité"
          J'ai entendu ça tous les jours sur France Inter ces derniers mois ... et pourtant c'est n'importe quoi !
          Si ils n'avaient pas censuré ce type je n'aurai même pas su ce qu'il a fait ... et pourtant je sais d'avance pourquoi il a été censuré ... même pas besoin d'explication de texte là.

          C'est plus que suffisant pour arreter une chronique sur un media grand public.
          Je pense que JL Hees aurait dû pendre son chroniqueur et laisser son corps pourrir devant l'entrée de radio-france avec un panneau "il a critiqué un annonceur" autour du cou ... pour l'exemple.
          • [^] # Re: Linux dans Libé

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Le but de toute entreprise, c'est de faire du bénéfice. C'est aussi vrai pour les entreprises pharmaceutiques.
            Les considérations éthiques viennent ensuite à condition de ne pas être contradictoires avec les premières.
        • [^] # Re: Linux dans Libé

          Posté par . Évalué à 2.

          "En plus pour la première fois de ma vie, j'ai dû manger un droit de réponse ! Normalement, je les refuse tous : je vais systématiquement au procès, mais là notre service juridique m'a dit que ce n'était pas plaidable, qu'on était dans la diffamation."

          Oui mais d'habitude, les droits de réponses ne viennent pas de la part d'un annonceur. Et France Inter a assez de mal à trouver des annonceurs pour ne pas les jeter au premier droit de réponse.

          Ceci dit c'est vrai qu'on a assez peu d'information vérifiable sur cette affaire tant du point de vue de France Inter que de celui de Martin Winckler.

          Etienne
        • [^] # Re: Linux dans Libé

          Posté par . Évalué à 2.

          je relaie et je m'associe a la pensee d'une personne proche...


          bon, j'étais pas un fan [de martin Winkler], mais quand même, ça marque bien le ton d'une radio qui à 7h28 donne des nouvelles de "l'économie avec jean marc sylvestres", franc partisan du capitalisme s'il en est...

          Y'a de plus en plus de lèches bottes sur france inter, surtout depuis les élections présidentielles de 95 ou ils ont fait campagne pour balladur. Ca aurait pourtant du leur servir de leçon...
          • [^] # Re: Linux dans Libé

            Posté par . Évalué à 2.

            Du libéralisme, mon cher, du libéralisme :

            Le capitalisme ne peut vivre que s'il existe une concurence. Cette obligation est une contrainte ce qui est contraire à la "libre" économie pronée par le libéralisme.
        • [^] # Re: Linux dans Libé

          Posté par . Évalué à 1.

          le passage de Hees :"En plus pour la première fois de ma vie, j'ai dû manger un droit de réponse ! Normalement, je les refuse tous : je vais systématiquement au procès, mais là notre service juridique m'a dit que ce n'était pas plaidable,[...]

          En clair il va au procès quand il est sûr de gagner (les dépens étant payés par la partie adverse quand elle perd), sinon il préfère manger son chapeau en entendant le droit de réponse dont l'argumentation est aussi peu ettayée que ne l'était les accusations (très vagues) de Martin.

          Maintant que Martin a fait ses preuves en "piratant" avec brio le site Web de France Inter il va pouvoir intégrer l'équipe de hackers du noyau Linux :-)
  • # Re: Linux dans Libé

    Posté par . Évalué à 3.

    Vive la police

    "Tout comme les commissariats français, tous en train de basculer progressivement, après une décision du ministère de l'Intérieur."

    Ca va devenir un vrai plaisir de se faire arreter ou d'aller porter plainte.
    Sans rire, etant alle porte plainte (cambriolage) il y a peu, c'est assez lamentable l'equipent info d'un commissariat.
    Qu'ils depensent leurs sous a acheter quelques machines correctes, plutot que de raquer pour des licenses exhorbitantes.

    Sinon, je trouve l'article pas mal, mais un peu trop acces sur l'anecdotique. Il n'y a rien qui essaie de detacher un element federateur.
    • [^] # Re: Linux dans Libé

      Posté par . Évalué à 9.

      Je trouve que le lexique lui, est beaucoup mieux ficele.
      Peu de mots, mais au final un portrait plutot flatteur du monde du libre.

      J'adore.
      "Traduction: avec les logiciels libres, l'informatique n'est plus une marchandise comme les autres."

      Ca me fait penser a Franck Zappa : "Il y a un probleme avec l'industrie de la musique : ces deux mots ne devraient jamais etre associes"

      Sincerement si un article devait m'inciter a utiliser des softs libres, ce serait celui-la
    • [^] # Re: Linux dans Libé

      Posté par . Évalué à 1.

      oui, cet article manque un peu de reflexions de fond mais il fait plaisir à lire !

      Si les économies faitent sur les licences pouvaient contribuer à la baisse des impots ;-) ...
    • [^] # Re: Linux dans Libé

      Posté par . Évalué à 0.

      Ben je peux t'assurer que la dernière fois que j'étais au commissariat de ma ville, je n'ai vu que des windows.

      À mon avis, il va falloir attendre longtemps avant que tout cela bascule, ça demande du temps et de la formation.
      • [^] # Re: Linux dans Libé

        Posté par . Évalué à 1.

        Dans le cas des commissariats l'article de Libé parle du passage de MSoffice à OOo et non pas de windows à Linux.
        Quant au temps que cela prendra...
        • [^] # Re: Linux dans Libé

          Posté par . Évalué à 3.

          Je pense que c'est un soucis assez general.
          La plupart des services publics disposent d'outils dedies qui ont du couter plutot cher (meme s'ils ont vraiment une interface pourrie et des fonctionnalites decevantes), et envisager leur portage 'en bloc' sous Linux pourrait aussi couter tres cher.
          -> Alors, ils prennent un compromis des deux mondes.

          A savoir, au minitere de la culture, ils commencent a utiliser SPIP.
          C'est PostgreSQL qui est derriere la base de donnees Merimee (photos de monuments historiques)

          Je pense qu'ils essaient en effet de migrer vers des outils libres, mais en douceur, ce qui se traduit par :
          - en cas de nouveau 'produit' -> choix du libre
          - base installee : on y va au cas par cas...
          • [^] # Re: Linux dans Libé

            Posté par . Évalué à 1.

            La plupart des services publics disposent d'outils dedies qui ont du couter plutot cher (meme s'ils ont vraiment une interface pourrie et des fonctionnalites decevantes), et
            envisager leur portage 'en bloc' sous Linux pourrait aussi couter tres cher.
            -> Alors, ils prennent un compromis des deux mondes.

            Je me demande : qu'est-ce qui coûte le plus cher entre redévelopper un logiciel (libre et gratuit) dédié et l'utiliser sous GNU/Linux, et continuer à dépenser des millions en licenses windoze ? Ces logiciels dédiés ont-ils été développés en interne puis distribués gratuitement dans les commissariats ou payent-ils des montagnes de fric à des éditeurs privés ?
            • [^] # Re: Linux dans Libé

              Posté par . Évalué à 3.

              Je me demande : qu'est-ce qui coûte le plus cher entre redévelopper un logiciel (libre et gratuit) dédié et l'utiliser sous GNU/Linux, et continuer à dépenser des millions en licenses windoze ? Ces logiciels dédiés ont-ils été développés en interne puis distribués gratuitement dans les commissariats ou payent-ils des montagnes de fric à des éditeurs privés ?


              Ce n'est pas gratuit de redevelopper un soft.
              Qui va le developper ? Toi ? Une communeaute du libre ?
              -> j'en doute, ca repond a des besoins souvent trop specifiques

              Ensuite, qui va en assurer la maintenance ?

              Meme si le developpement du soft est gratuit, il reste des couts que l'on ne peut pas eliminer :
              - test et validation (pris en charge par le client, qui doit verifier que l'outil a ete correctement developpe et correspond bien a ses besoins)
              - transition (arret de machines, de serveurs, deploiement d'applis, reconfiguration)
              - formations et baisse de 'productivite' pendant un certain temps...

              La migration d'applis ou de systemes n'est pas quelque chose d'anodin. Meme si le materiel et le soft etaient gratuit, cela aurait un cout non negligeable...
              On ne parle pas de la migration d'un PC personnel chez M. Durand de Windows a Linux avec quelques applis de bureautique et des jeux, mais de centaines (milliers) de postes (avec un parc parfois heteroclite) avec des softs dedies....


              PS : petit rappel. Le principal interet des logiciels libres ce n'est pas leur gratuite, c'est le fait qu'ils soient LIBRES.
              • [^] # Re: Linux dans Libé

                Posté par . Évalué à 4.

                > Le principal interet des logiciels libres ce n'est pas leur gratuite, c'est le fait qu'ils soient LIBRES.

                c'est ce que je me suis tué a dire dans ma boite (100% pure solaris) il y a 2 ans .

                En gros la reponse a ete : ca n'a pas d'importance , ce qui est important c'est que nous n'avons pas les competences linux que nous avons sur solaris. De plus nous devons amortir nos machines solaris.

                6mois plus tard le patron serre les boulons: economies tout azimut . Et comme par magie , tout nouveau projet doit etre sur linux . on essaye de passer sur linux le max de softs. On ne garde solaris que pour les vraiment gros trucs.

                Uniquement une histoire de sous et de volonté ( avant personne ne voulais suggerer de passer a linux , pour ne pas porter le chapeau si ca tourne mal)

                De liberté , point.
            • [^] # Re: Linux dans Libé

              Posté par . Évalué à 1.

              c'est simple , c'est la difference entre "investissements" et "frais de fonctionnement"

              ajoute aussi le pb des appels d'offres qui sont souvent tres gros et complexes , auquels seuls les grosses boites peuvent repondre.

              ajoute que les directeurs des branches de l'administration sont en ce moment tres proches de la retraite

              ajoute que l'interret d'une direction administrative se mesure aussi a la taille du budget qui lui est alloué

              ajoute que les informaticiens du public sont souvent mal payes

              etc etc ...
              • [^] # Re: Linux dans Libé

                Posté par . Évalué à 3.

                ajoute aussi le pb des appels d'offres qui sont souvent tres gros et complexes , auquels seuls les grosses boites peuvent repondre
                Je bosse pour un service du C.N.R.S (labo) qui àrépondu sur un appel d'offre -du ministère de la culture pour la numérisation, traitement, archivage, valeur ajouté, mise en accès publique en ligne de 70 revues de SHS-.
                Il y a 15 personnes dans le service. En face des monstres de 350 personnes. Nous avons remporté l'appel d'offre car on a les compétences, on à développé des outils efficace -preuve à l'appui- , on utilise des logiciels libres...
                Comme quoi c pas la taille qui fait la valeur
  • # Qui est Florent Latrive ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    "NdM : l'article est de Florent Latrive qui en connait un rayon sur le libre..."

    Qui est-ce exactement ?

    --
    Raphaël SurcouF
  • # Re: Linux dans Libé

    Posté par . Évalué à -1.

    Bien que cela soit des info lus dans mon cher Login , il est bien que le " grand public " soit au courant des avancés commercials
    contre Microsoft , dans ce combat , nous ne pouvons que gagné
    • [^] # Re: Linux dans Libé

      Posté par . Évalué à 10.

      par contre le combat de l'orthographe est perdu depuis longtemps ...

      -> []
  • # NYT dans Libé == Libé dans NYT ?

    Posté par . Évalué à 0.

    Et hop, je mentionne l'auteur : Florent LATRIVE
    Et hop, je mentionne la source : Libération.Fr, mardi 22 juillet 2003
    Et hop, c'est parti...
    En mai, le New York Times révélait le contenu d'un e-mail interne : «En AUCUN cas ne perdez un marché face à Linux», écrivait le responsable des ventes mondiales Orlando Ayala. Il s'agit aussi d'éviter que les Etats et les administrations n'encouragent explicitement l'usage des logiciels libres face aux «propriétaires». Et pour éviter cela, l'arme le plus efficace reste le lobbying.

    Et le mail de Bugnon ? hein ? Où kil est passé le mail de Bugnon ? On l'a perdu ?

    Pourquoi la France d'en Bas n'est pas informée que MS France s'inquiète des décideurs médiocres de Sésam Vitale qui veulent se faire pardonner leurs coupables égarements passés. Pourquoi on ne dénonce pas le lobbying global avoué ici, proche des gens ?

    Pourquoi on préfère citer le NYT plutot que DLFP ou Transfert ?
    Pourquoi on se censure ?

    ===

    J'aimerai que nos journalistes nationaux réfléchissent un peu à ce qui va se passer à court terme... En automne prochain, on va voter l'EUCD.
    L'EUCD, vous avez sans doute entendu dire que ca remettait en cause la copie privée, n'est ce pas (piratage blah blah blah). C'est exact, la copie privée fait partie du régime des exceptions et elle va sérieusement morfler.

    Ce qu'il faudrait que les journalistes regardent quand même un peu, là, vite, attentivement, c'est leur nombril. Parce que l'EUCD ne s'intéresse pas qu'à la copie privée, mais à tout le régime des exceptions. Et - c'est là que ca vous interessera - on retrouve beaucoup d'éléments dans le régime des exceptions qui concernent la Presse.

    - le droit de citation,
    - les revues de presse,
    - les caricatures,
    - les parodies,
    - les pastiches,
    - les copies de sauvegardes.

    Si les Hommes de l'Art qui nous Informe pouvaient un instant ôter leurs lunettes filtrant les pirates pour zieuter du côté du CPI Art. L. 121-5, ca me ferait plaisir.
    Si on commence à se censurer maintenant, je me demande bien ce que ce sera, passé l'automne...
    Est ce que Libé a fait une copie de sauvegarde du mail de Bugnon ? J'aimerai bien lire un édito de Serge July sur le sujet. Sinon, faudra-t-il systématiquement s'adresser au NYT ?
    • [^] # Re: NYT dans Libé == Libé dans NYT ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Pourquoi on préfère citer le NYT plutot que DLFP ou Transfert ?

      Parce que le NYT c'est un journal, et que DLFP c'est un site où n'importe qui peut poster et où les sources ne sont pas toujours très sures ? Parce que monsieur tout le monde a plus de chances de savoir ce qu'est le NYT que DLFP ? Parce que l'auteur n'a pas vu passer la depeche ?

      Pourquoi on se censure ?

      Tu aimes bien fustiger l'auto-censure en ce moment, non ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.