Mozilla fait dans le social

Posté par  . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Étiquettes :
0
28
jan.
2008
Mozilla
Weave est un module complémentaire pour le futur Firefox 3. Son but est de synchroniser les marque-pages et l'historique de son navigateur, sur différents postes (le Firefox de l'ordinateur fixe, du travail, du portable, etc.). Certains modules complémentaires réalisaient déjà ces tâches (« Bookmarks Synchronizer », par exemple), mais le projet souhaite aller beaucoup plus loin. En effet, il projette d'implémenter les points suivants :
  • Synchronisation des mots de passe conservés par le navigateur, voire des personnalisations de celui-ci ;
  • « Collaborative Bookmarking », c'est à dire partage des marques-pages à certains de vos amis ;
  • Système de gestions de droits déterminant quelles sont les personnes qui ont accès à certaines de vos données ;
  • Création d'une API permettant à d'autres applications / modules de se greffer sur votre compte.
  • Utilisation autant que possible des standards du web (« leverage existing open standards and propose new ones as needed »).
Attention néanmoins, Weave est en version alpha, il se base sur un Firefox qui est en version bêta et peut donc souffrir de gros problèmes. Pour que cela soit possible, il est nécessaire de se créer un compte sur http://services.mozilla.com , rapprochant donc Weave de certains portails personnalisés. Néanmoins, la comparaison s'arrête là :
  • L'intégration avec le navigateur est très poussée ;
  • Les données sont stockées par Mozilla, ce qui semble être un plus (Mozilla n'est pas affilié à un moteur de recherche et est plus proche d'une fondation que d'une entreprise). La protection de la vie privée est mise en avant pour ce projet ;
  • L'authentification au serveur de Mozilla est basée sur le traditionnel couple compte/mot de passe, mais demande en plus une « passphrase », car les données sont stockées de manière chiffrés sur leurs serveurs ;
  • Le serveur stockant les données est modifiable : pour l'instant cela ne sert pas, mais à l'avenir on peut deviner / espérer que chaque personne disposant d'un hébergement personnel pourra stocker les données chez elle.

Aller plus loin

  • # Webdav

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Vivement une synchronisation possible avec un compte webdav... d'ailleurs qu'en est-il de Google Drive (GDrive ?)
  • # super !

    Posté par  . Évalué à 8.

    « Collaborative Bookmarking », c'est à dire partage des marques-pages à certains de vos amis ;


    AAHHH ! la fin des bookmarks dans les journaux :) !

    on me sussure a l'oreille que le linuxfrien n'a pas d'ami(e)s et qu'il y aura toujours des bookmarks dans les journaux /o\, oooooohhh
  • # donnée personnelles critiques

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Synchronisation des mots de passe conservés par le navigateur

    Alors là je lis ca et je commence à m'inquieter très fort... J'espere qu'ils ont des gens très compétents en sécurité...

    Les données sont stockées par Mozilla, ce qui semble être un plus (Mozilla n'est pas affilié à un moteur de recherche et est plus proche d'une fondation que d'une entreprise). La protection de la vie privée est mise en avant pour ce projet

    Ca fait bizarre à lire Mozilla n'est pas affilié à un moteur de recherche, affilié n'est pas le terme quand on touche de l'argent d'une régie publicitaire ? Ce n'est pas le cas entre Mozilla et Google ?
    Cette remarque n'a rien à voir avec le projet en question et je sais bien qu'ils vont pas revendre les données à Google...
    • [^] # Re: donnée personnelles critiques

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      En fait, dans l'histoire, le seul facteur rassurant côté "liberté (=choix) de situation des données personnelles", c'est le fait de pouvoir paramétrer le serveur.

      Reste à voir si leur code serveur sera (peut-être l'est-il déjà) libre ?

      Ces points me paraissent fondamentaux pour une adoption profonde dans les milieux libristes, souvent fervents défenseurs de la vie privée et de la capacité de choisir parmi plusieurs emplacements côté serveur.

      C'est ainsi que jabber est propre de ce côté par exemple : il permet de monter son propre serveur tout aussi facilement, ou d'utiliserun google talk tout à fait centralisé et contrôlé :)
      • [^] # Re: donnée personnelles critiques

        Posté par  . Évalué à 4.

        Le fait de disposer du code serveur ne suffit pas à assurer la confiance.
        Soit tu montes ton propre serveur et tu dis adieu au coté social si tout le monde fais comme toi, soi tu fais confiance au fournisseur de service qui héberge l'appli.
        Mais qu'est ce qui me prouve qu'il utilisera la version open et qu'elle n'est pas trafiqué.

        Un système basé sur un principe identique au md5 de l'archive du serveur apporterait peut-être une réponse et encore.
        • [^] # Re: donnée personnelles critiques

          Posté par  . Évalué à 2.

          Dans le cas de jabber, ça ne pose aucun problème puisque les serveurs peuvent communiquer...
          En revanche, dans ce cas, c'est différent mais l'idée est surtout que celui qui stocke veut faire confiance au serveur, ceux qui lisent s'en fichent...

          M'enfin, c'est mon avis.
        • [^] # Re: donnée personnelles critiques

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          ++

          Je ne confie mes mots de passe à personne. Personne.

          Et pour ce qui est d'aller ranger mes infos en ligne (bookmarks, cookies...), en local, c'est quand même toujours bien plus rapide.
          • [^] # Re: donnée personnelles critiques

            Posté par  . Évalué à 3.

            Et pour ce qui est d'aller ranger mes infos en ligne (bookmarks, cookies...), en local, c'est quand même toujours bien plus rapide.


            C'est évident, l'intérêt n'est certainement pas la vitesse d'accès, mais la disponibilité partout où tu as une connexion internet.

            Avec un profil en ligne, peu importe où tu es (chez toi, au boulot, chez un ami, dans un cyber), tu as toujours accès à toutes tes infos (bookmarks, cookies, historique, etc).
    • [^] # Re: donnée personnelles critiques

      Posté par  . Évalué à 4.

      Le principe c'est que les données sont cryptées côté client, avec une passphrase. Le serveur ne voit qu'un blob de données cryptées, n'a pas accès au mot de passe donc pas accès aux données.

      Sinon, pour ceux qui connaissent un peu le monde de Mozilla, c'est vthunder qui bosse sur Weave. Pour le moment c'est vraiment à un état expérimental, il y a juste un proto très basique.
  • # Google Sync

    Posté par  . Évalué à 3.

    Notez que Google Sync propose déjà la même chose (en moins poussé je pense). Il est aussi parfois buggé. En tout cas c'est très pratique pour partager ses bookmarks, cookies, etc. Ce qui est intéressant c'est qu'on pourra faire son propre serveur puisque c'est libre. Pour la vie privée, Google a aussi un système de passphrase. Bref de toute façon cette concurrence ne peut qu'être positive !

    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # Opera

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    C'est l'équivalent du "Synchronize Opera" que propose opera ? On a des comparatifs entre les deux systèmes et des idées de standardisation/collaboration pour que le partage puisse marcher à la fois dans Mozilla Firefox, Mozilla Seamopnkey et Opera ?

    A priori, synchronize opera ne fait pas le partage de mots de passe, et ça me rassure. Par contre, il synchronyse la configuration du navigateur, ce qui est sympathique.

    Quant au social bookmarking, il me semblait que tout le monde (sauf moi) s'était inscrit à un site où il enregistrait ses bookmarks et accédait à ceux des autres (à condition de faire partie du bon ensemble de gens) et que firefox avait des extensions pour communiquer avec ces sites là... Quel intérêt que ce soit dans le navigateur et lié au navigateur ?
    • [^] # Re: Opera

      Posté par  . Évalué à 2.

      On a des comparatifs entre les deux systèmes et des idées de standardisation/collaboration pour que le partage puisse marcher à la fois dans Mozilla Firefox, Mozilla Seamopnkey et Opera ?
      Pas de comparatifs à ma connaissance, mais l'idée de standardisation est bien là (cf. "leverage existing open standards and propose new ones as needed" dans la news).

      Quant au social bookmarking, il me semblait que tout le monde (sauf moi) s'était inscrit à un site où il enregistrait ses bookmarks et accédait à ceux des autres (à condition de faire partie du bon ensemble de gens) et que firefox avait des extensions pour communiquer avec ces sites là... Quel intérêt que ce soit dans le navigateur et lié au navigateur ?
      Le point principal avantage est un meilleur respect de la vie privée (surtout si on peut héberger son propre serveur de synchronisation).
    • [^] # Re: Opera

      Posté par  . Évalué à 1.

      Quant au social bookmarking, il me semblait que tout le monde (sauf moi) s'était inscrit à un site où il enregistrait ses bookmarks et accédait à ceux des autres (à condition de faire partie du bon ensemble de gens) et que firefox avait des extensions pour communiquer avec ces sites là... Quel intérêt que ce soit dans le navigateur et lié au navigateur ?


      Moi, je me fout royalement du social bookmarking. Ce que j'apreccie dans ce genre de service web, c'est de pouvoir synchroniser mes signets sur tous mes ordinateurs, indépendamement de l'OS (Windows, Linux, Mac OS X, *BSD) et indépendament du navigateur (Epiphany, Firefox, Safari, ...)

      Mais je n'aime pas confier ce genre de donnée aux "autres". C'est pour ça que j'ai coder mon propre service compatible del.icio.us [1]. Comme ça, un petit :
      <mon ip> api.del.ico.us
      dans /etc/hosts me permet d'utiliser les extensions des navigateurs sans les modifier.

      Ce que je vois c'est que mozilla à l'air de proposer la solution côté client et côté serveur. Donc, chacun pourra avoir son système sur son serveur.

      [1] Merci Jelix au passage, j'ai profité de ce mini projet pour découvrir ce framework et c'est vachement pas mal ! SI des gens sont intéressé par le code (attention, c'est du codage rapide et pas fini mais ça marche avec SimpleDelicious et Epilicious !) demandez moi.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.