OpenSceneGraph 2.2 est disponible

Posté par  . Modéré par Nÿco.
Étiquettes :
0
5
oct.
2007
Technologie
La bibliothèque de composants 3D OpenSceneGraph 2.2 améliore sa gestion du multi-coeur et du multi-GPU, dispose de nouveaux algorithmes pour créer des ombres, propose 2 nouveaux mode d'affichage (spherical et checkerboard stereo), et dispose d'un greffon GDAL pour charger une grande variété de modèles géospatiaux et de carte altimétrique.

La version 2.0 d'OpenSceneGraph est la culmination de 8 ans de travail par les développeurs principaux et la communauté open-source qui à grandi autour du projet. L'industrie du graphisme temps-réel et le milieu académique l'ont adopté dès le début, en l'utilisant dans des applications réelles et en participant activement à son développement, test et amélioration. Le résultat final est une bibliothèque de grande qualité, avec un jeu de fonctionnalités répondant aux besoins des développeurs d'applications.

Fonctionnalités :
  • Améliore la construction et inclut un système de révision sous Windows pour installer différentes versions d'OpenSceneGraph sans problème de conflit ;
  • Support des Texture2DArray et integer texture OpenGL Extensions ;
  • Support des affichages stéréo sphérique et Checkerboard ;
  • Support des algorithmes Soft Shadows et Parallel Split Shadow Maps ;
  • Support d'un fichier de configuration pour le Viewer ;
  • Ajout des exports vers les format Inventor, OBJ 3D, et HDR imagery ;
  • Ajout du greffon GDAL pour charger une grande variété de modèles géospatiaux et de modèle de carte altimétrique.
OpenSceneGraph 2.2, écrit entièrement en C++ Standard et construit à partir d'OpenGL, offre aux développeurs travaillant dans le domaine de la simulation visuelle, le développement de jeux, la réalité virtuelle, la visualisation scientifique et la modélisation un outil de visualisation temps-réel qui rivalise avec les scene graph propriétaires en fonctionnalités et en performances.

OpenSceneGraph 2.0 fonctionne sur toutes les plateformes Microsoft Windows, Apple Mac OS X, GNU/Linux, IRIX, Solaris, HP-UX, AIX et FreeBSD.

Téléchargement et licence

OpenSceneGraph est open-source donc tout le code source est fourni et peut être copié, modifié et utilisé gratuitement pour une utilisation commerciale ou non-commerciale. L'accès aux sources fournit une plus grande flexibilité pour les utilisateurs finaux dans leur façon de développer, débugger et déployer leurs applications. Ils gagnent de la productivité et de la liberté, grâce à la possibilité de déployer la chaîne d'outils en concordance avec leurs propres cycles de développement. Le téléchargement des binaires et sources peut être trouvé dans la section Downloads du site openscenegraph.org.

OpenSceneGraph est fourni sous licence OpenSceneGraph Public License, qui s'appuie sur la Lesser GNU Public License (LGPL), permettant l'utilisation gratuite du logiciel. De plus, il permet le lien statique et dynamique des bibliothèques OpenSceneGraph, sans restriction de licence.

Les livres sur OpenSceneGraph disponibles !

L'OpenSceneGraph Quick Start Guide et l'OpenSceneGraph Reference Manuals sont disponibles.
Pour acheter un exemplaire, dirigez vous vers le site web OpenSceneGraph Books. Les gains des ventes de livres permettront de financer de nouveaux efforts de documentation et de production de livres.

Support de la communauté et contributions

La communauté diverse et grandissante de plus de 1700 développeurs est centrée sur la mailing-list publique osg-users, où les membres discutent de la meilleures facon d'utiliser OpenSceneGraph, s'entraident mutuellement, et coordonnent le développement de nouvelles fonctionnalités et de corrections de bugs. Les membres de cette communauté viennent de pays différents avec un horizon allant de certaines des plus grandes entreprises de l'aérospatiale, des sociétés de jeux vidéos, des spécialistes de la simulation visuelle à des chercheurs d'universités, des étudiants et des particuliers.

Aller plus loin

  • # problème de bindings

    Posté par  . Évalué à 5.

    L'un des problèmes principaux avec cette bibliothèque à mon avis c'est le manque de binding, ou du moins la non mise à jour de ceux-ci.
    J'étais intéressé, tout, ça me semblait sympa, mais en ce moment du moins (enfin depuis la sortie de la 2.0), on ne peut programmer qu'en C++.
    Il y avait bien des bindings python, mais ils n'ont pas été mis à jour depuis un moment, et bien souvent les modules complémentaires qui s'appuient sur OSG n'en ont pas.
    C'est vraiment dommage
  • # Crystal Space

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Coïncidence ou non, Crystal Space sort en version 1.2 le même jour !
    Pour info, Crystal Space est un SDK permettant de faire de la 3D temps réel. Son système de plugin l'oriente plus pour le développement de jeux vidéos tandis qu'OSG est -apparemment- plus utilisé dans le domaine de la simulation/réalité virtuelle au niveau professionnel.
  • # Erreur déductive

    Posté par  . Évalué à -1.

    "OpenSceneGraph est open-source donc tout le code source est fourni et peut être copié, modifié et utilisé gratuitement pour une utilisation commerciale ou non-commerciale. "

    Voilà il y a une erreur déductive par rapport aux propriétés de l'axiome "open-source", qui n'est pas suffisant pour en tirer la conclusion indiquée.
    On devrait plutôt dire

    "OpenSceneGraph est open-source donc tout le code source est fourni donc peut être lu (comme ce que procure la licence MRL de Microsoft par exemple), de plus il est libre (basé sur une licence OSGPL issue de la LGPL), donc il peut être copié, modifié et utilisé gratuitement pour une utilisation commerciale ou non-commerciale. "

    ou plus simplement

    "OpenSceneGraph est open-source et libre donc tout le code source est fourni et peut être copié, modifié et utilisé gratuitement pour une utilisation commerciale ou non-commerciale. "
    • [^] # Re: Erreur déductive

      Posté par  . Évalué à 1.

      MRL n'est pas OSI donc pas open source.
      En plus dans la plupart des esprit, OSI ne suffit pas non plus pour être open source.
      Quand Perens a crée l'expression "open source", il l'a fait comme *synonyme* de logiciel libre mais sans la connotation (péjorative apparemment negative pour certains) politique qui lui était attachée.
      • [^] # Re: Erreur déductive

        Posté par  . Évalué à 5.

        Quand Perens a crée l'expression "open source", il l'a fait comme *synonyme* de logiciel libre mais sans la connotation (péjorative apparemment negative pour certains) politique qui lui était attachée.

        Marrant, je viens de relire le Jargon File et c'est ce que j'en ai déduit aussi.

        Il faut croire que vouloir éliminer la connotation négative (commercialement parlant) de "free software" n'était pas forcement une bonne idée... Z'ont qu'à parler français, on a pas cette ambiguité nous :-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.