Pour un démarrage plus rapide de Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
23
sept.
2003
Linux
Les vieilles critiques envers l'univers Linux pour le desktop trouvent petit à petit leurs réponses.

- Il n'y avait pas de suite office correcte ? Il y a maintenant OpenOffice et KOffice.
- Pas de navigateur web correct ? Mozilla, Konqueror et les dérivés sont désormais là....
- Pas de lecteur multimédia non préhistorique ? Xine et MPlayer sont venus nous sauver...

Mais, bizarrement, reste entre autres LE fameux problème du démarrage qui prend 3 h, et qui inciterait même presque à laisser le PC allumé 24h/24h juste pour lire ses courriels 1 fois par jour.

James Hunt d'IBM propose un article décrivant comment ce processus peut être accéléré en parallélisant ce qui est aujourd'hui fait en série.

Il apporte aussi des réponses aux problèmes posés : nécessité pour les admins d'un démarrage série, dépendances des services entre eux, compatibilité LSB...

Qu'en est-il maintenant au niveau des distributions ?

Aller plus loin

  • #

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    euh, je l'ai vu y a 3 jours cet article...
    m'enfin.
    Tfaçon au niveau du boot j'ai le gagnant, pas besoin de nunux :p
    • [^] #

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.


      vous avez un sérieux problème d'égo... spas paske je dis une vérité (BeOS boot plus vite que nunux) que j'exècre Linux, tout au contraire. J'ai un serveur Slack à coté de moi.
      Et puis merde je m'en tappe de ce que vous pensez, vous pensez qu'à vous tfaçon !
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 5.

        un peu, que BeOS boote plus vite.

        5 secondes chrono entre la lecture du boot loader et le bureau de BeOS, sur un P2 333.

        c'est quand même sympa.
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par . Évalué à -1.

          Tu peux en faire autant avec un noyau dégraissé, peu de services et en optimisant les scripts de démarrage. Faut pas croire mais quand un boot fait une petite présentation pour chaque service démarré, du genre starting machin et qu'ensuite elle affiche OK ça coute plusieurs lectures et écritures disque ! Si on vire ces zigouigoui et le fait de logger systematiquement dés le démarrage tout ce qui se passe, on gagne énormément !
          Personnellement je fesais booter sous X ma slackware en 15 secondes avec un cyrix 166+ et 32 megs de ram et deux disques dur plutôt lents !
          Et pourtant avec ça, je pouvais me connecter au net, utiliser gimp, ma carte son et regarder des films en mpeg et si le driver était sortit à l'époque j'aurais même utilisé mon scanner puisque je chargeais les drivers de ma carte scsi !
          Non franchement BeOs n'est qu'un unix de plus, qui a été repackagé pour autre chose que le service. Le projet Blue Eyed OS est bien là pour le prouver !
          Quant à dire que BeOs sera toujours plus rapide au boot que linux car c'est un micro-kernel, je réponds foutaise ! Quiconque a essayé qnx sait que même les os à base de micro-kernel peuvent booter trés lentement ! (Et être instable au passage !).
          • [^] #

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            NON, BeOS n'est PAS un Unix.
            NON, BeOS n'utilise pas un micro noyau. Il utilise un noyau modulaire et préemptible.

            Arretez le FUD, on dirait Kro !
            • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

              Posté par . Évalué à 3.

              Ce défenseur de BeOs dit que c'est un micro noyau, mais qu'il n'est pas un Unix !
              (même si c'est un système conforme posix)
              http://membres.lycos.fr/laportea/beos/beos_qu_est_ce_que_c_est.html(...)
              Franchement c'est assez dur de distinguer un noyau trés modularisé d'un micro kernel, or dans un noyau linux, une trés large majorité des fonctions sont modulaires, donc on y est ! Il suffit de recompiler le noyau différemment !

              Quand à Be eux-mêmes ils disaient que ça les chagrinaient qu'on les compare à Unix et au micro noyau mach car ça date des années 70 !
              http://www.beatjapan.org/mirror/www.be.com/support/qandas/faqs/faq-(...)

              Franchement c'est pas parceque c'est récent que c'est bon ! MS Dos 1.0 est sortit 10 aprés et c'était bien pire ! Et puis c'est carrément insultant pour linux qui lui revendique fièrement son statut unixien ! Et puis même Be Inc reconnaissait qu'ils ont des points communs avec unix :
              http://www.beatjapan.org/mirror/www.be.com/support/qandas/faqs/faq-(...)

              OK Be est pas multi-utilisateur comme tout bon unix, et alors ? Ca serait si difficile de démarrer tout les services en root à partir du niveau 1 sous linux ?

              Franchement je le redis, tout ça c'est que du cosmétique ! Si BeInc devait recommencer à zéro, ils auraient plus vite fait de reprendre linux et de faire une distribution à leur sauce !
              • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

                Posté par . Évalué à 1.

                >Franchement c'est assez dur de distinguer un noyau trés modularisé d'un micro kernel.

                Pas d'accord: les droits d'executions sont différents!
                Un driver en user-space ne doit pas pouvoir planter le noyau, alors qu'un module du noyau peut ecraser tout ce qu'il veut..

                Et ça, ça change pas mal de chose, notamment au niveau perf!

                Pour ce qui est de Unix, là personellement j'ai toujours trouvé cela flou, m'enfin un système non multi-utilisateur comme système Unix, euh, il ne faut pas pousser quand-même..

                >Ca serait si difficile de démarrer tout les services en root à partir du niveau 1 sous linux ?
                Certes non, mais Linux garde la possibilité d'être configuré en multi-utilisateur, s'il perdait cette possibilité alors il cesserait d'être un Unix à mon avis.
                Les concepteurs de Be ont toujours dit qu'il était possible sans trop de problème de créer une version de Be multi-utilisateur, mouai, la parole est facile, l'action difficile!

                PS:
                soit dit en passant ceci n'est absolument pas une critique de BeOS: j'adorais la réactivité des applications (raaaahhh lovely), le temps de boot de 10s, l'installation hyper-facile..
    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      "Mais, bizarrement, reste entre autres LE fameux problème du démarrage qui prend 3 h, et qui inciterait même presque à laisser le PC allumé 24h/24h juste pour lire ses courriels 1 fois par jour"

      Ca boot sur cassette ou sur disquette ?
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il me semble que c'est plutôt un faux problème. Les machines servant de poste de travail n'ont pas besoin de 128 services à lancer démarrage et les serveurs qui peuvent avoir un nombre important de démons n'ont pas vocation à être rédémarrés tous les quarts d'heure.

    Mais si l'on peut gagner quelques secondes supplémentaire, pourquoi pas.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En effet. Après nettoyage, lorsque seuls les démons nécessaires (sshd, lpd) sont laissés, ça démarre plus vite que quoi que ce soit d'autre (MacOS X est beaucoup plus long, en particulier).
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Sans plus d'informations, ca sent le troll.

        Il serait bon de preciser a service rendu égal (ce qui est très certainement le cas, sinon...).
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          perso je ense que si on est un peu débrouillard on peu diminuer drastiquement la durée du boot.

          Par exemple pour la coupe de robotique de l'an dernier, j'avais fait ma propre distrib (enfin pas tout à fait, j'étais parti d'une rootfs uclibc voir http://galileo.ma.cx(...) ) et le robot etait pret et booté en 12-13 secondes (j'avais chronométré mais il est vrai que le seul vrai démon lancé était sshd).

          J'avais aussi un peut tout optimisé dans ce but, mais on pouvait encore gagner 2 à 3 secondes à mon avis.
          • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            C'est vrai que la durée de boot de Linux n'est pas si dramatique que ça par rapport à d'autre. Moi par exemple, le matin, il me faut bien 3/4 d'heure pour booter et cela sans même être sorti du lit !
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 7.

      Tout à fait d'accord, pour faire un parallèle, c'est pareil pour l'OS de Microsoft (par exemple Windows 2000), si on installe Active Directory, serveur DNS, DHCP...J'ai fait le test, la machine mettait une 1mn environ de plus à démarrer...Inversement, en ayant installé une Slack avec le minimum de services et avec un noyau configuré aux petits oignons, ça va assez vite...Tout est question de point de vue comme toujours :-))
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 2.

        Moi ce que je trouve vraiment long c'est le : "calculating module dependencies". Ma solution est de compiler mon noyau seulement avec les modules dont j'ai besion.
        On peut toujours compiler son noyau en statique aussi mais je sais pas trop pourquoi on recommande souvent de ne pas le faire
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          "The present kernel configuration has modules disabled"

          Je suis très bien sans.
          • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

            Posté par . Évalué à 1.

            D'ailleurs le calculating module dependancies (un depmod -ae ... a priori) il pourrait se débrouiller pour ne pas le faire... en assumant qu'on l'a déjà fait auparavant non ?

            Si chaque fois que je rajoute un module, ou compile un kernel, je "depmod -ae", pas besoin de rajouter cette étape à chaque boot...
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Les modules

          + Ca permet de ne charger que le code nécessaire au moment ou on en a besoin. (moins de mémoire)

          + Ca permet d'installer de nouveaux drivers sans rebooter et sans tout recompiler.

          - Si un intrus parvient a être root, il peut charger un module et executer du code en kernel mode, et il peut vraiment foutre la m.... tout en restant quasi-invisible. (rien dans la liste des processus, ...)

          Donc, des + et des - ...
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui, mais c'est vrai qu'il y a des trucs pénibles: par exemple si tu as un speedtouch (modem adsl usb), tu es obligé d'attendre toute la procédure de chargement du noyau, puis de la synchronisation et enfin de la connexion, avant que le boot puisse continuer.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je n'ai pas 128 services mais il est clair que je rale à chaque fois que je redémarre, surtout quand je sais que le Windows XP d'à coté fait ça super rapidement.

      Ce n'est pas un problème bloquant (attendre meme 5 minutes au démarage c'est pas dramatique), mais c'est une gêne réelle .
      Pas besoin de sortir des arguments "objectifs" comme le nombre de services et la fréquence de redémarage, une gêne c'est tout à fait subjectif. Elle existe à partir du moment où elle est ressentie, et toutes les démarches logiques n'y changeront rien.
      Le fait est qu'elle existe cette gêneune gêne (au moins chez moi)
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        Le windows XP intègre déjà une parallélisation du chargement par rapport à win2k. Par contre, a priori, cette parallélisation, d'après ce que j'avais entendu dire, s'effectue au nivo du chargement des *drivers*. Pour ce qui est des services, aucune idée!
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 7.

      Je ne pense pas que ce soit un faux probleme:
      - pour les particuliers en studio qui veulent dormir la nuit
      - pour ceux qui ont un portable ou le suspend-to-disk ne fonctionne pas, un probleme assez répandu, je crois.
      Les démarrages sont frequents et leeeennnnttt ce qui est pénible et donne une mauvaise impression de l'OS.

      Si je me souviens bien, ma Mandrake 7.2 démarrait par défaut en 2 minutes (boot+démarrage de X et KDE) alors que BeOS mettait 20s pour faire la même chose!

      J'avais pu atteindre 1m20 de temps de démarrage de Mdk en virant tous les services inutiles, mais c'etait quand meme assez penible: trouver la doc sur tous les daemons, etc.. pour un resultat tres mitigé.

      Je trouve amusant que dans le papier d'IBM, ils proposent d'utiliser make pour résoudre les dépendances, alors que dans un papier de NetBSD qui explique leur systeme de demarrage, les auteurs disent qu'ils ne se sont pas servis de make pour éviter d'avoir a le mettre dans le /bin ce qu'ils considérent comme du "bloat"..
      Je crois que Gentoo utilise aussi un systeme de demarrage par dependance, inspiré de celui de NetBSD.
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 5.

        Je trouve encore plus amusant le fait que simpleinit-smb est stable depuis longtemps, mais que, comme il n'est pas standard, il ne soit pas implémenté dans les distribs.
        Même mon vieux Thinkpad PII 266 boote plus vite qu'une machine 10 fois plus rapide (en terme de CPU, et en terme de disque) avec simpleinit-smb.
        Ce système est d'ailleurs plus rapide que celui de la gentoo, puisque ça boote environ deux fois plus vite sur la même machine.
        En plus, niveau simplicité, c'est le jour et la nuit avec le reste, pour gérer les dépendances par exemple.
        A part ça, ça parallélise tout ce qui est lancé dans un même niveau d'exécution.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      A propos, il me semble qu'un serveur de fontes n'est pas obligatoire pour X. Pourtant toutes les distributions (enfin celles que j'ai essaye, et bon ca fait un moment deja) installent et lancent xfs. Alors a part l'usage de X a distance qui 'nest qd meme pas hyper repandu, je me demandait s'il y avait p-e un avantage a ca, en terme de perf par exemple? parce qu'a mes yeux c'est un service de plus qui sert a rien
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        A mon avis, ça fonctionne mieux sans.
        C'est une des choses misérables dans les distribs.
        Je ne comprends vraiment pas pourquoi ils font ça.
        Et c'est toujours comme ça dans la dernière Mandrake.
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        La raison d'utiliser xfs c'est:

        - c'est simple d'ajouter/retirer des chemins de fontes à xfs et de le relancer; plutôt que de modifier le fichier de config de XFree86 (avec le risque de tout casser en prime)
        - ce n'est plus vrai actuellement, mais dans le temps le serveur X n'était pas multithread, la résolution des fonts bloquait tout l'écran quand les fontes étaient gerées par le serveur X, ce qui n'était pas le cas quand c'était xfs (un processus different); il y avait aussi le fait que dfes versions de xfs avec support pour fontes TTF existaient, mais pas pour le serveur X.
        - je crois que c'est encore d'actualité: les grosses fontes (typiquemment, les fontes unicode et CJK) sont hyper-lentes à charger si *tous* les glyphes de la fonte sont calculés quand on l'ouvre; xfs a une option pour lui dire de ne pas le faire, de ne calculer les glyphes qu'à la demande.

        L'utilisation de xfs avait de réelles raison d'être.
        Un peu moins actuellement, mais de toutes façons l'utilisation de fontes X11 deviens de plus en plus archaïque, c'est Xft/fontconfig la voie à suivre.

        Quand XFree86 incluera une émulation pour servir en fontes X11 les anciens programmes en utilisant de façon transparente Xft/fontconfig, alors l'utilisation de serveur de fontes pourra être desactivée.


        Sinon, pour revenir au sujet de la nouvelle; je ne trouve pas la séquence de démarrage trop longue, ce qui l'est (pas necessairemment plus long, mais subjectivemment) c'est le lancemmen de X et du *dm; ainsi que le lancemment du bureau.
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par . Évalué à 3.

          xfs n'a plus de raison d'être.

          Ajouter/retirer des chemins de fontes ?
          Ca se fait dynamiquement dans XFree depuis longtemps avec xset +fb, pas besoin de toucher quoi que ce soit comme fichier de conf. Mais c'est compliqué, mieux vaut fontconfig.

          Et pour les fontes Unicode, j'ai pas remarqué de lenteurs.
          Mais c'était pas opérationnel avant fontconfig, alors bon ...

          Effectivement, j'ai trois desktops sur ma machine principale, alors c'est sûr que le démarrage de gdm et des DE sont longs.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      100% d'accord que les machines clientes n'ont pas à charger le 5ème des démons qui sont lancés par défaut sur la plupart des distribs ; meme sshd (pour répondre à un autre intervenant) je comprend mal ce qu'il vient foutre sur une machine cliente...

      Mais dans le fond, je trouve que c'est une très bonne idée de changer l'ensemble des démons à lancer au démérage d'une liste séquentielle à un bel arbre. Ce serait plus moderne. De meme pour le shutdown. Et puis ca permettrait toujours d'avoir le max de services fonctionnels en cas de salopage de config.
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 6.

    Ah, pour moi le boot n'est pas un gros problème, ma Slackware boot plus rapidement que mon Win2k. Le truc le plus long c'est en cas de check des partitions tous les x montages. Il s'écoule une 1/2 min entre LILO est la banière de login même en rajoutant le temps passé à taper le login/password et le lancement de X ça ne prend pas 2 min.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Win2k est réputé pour sa lenteur de démarrage, contrairement à WinXP qui lui démarre très très vite !
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à -1.

        C'est pas tout à fait vrai à mon sens, Win2000 (avec autant de services que WinXP) démarre vite aussi presque, de plus il est moins gourmand en ressources mais ça c'est un autre débat...
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        contrairement à WinXP qui lui démarre très très vite !
        ça veut dire quoi tres tres vite ? 5 secondes, 10 , 15 ?
        et c'est quoi démarrer ? l'apparition du desktop ou bien lorsque le disque est enfin arreté et tu peux enfin travailler sans ralentissement ?
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        WinXP démarre très vite?

        Tout est relatif!
        XP est plus rapide que 2k et Linux a demarrer (ca c'est pas dur!), mais il est beaucoup, beaucoup plus lent que BeOS..
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Le truc le plus long c'est en cas de check des partitions tous les x montages.
      Si fin 2003 t'utilises toujours pas de système de fichiers journalisé, c'est ton problème :-)
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le truc le plus long c'est en cas de check des partitions tous les x montages.
      est-ce bien utile si tu as des systèmes de fichiers journalisés style ext3 ou reiserfs ?
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 5.

        Pour ext3fs, le check est toujours fait tous les x montages, sauf si tu le "tune" autrement (pas recommandé).
        Pour reiser, c'est pas fait, mais ça le mériterait.
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        réponse pour Bernard Massot et Jean-paul Chiron.

        ookaze a déjà donné la bonne réponse : en ext3 le check tout les x montage est toujours présent. Comme le système de fichier me parrait être un point crucial d'un OS et que par défaut le check est réalisé, je n'ai pas cherché à le changer.
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 9.

    Un truc parfois intéressant: lancer hdparm très tôt au démarrage... quand j'ai vu que sur ma machine j'arrivais à doubler ou tripler les débits avec des paramètres classiques, je me suis tout de suite fait un /etc/init.d/hdparm avec une petit lien dans /etc/rcS.d/S02hdparm.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 3.

      pas_moi, aurais tu un papier ou une page detaillee sur l'utilisation de hdparm avec des valeurs sures, car certaines options de hdparm peuvent etre dangereuses.
      Ou meme simplement me detailler les options que tu utilises sur ton systeme.

      A propos, quelqu'un sait il si les distribs "modernes" prevoient les mecanismes necessaires, dans le genre d'une config hdparm (ou assimile) pour permettre d'utiliser efficacement son systeme avec sa distribution fraichement installee. (j'utilise une Redhat)
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 4.

        de Mémoire la RH propose un script qui est lancé au démarrage dans lequel tu places les valeurs que tu souhaites. (me souviens plus du nom :( ).
        Ensuite tu peux ajouter à lilo ou grub une option à passer au noyau (autotune) qui utilise d'après la doc les meilleurs paramêtres pour tes disques.
        C'est clair que ça change énormément les perfs sur un UDMA133 (on passe ~2.5Mo/sec à 20 Mo/sec (toujours de mémoire)).
        Voila
        Caeies, qui c'est déja posé cette question.

        Ps: la doc se trouve dans le rep doc des sources du noyau.
        La dangerosité de la commande hdparm est relative. Il ne faut pas dépasser les valeurs de ton HD, c'est tout :)
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Perso j'utilise juste "hdparm -d1 /dev/hdx", ce qui active le DMA. Ca marche bien et ça donne des résultats étonnants. Pour voir l'effet avant/après, utiliser "hdparm -t /dev/hdx".

        Dans certains cas (Chipset i810 par ex), il faut faire un "modprobe piix" avant de pouvoir lancer le hdparm.

        Au niveau des distribs, Debian gère ça avec le package hwtools. Mandrake a un truc similaire dans /etc/sysconfig, dans des fichiers appelés harddisk.hdx je crois (j'ai pas la machine sous la main)
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Vous allez vous marrer:

          j'ai des problemes de refroidissement sur mon bi-pro, il a tendance a freezer a cause de la montee en temperature quand je compile un paquet (vive les gentoo).

          Donc, je cherche des trucs pour diminuer les vitesses de compilation :-)
          Apres etre passe en -j1 sur un bi-pro, pour que un processeurs se repose quand l'autre travaille, j'envisage un hdparm optimise pour etre plus lent!
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je viens de changer le fichier harddisk de ma Mandrake et ça a l'air effectivement plus rapide. En tout cas, mon HD a pas grillé. Question de nioubi: pourquoi y'a pas une détection automatique du HD lors de l'install de la distrib et application de la bonne config?
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'ai une RH7.2 sous la main là...

        Va faire un tour du côté de:
        /etc/sysconfig/harddisks

        Ce fichier est appelé par /etc/rc.d/rc.sysinit lors du boot.

        (Je précise que c'est sur une RH7.2 car je ne sais pas si RH à conservé la même organisation sur les versions plus récentes de sa distro).
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 5.

        Voici les options que j'utilise sur mes disques:

        -c1 -u1 -d1 -m16 -a32

        en gros: E/S 32bits, démasquage des interruptions lors du traitement des E/S disque dur, utilisation du DMA, lecture/ecriture de 16secteurs à la fois, lecture anticipée de 32 secteurs. Les deux dernières options ne changent pas gros chose (autant dire rien du tout).

        certaines options de hdparm peuvent etre dangereuses

        Tout logiciel (même hello.c) peut provoquer un plantage matériel... bon, c'est vrai qu'hdparm est fait pour changer la façon dont le système accède au matériel donc c'est un peu plus sensible, mais il faut savoir qu'un XFree86 mal configuré peut faire exploser ton écran.

        quelqu'un sait il si les distribs "modernes" prevoient les mecanismes necessaires

        Je sais que le noyau a des options de compilations qui lui permettent de détecter certains paramètres des disques durs comme l'utilisation ou non du DMA, mais à part ça je ne sais pas.
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          > bon, c'est vrai qu'hdparm est fait pour changer la façon dont le système accède
          > au matériel donc c'est un peu plus sensible, mais il faut savoir qu'un XFree86 mal
          > configuré peut faire exploser ton écran.

          Oui, enfin ca fait maintenant longtemps que le matériel un tant soit peu avancé embarque des circuits de protection pour éviter de dire "oui" à une valeur qu'il se sait pas gérer.
          Un écran maintenant ça se met en sécurité. Je ne sais pas pour les disques mais je serai étonné que ce ne soit pas le cas aussi.
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        aurais tu un papier ou une page detaillee sur l'utilisation de hdparm avec des valeurs sures

        http://www.oreillynet.com/pub/a/272(...) (ça avait fait l'objet d'une news ici d'ailleurs : http://linuxfr.org/2001/03/05/2586.html(...) ).
        Ça a quelques années mais ça n'est pas périmé.
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        l'utilisation de hdparm avec des valeurs sures, car certaines options de hdparm peuvent etre dangereuses.

        D'une part, la plupart des distributions activent le DMA IDE par défaut, donc pas besoin de jouer avec hdparm. Je crois que dans le cas de certains chipsets marqués comme buggés, le DMA n'est pas activé par sécurité.

        Sinon, du temps où il fallait jouer avec hdparm, les paramètres vraiment importants étaient tout simplement l'activation de la DMA, pour les autres l'influence était à peine significative.
        Autrement dit, "hdparm -d 1 /dev/hda" est l'essentiel, et sans danger. On peut aussi ajouter le "multi-sector read" avec "-m 16" (pour la valeur 16, on peut vérifier avec "hdparm -i" en regardant la valeur "MaxMultSect"), ainsi que les transferts en 32 bits ("-c 1"), mais une fois le DMA activé c'est peu mesurable, en tous cas avec les évaluations de "hdparm -t".

        Ce qui est censé être moins prudent, c'est de jouer avec l'option "-X" et de demander un mode de DMA non supporté. Sur les machines où ça m'est arrivé, ça a juste bloqué la machine, mais je n'ai rien cassé.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      plutot que de passer par un script, on peut aussi sauvegarder les parametres en faisant un hdparm -k1

      ca fait un script de moins à lancer déja ;)
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        Par expérience, je sais que ça ne marche pas toujours...
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          Pour un neuneu du hdparm qui ne comprend rien.
          J'ai un chipset i810, un PIII 866 Mhz et un hdd 40 Go seagate (model ST340016A) en maitre et un 12 Go IBM (model IBM-DTTA-371290) en escalve.
          J'ai essayé de jouer avec hdparm (raisonnablement), et ce que je ne comprend pas, c'est que un hdparm -t /dev/hda me donne :
          /dev/hda:
          Timing buffered disk reads: 64 MB in 4.39 seconds = 14.58 MB/sec
          alors qu'un hdparm -T /dev/hda m'indique :
          Timing buffer-cache reads: 128 MB in 1.99 seconds = 64.32 MB/sec

          Laquelle des deux valeurs est la bonne ? J'ai compilé un noyeau avec le support du piix intégré (je n'en ai pas fait un module, comme indiqué ci-dessus dans un autre post).
          En bref, je n'ai pas tout compris à l'utilisation de hdparm, et l'aide n'est pas très claire pour quelqu'un qui n'y comprend pas grand chose comme moi.
          J'ai oublié de préciser que dans le bios, tout est en auto, et j'ai évidement mis une nappe ide 80 connecteurs sur mes disques. D'après vous (ceux qui s'y connaissent), que puis-je améliorer qui me permettrait de booter plus rapidement (du moins au niveau de mes disques), car après tout même si la machine en question est un serveur secondaire, il me semble que la disponnibilité est quand même importante.
          • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

            Posté par . Évalué à 3.

            j'en suis plus très sur, mais c'est normal que tu ais deux valeurs différentes, tu ne teste pas la même chose.
            Avec -t tu testes l'acces au disque
            avec -T tu testes l'acces au cache (enfin je crois)
          • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

            Posté par . Évalué à 2.

            Il serait bon de lire les pages de man des fois....c'est encore plus rapide que de posé la question sur dlfp...
            Tu fait :
            man hdparm
            et une fois dans le man...
            /-T


            et voilou !!!
          • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

            Posté par . Évalué à 2.

            un hdparm -t /dev/hda me donne :
            Timing buffered disk reads: 64 MB in 4.39 seconds = 14.58 MB/sec
            alors qu'un hdparm -T /dev/hda m'indique :
            Timing buffer-cache reads: 128 MB in 1.99 seconds = 64.32 MB/sec


            C'est écrit dans le texte, mais je vais détailler.

            L'option "-t" effectue tout d'abord un "flush" du "buffer-cache" (le cache disque du noyau), ensuite lit le disque (les données sont stockées dans le buffer-cache au passage, fonctionnement normal pour tout "block device"); la mesure données est surtout dépendante du disque, mais un peu de la mémoire et du processeur.

            L'option "-T" évalue la vitesse de lecture quand les données sont déjà dans le buffer-cache; cette donnée ne dépend pas du disque, mais du CPU et de la mémoire (des accès mémoires).
            • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

              Posté par . Évalué à 1.

              Surtout en réponse à Keos : Je les ai lues les pages de man, mais comme je le dis dans mon post, je n'ai pas tout compris, et surtout je ne suis pas un pro du sujet. Je pense que ça peut en intéresser d'autres que moi, car visiblement tout le monde n'est pas un guru de hdparm.
              Quoi qu'il en soit, je me suis une fois de plus très mal exprimé. Quand je demande quelle valeur est la bonne, je veux dire :
              laquelle de ces deux valeurs correspond au taux de transfert moyen avec mon disque dur ?
              J'ai bien compris qu'il y avait une question de cache/buffer/cpu etc, mais je ne sais pas trop l'incidence que ça a.
              En plus, mon seagate devrait fonctionner en udma66, et si la valeur de crête est la première (14.58 Mb/s), ben soit je me suis fait rouler, soit y'a un truc qui cloche.....
              Ceci dit, même si ça n'a pas trop de rapport avec la news, (encore que : si on peut accélérer un tant soit peu la vitesse du boot avec ça...), c'est au moins intéressant.
              Enfin, je ne prends pas Linuxfr pour une page de man : y'a d'autres sites (en dehors des pages infos & man) comme lea-linux, sur lesquels je suis allé voir avant de poster, mais les explications données sont soit trop techniques et me passent par dessus, soit trop succintes et ne m'apprennent rien !
              En tout cas, merci à tous pour les quelques pistes.....
              • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

                Posté par . Évalué à 2.

                Quand je demande quelle valeur est la bonne, je veux dire :
                laquelle de ces deux valeurs correspond au taux de transfert moyen avec mon disque dur ?


                Tu fais fort, dans le genre bouché (sans vouloir t'offenser).
                Dans un cas j'ai écrit "la mesure donnée est surtout dépendante du disque", dans l'autre "cette donnée ne dépend pas du disque". Je ne peux pas faire plus clair.

                En plus, mon seagate devrait fonctionner en udma66, et si la valeur de crête est la première (14.58 Mb/s), ben soit je me suis fait rouler, soit y'a un truc qui cloche...

                Ce n'est pas parce que l'interface entre le disque et le contrôleur permet des transferts à 66 MB/s (ne confond pas les bits et les Bytes au fait, il y a un rapport de 1 à 8), que le disque est capable de lire ou d'écrire à cette vitesse. Autant que tu le saches tout de suite, un disque en UDMA133 ne te lira pas tes données à 133 MB/s, en tous cas pas d'ici quelques années (les valeurs courantes sont de l'ordre de 45-60 MB/s).
                De toutes façons, le taux de transfert en lecture linéaire (le chiffre que te donne hdparm) ne fait pas tout, le temps d'accès aussi, et même le firmware (cas des disques SCSI pour serveurs, qui sont optimisés pour les accès de type base de données).
  • # Pour un boot encore plus rapide de Linux...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    ...et optimiser le boot en virant un max de services bien souvent inutiles ? (comme dans Windows...)

    À noter que dans Windows, l'interface graphique donne la main, alors que le boot n'est pas terminé... Dans GNOME et KDE, quand t'as la main, t'as la main ! Pas de triche !...
    • [^] # Re: Pour un boot encore plus rapide de Linux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est pas complètement vrai, certains démons se lancent eux-même en arrière plan (pppoe au pif) ce qui peut te donner la main sous ton *dm préféré avant que tous les services soient complètement chargés.

      De toute façon c'est sans doute la bonne façon de faire : parallliser le login et chargement de l'environnement personnel avec la fin du boot.

      « quand t'as la main, t'as la main ! Pas de triche !... »
      Multi-tâches roxor :p
      • [^] # On dit GNU/Linux bordel!

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        "Linux" il a rien a voir la dedans: c'est le noyau, il est multitache et c'est suffisant pour parallèliser le boot.
        D'ailleurs certaines distribs le font, parmis lequelles Gentoo (grâce à un système de dépendances, cf /etc/conf.d/rc).
    • [^] # Re: Pour un boot encore plus rapide de Linux...

      Posté par . Évalué à 0.

      Je suis d'accord avec ca, il m'est deja arrive de voir un Windows ou le chargement etait bien plus long apres que l'interface ai donne la mains, que le boot depuis le debut.
    • [^] # Re: Pour un boot encore plus rapide de Linux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      KDE aussi essaye de delayer certains services tout en rendant quand meme l'interface le plus disponible possible.

      Je sais qu'au moment de KDE 2, ils s'etaient tues les meninges pour trouver quoi enlever et comment faire pour le lancer plus vite sans rien retirer.
    • [^] # Re: Pour un boot encore plus rapide de Linux...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      > À noter que dans Windows, l'interface graphique donne la main, alors que le
      > boot n'est pas terminé... Dans GNOME et KDE, quand t'as la main, t'as la
      > main ! Pas de triche !...

      Et ? C'est grave docteur ? ça me parait bien.

      Autant les services de base il faut qu'ils soient lancés avant, autant quitte à ne pas pouvoir tout faire dans les premières secondes/minutes il me parait bien d'avoir la main au plus tot pour pouvoir me servir de ce qui est actif.

      Ai-je vraiment besoin d'avoir a connexion internet *avant* le login ? le partage samba ? mon serveur Web perso ? mon serveur FTP ?
      C'est grave si je commence lancer mon traitement de texte avant / en parallèle ?

      Le comportement de Win me parait plutôt bon (même si dans le cas de Win des fois ça rame tellement pendant les premières secondes qu'avoir la main ne sert pas à grand chose, il faudrait encore plus étaler.

      hé ! on n'est pas sous DOS. Mon système est multitache, j'aimerai bien m'en rendre compte.
      • [^] # Re: Pour un boot encore plus rapide de Linux...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        même si dans le cas de Win des fois ça rame tellement pendant les premières secondes qu'avoir la main ne sert pas à grand chose, il faudrait encore plus étaler.

        C'est bien le problème ....
        Le lancement de la moindre appli (sous Windows) "rame" comme c'est pas permis et ne démarre réellement que lorsque "tous" les services sont lancés.

        Donc :
        Win :
        boot + login + suite du boot => l'utilsateur a réellement possiblité de travailler.

        Linux :
        boot + linux => l'utilsateur a réellement possiblité de travailler.

        Pour windows je ne me base pas sur les dernières bêtes de course (il s'agit d'un PII 400 + 256M de RAM), la machine sous Linux est du même genre (un peu de RAM mais plus de services lancés).
        • [^] # Re: Pour un boot encore plus rapide de Linux...

          Posté par . Évalué à 1.

          Ahah j'ai au boulot une "dernière bête de course" avec un P4 tout récent et un XP flambant neuf (patché 42 fois - mais j'ai aussi testé avec le non patché)... et le constat est flagrant :

          Avec un processus qui consomme beaucoup de temps processeur, avec des E/S disque, le multitâche est quasi inexistant sous XP. c'est simplement consternant. Sont concernés :
          - compilations
          - calculs mathématiques
          - compression de données
          - copies / archivage de fichiers
          - plein d'autres trucs surement...

          encore une raison de passer a Linux.
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 2.

    Il y a longtemps on parlait d'utiliser un système semblable à make pour le boot du Hurd. Ca en est où ? Et le hurd d'ailleurs, il en est où aussi ?

    Le boot de la Gentoo gère aussi les dépendances, c'est basé sur le même principe ?
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 1.

    au fait : où en est le projet de mettre linux dans la EPROMM ?

    Ca c'est du boot super fast !
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Je ne savais pas que ca s'etaignait une machine sous Linux !!! Le bouton ON/OFF sur les PC c'est poas seulement pour les Windows quand CRTL+ALT+DEL ne peut plus rien pour toi ?!?
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Vue la consommation des processeurs actuels, il serait bon que ça s'éteigne si on veut pas construire de nouvelles centrales électriques. J'ai vu passer il y a quelque temps une info selon laquelle la Grande-Bretagne allait devoir mettre en oeuvre une nouvelle centrale uniquement pour alimenter les décodeurs des télés cryptées!
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      je ne vois pas l'interet de laisser une machine personnelle (qui n'est nullement serveur) allumée 24/24: ça consomme du courant pour rien, donc de l'énergie pour rien, et en final on a des déchets ou de la pollution produite pour rien.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      J'en rajoute une louche: l'argument (qu'on me sert à chaque fois) selon lequel éteindre et redémarrer un ordinateur l'use prématurément est stupide: on sait bien que les machines sont obsolètes largement avant la fin de leur durée de vie, même si elles sont beaucoup sollicitées.
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Gasp ! Si tu écoutes les marquetteux et les warlordz gammers, oui ta machine est obsolette 3 mois après son achat.
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Houlà, pas mon genre... Pour preuve, j'utilise un iMac 1ère mouture (un peu boosté en RAM tout de même)... C'est pas une bête de course, mais ça me convient pour le moment.

          Grâce à Linux, je peux faire tourner les softs qui m'intéressent (Gimp, OpenOffice.org, Mozilla, Kmail, essentiellement). Sinon, il fallait que je passe à Mac OSX ce qui voulait dire: changer de matos!

          Je l'allume en moyenne deux fois par jour et il fonctionne nickel.
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          3 mois avant son achat.
      • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 2.

        > J'en rajoute une louche: l'argument (qu'on me
        > sert à chaque fois) selon lequel éteindre et
        > redémarrer un ordinateur l'use prématurément est
        > stupide: on sait bien que les machines sont obsolètes
        > largement avant la fin de leur durée de vie, même si
        > elles sont beaucoup sollicitées.

        Tu sur-estimes grandement la durée de vie d'un ordinateur et tu sous-estimes grandement les nuisances que les chocs thermiques et électroniques peuvent faire subir à du matériel bon marché.

        Et je sais très exactement de quoi je parle, je gère entièrement à la main un parc de 9 machines, de l'achat des pièces chez l'assembleur à la maintenance en cas de problèmes (bien trop nombreux).

        Aurélien.
        • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je crois que je n'ai jamais vu un CPU ou autre matériel élèctronique mourrire prématurément.

          Par contre, cramer un disque dur, c'est chose fréquente. (Mais avec les systèmes de mise en veille des disques durs, je ne sais pas si il y a une vraie différence.) Même problème avec les écrans.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Et le bruit ?
      moi, je dors a coté.
      Je voulais le laisser en permanence allumé, mais j'ai pas encore trouvé/achetter de systeme ultra silencieux,--> Poweroff/on
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 3.

    Sans vouloir faire de troll, et vécu RÉELLEMENT,

    la Knoppix met moins de temps à booter sur les PCs windows de chez mes parents ( 1 fixe,Me et 1 portable,XP ).

    Ca sert à rien de me sortir des arguments à la "oui mais Me, ou oui mais XP", pcq
    j'en ai rien à faire, je fais QUE constater.
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 4.

    Une autre solution est de ne plus booter ;) mais de suspendre !

    J'utilise swsusp sur mon portable et c'est vraiment idéal. La version 1.0.3 actuelle est considérée comme stable (d'où le 1.0) mais il faut faire attention aux partitions (vfat par exemple) qui seraient utilisées en commun entre plusieurs OS.

    Autre solution pour mon portable: limiter le nombre de services au maximum... et ne configurer les services réseaux que lorsque le link est détecté sur eth0 par exemple (ifstatus et ifplugd)
    Reste que le démarrage du serveur X et du gdm est particulièrement long.
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'ai récemment abordé le sujet (parmi d'autres) dans un journal, avec un appel à idées sur mon wiki :

    http://ccomb.free.fr/wiki/wakka.php?wiki=CeQuiManqueALinux(...)

    Les idées sont en gros les mêmes, sans le principe du makefile, qui me paraît assez tordu.

    Une idée supplémentaire est de démarrer X quasiment en tout premier, puis de lancer un petit programme graphique qui donne l'état d'avancement des services.
    Et dès que les service necessaires à un login sont démarrés, il faut lancer (k|x|g)dm pour permettre un login le plus tôt possible.
  • # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 1.

    Bon, je vote moi aussi pour le "on s'en fout complètement du temps de boot, il est déjà assez court pour une machine domestique et qu'il soit long pour un serveur ne gène personne".

    Ceci dit c'est pas parceque c'est un faux problème qu'on peut pas bavarder sur ses solutions... Alors allons-y: le fameux boot parrallèle est implémenté depuis des mois sous gentoo (pour rappel la gentoo n'est pas basée sur le machin avec les liens symboliques Sxxtruc/Kxxtruc, mais sur des scripts qui déclarent leurs dépendances mutuelles), et je l'avais testé quand c'était à debugguer. Résultat (de tête):
    - aucun gain quand on a peu de services (ouah, quelle surprise)
    - une poignée (une pincée?) de secondes gagnée avec plus de services (ouah, quelle surprise aussi)
    Chez moi, le plus long à lancer devait être cups, alors que rien n'en dépendais je crois, donc c'est surtout lui qui fesait gagner des secondes. Mysql peut être aussi. Enfin bon, c''etait pas la r'evolution, et la sortie était un peu confuse si un script de démarrage affichait plusieurs lignes (oui, y'aurait moyen de bidouiller pour éviter ça). Et puis peut-être que pour être plus efficace il faudrait une gestion des dépendances des scripts un peu plus molle, acceptant de lancer certains trucs parcequ'on sait que leur dépendances seront bientôt satisfaites (je m'étais dit ça surtout pour xdm, qui attendait je sais plus quoi de pas indispensable).

    Bref, ce que raconte l'auteur de l'article est pas faux, mais pas vraiment intérressant non plus, ni vraiment nouveau, et en plus je l'ai pas lu.
    • [^] # Re: Pour un boot plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      >il est déjà assez court pour une machine domestique

      Non, il n'est pas assez court pour une machine domestique:
      environ 1-2minute pour Linux au lieu d'environ 10s pour BeOS, ce n'est pas assez court pour Linux a mon avis!

      Je me demande s'il est possible de lancer cups apres X?
      Je ne suis pas sur que l'initialisation de KDE ou de Gnome en ai besoin..
    • [^] # "On s'en fout" ? Non!

      Posté par . Évalué à 1.

      Tiens une petite remarque pour le "on s'en fout": l'article de chez IBM a eu 1600hits, et il y a plus de 150 messages postés!

      Donc tu t'en fout peut-etre, mais apparemment beaucoup de lecteurs ici ne s'en foutent pas du tout!
      CQFD
  • # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour Mr IBM,

    pourriez-vous faire un driver pour mon IBM thinkpad x31 afin que celui ci :
    démarre plus vite,
    aie ses fonctions acpi supportée par linux,
    puis être éjecté de sa station d'acceuil sans gémir, idem pour ses lecteurs dvd et diquette ?

    un petit driver pour le modem et le centrino serait aussi aprécié.

    merci.
    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 0.

      Pareil pour Mr HP avec un Omnibook XE3. J'ai beau avoir essayé de bidouiller les tables DSDT, ça reste buggy.
    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 0.

      J'ai constasté la chose suivante :
      Il y a plusieurs éléments qui ralentissent le temps de démarrage au boot:

      1) La minuterie excessive accordée à lilo ou grub pour démarrer un système par défaut (ça, c'est facile à régler !), ca parrait idiot sur le moment, mais qui n'a jamais constaté que sa box ne s'était pas encore lancée après une longue absence...?

      2) Quand le kernel se charge, les modules sont chargés à leur tour. Le problème, c'est que l'accès au disque dur y est très important (c'est la fameuse séquence "calculating module dependencies"). J'ai remarqué qu'en recompilant ces modules particuliers et en les intégrant au kernel directement (on sacrifie un peu le côté "évolutif" du kernel...) , on y gagnait déjà plusieurs secondes, surtout quand on possède un disque lent.

      3) Les modules SCSI comme pour l'AI7CXXX, refont un scan complet des disques présents sur la machine...

      4) le choix des services lancés par défaut après l'installation d'une distribution, (dans /etc/rcS.d et /etc/rc5.d ou rc3.d suivant la distrib) mériretait une attention particulière (par ex. une machine pour la bureautique se passera bien de bind, du server dhcpd, etc...)
      • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        je cite :

        2) Quand le kernel se charge, les modules sont chargés à leur tour. Le problème, c'est que l'accès au disque dur y est très important (c'est la fameuse séquence "calculating module dependencies"). J'ai remarqué qu'en recompilant ces modules particuliers et en les intégrant au kernel directement (on sacrifie un peu le côté "évolutif" du kernel...) , on y gagnait déjà plusieurs secondes, surtout quand on possède un disque lent.

        voila une idée qu'elle est bonne.
    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 0.

      Il est fortement déconseillé d'ejecter le centrino !

      --
      Uvo, encore complètement à la rue à 18h35 du matin
  • # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 0.

    Chez moi :
    une minute pile de grub au bureau complètement chargé (connexion internet active + démon amce pour le clavier multimedia + modules alsa + esound + gnome2.4)
    Notay 2.4.21, debian sid, duron 1.3, 256 ddr, Ecs k7s5a, disque dur udma100

    Voili Voila
  • # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Salut, j'aimerais intervenir sur le débat "à quoi ça sert d'optimiser le temps de chargement"

    Je vais tenter un long raiisonnement...

    Il y a plusieurs sous problématiques, liées à plusieurs attitudes.

    Il y a deux grandes tendances, et tout le spectre entre.

    + Il y a l'attitude/opinion que je qualiefierai très rapidement et caricaturalement de "FSF". En gros, cela consiste à penser que Linux est un système pour connnaisseur, et que lorsque l'on sait s'en servir et le configurer, on peut assez facilement mettre au point un système qui démarre très facilement, hyper rapide, car optimisé (LFS, Slack, Gentoo). Linux n'étant pas un système ayant vocation à être utilisé par la secrétaire qui sais à pein se servir d'une souris.

    Dans ce cas on considère que l'article d'IBM est une curiosité, et ce pour les différentes (et très bonnes) raisons exposées dans ce forum.
    Il est parfaitement logique et de bon sens de considérer, qu'on se fiche de gagner 30 secondes sur le démarrage d'un serveur ou qu'une slack, une gentoo, voire une debian bien configurée démarre très vite toute seule.

    + Il y a l'attitude Mandrake. J'annonce la couleur tout de suite, je suis entièrement avec eux. Leur but, et le mien, à mon humble consiste à tailler des coupières à Windows sur le marché des postes de travail pour la secrétaire_qui_sait_à_peine_se_servir_d'une_souris.

    Les avantages du libre sont énormes et sous exploités par Mandrake et consorts, en partie par manque de moyen et en partie par aveuglement (j'a eu le dir marketing de mdk au téléphone et tout ce que je peux vous dire, c'est qu'une PME de 10 salarié et ses rapports à l'informatique, il connait pas, il est paumé, le produit mdk est bien mais mal calibré, etc... je le leur ai dit, on vas pas revenir dessus).
    ++ Avantage 1, on peut créer ce qu'on veut, le modeler comme on veut, étant donné que tout est modulable.
    ++ Corrolaire du 1. Sous windows, qu'on installe windows, on a notepad, ie, wordpad, outlook media player. Sous linux on a le reste, on va pas revenir dessus. C'est un avantage énorme. On peut créer un bureau cohérant avec un OCR intégré, la gestion de fax, de mail, de carnet d'adresse, la suite OOo, un bureau adaptatif. Toutes ces choses sur lequel le modèle propriétaire part perdant.



    Ma philosophie, vis à vis du neuneu de base, est que son PC doit fonctionner comme son four à Micro-onde. Y a que comme ça qu'on arrivera à les mettre à l'informatique (beaucoup d'artisans s'y refusent, alors que cela leur ferai gagner une heure de boulot (sur 15) par jour, en grande partie grace aux fonctions de recherches sur leur doc technique) sans qu'il aient peur que leur machine explosent quand s'affiche une fenêtre d'erreur.

    Il y a quelques problème que j'ai observé avec les newbie auquel j'ai installé une mandrake et qui sont impitoyable (leur winmodem marche pas, ils ne veulent pas savoir que c'est de la faute des industriel, ça marche pas, point.). J'entend immanquablement "C'est hyper long à charger".
    C'est vrai, qu'une MDK avec sons noyau énorme, et son gros KDE, c'"est plus long que beaucoup de windows XP (qui varie du simple au triple sous différente machine et pas toujours en fonction de la puissance de celle-ci). Sans compter le reste.

    La plupart des gens comme vous et moi, recompilent le noyau, mettent un coup d'hdparm.
    Les utilisateurs dont je vous parlent portent bien leur noms. Il est à peine concevable de les faire toucher au panneau de configuration autrement que dans le cadre d'un dépannage téléphonique.

    Je crois fermement que linux doit offrir une de ces nombreuses déclinaisons à un desktop adapté à ces gens là.
    Adapté signifie, démarrage rapide, Wizard détaillé lors de l'install (à quoi va vous servir principalement ce PC ? Bureautique ? Multimédia ? Dev ? les 2, les 3 ? Quels dominantes ? etes vous expérimentés ? Etiez vous utilisateur de windows ? etc... ) Et configuration de tous - desktop, service, etc.. - adapté au profil (que l'on pourra personnaliser en fonction de l'user.

    Donc, dans ce cas là, faire en sorte que la machine démarre plus vite est intéressaant pour ce genre d'utilisateur et pour que vivent des société comme Mandrake, Red-Hat, pour que s'ammorce un cercle vertueux ou, entre autre, tous les périphériques auront leur pilotes linux.

    Bien à vous, Pierre-Alex

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Noyau enorme de mandrake? :)

      Debian
      1.2M jui 2 2002 vmlinuz-2.4.18-bf2.4

      Mandrake:
      1,3M sep 18 12:43 vmlinuz-2.4.22-10mdk

      Je ne trouve pas cela significatif quand ou voit tout ce qu'il y'a dans le noyau de la 9.2. Et puis franchement, entre ca et un noyau de 720k, si tu gagnes 1 seconde, c la maximum...
    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      Primo...
      Je tiens à préciser que je partage ta volonté de mettre des linux sur plus de bureaux, et que je suis très content quand je peux convaincre quelqu'un d'installer un mandrake. Par contre contre moi j'utilise une gentoo... Mince, mais alors quelle est la bonne case pour moi ? Je pense que ta distinction entre gentooistes barbus et mandrakeux bien rasés est completement bidon, compare les distribs si tu veux mais les gens avec leur prétendues attitudes ou opinions.

      Secundo...
      Donc, dans ce cas là, faire en sorte que la machine démarre plus vite est intéressaant pour ce genre d'utilisateur
      Le "donc" est en trop, et le reste n'engage que toi.
      Tu as démontré que fallait mettre linux sur le desktop et que pour ça il fallait qu'il soit convivial, pas trop compliqué, tout ça quoi. Okay, c'est vrai. Que l'installeur pose des question simples, orientées vers ce que l'utilisateur veut faire et sans jargon... Okay, c'est vrai aussi. Et que ça n'installe pas trente six services par défaut... Okay, encore vrai. D'ailleurs sur tous ces points, la mandrake montre la voie (ouais, ok, c'est surement pas la seule).
      "Et donc faut que ça boot vite". Gasp! là j'ai du rater un truc... c'est quoi le rapport ? Franchement, à part les gamins qui comparent tout faute de quequette et les jeunes cadres célibataires qui bavent dans le tgv sur le Micro-Achat du mois, est-ce que tu as déjà vu des vrais newbies préocupés parceque leur PC mettait 30 secondes de trop à booter ? Moi pas. C'est typiquement un truc de nerd (et encore), parceque les vrai gens eux il se foutent pas mal de ces détails. Perso, tous ceux que je cotoie ont toujours eu 100 raisons de me demander de l'aide, mais c'était pour des choses qui ne marchait plus ou qu'ils n'arrivait pas faire, mais jamais pour peaufiner un truc de ce style là (y compris ceux qui se cognaient un scandisk à chaque boot par exemple).
      • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je n'ai pas la même expérience que toi:

        - quand j'allume mon ordi pour voir les films qui passent à la séance de 8 heures et qu'il est déjà 7h30, je râle

        - j'ai fait une démo à un pote et la 1ère impression (comparé à Mac OS 8.6!) a été: "c'est long!"

        - je me rappelle comme les secrétaires de ma boîte pestaient lorsqu'on est passé de windows 98 à windows 2000: "tu allumes l'ordi, tu vas prendre un café, et ensuite seulement, tu peux bosser..."
        • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          J'ai fait un test Mandrake Vs Windows Xp cette aprem et franchement, c'est à deux secondes pres la meme chose(windows deux seconde plus rapide). Donc franchement je vois pas vraiment en koi windows est si rapide.

          De plus, ne compare pas avec Mac OS 8.6 (enfin, c pas toi qui compare :) parce que Mac OSX est lent comme la mort. J'ai installé une mandrake 9.1 ppc + kde 3.1 et la difference est flagrante.
      • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je refuse totalement cette superbe séparation entre l'ultrageek qui bidouille sa gentoo et la secrétaire qui sait cliquer sur une icone à condition qu'elle n'ai pas bougé depuis la veille.

        Déjà il y a une batterie de niveaux intermédiaires, de gens qui savent très bien se servir d'un ordinateur et même l'administrer basiquement mais qui ne savent pas ce qu'est "surlpd" dans les services, ni si c'est important (ben oui, meme avec le "c'est le démon de xxxxx" ca aide pas à savoir si c'est utilisé ou pas).

        Après j'insiste sur une catégorie peu prise en compte : la mienne. Oui je me considère comme un geek, mais non je n'ai pas envie d'avoir bidouiller les services mis au démarage, chercher à quoi correspond quoi, si ma distrib utilise XFS ou pas, si un de mes programme utilise encore lpd ou si je peux laisser cups tout seul gérer les impressions sans aucune émulation, si ....
        Désolé, je sais faire tout ça mais je n'ai pas envie de le faire, j'ai autre chose à faire dans ma vie. Si je prend une distrib et pas une LFS c'est pour justement que le maximum soit déjà fait. Si j'ai un ou deux trucs à faire je les fais, mais je juge que ce n'est pas à moi de les faire dans l'idéal

        Et j'en ai marre qu'on divise le monde entre les gens qui n'y connaissent rien et ceux qui ont pour but de tout bidouiller tout le temps
    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 0.

      Il y a l'attitude/opinion que je qualiefierai très rapidement et caricaturalement de "FSF". En gros, cela consiste à penser que Linux est un système pour connnaisseur [...] Linux n'étant pas un système ayant vocation à être utilisé par la secrétaire qui sais à pein se servir d'une souris.
      Alors là à mon avis t'es complètement à côté de la plaque ! La position de la FSF est carrément à l'opposé de ce que tu crois, ce sont des extrêmistes du libre, ils voudraient qu'il n'y ait que du libre partout, pour tout le monde.
    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      Rien que de lire ces lignes, ça me fait rever !
      Bref, on compte sur des organismes comme MDK pour rendre ça reel ...
  • # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

    Posté par . Évalué à 0.

    De toute façon, rien ne boot plus vite que MultiDeskOS.
    • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      Bin au moins, il boote.

      (
      « c'est l'heure de booter ! »
      -- Les Inconnus
      :o)
      )

      Mon ordi, quand il arrive à ma soeur de le booter sous Windows, n'arrive pas à démarrer, il freeze tout seul.
      • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'ai vu un college cette aprem faire redémarrer un 98 en touchant la souris :)
        • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          s/college/collègue :)
          • [^] # Re: Pour un démarrage plus rapide de Linux

            Posté par . Évalué à 1.

            A bien y réfléchir, je me dis qu'un boot rapide, ça n'a pas tellement d'intérêt, dans la mesuse où le système est si stable que généralement, la machine est allumée le matin, et éteinte le soir (cas bureautique)... pour un serveur, la question deviendrait presque grotesque.

            Disons que le plus pénible, c'est d'avoir une machine bruyante qui nous souffle dans les oreilles, et que l'on utilise peu.

            Le projet acpi pour linux va de mieux en mieux gérer la suspension de la machine, au plus rapide on aurra le "suspend to ram", arrêt totale de la machine, mais la mémoire vive reste alimentée pour un retour très rapide, et le "suspend to disk", comme on a pu le lire dans les posts plus haut (swsusp), permet la sauvegarde de la ram sur disque dur et l'arrêt total de la machine.

            A vrai dire, il ne faut pas froncer les sourcils quand quelqu'un souhaite optimiser le comportement d'un système, bien que cela puisse parraître inutile au premier regard.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.