Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
11
juin
2003
Justice
Yann Gauteron nous parle de la téléconférence de SCO du 30 mai. « Il semblerait que SCO ait décidé de présenter le code mis en cause aux licenciés qui ont signé un NDA ("Non disclosure agreement", accord de non-divulgation). »

gloups nous signale que LinuxTag a d’obtenu la fermeture du site Internet allemand de SCO.

De nombreuses personnes ont soumis des dépêches sur une accusation de violation de la GPL par SCO.

Jérôme Pinot a proposé des articles allant dans l'autre sens : SCO marque des points face à IBM [VNUnet], communiqué de presse « SCO Confirms Copyright Ownership of UNIX® and UnixWare® », et un résumé sur The SCO Threat: A professional Linux User's Perspective [OSnews] NdM : merci à tous ceux qui ont proposé des dépêches

Aller plus loin

  • # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

    Posté par . Évalué à 0.

    Je suis bien content que cette association allemande ai fait fermer le site de SCO, je trouves ça assez lamentable de faire du FUD quand on fait de l'UNIX. Il me semble que le FUD est plutôt l'apanache de krosoftien.
    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

      Posté par . Évalué à 10.

      Plus que lamentable, c'est illegal. Pourquoi Mandrake ne demanderais pas des reparations pour le manque a gagner que peut provoquer cette 'diffamation' (je parle de la lettre aux grosses entreprise) ?
      • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

        Posté par . Évalué à 8.

        C'est vraiment histoire de faire parler d'eux, ca fait vraiment dernier souffle avant de rendre l'ame. Y'a qu'a attendre de voir ce que donnera le procés, si ils sont encore la qd il aura lieu. Et je crois qu'avant ca, y'a vraiment pas lieu de donner du credit a leur dire, on leur fait de la pub gratis. Car s'ils avaient vraiment des preuves, des vraies, solides et credibles, on ne tournerai pas autour du pot pdt 107 ans, avec des menaces; les menaces, c'est une bonne manoeuvre d'intimidation ... C'est drole, mais je suis presque prêt a parier que MS rachète SCO dans qqes mois ....
    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

      Posté par . Évalué à 6.

      Je ne sais pas si c'est la loi allemande qui est bien faite ou le groupe d'utilisateur Linux LinuxTag qui est bien organisé, mais dans cette histoire du pot de fer contre le pot de terre, il est appréciable de voir que la loi a été appliquée à la demande du pot de terre supposé à première vue (LinuxTag). Bref, cela ne signifie pas nécessairement que SCO a tort dans ses poursuites car pour l'instant, elle est la seule à détenir ses soi-disantes "preuves". D'ailleurs si elles étaient si accablantes que cela, elles auraient dûes être rendues publiques.

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        C'est la loi allemande qui le permets. LinuxTag a obtenu que SCO arrête ses attaques car ils n'apportent aucune preuve de ce qu'ils avancent. or la loi allemenade oblige a prouver ce que l'on dénonce. Un loi pleine de bon sens. On se demande pourquoi on ne la retrouve pas dans tous les pays !
        • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

          Posté par . Évalué à 8.

          parce que les allemands l'ont appris a la dure : les nazi ont batti leur reussite sur des affirmations totalement sans fondement , sur le principe bien connu du "plus c'est gros plus ca passe". Les victimes de l'epoque (1920-1930) n'avaient aucun moyen legal de se defendre. Chaque pays a ses propres lois protectrices de la libertee mais elles dependents toutes de l'histoire de chaque pays.
          • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

            Posté par . Évalué à -1.

            y'a aucun rapport entre ce que tu dis et le sujet.

            Trop de gens font référence à l'histoire sans en comprendre tout son sens.
            • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

              Posté par . Évalué à 4.

              Si justement, Ca a rapport !
              La loi d'un pays est le reflet de son passé.
              En France, on pourrait utiliser les lois sur la presse pour obtenir quelque chose d'équvalent.
              Ou alors, il faut que toutes les société qui on reçu la lettre de menaces attaquent SCO en justice pour tentative d'intimidation.
              Les moyens sont moins évidents, mais ils existent
        • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          "Une loi pleine de bon sens"... Oui et non, dans le ce cas précis peut-être, mais il y a des cas ou il est important de pouvoir dénoncer sans avoir (encore) de preuves... Ca me parait important pour la liberté d'expression, pas vous ? (Attention, ça ne veut pas dire que j'encourage son utilisation sans fondement)
          • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

            Posté par . Évalué à 2.

            En même temps c'est le début du bordel , de la diffamation, de la manipulation, et de la désinformation. On lance des attaques sans preuve mais on à réussi son coup faire baisser la réputation , ou pire apporter une telle confusion que les gens ne réagissent plus à rien car ils ne savent même plus qui croire.
          • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

            Posté par . Évalué à 7.

            Oui et non, dans le ce cas précis peut-être, mais il y a des cas ou il est important de pouvoir dénoncer sans avoir (encore) de preuves... ....pas vous ? Non ! car par exemple : "Les anarchistes ont remporté les presidentielles au premier tours avec 28% de voix ; Les anarchistes sont le premier parti politique 'en' france ; la santé d'une république se jauge à la santé de ses prisonniers ; La majorité c'est les femmes ! etc, etc, etc..." Même avec des "preuves", tout reste discutable. Les FUD servent à plonger le débat dans des abîmes destinées à l'enterrer. Ils n'ont rien à voir avec la Démocratie. Qui construit sur le doute règne par la peur. Cela n'a rien à voir avec la liberté d'expression. hideo_nomura
            • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

              Posté par . Évalué à -2.

              n'empêche qu'une femme violée ou un enfant victime de pédophilie n'a souvent pas les moyens de fournir des preuves, pour certains cas, c'est parole contre parole et des lois comme ça ne font que favoriser les aggresseurs.
              • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                > des lois comme ça ne font que favoriser les aggresseurs. Inversement ca empeche quelqu'un de se faire accuser à tort d'etre un violeur ou pédophile. Et vu comme ca c'est vachement plus souhaitable. Je ne souhaiterai pas d'une loi qui autorise à raconter n'importe quoi sur mon compte.
                • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                  Posté par . Évalué à 2.

                  En effet. Ça me rappelle le cas d'un chauffeur routier qui s'était fait accusé de viol par une petite merdeuse qu'il avait prise en stop. Ça fait bien, devant la famille ... Il était innocent et il a pu facilement le prouver, mais n'importe qui n'aurait pas pu, et il en serait resté de la suspicion.
                  • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    Il a réussi à le prouver comment ?
                    Elle a eu des pb ?
                    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                      Posté par . Évalué à 7.

                      Ben, en fait, la petite conne (elle avait fugué de chez ses parents) avait pris le numéro d'immatriculation du camion, et avait raconté que le chaufeur l'avait emmenée de telle heure à telle heure. Le chauffeur a corroboré les horaires, et, pas de bol pour elle, car, en lisant le disque de la journée (le chronotachygraphe, ou mouchard, qui enregistre en permanence la vitesse du camion, et donc l'activité du conducteur), il s'est avéré qu'il a été techniquement impossible pour le routier d'accomplir son acte, puisqu'il ne s'était pas arrêté entre le moment où il l'avait embarquée et le moment où il l'avait laissée.
                      C'était une mineure fugueuse, elle s'est faite renvoyée chez ses parents, pas trop de conséquences, mais bon.
                      Le gars aurait été représentant, c'est-à-dire qu'il n'aurait pas eu de moyen technique de prouver qu'il n'aurait rien pu faire (ya pas ça, sur les voitures), ça aurait été un peu plus gênant.
                  • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Les 3/4 des dénonciations calomnieuse le sont lors de divorce. En général, l'enfant ne tient pas 2 min devant les policiers/psychiatres ("je dis ce que ma maman m'a dit de dire").

                    "Les risques du métiers" n'est qu'un film...

                    L'inverse a été beaucoup beaucoup plus courant (cf la légende urbaine des "enfants vicieux").

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                      Posté par . Évalué à -8.

                      la plupart des les lois sont faites pour proteger les hommes (normal puisque la plupart ont été votées uniquement par des hommes).

                      Les instructions judiciaires sont volontairement orienté pour faire dire à l'enfant sous le stress qu'il est un menteur (il est habituellement déja traité de menteur par les 3/4 de sa famille), chose bien habituelle dans nos pays polluées par la bonne vieille morale chrétienne.

                      Seulement depuis quelques années les langues se délient petit à petit et ces aggresseurs se sentent menacés, d'où la création de repaire de pedocriminels comme SOS papa qui grâce à leurs fonds sortis d'on ne sait oû (le pedoporno ?, la prostitution infantile ?) abbreuvent les medias pour les mettre à leur cause et faire de la propagande. Le pire c'est que ça marche et qu'ils utilisent même des femmes pour faire leur promo !

                      La justice est du côté des hommes et ils en profitent, La brigade des Moeurs est d'ailleurs le plus puissant maquerau de france.
                      • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Là le débat dégénère!
                        Les extrèmistes BSD et autres integristes Red Hat sont rigolos, mais là c'est bien triste.
                        Tu caricatures les accusations de SCO dans un autre domaine ou quoi?
                      • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Et n'importe quel noir pourrait se plaindre du fait que les lois sont fait par des blancs. Sauf que tous les hommes ne sont pas sexistes et que tout les blancs ne sont pas racistes.
                        Les parents de beaucoup de mes potes (et les miens) ont divorcés. On s'est jammais fait traités de menteurs.

                        D'autant plus que, dans l'exemple que tu cite (attribution des enfants à l'occasion d'un divorce), les femmes ont le plus souvent la garde, justement à cause de cette vieille idée de "la mère gardiene du foyer".
                        • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Et n'importe quel noir pourrait se plaindre du fait que les lois sont fait par des blancs

                          ben oui et c'est vrai. et ils ont le droit de le dire !

                          Sauf que tous les hommes ne sont pas sexistes et que tout les blancs ne sont pas racistes.

                          individuellement non, collectivement oui. Mais ça on est d'accord je vois pas pourquoi on le mentionne. D'ailleurs même les femmes sont sexistes collectivement dans notre société puisqu'elles sont obligées d'emprunter une attitude qui ne leur plais pas pour pouvoir y survivre, au même titre que les noirs ou d'autres communautées sont obligées de se plier au bon vouloir des hommes blancs heterosexuels qui dirigent la société, même s'ils essaient que ça change.

                          D'autant plus que, dans l'exemple que tu cite (attribution des enfants à l'occasion d'un divorce), les femmes ont le plus souvent la garde, justement à cause de cette vieille idée de "la mère gardiene du foyer".

                          je dis que quand on invoque la protection d'un enfant, parce qu'il est régulièrement aggressé par son père, c'est normal que la mère obtienne la garde.

                          La plupart des divorces sont causé par la maltraitance de l'un par l'autre, que ce soit physique ou moral. Dans bien des cas malheureusement, c'est l'homme qui aggresse. C'est pour ça que c'est le plus souvent la femme qui demande le divorce. ça me gène tout autant que toi que ce soit presque toujours les femmes qui doivent élever l'enfant, mais force est de constater que dans bien des cas ça se passe comme ça :

                          -ou bien le père n'a rien à foutre des ses gosses ou à la flemme de s'en occuper (comme il avait la flemme de tout faire dans le menage).
                          -ou bien il demande la garde mais le fait dans un but de vengeance (parce que la plupart des divorces sont demandé par les femmes).

                          attention, je répète, je ne dis pas que tous les hommes agissent comme ça, et je ne prétends pas toutes les femmes irréprochables, mais ce sont malheureusement ces attitudes qui prédominent
                • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                  Posté par . Évalué à -2.

                  oui mais ça représente moins de 3% des accusations.

                  Alors vaut-il mieux privilegier le cas de 97% de victimes ou celui de 3% d'innocents ? Les victimes n'ont pas plus choisis de subir ça que les aggresseurs d'être accusé. Evidemment, dans une société sexiste comme la nôtre, le choix est vite fait et on favorise ce qui arrange le mieux les hommes (parce que statistiquement, ce sont majoritairement des hommes qui aggressent).
              • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                Posté par . Évalué à 1.

                n'empêche.... Tu valide mes propos. Accuser à tors discrédite les "vraies" victimes depuis la nuits de temps. Et pour "trop" connaitre les victimes ; le "trauma" est une 'preuve' qui ne s'effacera jamais. 'Preuve' bien peu portée en "Justice" en vérité... bises, hideo_nomura PS: pink @narchy! [class special AAA only]. 8)
                • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Accuser à tors discrédite les "vraies" victimes depuis la nuits de temps.

                  attention : ne pas confondre "accuser sans preuves (materielles : blessures, etc puisque les preuves psychiques ne sont pas ou alors très peu d'après mon espérience considérées comme telles" avec accuser à tort !

                  J'aiemerais bien qu'une femme puisse accuser librement son aggresseur sans se voir traité de pute/menteuse/*rajouter la mention qui convient* parce qu'elle n'a pas pris un couteau dans le ventre ou qu'elle n'a pas été retrouver nue dans un fossé, seulement, les lois et procédures habituelles ne le permettent pas. Dans tous les cas, même si elle gagne le procès, elle aura subit de nouvelles humiliations parce que notre monde considère par défaut une femme de menteuse (tout comme les enfants). D'ailleurs on mentionne souvent le côté froid de la victime quand elle raconte son aggression, en sous-entendant que celle-ci ment (l'habituelle image de la femme froide et calculatrice, comme dans les films) alors que cette froideur est une défense psychologique bien connue (qui s'accompagne souvent d'une dissociation du corps et de l'esprit), un reflexe de survie...exactement la même froideur qui permet à un homme de raconter le massacre de tout son village sans s'effondrer, seulement la, bizarrement on le croit ;)

                  'Preuve' bien peu portée en "Justice" en vérité...

                  elle ne sont d'ailleurs pas considérées comme preuves, elles peuvent seulement les soutenir, d'ailleurs dans bien des cas, les preuves ne suffisent pas.

                  Bon je m'arrête la, c'est HS depuis le début ;)
                  • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    ...
                    À te lire, j'ai l'impression qu'il t'est arrivé quelque chose (ou à un de tes proches) qui t'as marqué(e).
                    Je suis désolé -_-. Mais les autres hommes n'y sont pour rien. Si ça peut te (re)donner espoir, tu est la seule personne de mon entourage à avoir vécu quelque chose de ce goût.

                    Ne généralise pas.
                    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Les femmes violées en gardent des séquelles à vie, et statistiquement, autant qu'il est possible de faire des statistiques, on suppose qu'une femme sur deux à cours de sa vie subit une agression sexuelle ou une tentative. Demandez autour de vous, vous verez que c'est impressionnant (on est d'accord, une femme violée n'en parlera pas clairement tant qu'elle n'aura pas laissé l'épisode derrière, mais toutes les victimes de tentatives en parleront sans doute un peu plus librement).

                      Moi personnellement, ça me marque, de voir les conséquences que peuvent avoir le défoulement de certain. Je crois que ça rentre dans la catégorie des choses que je ne m'imagine franchement pas.
                    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Si ça peut te (re)donner espoir, tu est la seule personne de mon entourage à avoir vécu quelque chose de ce goût.

                      corrige toi stp (ou alors c'est que tu vis dans un igloo) :

                      Si ça peut te (re)donner espoir, tu est la seule personne de mon entourage à avoir parlé de quelque chose de ce goût.

                      d'après l'INSEE, 11% des femmes affirment avoir subi une ou des aggression sexuelles dans leur vie. D'après les psy, ce serait entre 1 sur 3 et 1 sur 4 puisque leur expérience montre que la majorité des victimes peuvent parler techniquement d'un viol, sans toutefois le considérer comme tel. Tout ça parce qu'un viol s'accompagne généralement d'abus psychologique qui poussent la victime à s'en vouloir elle même et à se considerer comme la fautive.

                      Mais les autres hommes n'y sont pour rien.

                      collectivement si. En restant passifs devant toute autre forme de sexisme, que ça soit l'injure, la blague sur les blondes, du harcèlement quel qu'il soit. Tout le monde est fautif, par exemple, en continuant d'utiliser une langue ou le masculin neutre est la règle. Tout ne peut pas changer d'un coup, mais il'y a beaucoup de choses que toi, moi ils elles peuvent faire pour améliorer le sort de tout le monde.

                      Quand une femme (et aucune n'en échappe au cours de sa vie) est traitée de salope, qu'on lui bassine avec des blagues sexistes à longueur de journée, on la prépare à devenir une victime passive et c'est mal™
                  • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Et moi je suis tout de meme content qu'on ne puisse pas condamner quelqu'un juste par une affirmation, fut-elle soutenue par beacoup de larme et resentiments.

                    Je suis désolé si ca innocente des coupables, mais je ne veux pas condamner des innocents.
                    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Ici, on reste dans le cas théorique.

                      Dans le cas pratique, cours d'assise, en France la question, si j'ai bien compris (je ne suis pas expert hein) est plus rarement du "coupable ou pas coupable" mais "coupable cas pathologique pouvant reproduire l'acte", "coupable completement paumé dans une mauvaise phase mais pouvant se réinsèrer", "coupable tortionnaire à enfermer au plus longtemps possible".

                      Tout ne s'invente pas et les récits à 8 clos retournent généralement l'estomac des jurés comme il faut... donc des larmes et de ressentiments peuvent tout à fait condamner...
                  • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Bon je m'arrête la, c'est HS depuis le début Je comprend bien que l'Actualité dans "certains" de nos commissariats/tribunaux puisse te rendre vigilant, voire méfiant vis à vis de certaines idées. Tu en souligne les effets pervers pour des victimes privées de leur crédibilité, je te comprend même si nous ne parvenons pas aux mêmes conclusions. Ces questions restes complexes car l'on ne peut nier l'existence de dérives qui de toute façon finiront par briser une vie. De telles questions méritent le débat, nous sommes bien d'accord. D'ailleur tout mérite le débat, vive la démocratie active :) hideo_nomura
          • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est pas aussi simple.

            Selon certains, il parait claire que les lois des hommes n'existent que pour protèger les hommes d'eux-mêmes. L'anarchie voudrait que cela ne soit pas nécessaire...

            L'humanité pourrait ainsi évoluer vers des hommes de plus en plus démunis et dangereux les uns pour les autres ou vers des hommes plus responsables et solidaires.

            Les problèmes qui se posent en termes de liberté d'expression mettent en évidence la difficulté que l'homme a à "manipuler"("gérer") l'information.

            A différentes échelles, nous cherchons à limiter les "abus" (manipulation, mansonge, tromperie, etc.) mais il est impossible de circonscrire le phénomène.

            Aujourd'hui, que sait on de l'information qui circule ?

            Il n'y a pas si longtemps je posais la question de savoir, qui abuse le plus de la liberté d'expression de nos jour ?
        • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          > On se demande pourquoi on ne la retrouve pas dans tous les pays ! En france on pourrait jouer sur la diffamation je pense : - fait faux (car non prouvé) - avec intention de nuire
        • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben en France c'est la même chose : si tu ne prouves pas ce que tu dis, on peut t'attaquer pour diffamation et alors tu as intérêt à le prouver devant le tribunal sinon t'es mal !
    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

      Posté par . Évalué à 5.

      Hem ... Faut ptet pas pousser, ils ont pas TOUS les vices les méchants "kro$oftiens" hein ! (t'avais oublié un "$", t'as vu !!) Les FUD, c'est des manoeuvres commerciales. C'est donc un problème de pratiques commerciales plus que d'entreprise. (je dis pas que MicroSoft ne joue pas à pipoter parfois, je trouve juste que le ton du post genre "ah tiens, mais c'est méthodes des maichants de redmond ça !!!", c'est carrément abusé) Tant que j'y suis : apanaGe :)
  • # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

    Posté par . Évalué à 5.

    Cette affaire va faire couler encore beaucoup d'encre ... de même que d'user des touches de clavier ;) Cela montre l'importance que prend Linux dans le monde informatique et économique actuel. Et je ne peux m'empêcher de sourire quand je vois les 'recommandations' de prudence des sois-disant grands groupes d'analystes sur un éventuel passage à Linux. Ce sont ces gens qui ont pour moi contribué à l'effondrement boursier qu'on a connu ... et j'espère qu'actuellement ils sont de nouveau en train de se planter lamentablement et que le grand public (vu que cette affaire est bien médiatisée) se rendra compte que ce ne sont que des opportunistes qui se placent comme intermédiaires (au moins) pour profiter un maximum du système.
  • # Mais qui connait sa GPL ?!

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Dans l'article d'Eweek sur la violation de la GPL par SCO : That could violate the conditions of the GNU GPL, which states that any amendments to open-source code used in a commercial product must be given back to the community and a copyright notice must be displayed attributable to Linux, he said. Tout le monde sait bien que c'est totalement faux...
    • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il y a un quizz sur les licences sur http://www.gnu.org/cgi-bin/license-quiz.cgi Intéressant à faire, surtout si on croit tout savoir !
    • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

      Posté par . Évalué à 7.

      c'est faux dans la lettre, mais pas "totalement" (dans l'esprit) dans tous les cas de figure Linux finira probablement par gagner: cas 1. si SCO a diffusé un noyau Linux contenant le code qu'il revendique, a l'a diffusé comme il se doit sous licence GPL, alors il a donné l'autorisation à tout le monde de le copier/modifier et de l'intégrer à d'autres codes sous GPL ! cas 2. si les lignes en commun entre Unix et Linux viennent du fait que SCO a copié des lignes de Linux pour les mettre dans ses noyaux propriétaires Unix, alors il a violé la GPL ! CONCLUSION: tant que les "preuves" ne sont pas rendues publiques, tout ceci n''est qu'un FUD dans lequel on ne doit pas tomber. si on peut affirmer publiquement tout et n'importe quoi sans en apporter publiquement la preuve, alors on a pas fini avec ce genre de conneries ! honte aux médias qui reprennent ce genre de désinformation !
      • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

        Posté par . Évalué à 6.

        ca me rappelle une certaine société, hyper connue a l'epoque, qui avait inventé un nouveau codec video, pouvant faire de la super qualité avec un modem RTC, mais il pouvait pas le montrer, trop top secret, et puis plus rien. Il semble que SCO ait attrapé cette maladie :-)
        • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

          Posté par . Évalué à 4.

          (...) qui avait inventé un nouveau codec video(...) Ouais, on s'en rappelle. On était plusieurs à se demander si les gens qui avaient écrit des articles encensant cette nouvelle "révolution" n'étaient pas des demeurés. Parce-que c'était aussi gros que de dire qu''ils arrivaient à compresser un Mo en quelques ko seulement. Pour du flux vidéos, haute résolution, avec son en DTS et que ça allait donc pouvoir faire venir la vidéo facilement sur les portables, et tout et tout... Remarquez, ça rejoint les commentaires récurrents : "plus c'est groOos, plus ça passe"
          • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

            Posté par . Évalué à 5.

            Et je me souviens dans les forums, certains qui disaient : vous les Francais, comme d'habitude, vous denigrez toujours l'innovation, vous etes contre la liberte d'entreprise, vous avez un esprit de fonctionnaire, faut pas s'etonner que les chefs d'entreprise vont a l'etranger, etc, etc... Pas etonnant que les investisseurs qui font leur diatribe liberale tombent dans ce genre de pieges : "allons, vous n'allez pas laisser cette chance de faire des milliards de benefs" et hop ! deux millions de levés !
          • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

            Posté par . Évalué à 3.

            I2BP, un grand moment, le truc qui battait les maximums de compressions statisques (max theorique evalue a 1/1200, i2BP annoncait 1/7500 ) avec une applet java de 80 octects (n.b meme en assembleur jvm il faut 120 octects pour s'initialiser).

            Un bon moment de rigolade.

            Kha
      • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

        Posté par . Évalué à 2.

        > «si SCO a diffusé un noyau Linux contenant le code qu'il revendique»

        oui, sauf que... SCO accuse IBM d'avoir introduit du code à SCO (1), sans son autorisation, dans Linux.

        Autrement dit, SCO n'a jamais mis son code dans linux, c'est IBM qui l'aurait fait illégalement, et il n'y a donc pas violation de la GPL, mais des droits de SCO.

        (1)au départ, SCO ne parlait pas de code, mais de réutilisation de compétence acquise (comme si on m'interdisait de réutiliser ce que j'ai appris à l'école...), mais depuis, il semblerait finalement qu'il s'agisse bien de code, et là on serait dans la merde.
        • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est le problème de la poule et de l'oeuf. Qu'est ce qui nous dit que ce n'est pas le code linux qui aurait été repompé dans system V (en particulier dans les éléments de compatibilité mis en avant par SCO avant son rachat par Caldera). Des sources (anonymes bien sur) signalées par exemple par heise.de y font allusion.
          Il serait peut-être interessant de faire auditer le code Unix SCO ?
        • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          mais des droits de SCO.
          Je croyais que Novell n'avait pas vendu les droits et copyrights concernant Unix à SCO. Dans ces conditions, je ne vois pas comment SCO de toutes manières peut revendiquer quoi que ce soit.

          source : http://fr.news.yahoo.com/030528/7/38gwz.html(...)
          • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

            Posté par . Évalué à 1.

            relis le l'article de vnunet cité dans cette niouze, et tu verras que les choses ont bien changé : Novell a menti et a bien vendu des droits et copyrights à SCO...
            • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Mouais d'apres l'article ce n'est pas si clair. Ils parlent d'une partie des droits et copyrights et ce qu'en dit SCO dans son communiqué de presse, c'est tout aussi crédible que ce qu'a dit Novell :). En tous cas, si l'on en croit l'article de vnunet, il y a clairement eut repompe sauvage de code et la bataille est perdu d'avance : il va falloir recoder ces parties en espérant que c'est les seules à avoir été repompées et que ça n'aura pas d'autres effets que de faire cracher les sous aux grosse boites qui soutiennent linux.
    • [^] # Re: Mais qui connait sa GPL ?!

      Posté par . Évalué à 8.

      Tout le monde sait bien que c'est totalement faux... Oui, je pense que c'est une légere confusion entre les licenses GPL et BSD. Très franchement, vu ce que j'ai pu lire dans la presse informatique pendant des années, on n'est pas a ça près. Ca ma rappelle le mec qui expliquait dans un article qu'il ne pouvait pas utiliser de logiciels libres car il n'avait pas le temps de lire tout le code.
  • # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Pour suivre toute l'affaire SCO/IBM: http://twiki.iwethey.org/twiki/bin/view/Main/SCOvsIBM
    • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

      Posté par . Évalué à 4.

      Bah il y a aussi cet article : "SCO shows Linux code to analysts". http://www.infoworld.com/article/03/06/10/HNscocode_1.html
      • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Et celui-là aussi (un grand moment de journalisme): http://www.wininformant.com/Articles/Index.cfm?ArticleID=39258
        • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

          Posté par . Évalué à 1.

          Un article incroyablement débile signé par un (journaliste?) incompétant : Paul Thurrott... hmmpf il meriterait meme pas d'avoir son nom sur linuxfr
          • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

            Posté par . Évalué à -3.

            Juste pour savoir, il a quoi de si incroyablement debile l'article ?
            • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

              Posté par . Évalué à 6.

              juste les 2 dernières phrases sont déjà des perles ...
              How did the wunderkind Linux find itself in such a compromising, Microsoft-like position?
              Comment mais comment est-ce possible que le mirifique Linux peut-t -il se retrouver dans une position à la Microsoft ?
              (je précise que le site s'appelle WinInfo - news sur windows)
              ya a la fois de l'autodérision sur la maison mère et une espèce de béatitude candide .... c'est une perle quoi.

              And how will the community bounce back from these claims of illegitimacy when the very process under which Linux is created fosters and even promotes theft?
              Et comment la comunauté va t'elle se laver de ses accusations alors que le processus - la philosophie - le mode de développement qui est sous ce Linux stimule et favorise même le vol ?

              :-)

              Proudhon disait "la propriété, c'est le vol"
              bon ... on est d'accord ou pas d'accord mais ça se défend ...

              l'article débile dit "le mode de développement de Linux encourage le vol"
              et là tout monde est d'accord pour dire que l'article est débile :-)
              vraiment ... profondément débile ... ça atteint des sommets de débilité ;-)
              • [^] # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est tellement allucinant de voir ce genre de choses écrites !
                J'avais beau m'y attendre - vu le site sur lequel c'était - j'ai quand même été scié par ces deux dernières phrases !!!!!!
                Y a presque de quoi les accuser pour diffamation dans la mesure où leurs déclarations impliques que ceux qui développent Linux encouragent le vol !

                Mais il faut dire que le reste de l'article est dans la même veine avec des contre-vérités etc, etc. Pour avoir les idées claires, je vous conseille un site qui était dans une des news précédentes sur SCO :

                http://www.opensource.org/sco-vs-ibm.html(...)

                C'est, je trouve, une très bonne argumentation et en plus ça donne un petit cours d'histoire sur UNIX qui peut être util pour briller en société :)
  • # Re: Revue de presse sur l'affaire SCO (le retour)

    Posté par . Évalué à 4.

    Toute cette histoire me fait fortement pensé au premier bébé cloné de nos amis les raëliens. J'accorde à SCO autant de crédibilités, de bruits de fonds et d'image négative en résultat.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.