Rute, l'ultime guide pour linux

Posté par (page perso) . Modéré par oliv.
Tags :
0
25
jan.
2002
Doc
Rute (Rute Users Tutorial and Exposition) semble être le guide ultime traitant d'unix et de linux en particulier.
Ce guide est :
- exhaustif : shell, commandes, hardware, réseau, éditeurs... il contient tout sur tout.
- Concis : graces à de bon exemples et des références à d'autres tutoriaux ou documentation.
- de 650 pages seulement ;-)
- Très bien pour débuter, et pour continuer,
- Gratuit!

Cette doc est téléchargeable sous forme de pdf de fichiers html.

Source : merci à gcu-squad qui a publié cette news

Note du modérateur : ceci n'est pas nouveau en soi, le RUTE étant disponible depuis longtemps, mais il s'agit d'un rappel utile vu la qualité du document.
  • # Chtite question (con :-)

    Posté par . Évalué à 10.

    euh... "Note du modérateur : ceci n'est pas nouveau en soi, le RUTE étant disponible depuis longtemps, mais il s'agit d'un rappel utile vu la qualité du document.", si cce n'est pas nouveau, y'aurait pas quelqu'un qui aurait fait/commencé une traduction ? :-)

    (je vous avais prevenu, c'est une question con :-)
    • [^] # Re: utilité d'une bonne IDE

      Posté par . Évalué à -10.

      Franchement, etant habitué à développer en C++ avec Visual, le manque d'IDE sous Linux est effectivement un obstacle à ma productivité ...

      Par exemple, autant des outils comme gdb ou gprof sont techniquement au niveau de VC++, autant sans interface on ne peut pas vraiment les utilise, moi-même à part faire le "backtrace" d'un core-dump, j'ai du rénoncer à débugger sous Linux autrement qu'avec "printf()".

      J'ai essayé "vi", mais bon ça date des années 1970 (à une époque ou les claviers n'avaient pas de touches fléchées et la souris, je n'en parle pas), et puis avoir passé 3 mois à coder en C sous vi, ma productivité sous cette environnement est toujours plus faible qu'avec Visual.

      Je veux bien admettre qu'au bout de 5 ans, on gagne du temps (disons 3 centièmes de secondes) en utilisant des touches "h", "j", "k", "l" au lieu des touches fléchées mais pendant les 5 premières années pour prendre l'habitude, la productivité en souffre.

      Et puis le classbrowser de Visual C++ est très utile pour les gros projets, sous Linux on a "ctags" mais il faut savoir qu'il existe, s'en servir, et au final il ne reconnait pas le C++(je crois) et n'affiche pas liste des classes comme le fait Visual.

      Désolé, d'aller à contre-courant de la pensée dominante de ce forum mais ceci est simplement le recit objectif de mon expérience.

      Sinon, pour les gens habitué à TURBO-C, RHIDE est pas mal, mais mal fini (ne marche pas en Telnet/SSH, seulement sur une console).
      • [^] # Justes quelques pointeurs (on est au 21° siècle !)

        Posté par . Évalué à 10.

        [gdb et gprof]

        Si ta machine le permet => utilise ddd (http://www.gnu.org/software/ddd/(...)) ou gvd (http://libre.act-europe.fr/gvd/(...)).
        Pour les gens qui n'en veulent : GUD, le Grand Unified Debugger d'[X]Emacs.

        [vi]

        Trop gros, passera pas.
        De toutes façons : ed is the standard editor. Il y a TECO pour les fans aussi dans le genre. :)

        [classbrowser/IDE]

        Tu as pas mal de choix. Je cite mes préférences personnelles :
        kdevelop (classbrowser correct http://www.kdevelop.org/(...)) et XEmacs (avec ecb http://ecb.sf.net(...) et la speedbar).
        Infodock permettait pas mal de chose mais est un peu moribond.

        Désolé, d'aller à contre-courant de la pensée dominante de ce forum mais ceci est simplement le recit objectif de mon expérience.

        Accepte donc mon avis personnel (qui n'est par définition pas objectif).
      • [^] # Re: j'ai bu ou quoi

        Posté par . Évalué à -7.

        desolé pour la pollution, comme tout le monde l'aura deviné je me suis gouré de news.
      • [^] # Re: utilité d'une bonne IDE

        Posté par . Évalué à 1.

        "Par exemple, autant des outils comme gdb ou gprof sont techniquement au niveau de VC++, autant sans interface on ne peut pas vraiment les utilise"

        ddd est une interface graphique que tu mets au dessus de gdb.

        "J'ai essayé "vi", mais bon ça date des années 1970"

        essayes xemacs.

        "Et puis le classbrowser de Visual C++ est très utile pour les gros projets,"

        Il y a la speebar emacs ou mieux tu utilises source navigator (http://sources.redhat.com/sourcenav/(...)) pour naviguer dans tes sources
      • [^] # Re: utilité d'une bonne IDE

        Posté par (page perso) . Évalué à -4.

        Que fait ce post ici ? On causait d'un bouquin et de sa traduction et voila monsieur pub de microsoft qui vient nous raconter que c'est mieux d'utiliser visual c++ plutôt que vi parce vi marche mal avec la souris.

        Je ne trollerai pas mais quand on maitrise un peu vi, on est très triste de devoir utiliser un éditeur "normal". Et il ne faut pas 5 ans pour maîtriser vi si on a quelques neurones. hjkl sont quand même des touches qui sont pas loin les unes des autres...

        Sans compter tous les outils de traitement de texte disponibles sous unix (grep awk perl), et là la productivité est imbattable.
        • [^] # Re: utilité d'une bonne IDE

          Posté par . Évalué à 0.

          Y a aussi Insight, je crois, pour débugger, non?

          Annah > juste comme ça, si tu veux essayer un traitement de texte pour découvrir, essaie AbiWord, il y a l'option "VI Binding" :)
      • [^] # Re: utilité d'une bonne IDE

        Posté par . Évalué à 6.

        DDD pour le debuggage est vraiment superbe, graphique, agréable, c'est une très bonne interface à gdb (ke je n'ai jamais vraiment compris).

        Par contre, comme IDE, perso j'utilise SCiTE, du projet Scintilla ( http://www.scintilla.org/(...) ). 'est en Gtk, c'est rapide, agréable, et avec une bonne interface pour la compilation/etc. Que ce soit en C/C++/Java/ , et meme pr tt ce qui est langage de script : html/php/perl/python/etc.
        SciTE est parfaitement stable, il n'a jamais planté chez moi, et est dispo en version linux/gtk et windows aussi.
        • [^] # SciTE + DDD + CVS + QT + C++ + doxygen rulezzz

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je suis heureux d'apprendre que je suis pas le seul à utiliser SciTE :)
          c'est une merveille ! léger, simple, stable, sous UNIX et Windows.
          y'a juste l'histoire des fichiers de conf qui est chiant mais sinon c'est du pur bonheur !

          Sinon DDD est de loin supérieur au déboggeur de Visual.
          Par exemple rien que le faite de faire un "undo" c'est le pied :)
          et jamais on se retrouve avec de l'asm avec DDD contrairement à Visual quand on appuie sur step devant un printf() par exemple.

          Ensuite on rajoute CVS, doxygen, QT etc... et on obtient une plateforme d'une puissance et d'une facilité d'utilisation bien supérieur à Visual pour un prix de 0 euro et le source peut être recompilé sous Windows et Mac.
          Retourne à tes MFC et à ton Win32SDK si t'es pas content, moi j'ai fait mon choix et je le regrette pas !
  • # Licence de la documentation

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Modification (including translation) is not permitted except with explicit prior written consent from myself.

    C'est pas vraiment Free comme licence, il me semblait que SourceForge n'hébergeait que du Free.
    • [^] # pas free mais opensource

      Posté par . Évalué à 10.

      SourceForge n'héberge pas que du Free, mais plutot de l'opensource. Dans cette optique, la méthode d'édition du document me semble opensource.

      (corrigez moi si je me trompe)
      • [^] # Re: pas free mais opensource

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Les licences autorisées sur SourceForge sont celle validées par l'OSI (OpenSource Initiative). Il est stipulé sur le site de l'OSI que la "licence doit autoriser les modifications et les travaux dérivés, et doit permettre leur distribution dans les mêmes termes que la licence du logiciel d'origine" et qu'elle "peut restreindre la distribution du code source modifié seulement si elle autorise la distribution de patchs avec le code source".

        cf : http://opensource.org/docs/osd-francais.html(...)

        La licence de Rute ne me semble donc pas être OpenSource.
        • [^] # Re: pas free mais opensource

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Vu les projets de sourceforge, il ne serait pas cohérent qu'ils interdisent le non-libre.

          Quand à l'open source, on est revient toujours au même problème : il y'a un décalage entre la signification étymologique de terme (qui vient en premier instinctivement) et sa signification selon ses créateurs (opensource.org).

          C'est l'avantage du terme logiciel libre : on sait de quoi on parle.
  • # euuh,question de noob :(

    Posté par . Évalué à -7.

    j'ai juste un p'tite question: comment je fais pour ouvrir des tar.bz2 sous windows??

    oui oui,j'ai HONTE,j'utilise encore windows,mais je commence un formation d'administrateur réseaux dans pas long et suis obligé d'avoir win2000 et j'ai encore de la misère sous linux! Le manuel va m'aider beaucoup !!!

    So,let kick the ass of Micro$oft and long life to linux :D

    Dark Schneider The Sadistic Soul With The Darkness Within

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.