Sortie de la distribution EmmaDE3 1.03

Posté par  . Édité par Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
18
10
nov.
2020
Distribution

Le 3 novembre 2020, le Collectif Emmabuntüs vient d’annoncer la sortie de la mise à jour de l’Emmabuntüs Debian Édition 3 1.03 (32 et 64 bits) basée sur la Debian 10.6 Buster et les environnements Xfce/LXQt.

Cette nouvelle mise à jour d’EmmaDE3 apporte — entre autres — le mode d’installation OEM qui s’insère dans le cadre de la campagne de réemploi lancée début septembre par le collectif Emmabuntüs avec la collaboration de Debian-Facile sur la France, Blabla Linux sur la Belgique, et Tugaleres.com.

Campagne de réemploi d’Emmabuntüs et de Debian-Facile

Dans cette campagne de réemploi, la méthode express d’installation d’Emmabuntüs est utilisée car elle permet le reconditionnement d’un ordinateur en moins de 180 secondes. Cela est rendu possible grâce à une clef USB sous MultiSystem, embarquant Clonezilla augmenté de scripts développés par Emmabuntüs et utilisant des clones de leur distribution GNU/Linux ainsi que ceux de DFiso.

Pour aller encore plus loin dans cette campagne de réemploi, le mode d’installation OEM vient d’être intégré, à partir des scripts de Calamares développés par Philip Müller pour le projet Station‑X.

Pour prolonger cette idée, une option a été rajoutée pour pouvoir cloner aussi l’environnement de l’intégrateur comme référence pour l’utilisateur final, mais lui permettant aussi de personnaliser facilement son système.

Installation OEM Calamares

Suite à la sortie de cette version le collectif Emmabuntüs a diffusé des clones en version OEM, pour permettre l’utilisation de cette méthode d’installation par clonage dans le cadre d’install parties. Nous encourageons aussi toutes les associations qui veulent œuvrer dans le réemploi à créer leurs propres clones, et Blabla Linux a réalisé une vidéo parlant de ce sujet.

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.