Sortie de Perl 5.10.0

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
21
déc.
2007
Perl
Comme le titre le canal IRC #perlfr « Perl 5.10.0 est dehors, il fait froid et pourtant le freezing est termine, go figure ».

La sortie de Perl 5.10.0 est une bonne nouvelle à plus d'un titre. Alors que le futur Perl est toujours en cours de spécification et que de nombreuses innovations se profilent pour ce langage qui n'existe qu'à l'état de prototype, la version la plus répandue dans les distributions les plus récentes est certainement 5.8.8.

Perl 5.10.0 hérite par anticipation de nombreuses fonctionnalités du futur Perl6. Un nouvel opérateur apparaît (defined-or), le moteur d'expression rationnelles devient interchangeable, les comparaisons sont plus intelligentes (smart-match).

Cette nouvelle version propose des améliorations réelles dans un souci de maintien de la stabilité du langage. Cela représente un travail colossal, et les Perl Pumpkings s'y sont attelé et ont fourni un travail admirable pour enrichir le langage.

Aller plus loin

  • # Bon anniversaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La version 5.10 est sortie le 18 décembre pour fêter les 20 ans du langage Perl. En effet, la version 1.0 a tout juste cet âge.

    Merci à Larry Wall ainsi qu'à tout les contributeurs pour ce langage merveilleux.
  • # On est Vendredi, on à le droit!

    Posté par . Évalué à -1.

    PHP = People Hate Perl
  • # Quand on aime on a toujours 20 ans.

    Posté par . Évalué à 1.

    Bon anniversaire à Perl pour ses 20 ans.

    Merci à Larry et à la communauté.

    Longue vie au : Pathologically Eclectic Rubbish Lister.

    Tous mes voeux de bonheur pour la naissance de Perl6.
  • # Perl, quel utilisation ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Perl est depuis longtemps mon seul langage de script, remplacant avantageusement les sh, ksh, awk et autres sed ... simple, rapide, efficace et dispo sur les plateformes que j'utilise.
    Ses points forts pour moi : les expressions rationnelles et les modules

    Et vous, quel utilisation de perl faites-vous ?
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par . Évalué à 2.

      >Et vous, quel utilisation de perl faites-vous ?

      Le moins possible!
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par . Évalué à 1.

      simple??????

      Tu relis jamais tes softs 6 mois plus tard et tu ne bosses jamais en collaboration? Je vuex bien que Perl soit puissant mais simple ca c'est bien un mot un peu difficilement applicable a ce langage.
      • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est bizzare, mais j'arrive à relire les scrits Perl de mes débuts.

        Et même les modules du CPAN ...

        Pour le code colaboratif, les commentaires aident autant que le code propre ( si,si on peut coder propre en Perl ).

        Perl est simple à apprendre, mais dur à maitriser.
      • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ce n'est pas parce que tu codes mal, sans commenter que tout le monde fait pareil.
        Le langage Perl n'est pas plus difficile à relire 6 mois plus tard que d'autres langages dont les projets réalisés n'ont pas été documentés.
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Après avoir snobé Perl pendant des années j'en suis tombé amoureux récemment.

      Voici l'utilisation que j'en ai :

      Pour tout ce qui est script très simple qui ne dépasse pas 50 lignes de code : j'utilise un script sh (et pas de bashisme ou zshisme, pure sh) en m'autorisant des appels à ses amis sed et awk.

      Ensuite pour tout morceaux de code qui nécessite plus de 50 lignes ou une ou plusieurs fonctions c'est Perl direct. Pour tout et n'importe quoi : web, batch, GTK, log parser ...

      Parfois j'ai besoin d'un language objet un peu plus fait pour ça alors je lui fait une infidélité en couchant avec Python (mais juste pour une nuit).
      Si vous connaissez un hébergeur gratuit (genre Free) qui propose Perl, je serais comblé, car je dois encore parfois traiter avec l'horrible PHP.

      J'attend Perl6 avec impatience pour me débarraser de Python.
      Les specs me font baver d'envie !

      Je vois en Perl6 une solution toute en un qui remplacera aussi bien Sh que Python, PHP ou Ruby. Plus besoin de maitriser plus ou moins x languages. Il suffira d'en maitriser parfaitement un seul ! C'est presque déjà le cas avec Perl5 ceci dit ... sauf pour la couche objet, trop légère et peu lisible syntaxiquement à mon goût.

      J'irai même jusqu'à dire que Perl6 pourrait remplacer Java ou .Net/Mono
      • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

        Posté par . Évalué à 4.

        >>Je vois en Perl6 une solution toute en un qui remplacera aussi bien Sh que Python, PHP ou Ruby.<<

        Amusant ça, moi je vois en Ruby la raison pour laquelle pas mal de monde ne s'intéresse pas a Perl6..
        Après tout quitte à réapprendre un langage (Perl6 est suffisamment différent de Perl5 pour que ce soit quasiment un réapprentissage), pourquoi ne pas en utiliser un plus propre et qui existe maintenant?

        Comme quoi, midi, la porte, tout ça.. :-)
        • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est osé, prétendre que Perl6 sera suffisamment éloigné de Perl5 pour le considérer comme un nouveau langage, mais malgré tout présupposer qu'il sera moins propre que Ruby. Ça aurait pourtant valu au moins deux arguments, un en faveur de la thèse "Perl6 encourage à coder salement" (ou "est sale de base", au choix), un en faveur de la non-existence de P6.

          <troll midi="la porte, toussa" vendredi="c'est permis">
          (à mettre en rapport avec le lien vers run.pugscode donné non loin d'ici)
          Après tout, quitte à utiliser une implémentation lente, pourquoi changer de langage?
          </troll>
        • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Petite digrétion : j'avais laissé tomber ruby devant ses piètres performances à parser des flux de données notamment xml, est-ce toujours le cas ?
        • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > Après tout quitte à réapprendre un langage ....... pourquoi ne pas en
          > utiliser un plus propre et qui existe maintenant?

          Parce que Perl6 et Ruby n'ont pas la même ambition. Perl6 est un des projets libre les plus ambitieux puisqu'il s'agit de concevoir un langage de manière communautaire 'from scratch' et de baser tout cela sur une machine virtuelle à registre (Parrot) qui se veut universelle et orientée pour les langages de script.

          Les évolutions de Ruby et de Python sont certes non négligeables mais elles n'ont pas cette ambition.

          Au final, je ne sais pas si Perl6 sera ou non un succès. J'espère que Parrot sera une machine virtuelle sur laquelle on pourra faire tourner pas mal de langage. Au niveau de Perl6, le nombre de concept qu'il est possible d'utiliser est impressionant et c'est peut être son défaut. Le langage est peut être trop riche pour une grande partie des développeurs...
          • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Perl6 est un des projets libre les plus ambitieux puisqu'il s'agit de concevoir un langage de manière communautaire 'from scratch'

            Mouais... Perl6 emprunte beaucoup de constructions existantes à Perl, donc on ne peut pas vraiment dire qu'il ait été conçu "from scratch". Au contraire de Python et Ruby, d'ailleurs.

            Les évolutions de Ruby et de Python sont certes non négligeables mais elles n'ont pas cette ambition.

            C'est un argument fallacieux. Les évolutions de Perl6 n'ont rien de révolutionnaire, elles tendent juste péniblement à hisser Perl au niveau de langages plus modernes (et en gardant tout de même la complexité byzantine de Perl, ce qui ne risque pas de le rendre beaucoup plus agréable...). Le fait qu'il faille bouleverser tout le langage pour cela indique à quel point Perl<=5 est archaïque et irrécupérable.

            baser tout cela sur une machine virtuelle à registre (Parrot) qui se veut universelle et orientée pour les langages de script.

            Reste à voir si cela donnera quelque chose de concret un jour... Ca fait pas mal de temps que c'est en gestation, Parrot.
            • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              > Au contraire de Python et Ruby, d'ailleurs

              Je pense qu'aucun langage ne sort du chapeau de nos jours san tenir compte des autres. Python par exemple provient d'ABC, de même, Ruby est inspiré par Perl et Smalltalk. Je ne vois pas en quoi les dernières versions de Python et de Ruby sont ambitieuses d'ailleurs. Ce n'est pas forcément un mal. Une certaine stabilité est aussi une bonne chose.

              Au niveau de Perl6, il y a quand même pas mal de changement par rapport à Perl5, changement qui sont nettement plus important que ce que l'on a l'habitude de voir dans un langage. Cela me rappelle personnellement le passage du Fortran 77 vers le Fortran 90. C'est quasiment un autre langage.

              Quand à la conception de Perl6, elle a pris beaucoup de temps notament car elle a pris en compte les demandes de centaines de personnes sur des sujets très variés. Et l'idée de l'équipe de développement n'est justement pas de refaire un langage objet de script classique : Ruby est déjà là.

              > Les évolutions de Perl6 n'ont rien de révolutionnaire, elles tendent
              > juste péniblement à hisser Perl au niveau de langages plus modernes

              Je pense que tu portes un regard plus que péjoratif sur Perl6 et n'a même pas regardé ce qu'il propose. D'ailleurs, cela se resent sur la fin de ton paragraphe.

              > Reste à voir si cela donnera quelque chose de concret un jour... Ca
              > fait pas mal de temps que c'est en gestation, Parrot.

              Comme je l'ai dis, le projet est très ambitieux et va bien au dela de ce que l'on voit par ailleurs sur les langages que tu cites. Il y a eu peu de monde pour développer Parrot mais aujourd'hui, il est possible d'écrire dans un sous ensemble de Perl6 et Parrot marche.

              En lancant les deux chantiers Perl6 et Parrot, la communauté Perl s'est ouverte aux autres langages de script pour développer une plateforme optimisée pour ces langages. Ces deux chantiers commencent à donner des résultats intéressants. C'est suffisament rare d'assister à une construction aussi complexe et aussi ouverte dans son mode de fonctionnement pour mériter mon plus grand respect.
              • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Je ne vois pas en quoi les dernières versions de Python et de Ruby sont ambitieuses d'ailleurs.

                Ce manque d'"ambition" (sic) est un reproche fallacieux. Python et Ruby suivent un processus évolutif, le fait qu'ils n'aient pas besoin de tout chambouler pour s'améliorer est un signe de qualité.

                Cela me rappelle personnellement le passage du Fortran 77 vers le Fortran 90. C'est quasiment un autre langage.

                Oui, et Fortran est resté archaïque et dépassé. Ce n'est peut-être pas la meilleure analogie possible pour défendre Perl6...

                En lancant les deux chantiers Perl6 et Parrot, la communauté Perl s'est ouverte aux autres langages de script pour développer une plateforme optimisée pour ces langages.

                En théorie c'est très bien. En pratique 1) Parrot existe depuis des années et ne propose pas d'implémentation complète d'un langage important (que ce soit Perl, Ruby, Python) 2) il semblerait que seule la communauté Perl s'intéresse réellement à Parrot...

                Python et Ruby ont chacun leurs propres projets qui visent à s'affranchir du C pour l'écriture de l'environnement d'exécution. Ce qui est plus "ambitieux" que Parrot qui, à ma connaissance, continue à être écrit en C.
                • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Oui, et Fortran est resté archaïque et dépassé. Ce n'est peut-être pas la meilleure analogie possible pour défendre Perl6...


                  Je discutais avec des gars de labo physique et il disait qu'ils revenaient des python/perl/ruby ... pour les calculs. La numerical recipies (un livre de recette algorithmique pour les calculs sur ordinateur qui a donné lieu à une bibliothèque logicielle homonyme) et le parallelisme restent inégalés en fortran. Non tant par les fonctionnalités, que par la maturité autant dans ses usages que de son implémentation de la bibliothèque.

                  Mes derniers égarements en c# m'ont permis de voir que pour les calculs en virgule flottante, 10 000 * .196 (la TVA) donnait des chiffres non nuls après la 5éme décimale par exemple, je ne parle pas de PHP, et pour perl le cpan doit proposer 3 bibliothèques pôur faire ça. De plus, ils manquent des bonnes bibliothèques pour les matrices creuses, des algorithmes de réduction de matrice en forme LU par exemple mais aussi des moyens de renvoyer les marges d'erreurs.

                  Mon opinion partielle et partiale est la suivante
                  1) il n'y a pas de bon langage, il y a de plus ou moins bons programmeurs qui connaissent l'état de l'art (j'ai encore à bosser sur le sujet, je sais ^_^) ma préférence va à tous les langages concis à la base (perl/php/python/ruby)
                  2) il faut utiliser les langages les plus adaptés à chaque taches, car ruby pour faire du bas niveau est peut être pas adapté, et coder une application web en postscript est peut être pas efficace. Si pour une tâche plusieurs langages sont équivalents, alors choisir le plus concis.
                  3) parfois quand on voit comment les base de données sont douées en math on ferait mieux de les faire travailler à la place de nos langages de haut niveaux qui massacrent les décimales.

                  Donc en conclusion, antoine, je pense que ton amour de python te fait peut être un peu troller :-)
                  • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Mes derniers égarements en c# m'ont permis de voir que pour les calculs en virgule flottante, 10 000 * .196 (la TVA) donnait des chiffres non nuls après la 5éme décimale par exemple

                    Ce n'est probablement pas les calculs qui sont buggés. Le type virgule flottante à représentation interne binaire n'est pas adapté à la représentation exacte des décimaux. Soit tu te satisfais d'une troncation à l'affichage (en utilisant la syntaxe de format qui va bien selon le langage), soit tu utilises un type decimal exact (comme il en existe pour divers langages).

                    3) parfois quand on voit comment les base de données sont douées en math on ferait mieux de les faire travailler à la place de nos langages de haut niveaux qui massacrent les décimales.

                    Là aussi c'est une question de type utilisé. Si tu choisis un FLOAT plutôt qu'un DECIMAL sous MySQL par exemple, tu auras les mêmes problèmes qu'en C# ou ailleurs.
                    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Dans le cas des problèmes de décimal, je ne faisais que suivre les exemples de code tirés du manuel (pour faire bien) de microsoft dynamics CRM).

                      .net est fâché avec les nombres. Je me souviens de la classe utilisée pour récupérer les entiers retournés par les requêtes en bases en .net 1.1 avec visual c++ qui retournait un entier natif alors que le type en base était en entier compris entre 0 et 10^13 mes programmes plantaient. J'ai fin par passer à la regexp pour contourner le problèmes.

                      Leurs docs sont tellement illisibles que j'ai renoncé à :
                      1) comprendre pourquoi les objets int de taille arbitrairement long n'était pas facilement accessible dans le langage de base
                      http://msdn2.microsoft.com/de-de/library/ms173104.aspx

                      2) pourquoi il y avait pas un lien vers ce genre de bibliothèque
                      http://search.cpan.org/~tels/Math-BigInt-1.87/lib/Math/BigIn(...)
                      ou un numerical recipies ?

                      C'est la base non ?
                      Comme tous les langages il est extensible, pourquoi il y a pas un cpan like ... un truc moderne de gestions d'extension quoi ?


                      <generalisation hâtive>
                      Le c# est pas mauvais en soi, mais c'est juste que je trouve qu'il y a un bon nombre de codeurs de ce langage qui ont tendance à réinventer la chaise dans leur coin, et à imaginer que parce qu'ils peuvent acheter des bibliothèques oops pardon ils disent des librairies, il doit forcément il y avoir une bibliothèque qui le fait.
                      </>


                      Là où je veux en venir, c'est que pour moi la force d'un langage vient aussi de sa communauté et de ses pratiques, et que comme tu viens de l'illustrer résoudre un problème d'informatique consiste parfois à réfléchir en dehors du langage.

                      Néanmoins sur le sujet du fortran et des NumericalRecipies qui ont quelques siècles*hommes derrières elles de dév et test, je crois pas qu'un langage jeune comme python/perl/php/ruby/java/c# peut les concurrencer. On ne construit pas une pyramide en un jour.
                      Donc je pense toujours que le fortran est aussi peu mort que le perl. Juste pas très utilisé. Comme perl le devient.


                      PS : arrête de montrer mes lacunes en développement c'est drôle quant tu reprends les autres, mais c'est vexant quand ça m'arrive.
                    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      PPS
                      Au moins il me semble que mysql implémente IEEE Std 754-1985
                • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  > Python et Ruby suivent un processus évolutif, le fait qu'ils n'aient pas
                  > besoin de tout chambouler pour s'améliorer est un signe de qualité.

                  C'est exactement ce que je disais à la phrase suivante de mon argumentation je te signale.

                  Je te fait aussi remarquer que mes programmes écrit en Perl-5.004 d'il y a 10 ans marche toujours dans la dernière version 5.10 donc question longévité, c'est pas mal aussi.

                  > Oui, et Fortran est resté archaïque et dépassé. Ce n'est peut-être
                  > pas la meilleure analogie possible pour défendre Perl6...

                  Tu ne connais rien à Fortran pour dire cela. Sais-tu que la dernière norme Fortran intègre un système objet ainsi que le parallélisme dans le langage... Fortran est un langage spécialisé pour traiter un certain type de problème avec un certain type de développeur et il fait cela très bien.

                  Si un langage n'a pas su évoluer, c'est à mon avis le C et à mon sens, cela va finir va poser des problèmes. Il devrait être possible de faire de l'objet avec héritage simple en C car cela ne change pas grand chose pour le compilateur et au niveau du système des types et au final, cela simplifie pas mal le code source.

                  > il semblerait que seule la communauté Perl s'intéresse réellement
                  > à Parrot...

                  C'est un peu vrai et c'est dommage. Cependant, Parrot ne tourne pas 'bien' depuis des années et avec une implémentation de Perl6 sur Parrot qui commence à marcher, je pense que l'intérêt des personnes de Python va revenir.

                  > Ce qui est plus "ambitieux" que Parrot qui, à ma connaissance,
                  > continue à être écrit en C.

                  Parrot n'est pas un langage de script mais une machine virtuelle dont l'objectif est de tourner sur un maximum de plateforme. Parrot, c'est la future couche basse d'un maximum de langage de script (dont Perl6), il me semble normal pour des questions de portabilités de linkage avec les bibliothèques de le mettre au plus proche du langage des OS d'aujourd'hui donc de l'écrire en C. Tu aurais voulu écrire Parrot dans quel langage ?

                  Par contre, le compilateur Perl6 devrait être écrit en Perl6 pour une bonne partie ;-)

                  Bref, tu ne veux pas voir que Perl6 et Parrot sont des "évênements de grande ampleur" pour le libre. Libre à toi.
                  • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Parrot n'est pas un langage de script mais une machine virtuelle dont l'objectif est de tourner sur un maximum de plateforme. Parrot, c'est la future couche basse d'un maximum de langage de script (dont Perl6), il me semble normal pour des questions de portabilités de linkage avec les bibliothèques de le mettre au plus proche du langage des OS d'aujourd'hui donc de l'écrire en C. Tu aurais voulu écrire Parrot dans quel langage ?

                    L'objectif de parrot 6 est d'être comme comme une jvm qui saurait faire du système ?

                    (non parce que java est le système c'est un peu léger si mes souvenirs sont exacts.)

                    Est ce que cela veut dire que perl va proposer de fait une abstraction du système avec des concepts évolués de threading, de droit ... ?
                    http://search.cpan.org/dist/Perl6-Bible/lib/Perl6/Bible/S17.(...)

                    qui seront portés de système à système. Mais cela sera pas dans parrot non ?

                    Juste curieux.
                    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      > L'objectif de parrot 6 est d'être comme comme une jvm qui saurait
                      > faire du système ?

                      Oui, Parrot est une JVM à registre spécialisé pour les langages de script donc à typage dynamique, ce qui n'est pas le cas de la JVM java et .Net il me semble.

                      Comme Parrot a son propre assembleur, tu peux écrire des couches basses au niveau de Parrot qui seront accessible depuis tous les langages de scripts.

                      C'est d'ailleurs ce qui va se passer je pense, une partie des couches basses sera écrit à terme en Parrot et pourra ainsi être mutualisé entre les langages. Mais bon, là je m'avance peut être un peu trop, je ne suit pas au jour le jour le développement de Perl6 et de Parrot.

                      > Est ce que cela veut dire que perl va proposer de fait une abstraction
                      > du système avec des concepts évolués de threading, de droit ... ?

                      C'est déjà un peu le cas pour Perl5 donc je pense que cela va être encore plus fait dans Perl6 car Perl6 prends bien plus en compte le parallèlisme d'après ce que j'ai compris. Ce serait d'ailleurs dommage aujourd'hui de faire un nouveau langage qui ne soit pas intrinsèquement parallèle.

                      > qui seront portés de système à système. Mais cela sera pas dans
                      > parrot non ?

                      A mon avis, voir ci-dessus, les couches basses seront petit à petit intégré dans Parrot. Même si ce ne sera pas dans Parrot dès le début, cela va se faire au fur et à mesure du développement à la fois de Perl6 et de la machine Parrot.
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Et vous, quel utilisation de perl faites-vous ?


      Je m'en sers pour coder GCstar ;)
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Principalement pour faire tourner mon serveur xmpp, grace au trés fun djabberd ( http://www.danga.com/djabberd/ ). J'ai eu un peu de mal au début, mais je doit reconnaitre que je m'amuse bien à faire des modules à la con ( à titre d'exemple, j'ai fat un module qui s'authentifie via le web sur linuxfr, avec WWW::Mechanize ).

      Ah oui, ça me sert aussi pour gérer l'installation de paquets sur certaines machines, ( urpmi ), pour gérer le code source de certains projets ( svk ) et aussi pour des bots irc, via http://search.cpan.org/~tomi/Bot-BasicBot-Pluggable/.
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      une application pour gérer un plan de crise
      l'intérêt est surtout une démo du framework Jifty avec ici en particulier l'usage de template::declare

      développé en 3 semaines, tout en faisant d'autres trucs ...

      http://www.crium.univ-metz.fr/docs/securite/CheckList/
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Du web, avec Mod_PERL !

      Des logiciels de gestion d'équipement réseaux.
      Et pour les scripts qui ne rentre pas dans un ou deux for/while shell.

      Je fais du java, pour des projets qu'on m'a refilé, et franchement, c'est
      un véritable plaisir de coder en Perl, et c'est aussi lisible et
      modulaire que tout autre langage.
      C'est juste qu'au niveau de la phase de conception qu'il faut être
      carré. Comme tout les langages, Perl, Java, C c'est pareil !
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      me moquer de mes collègues qui font du php ou du c# en faisant en quelques lignes des choses qu'ils pensent inimaginables (des moulinettes, des remplacement en lignes, des parseurs de logs, des stats ....).

      Des petits programmes qui font à ma place rapidement des choses d'informaticien ordonné qui m'ennuient : un rangeur de mp3 dans mon disque en fonction des infos, un chargeur de clés usb avec des fichiers pris aux hasards sur le disque, un bot web pour draguer, un surveilleur de logs proactifs ...

      Ses points forts les modules CPAN, les perls mongueurs

      Son point faible aujourd'hui : le rapport signal bruit dans les modules cpan

      Ex il y a une demi douzaine de classe pour faire de l'objet propre, mais tous sont maintenus à des degrés divers, et c'est carrément l'enfer pour les trouver évaluer le plus stable tellement la logique de rangement me dépasse.
      Exemple

      http://search.cpan.org/~jdhedden/Object-InsideOut-3.35/lib/O(...)
      http://search.cpan.org/~dconway/Class-Std-v0.0.8/lib/Class/S(...)
      http://search.cpan.org/~swartik/Class-Generate-1.10/Generate(...)
      http://search.cpan.org/~abw/Class-Base-0.03/lib/Class/Base.p(...)

      Et aussi et surtout
      http://search.cpan.org/~stevan/Moose-0.33/lib/Moose.pm
    • [^] # Re: Perl, quel utilisation ?

      Posté par . Évalué à 1.

      J'adore ce langage. Je l'utilise pour faire des scripts pour des petites tâches d'administration. Pour ce qui est des plus gros développements, j'ai codé récemment un logiciel de supervision réseau en utilisant la bibliothèque Net::SNMP, ainsi qu'un registrar/proxy SIP (pour faire communiquer mes téléphones SIP sans utiliser Asterisk), cette fois en partant de rien.
      C'est cela que j'apprécie avec Perl, on peut l'utiliser aussi bien pour des gros développements que pour des petits scripts.
  • # Perl, l'univers et tout le reste

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Au passage, Larry Wall a écrit un article sur sa vision des "langages de script".
    http://www.perl.com/pub/a/2007/12/06/soto-11.html

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.