Spécifications matérielles: Théo de Raadt appelle de nouveau au lobbying

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
0
19
mar.
2005
Matériel
Théo de Raadt, leader du projet OpenBSD, invite les utilisateurs et utilisateurs potentiels de contrôleurs RAID Adaptec "FSA" à témoigner du besoin de spécifications techniques auprès du constructeur.

L'objectif est de permettre l'écriture de logiciels libres de gestion des contrôleurs RAID (reconstruction à chaud, activation et désactivation de l'alarme ...).

Un appel similaire a été lancé hier au sujet des fabricants de contrôleurs wifi peu coopératifs.

Cette démarche, si elle est fructueuse, sera profitable à tous (utilisateurs de GNU/Linux, FreeBSD et NetBSD compris) comme elle l'a été pour les contrôleurs wifi. Les contrôleurs concernés ne sont pas supportés par le logiciel raidutils. Il s'agit entre autres des contrôleurs: Adaptec AAC-2622, AAC-364, AAC-3642, Adaptec 2200S, 2410SA, 2610SA, 2810SA, 21610SA, Dell CERC-SATA, PERC 320/DC, Dell PERC 2/QC, PERC 2/Si, PERC 3/Si, PERC 3/Di et HP NetRaid-4M.

Cette démarche « activiste » s'est avérée très fructueuse récemment (nous avons obtenu les spécifications et le droit de distribuer librement les micro-codes (firmwares) des principaux fabricants de circuits intégrés wifi) et à d'autres occasions (sous la pression de ses clients, Adaptec a accepté de fournir les spécifications de ses circuits intégrés SCSI à la communauté du libre par exemple).
Cela a valu à Théo le soutient de Richard Stallman et une victoire au FSF Awards 2005.

Cela a permis à de nombreuses distributions GNU/Linux d'inclure les micro-codes, et par conséquent de supporter les cartes wifi modernes dès l'installation. Théo a pourtant regretté un manque de soutient de la part de la communauté des utilisateurs de GNU/Linux. Peut-être n'était-elle pas assez informée ? gageons que grâce à Linuxfr cette situation sera évitée cette fois ;)

Aller plus loin

  • # Quelques compléments d'information

    Posté par . Évalué à 10.

    - Sur la documentation des cartes RAID:
    L'implémentation (libre ou pas) par le constructeur n'est pas suffisante ; elle ne doit pas se substituer à la diffusion libre (sans NDA) des spécifications: la maintenance peut être abandonnée à tout moment (par exemple si le constructeur veut vous encourager à upgrader le matériel), fragilise et ralenti la correction d'éventuels bugs ou failles (par ex. quand le développeur de la société concernée est en vacance ou s'il est licencié...), est difficile à maintenir synchrone avec les cycles de développement du noyau (utilisateurs de produits nvidia et radeon, vous connaissez cette chanson), dans certains cas n'est pas librement distribuable (utilisateurs de Fedora, Debian etc...).

    - Sur les chipsets Wifi:
    Depuis environ deux ans, la plupart des gros fabricants de chipsets wifi ont décidé de faire des économies d'échelle en n'incluant plus l'EPROM qui servait auparavant à stocker le firmware dans la carte (économie modique, au passage).

    Ce firmware doit alors être chargé par le driver à l'initialisation de la carte. Par conséquent, il doit être accessible au driver (donc présent dans votre distribution).

    Or la plupart de ces constructeurs n'autorisent pas la libre distribution du firmware. Certains exigent la signature d'une EULA en ligne sur leur site. Ceci est incompatible avec les besoins des distributions « communautaires » (comme Fedora, Debian, Gentoo etc.) et des *BSD, dont le contenu doit être librement redistribuable. Deux distributions plus « commerciales » (Suse et MandrakeLinux) ont signé des accords avec Intel pour être autorisées à distribuer les firmwares Intel Centrino.

    Ce problème concerne la quasi totalité des chipsets wifi présents sur le marché aujourd'hui (les prism 2/2.5/3 ou Lucent devenant très rares).

    La campagne lancée il y a quelques mois par TdR a permis de faire céder plusieurs constructeurs, qui ont finalement accepté d'autoriser la libre distribution du firmware (faute de l'ouverture des sources).

    Le principe de ces campagnes est simple: si vous êtes utilisateur d'un OS libre, si vous étés propriétaire d'un tel matériel, ou tout simplement si vous vous sentez concerné, faites le savoir aux constructeurs (les mails et/ou numéros de téléphones des contacts sont indiqués par TdR). N'hésitez pas, c'est vraiment efficace :)
    • [^] # Re: Quelques compléments d'information

      Posté par . Évalué à 7.

      Ah et concernant les motifs et résultats, ce document est plus clair (mais pas à jour):
      http://kerneltrap.org/node/4118(...)
    • [^] # Affligé

      Posté par . Évalué à 5.

      Je suis allé voir le site qui s'occupe du support de la carte Wifi que je possède: www.prism54.org .
      Je clique sur les cartes supportées: + que 4. Je me dis que mon FF n'a pas bien digéré sa page, refresh, rien ne bouge. et je vois ce message:

      IMPORTANT DISCLAIMER:

      We have a problem. Manufacturers started buying the SoftMAC chipsets, which are not yet supported and may never be, as drop-in-replacements for the FullMAC chipsets without changing PCI IDs and apparantly sometimes not changing even the FCC ID. That said, you are better off first testing a card before buying it. If you can't test a card and want linux support, I can recommend you just not buy a prism 802.11g based chipset for now.

      So now what? Well we have the centrinos and ralink. More to come soon


      Traduction:
      DESAVEU IMPORTANT:

      Nous avons un problème. Les fabricants commencent à acheter des chipsets SoftMAC qui ne sont pas encore supportés, et pourraient ne jamais l'être, par ils changent au goutte à goutte les chipsets FullMac sans changer les IDs PCI, et apparemment sans même changer le FCC ID. Donc vous avez meilleur tant de tester avant d'acheter, Si vous ne le pouvez pas tester, je vous recommande de ne pas acheter une carte à base de prism 802.11g pour l'instant.

      Donc quoi maintenant? Ben nous avec les centrinos et les ralink. Plus à venir bientôt


      Bon, j'ai déjà une carte qui marche, mais pour en acheter une nouvelle, ça devient galère. Déjà les rares périphériques qui affichent un Tux ne sont pas toujours dignes de confiance (seules certaines distributions sont mentionées, on ne sait pas pourquoi les autres ne le sont pas), mais si les produits jouent au kindersurprise.
      • [^] # Re: Affligé

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ralink powa.

        ouverture du code, passage en GPL...
        • [^] # Re: Affligé

          Posté par . Évalué à 2.

          Merci pour l'information.
          Je cherchais justement une carte WiFi pour mon petit Tux ;-)

          Quand à écrire au fabriquant je l'ai déjà fait pour Logitech, une webcam. Evidemment la réponse fut : nous ne faisons rien, regardez du côté des contributeurs open source" ... Alors je l'ai revendue pour une Philips dont le driver subit quelques soucis ...
        • [^] # Re: Affligé

          Posté par . Évalué à 3.

          Une liste des cartes qui utilisent un chipset Ralink: http://ralink.rapla.net/(...)

          Malheureusement certains produits (marqué d'une * dans la liste) n'ont pas le même chipset en fonction du numéro de révision. Je trouve cette pratique détestable.
  • # A propos de ces fabricants pas très coopératifs ...

    Posté par . Évalué à 9.

    Il existe malheureusement beaucoup trop de fabricants comme adaptec qui ne livrent pas les spécifications de leurs produits. Les appels au lobbying sont très biens, mais ce sont généralement des appels isolés, par exemple là sans linuxfr je n'aurait jamais été au courant de ce problème.
    Existe-t'il un site qui regroupe un peu tous ces problèmes et surtout qui n'ait pas peur de critiquer ouvertement tel ou tel fabricant (appels au boycot, envoi de mails massifs, ...) ?

    Voici quelques exemples parmis tant d'autres :

    Via, Sis qui ne donnent pas les datasheets de leurs chipsets (ni meme de des autres composants) sans signer de NDA. Utilité de la methode : nulle ! De toute facon les concurrents peuvent très facilement se procurer les datasheets et puis une datasheet ca sert juste à savoir comment marche un composant.

    Canon qui ne fait rien pour le support de ses imprimantes (a priori aucun des derniers models n'est supporté).

    Silicon labs avec ses convertisseurs USB <-> série qui redistribue un vieux driver Linux modifié sans les sources : http://www.ussg.iu.edu/hypermail/linux/kernel/0411.2/0950.html(...)

    Dernier exemple en date : Samsung a inventé l'écran LCD jetable : le 173P ne dispose d'aucun bouton de réglage => réglage par soft uniquement sous windows bien sur. Evidemment il n'y a pas les specs pour les réglages (on sait jamais, un concurrent pourrait copier !), et quand samsung arretera le support du logiciel pour cet ecran bah vous pourrez le mettre à la poubelle.
    cf article de presence-PC, paragraphe ergonomie : http://www.presence-pc.com/tests/Comparatif-ecrans-TFT-12-modeles-1(...)
    A ce jour samsung ne livre toujours pas de logiciel pour Linux.

    A chaque fois que le cas se présente, j'essaye d'envoyer un mail au fabricant, mais combien font ca ?
  • # adresse mail zappée

    Posté par . Évalué à 4.

    ----- The following addresses had permanent fatal errors -----
    <doug_richardson@adaptec.com>
    (reason: 550 <doug_richardson@adaptec.com>: Recipient address rejected: No such user (doug_richardson@adaptec.com))
  • # en attendant

    Posté par . Évalué à 4.

    achetez du 3ware ou du LSI Logic, qui en plus d'être parfaitement supporté, est en général plus rapide et plus fiable que l'Adaptec...
    • [^] # Re: en attendant

      Posté par . Évalué à 4.

      Je pense effectivement que c'est ce genre de comportement qui pourrait faire changer les choses, si la communauté n'achetait plus de matériel non supporté peut-être est-ce que cela fera changer les avis de fabriquant de matériel.
      Maintenant cela suppose aussi quelque efforts voire sacrifices
      • [^] # Re: en attendant

        Posté par . Évalué à 6.

        Je pense effectivement que c'est ce genre de comportement qui pourrait faire changer les choses

        Bien sûr, mais il ne suffit pas de ne plus acheter le matériel: il faut le faire savoir au constructeur ! Utilisateurs de logiciels libres, ne restez pas passifs !

        Il faut le faire savoir à son entourage, et faire du bruit sur internet, suffisament de contre-publicité pour que le constructeur s'inquiète. L'expérience des divers actions activistes menées par TdR l'a prouvé.

        Cette fois, nous avons une gros bras de fer avec Adaptec mené en public sur les mailing-lists de FreeBSD et OpenBSD, des articles sur osnews, slashdot, linuxfr ... les utilisateures d'OpenBSD qui sont aussi actionnaires d'Adaptec (où dont l'employeur l'est) commencent à s'organiser pour utiliser leur droit de regard et proposition, la certification ISO 9001 affichée sur les boites Adaptec (illégale parceque la doc n'est pas fournie) va servir à faire pression, TdR a enlevé le support aac(4) du kernel de la nouvelle version d'OpenBSD (qui sort bientôt) et a donné un ultimatum à Adaptec ... Le lobbying tout azimut, en prenant les constructeurs un par un, aujourd'hui Adpatres, hier Qlogic et Ralink, ...

        Bref on peut être efficace (je suis convaincu que cette affaire se terminera bien pour tout le monde). Mais il ne faut pas se laisser faire, mettre toutes les chances de son coté.... agir ! il en va des constructeurs de matériel comme des brevets logiciels en Europe, comme de l'utilisation de standards ouverts pour les publications administratives ...
        • [^] # Re: en attendant

          Posté par . Évalué à 3.

          Bien sûr, mais il ne suffit pas de ne plus acheter le matériel: il faut le faire savoir au constructeur ! Utilisateurs de logiciels libres, ne restez pas passifs !

          Effectivement, tu as raison, mais ca c'est le bâton, il ne faut pas oublier la carotte, en faisant savoir que si tu as acheté tel ou tel periphérique, c'est pour ses qualités dont un driver libre fait partie

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.