Subventions publiques pour la R&D des jeux vidéo en logiciels libres

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
6
déc.
2004
Jeu
L'association Capital Games vient de recevoir de la région Île de France une subvention d'un montant de 640 000 ¤ pour financer la R&D en jeux vidéo disponibles sous LGPL.
Comment utiliser au mieux l'argent public pour le financement de la R&D en informatique ? En effet, est-il légitime de financer une boîte, pour innovante qu'elle soit, alors qu'elle seule profitera des retours sur investissement...

La région Île de France semble avoir en tout cas compris qu'il vaut mieux financer des projets en logiciels libres, pour maximiser l'utilité des subventions à la R&D. Le consortium Capital Games vient en effet de recevoir de la région Île de France une subvention d'un montant de 640 000 ¤ autour de la création de cinq logiciels, « stratégiques pour l’avenir de la filière jeux vidéos [...] qui seront partagés par l’ensemble des entreprises [...] car disponibles en tant que logiciels libres. » (sous LGPL).

Aller plus loin

  • # Voila qui fait plaisir !

    Posté par . Évalué à 10.

    Et bien, des nouvelles comme ça, j'en veux tous les jours ! Enfin des gens qui ont tout compris....
    Et en plus, dans le domaine ludique, c'est un excellent choix... Car il faut bien dire que ce n'est pas le point fort des logiciels libres ! Je suis pressé de voir ce que la société bénéficiaire prépare !

    Encore bravo !
  • # Le site de Capital Game

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'ai bien l'impression que sans plug-in Flash, il est impossible d'accèder au site. Alors qu'en fait seule la page de garde est en flash... :-/

    Bref, pour ceux qui ne flashouille pas, le site est là :
    http://www.capital-games.org/index2.htm(...)


    (et puis hop, un petit mail poli au webmaster)
    • [^] # Re: Le site de Capital Game

      Posté par . Évalué à 2.

      un petit mail poli au webmaster
      idem
    • [^] # Re: Le site de Capital Game

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est pas forcément leur faute. A priori le site web est sous-traité. Et puis ca se trouve, c'est le marketing qui a décidé que... ca se passe souvent comme ca dans les boites...

      Et hop, un petit mail aussi.
    • [^] # Re: Le site de Capital Game

      Posté par . Évalué à 5.

      Faux : regarde mieux la page d'accueil :

      || FLASH REQUIRED [DOWNLOAD HERE]|| PAS FLASH ?|| || NO FLASH ?||
      Ce bandeau de liens permet d'accéder au site, sans plugin flash, en français ou anglais. Comme la vie est bien faite !
  • # R&D

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Pour ceux qui comme moi se pose la question R&D = "Recherche et Dévellopement".
    Ceci dit, c'est une excellente nouvelle, mais le site reste un peu flou. Concrètement, ça va donner quoi ? De nouveaux jeux ? De énièmes nouveau moteurs 3d ? Le portage de jeux existant ou en cours de dev, sur des OS libre ?
    • [^] # Re: R&D

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Il semble être question de "nouveaux outils de création". On peut imaginer un concurent pour Havoc (bien que des projet comme ODE existe), ou encore un concurent pour Maya (bien que Blender existe).

      On peut imaginer un IDE magistral avec gestion de story board, modeleur, animateur, etc. Enfin je dis cela mais j'y connais pas grand chose à la chaine de production d'un jeux vidéo. C'est juste une idée.
      • [^] # Re: R&D

        Posté par . Évalué à 6.

        Je doute que 640.000 euros dispersés dans une 10 de sociétés suffisent a concurencer maya ou havoc, même en contribuant a des projets déjà existant
        • [^] # Re: R&D

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Il y a des options qui permettent de diviser les coûts dans des proportions énormes. J'avais réalisé il y a 25 ans un matériel de contrôle qui coûtait 100 fois moins cher que son équivalent développé avec d'autres méthodes. D'ailleurs, aux dernières nouvelles, il fonctionnait encore !
          Pour faire simple, j'utilisais un langage interprété au lieu de compilé et des opérateurs qui avaient un meilleur niveau. Ils intervenaient en cas d'erreur.
          Il est possible que des idées intéressantes puissent donner des résultas semblables.
          • [^] # Re: R&D

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pierre, propose-toi comme chef de projet jeux vidéo !!
            • [^] # Re: R&D

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Non, car ce sont des techniques que je ne maîtrise pas. J'ai trop râlé après les chefs de projets qui ne dominaient pas leur sujet pour en devenir comme eux. J'aurais trop honte de moi !
    • [^] # Re: R&D

      Posté par . Évalué à 5.

      Pour un descriptif precis du style cahier des charges, voir le PDF. A mon avis les projets ont de bonnes chances d'aboutir car ils correspondent aux besoins des studios.
  • # Sympa, mais ... ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Ca fait toujours plaisir de voir des nouvelles comme ça, ça montre concrètement que quelqu'un qui à le pouvoir de faire de telles choses à compris.
    Mais, pourquoi dans une boite ? Que deviennenent les assoces autour ? Je fais partie de Nekeme Prod[1], et le premier sentiment qui me vient à l'esprit est l'injustice ...

    C'est dommage, dommage qu'une telle action n'ait pas été "globalisée" à l'ensemble de la création de jeux vidéos libres issus de "studios" francophones. En parler à GameOver[2] aurait été bien, par exemple.

    J'espère juste que Capital Games en fera bon usage. Apparement ils n'ont pas un mauvais fond (a part le coup du flash ;p).
    Bon courage à eux, maintenant on attend des résultats ! :D

    - Sam

    [1] http://www.nekeme.net(...)
    [2] http://game-over.eu.org(...)
    • [^] # Re: Sympa, mais ... ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Juste une réponse possible comme ca au hasard (je ne me suis pas penché sur la question après tout, mais est-ce que l'association est basée dans la région île de france ? sinon je comprendrais parfaitement que la région finance une entreprise "locale" plutôt qu'une association d'ailleurs.
      Non ?
    • [^] # Re: Sympa, mais ... ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Mais, pourquoi dans une boite ? Que deviennenent les assoces autour ?

      Va voir sur leur site "Qui sommes-nous ?" et tu verras qu'il s'agit d'une association :

      "Formée en décembre 2003, issu de l’action de Frédéric Weil producteur indépendant de jeu vidéo ainsi que d’une dizaine de sociétés de développement de jeux vidéo basées à Paris et région parisienne, l’association loi 1901 « Capital Games » a un objectif global :

      Mobiliser les pouvoirs publics locaux autour de la filière jeux vidéos identifiée à Paris comme filière d’avenir. Et faire en sorte que Paris et sa région deviennent l’un des deux ou trois pôles français d’excellence de la production et du développement du jeu vidéo."
      • [^] # Re: Sympa, mais ... ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Oui, c'est une association. Mais ca reste un regroupement de PME, et d'ailleurs c'est si je comprends bien ces studios qui vont faire les jeux en question. Ils mentionnent meme la creation d'emploi.

        Pour moi, c'est une bonne nouvelle, la région fait vivre ses petits (ou grands) studios de jeux videos, en profite pour faire un peu de libre, mais ca reste limité: La R&D sera libre, super, nevrax ou mekensleep n'a pas attendu pour ca... Et comme c'est de la LGPL, on peut toujours réver pour que au final il en sorte des logiciels libres (je défini pour l'occasion et juste pour ce commentaire un jeu libre comme étant un peu plus que ca, avec des données, un scénar, etc. également libres, et la, on peut encore plus réver, puisque leur R&D je doute que ca concerne ces aspects...)
    • [^] # Re: Sympa, mais ... ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour etre aussi membre de Nekeme, je comprends d'ou vient ton amertume. Mais je ne vois pas comment les choses auraient pu se passer autrement. Une association de studio de jeux parisiens c'est un effort louable mais qui n'a pratiquement aucun lien avec le Logiciel Libre et donc avec Nekeme. Le Logiciel Libre ne fait pas partie de la vie de ces studios, n'entre pas en ligne de compte dans leur strategie de developpement, n'est pas utilise comme base technologique etc.

      L'exception dans cet univers qui n'est pas attache au Logiciel Libre c'est Mekensleep qui est la boite dans laquelle je m'active. L'idee de partager l'effort sous une licence Logiciel Libre vient de Mekensleep et a fait son chemin grace aux efforts d'Olivier Lejade. Il a surmonte les reticences des studios et de la region en expliquant que le partage qui est le fondement de Capital Games rejoint les ideaux philosophiques du Logiciel Libre.

      Peut-on vraiment reprocher a Mekensleep et a moi ou Olivier Lejade de ne pas avoir demande une aide en faveur des associations Logiciel Libre ou des salons de jeux logiciel libre ? Je t'en laisse juge. Pour lancer un troll, autant je regrette que Nekeme n'ai pas de soutient des pouvoirs publics d'une facon ou d'une autre, autant je ne militerais pas en faveur de Game-Over tant qu'ils considereront que les jeux proprietaires sous plateforme libre ont un interet. J'irais avec plaisir a Game-Over mais je ne trouverais pas normal que nos impots servent a financer une manifestation qui fait du marketing pour des jeux proprietaire.
      • [^] # Re: Sympa, mais ... ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour lancer un troll, autant je regrette que Nekeme n'ai pas de soutient des pouvoirs publics d'une facon ou d'une autre, autant je ne militerais pas en faveur de Game-Over tant qu'ils considereront que les jeux proprietaires sous plateforme libre ont un interet. J'irais avec plaisir a Game-Over mais je ne trouverais pas normal que nos impots servent a financer une manifestation qui fait du marketing pour des jeux proprietaire.

        Hmm... Et si les jeux propriétaires présentés à Game-Over ont été réalisés en participant à l'accord de collaboration autour d'outils sous LGPL subventionné par la région IDF, tu fais quoi ?
  • # Mouais

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est très bien cette idée là, mais pourquoi spécifiquement une société qui développe des jeux ? Je pense qu'il y a un grand nombre de projets (menés par des boîtes ou des associations) qui auraient beaucoup plus besoin de tels financements... des logiciels pour les médecins, pour les administrations, pour le service public, etc.

    Si c'est le précurseur d'une vague de financements, je ne peux qu'applaudir. Mais si c'est un acte isolé, je comprends le sentiment d'injustice exprimé au-dessus...
    • [^] # Re: Mouais

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Lis les communiqués. Il s'agit principalement de soutenir une industrie qui fut florissante et qui a du mal à se relever de l'hécatombe de l'« éclatement de la bulle financière ».
    • [^] # Re: Mouais

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est une subvention comme les regions en donnent à diverses entreprises pour favoriser le développement économique ou la formation professionnelle. Le communiqué de la region ile de france me semble clair la desus et merite donc d'etre lu. (par ex "500 à 1 000 emplois fortement qualifiés seraient ainsi créés dans les deux années à venir").
    • [^] # Re: Mouais

      Posté par . Évalué à 2.

      Je pense qu'il y a un grand nombre de projets (menés par des boîtes ou des associations) qui auraient beaucoup plus besoin de tels financements... des logiciels pour les médecins, pour les administrations, pour le service public, etc.
      Totalement d'accord!
      Investir dans les jeux video me semble très aléatoire au niveau des retombées. Financer des applications métier libres aurait touché bien plus de personnes et aurait été bien plus utile. Ça sent le gros gâchis d'argent...
      • [^] # Re: Mouais

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est ridicule de comparer la santé aux jeux vidéo. Avec ce genre de raisonnement, on ne finance que la santé! Tous les secteurs ont besoin d'argent; la question est la répartition.

        En outre, le jeu vidéo constitue une industrie très importante. Un plan national le reconnaît:
        http://archives.internet.gouv.fr/affichage.php?val=/francais//actu/(...)

        Et l'Ile de France peut bien y oeuvrer. Je rappelle que le leader français, Atari (anciennement Infogrames) est basé à Lyon et que cela apporte beaucoup:
        http://www.lyoncapitale.fr/anciens/17eco.html(...)
        L'article commence à dater, mais je ne vois pas ce qui aurait bien pu changer, surtout dans une société qui laisse de plus en plus la part belle aux loisirs.

        Rester hors du coup n'est pas la bonne solution si on souhaite mieux financer les hôpitaux à terme.
  • # Moi je dis bravo a région Île de France

    Posté par . Évalué à 4.

    Moi je dis bravo a région Île de France. Belle clairvoyance macro economique.

    Que cette premiere fasse des petits.
  • # Pourquoi payer plus ?

    Posté par . Évalué à 3.

    tiens un truc à lire ( ca viens du meme style d'organisme mais Lyonnais cette fois ci )

    http://www.lyongame.com/actualite/index.php?PHPSESSID=bcc7a9dabf48f(...)
    • [^] # Re: Pourquoi payer plus ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Pierre Carde et Olivier Lejade ont ete une force active dans la decision de l'APOM de prendre position contre les brevets logiciels publiquement (envoi de lettre au gouvernement).
  • # Statuts

    Posté par . Évalué à 4.

    L'idée est séduisante. Je me demandais juste comment il était possible de s'assurer que l'ensemble du financement passait bien dans le libre. Il est facile de garder du code sous la main, financé par cette subvention, et de le conserver pour des développements ultérieurs ou parallèles. En outre, le problème inverse se pose: quel est le statut des développements effectués hors du cadre LGPL, qui ne manqueront pas d'être intégrés à ces jeux?
    • [^] # Re: Statuts

      Posté par . Évalué à 2.

      Il n'y a pas de guarantie contractuelle qui peut verouiller cela, malheureusement. Le garde fou contre ces derives c'est l'obligation de chaque partenaire de rendre compte de leurs progres aupres de Capital Games selon des termes qui seront definis avec son directeur de R&D (Olivier Lejade). Olivier etant tres au fait du Logiciel Libre, je pense qu'il sera difficile de l'abuser.

      Rien de certain donc, mais un contexte assez favorable a mon avis.
  • # argent public et société privée

    Posté par . Évalué à 4.

    Comme la plupart d'entre vous, l'idée me séduit... à priori.
    A la réflexion, je suis plus perplexe: comment justifier que l'argent public serve les bénéfices d'une société privée?
    Logiquement, la retombée en service public devrait au moins amortir la somme engagée (non négligeable).
    Quelle en est la garantie?

    En élargissant le sujet, on peut débattre de la fonction d'une collectivité territoriale dans ce type de contrat, de la transparence et de la démocratie locale.
    • [^] # Re: argent public et société privée

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Les subventions publiques aux secteurs privés en déliquescence sont légion. Dans ce projet-ci, si l'argent arrive effectivement au final dans un logiciel LGPL, au moins la société n'aura pas tout « donné » au secteur privé sans contrepartie.

      Ce qu'on peut questionner, c'est où cet argent arrivera. S'il représente x % du budget d'une dizaine de sociétés privées, il est impossible de quantifier la quantité de logiciel libre qui doit être « livré » à la fin.

      On peut faire l'analogie avec l'argent donné à Mandrake pour le club : il se noie dans le reste du budget, et Mandrakesoft a abandonné d'ailleurs les vélléités de laisser les donateurs définir pour quel projet libre ils souhaitent donner, parce que c'est du pipeau.
      • [^] # Re: argent public et société privée

        Posté par . Évalué à 3.

        [mea culpa]
        Capital Games est une association loi 1901 et non une entreprise.
        [/mea culpa]

        Maintenant, pour te répondre, gc, effectivement les subventions publiques au secteur privé sont légion. Et, suivant le point de vue politique que l'on défend, on peut critiquer cela. Le fait qu'une société produise du logiciel libre ne serait pas une raison suffisante, à mon sens, pour bénéficier de subvensions.
        Pourquoi? Parce qu'une société privée a pour but premier de faire des bénéfices. Rien à voir avec un service public.

        L'analogie avec le Mandrake Club ne me semble pas efficace. Les adhérents achètent un service. Il s'agit d'un contrat dans un espace strictement privé.
    • [^] # Re: argent public et société privée

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je rajouterai que cet argent finance un secteurs de "loisirs" (les jeux vidéos), et bien qu'étant fan de GPL et autre LGPL, en tant que citoyen celà me fait vraiment mal au c.. de voir où vont les priorités du service public... Celà va servir à qui à l'arrivée ? Quelles retombées vont avoir les citoyens ?
      En cette période où les restos du coeur ouvrent malhereusement leurs portes, je trouve ce genre d'initiatives complètement à côté des réels besoins de la société.

      PS : histoire de lancer un troll (faut bien s'amuser) :
      Qu'est-ce qui est mieux : le secteur public qui finance une entreprise privée de jeux vidéos pour faire du LGPL ou une entreprise dont je ne citerait pas le nom qui grâce à leurs dernières dividendes tirées de softs proprio remplissent les comptes d'une fondation à but carritatif de près de 3 milliards de dollards ?
      • [^] # Re: argent public et société privée

        Posté par . Évalué à 5.

        ça c'est un commentaire radical.
        Que dire des aides de l'Etat au cinéma d'auteur, des aides à la musique "sérieuse" ? C'est vrai qu'à comparer ça avec le dénuement total de beaucoup c'est obscène.
        Et je m'arrête là, je n'ai rien en tête qui justifie suffisament le truc.
        • [^] # Re: argent public et société privée

          Posté par . Évalué à 0.

          hmmm. en fait ce que je veux dire c'est que à première vue il faudrait toujours commencer par s'occuper de ceux qui ont _vraiment_ besoin d'être aidés : les miséreux.
          Après, on peut essayer de justifier les aides à des secteurs qui ne sont pas d'urgence par des paris sur l'avenir, la parabole des poissons ("donne lui un poisson il mangera un jour, apprends lui à pêcher il mangera toujours") mais bon...
          • [^] # Re: argent public et société privée

            Posté par . Évalué à 5.

            D'accord il faut s'occuper des problèmes de logements pour les SDF, d'accord il faut essayer de s'occuper de la misère des personnes agées dépendantes et seules...etc
            Mais si pendant ce temps on ne valorise pas non plus les secteurs tels que la recherche fondamentale en physique, informatique, biologie etc... on ne fait plus rien...
            Ok il y a des priorités, c'est pas pour autant qu'il faut s'offusquer que les pouvoir public décident de subventionner le domaine des jeux videos!
            D'ailleurs, l'état possède généralement un budget établi pour chaque secteur affactés d'un ministère...Puis chacun de ces ministère utilise une partie de ce budget pour dynamiser son secteur! Donc, dans nôtre cas si cet argent n'avait pas été donné au développement des jeux vidéos, il aurait été utilisé pour un autre projet d'aide à la recherche informatique, mais certainement pas utilisé pour le domaine social...
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par . Évalué à 4.

              Ce qui m'angoisse c'est qu'on ne remet plus jamais en cause cette idée (ou alors à mon insu, hein et je pense qu'alors l'info n'est pas assez diffusée) qu'il faut parier sur l'avenir, et qu'on a donc le droit de faire des choix d'exclusion qui ont pour conséquence direct la misère et la souffrance d'un certain de nombre de personnes (croissant en plus) aujourd'hui.
        • [^] # Re: argent public et société privée

          Posté par . Évalué à 0.

          Que dire des aides de l'Etat au cinéma d'auteur, des aides à la musique "sérieuse" ?

          Franchement, tu crois vraiment que le jeu vidéo est un outil culturel?
          L'aide à la culture rentre complètement dans le rôle du service public. Et le rapport à la misère n'est pas obscène. C'est même un des sujets les plus importants qu'ai traité Bourdieu.
          Faciliter l'accès à la culture pour tous est une mission essentielle de service public. L'accès aux jeu vidéo est un peu moins justifié à mons avis.
          • [^] # Re: argent public et société privée

            Posté par . Évalué à -1.

            Franchement, tu crois vraiment que le jeu vidéo est un outil culturel?

            C'est vrai qu'une aide ne peut pas être justifiée autrement...

            Le jeu vidéo est en pleine expension => possibilité de créations d'emplois.
            Je crois qu'il ne faut pas chercher plus loin.

            Pour supprimer la misère, distribuer du pognon au resto du coeur ou autre association du même style (qui font du très bon travail d'ailleurs) n'est pas efficace.
            La solution durable est de créer des emplois.

            D'ailleurs juste au passage, quand tu vois aux infos les bénévoles des resto du coeur bosser comme des forcenés et que juste à côté tu as les bénéficiaires qui attendent les mains dans les poches, on mieux encore en train de fumer une cloppe...
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par . Évalué à 2.

              D'ailleurs juste au passage, quand tu vois aux infos les bénévoles des resto du coeur bosser comme des forcenés et que juste à côté tu as les bénéficiaires qui attendent les mains dans les poches, on mieux encore en train de fumer une cloppe...

              excuse-moi une minute je vais gerber!
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              quand tu vois aux infos

              Le journal de 20h nuit aux neurones (je ne te vise pas particulièrement, tu as peut-être vu ça au 19.30 d'arte).
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Pour supprimer la misère, distribuer du pognon au resto du coeur ou autre association du même style (qui font du très bon travail d'ailleurs) n'est pas efficace.
              La solution durable est de créer des emplois.


              C'est un sujet hautement politisé, mais je voudrais seulement dire que favoriser la création d'emplois dans le domaine pointu des jeux vidéo ne va sûrement pas bénéficier aux plus miséreux. Peut-être par ricochets successifs vers d'autres domaines d'activité mais ça va vite devenir très contestable.

              Dans le but de « supprimer la misère » il serait probablement plus efficace de favoriser la création d'emplois que les « miséreux » pourraient exercer, et en parallèle les former.
              • [^] # Re: argent public et société privée

                Posté par . Évalué à 1.

                Je dirais même que c'est un sujet politique.

                mais je voudrais seulement dire que favoriser la création d'emplois dans le domaine pointu des jeux vidéo ne va sûrement pas bénéficier aux plus miséreux. Peut-être par ricochets successifs vers d'autres domaines d'activité mais ça va vite devenir très contestable.

                Je ne crois pas que ça soit contestable. Il est évident que ça va bénéficier indirectement. La question est plutôt de peser l'apport indirect d'un tel soutien et l'apport d'une intervention directe auprès des pauvres (ou dans un autre secteur).

                La question se décline en politique par "être de droite et créer de la richesse qui redescend ensuite" ou "être de gauche et aider plus les pauvres". Ce sont des postures qui n'excluent pas du tout du soutien aux entreprises par la gauche ou l'aide sociale à la droite!
                • [^] # Re: argent public et société privée

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je ne crois pas que ça soit contestable. Il est évident que ça va bénéficier indirectement.
                  On parle bien de ce dont bénéficient les miséreux. Pour trancher et arrêter avec ce mot génant, paf, je parle maintenant de ceux qui vont au restos du coeur.
                  En fait toute la problématique est là : quantifier les bénéfices indirects reçus par rapport aux directs.
                  Peut être bien que ces bénéfices indirects sont quasiment nuls lorsqu'ils arrivent à ceux à qui en ont le plus besoin, et qu'ils ont en fait surtout servi à soutenir le niveau de vie des autres ceux que l'on a mis dans la case "qui vont bien".

                  Je me dis que cette façon d'être persuadé de la justesse de l'analyse habituelle +/- = "il faut parier sur l'avenir" est peut être dépassée. En effet elle est "justifiée" par le pragmatisme et non par le coeur = on sacrifie ceux d'aujourd'hui pour qu'il y en ait moins demain. Et pourtant, depuis le temps qu'on l'applique : 30 ans, elle ne fonctionne pas, il y a de plus en plus de nécessiteux. Donc cet argument ne tient qu'à grands coups de "si on fait pas ça ça va être encore pire!", non ?
                  • [^] # Re: argent public et société privée

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Et pourtant, depuis le temps qu'on l'applique : 30 ans, elle ne fonctionne pas, il y a de plus en plus de nécessiteux.

                    Ouet, et si on n'avait pas appliqué, combien il y en aurait ? toi, tu sais qu'il y en aurait moins ?
                    • [^] # Re: argent public et société privée

                      Posté par . Évalué à 1.

                      toi, tu sais qu'il y en aurait moins ?
                      non, mais toi tu sembles savoir qu'il y en aurait plus.
                      Il n'y a donc qu'une solution, se résigner, ne plus y penser, ne plus voter... ou alors pour un sauveur, inspiré par dieu. Et si le reste de la planète en a peur, nous le réélirons.
                      Tiens, ça me fait penser à quelque chose.
                  • [^] # Re: argent public et société privée

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je me dis que cette façon d'être persuadé de la justesse de l'analyse habituelle +/- = "il faut parier sur l'avenir" est peut être dépassée.
                    En tout cas, ce qui est sûr, c'est que cette idéologie (il ne s'agit pas d'autre chose) est mise en pratique depuis suffisament longtemps pour qu'on puisse dire sans réserve "ça ne fonctionne pas".
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Vas faire la queue aux resto du coeur, et va voir dans quel état de déprime/stress/inquiétude sont les gens qui "fument une clope", et demande leur s'ils passent leur journée à glandouiller en regardant Combien ca coute.
              Ensuite va voir comment se sentent ceux qui sont de l'autre côté et qui les aides.
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par . Évalué à 5.

              Oui, mais pourquoi ne pas créer un labo de recherche R&D directement financé avec des algorithmes livré dans le domane public ?

              Pourquoi arroser des sociétés privées sur lesquelles on a aucune visibilté ?

              Y sont sans doute très bien les boss de ces boîtes, mais qu'est ce qui me garantit que l'argent sera dépensé dans l'interêt commun et pas détourné.

              Ce qui me gêne aujourd'hui c'est qu'on ne différencie plus le service public des enreprises privées.

              La technique actuelle c'est:
              On prend un service public, on le privatise en partie =>
              On place à la tête un PDG qui dilapide tout, qui assure une gestion lamentable et quant y'a des pots cassés c'est le contribuable qui paye tandis que le PDG profite de son parachute en or (et peut être aussi de ses rétro-comissions)
              (cf. Vivendi, Executive Life, ....)


              Mais bon j'habite pas Paris moi --> []
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par . Évalué à 5.

              D'ailleurs juste au passage, quand tu vois aux infos les bénévoles des resto du coeur bosser comme des forcenés et que juste à côté tu as les bénéficiaires qui attendent les mains dans les poches, on mieux encore en train de fumer une cloppe...

              Fais seulement, va passer 1 semaine nuit et jour dehors dans le froid et la pluie et reviens nous dire comme c'est amusant d'etre dans la deche. T'as le droit de fumer une cloppe et mettre les mains dans les poches.

              On lit vraiment de ces conneries ici...
          • [^] # Re: argent public et société privée

            Posté par . Évalué à 1.

            Je suis certain que Bourdieu a traité la question de façon digne (tu me donnes un ou des titres de bouquins ? je suis intéressé et n'ai quasi rien lu de lui à part quelques articles sur le net), cependant il y a bien des façon de la voir obscène, non ?
            Et puis je parle de la culture "sérieuse" parce que je ne suis pas certain que cette culture soit vraiment destinée à tous. Par construction, l'art "sérieux" a été sélectionné/payé/critiqué dans le temps par les puissants et les "riches" : rois, aristocrates,religieux, riches mécènes et aujourd'hui par les entreprises(?!), l'Etat... Comment veut-on que cet art ne soit pas un art pour eux ?
            Bon, pour moi personnellement la question est ouverte hein...
          • [^] # Re: argent public et société privée

            Posté par . Évalué à 1.

            Le jeu vidéo ne fait pas partie de la culture. Notre ère du tout culturel voudrait nous le faire croire, mais c'est une ineptie.

            Le jeu vidéo stimule l'économie et, en cela, les institutions ont bien raison de le soutenir.
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par . Évalué à 3.

              1.1. Est-ce que la mode des gladiateurs au temps des romains faisait partie de leur culture ?
              1.2. Quelle est la différence entre un jeu vidéo et un combat de gladiateurs romains ?
              2.1. Est-ce que le jeu video stimule plus l'économie que la satiété du peuple ?
              2.2. Quelle est la différence entre le but des institutions et le soutien de la stimulation de l'économie ?

              Mouaaah moi 'vais retourner me coucher. 'ai bien bossé aujourd'hui...
              • [^] # Re: argent public et société privée

                Posté par . Évalué à 2.

                1.1. Est-ce que la mode des gladiateurs au temps des romains faisait partie de leur culture ?
                T'es nostalgique?

                1.2. Quelle est la différence entre un jeu vidéo et un combat de gladiateurs romains ?
                Un combat de gladiateur nuit gravement à l'humanité. Un jeu vidéo est un divertissement (avec tout ce que ça comporte d'aléatoire)

                2.1. Est-ce que le jeu video stimule plus l'économie que la satiété du peuple ?
                Est-ce que "l'économie stimulée" profite à la société entière ou à des interrets privés?

                2.2. Quelle est la différence entre le but des institutions et le soutien de la stimulation de l'économie ?
                Tu poses là, il me semble LA vrai question politique actuelle. Réponse néolibérale: l'Etat est au service des entreprise. Réponse sociale (non représentée ou si peu): rien à voir, l'Etat est le garant du bon équilibre d'une société qui protège les hommes.

                Mouaaah moi 'vais retourner me coucher. 'ai bien bossé aujourd'hui...
                On sent bien que tu n'es pas un salaud de pauvre. Tu mérites, toi. Tu es un battant!
      • [^] # Re: argent public et société privée

        Posté par . Évalué à 5.

        En cette période où les restos du coeur ouvrent malhereusement leurs portes, je trouve ce genre d'initiatives complètement à côté des réels besoins de la société.

        On dirait du "Combien ça coute" sur TF1 ! C'est un simple pari pour tenter de recréer des emplois qualifés dans la région, bref des informaticiens (entre autres) qui auront ou retrouveront du travail et n'auront plus besoin d'aller aux restos du coeur.

        C'est comme tout, bien utilisés, ces fonds seront utiles, probablement plus que les financements de formations informatique express (devenez développeur en 3 mois) pour pallier le manque d'informaticiens avant l'explosion de la "bulle". On sait très bien où sont ces personnes actuellement...
        • [^] # Re: argent public et société privée

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          C'est vrai qu'il y a de fortes chances que les personnes que je voies faire la queue devant les restos du coeurs ont sûrement de fortes chances d'intégration dans notre société actuelle, d'ailleur j'en suis sûr, ils sont près à s'intégrer dans une équipe de dev de jeux vidéos, c'est sûrement des super graphistes/développeurs/ingénieurs.
          Je suis pas contre favoriser l'emploi, mais il faudrait peut être réfléchir à quels emplois, lesquels sont les plus "utiles" pour les hommes et non pour les bénéfices d'une entreprise.

          (C'est quoi du "Combien ça coûte" ? Désolé je regarde jamais TF1)
          • [^] # Re: argent public et société privée

            Posté par . Évalué à 5.

            Parce qu'un developpeur qui a 30/40 ans avec 2 gamins et se retrouve en fin de droits te semble irréaliste de nos jours ?
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par . Évalué à 1.

              Ben non vu que "l'incitation à l'embauche" par le biais de "subventions aux entreprises, ça ne crée pas d'emplois!
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C'est tout à fait réaliste, mais ce n'est sûrement pas la majorité d'entre eux, et pour moi un poste de graphiste/développeur reste un poste très sélectif réservé à une très faible minorité.
          • [^] # Re: argent public et société privée

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est vrai qu'il y a de fortes chances que les personnes que je voies faire la queue devant les restos du coeurs ont sûrement de fortes chances d'intégration dans notre société actuelle

            Faut regarder plus loin que le bout de son nez...
            Le but n'est pas d'intégrer ces gens... il est sans-doute trop tard pour le plus grand nombre.

            Par contre créer de l'emploi pour que d'autres gens ne se retrouvent pas dans la même situation, c'est intélligent.
            • [^] # Re: argent public et société privée

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              et avec ce genre de raisonnement on creuse encore un peu plus le fossé entre les plus démunis et les plus riches : bah oui nous on s'arrange pour que ceux qui sont pas dans la merde ne le devienne pas, et pour celà on laisse ceux qui y sont à notre place.
              C'est une autre philosophie mais elle me paraît tout aussi discutable.
          • [^] # Re: argent public et société privée

            Posté par . Évalué à 0.

            Si c'est se que tu penses, les restos du coeurs ne sont pas réservés aux sdf, marginaux ou autre personne sans aucun espoir de trouver du taf, voir d'intégration.

            Vu la crise dans l'informatique et dans les jeux vidéos plus particulièrement qu'il y a eu il y a quelques années, ça ne m'étonnerai pas qu'on y trouve des informaticiens
        • [^] # Re: argent public et société privée

          Posté par . Évalué à 2.

          On dirait du "Combien ça coute" sur TF1 !

          Ben voyons... Pernaud en gauchiste révolutionnaire défendant les subventions sociales au détriment de l'aide au entreprises.
          Quel déconneur ce governator!
      • [^] # Re: argent public et société privée

        Posté par . Évalué à 1.

        En cette période où les restos du coeur ouvrent malhereusement leurs portes, je trouve ce genre d'initiatives complètement à côté des réels besoins de la société.
        mouarf!! t'es genial toi...
        t'as raison ouais.
        tiens, pis t'as oublie de gueuler contre l'eclairage publique (ben ouais, c'est du pognon qui n'est pas depense pour les pauvres), les allocations pour les familles au dessus du seuil de pauvrete et tout ca.

        pis les routes aussi. ca sert pas au pauvres les routes, alors zou!!! on n'a qu'a filer tout le pognon aux restos du coeur..
        • [^] # Re: argent public et société privée

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ecoutes j'ai exprimé ce que j'ai ressenti en lisant cette news, bref mon opinion du moment. Evidemment qu'on pourrait élargir le débat à d'autres financements (on pourrait parler de portes-avions par exemple), mais là je suis resté plus direct vis à vis de l'inpact qu'est censé générer ce genre de financement.
          Comme dis l'argument souvent avancé est : "ca va créer des emplois". Celà aurait été une entreprise ordinaire, avec par exemple une chaîne de production, celà n'aurait pas été sous GPL mais les postes créés auraient donné une chance à tous : là, c'est réservé à une très faible minorité de gens.
      • [^] # Re: argent public et société privée

        Posté par . Évalué à -1.

        Combien te coute ta connexion a internet. ? Cet argent ne serait-il pas mieux dans les poches des miséreux !!!

        En cette période où les restos du coeur ouvrent malhereusement leurs portes, je trouve que envoyer des posts sur linufr est complètement à côté des réels besoins de la société.
        • [^] # Re: argent public et société privée

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ma connection internet me permet d'économiser le téléphone (merci Free), d'éviter de remplir les poches d'Universal (parcque j'ai pas les moyens) tout en accédant à d'autres cultures, c'est un outil de travail et de formation (parcque je suis informaticien), et accessoirement de ne pas rester planter devant la télé à me lobotomiser le cerveau (c'est très égoïste mais j'y tiens).
          Bref, ca me coûte 30 euros mais à l'arrivée je fais des économies pour mon porte-feuille et ma santé.
        • [^] # Re: argent public et société privée

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          En cette période où les restos du coeur ouvrent malhereusement leurs portes, je trouve que envoyer des posts sur linufr est complètement à côté des réels besoins de la société.
          Désolé, quand je suis à la fac entre 2 cours je vois pas trop quoi faire d'autre d'utile pour la société. Mais si t'as une idée n'hésite pas.
    • [^] # Re: argent public et société privée

      Posté par . Évalué à 1.

      ben c'est loin d'etre la premiere boite privee qui beneficie de subventions publiques...
    • [^] # Re: argent public et société privée

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      si c'est libre, le retour public est garanti .. .sous forme de logiciel. Financer une société commerciale pour faire du libre ? moi je dirai bravo.

      > Logiquement, la retombée en service public devrait au moins amortir la somme
      > engagée (non négligeable).

      Ah ben non. Le but des subvention ce n'est pas de gagner de l'argent ni même de ne pas en perdre, c'est de favoriser quelque chose qu'on trouve souhaitable. Ca peut aller de la diffusion du savoir, à l'animation des rues jusqu'à pourquoi pas l'arrivée de jeux vidéo libres.

      Mais là en plus c'est une association loi 1901 de toute façons, et les subventions aux associations c'est heureusement monnaie courante. Ce qui est intéressant c'est de voir qu'ici on subventionne une association qui n'est pas de type "secours populaire" ou "aide locale" mais qui a pour but unique la production de logiciel
  • # pff....

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    "Un jeu vidéo", "Des jeux vidéo" - sans s -. Merci de corriger.
  • # LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Je trouve très bien cette idée, espérons que d'autres régions suivent cette approche. Toutefois, j'ai quelques hésitations après avoir visité le site.

    Je ne dois pas être bien réveillé ce matin car je n'ai pas trouvé sur le site (en tout cas dans les pages non flash) d'indications concrêtes sur le développement de logiciel LGPL, ni même la mention de logiciels libres.
    Quelqu'un peut-il m'éclairer ou m'indiquer l'endroit ? Car, si la mention LL n'est présente que sur le communiqué de presse .... et pas sur le site, je deviens méfiant... Gageons que je ne suis pas bien réveillé.

    Par ailleurs, à partir du moment où de l'argent public est investi, je préfererais que ce soit dans la constitution d'un bien public. Pour du logiciel, qu'il soit donc LGPL, ou encore mieux GPL. Ne serait ce pas un argument intéressant pour les contribuables parisiens ?

    De même, quand on parle Recherche, je pense Chercheurs et Labos de recherche. Ou sont ils ?
    • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est ecrit dans le communiqué :
      en tant que logiciels libres.
      Fin du 3 eme paragraphe
    • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Ah, mais c'est qu'il manque un lien dans ma news : la délib de la commission de subvention du Conseil Régional :

      http://elus.iledefrance.fr/portail/theme/I2/projets.jsp?action=affi(...)
      et :

      http://elus.iledefrance.fr:8080/docPDF/base/004236/004236-Rapport.p(...)

      Extraits :

      p. 10:
      Tous les logiciels développés dans le cadre de ce programme de R&D seront partagés entre les membres du SPL Capital Games conformément à la licence GNU LGPL6 qui régit la propriété intellectuelle des logiciels libres.

      p. 57:
      Il est convenu que l'ensemble des logiciels développés dans le cadre du programme sera soumis au statut de la licence `'GNU Lesser General Public License'' (consultable à l'URL http://www.gnu.org/licenses/lgpl.txt(...)) qui régit la propriété intellectuelle des logicielles libres.

      Bonne lecture ;)
      • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Merci pour ta réponse, les liens sont intéréssants car plein de chiffres sur l'entreprise du jeu informatique. Lecture intéressante.
        Ma méfiance s'est envolée..
        Ah, cela fait du bien :-)
      • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

        Posté par . Évalué à 2.

        p. 10:
        Tous les logiciels développés dans le cadre de ce programme de R&D seront partagés entre les membres du SPL Capital Games conformément à la licence GNU LGPL6 qui régit la propriété intellectuelle des logiciels libres.


        Ca veux dire quoi ca ? que seule les boite qui prennent le fric pourront utiliser les
        outils ???
        Super, c'est du sponsoring ce truc, rien a voir avec l'esprit du libre, je ne comprend d'ailleur pas pourquoi ils utilisent la LGPL, une licence proprio aurait bien suffit.
        • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Super, c'est du sponsoring ce truc, rien a voir avec l'esprit du libre, je ne
          > comprend d'ailleur pas pourquoi ils utilisent la LGPL, une licence proprio aurait
          > bien suffit.

          Pour la même raison que toi ?
          Il ne faudrait pas confondre "logiciel libre" avec "bien public". La GPL n'a pas d'intérêt que quand toi tu as accès au soft. Ca sert aussi à d'autres gens, ça sert aussi pour un soft qui n'est pas diffusé dans le grand public.

          C'est avec des remarques comme ça que je me demande si dans la communauté ce à quoi les gens tiennent le plus c'est l'accès gratuit aux logiciels et pas les libertés données par la GPL. À partir du moment où la communauté n'a pas accès au soft on entend des "alors ça ne sert à rien" ou "on s'en fout". (note, je ne parle pas de toi spécifiquement)
          • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

            Posté par . Évalué à 2.

            J'etait surtout choque que l etat donne autant de ble pour du sponsoring, et on a vraiment l impression que la LGPL est la "pour dire", vu que ce ne seront pas des logiciels diffuses, mais qu ils resteront chez leurs proprietaires. Perso, quand je developpe des trucs pour moi, je n'utilise pas de licence ...
            Ca ressemble plus a de la pub pour la mairie de paris et certaines societes, qu'a une contribution pour le mouvement du libre.
            • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je doute en effet que la mairie l'ait fait "pour contribuer au logiciel libre". Ils l'ont probablement plus fait pour contribuer au milieu du jeu vidéo français.
              Maintenant le fait que du LGPL soit impliqué (et qu'il ai probablement joué dans la balance) vaut bien une news non ?
    • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Quelqu'un peut-il m'éclairer ou m'indiquer l'endroit ? Car, si la mention LL n'est présente que sur le communiqué de presse .... et pas sur le site, je deviens méfiant... Gageons que je ne suis pas bien réveillé.

      Faut arrêter, c'est pas parce que c'est pas écrit sur leur site qu'ils ne vont pas faire du GPL... d'ailleurs, pour recevoir ces sous ils ont sûrement du signer un papier qui donne un cadre à leur utilisation...

      Ensuite, est-ce que le GPL est vraiment la meilleure solution pour eux ?
      Faut pas oublier que l'IDF va financer un truc qui sera utilisable par tout le monde... y compris les entreprises de développement concurrentes, étrangères...

      Pour moi l'argent public doit avant tout nous profiter.

      De même, quand on parle Recherche, je pense Chercheurs et Labos de recherche.

      On ne parle pas de recherche mais de R&D, ce qui signifie recherche et développement, et si j'ai bien compris, dans le cas présent, on est plutôt dans le développement. Le but est le développement d'un pôle de compétence par le développement d'outils (L)GPL en commun.
      • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Pour moi l'argent public doit avant tout nous profiter.

        C'est bien connu, la recherche publique ne bénéficie qu'à l'État qui la finance... Non, l'argent public doit bénéficier à l'humanité, et éventuellement avec quelques effets de bord sur le pays d'origine. Sinon, on ne s'en sort plus ; on ne fait plus de recherche ou on la brevette pour que seules les entreprises françaises y aient accès... On ferme les frontières, et on construit un grand mur avec des miradors aussi... Aujourd'hui, on ne peut pas empêcher que le monde profite de l'argent public français...
        • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Non, l'argent public doit bénéficier à l'humanité

          C'est beau ce que tu dis...

          C'est bien connu, la recherche publique ne bénéficie qu'à l'État qui la finance...

          Non, pas "qu'à" mais tout de même "à".
          Or distribuer nos connaissances à tout le monde n'aidera pas à nous démarquer des autres.
          Dis-moi où sera notre "plus" qui fera de nos jeux des best-sellers, quand tout le monde aura accès aux logiciels développés ?
          • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Bref, tu es contre le LL ?
          • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Non, pas "qu'à" mais tout de même "à".

            Oui, par effet de bord. Je développe un LL, il est modifiable et distribuable par tout le monde, il bénéficie à l'humanité (ou tout du moins à la fraction de l'humanité qui a un ordinateur). Mais ça ne veut pas dire que je ne peux pas en tirer profit : je peux vendre mon expérience, c'est une vitrine de mon savoir-faire, je peux par la suite être embauché par une grande boîte, etc. Maintenant, les deux aspects jouent sur des tableaux différents, et l'un n'empêche pas l'autre. SI tu pars du principe que le logiciel doit t'apporter un bénéfice direct, alors le LL ne correspond pas à ce que tu cherches. Par contre, tu peux toujours bénéficier des effets de bords ; c'est un bénéfice secondaire. Le système économique actuel a tendance à négliger cet aspect des choses, parce qu'il est aléatoire et souvent à long terme. La recherche fondammentale ne rapporte rien. Pourtant, elle permet de payer des chercheurs qui vont enseigner leur savoir-faire à des jeunes, qui auront une meilleure formation, qui pourront monter des boîtes et créer des emplois. Bref, la recherche ne crée pas d'emploi direct, pourtant, elle apporte des bénéfices à long terme qui sont loin d'être négligeables...
        • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Non, l'argent public doit bénéficier à l'humanité, et éventuellement avec quelques effets de bord sur le pays d'origine.

          J'aurais plutôt dit l'inverse.
          Un état a vocation à défendre les intérêts nationaux, ce qui passe par le développement de la recherche nationale, dont les résultats seront redistribués aux entreprises nationales privées ou publiques, car de fait, elles commercialiseront des produits ou des services à plus forte valeur ajoutée, ou plus compétitifs, augmenteront le PIB et le PNB, et produiront de la croissance, d'où un retour sur investissement. Il serait complétement injustifiable (IMHO) de financer avec les impots des contribuables français une recherche dont les retombées seraient essentiellement à l'étranger.
          Par ailleurs, le modèle économique actuel n'est pas exactement celui du LL. La concurrence mondiale est acharnée, et on ne préservera pas les emplois en France en aidant les entreprises étrangères. Au contraire...
          Je suis plutôt pour que les résultats de la recherche française bénificient aux partenaires européens de la France, parce que c'est du donnant donnant, et aux pays émergents ou en voie de développement (quoi que dans le cas présent ça ne leur serait pas très utile), parce que là aussi on a tout gagné.

          Quand à la situation que tu décris avec les brevets et les miradors et tout et tout... Là encore, j'aurais plutôt dit l'inverse. Quand j'étais en prépa (ça remonte à 3 ans maintenant), nous avons eu la visite d'un officier de la DST spécialiste de l'intelligence économique, qui nous a fait une conférence sur l'importance de protéger le savoir-faire français et sur les moyens dont on dispose. Il nous avait à l'occasion dit que la DST travaillait avec des nombreuses entreprises françaises pour les aider à se protéger contre l'espionnage industriel. C'est bien, à mon avis, la preuve que l'Etat s'occupe activement du problème...
          • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Ce n'est que mon opinion, mais je l'expose quand même :-)

            Ces réflexions sur l'espionnage industriel montrent à mes yeux une vision archaïque de la situation économique mondiale, et étrangement, c'est tout à fait comparable à ce qu'on observe avec les logiciels libres. Quand on fait de la recharche et développement, on a deux possibilités :

            1) tout faire pour que les concurrents n'aient pas accès aux résultats. Chacun fait sa recherche dans son coin, certainement pour trouver en gros les mêmes choses. C'est le monde des mesures anti-espionnage industriel, c'est aussi le monde des logiciels propriétaires et des drivers fermés, des spécifications non publiques, etc. Bref, l'entreprise dépense de l'argent pour empêcher ses concurrents de profiter des résultats de son investissement en R&D

            2) tout faire pour favoriser les échanges entre concurrents. C'est aussi la philosophie des logiciels libres. On investit pour gagner de la connaissance dans un domaine; et on rend public nos résultats. D'autres entreprises ayant le même réflexe vont alors publier eux aussi leurs travaux, améliorer les solutions qu'on avait trouvées, etc. Bref, pour un plus faible investissement en R&D, on obtient des résultats meilleurs. La contrepartie, c'est que les concurrents ont aussi ces résultats. Cependant, plus on a investit, et plus on a sous la main des spécialistes, ce qui à mon avis pas du tout éclairé, peut s'avérer payant.

            De plus en plus de monde pense que le point 1) est archaïque, et que l'avenir est en 2). Le mouvement du logiciel libre s'inscrit à fond dans le 2), et la recherche publique aussi. Je suis actuellement payé par l'État pour publier ( = rentre public) mes résultats, de préférence dans des revues internationales, pour qu'ils puissent être utilisés par un maximum de monde. Parmi les bénéficiaires des résultats, il y aura des français ; et rien que pour ça, c'est un investissement rentable. Les États du monde ne sont pas des concurrents, je ne vois pas pourquoi je devrais garder mes résultats pour des français. D'ailleurs, je n'accepterai jamais de ne pas publier quoi que ce soit pour des raisons financières (brevêts, proposition d'embauche etc), j'ai trop de respect pour la construction globale du savoir humain.
            • [^] # Re: LGPL super, mais ou est ce indiqué sur le site ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Evidemment, il faut que je relativise mon point de vue. Surtout qu'il n'avait pas vraiment sa place ici, vu qu'il était plus général que la question des logiciels. (En plus, il y a eu pas mal de discussions sur pour ou contre les brevets)
              Je crois qu'il faut distinguer 2 situations. Celle de la recherche fondamentale, style le projet ITER, et celle plus appliquée, qui est le fruit de la recherche privée. Et encore, c'est un peu caricatural.
              Il est certain que sur un projet comme ITER, on a tout intérêt à partager le savoir. Dès que c'est de la recherche fondamentale, je suis complétement d'accord avec toi. J'appliquerais le concept aussi aux logiciels.
              Mais pour ce qui est des réalisations technologiques comme un avion, je pense que certaines technologies ne doivent pas être rendues publiques tout de suite, pour qu'on puisse garder notre avance sur ce point. Si tout est partagé, je ne vois pas vraiment comment on pourrait se différencier des concurrents. Un moment, il faut bien gagner de l'argent. C'est surement possible avec le modèle libre si tout le monde respecte les règles du jeu. Le problème, c'est que ce n'est pas toujours le cas. Il y aura toujours la tentation de garder un petit détail juste pour soi, qui va donner le petit avantage décisif.
              C'est vrai que si chacun travaille séparément, tout le monde va arriver plus ou moins au même résultat. Mais c'est justement la petite différence qui va faire toute la différence.

              Quant à la vision archaique... Qu'elle soit vieille, certes. Qu'elle soit dépassée, j'en doute. Ce n'est pas parce qu'elle est utilisée qu'elle est bonne et qu'elle doit servir de modèle pour le futur. Mais, et là, je sens que beaucoup de gens ne vont pas être d'accord avec moi, j'ai la conviction qu'une start-up qui diffuserait dès le départ le contenu complet de la technologie sur laquelle elle baserait son produit phare serait vouée à disparaitre très très rapidement. Je crois au logiciel libre, mais je ne crois pas à la tête d'injection diesel libre. Mais ça tombe bien, ici, c'est linuxfr et pas moteursfr. Donc je suis d'accord sur le fait que le libre c'est bien :)
  • # Une question ??

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Par contre je sais pas pour qu'elles plateformes vont etre utiliser ces fonds ? Uniquement du dev. pur windows en dx9 ? Ou au contraire multi plateforme Mac, Linux, Win en OpenGL (OpenAL, etc..) ?
    • [^] # Re: Une question ??

      Posté par . Évalué à 2.

      A l'exception du logiciel developpe par Mekensleep, le logiciel publie sera dependant de librairies proprietaires et/ou de systemes d'exploitation proprietaires. Il restera donc un portage en environnement libre a faire, ce qui n'est pas une mince affaire.
      • [^] # Dommage !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je suis triste de voir que l'on dev. encore pour du proprio.
        Je pense qu'il y aurait beaucoup mieux a faire :

        - Se servir de blender pour creer un outil d'animation, de meme pour en faire un level builder. Creer donc des sous projets de blender.
        - Un client Jabber comme Gaim par exemple pourrait servir de lanceur de jeu ( un peu comme steam ). Avec un visuel sur les stats (et)ou encore les news des nouveaux jeux.
        • [^] # Re: Dommage !

          Posté par . Évalué à 5.

          Je suis completement d'accord. Mais pour cela il faudrait, a tout le moins, que les developpeurs connaissent l'existence de ces Logiciels Libres. Je prends assez peu de risque en affirmant que les dizaines de developpeurs travaillant dans toutes ces entreprises ne connaissent l'existence (je ne parle meme pas de les avoir pratique au moins une fois dans leur vie) d'aucun Logiciels Libres. Ils ont probablement entendu parle de FireFox et de GNU/Linux mais l'ont-ils meme vu tourner ?

          Il est assez evident qu'on est tres, tres, tres, tres loin d'approcher l'idee d'un projet de modifier un Logiciel Libre.

          Ca n'en fait pas de mauvais developpeurs pour autant, c'est juste que le Logiciel Libre ne fait pas du tout partie du monde dans lequel ils vivent.
          • [^] # Re: Dommage !

            Posté par . Évalué à 4.

            > Ca n'en fait pas de mauvais developpeurs pour autant, c'est juste que le
            > Logiciel Libre ne fait pas du tout partie du monde dans lequel ils vivent.

            Il y a pourtant pas mal de logiciels libres qui sont utilisés dans des jeux vidéo et souvent pas des moindres :
            ODE (http://ode.org/users.html(...) ) : Xpand Rally, Monster 4x4, Stalker, etc.
            LUA (http://www.lua.org/uses.html(...) ) : Baldur's Gate, FarCry, Painkiller, etc.
            OpenAL (http://www.openal.org/titles.html(...) ) : Harry Potter, Jedi Night, Unreal Tournament, etc.
            NeL : The Saga of Ryzom (mais là je t'apprends rien j'imagine...)
            SDL (http://www.libsdl.org/games.php(...) ) : Kohan, Neverwinter Nights, Railroad Tycoon II, etc.

            Sans oublier tous les jeux portés sous Linux (clients et/ou serveurs), soit en interne, soit par des sociétés spécialisées...

            Je pense quand même qu'il faut avoir vécu sous un rocher pendant ces cinq dernières années pour ne pas connaître les logiciels libres ou Linux quand on est développeur, quel que soit le domaine.
            • [^] # Re: Dommage !

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Rajoutons python (Vampire:bloodlines apparamment, pas fouillé, mais plein d'autres je suis sur), et une tonne d'autres jeux bien pour lua :)

              Sinon, Kohan utilisait probablement pas SDL au départ, vu que c'est un port de Loki. Et, la feature de geek qui tue: UT2004 sait utiliser festival pour le text-to-speech :)
              • [^] # Re: Dommage !

                Posté par . Évalué à 2.

                > la feature de geek qui tue:
                > UT2004 sait utiliser festival pour le text-to-speech :)

                Savage: Battle for Newerth (linux) sait presque faire du festival aussi:
                il existe une fonction qui permet d'envoyer n'importe quel texte a festival
                mais n'est visiblement jamais appelée.

                $ strings silverback.bin | grep 'festival'
                festival
                $ strings silverback.bin | grep 'SayText'
                (SayText "%s")
                $ strings silverback.bin | grep '^(set'
                (set! hts_fw_factor %f)
                (set! hts_duration_stretch %f)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.