Sun et le logiciel libre : deux nouveaux épisodes du feuilleton de l'été

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
4
mai
2004
Communauté
Rappel des épisodes précédents : Sun refusait la proposition d'IBM de contribuer à créer une machine virtuelle Java libre, puis quelques semaines plus tard enterrait la hache de guerre avec Microsoft pour 2 milliards de dollars.

Épisode 1 : James Gosling, un des créateurs du langage Java, répond sur son blog à des questions qu'il a reçues suite aux échanges entre Sun et IBM. Il évoque les motivations d'IBM de militer pour une implémentation open-source (il parle d'open-source et pas de Logiciel Libre) alors que les sources sont déjà disponibles, les contributions d'IBM à Java (précisant au passage qu'IBM a utilisé pour son API graphique SWT une architecture qu'ils avaient fortement critiquée lors des débats précédant la création de Swing, autre API graphique promue par IBM).
Il reprend ensuite la position de Sun, indiquant qu'une ouverture plus large de la plateforme Java ne pourrait se faire au détriment de l'interopérabilité et de sa fiabilité. Mais il conclut en allant à contre courant de l'analyse de Sun, en affirmant qu'un open-sourcing pourrait être bénéfique à l'interopérabilité, incitant des groupes dispersés à utiliser la même base de code.

Épisode 2 : Sun envisage de placer Solaris sous licence GPL. Adoptant un modèle économique proche de celui de RedHat (qui est visiblement devenu un concurrent important pour Sun), Sun pourrait gagner de l'argent sur les contrats de support et non sur l'OS en lui même. Une évolution en cohérence avec la tendance actuelle pour les grands constructeurs, qui recherchent les profits en vendant du service plus que du logiciel.
Sun fait ainsi perdurer la confusion sur son attitude vis-à-vis de Linux et du Logiciel Libre : deux pas en arrière, deux pas en avant. Selon un analyste chez Gartner, cette attitude entacherait leur crédibilité auprès de leurs clients.

NdM : attendons de voir la suite pour avoir des certitudes.

Aller plus loin

  • # Swing

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Il faut lire "Swing, autre API graphique promue par Sun" au lieu de "Swing, autre API graphique promue par IBM"
    • [^] # Re: Swing

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      IBM was the major mover that led to the creation of the Swing API to replace the AWT api.
      Sa création a été promue par IBM, quoi.
      • [^] # Effectivement !

        Posté par . Évalué à 3.

        Comme d'ailleur une bonne partie des implémentations de référence des specs Java. Et le J2SE ne fait pas exception sur ce sujet. Car mise à part le java.lang, un petit tour dans les sources permet de s'en convaincre de l'omniprésence d'IBM ;-)

        D'où d'ailleur le clash actuel, mais qui n'est pas le premier, on se souvient du clash pendant une précédente spec J2EE :)) Si vous regardez les compte-rendu des comités des JSR, il y a quelques perles à ce sujet.
  • # des certitudes ?

    Posté par . Évalué à 3.

    NdM : attendons de voir la suite pour avoir des certitudes.

    quelqu'un a encore des certitudes suite à tous ces revirements inattendus par rapport au libre que nous voyons depuis des années ?

    :-)
    • [^] # Re: des certitudes ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Celle que l'avenir est incertin :-)

      Plus serieusement, je ne vois pas trop l'interet de cette depeche a part la promotion du blog de James Gosling.
      Il parait evident que SUN comme IBM ne supporte le libre uniquement parce que c'est leur interet et qu'il est bien plus facile pour IBM de souhaiter l'ouverture des technologies et du fond de commerce de SUN que le sient propre.

      Solaris n'est plus vraiment un produit phare de SUN, face a la concurence de Linux et des BSD qui lui grignote son marché plus surment que windows, le placer sous GPL peut étre le signe avent coureur d'un délaissement de Solaris par SUN.
      Il ne faut surment pas y voir un grand sursaut d'interet pour la philosophie du libre aupres de la direction de SUN.

      Voila mon analyse a 0.02€
      • [^] # Re: des certitudes ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Solaris sous GPL ca peut donner plein de code interressant à rajouter dans le noyau linux, sinon je vois pas pas trop l'interet
        • [^] # Re: des certitudes ?

          Posté par . Évalué à 3.

          On vera cela quand ce sera fait, SUN est bien capable de nous sortir une licence tordue ou autre.
          • [^] # Re: des certitudes ?

            Posté par . Évalué à 4.

            si un jour c'est fait ! c'est la le probleme , comme dit dans l'article Sun n'a pas encore une politique libre ou pas. Ils en sont encore a dire oui puis non. Un oui définitif serait l'idéal , mais pour le moment c'est au point mort niveau réalisme , ça en est juste au point ou ils en parlent autour d'une table et d'un bon café
            • [^] # Re: des certitudes ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Oui, enfin, ils nous ont quand même libéré OpenOffice. C'est pas seulement autour d'une table et d'un bon café, c'est un vrai grand pas.
              • [^] # Re: des certitudes ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Oui et ils financent aussi Tomcat qui est tout de même l'implémentation de référence des JSP et des servlets, et qui est basé sur du code de Sun à l'origine.
        • [^] # Plein de code interressant à rajouter dans le noyau ?

          Posté par . Évalué à 6.

          Oui et non car d'une part si je ne trompe pas solaris dérive de BSD à l'origine, et est devenu System V par la suite, alors que Linux a plutôt eu tendance à prendre le meilleur des deux mondes..
          En plus, si on prend l'exemple de XFS, issu de IRIX de Silicon Graphics, il a fallu toucher à pas mal de choses dans le code pour qu'il soit intégré... Tout n'est donc pas assi simple.
          Dans ces cas, il souvent plus simple de faire comme ce qu'il se fait à chaque nouvelle version de dev de Linux: on regarde ce qu'on a écrit et on regarde ce qui doit être ré-écrit, et on le ré-implémente mieux.

          Autre chose: on a souvent dit que la gestion des threads de Solaris était excellente, et qu'il serait bien de fait aussi bien sous Linux... et bien c'est maintenant le cas avec le 2.6. Comme quoi les bonnes idées, que le code soit ouvert ou non, finissent toujours par percer!
        • [^] # Re: des certitudes ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          ben AMHA, mettre Solaris sous GPL à au moins trois aspects vraiment géniaux :
          - 1 OS Libre de plus, et qui plus est, dont la qualité est indégnable
          - 1 preuve de plus que le modèle économique du Libre est intéressant voire plus
          - 1 gros boost sur la pénétration des LL dans l'entreprise, autrement dit, comment faire que les LL viennent par là où on ne les attendais pas du tout. Rien de tel pour convaincre "de fait" un décideur pressé.

          glop !!! ca serait une excellente nouvelle si ca aboutissait !
          • [^] # Re: des certitudes ?

            Posté par . Évalué à 5.

            Ca s'écrit "indéniable", c'est un mot basé sur le verbe "nier".

            C'est pas la première fois que je vois cette horreur...
            • [^] # Re: des certitudes ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              yes... merci pour cette petite lecon d'éthymologie... au moins ca me donne un bon moyen de ne plus faire cette faute (qui devient un non-sens quand on connait le fond de la chose). glop.
          • [^] # Re: des certitudes ?

            Posté par . Évalué à 3.

            - 1 preuve de plus que le modèle économique du Libre est intéressant voire plus

            Ca ne démontre rien du tout.

            Fournir du service autour d'un logiciel n'a rien de spécifique au libre, ça se fait de la même manière pour du logiciel propriétaire (la nature des services peut éventuellement être différentes du fait de l'accès aux sources).

            Si ça devait montrer quelque chose, ce serait plutôt que le libre n'est viable que si on oublie le fait que développer un logiciel a un coût. Quand le logiciel tombe du ciel (cas des distributions) ou quand son coût a déjà été amorti (Solaris) ou absorbé en interne (EDF ou Matra), ça marche. Quand il faut faire payer le client pour qu'il achète le logiciel ça marche déjà beaucoup moins bien.
      • [^] # Re: des certitudes ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Si je puis apporter mon grain de sel à cette réflexion ...

        Tout d'abord ce que j'ai pu constater en entreprise, c'est que beaucoup d'administrateurs sys/rez apprécient beaucoup les systèmes Solaris. Il y a tout de même une certaine qualité dans cet OS qui a déjà largement fait ses preuves.

        Aujourd'hui, la concurrence est en effet rude face aux systèmes BSD particulièrement, et GNU/Linux par ailleurs, qui offrent les même services pour un coût minimum.

        Aujourd'hui la plupart des études montrent clairement la part de marché prise aux sociétés telles que SUN ou IBM, par les système BSD et GNU/Linux. Les administrateurs délaissent de plus en plus Solaris, seuls les habitués continuent d'utiliser Solaris : on ne change pas un OS qui fonctionne.

        SUN n'est pas très clair concernant ses intentions vis à vis de la communauté. Leur politique orienté Linux a apparement dérangés beaucoup d'habitués à Solaris. Il y a là un problème de communication qui a surement entamé l'image et le professionalisme de SUN.

        Bref, passer Solaris sous GPL signifirait à mon sens que Solaris devient un produit qui a vécu son temps, et qui ne rapportera probablement de moins en moins. De cette façon, SUN pourrait continuer de faire vivre Solaris via la communauté. Les utilisateurs actuels pourront toujours faire évoluer leur système.


        Je ne suis pas un spécialiste du marketing, ça reste un opinion :-)
        Allez hop !
        • [^] # Re: des certitudes ?

          Posté par . Évalué à 3.

          > beaucoup d'administrateurs sys/rez apprécient beaucoup les systèmes Solaris

          Ce n'est pas que l'OS; aussi la machine qui vient avec.

          Et c'est pas rien, parce qu'elle sont belles et apportent bien plus que le PC à prix équivalent (moins de CPU mais plus de facilité d'administration);
          - openprom (remote config/reboot),
          - une ID carte qui inclut l'IP (hot swap made easy),
          - 4 interfaces eth + 1 pour admin (channel bonding, network redondancy)
          - 2 series dont une au format RJ45 (heartbeat)

          Prêt de base pour le clustering et le high availability; ça permet quelques vues pour amortir la machine et la retraiter de serveur principal en fall-back ou cluster-node.

          (j'aurais dû écrire tout en anglais, c'eut été plus clair)

          > passer Solaris sous GPL signifirait à mon sens que Solaris devient un produit qui a vécu son temps

          Je ne pense pas.

          Même en GPL (hypothétique, mais pourquoi pas un modèle du style MacOS/Darwin) Sun garde des machines et des solutions logiciels (Disk Mirroring, Clusturing...).

          De toute manière ça va être de plus en plus dur de vendre un OS, donc, quitte à le donner, autant le mettre ne GPL, les services, maintenance, package spécialisés (NAS, cluster...) restant payants.
          • [^] # Re: des certitudes ?

            Posté par . Évalué à 6.

            Ce n'est pas que l'OS; aussi la machine qui vient avec.

            Et c'est pas rien, parce qu'elle sont belles et apportent bien plus que le PC à prix équivalent (moins de CPU mais plus de facilité d'administration);
            - openprom (remote config/reboot),
            - une ID carte qui inclut l'IP (hot swap made easy),
            - 4 interfaces eth + 1 pour admin (channel bonding, network redondancy)
            - 2 series dont une au format RJ45 (heartbeat)


            mwahahahahaha, la bonne blague. Le seul truc correct sur les machines (à prix équivalent, comme tu dis), c'est l'openprom (ça s'appelle pas comme ça d'ailleurs il me semble). En oubliant le prix, il y a aussi le fait que tu puisse coller beaucoup plus de CPU que dans un PC serveur.

            Maintenant, pour un prix équivalement, tu as des machines beaucoup plus puissantes dans le monde PC que chez Sun. Une carte 4x CPU pour un SF 6800 coûte quasiment 150.000€ (prix public). Ça fait combien de PC 4x CPU? Sachant que d'après ce que je vois ici tout les jours (entre les partitions 6800 avec 4 CPU et nos quadri-proc intel), nos machines Intel sont beaucoup plus puissantes qu'une seule carte 4x proc de chez Sun.

            Après, les fonctionnalités qu'apporte Linux en terme de bonding, de firewall, de support du nombre de carte réseau (sachant qu'en plus, tu peux aussi en mettre pas mal dans un serveur), du fastpath/multipath sur les disques n'ont pas grand chose a envier à Solaris.

            Sachant qu'en plus dès que tu veux quelquechose (comme le cluster, un vrai firewall ou un vrai système de LV comme Veritas), faut cracher, et pas mal d'argent.... Honnêtement, l'intêret d'avoir du Sun/Solaris c'est effectivement d'avoir des grosses machines avec beaucoup de CPU et d'avoir un support qui n'est pas trop mauvais. Mais par pitié, oublions les perfs et les fonctionnalités.
            • [^] # Re: des certitudes ?

              Posté par . Évalué à 2.

              On entre dans la mesquinerie des détails là, mais je n'ai jamais vu un serveur PC 1U dotté de SCSI hotswap, 4 eth net et les autres specs pré-citées.

              Quant au prix à mettre pour les solutions de Sun, ben, prends les gratuites; la quasi-totalité des solutions de haute disponibilité sont indépendantes de l'OS ou portable (heartbeat par exemple).

              Pour ce qui est de l'openprom ils l'appelaient openboot mais maintenant je crois que le titre officiel c'est Light-Off-Management.
              • [^] # Re: des certitudes ?

                Posté par . Évalué à 0.

                Ça s'appelle openboot PROM (OBP pour les intimes). Et le LightOut Management n'a rien a voir: c'est une solution d'administration à distance par console série et/ou réseau.
            • [^] # Re: des certitudes ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              je ne suis pas un expert en machine sun loin de la ... mais il me semble qu'un des avantages de ce genre de machine etait de pouvoir remplacer quasiement toutes les pieces a chaud ...

              hotplug de cpu, cartes pci, alim, ram ?

              chose que tres peu de pc font.

              mais peut etre me trompe-je ...
              j'aimerais bien avoir plus d'info la dessus si qqun est au courant de la chose
              • [^] # Re: des certitudes ?

                Posté par . Évalué à 5.

                L'intéret d'une solution SUN/SOLARIS (ou IBM/AIX, ou SGI/IRIX), c'est l'intégration OS/matériel.

                En gros, Sun construit le matériel (CPU, cartes mères, et autres), et développe l'OS qui va bien dessus, ce qui fait que l'ensemble tourne très bien (c'est la même chose avec apple/MacOS X).

                De plus ce qui fait l'intéret d'une solution SUN, ce sont les bonnes performances au niveau des IO ( Les processeurs SPARC ne sont pas les meilleurs au niveau vitesse de calcul. Ce n'est peut-être plus vrai maintenant mais c'était le cas il n'y a pas si longtemps).

                Personnellement, je trouver que techniquement, Solaris est un bon système d'exploitation. On peut lui reprocher de ne pas être libre mais Solaris reste une solution robuste et fiable d'un point de vue technique.
    • [^] # Re: des certitudes ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      > quelqu'un a encore des certitudes suite à tous ces revirements inattendus par rapport au libre que nous voyons depuis des années ?

      Tous ces "revirements inattendues" démontrent l'importance du bouleversement du système actuel encore largement basé sur un modèle propriétaire par l'arrivée en force modèle de développement libre. C'est une illustration d'un phénomène physique courant : quand un système en régime stationnaire est soumis à une brusque perturbation il passe par une phase de régime transitoire (plus ou moins chaotique :) avant de se restabiliser autour d'un nouveau régime stationnaire qui peut être différent de l'ancien.

      Bien malin qui pourra prédire de quoi l'avenir sera fait et de quelle nature sera le futur régime stationnaire (si jamais on l'atteint un jour :).

      Dans le cas particulier de SUN, il semble que plusieurs courants de pensées s'affrontent en interne ce qui en soit est tout à fait normal et montre que SUN est conscient de la transition que l'informatique amorce en ce moment et cherche à adapter au mieux son modèle. Ce qui est dommageable pour SUN est le fait que cette réflexion interne transparaisse sous forme d'une communication externe incohérente et contradictoire. Leurs clients peuvent se poser des questions sur l'avenir de leur fournisseur.

      IBM pour sa part semble vouloir surfer sur la vague en suivant progressivement son évolution. Microsoft veut tuer la transition mais la subit déjà (forcer de se lancer dans l'initiative Shared Source (tm), de reduire ses prix sur Office sous le menace de perdre des marché, ...).

      On verra laquelle de ses stratégies sera la meilleure sur le long terme ...

      PS: Pourquoi pas de correction othographique dans les commentaires ?
      • [^] # Re: des certitudes ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Dans le cas particulier de SUN, il semble que plusieurs courants de pensées s'affrontent en interne [...]
        Hier, j'était en réunion avec des représentants de Sun France, sur un sujet qui n'a rien à voir. Au moment de prendre congé, je ne peux pas résister et demande à l'un d'eux si Solaris a des chance de passer en GPL (c'était un peu maladroit, c'est vrai). Comme sur le coup il n'a pas saisit ma question, je précise "open source". Sa réponse a été rapide : "non, car Scott Mc Nealy est contre".
        Maintenant il faut tempérer : les employés, même +/- haut placés, de la filiale française ne sont pas au courant de tout ...


        Pourquoi pas de correction othographique dans les commentaires
        Paut-être parce que cela chargerait trop la machine, vu les volumes à traiter par rapport aux journaux et articles ?
  • # Solaris sous GPL

    Posté par . Évalué à 5.

    Sun envisage de placer Solaris sous licence GPL

    Ca, pour moi, ce serait bien : on a pas mal de Solaris au boulot et même si le support de SUN est souvent efficace j'ai déjà du batailler pdt plusieurs semaines pour leur faire remonter 1 bug assez bete (il fallait prouver que c'était bien Solaris qui était en cause) alors qu'avec les sources j'aurais pu au moins essayer de mettre les mains dedans .. En plus je trouve ca frustrant maintenant de trouver un bug et de n'avoir aucun moyen de pouvoir le corriger, le côté "boite noir" est très désagréable.
    • [^] # Re: Solaris sous GPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      C'est ce qui a fait monter la moutarde au nez de Stallman en 1983. Ce qui l'a mis en colère, c'est que le code était tout près de lui mais qu'il n'avait pas le droit de le voir.
      J'ai l'expérience d'un bug dans une library rpc d'origine SUN sous Linux. En une heure, à trois, nous avions chargé les sources, trouvé et neutralisé le bug.
      La même chose dans le domaine proprétaire aurait duré des semaines. Je connais même un bug sérieux entre HP et Oracle qui traine depuis des années et ne sera sans doute jamais corrigé.
      • [^] # Re: Solaris sous GPL

        Posté par . Évalué à -1.

        J'ai l'expérience d'un bug dans une library rpc d'origine SUN sous Linux. En une heure, à trois, nous avions chargé les sources, trouvé et neutralisé le bug.La même chose dans le domaine proprétaire aurait duré des semaines.

        Ca c'est ce que dit le petit bidouilleur dans son coin sans avoir aucune idee des imperatifs qu'ont les editeurs de soft.

        T'as passe quoi comme tests pour etre a peu pres sur que ta modification n'allait pas faire subitement planter les softs utilisant RPC ?

        Parce qu'en une heure, je doutes que t'aies aborde ne serait ce qu'un pour mille des milliers de softs qui utilisent les RPC.

        Sans parler de stress tests, et autres.

        Bref, oui tu l'as fait en une heure alors que Sun l'aurait peut etre fait en 3 semaines, la tres grosse difference etant que Sun aura une probabilite bcp plus faible de creer des problemes chez ses clients avec son correctif que toi avec ton fix cree en une heure et absolument pas teste.
        • [^] # Re: Solaris sous GPL

          Posté par . Évalué à 3.

          Le monsieur n'as pas dit qu'il avait mis en production au bout d'une heure. Mais qu'il avait trouvé et corrigé le bug en une heure.
          Il m'est arrivé de corrigé des bugs en moins de temps que ça, mais cela prendre un peu plus de temps avant que la correction arrive en production (test dev, recette projet, recette MOA, si feu vert mise en prod).
          Mais malgré tous ces tests la détection et la correction n'ont pris parfois que quelques minutes.

          ps:bien évidement je ne parle pas de correctif à chaud, c'est à dire test dev et mise en prod dans l'urgence, car de toute façon la prod est bloquée.
          • [^] # Re: Solaris sous GPL

            Posté par . Évalué à 4.

            Le monsieur n'as pas dit qu'il avait mis en production au bout d'une heure. Mais qu'il avait trouvé et corrigé le bug en une heure.
            Il m'est arrivé de corrigé des bugs en moins de temps que ça, mais cela prendre un peu plus de temps avant que la correction arrive en production (test dev, recette projet, recette MOA, si feu vert mise en prod).


            Ben je te rassures, chez nous aussi certains bugs ne prennent que qqe minutes voire une heure a etre detectes et corriges.
            Le probleme c'est que le testing, lui il prend tout le temps 90% du temps. Va sortir un patch a 200 millions de personnes, t'as interet d'etre un minimum sur de ce que tu sors si tu veux pas avoir 200 millions de plaintes. Ton patch faut verifier qu'il ne casse rien, que tout ce qui fonctionnait avant fonctionne toujours, dans toutes les langues selon les bugs, en conditions de stress selon les bugs,... Ca en fait du boulot.

            Un dev de boite proprio ne prend pas plus de temps qu'un dev libre a debugger/corriger un bug, c'est tout le reste du processus qui prend du temps, et bien evidemment ceux qui ne font pas ce processus croient qu'ils vont plus vite, alors qu'en fait ils baclent le travail
            • [^] # Re: Solaris sous GPL

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Si c'est les 200 millions d'utilisateurs qui vous gênent, vous n'avez qu'à diminuer le nombre, no problem.

              Si c'est la qualité de code qui vous gêne, libérez vos logiciels, on en fera quelquechose d'un peut plus potable, et ça facilitera la vie à un très grand nombre de personnes. C'est ce qu'on se tue à dire à Sun à propos de Java (mais eux ils préfèrent libérer Solaris... l'a pô compris).
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à -2.

                Si c'est les 200 millions d'utilisateurs qui vous gênent, vous n'avez qu'à diminuer le nombre, no problem.

                Toujours le mot pour rire.

                Si c'est la qualité de code qui vous gêne, libérez vos logiciels, on en fera quelquechose d'un peut plus potable, et ça facilitera la vie à un très grand nombre de personnes

                Oui c'est connu, quand c'est libre c'est vachement mieux et ils codent tous super bien sans bugs.

                Bind, sendmail, wsftp, openssh, ...

                De tres beaux exemples.

                Le marketing de ce genre ca marche pour les neuneux qui savent pas ce qui passe dans le monde informatique, pas avec moi.
                • [^] # Re: Solaris sous GPL

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  > Toujours le mot pour rire.

                  Pardon, j'avoue... ;-)

                  > Le marketing de ce genre ca marche pour les neuneux qui savent pas ce qui passe dans le monde informatique, pas avec moi.

                  Oui, oui : qu'on soit dans le monde de l'informatique proprio ou libre, il y a des bugs dans les logiciels, point.

                  Tu te rends compte que ton discours peut être utilisé de la même façon par un libriste ?
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Tu te rends compte que ton discours peut être utilisé de la même façon par un libriste ?

                    Pour dire quoi ? Qu'il y a des bugs dans les deux et que l'un n'est pas plus immune au bugs que l'autre ? Ben oui, c'est normal vu que c'est vrai.
        • [^] # Re: Solaris sous GPL

          Posté par . Évalué à 5.

          Un exemple recent : le patch de Microsoft contr le virus Sasser qui fait planter NT (quoique la ce sont vraiment des tocards de pas avoir testé sous NT, ils tournent plus que sous XP chez eu ???)
          • [^] # Re: Solaris sous GPL

            Posté par . Évalué à 1.

            c'est 2k qu'il fait planter...

            je n'irais pas jusqu'à penser qu'il s'agit d'une méthode "détournée" pour nous vendre de jolies licences d'XP, mais ça y ressemble pas mal.

            Mais faut pas oublier, chez les grands éditeurs, il faut 3 semaines pour faire un patch, alors forcément...

            ah tiens bah merde alors,

            l'annonce de sécurité date du 13/04/2004. On est le 05/05/2004, le bug est toujours pas corrigé, alors que tout le monde en parle, et que ça peut foutre en l'air des machines en "prod" (ben oui ici on a des windows 2000 sur les postes des secrétaires).
            • [^] # Re: Solaris sous GPL

              Posté par . Évalué à 0.

              c'est 2k qu'il fait planter...

              Non plus, la preuve tu peux lire cet e-mail

              je n'irais pas jusqu'à penser qu'il s'agit d'une méthode "détournée" pour nous vendre de jolies licences d'XP, mais ça y ressemble pas mal.

              Ah voila, une theorie du complot...

              l'annonce de sécurité date du 13/04/2004. On est le 05/05/2004, le bug est toujours pas corrigé, alors que tout le monde en parle, et que ça peut foutre en l'air des machines en "prod" (ben oui ici on a des windows 2000 sur les postes des secrétaires).

              Belle connerie, le patch est dispo depuis 2 semaines, faut apprendre a lire.
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                > Belle connerie, le patch est dispo depuis 2 semaines, faut apprendre a lire.

                Voui, je confirme.

                Sauf que le bugfix n'a pas voulu s'installer sur mon Windows du boulot à cause de la langue... "ah voui, cha ch'est de la qualité cha môchieux... ch'est techté en interne par nos chuperbes équipes de techt !"
                • [^] # Re: Solaris sous GPL

                  Posté par . Évalué à -1.

                  T'installes le patch de la langue correcte, on teste pas l'utilisateur, si il est idiot on peut pas le corriger lui.

                  (hint: aucun patch n'arrive meme en test chez nous si il ne s'installe pas sur une machine de la langue correspondante, c'est un des tests automatises faits des que le patch sort du build)
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    > T'installes le patch de la langue correcte, on teste pas l'utilisateur, si il est idiot on peut pas le corriger lui.

                    Ben voyons... ce n'est qu'après avoir cliqué sur "envoyer" que j'ai anticipé cette magistrale réponse... Tu dis trop souvent que les gens sont des idiots, voire tu leur dis directement.

                    D'autre part, je te dis que j'ai eu un problème et tu le nies ? Proverbe Windowsien : "dans le doute, reboot". Ce n'est qu'après redémarrage de la machine que le patch a bien voulu s'installer... c'est vrai qu'un uptime d'une semaine ne figure sans doute pas dans les procédures de tests de la super équipe de test des patches MS. Euh... c'est la même équipe qui teste les patches et les logiciels ? (et OS ?)
                    • [^] # Re: Solaris sous GPL

                      Posté par . Évalué à 2.

                      D'autre part, je te dis que j'ai eu un problème et tu le nies ?

                      Si tu me dis que le patch ne voulait pas s'installer(hors tu dis maintenant l'inverse, qu'il s'est installe apres reboot) oui, car l'installation a ete verifiee.

                      Quand au fait qu'il a fallu un reboot, selon ce que t'as fait avant c'est normal. Si t'as installe un truc qui demandait un reboot et que t'as pas reboote, il te faudra le reboot avant de pouvoir installer quoi que ce soit.

                      Oui c'est con je sais.

                      c'est vrai qu'un uptime d'une semaine ne figure sans doute pas dans les procédures de tests de la super équipe de test des patches MS

                      C'est con, c'est avec des phrases de ce genre que tu perds toute credibilite.
          • [^] # Re: Solaris sous GPL

            Posté par . Évalué à 2.

            Ca m'etonnerait fortement vu qu'on n'a pas enleve le patch du web.
            Je veux bien croire qu'il y a qqe systemes qui plantent a cause du patch, on peut pas tester toutes les configs dans tous les cas de figure, mais c'est loin d'etre un probleme repandu. D'ailleurs j'ai vu aucun bug se rapportant au patch pour Sasser et NT dans notre base de donnees, ce qui signifie qu'aucun des grands comptes qu'on a n'a rapporte de probleme serieux alors que le patch est la depuis plus de 2 semaines, ca fait qqe centaines de milliers de machines...
            • [^] # Re: Solaris sous GPL

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Mais qu'il est naïf : le patch est sorti, ça veut pas dire qu'il est installé/déployé...

              Après vos équipes marketing vont faire dire aux porte parole que ce sont les utilisateurs qui sont fautifs... non, Sasser c'est de la faute de MS !

              > on peut pas tester toutes les configs dans tous les cas de figure,

              Si c'était libre ("release early, release often", "given enough eyeballs, all bugs are shallow"), la diffusion aurait permis de tester un ensemble beaucoup plus vaste de configs...
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à -1.

                Ah bien sur.

                En fait, toutes ces societes qui n'ont eu aucun probleme n'ont pas installe le patch, elles sont juste chanceuses.

                Si c'était libre ("release early, release often", "given enough eyeballs, all bugs are shallow"), la diffusion aurait permis de tester un ensemble beaucoup plus vaste de configs...

                C'est beau l'ignorance et la naivete.
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                > Après vos équipes marketing vont faire dire aux porte parole que ce sont les
                > utilisateurs qui sont fautifs... non, Sasser c'est de la faute de MS !

                Bof, une faille ça peut arriver. On en a aussi sur notre système. Et si on parle d'une faille qui a un correctif depuis quelques temps, si un vers se diffuse à ce point c'est effectivement un problème utilisateur.
                Note que la même chose pourrait se passer pour GNU/Linux si les utilisateurs ne patchent pas.
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à 4.

                Si c'était libre ("release early, release often", "given enough eyeballs, all bugs are shallow"), la diffusion aurait permis de tester un ensemble beaucoup plus vaste de configs...

                Ah ouais, comme le problème avec les cds lg, ou l'écrasage du secteur de boot de windows ?

                Dans le même genre, que penses-tu des 2 ou 3 patchs successifs d'openssh, à quelques jours d'intervalle ? Pas vraiment un joli exemple de la qualité des tests sur le coup....
                • [^] # Re: Solaris sous GPL

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ben euh, je crois que justement c'est un bon exemple de réactivité. Sachant qu'on ne peut pas tester sur toutes les configs possibles, c'est plutôt bien qu'un nouveau patch sorte quand un problème est rencontré.

                  Je ne connais pas ce cas précis, mais en règle générale on ne peut pas dire qu'un soft est moins bon parce qu'il y a plus de corrections de bugs/failles. C'est plutôt le délai entre la révélation d'un bug et sa correction qui est intéressant.
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    ...et l'ouverture/transparence dans la résolution du bug : tu peux les suivre sur les ML de dev, sur les bug trackers style bugzilla, et les annonces... sauf peut-être les bugs de sécurité.
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par . Évalué à 4.

                    En l'occurence OpenSSH, il me semble que c'était une correction pour un bug introduit par le patch précédent. D'où mon choix de cet exemple pour montrer que dans le logiciel libre, les tests sont parfois baclés, voire quasi inexistants.

                    Sinon, évidemment, on ne peut pas juger un logiciel au nombre de corrections de failles.

                    Sauf bien sûr si l'on est un linuxien avec des oeillères et que ce logiciel est propriétaire et qui plus est réalisé par Microsoft...
                    • [^] # Re: Solaris sous GPL

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Juger Microsoft comme n'étant pas un dieu c'est être un linuxien buté ?
                    • [^] # Re: Solaris sous GPL

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Tout a fait d'accord. La communaute du libre est peut-etre tres reactive mais en terme de test, on peut dire qu'on est completement a la rue. Je ne connais pratiquement aucun logiciel qui aie un jeu de test digne de ce nom.

                      Forcement, les gens prennent exemple sur Linus pour qui la methode de test s'apparente plus au "je lache la bete dans la nature et si personne ne se plaint, c'est que ca marche".

                      J'espere que les choses vont evoluer avec les percees des methodologies type Extrem Programming. En attendant, il n'y a pas de quoi faire les fiers et sur ce point-la, il y aurait plutot a apprendre de Microsoft.
            • [^] # Re: Solaris sous GPL

              Posté par . Évalué à 2.

              Effectivement, j'ai confondu NT et 2000. Donc je reformule mon commentaire, le patch fait planter 2000 et empeche, apres le reboot, l'utilisateur de se reloguer. C'est un peu dommage quand meme.

              Je veux bien croire qu'il y a qqe systemes qui plantent a cause du patch
              qqe systemes c'est deja trop.
              Je pense que si un client choisit microsoft, c'est qu'il lui fait entierement confiance et exige une qualité irreprochable.

              ce qui signifie qu'aucun des grands comptes qu'on a n'a rapporte de probleme serieux
              Ba peut etre parcque depuis le temps qu'ils sont dépendant de Microsoft et face a une telle incompetence vis a vis de ce genre de probleme , ils on su se debrouiller tout seul.
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à 2.

                Effectivement, j'ai confondu NT et 2000. Donc je reformule mon commentaire, le patch fait planter 2000 et empeche, apres le reboot, l'utilisateur de se reloguer. C'est un peu dommage quand meme.

                Ma machine se porte tres bien, tout comme des millions d'autres machines patchees, pas de chance hein ?

                qqe systemes c'est deja trop.

                Vas-y fais seulement, expliques nous comment faire pour assurer qu'un patch va fonctionner sans problemes sur 100 millions de machines differentes, les chercheurs en informatique seraient ravis d'avoir la reponse a un probleme qui les turlupine depuis des annees.

                Ba peut etre parcque depuis le temps qu'ils sont dépendant de Microsoft et face a une telle incompetence vis a vis de ce genre de probleme , ils on su se debrouiller tout seul.

                Ca doit etre ca. Tu sais, se mettre la tete dans le sable pour eviter de voir la verite ne va pas la faire disparaitre
                • [^] # Plus sur la forme que sur le fond

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Mon cher pBpG,

                  Je te trouve bien virulent aujourd'hui ! Tu t'es levé du pied gauche ou c'est ta réaction à un débat de mauvaise foi ?

                  J'ai toujours aprécié tes commentaires, même si je suis rarement de ton avis. Ils forment une opinion contraire à la majorité du site et il est toujours bon de pouvoir se remettre en cause. Mais là, je te trouve trop agressif pour être crédible... Le fait de s'emporter comme tu le fais ne joue pas en ta faveur.

                  Voilà, c'était juste mon avis sur ce débat (troll ?) qui s'essoufle au fur et à mesure que vous en rajoutez une couche.
                  • [^] # Re: Plus sur la forme que sur le fond

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Quand je lis des trucs qui sont clairement arrogants et provocateurs du genre : Ba peut etre parcque depuis le temps qu'ils sont dépendant de Microsoft et face a une telle incompetence vis a vis de ce genre de probleme , ils on su se debrouiller tout seul.

                    ca me donne pas envie d'etre gentil, resultat dans ce genre de cas je me fais un petit plaisir et je deviens cynique. Personne n'est parfait.
            • [^] # Re: Solaris sous GPL

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Évalué à -1 par 1 visiteur.

              Bon sang, mais pourquoi moinsser pasbill pasgates sur ce post ? C'est typiquement un post "intéressant" ça ! Il apporte de l'info. Que vous soyez d'accord avec lui ou non, et avec sa formulation...

              Bon parfois il s'emporte ou tombe dans les trolls comme chacun de nous ici-bas : c'est à ce moment là qu'il faut moinsser... mais pas là.
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à 5.

                Je te l'ai dit dans l'autre news, certains s'en foutent de savoir si c'est interessant ou pas, si ca ne correspond pas a leur vision du monde, ils essayent de le cacher. C'est pas au hasard que je demandais ce qui etait prevu pour eviter ce genre de choses.
                • [^] # Re: Solaris sous GPL

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Oui, je sais très bien que tu as mis le doigt là où ça fait mal : c'est un peu pour ça qu'on a changé [+/-] en "intéressant ou inutile ?"
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Le probleme est que ca ne va rien changer, ces gens la cliquent pour cacher un post qui ne correspond pas a leur vision des choses et rien d'autre, tu pourrais mettre "banane ou fraise" qu'ils cliqueraient toujours sur celui qu va cacher le post.
                    • [^] # Re: Solaris sous GPL

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Faut pas trop compter sur une solution technique pour résoudre la bêtise de certains... Déjà maintenant on peut naviguer à score négatif ou déplier les messages plus simplements, c'est un progrès. Je crois remarquer aussi que si certains moinssent "pour cacher", on atteind assez vite un nombre de votes suffisant pour que les messages intéressants soient visibles.

                      Si on veut que les messages intéressants n'aient que des votes positifs, ça va être dur. Mais actuellement au bout d'une heure (au hasard), ils terminent souvent en positif.
                    • [^] # Re: Solaris sous GPL

                      Posté par . Évalué à 1.

                      «tu pourrais mettre "banane ou fraise" qu'ils cliqueraient toujours sur celui qu va cacher le post.»

                      Et ça t'étonne ?

                      Essaye de parler d'autre chose que de Windows pour changer, de Logiciel Libre par exemple.

                      Je ne suis pas un adepte du «moinssage» (je ne t'ai pas «moinssé»), mais il faut reconnaître, qu'une fois toutes tes interventions pro-windows, repliées, on a une bien meilleur vue de la discussion de départ.
                      • [^] # Re: Solaris sous GPL

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Essaye de parler d'autre chose que de Windows pour changer, de Logiciel Libre par exemple.

                        Ben tu remarqueras que je ne commences quasiment jamais la discussion sur Windows, et le post de depart il n'est pas cache lui...

                        Bref, les posts parlant de Windows et qui sont anti-Windows, eux ils ne sont pas moinsses, bizarre nan ?
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par . Évalué à 1.

                    C'est vrai qu'il y a une minorité de gens qui moinsent dès qu'on dit même le mot windows. Il y a pas lontemps, un gars sur les journaux demande un editeur de texte sous Win, je dis "pour windows ultra edit " etc . et là pif paf -1. C'est assez délirant j'avoue!
                    http://linuxfr.org/comments/402250.html(...)
                    Heureusement je trouve que c'est une minorité mais alors une minorité bnien lourde. Ceci dit les emportements et les sarcasmes de pasvupaspris dès fois je trouve cela pas bon esprit. Je voulais le dire, gentillement.

                    Mais bref, encore une fois une news sur Sun part en troll sur m$.
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à 3.

                Perso je passe beaucoup de temps et utilise beaucoup de mes points de vote pour relever ses notes lorsque j'estime qu'il a été moinssé injustement.

                Tant qu'on est au changement de systèmes, il faudrait faire une exception pour pasbill pasgates: lorsqu'on vote favorablement pour un de ses commentaires, le compteur de "droit de vote" ne se décrémente pas ....
        • [^] # Re: Solaris sous GPL

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          En GPL, le bugfix du soft en question aurait été testé par des milliers d'utilisateurs en conditions hétérogènes au possible, donc des batteries de test pas très procédurales, mais bien plus larges et profondes que n'aurait pu le faire n'importe quelle boite de softs proprios quelle que soit sa taille, sa compétence, et les moyens mis en oeuvre.

          La GPL est une relation gagnant-gagnant entre les développeurs et les utilisateurs. La frontière étant ouverte et transparente entre les deux mondes, le passage de l'un à l'autre pour l'entraide et la progression du soft et des connaissances en est d'autant plus facilitée.
          • [^] # Re: Solaris sous GPL

            Posté par . Évalué à 4.

            En GPL, le bugfix du soft en question aurait été testé par des milliers d'utilisateurs en conditions hétérogènes au possible, donc des batteries de test pas très procédurales, mais bien plus larges et profondes que n'aurait pu le faire n'importe quelle boite de softs proprios quelle que soit sa taille, sa compétence, et les moyens mis en oeuvre.

            1) Un jour faudra que tu viennes voir ce qu'on fait ici, nan serieux, t'as pas idee de ce qu'un test team dedie de plusieurs centaines de personnes peut faire. Ca vaut tres tres largement le testing de plusieurs milliers de gens qui ne savent pas quoi tester, qui ne savent pas comment tester,...
            C'est pas pour rien que Redhat, Mdk,... ont leurs propres batteries de tests et testent leurs patches eux-memes avant de les donner a tout le monde.
            2) Tu veux dire que ce sont les utilisateurs qui decouvrent que le patche plante leur machine ? Ils vont etre super content...

            La GPL est une relation gagnant-gagnant entre les développeurs et les utilisateurs. La frontière étant ouverte et transparente entre les deux mondes, le passage de l'un à l'autre pour l'entraide et la progression du soft et des connaissances en est d'autant plus facilitée.

            Oui, ca c'est le blabla marketing.
            La realite c'est que les utilisateurs ils ont pas envie d'etre des cobayes et qu'ils ont pas les capacites pour faire un testing de qualite en un temps court.
            T'as oublie la critique reguliere que MS subissait du temps de Win9x et qui disait que MS sortait des versions mal/pas testees ?
            • [^] # Re: Solaris sous GPL

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              > 1) Un jour faudra que tu viennes voir ce qu'on fait ici, nan serieux, t'as pas idee de ce qu'un test team dedie de plusieurs centaines de personnes peut faire. Ca vaut tres tres largement le testing de plusieurs milliers de gens qui ne savent pas quoi tester, qui ne savent pas comment tester,...

              T'as pas idée à quel point le test est difficile, et que toutes les belles théories et équipes top moumouttes ne servent à pas grand chose : la preuve, tous vos bugs, et vos patches buggués. La preuve, la rapidité des bugfixes du libre.

              > C'est pas pour rien que Redhat, Mdk,... ont leurs propres batteries de tests et testent leurs patches eux-memes avant de les donner a tout le monde.

              C'est pas pour rien que chaque développeur teste d'abord intensivement (autant qu'il le peut) son bugfix avant de le filer à l'équipe de dev du soft, qui le teste à son tour, le valide, le distribue, la distro va le tester à son tour par sa batterie de tests qui ne couvre pas tout mais quand même beaucoup plus que ceux du dev isolé en question. Et après ça, le bugfix est livré en pature à la foule qui le teste dans tous les sens ou presque. Nan, vraiment tu crois pas que votre toute petite équipe de rien du tout teste mieux que tout le monde ? Sérieux...
              Et puis les conditions réelles encore une fois, pas celles des labos...

              > 2) Tu veux dire que ce sont les utilisateurs qui decouvrent que le patche plante leur machine ? Ils vont etre super content...

              Non, les patches GNU/Linux/BSD ne plantent pas les machines quand il ne s'agit pas du noyau (à de rares excetions) : c'est une conception modulaire, à l'inverse des "produits" MS.

              Tu crois qu'ils sont contents vos utilisateurs quand ils ont enfin le bugfix qu'ils attendent depuis des lustres et qui finalement ne marche pas ou amène d'autres problèmes ? Car en effet, il n'est pas rare de voir des bugfixes planter chez MS, ne pas corriger le problème ou amener d'autres problèmes.

              D'autre part cette imbecillité de faire des patchsets (comment vous appelez ça, "service pack" ? ;-) avec des cycles de beta de patchets... C'est vraiment prendre vos utilisateurs pour des imbéciles.

              Sous GNU/Linux/BSD les bugfixes sont unitaires et les corrections beaucoup plus réactives (quelques heures/jours, rarement on atteind la semaine de délai, alors que chez MS la semaine est une rapidité très rare, trop souvent ça prend plutôt trois semaines et souvent également plutôt des mois). Pas besoin d'attendre que les autres bugfixes soient prêts pour les intégrer dans un ensemble pas ou mal testé.

              Libérez vos sources on pourra travailler avec vous pour améliorer la qualité problématique des logiciels MS. Pareil pour Sun, IBM, Oracle... on a TOUS à y gagner.

              > Oui, ca c'est le blabla marketing.

              Non, c'est pas mon métier à moi... ça c'est une constatation sur le terrain, pas une théorie de labo : j'arrive facilement à contacter directement les devs pour donner des retours sur les softs que j'utilise, j'arrive à avoir une idée claire de ce qu'ils font au moment où ils le font, je peux interagir avec eux par le CVS, le bugzilla, les ML... et informer mes supérieurs hiérarchiques (errr...) de l'avancement et des directions prises, ce qui améliore la visibilité que j'ai sur mes choix.

              > La realite c'est que les utilisateurs ils ont pas envie d'etre des cobayes et qu'ils ont pas les capacites pour faire un testing de qualite en un temps court.

              Alors excuse-toi auprès de tes utilisateurs : ils sont tes cobayes quoi qu'il en soit, quoi que tu en dises, et quoi que tes commerciaux et marketing en disent.

              > T'as oublie la critique reguliere que MS subissait du temps de Win9x et qui disait que MS sortait des versions mal/pas testees ?

              C'est pas moi qui dit ça tu dois confondre ;-) et pis les luttes de personnes ne m'intéressent pas, tu devrais t'en rappeler ;-)

              Oh et puis mairde, toujours à dire : "ouais, mais ça c'est le passé, on n'était pas bons avant, c'est vrai, mais maintenant c'est mieux". Mais bien sûr...
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à 0.

                T'as pas idée à quel point le test est difficile, et que toutes les belles théories et équipes top moumouttes ne servent à pas grand chose : la preuve, tous vos bugs, et vos patches buggués. La preuve, la rapidité des bugfixes du libre.

                Fais une petite comparaison entre nos "patches bugges" et les patchs du libre, on va rire.

                C'est pas pour rien que chaque développeur teste d'abord intensivement (autant qu'il le peut) son bugfix avant de le filer à l'équipe de dev du soft, qui le teste à son tour, le valide, le distribue, la distro va le tester à son tour par sa batterie de tests qui ne couvre pas tout mais quand même beaucoup plus que ceux du dev isolé en question

                Bien, ben tu vois, tout ca, ca prend deja bcp plus que 24h, tu commences a comprendre pourquoi les distribs mettent des semaines a sortir les patchs.

                Non, les patches GNU/Linux/BSD ne plantent pas les machines quand il ne s'agit pas du noyau (à de rares excetions) : c'est une conception modulaire, à l'inverse des "produits" MS.

                Ca c'est une belle et grosse connerie qui montre ta meconnaissance du monde Windows.

                Tu crois qu'ils sont contents vos utilisateurs quand ils ont enfin le bugfix qu'ils attendent depuis des lustres et qui finalement ne marche pas ou amène d'autres problèmes ? Car en effet, il n'est pas rare de voir des bugfixes planter chez MS, ne pas corriger le problème ou amener d'autres problèmes.

                Vas y, fais moi une liste des soi-disant nombreux problemes de nos patchs, et compare aux patches du libre qu'on rigole.

                D'autre part cette imbecillité de faire des patchsets (comment vous appelez ça, "service pack" ? ;-) avec des cycles de beta de patchets... C'est vraiment prendre vos utilisateurs pour des imbéciles.

                Oui c'est vrai, et les entreprises qui nous les demandent sont surement stupides aussi, heureusement toi tu sais mieux qu'elles ce dont elles ont besoin.

                Sous GNU/Linux/BSD les bugfixes sont unitaires et les corrections beaucoup plus réactives (quelques heures/jours, rarement on atteind la semaine de délai, alors que chez MS la semaine est une rapidité très rare, trop souvent ça prend plutôt trois semaines et souvent également plutôt des mois). Pas besoin d'attendre que les autres bugfixes soient prêts pour les intégrer dans un ensemble pas ou mal testé.

                1) reactifs, c'est faux, tu peux pas faire un bugfix de A a Z en qqe heures, ou ca veut dire qu'il est bacle/non teste
                2) Les distribs mettent de semaines a sortir les patchs elles aussi, normal, elles les testent
                3) T'as aucune idee des tests qu'on fait sur un SP, evite de passer pour un idiot en parlant de ce que tu ne connais pas.

                Libérez vos sources on pourra travailler avec vous pour améliorer la qualité problématique des logiciels MS. Pareil pour Sun, IBM, Oracle... on a TOUS à y gagner.

                Redescens sur terre, tu fumes des choses pas legales

                Non, c'est pas mon métier à moi... ça c'est une constatation sur le terrain, pas une théorie de labo : j'arrive facilement à contacter directement les devs pour donner des retours sur les softs que j'utilise, j'arrive à avoir une idée claire de ce qu'ils font au moment où ils le font, je peux interagir avec eux par le CVS, le bugzilla, les ML... et informer mes supérieurs hiérarchiques (errr...) de l'avancement et des directions prises, ce qui améliore la visibilité que j'ai sur mes choix.

                Super, je vois toujours pas l'avantage pour la qualite de dev du soft.
                • [^] # Re: Solaris sous GPL

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  > Fais une petite comparaison entre nos "patches bugges" et les patchs du libre, on va rire.

                  Je la fais tous les jours et je rigole... tu as un problème de perception ou d'aveuglement je pense...

                  > Bien, ben tu vois, tout ca, ca prend deja bcp plus que 24h, tu commences a comprendre pourquoi les distribs mettent des semaines a sortir les patchs.

                  Les distrib mettent en général beaucoup moins de temps. Et puis le libre n'est pas au 3x8 (vous ne l'êtes sans doute pas non plus à Redmond), mais il y a de devs et testeurs partout dans le monde, donc dans tous les fuseaux horaires... Une "journée" dans le libre, c'est effectivement 24x1h et pas 1x8h...

                  > Ca c'est une belle et grosse connerie qui montre ta meconnaissance du monde Windows.

                  Ton étandard... toujours la même rengaine. Arrête d'estimer la connaissance des autres, bon sang ! Le monde Windows je le subit depuis plus de 10 ans en environement desktop et un peu moins en serveur...

                  > Vas y, fais moi une liste des soi-disant nombreux problemes de nos patchs, et compare aux patches du libre qu'on rigole.

                  Au hasard : les bugs et trous de sécu de IE ? http://continue.to/trie(...) muhahahahaha... et ce n'est qu'un seul soft... (le pire c'est vrai) Intégré dans le système, démarré par défaut, toussa...

                  > Oui c'est vrai, et les entreprises qui nous les demandent sont surement stupides aussi, heureusement toi tu sais mieux qu'elles ce dont elles ont besoin.

                  Je sais de quoi j'ai besoin : j'ai besoin de savoir ce que je fais tourner, pourquoi je le fais tourner et si j'ai besoin de le faire tourner et aussi si j'ai besoin de patcher. Je n'ai pas besoin d'avoir un gros paquet sourd et aveugle qui me rend dépendant de vos tests (et développements).

                  > 1) reactifs, c'est faux, tu peux pas faire un bugfix de A a Z en qqe heures, ou ca veut dire qu'il est bacle/non teste

                  M... mais c'est pas pas possible tu ne connais pas le cycle de vie des bugs ? La correction de bugs ne commence pas à son annonce...

                  > 2) Les distribs mettent de semaines a sortir les patchs elles aussi, normal, elles les testent

                  En général, je dirais plutôt une semaine. Elles testent et elles packagent, md5 et GPG leurs paquets pour rendre le diffusion plus fiable, simple et rapide. Tout ça de manière transparente et en te laissant le contrôle.

                  > 3) T'as aucune idee des tests qu'on fait sur un SP, evite de passer pour un idiot en parlant de ce que tu ne connais pas.

                  Tu crois tout savoir et tout maitriser ? Connaitre la limite des connaissances des autres ?

                  > tu fumes des choses pas legales

                  Non, non... ;-)

                  > Super, je vois toujours pas l'avantage pour la qualite de dev du soft.

                  Redescends sur terre... Tu fumes des choses pas legales ? ;-)

                  Je me répère, mais le libre permet une relation gagnant-gagnant entre développeurs et utilisateurs.
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Je la fais tous les jours et je rigole... tu as un problème de perception ou d'aveuglement je pense...

                    Tu le fais mal alors

                    Les distrib mettent en général beaucoup moins de temps. Et puis le libre n'est pas au 3x8 (vous ne l'êtes sans doute pas non plus à Redmond), mais il y a de devs et testeurs partout dans le monde, donc dans tous les fuseaux horaires... Une "journée" dans le libre, c'est effectivement 24x1h et pas 1x8h...

                    Tu crois que nos machines elles dorment la nuit ? Tu crois que la plupart de nos tests ont besoin d'un etre humain devant la machine pour tourner ?
                    Je te le repetes, tu n'as aucune idee des batteries de tests qui sont ici.

                    Ton étandard... toujours la même rengaine. Arrête d'estimer la connaissance des autres, bon sang ! Le monde Windows je le subit depuis plus de 10 ans en environement desktop et un peu moins en serveur...

                    Il y pas a estimer, sortir une connerie pareille c'est une demonstration flagrante que t'as rien compris a Windows. Si tu me trouves UN patch de IE qui fait planter toute la machine je t'offre une Ferrari.

                    Au hasard : les bugs et trous de sécu de IE ? http://continue.to/trie(...(...)) muhahahahaha... et ce n'est qu'un seul soft... (le pire c'est vrai) Intégré dans le système, démarré par défaut, toussa...

                    Je t'ai demande les problemes dans nos patchs, il n'y a rien la dedans qui montre un probleme dans les patchs qu'on a sorti.
                    Sans parler du fait que pas mal des trous dont ils parlent ont ete corriges (le coup de l'url cachee, etc...)

                    Je sais de quoi j'ai besoin : j'ai besoin de savoir ce que je fais tourner, pourquoi je le fais tourner et si j'ai besoin de le faire tourner et aussi si j'ai besoin de patcher. Je n'ai pas besoin d'avoir un gros paquet sourd et aveugle qui me rend dépendant de vos tests (et développements).

                    Ben dans ce cas t'installes les patchs qu'on sort separement, c'est pas complique pourtant.

                    M... mais c'est pas pas possible tu ne connais pas le cycle de vie des bugs ? La correction de bugs ne commence pas à son annonce...

                    Je crois surtout que c'est toi qui n'a rien compris.

                    En général, je dirais plutôt une semaine. Elles testent et elles packagent, md5 et GPG leurs paquets pour rendre le diffusion plus fiable, simple et rapide. Tout ça de manière transparente et en te laissant le contrôle.

                    C'est plutot proche de 3-4 semaines en moyenne entre le moment ou elles ont connaissance du probleme et l'annonce.

                    u crois tout savoir et tout maitriser ? Connaitre la limite des connaissances des autres ?

                    Quand je vois un type parler de ce que je fais a longueur de journee, oui je vois tout de suite si il sait de quoi il parle.

                    Je me répère, mais le libre permet une relation gagnant-gagnant entre développeurs et utilisateurs.

                    Ben il te reste encore enormement de developpeurs et utilisateurs a convaincre.
                    • [^] # Re: Solaris sous GPL

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Il y pas a estimer, sortir une connerie pareille c'est une demonstration flagrante que t'as rien compris a Windows. Si tu me trouves UN patch de IE qui fait planter toute la machine je t'offre une Ferrari.


                      C'est du sérieux ca? C'est valable pour tout le monde?

                      Au fait, tu fais quoi chez Microsoft pour pouvoir acheter une ferrari?
                      • [^] # Re: Solaris sous GPL

                        Posté par . Évalué à 0.

                        C'est justement ca le truc, je peux pas m'acheter de Ferrari, et je sais que je ne prends pas de risque :+)
                      • [^] # Re: Solaris sous GPL

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Au fait, tu fais quoi chez Microsoft pour pouvoir acheter une ferrari?

                        Regarde son pseudo, c'est de toute évidence Steve Ballmer.
                        • [^] # Re: Solaris sous GPL

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Pfff... quel bordel pour voter + ! Heureusement que ton commentaire m'a vraiment fait rire, j'ai du m'y reprndre à 3 fois (je dois vraiment pas voir clair...)
                • [^] # Re: Solaris sous GPL

                  Posté par . Évalué à -1.

                  je ne sais pas si tu le fais expres !!
                  je trouves ta façon de rependre a des critique un peux son argument (pas souvent sinon j'aurais pas écris ce commentaire)

                  exemple :
                  >Ca c'est une belle et grosse connerie qui montre ta
                  >méconnaissance du monde Windows.

                  a part dire que c'est une grosse connerie c'est quoi ton argument ??


                  >heureusement toi tu sais mieux qu'elles ce dont elles ont besoin.

                  ça se trouve qu'il sait mieux que la moitié de vos client, t'en sais rien !! tu crois pas qu'un argument serais plus constructif que d'attaquer la personne ?

                  >Redescens sur terre, tu fumes des choses pas legales
                  >C'est beau l'ignorance et la naivete.


                  ........!!
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par . Évalué à 0.

                    a part dire que c'est une grosse connerie c'est quoi ton argument ??

                    L'argument c'est que si il connaissait Windows un tant soit peu il saurait que tout comme sous Linux, un soft user-mode qui plante ne fait pas planter tout le systeme.

                    ça se trouve qu'il sait mieux que la moitié de vos client, t'en sais rien !! tu crois pas qu'un argument serais plus constructif que d'attaquer la personne ?

                    C'est mon point de vue sur la chose, les gens qui croient savoir ce dont j'ai besoin mieux que moi me font bien rire, alors qq'un qui croit savoir mieux que nos client ce dont ils ont besoin, c'est meme topo. Je trouves ca tres arrogant et hautain.
                    • [^] # Re: Solaris sous GPL

                      Posté par . Évalué à 1.

                      >L'argument c'est que si il connaissait Windows un tant soit peu il
                      >saurait que tout comme sous Linux, un soft user-mode qui plante ne
                      >fait pas planter tout le systeme.

                      tu ne crois pas que c'est un argument de la faveur de l'open-source? les gens qui ne connaisse pas windows j'en connais plains et pas faute des compétences!!


                      >les gens qui croient savoir ce dont j'ai besoin mieux que moi me font bien rir

                      un medecin
                      un avocat
                      un mécanicien

                      ....
                      un consultant
                      une SSII
                      ....


                      leur metier c'est pas de savoir ce dont t'as besoin ?
                      • [^] # Re: Solaris sous GPL

                        Posté par . Évalué à 1.

                        u ne crois pas que c'est un argument de la faveur de l'open-source? les gens qui ne connaisse pas windows j'en connais plains et pas faute des compétences!!

                        Non, il y a largement assez de docs dispos pour le savoir, surtout pour qq'un qui est dans l'informatique.

                        un medecin
                        ...
                        leur metier c'est pas de savoir ce dont t'as besoin ?


                        Eux oui, la difference etant que ATT, IBM, UBS, Toyota, etc... ils ont des informaticiens qui s'occupent de leurs departement IT, et pas que des manches loin de la. Alors que qq'un qui n'est pas meme foutu de savoir qu'un soft user-mode ne fait pas planter le systeme sous Windows vienne leur expliquer ce dont ils ont besoin, c'est un peu gros.
                        • [^] # Re: Solaris sous GPL

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Oui mais dans le monde réel ce ne sont pas les "techniques" qui prennent les décisions. Ce sont souvent des décideurs qui n'y connaissent pas grand chose à la technique, influencés par les pubs des journaux "informatique professionnelle" et par les arguments des commerciaux que par les personnes qui sont tous les jours sur le terrain et qui sont obligés de subir les mauvais choix de leur hiérarchie ...
                          • [^] # Re: Solaris sous GPL

                            Posté par . Évalué à 0.

                            Dans le monde reel ce ne sont pas les CEO qui decident de comment gerer les 24'000 machines du parc mais le departement IT. Cette histoire comme quoi les CEO decident de tout et n'importe quoi c'est un petit mythe.

                            1) Ils n'ont pas le temps de decider de tout et n'importe quoi qui n'a rien a avoir avec leurs attributions
                            2) Si c'etait le cas, les reseaux d'entreprises de grosses societes comme IBM, Toyota, etc... seraient down 80% du temps.

                            On a assez de retours de ces departements IT pour savoir que ceux qui demandent les ameliorations savent de quoi ils parlent.
                            • [^] # Re: Solaris sous GPL

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Dans le monde reel ce ne sont pas les CEO qui decident de comment gerer les 24'000 machines du parc mais le departement IT. Cette histoire comme quoi les CEO decident de tout et n'importe quoi c'est un petit mythe.


                              Le département IT donne son avis, et c'est la direction qui décide (et qui paie).

                              Pour la direction le côté technique n'est pas le seul à entrer en compte (si seul la technique entrait en compte dans les choix de produits, Microsoft n'aurait pas une aussi grande part de marché sur les serveurs). Il y a aussi, entre autres, un côté financier. Le CEO est autant influencé par le département IT que par le commercial qui est venu le voir pour lui proposer une ristourne sur les licences.

                              1) Ils n'ont pas le temps de decider de tout et n'importe quoi qui n'a rien a avoir avec leurs attributions


                              Le choix de telle ou telle technologie sur un parc de 24 000 machines fait entièrement partie de leurs attributions. Il s'agit d'une décision politique et non technique.

                              2) Si c'etait le cas, les reseaux d'entreprises de grosses societes comme IBM, Toyota, etc... seraient down 80% du temps.


                              Non car il y a toujours quelqu'un en bout de chaine pour anticiper les problèmes (reboot préventif d'un serveur NT toute les semaines par exemple).

                              Je ne sais pas comment ca se passe aux US mais je sais qu'ici en france, la direction a le dernier mot sur les choix techniques, et qu'il arrive souvent qu'un produit soit choisi alors que le département IT en avait choisi un autre mieux adapté aux besoins.

                              Hereusement, ce n'est pas le cas partout. Il y a des boites où ca se passe bien. Cependant jusque maintenant j'ai rencontré plus de cas contraires.
                        • [^] # Re: Solaris sous GPL

                          Posté par . Évalué à 3.


                          Alors que qq'un qui n'est pas meme foutu de savoir qu'un soft user-mode ne fait pas planter le systeme sous Windows


                          tu insistes vachement la dessus.... serait-ce parce que ce n'est vrai qu'avec la série des NT? et que donc ce genre de "feature" n'est présent sur les pcs "à la maison" (ie pas en entreprise) que depuis windows xp.... (on parle pas de 2k encore trop juste au niveau matos et jeux)

                          il ne faut pas oublier que sur la série 95,98 et l'immonde ME il n'était pas rare, loin de la, que quand une application plante on se chope un bel écran bleu... sans parler des multiples freeze sans raisons apparentes.

                          windows, avant de devenir correct, a traumatisé toute une génération, et sur ce site tu rencontre ceux qui sont passés à linux (dont je fais partie, mais je ne renie pas windows c'est devenu un système assez robuste et surtout simple a utiliser et je continue a m'en servir, notamment pour les jeux). donc il faut pas s'étonner qu'ils fassent parfois preuve d'aveuglément face à windows et n'hésitent pas à qualifier d'incompétence tous les mecs embauchés dans une immense corporation, même si c'est loin d'être vrai.

                          après, discuter des philosophies derrière le 2 systèmes c'est autre chose......
                          • [^] # Commentaire supprimé

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                            • [^] # Re: Solaris sous GPL

                              Posté par . Évalué à 3.

                              pBpG parlait des soft user-mode, et les drivers de Windows n'en font pas partie non ? Je ne connais pas le fonctionnement du kernel de Windows, mais il parait qu'il est modulaire, quelqu'un pourrait préciser ce point svp ?
                    • [^] # Commentaire supprimé

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à 2.

                Avant d'appliquer un correctif, qu'il vienne de SUN ou du monde libre (càd Debian gnu/linux dans mon cas), l'utilisateur le teste.

                Pas une batterie de test, juste la petite suite de test interne (compatibilité des produits développés en interne) et sur un système de test qui est une (presque) réplication du système de production.

                Pas de différence de traitement entre un patch SUN, un nouveau noyeau linux, un nouveau package SUN ou un apt-upgrade.

                Perso; un éventuel changement de licence de Solaris ne changera pas la manière dont on l'utilise.

                Une grosse différence c'est que Sun livre le soft et le hardware; pas besoin de vraiment tester la compatibilité, tandis que la compatibilité linux/PC acheté où que ce soit reste à tester (même quand linux, quelque soit la distribution, est préinstallée).
              • [^] # Re: Solaris sous GPL

                Posté par . Évalué à 4.

                Nyco, je pense sincerement que tu est d'une mauvaise foi puante. Je n'ai aucun parti pris dans la guerre Micro$oft (hou les vilains) contre Gnu/Linux (les gentils) mais je trouve ton argumentation complètement nulle.
                Le fait de dire par exemple que dans le libre les bugfixes sont super rapides, c'est peut etre vrai mais ca veut pas dire forcement qu'ils sont mieux ou moins bien testé que dans le monde proprietaire et sur ce coup la je trouve que Microsoft a réagi plutot rapidement.
                Quand tu parles de cobaye c'est marrant mais c'est carrement sous linux que je me sens un cobaye, désolé mais mis à part quelques exceptionsil y a peu d'applications complexes que je trouve vraiment stable sous Nux (Je parle pas d'emacs, ou de vim ou je ne sais qelle appli qui existe depuis des lustres).
                Et puis Windows c'est tellement l'enfer, les applis sont tellement nulles et instable que je ne sais pas comment fait 75% de la planète, franchement ils sont cons les gens.
                C'est tellement plus drole de recompliler son noyau pour faire marcher son modem USB...
                Je me suis fait l'avocat du diable pour un moment car je n'aime pas ton parti pris.
                • [^] # Re: Solaris sous GPL

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Les bugs et instabilités font partie du quotidien de l'info, on l'a dit dans l'arbre (fil) de discussion ci-dessus.

                  Je rencontre des difficultés pour communiquer des bugs et avoir des infos sur les corrections chez quasiment tous les éditeurs proprio avec qui j'ai eu à traiter lors d'installs, intégrations, déploiements, et admin.

                  Ce genre d'infos est en libre service dans quasiment tous les logiciels libres que j'ai eu à installer, intégrern déployer et administrer.

                  Comment peux-tu estimer une quelconque mauvaise foi ?
                  • [^] # Re: Solaris sous GPL

                    Posté par . Évalué à 1.

                    La mauvaise foi vient du fait que quand on lit tes propos on a l'impression que seul le libre sait faire des logiciels qui fonctionnent, des patchs et que chez Microsoft ce sont vraiment des abrutis qui ne savent rien faire. (Désolé si c'est ce je ressens en te lisant, bien sur tu n'as jamais employé ces mots mais l'idée est la).
                    En meme temps vu la difference de vision entre pBpG et toi c'est normal que tu argumentes de manière a casser ses propos.
                    • [^] # Re: Solaris sous GPL

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Oui, bon : tu as bien saisi l'opposition entre les deux protagonistes du dialogue, les deux se retranchant sans doute exagérément dans leur camp, je pense que nous l'avouons tous les deux.

                      MAIS : si tu juges que l'un est de mauvaise foi (ce que je renie) alors tu dois également juger l'autre d'au moins la même dose de mauvaise foi... non ?
        • [^] # Re: Solaris sous GPL

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          T'as passe quoi comme tests pour etre a peu pres sur que ta modification n'allait pas faire subitement planter les softs utilisant RPC ?

          Bah ce qu'on sait c'est que sa modification marche sur sa configuration. Après ce n'est pas lui qui va modifier le soft dans la branche officielle mais les développeurs seront contents d'apprendre que 1. il y avait un bug 2. qu'un patch correctif existe.
          Bien sûr, ça n'empêche pas de vérifier ce patch ni de le tester, mais c'est toujours ça de gagné.


          Parce qu'en une heure, je doutes que t'aies aborde ne serait ce qu'un pour mille des milliers de softs qui utilisent les RPC.

          Houla, mais tout le monde ne construit pas un OS entier sur les services RPC et dont le plantage du portmapper rend inutilisable ledit OS ;)

          Pensez à l'environnement avant d'imprimer ce commentaire - Please consider the environment before printing this comment

  • # Solaris viellit - java tout jeune = fric

    Posté par . Évalué à 1.

    Selon mois, Sun espere seulement faire un max de fric...

    Solaris est difficil à maintenir et à faire evoluer: la communauté peu aider.

    En gardant java clot, Sun maintient une certainne avance sur les fork eventuel; puisque java tend à prendre encore plus d'importance, sun espere sans doute garder ses client captifs, ce qu'il ne peut plus faire avec solaris.

    En effet, solaris vieillit et la seule chose que Sun peu esperer, c'est que ses client reste plutot que migrer vers linux qui prend de l'importance.

    En faisant appel à la communauté, sun espere maintenir Solaris dans un etat acceptable, pour un coup reduit.

    On n'investit pas de l'argent dans un produit en fin de vie ... si je puis me permetre .

    Car mis à part quelques cas particuliers, GNU/Linux est certainement plus interressant notament par l'offre logiciel .
    • [^] # Re: Solaris viellit - java tout jeune = fric

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En gardant java clot, Sun maintient une certainne avance sur les fork eventuel; puisque java tend à prendre encore plus d'importance, sun espere sans doute garder ses client captifs, ce qu'il ne peut plus faire avec solaris.
      Mouais, Sun ne gagne pas d'argent avec Java. En tous cas pas avec le J2SE, et il en gagne (un peu ?) avec son serveur J2EE, alors qu'il en existe plusieurs libres.

      On n'investit pas de l'argent dans un produit en fin de vie ... si je puis me permetre .
      Tu vas quand même un peu vite en besogne : Sun investit beaucoup pour ses prochains processeurs Sparc multicore (Niagara et Rock), ce qui implique d'importants investissement également dans Solaris. Je pense que l'effort d'ouverture que leurs client doivent réclamer et la considération de Solaris comme un poste de développement (pour vendre du service et bâtir des solutions plus rentables dessus) plus que comme un poste un poste de revenus constituent des hypothèses plus crédibles.
      Après, bien sûr, ça leur permettrait aussi de repiquer du code à droite à gauche pour des portions de l'OS qu'ils ne jugeraient pas stratégiques.
  • # Girouette by sun

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est sur que perso je me met a la place de leurs clients qui veulent absolument des solutions libre c une sorte de girouette "Sun".
    Mais bon esperons qu'ils continuront dans cette optique et pas revenir une nouvelle fois en arriere !!
  • # Merci pour la dépêche

    Posté par . Évalué à 9.

    Je suis content qu'on puisse enfin discuter du cas Java dans LinuxFr.
    Je crois vraiment que Java est en train de vivre un moment historique de son histoire. Jusqu'à présent, il était très difficile de débattre du sujet ici parce que le mot Java coincidait systématiquement avec troll. J'espère seulement que ce message ne sera pas mal compris !

    Personnellement, je crois que l'attitude de Sun est proprement méprisante envers sa communauté de développeurs.
    J'estime (mais je peux me tromper ) qu'il existe à ce jour 3 grandes communautés de développeurs : La communauté GNU/linux, la communauté Windows et la communauté JAVA.
    Je me limiterai à décrire les avantages et inconvénients de la communauté Java (celle que je connais le mieux).
    Quand on choisissai d'écrire en Java, on faisait déjà une croix sur :
    - le développement système (impossible de coder un codec vidéo ou un driver imprimante) car trop proche de l'OS. Et malheureusement, le Java OS n'a jamais dépassé l'étape du proof-of-concept
    - faire des jeux sous Windows ou bidouiller sous Windows car Java ca se veut portable partout donc pas de trucs spécifiques
    - faire de l'interface graphique : même si Swing d'un point de vue théorique était un régal à coder. La comparaison avec les interfaces graphiques comme KDE, Windows, Mac du point vue harmonie du bureau et d'un point de vue perf. a toujours été fatale à Swing.

    Qu'est ce qui reste à Java ?
    - la beauté du code, les vraies avancées en terme de Génie Logiciel, le refactoring. Coder en Java avec Eclipse, quel bonheur !
    - des API vastes et de très hautes qualités.
    - une reconnaissance du langage par tous aussi bien du point de vue professionnel que des institutions comme le W3C : merci à FOP, BATIK et autres API propriétaires ou libres implémentée par défaut en Java.

    Bref, la communauté JAVA s'est surout orientée dans le codage de programmes à très hautes valeurs ajoutées, voire jusqu'à en définir des notions de serveur d'application (J2EE) même si tout n'est pas parfait à l'heure actuelle. Enfin surtout cette communauté était garante d'une alternative concrète en terme de développement professionnel à la machine commerciale déferlante dénommée .NET

    Voila, moi je crois que d'avoir défendu pendant des années la portabilité du code Java en dépit de pouvoir maitriser sur le bout des doigts mon système GNU/Linux (ou Windows anciennement), je me sens trahi par des convictions qui en dépit d'être louables ont surtout été vendues à l'ennemi de la première heure.

    [Java, le langage qui valait 2 milliards de $]
    • [^] # Re: Merci pour la dépêche

      Posté par . Évalué à -7.

      trop gros passera pas !
    • [^] # Re: Merci pour la dépêche

      Posté par . Évalué à 2.

      > tres haute valeur ajoutées

      du calme du calme ...

      > Je me sens trahi

      c'etait previsible

      Sun ne se demande pas : "est ce que c'est bien (au sens large) de mettre Java en GPL ou non ?"
      Ils se demandent : "Mettre Java en GPL, est ce que cela va nous rapporter plus d'argent que de le garder proprietaire ?"
      Et la reponse est non. Donc ca ne change pas.
      S'ils pouvaient bloquer voir detruire linux, ils le feraient sans hesiter... Ce serait un nouvel age d'or pour solaris !
      • [^] # Re: Merci pour la dépêche

        Posté par . Évalué à 1.

        Si sun pensait comme ça... J2EE ne serait pas un processus ouvert avec le JCP.

        On peut aussi noter que mr Marc FLEURY s'est prononcé contre l'ouverture de Java...
        Raison invoquée (en gros) : On risquerait de voir la plateforme se disperser alors que la machine virtuelle se doit d'etre quelque chose sur lequel on ne pose pas de question... nottament sur la portabilité !

        http://about.me/straumat

        • [^] # Re: Merci pour la dépêche

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est vrai, j'ai lu également le commentaire de Marc Fleury (architecte du projet JBoss). D'un point de vue extérieur, je crois qu'il a pas mal galéré pour se faire accepter en tant que J2EE Open Source. J2EE au début fallait absolument passer par les tests de conformité J2EE payant, ceux dont Marc Fleury demandait à juste qu'ils leur soient octroyés à titre gracieux. Maintenant, il doit avoir ses raisons pour valider le modèle non Open-Source de la plateforme Java.

          Sinon, concernant l'argument #1 de Sun qui consiste à dire que de ne pas libérer la JVM c'est surtout pour garantir la portabilité, personnellement je trouve que ca sonne faux. Ce type d'argument est simpliste : c'est surtout pour se cacher de dire que le modèle propriétaire est meilleur. A l'opposé, les modèles de JAKARTA et OTI, voire JBOSS restent eux sur une position vraiment libre.

          Quant à la JVM, elle-même, qu'est ce qui nous garantit de sa sécurité, de sa fiabilité ? Faisons confiance à Sun Microsystems. Il y a pas de virus sur Java c'est garanti par la Sand-Box ?
          Moi, je crois à juste titre, que la sécurité elle se concoit mieux sur une solution transparente ou à loisir on peut corriger les failles de sécurité.
          Au niveau de la sécurité, GNU/Linux nous a déjà prouvé ses qualités.
          • [^] # Re: Merci pour la dépêche

            Posté par . Évalué à 7.

            ne pas libérer la JVM c'est surtout pour garantir la portabilité,

            3 mots : Perl, Python, Ruby
            • [^] # Re: Merci pour la dépêche

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce que tu dis est intéressant bien qu'un peu trop affirmatif.
              N'aurais tu pas quelques liens permettant de mieux apprécier ce trio?
            • [^] # Re: Merci pour la dépêche

              Posté par . Évalué à 1.

              encore du troll

              Perl et Ruby sont sans aucune comparaison avec java

              reste python dans les 3
              • [^] # Re: Merci pour la dépêche

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Pourquoi ? Parce qu'on ne peut pas faire de zoli bytecode avec perl et python ? C'est prévu dans la version 2.0 de Ruby et sans doute avec la v6 de perl (parrot).
                De toute manière on parle de vm ici et les 3 sont bien concernés.... As tu vu 50 versions différentes de ces vm ? non, c'est libre très portable et il n'y a qu'une vm.
                Bref tu n'a rien compris.
                • [^] # Re: Merci pour la dépêche

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Oui je n'ai rien compris, ni le vide intersidéral des apis
                  ruby, ni le fait que perl est un langage de script, ni par
                  là meme que leur comparaison avec java est sans objet.
                  Reste donc python comme langage moderne, relativement
                  propre, avec une api fournie et permettant de construire
                  des softs dépassant le millier de ligne.

                  Mais je n'ai rien compris évidemment.
                  • [^] # Re: Merci pour la dépêche

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Oui tu ne comprends rien et tu es hors sujet. Le poste auquel tu répondais était :
                    >>ne pas libérer la JVM c'est surtout pour garantir la portabilité,

                    >3 mots : Perl, Python, Ruby


                    On parle de portabilité ici ! Perl, Python et Ruby répondent à ce critère. Donc l'argument que Java doit rester propriétaire pour être portable est complètement FAUX.

                    Pas la peine de lancer un troll minable sur le comparaison des API qui n'est pas du tout le sujet.
                  • [^] # Re: Merci pour la dépêche

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Perl est un langage de script, tout comme python et ruby.

                    Ceci dit, perl, tout comme ruby, permettent d'écrire des programmes de plus d'un millier de ligne de code, l'API de perl n'a absolument rien à envier à l'API de python, et ruby est a priori, je suis pas assez bon développeur pour donner autre chose que des avis donnés sur le net, ruby est donc a priori plus propre au niveau langage que python et perl.

                    Penser que le langage parfait existe est à mon avis un non sens, chacun retrouvera son compte dans un de ces langages.

                    La plateforme Java est intéressante car elle apporte ce que les autres n'apportent pas, à savoir des normes comme J2EE et un ensemble de produits issus de cette normes (Weblogic, Websphere, Jonas, Tomcat, etc.) qui ont des performances (fonctionnelles & en tenue en charge) que les 3 autres langages cités ci-dessus ne peuvent (pour l'instant, en tout cas, ne présageons pas de l'avenir) pas apporter.

                    Personnellement, j'aime bien ruby. C'est du script, c'est simple a comprendre, facile a lire. Mon avis à moi que j'ai.
                    • [^] # Re: Merci pour la dépêche

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      l'API de perl n'a absolument rien à envier à l'API de python, et ruby est a priori, je suis pas assez bon développeur pour donner autre chose que des avis donnés sur le net, ruby est donc a priori plus propre au niveau langage que python et perl.

                      Je débute en Ruby, mais je trouve que la bibliothèque standard de Ruby extrèmenent complète et puissante : http://www.ruby-doc.org/stdlib/(...)

                      La plateforme Java est intéressante car elle apporte ce que les autres n'apportent pas, à savoir des normes comme J2EE et un ensemble de produits issus de cette normes (Weblogic, Websphere, Jonas, Tomcat, etc.) qui ont des performances (fonctionnelles & en tenue en charge) que les 3 autres langages cités ci-dessus ne peuvent (pour l'instant, en tout cas, ne présageons pas de l'avenir) pas apporter.

                      Il existe quand même la plateforme Zope développée en Python.

                      Personnellement, j'aime bien ruby. C'est du script, c'est simple a comprendre, facile a lire. Mon avis à moi que j'ai.

                      Ruby est encore jeune mais sa syntaxe plus clair et 100% objet en fait le chanlenger incontestable des langages scripts. De plus la version 2.0 proposera une compilation en bytecode.
                      A moins que Parrot mette tout le monde d'accord, voire que tous les langages scripts finissent par utiliser Parrot.
                      • [^] # Re: Merci pour la dépêche

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Il existe quand même la plateforme Zope développée en Python.

                        Certes. Mais en terme de performance, comme à mon avis en terme de fonctionnalité, c'est complètement enfoncé, piétiné, ridiculisé, même, par des solutions comme Jonas ou Jboss, voire par Tomcat.
                        • [^] # Re: Merci pour la dépêche

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          piétiné sur des serveurs équivalents ? Parce que les solutions Java c'est réputé imposer de grosses ressources matériels.
                          Enfin perso côté server Erlang rulez :D
                          • [^] # Re: Merci pour la dépêche

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Sur des serveurs équivalent, certainement. Un serveur J2EE, c'est peut-être long au démarrage, mais c'est très rapide une fois démarré. En tout cas, le peu de fois où j'ai testé Zope, même sur de grosses machines, j'ai vraiment trouvé que ça ramait par rapport à nos serveurs J2EE pour à peu près les même choses (un portail avec Plone et l'autre avec un produit propriétaire (J2EE) dont je tairais le nom)
          • [^] # C'est portable Java ?

            Posté par . Évalué à -1.

            C'est portable Java ?
            Quelqun a une liste des VM dispo que je rigole un peu ?

            Pis une compatibilite binaire (bytecode, ce que vous voulez), au prix des ralentissement et de la consommation memoire que je constates dès que je lance le moindre hello world, ca fait heureusement bien longtemps que ca ne me fait plus rever.
            • [^] # Re: C'est portable Java ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Le bytecode n'a aucun rapport avec le ralentissement et la consommation mémoire. Le premier vient essentiellement de la seconde qui est une conséquence du modèle objet de Java, pas du passage par un bytecode. Mais bon, comme de nombreuses personnes ici, tu écris sans savoir.
              • [^] # Re: C'est portable Java ?

                Posté par . Évalué à 0.

                Et le fait de devoir charger la machine virtuelle en mémoire, ça ne provoque pas du tout de consommation supplémentaire de RAM, non non. Et le fait de devoir interpréter au lieu d'exécuter directement les instructions, ça ne provoque pas du tout de ralentissement (si on reste en bytecode et qu'on ne compile pas, j'veux dire).

                Ce n'est pas la seule raison, mais de là à dire que ça n'en est pas une...
                • [^] # Re: C'est portable Java ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Bof. C'est incroyable ce que les gens restent collés versions antédiluviennes de Java alors que ça fait des années que le bytecode est compilé au vol. Les techniques mise en oeuvre dans les JVM modernes permettent des optimisations qui sont impossibles à réaliser avec une compilation statique, par exemple des suppressions de range checking, un inlining basé sur l'utilisation réelle des méthodes, etc. Le GC permet aussi des choses assez incroyables en terme d'efficacité de l'allocation et de la désallocation. Cela signifie que le passage par le bytecode et la compilation au vol permet d'avoir de meilleures performances qu'en C dans certaines applications qui tournent longtemps (du genre serveur). De plus, le volume de la JVM est très faible, contrairement à un code objet et son chargement est très souvent beaucoup plus rapide que celui du code objet correspondant. Moralité, oui, si tu lances un hello world, Java rame monstrueusement pour les raisons que tu évoques, mais on s'en fout, c'est un détail. Ce qui est important pour l'utilisation actuelle de Java (le serveur), c'est les performances sur une appli qui tourne longtemps. Et là, le
                  vrai problème, c'est la consommation mémoire délirante qui est du au fait qu'en Java il n'existe pas d'objets légers.
                  • [^] # Re: C'est portable Java ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Et là, le
                    vrai problème, c'est la consommation mémoire délirante qui est du au fait qu'en Java il n'existe pas d'objets légers.


                    Sur ce sujet, j'aimerais bien avoir des benchs pour savoir ce que l'utilisation d'objets légers pourraient réellment apporter dans une grosse appli.
        • [^] # Re: Merci pour la dépêche

          Posté par . Évalué à 3.

          > nottament sur la portabilité !

          Portable comme le java 1.4 sur linux ppc ? Ou comme la rapidité d'execution selon les systèmes ?

          Pour moi java est tout sauf portable mais chacun sa définition. Chez SUN apparement ca signifie faire un truc a peu près bien la ou il y a beaucoup beaucoup de brouzouf a faire, faire un truc qui fonctionne la ou il y a du brouzouf a faire et faire rien, ailleur...
          • [^] # Re: Merci pour la dépêche

            Posté par . Évalué à 2.

            Il n'y a qu'a regarder pour la version 1.4.2...

            Windows Platform
            Linux Platform
            Solaris SPARC Platform
            Solaris x86 Platform
            Windows IA64 Platform
            Linux IA64 Platform

            Et les autres ?
      • [^] # Re: Merci pour la dépêche

        Posté par . Évalué à 3.

        Sun ne se demande pas : "est ce que c'est bien (au sens large) de mettre Java en GPL ou non ?"
        Ils se demandent : "Mettre Java en GPL, est ce que cela va nous rapporter plus d'argent que de le garder proprietaire ?"
        Et la reponse est non. Donc ca ne change pas.


        Pas sur que la réponse soit non. Pourquoi gagneraient ils plus d'argent avec une jvm non open source, puisque de toute facon ils la donnent gratuitement ?
    • [^] # Re: Merci pour la dépêche

      Posté par . Évalué à 1.

      «- faire de l'interface graphique»

      Au contraire moi c'est la seule raison qui m'a poussé à faire du Java pour mes projets perso à une époque, c'était le moyen le plus simple de faire une GUI qui fonctionne à peu près partout. Même si Swing au point de vue performances est une horreur, c'était toujours plus raisonnable que demander à mes utilisateurs d'installer GTK pour Windows et de compter sur la portabilité de mon code non testé sous Win.

      «Qu'est ce qui reste à Java ?
      - la beauté du code
      »

      Sans vouloir troller, c'est assez discutable. Du code Java, c'est quand même très verbeux et bourré de nomsDeVariablesPasTresLisibles.

      Certains disent que Java a réussi l'exploit de rendre difficile des choses simples, et ce n'est qu'à moitié de la provoquation. Il suffit de comparer le nombre de lignes à écrire pour lire un fichier, ou lire l'entrée standard, en Java et dans un autre langage un peu évolué. Du point de vue théorique c'est sympa leur système de "tubes", ça permet de faire élégament un paquet de choses compliquées, mais ils devraient prévoir des moyens simples de faire les choses simples.

      Quoi qu'il en soit, même si je n'aime pas (plus) Java depuis que j'ai découvert des langages qui me conviennent mieux, je serais quand même ravi qu'il soit libéré.
  • # OpenSource/Logiciel Libre ????

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    (il parle d'open-source et pas de Logiciel Libre)
    Ah,parce qu'il y'a une différence ? (à part les personnes FSF/OSI)
    • [^] # Re: OpenSource/Logiciel Libre ????

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      open-source (sans majuscules) est un terme utilisé depuis bien avant la création de l'OSI, et désigne tout logiciel livré avec ses sources, mais si on n'a le droit de rien faire avec ces sources.
      • [^] # Re: OpenSource/Logiciel Libre ????

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        les sources sont déjà disponibles
        Donc ici, Open-Source s'entend au sens de l'OSI.
        Donc, la note (il parle d'open-source et pas de Logiciel Libre)
        n'a pas lieu d'etre et prete a confusion.
        Tu peux d'ailleur aller verifier sur le site de James Gosling:
        http://today.java.net/jag/page7.html#62(...)
        Je trouve ca important.

        D'ailleur, OlivierL, je ne vois pas pourquoi me moinsser si ce n'est le fait
        que tu n'es pas d'accord avec moi.
        • [^] # Re: OpenSource/Logiciel Libre ????

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          D'ailleur, OlivierL, je ne vois pas pourquoi me moinsser si ce n'est le fait
          que tu n'es pas d'accord avec moi.

          Tu as des preuves de ce que tu avances ? Il se trouve que j'ai posté pas mal de commentaires qui ont obtenu des scores négatifs (voire même abbyssaux), et que je viens tout juste de retrouver mon droit de vote. Je ne vois pas trop comment j'aurais pu te moinsser dans ces conditions... Et quand bien même, je m'abstiens par principe de noter les commentaires auxquels je réponds ou qui me répondent (sauf cas de force majeur :o ). Alors tu es gentil mais je te prierais d'éviter ces accusations gratuites.
          Les Pierre Tramo sont vraiment des cibles faciles, ces temps ci...
          \_o<
    • [^] # Re: OpenSource/Logiciel Libre ????

      Posté par . Évalué à 2.

      Comme ils disent en linuxfrenchpage, trop gros, passera pas ;-)
      La notion de logiciel libre est tout de même plus "progressive" qu'uniquement l'open-source.
    • [^] # Re: OpenSource/Logiciel Libre ????

      Posté par . Évalué à 4.

      En general quand on parle d'open source on parle de l'Open Source qui est définit par l'OSI sur http://opensource.org(...) donc oui, c'est à peu près la même chose que logiciel libre.
      Par contre RMS ca lui plait pas trop, alors il incite plutôt les gens à parler de logiciel libre par ce que selon lui,Open Source donne l'impression que les sources sont disponibles, mais que l'on à aucun droit dessus.
      http://www.gnu.org/philosophy/free-software-for-freedom.html(...)

      The official definition of ``open source software,'' as published by the Open Source Initiative, is very close to our definition of free software; however, it is a little looser in some respects, and they have accepted a few licenses that we consider unacceptably restrictive of the users. However, the obvious meaning for the expression ``open source software'' is ``You can look at the source code.'' This is a much weaker criterion than free software;
      [...]
      That obvious meaning for ``open source'' is not the meaning that its advocates intend. The result is that most people misunderstand what those advocates are advocating.


      Enfin moi je voit pas trop le "obvious meaning" dont il parle, et je trouve que Open Source en anglais ca reste quand même beaucoup plus clair que Free Software qu'on confond très facilement avec gratuit :)
  • # Gartner, gartner, ca me dit quelque chose...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Selon un analyste chez Gartner
    Je me demande sur quel site j'avais lu que Gartner c'etait n'importe quoi, qu'il fallait pas les ecouter, que c'était pas bien .... :)
    • [^] # Re: Gartner, gartner, ca me dit quelque chose...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui, il faut prendre les analyses de ces cabinets avec beaucoup de pincettes. Celà dit, leurs analyses, reprises par les Grands Reporters de 01 et leurs équivalents dans le monde, ont une audience assez large chez les décideurs pressés et peuvent ainsi impacter la stratégie de Sun. C'est pourquoi je trouve que cette citation (somme toute assez évidente) n'est pas si anodine que ça.
  • # Des liens

    Posté par . Évalué à 7.

    Une opinion parmi d'autre sur la libération de java :
    http://weblogs.java.net/pub/wlg/1254(...)

    Comment liberer java :
    http://jroller.com/page/murphee/20040225(...)

    Encore des idées :
    http://jroller.com/page/murphee/20040305(...)

    Liste d'arguments contre :
    http://jroller.com/page/murphee/20040426(...)
    • [^] # Re: Des liens

      Posté par . Évalué à 1.

      Pas mal comme liens !
      Pour l'instant, je n'ai lu que le premier :
      "An Analysis of Open Sourcing Java"

      J'ai trouvé quand même un petit hic dans le raisonnement de l'auteur :
      D'une part, le fait de libérer la JVM ca produirait à priori forcemment des forks qui n'arriveront pas à se mettre d'accord.
      D'autre part, une vision mono-culture de la JVM est à bannir car si des problèmes surviennent par exemple dans la JVM de Mac/OS, cela n'aura pas d'impacts sur les autres JVMs.

      Ce que je comprends c'est que il faut une JVM par OS issu d'un code source différent spécifique à l'OS. Et ça, ça a pour avantage de simplifier la portabilité et d'améliorer la sécurité.
      Moi, j'imaginais le contraire... un code source unique Open-Source compilable sur tous les OS.
      En général plus c'est simple, mieux c'est, non ?

      En tous cas, je vous conseille la lecture de cet article, relativement neutre.
      Surtout quand le sujet est brulant...
      • [^] # Re: Des liens

        Posté par . Évalué à 2.

        L'histoire des forks, c'est un peu n'importe quoi en fait. On entend ça très souvent au sujet du logiciel libre, à tort et à travers.

        Combien a-t-on de compilateurs C différents et incompatibles ? Est-ce que GCC a provoqué des dizaines de forks ? Pourtant il n'a pas toujours bonne réputation, à la fois au niveau du logiciel que de l'équipe de développeurs.

        Combien a-t-on de JVM libres qui s'éloignent de la norme publiée pour ajouter leurs extensions ? Pour l'instant le seul "Java" déviant que je connaisse, c'est celui de Microsoft.

        Dans l'ensemble, les développeurs de LL sont quand même sacrément respectueux des normes publiées, et le nombre de forks de gros projets est plutôt réduit. Même en cas de forks, je doute fortement qu'on voit des versions incompatibles émerger et avoir un public.
        • [^] # forks

          Posté par . Évalué à -1.

          emacs - XEmacs

          gcc - eggs

          sodipodi - inkscape

          XWindows - XFree

          netbsd- freebsd- openbsd
          • [^] # Re: forks

            Posté par . Évalué à 2.

            egcs a été hyper profitable a gcc, mais bon
            En plus je ne vois pas en quoi ils sont incompatibles.
            De plus on peut donner tout autant d'exemple de projet libre enormes et tres connus, mais non forkés.
  • # Bof

    Posté par . Évalué à 3.

    On a vraiment l'impression que les analystes n'ont pas pu trouvé de place comme pianiste dans un bordel.

    Gartner and co,o n fait appel à eux pour valider une solution auprès d'une direction qui ne veut pas comprendre ce qui se passe mais qui veut le tampon d'un nom dont elle a entendue parler dans les journaux financiers.

    Ces gens là sont des conservateurs qui chassent en bande : ils tombent à bras raccourcis sur Sun parce que en ce moment c'est l'animal malade du troupeau informatique parce qu'ils ont raté le train Linux. Linux n'est pas devenu une solutions fiable à leurs yeux parce que cette solution l'était mais uniquement parce qu'ils avaient décrété que c'était fiable.

    Moi j'attend de voir notes de chez IBM en GPL.... c'est marrant ils en parlent jamais ...
    • [^] # Re: Bof

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      > Moi j'attend de voir notes de chez IBM en GPL.... c'est marrant ils en parlent jamais ...

      Argh !... Même libre, je voudrais pas y toucher... on n'est pas une poubelle quand même !...

      Sans doute un des "gros logiciels largement déployés" les pires de la planète...
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 3.

        D'un autre côté, Netscape 4 ou StarOffice c'était vraiment pas terrible, et ça a donné des résultats plutôt encourageants non ? :-)

        (Bon OK, il ne reste pas beaucoup de Netscape dans Mozilla)
  • # Rappel sur Java !

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour éviter les trolls et les incohérence de certains post voici un petit rappel nécessaire pour tous.

    Java englobe deux choses : une plateforme (VM et livrairie) et un language. Parler uniquement du "langage Java" est aussi réducteur que de parle de Linux et oublier GNU !

    Ensuite, il faut savoir que l'ensemble des spécifications de Java (plateforme & langage) est librement acessible et disponible, voir http://www.jcp.org.(...)

    De plus comme décrit dans les derniers licenses qui englobe le processus de specification de Java (JSPA) et grâce au travail de l'Apache Group. Une implementation opensource complète et intégrale de la spec est possible.

    Chaque Spec Java comporte une fois crée deux principaux éléments, l'implementation de référence (aide à implementer d'autre versions): le RI, et le kit de test de compatibilité (aide à certifier l'implementation comme compatible) : le TCK !

    Si l'on prend par exemple la spec de la toute dernière vesion de la plateforme de base (J2SE 1.5), est définie en tant que JSR176 et comporte par exemple un point trés important de précision :


    Section 4: Additional Information (Optional)

    4.1 This section contains any additional information that the submitting Member wishes to include in the JSR.

    Sun plans to adhere to the proposed new JSPA licensing model for this JSR, including allowing independent implementations, licensing the TCK separately from the RI, minimizing shared code, and licensing any remaining shared code (such as the verifier) on simple non-restrictive licensing terms. In addition Sun plans to make it easier for academic and non-profit groups to obtain access to the RI and TCKs.


    En clair, toute implementation par un tier est possible sans préjuger du type de license à appliquer !!! De plus, les TCK et RI peuvent êtr obtenus sans rétribution (la JSPA est plus précise sur ce point !) et de façon indépendante. En clair, si la FSF désire avoir uniquement la spec et le TCK et ne pas avoir le RI, pour sortir une version GPL de la Java, alors il n'y a aucun problème légal ou restriction possible par Sun, IBM, ou tout autre membre de la JSR.

    Ainsi par exemple, demain, la FSF pourrait bien décider de faire passer au projet GNU Classpath ce test. S'il réussissent, alors ce sera la premère VM compatible et GPL :)

    Concernant le débat IBM / Sun, il faut savoir qu'il porte au départ sur le fait qu'IBM voulait que le RI soit aussi opensource par défaut. Ce point pose pas mal de difficulté. Car mettre la "référence" en opensource, c'est augmenter fortement le risque de voir les différentes implémentation divergés. Et sur ce point aucune licenses accepté comme open source, ne permet de résoudre le problème :(

    En résumé à ce jour, l'implementation de référence de Java n'est pas opensource (mais les source sont disponible), mais disponible publiquement. Oui, on peut faire une implementation opensource de Java et s'assurer de sa compatibilité sans aucune limitation sur le mode de license à appliquer.

    Si MS n'existait pas je pense que 100% de la communauté Java serait pour mettre le RI en opensource, mais étant donné le comportement de passéde MS envers Java, le risque d'éclatement de la plateforme est réel. C'est un point à mettre en balance ... et cela complique les dicussion.
    • [^] # Re: Rappel sur Java !

      Posté par . Évalué à 3.

      Est-ce que je me trompe en disant que si on distribue une version GPL d'une JVM qui a passé les tests, la moindre modification oblige soit à repasser les tests (payants ?) soit à laisser tomber l'appellation Java ?
      • [^] # En fait ...

        Posté par . Évalué à 6.

        pour passer les test il sufit d'obtenir le TCK et de le lancer sur l'implémentation à tester. Ainsi si tu as obtenu le TCK (un programme), tu peux lancer autant de fois que tu veux tes tests de compatibilité ;-)

        Pour ce qui est une version GPL, si elle est poussée par une organisation à but non lucratif conformement au dernier accords JSPA (merci à Apache Group pour avoir fait évoluer ce point), cette association peut bénéficier du TCK sans débourser un seul centime, par exemple la FSF.

        Pour l'appelation Java, en prenant le cas du J2SE (Java2 Standard Edition, la plateforme de base pour un PC), demain si tu passes le TCK du JSR176 (qui devrait être dispo avant cet été logiquement) alors tu peut mettre "compatible Java" et préciser même "compatible J2SE 1.5".

        Si les modifs que tu as apporté passent toujours dans le TCK, alors tu peux toujours fierement arborer ta compatibilité. Si le TCK dit que celà romp la compatibilité, alors il te faudra laisser tomber ta modif ou abandonner l'appelation "Java" ... Seul le TCK est juge au final ! C'est d'ailleur pour ça que le TCK n'est pas et ne sera pas en opensource (meme si les sources sont dispo), car c'est lui qui assure la compatibilité totale entre les specs définies et les diverses implémentations venant de tous les horizons.

        Voilou ...
        • [^] # Re: En fait ...

          Posté par . Évalué à 1.

          "C'est d'ailleur pour ça que le TCK n'est pas et ne sera pas en opensource (meme si les sources sont dispo), car c'est lui qui assure la compatibilité totale entre les specs définies et les diverses implémentations venant de tous les horizons."

          C'est quoi le rapport entre opensource et anarchie totale dans laquelle les gens pourraient faire des modif n'importe ou n'importe quand et ou les logo pourraient etre délivrés par n'importe quel soft patché a l'arrache ou réécrit par des psychopathes ?
          Il suffirait que la dénomination java soit attribuable sous reserve d'un passage de test officiel, apres que ca soit libre ou pas je ne vois pas en quoi ca dérange ? A moins que quelqu'un ait mis une nouvelle regle dans la definition de libre stipulant qu'un editeur et totalement obligé d'accepter tous les patchs qui lui parvienne pour inclusion dans un logiciel libre, et qu'on ne m'ait pas prevenu sur cette regle :p
    • [^] # Re: Rappel sur Java !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Car mettre la "référence" en opensource, c'est augmenter fortement le risque de voir les différentes implémentation divergés. Et sur ce point aucune licenses accepté comme open source, ne permet de résoudre le problème :(

      C'est du FUD de base, auquel SUN ne croit même pas puisqu'ils ont promu Tomcat au rang d'implémentation de référence pour les servlets et les JSP. SUN est propriétaire de la marque Java et peut donc empêcher son utilisation sans aucun problème. Il suffit donc de dire que seule la JVM distribuée par SUN sous licence open source s'appelle Java pour qu'on supprime toute confusion et risque d'éclatement. Comme l'indique très bien quelqu'un au dessus, de très nombreux langages open source existent et n'ont pas subi de fork (Perl, Ruby et Python, par exemple).
      • [^] # Ce n'est pas du FUD...

        Posté par . Évalué à 1.

        Tomcat est le RI mais pas le TCK !

        Si tu as lu les éclaircissement de Sun sur la marque, les brevets etc .... tu devrais plutôt être plus que rassuré sur le sujet, non ? Il me semble qu'ils ont été plus que limpide, pour une fois ;-)

        Si le RI du J2SE (la version de Sun) est libre, alors rien n'empeche MS de déclarer que .net est compatible Java dès demain ! C'est un fait et une réalité (98% du travail est déjà fait, voir les différents projet de MS pour assurer un portage des appli Java vers .net). Et compte tenue de leur puissance marketing et financière, je peux te garantir, qu'il ne vont faire qu'une bouchée de la "version d'origine" au niveaux des entreprises en particulier. La situation finale sera de scinder la communauté et d'affaiblir la plateforme. Ce qui est le but de MS, Java étant un concurent trop dangeureux pour la survie de .net à moyen et long terme.

        Enfin sans brutal, car j'apprécie bcp Python en particulier, mais force est de constater que dans le monde de l'entreprise, ils sont négligeables (mise à part les entreprises spécialisées dans le libre bien sur). Ainsi, je ne vois pas l'interret pour MS (ou pour une autre boite puissante) de les "cloner".

        Si Java était uniquement utilisé par le monde OSS, alors bien sur il faudrait rendre libre le RI. Mais l'une de ces force qui a fait son succès dans le monde de l'entreprise est l'assurance de compatibilité. Et cette compatibilité doit être garantie par un moyen ou un autre.
        • [^] # Re: Ce n'est pas du FUD...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Tu t'auto contredis avec une grande maîtrise. Personne ne demande que le TCK devienne open source, mais bien que la RI le soit. Point final, ça empêche effectivement quelque chose qui n'est pas compatible Java de prétendre l'être. Donc, où est le problème ?

          Ton histoire sur .Net est totalement inconsistante. Si la JVM de sun passe en GPL, tu crois que MS va linker .net avec cette JVM et donc passer tout .net en GPL ? Tu as forcé sur les substances illicites ou quoi ? Et MS faisait ça, ça serait la fête ! .net en GPL !

          Sinon, je n'ai jamais dit que Python était mieux ou moins bien que Java, mais simplement que c'était un bon exemple d'un langage open source multiplateforme pour lequel il n'y a pas de fork.
          • [^] # Re: Ce n'est pas du FUD...

            Posté par . Évalué à 3.

            J'ajouterait que de toute facon, MS n'a pas besoin d'un Java Opensource. S'ils veulent le forker, ils peuvent partir de 0, ils en ont largement les moyens (et ils me semble que c'est ce qu'ils font puisque .net peut faire tourner du java aussi).

            Et puis bon, Sun et MS ils sont copains maintenant, donc Sun a plus rien a craindre.
            • [^] # Re: Ce n'est pas du FUD...

              Posté par . Évalué à 2.

              Et puis il faut bien admettre que C# est sûrement plus efficace qu'un fork pas-très-compatible de Java, comme ils avaient tenté. Non seulement ils arriveront à l'imposer, mais en plus ça ne sera pas compatible avec Java du tout ;-)
              • [^] # Qui vivra ...

                Posté par . Évalué à 2.

                Je serais pas si certain que toi de la pérénité de .net et C# sur le long terme. Qui aurait parié que MS aller déchoir VB, il y a 4ans ?

                Seul les impératifs économiques guident MS (comme toute entreprise qui respecte ses actionaires), et si demain .net est vu comme un coût ou un risque pour la marge et la stratégie long terme, il ne benéficiera pas plus d'indulgeance qu'une autre techno maison.

                Au passage certaines mauvaise langue disent (boooh les vilains) que .net et C# sont des forks de Java ;-) Alors que tout le monde sais qu'en .net les noms de méthodes doivent débuter avec une majuscule contrairement à Java qui préconise une minuscule ;-)) Vraiment que des mauvaises langues je vous dis !
                • [^] # Re: Qui vivra ...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je ne parlais pas de .NET et C# sur la durée, mais juste comme tentative d'enterrer Java. Je pense que ça marchera en grande partie, parce que pour beaucoup de monde l'informatique est née avec Microsoft et mourra avec Microsoft, on verra si Java réussit à survivre, voire à garder une place importante.

                  Après, de là à dire que C# est un langage d'avenir...

                  (Je ne comprend pas ta remarque sur VB, il me semble que c'est beaucoup utilisé et pas près de disparaitre... Il n'y a pas un VB.NET ?)
                  • [^] # L'avenir réserve toujours des surprise ...

                    Posté par . Évalué à 3.

                    J'aime bien le "Ça marchera..." ;-) Parce que, même si .net fonctionne le problème est que l'on attend toujours le "boom" annoncé par MS. Dans le monde de la technique on dit que si un projet n'as plus guère "hype" au bout de quatre ans il est mort, car il ne va pas réussir à capitaliser suffisament sur sa base utilisateur. Je trouve perso que Longhorn a clairement du hype de son coté ;-)

                    Si on fait le bilan de .net on remarque que les projet coté client sont quasi innexistant. Et coté serveur ils ne sont pas forcement plus nombreux que l'était les projets ASP mais leur taille est par contre sensiblement plus conséquente.

                    En résumé .net à remplacer les anciennes techno de MS mais n'a pas vraiment fait fondre la part de marché des solutions concurentes. Les raisons son multiples. Mais on peux citer le paradoxe de la visibilité de .net, tout le monde connait le nom, mais peu savent quels en sont les possibilités et les limites.
                    (mise à part à changer à distance la couleur de sa voiture, sur un PDA, bien sur)

                    En ayant tout axé sur le terme .net, Microsoft a oublié l'essensiel, répondre à un besoin précis.

                    Pour ce qui est de VB, il est mort dans sa forme . Tout simplement car le VB.net remplace les concepts habituels de VB par les concepts propre à .net et dont l'orientation est radicalement différente. En gros, il y est presque aussi complexe de passer à VB.net que de passer à C# pour un développeur VB. Bien sur la syntaxe de base est semblable et aide pour débuter, mais l'on est vite confronté à des "marches" conceptuelles : toute les nouvelles API, la structuration objet, les comportements du code sont celles de .net !

                    C'est une des raison qui pousse un nombre non négligeable d'utilisateurs à concerver leur techno MS existantes et ne pas sauter le pas vers .net pour l'instant.
          • [^] # Rien ne sert de lire en travers ...

            Posté par . Évalué à 4.

            En premier je n'ai jamais parlé de GPL, mais d'opensource ! La GPL est un cas bien particulier de l'opensource. Et assimiler l'opensource à la GPL est encore réducteur.

            Or mise à part ce cas bien particulier qui est source de nombre trol ici comme sur /., si le RI était en BSD (par exemple), rien n'empecherait MS de l'integrer dans .net !

            Mettre le RI sous GPL, sur le fond pourquoi pas. Car je suis entierement d'accord que le caractère viral de la GPL est ici un atout décisif pour contrer MS sur les forks éventuels. Mais celà aurait des conséquences économiques sur pas mal de petites boites qui vivent sur l'implementation de spec Java. Par exemple, il existe un nombre non négligeable de boites qui dérivent une VM J2ME à partir de celle de Sun et qui devrait du coup se conformer à la GPL et livrer aussi leur travail sous cette license.

            Ainsi, avant de déclencher une telle chose, il faut bien préparer et procéder progressivement, car sortir ça en GPL du jour au lendemain, c'est changer le modèle économique de pas mal de monde. Car depuis bientôt 10ans que Java existe le tissus industriel à eut le temps de bien se répartir et bcp de monde travaille autour de cette plateforme.

            Concernant Python, je n'ai pas non plus prétendu que tu avais porté un jugement de valeur, j'ai simplement mis en avant le contexte économique différent. Le fork résultant en général d'un contexte bien précis et "tendu". On pourrait par exemple discuter ce point autour des impémentation du protocole X si tu veux ;-)

            Pour ce qui est des drogues illicites, je préfère te laisser seul juge ... :))
    • [^] # Re: Rappel sur Java !

      Posté par . Évalué à 2.

      OK,
      Enfin une bonne nouvelle !
      Le TCK, ça c'est intéressant.

      En fait, je me disais que le modèle J2EE qui ne définit que les specs et dont les impléméntations doivent passer des tests pour jusitifer de leur compatibilité, c'etait déjà une bonne approche. Aussi, si ce modèle (alias le RI et TCK) c'est la même chose appliqué au J2SE, je dis bravo.

      Je m'en vais tout de suite creuser...
      • [^] # Re: Rappel sur Java !

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Reste que les specs de la jvm et des api, ne sont pas totalement libre.
        je m'explique :

        1 - les specs sont bien libre de droit et d'utilisation
        2 - On peut les implementer comme on veut, sous la licence qu'on veux
        3 - On peux leurs faire passer le test du TCK comme on veux (si on peux se le procurer gratuitement et sans conditions ?)
        4 - On peux se targuer alors d'avoir fait un implementation de "Java" (si on doit pas payer le droit de le dire : Java est une marque de Sun ?)

        Mais je me pose plusieurs questions. Qu'en est-il de notre droit d'influencer les termes et les sujets abordés dans les specs ? d'être force de proposition sur une technologie ou une autre. Intégrer la programmation par aspect dans la jvm ou de demander l'évolution d'une api (Date, Calendar, ejb ou jdo ou encore hibernate) par exemple. D'éviter la guerre des specs :swing vs swt ou, service web à la Sun ou à la IBM.

        Bref d'être libre de choisir les spécifications à intégrer dans "Java" à l'aide un réel processus démocratique.

        Est-ce bien le cas aujourd'hui avec le jcp ? qui peux rentrer dedans? quels sont les critères d'admition dans ce cercle fermer ? le mérite ? l'argent ? les parts de marché ?

        Qui peux rentrer à la cour de roi Soleil (Sun) ?

        Est-ce qu'il ne s'agirait pas plutôt d'une monarchie ? peux-t-on faire confiance à un roi tout puissant ? qui servirait son peuble ou sa cour ?

        doit-on est être des cerfs ou des acteurs responsable du monde de l'informatique ? moi avoue que je suis perplexe ... mais j'ai espoir ;-)
      • [^] # Re: Rappel sur Java !

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        j'ai enlevé l'allusion monarchique si c'est çà qui dérange les moinsseurs, mais mon problème avec la définition des specs me turlupine toujours :

        Reste que les specs de la jvm et des api, ne sont pas totalement libre.
        je m'explique :

        1 - les specs sont bien libre de droit et d'utilisation
        2 - On peut les implementer comme on veut, sous la licence qu'on veux
        3 - On peux leurs faire passer le test du TCK comme on veux (si on peux se le procurer gratuitement et sans conditions ?)
        4 - On peux se targuer alors d'avoir fait un implementation de "Java" (si on doit pas payer le droit de le dire : Java est une marque de Sun ?)

        Mais je me pose plusieurs questions. Qu'en est-il de notre droit d'influencer les termes et les sujets abordés dans les specs ? d'être force de proposition sur une technologie ou une autre. Intégrer la programmation par aspect dans la jvm ou de demander l'évolution d'une api (Date, Calendar, ejb ou jdo ou encore hibernate) par exemple. D'éviter la guerre des specs :swing vs swt ou, service web à la Sun ou à la IBM.

        Bref d'être libre de choisir les spécifications à intégrer dans "Java" à l'aide un réel processus démocratique.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.