Journal Le féminisme me gonfle

31
22
jan.
2014

Petite intro

Sous ce titre quelque peu provocateur, j'aimerais revenir sur les récentes (1), ou moins récentes discussions (2) qui ont eu lieu ici même concernant de près ou de loin le féminisme et mon ressenti autour de tout cela (3).

Pour bien situer les choses, petit rappel : je suis un homme, blanc, motard, barbu, tatoué, percé et admin sys. Bref, l'archétype même du macho en puissance.

Cependant, je me considère comme féministe. Ouais, ça vous en bouche un (...)

Vers la fin du Flash ? L'interopérabilité serait-elle vainqueur ?

Posté par (page perso) . Modéré par j. Licence CC by-sa.
23
2
août
2011
Internet

Adobe vient d'annoncer la sortie du logiciel EDGE destiné à produire du HTML5.
Pour mémoire, le HTML5 permet l'inclusion d'animations et de vidéos dans les pages web sans utiliser le Flash. Le nouvel outil d'Adobe utilise HTML5, JavaScript et CSS3. Sa similitude avec l'outil de création de Flash devrait séduire les créateurs de sites.

Un puissant moteur de ce changement est que des plateformes comme iOS d'Apple ne supportent pas le Flash. La multiplicité des navigateurs et des types de machines, du smartphone à l'écran QSXGA (voir Format d'affichage vidéo) sur une station conduit à l'adoption massive des normes du web, gérées par le W3C.

Cette nouvelle va dans le même sens que l'étude (NdM.: il s'agit d'un canular) faite par AptiQuant Psychometric Consulting sur la relation entre le QI (Quotient_intellectuel) des utilisateurs et leur navigateur. Il s'agit d'un cas de sérendipité car ce n'était pas le but de l'étude initiale.
Cette étude révèle que le QI des utilisateurs du navigateur web Internet Explorer est bien plus bas que celui des utilisateurs des autres navigateurs !

On sait que IE6 en particulier a fait l'objet de campagnes d'éradication, mais qu'il a fallu que des sites tels que Youtube et Dailymotion annoncent la fin de sa prise en charge pour en précipiter le déclin.

L'abandon du Flash et le déclin d'IE sont sans doute un tournant important vers l'interopérabilité du web.