Mieux trier à Nantes... et ailleurs (Montpellier...)

Posté par . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
32
24
déc.
2015
Open Data

Logo Mieux trier à Nantes

L'idée est de départ est que tout le monde se pose les mêmes questions sur le tri ("huile de friture…") et que la documentation papier est parfois incomplète, tandis que l'information nationale est trop générale.

Mieux trier à Nantes est un logiciel libre (GPLv3) dont l'objectif est de fournir les consignes de tri locales avec des conseils (par exemple certaines villes récupèrent les pots de yaourt…) de donner les coordonnées précises les lieux de dépôt et des structures de réemploi.
C'est une application Android (et Windows Phone en bêta). Il existe un site mieuxtrieranantes.fr qui a le même contenu que l'application.

Sur Nantes Métropole, l'application (et le site) présente des données Open Data (1500 conteneurs, les déchetteries, les jours de collecte selon l'adresse, les lieux de distribution des sacs bleus et jaunes), les emplacements des composteurs collectifs, les 40 associations qui récupèrent les objets en bon état, les endroits où l'on vend sans emballage.

Journal Linphone Web officiellement disponible

Posté par . Licence CC by-sa
29
9
oct.
2013

Hell(o),

Cela faisait longtemps qu'il y avait pas eu un journal sur l'état de Linphone dans le coin, il fallait y remédier.
Quoi de mieux que la sortie du plugin Web de Linphone pour en profiter.

Petit rappel : Linphone est une application multi-plateformes (mobiles et desktops) de voix et vidéo sur IP et utilisant le protocole SIP tel que défini dans la RFC 3261, le tout open-source (GPLv2) et entièrement Française (COTCOTCOT COCORICO !!!).

Linphone Web

Linphone Web (...)

Windows 8, Windows Server 2012 et Windows Phone 8

53
4
oct.
2012
Microsoft

Il s’est passé quelques évènements ces derniers mois du côté de chez Redmond et curieusement rien n’est apparu à ce propos ici, je me suis donc décidé à mettre la main à la pâte.

NdM : Ce n’est pas une dépêche sur le Libre, certes. Il est cependant toujours intéressant de regarder ce qui se fait à côté. De plus, elle est techniquement intéressante.

Windows 8 et Windows Server 2012

Les derniers nés de la famille Windows ont été finalisés le 1er août 2012, juste à temps pour la fête nationale suisse. Les principaux changements « visibles » dans Windows 8 sont clairement orientés grand public et sont en réponse au succès grandissant du format tablette et des périphériques « touch » (multi‐tactiles). Windows Server 2012, lui, est parti dans les nuages. L’objectif principal étant de permettre aux entreprises de se déployer dans ce que l’on appelle le « cloud ».

Windows Phone 8

Microsoft ayant assez clairement raté un train sur le marché des téléphones « intelligents » (« smartphones »), il a mis les bouchées doubles pour rattraper son retard, voire dépasser la concurrence sur certains côtés. Cela commença avec Windows Phone 7 en étape intermédiaire, et Windows Phone 8 est l’aboutissement de cet effort.

Les détails techniques de WP8 sont encore flous pour beaucoup, mais la principale nouveauté est le fait que WP8 est maintenant basé sur le cœur de Windows 8 (noyau, couche réseau, API de base…), amenant dès lors une unification complète des plates‐formes Microsoft sur un seul système d’exploitation. L’objectif étant évidemment d’optimiser le développement en interne, tirer parti de l’expérience de la division Windows dans le développement de plates‐formes, ainsi que de rendre la plate‐forme plus attrayante pour les développeurs en leur permettant de porter facilement leur travail de Windows à Windows Phone.

Visual Studio 2012

Windows 8 introduit un modèle d’application totalement nouveau, et qui dit nouveau modèle dit nouveaux outils de développement. Visual Studio 2012 amène les outils nécessaires au développement d’applications dans ce nouveau modèle, avec pour but de faciliter au maximum la tâche aux développeurs. Le but étant, évidemment, de rendre la nouvelle plate‐forme attrayante pour les développeurs.

Surface

Ces 30 dernières années, Microsoft a été connu pour son modèle à succès : il s’occupe du logiciel, vend des licences à tout constructeur qui le demande, et ne s’occupe pas du matériel. Tout cela a changé le 18 juin 2012 avec la présentation par Microsoft de Surface.

Surface est une lignée de tablettes développées en interne et en grand secret par Microsoft, avec pour objectif de concurrencer Apple dans le haut de gamme et montrer qu’il est possible d’avoir une qualité similaire à l’iPad avec Windows 8.

Cette entrée de MS dans le développement de machines a été vue par beaucoup comme un aveu que les constructeurs de PC traditionnels n’étaient soient pas capables, soit pas intéressés, à concurrencer Apple sur son segment. MS se met dès lors en compétition avec les constructeurs qui sont son principal support de vente, et il faudra voir dans les prochains mois quelles seront les conséquence de cette décision. Est‐ce que cette approche cannibalisera les ventes des constructeurs et les tournera contre MS, les forcera à améliorer leur offre, ou bien aura pour effet de pousser en avant tout l’écosystème Windows 8 et les constructeurs par là‐même ?