• # Communiqué de press

    Posté par  . Évalué à 4.

    Pour ceux qui ne veulent pas se farcir le rapport en entier :
    https://www.ipcc.ch/pdf/session48/pr_181008_P48_spm_fr.pdf

  • # 10°

    Posté par  . Évalué à 3.

    Sur les derniers 800.000 ans il y a eu 10° de différence (température moyenne sur l'ensemble du globe) entre les périodes glaciaires et les périodes chaudes (je crois 12° entre les extrêmes).

    Nous en avons déjà consommé 0,5° depuis quelques décenies (mais nous partons de relativement bas suite au petit âge de glace d'il y a un peu plus d'un siècle).

    Une augmentation de seulement 2° est estimée comme atteignable si nous (et nos enfants) ne faisons de gros efforts. En gros c'est juste une catastrophe.
    D'autant plus que les humains ne faisant globalement pas les débiles, ce n'est pour l'instant jamais arrivé. On dit que le rire est le propre de l'homme, ce qui est faux ; c'est peut-être notre comportement débile qui est le propre de l'homme.

    • [^] # Re: 10°

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0. Dernière modification le 09/10/18 à 09:57.

      Si on y songe… qui sait si — hors activités humaines — la planète n'était pas à la veille d'une rechute vers une ère glacière ? Peut-être que l'activité de nos élus à nous faire générer du CO₂ (par exemple en aménageant les territoires de manière à maximiser les profits plutôt qu'à minimiser les trajets) a sauvé les meubles ? Ou au contraire que le +0,5°K mesuré serait la somme de (au hasard) -1°K naturels et de l'activité humaine dont l'effet serait donc bien plus important qu'on ne le croit ?

      Sinon, le comportement débile n'est clairement pas le propre de l'homme. C'est juste une question d'ordre de grandeur. Les autres animaux sont souvent tout aussi efficace à détruire leur écosystème. Seulement, il le font généralement à l'échelle d'une île, ou d'un pré. Question de moyens.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: 10°

        Posté par  . Évalué à 5.

        Il y a l’échelle, mais aussi le fait d’être parfaitement conscient de ce qui se passe à cette échelle …

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.