Journal Soutenez Citizen Desk ! pour du journalisme citoyen et libre ! C'est urgent

Posté par . Licence CC by-sa.
-33
13
jan.
2014

Citoyen Desk est une plate-forme pour l'agrégation, la vérification et la publication de journalisme citoyen. Il est open source, donc n'importe qui peut télécharger, utiliser et distribuer

Comment ça marche ?

Très facilement. Les journalistes citoyens envoient juste un SMS à la rédaction. Ou , s'ils sont en ligne , ils peuvent utiliser Twitter , Facebook , YouTube ou à peu près tout autre média social. Citizen Desk permet aux éditeurs de regrouper ces rapports de citoyens et de les incorporer dans le workflow éditorial comme ils le feraient d'une alimentation de service câble ou RSS . Le système est intuitif , flexible et évolutive . Et parce qu'il est open source , vos données vous appartiennent toujours.

jusqu'au 19 janvier tous vos dons seront doublés par un généreux donateur, mobilisez vous !

Participez !

Citizen Desk est un projet soutenu/réalisé par Sourcefabric (créateur d'Airtime, Booktype, Newscoop et SuperDesk

  • # moi pas comprendre...

    Posté par . Évalué à -8.

    ce moinssage sans avoir essayer de comprendre plus que ça ce journal
    avez vous au moins cliqué sur le lien ?

    je comprendrai que vous ne soyez pas intéressé, mais la sérieux, c'est abusé…

    http://lsm2013.out.airtime.pro:8000/lsm2013.ogg Ecoutez Radio RMLL !

    • [^] # Re: moi pas comprendre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Moi, je dirai que tu as gagné haut la main le bingo.
      Sinon, on peut aussi dire qu'une fois le Bingo retiré, je n'ai rien compris et indie dans un nom de projet ne veut pas forcément dire "bien".

      • [^] # Re: moi pas comprendre...

        Posté par . Évalué à 10.

        pour ce qui me concerne je ne pertinente ni n'inutilise, mais la lecture de ton journal n'a fait surgir qu'un seul mot dans ma tête: agoravox
        En général, ça suffit à me couper toute envie d'aller voir plus loin.

        Au mieux j'y vois un agrégateur de blog avec modération, modération qui fera forcément crier à l'arbitraire ceux qui ne la trouveront pas à leur goût.

        Maintenant, si tu voulais bien nous en dire un peu plus et en quoi ce nouvel outil pourrait être différent, je suis preneur, parce que, franchement, dans ce cas d'utilisation bien précis, l'aspect décentralisé me semble avoir peu d'intérêt.

    • [^] # Moi expliquer ...

      Posté par . Évalué à 10.

      Un petit commentaire pour expliquer le moinssage (le mien en tout cas, mais j'imagine que ça recoupe en partie celui des autres):

      Soutenez Citizen Desk ! pour du journalisme citoyen et libre ! C'est urgent

      Titre "sensationnaliste", haché par des points d'exclamation superflus, et en disant que c'est urgent sans expliquer pourquoi.

      Il est open source, donc n'importe qui peut télécharger, utiliser et distribuer

      Tu n'as pas compris le principe de l'open source … Tout ce que tu décrit (téléchargement, utilisation, distribution) peut se faire avec une licence propriétaire (en freeware, par exemple).

      Très facilement. Les journalistes citoyens envoient juste un SMS à la rédaction. Ou , s'ils sont en ligne , ils peuvent utiliser Twitter , Facebook , YouTube ou à peu près tout autre média social.

      D'après ce que tu décris, ça ce n'est pas l'utilisation du soft, mais l'origine des données.

      Citizen Desk permet aux éditeurs de regrouper ces rapports de citoyens et de les incorporer dans le workflow éditorial comme ils le feraient d'une alimentation de service câble ou RSS . Le système est intuitif , flexible et évolutive .

      Ah ! Enfin l'explication promise. Un peu moins d'adjectifs généraux et un peu plus de détails permettraient d'éviter que ça ressembler à une bête publicité, quand même.

      Et parce qu'il est open source , vos données vous appartiennent toujours.

      Tu n'a toujours pas compris l'open source. Manifestement, ton soft est un outil, sa licence n'a pas d'impact sur le résultat. Tu peut faire du propriétaire avec un outil open source, et du libre avec un outil propriétaire. D'ailleurs, le travail d'édition en lui-même peut être considéré comme une création de l'éditorialiste, donc ce ne sont plus simplement "tes" données. (et je passe sur le fait que des données, c'est AMHA quelque chose d'objectif, sinon c'est une analyse que tu fournit, pas des données … Mais on s'éloigne du sujet).

      jusqu'au 19 janvier tous vos dons seront doublés par un généreux donateur, mobilisez vous !

      Ah ! en fait, tu veut de l'argent … C'est dommage qu'on ne le découvre que maintenant, l'impression est que c'est caché, et que le reste n'est là que pour appâter le chaland. Préciser ledit donateur aurait aussi été de bon ton (cacher des information à propos d'un soft dont le but est de compiler / diffuser des informations de façon plus simple, c'est un peu paradoxal).

      Citizen Desk est un projet soutenu/réalisé par Sourcefabric (créateur d'Airtime, Booktype, Newscoop et SuperDesk

      On dirait la signature (coupée ?) d'une pub de la boite en question. C'est dommage, alors que tu faisait appel au sens citoyen, de finir sur du commercial (même si ce n'est pas foncièrement incompatible).

      Il aurait été agréable de nous dire pourquoi cet appel aux dons a été lancé. Sans parler de préciser explicitement la licence du bouzin. Oui, c'est de la paresse, mais vu que c'est toi qui vient demander de l'argent, c'est à toi de faire un petit effort :) D'ailleurs, un petit effort sur l'orthographe et la grammaire n'aurait pas été superflu non plus (majuscules, parenthèse non fermée, accord des adjectifs, …).

      • [^] # L'arroseur arrosé

        Posté par . Évalué à -8.

        D'ailleurs, un petit effort sur l'orthographe et la grammaire n'aurait pas été superflu non plus

        Relisez-vous.

        • [^] # Re: L'arroseur arrosé

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          On dirait que l'arroseur de l'arroseur s'est repris la flotte en pleine tronche ;)

          • [^] # Re: L'arroseur arrosé

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est vrai qu'après une analyse grammaticale détaillée, je compte deux conjugaisons à la deuxième personne du singulier qui sont bonnes. Vu le contexte aujourd'hui, ça me parait largement suffisant pour venir donner des leçons d'orthographe.

        • [^] # Re: L'arroseur arrosé

          Posté par . Évalué à 5.

          Lui il ne demande pas d'argent …

      • [^] # Re: Moi expliquer ...

        Posté par . Évalué à 6.

        J'ajouterais que communiquer une information ne suffit pas à transformer quelqu'un en journaliste. Et puis si le concept est de communiquer des informations susceptibles de mettre à mal les intérêts des groupes de presse ou des dirigeants politiques, SMS, Facebook, Twitter et Youtube sont d'excellents canaux pour faire passer à nos citoyens l'envie de faire du journalisme…

        Avec ce système, les gens n'ont ni le statut de journaliste, ni celui de source pouvant être protégée par le secret, ni le secret puisqu'ils seront automatiquement balancés par les canaux de communication utilisés… C'est un pot-de-miel aux mécontents et autres révolutionnaires, c'est ça ?

        • [^] # Re: Moi expliquer ...

          Posté par . Évalué à -3.

          Effectivement je me suis sans doute mal exprimé et trop vite pendant la rédaction de ce journal, et j'en suis désolé…
          mais au vu des commentaires et de la non lecture du lien donné dans ce journal je suis en peu affligé par la réponse de certains ici…
          l'idée est de rendre possible l'utilisation de tous les canaux possible, l'inverse n'aurait pas été possible, on râlerait tout autant…
          Ce n'est pas l'outil qui fait le journaliste et vice et versa.
          Mais ce projet veut apporter une contribution à la publication d'informations

          je vous invite donc à lire le contenu du lien

          Cordialement,

          http://lsm2013.out.airtime.pro:8000/lsm2013.ogg Ecoutez Radio RMLL !

      • [^] # Re: Moi expliquer ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tout ce que tu décrit (téléchargement, utilisation, distribution) peut se faire avec une licence propriétaire (en freeware, par exemple).

        Tu n'as pas les droits de distribution d'un freeware, c'est plus l'exception que la règle.

        • [^] # Re: Moi expliquer ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Et le CC-BY-{NC,ND}, c'est plus l'exception que la règle aussi?

          • [^] # Re: Moi expliquer ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Un logiciel en freeware qui donne des droits de redistribution est plus l'exception que la norme, à ma connaissance. Et je vois pas le rapport avec les CC, on parle licences de logiciels là.

            • [^] # Re: Moi expliquer ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Beaucoup de freeware sont en équivalent CC-BY-ND-NC (équivalent = même idée, le rapport avec les CC est l'idée de la licence).
              Peut-être pas en nombre de copies, mais en nombre de logiciels c'est pas mal le cas : suffit de regarder le nombre de fichiers dupliqués partout sur les sites de download pour Windows.

      • [^] # Re: Moi expliquer ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le journal est peut-être maladroit, mais je pense que le « moinssage » qu'il a subit n'est pas très adroit non plus.

        mais vu que c'est toi qui vient demander de l'argent,

        D'après ce que j'ai compris, ce n'est pas l'auteur du journal qui demande de l'argent, il ne fait que relayer l'info.

        Le logiciel qui est en crowdfunding est libre, il est possible ensuite de l'installer dans plusieurs contextes différents.

        « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.