Journal La malbouffe ? laissez moi rire...

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
19
mai
2004
Ca y est, Bruxelles lève l'interdiction d'importer des produits nourris aux OGM.

De la vanille sans vanille, ça vous dit ? Des bonnes céréales au maïs, mais sans maïs ?

Les verts en appelle à la désobéissance civile.

La deuxième génération d'OGM arrive, sans aucun recul sur les effets que cela produira sur nos organismes à long terme.

Finalement, c'est peut-être pas une guerre nucléaire qui nous aura tous ...


http://fr.news.yahoo.com/040519/5/3ta7l.html(...)
  • # coluche

    Posté par  . Évalué à 8.

    et quand tu penses qu'il suffirait que les gens n'en achete pas pour que ca ne ce vende pas !
    • [^] # Re: coluche

      Posté par  . Évalué à 7.

      Exactement, mais le problème c'est que les OGM sont comme la StarHack, Loufoque Story et La Ferme chez les Colocataires du Chantier, ça pousse comme de la mauvaise herbe.
      Et encore, je pense que la mauvaise herbe doit bien servir à qqchose.
      • [^] # Re: coluche

        Posté par  . Évalué à 1.

        Le problème est bien plus profond maintenant, les OGM c'est comme un virus cela se propage aux cultures voisines, et de proche en proche comme cela toutes les cultures deviennent des OGM.
        • [^] # Re: coluche

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

          C'est bien beau une telle affirmation mais as-tu un lien pour prouver ce que tu avances ?

          Sinon c'est bon, tu peux être journaliste.
        • [^] # Re: coluche

          Posté par  . Évalué à 10.

          Le fameux gene sauteur, qui sort de la plante qui va s'inflitrer lentement dans la plante d'a cote qui est meme pas de la même espèce ?
          C'est a peu près aussi probable que de chopper le sida après avoir serré la main a un mec qui a entendu parler d'un autre mec malade.
          Même au sein d'une même espèce une cellule ne peut pas se déplacer d'un individu a l'autre (sauf cas rarissimes de jumeaux). Même pour les cellules simples (sang/moelel osseuse) les règles de compatibilité entre les donneurs sont très strictes et on découvre tout les jours des règle supplémentaires et des exceptions.
          Le gène nocif, qui est complètement endormi au fin fond des cellules n'a que des chances minimes (comprendre de l'ordre de l'inifini-1 ) de décider de voir du pays.

          Bref arrettez cet argument sans interet et sans vraissemblance. Les vrai problèmes posés par les OGMs sont

          - Dépendance a un fournisseur pour les cultures
          - Absence de selection naturelle et donc risque de voir apparaitre une bestiole qui ravage l'ensemble des cultures en un temps record (problemes des individus spécialisés)
          - Possibilité de spécialisation de l'organisme au niveau d ela digestion (le corps devient incapable de digerer des aliments normaux apres trop longtemps sur les OGMs)
          - Risque de dénaturation des sols (les bactéries du sous sol qui jouent un role actif dans l'agriculture peuvent changer par selection de population et devenir nocives avec les OGMs)

          Et il en reste encore (je fais ca de mémoire).

          Kha
          • [^] # Re: coluche

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Ici, la contamination se fera plutôt par fécondation inter champs, et ça a été avéré par l'expérience que les ogms s'étaient répendu sur des distance assez incroyable( un cercle de plus de 50 km de diamètre sir je me souviens bien), grâce aux vents et aux insectes, selon els espèces de plantes. L'avantage de l'ogm, c'est qu'étant génétiquement assez différents des plants naturelles, un plant issue de croisement ogm /plant sauvage ( sauvage dans le sens non modifié génétiquement) est très facilement repérable par analyse moléculaire ( y a des tas de technique facile à mettre en place pour détecter une sequence particulière d'adn dans une cellule).

            J'ai pas de source sous la main ( pas le temps de chercher), mais moi je l'ai au moins lut quelque part et ça nous avait été redit par un prof en amphi ( un prof de génétique des populations)
          • [^] # Re: coluche

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

            Merci. Je suis complétement d'accord et tu l'as bien mieux exprimé que moi.

            > Bref arrettez cet argument sans interet et sans vraissemblance. Les vrai problèmes posés par les OGMs sont

            > - Dépendance a un fournisseur pour les cultures

            C'est le principal problème.

            > - Absence de selection naturelle et donc risque de voir apparaitre une bestiole qui ravage l'ensemble des cultures en un temps record (problemes des individus spécialisés)
            >- Possibilité de spécialisation de l'organisme au niveau d ela digestion (le corps devient incapable de digerer des aliments normaux apres trop longtemps sur les OGMs)
            >- Risque de dénaturation des sols (les bactéries du sous sol qui jouent un role actif dans l'agriculture peuvent changer par selection de population et devenir nocives avec les OGMs)

            Pour ces 3 là, ça ne fait qu'accélérer le phénomène par rapport à la sélection naturelle.
            • [^] # Re: coluche

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

              Erratum :
              Ca n'accélère aucunement le phénomène de la sélection naturelle.
              La sélection naturelle fait que toutes les espèces ont la chance de pouvoir évoluer en même temps pour s'adapter à leur environnement et aux espèces qui l'entourent. Or là tu changes une espèce en la faisant profiter de chose que la sélection naturelle n'aurait jamais permis.

              Tu rends le système instable et ce système cherchera à retrouver l'équilibre mais vu que la nouvelle espèce génétiquement modifiée a plein d'avantages pour qu'elle survive mieux l'équilibre sera souvent la mort d'espèces voisines.

              Bref c'est comme quand on a amenés des lapins en Australie. Ils se sont reproduit comme des tarés car ils n'avaient pas de prédateurs. Résultat : ils ont tout détruit sur le térritoire et il a fallu partir à la chasse au lapin.
              L'avantage du lapin c'est que ça se propage moins vite que du pollen et que chasser le pollen génétiquement modifié à la carabine c'est balaise :)

              L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

              • [^] # Re: coluche

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

                Mea culpa.Il faut remplacer sélection naturelle par sélection manuelle dans mon texte.

                Je te donne un exemple que je connais bien.
                En france, la race de vache laitière la plus commune est la prime holstein, issue de divers croisements pour la transformer en usine à lait. Il a fallu des dizaines d'années pour l'obtenir.
                Les OGM permettent d'obtenir la même chose en un temps beaucoup plus court.
                • [^] # Re: coluche

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                  Justement.

                  En un temps court on ne peut pas anticiper les problèmes.
                  Et de plus la modification génétique permet de faire des choses que la sélection manuelle ne pourrait jamais faire même qu bout de 200 ans (oreille sur le dos d'une souris,...).

                  Casser la courbe d'évolution d'une espèce c'est très très dangereux !

                  La vache est un mauvais exemple car elle est quasiment en bout de chaine (c'est un ruminent). Personne n'en mange à part l'homme. On l'a sélectionné pour notre alimentation et donc on n'impact aucune autre espèce.

                  Par contre les plantes sont en début de chaines donc c'est dangereux car beaucoup d'espèces interviennent dans cette chaine alimentaire. et la reproduction des plantes ne peut pas être controllée comme celle des mammifères.

                  L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

          • [^] # Re: coluche

            Posté par  . Évalué à 1.

            ils pourraient pas se reproduire entre eux? je demande... c tout...
            • [^] # Re: coluche

              Posté par  . Évalué à 4.

              ils pourraient pas se reproduire entre eux? je demande... c tout...

              On peut avoir des hybrides plant standard/OGM, cependant c'est assez rare. La plupart du temps les plants d'OGM ne peuvent pas se reproduire (une manipulation de plus qui les rend stérile pour eviter que les cultivateurs puissent se passer des services de la firme Machin les annees suivantes.) La non reproductibilite des especes entrainne une impossibilité de contamination des plans voisin.
              Dans le cas ou le plant OGM n'est pas complètement stérile il peut aller coloniser le plant d'a cote (si il polenise). Mais il faut alors qu'une espèce proche soit disponible de facon relativement voisine. On se retrouve alors avec un hybride qui possède en son sein des fragments d'ADN modifé selectionnés au hasard.

              Seulement la on se retrouve avec des plantes beaucoup moins inquietante pour la santé, et le but du moratoire de 3 ans sur les OGMs a été de définir comment faire pour éviter celà. En plus l'hybridation se fera petit a petit et si l'Europe tient ses promesses cela sera détectable vu que tous le champs a OGM et leurs environs doivent être placés sous surveillance.

              Néamoins il se peut qu'une partie non negligeable des culture voisines soient hybridées en quelques années, mais :
              Les modifications génétiques seront très altérées dans ces plants de part la nature même de la reproduction sexué.
              Cela implique que les deux indivdus (OGM et stadard) sont de la même espèce, compatibles au niveau de la reproduction et qu'il soit cote a cote (relativement) pendant la bonne saison. Normalement les organismes de controle sont supposés eviter ca, au moins le temps de l'enquète. En plus les périodes de reproduction des OGM, quand elles existent sont souvent décalées.

              Cependant, si hybridation il y a, dans ce cas la il y aura hybridation lente, elle devrait être detectée par les organismes de controle qui demanderont soit un autre moratoire soit une interdiction.

              Maintenant la question est peut on avoir confiance en les organismes de controle et dans le slois Europèennes ? Certes mais si la question se pose comme ca il y a une très longue liste de chose que je trouve beaucoup plus préocupantes que les OGMs.

              Kha
          • [^] # Re: coluche

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            >Le fameux gene sauteur, qui sort de la plante qui va s'inflitrer lentement dans la plante d'a cote qui est meme pas de la même espèce ?
            C'est a peu près aussi probable que de chopper le sida après avoir serré la main a un mec qui a entendu parler d'un autre mec malade.


            C'est marrant que tu parles du sida. Tu sais comment il a été transmis du singe à l'homme ? Et pourtant, la probabilité pour que ça ait lieu était sans doute de l'ordre de l'infini-1...
            • [^] # Re: coluche

              Posté par  . Évalué à 6.

              "Tu sais comment il a été transmis du singe à l'homme ? Et pourtant, la probabilité pour que ça ait lieu était sans doute de l'ordre de l'infini-1"

              Justement, cette probable légende urbaine du chasseur africain mordu par un singe est de plus en plus rejetté par la communauté scientifique.

              http://www.mdrw.org/rapports%20et%20doc/utuntu%20utuntu/sida%20et%2(...)

              Il apparaîtrait que le virus du sida soit apparu suite à une campagne de vaccination dans l'ex-Congo Belge, avec des vaccins infectés par le virus du Sida du singe. En effet, pour des raisons économiques, des reins de singes ont été utilisés dans la conception du vaccin (bien que les raisons économique soient gerbatives dans ce cas présent, il faut se rappeler que le sida du singe n'était pas connu à cette époque, et qu'il n'était donc même pas dépisté).

              On est tout de même loin d'une simple contamination/transmutation d'espèce à espèce !
        • [^] # Re: coluche

          Posté par  . Évalué à 2.

          A ton avis, pourquoi les cultures modifiées sont-elles stériles?

          Justement pour ne pas qu'elles puissent se propager.

          Et pas uniquement pour que les cultivateurs soient obligés de racheter leurs semences l'année suivante, comme trop de gens le disent
  • # La pétition

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Il n'y avait pas de lien chez Yahoo, le voici: http://www.lesverts.fr/article.php3?id_article=1414(...)
  • # Brouhhhhhhhhhhhh

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Moi depuis que je mange des haricots verts OGM, j'ai vraiment très peur de me transformer en haricot vert.

    Sais-tu à quoi ressemblait le maïs avant qu'on ne le manipule ?

    Il y a peut-être des risques avec les OGM sur l'environnement mais sur la santé je voudrais que l'on m'explique.

    Le gros problème des OGM est que c'est une unique grosse société qui détient les semences à utiliser et les vend (ou vendra) au prix choisi.
    • [^] # Re: Brouhhhhhhhhhhhh

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      "Le gros problème des OGM est que c'est une unique grosse société qui détient les semences à utiliser et les vend (ou vendra) au prix choisi."

      Exactement, faut arreter de parler de santé publique quand on parle d'ogm, le probleme n'est pas la, du mais, ogm ou pas, c'est du mais.

      Le véritable probleme se posera sur l'environnement, certe, mais il s'agit surtout d'un probleme economique ou les grosses sociétés détentrices de brevets(et oui, encore les brevets :( ) feront ce qu'elles veulent et qui risque de rendre les paysans totalement dépendant des ces dernieres(voir le sketch sur l'abonnement des guignols).
      • [^] # Re: Brouh, tu parles ...

        Posté par  . Évalué à 7.

        faut arreter de parler de santé publique quand on parle d'ogm, le probleme n'est pas la, du mais, ogm ou pas, c'est du mais
        C'est vrai, certains OGM sont "simples" et "bien faits". Mais pas tous, toujours, partout.
        Voyons voir :
        Exemple 1 :
        - Une plante OGM transmet un gène de résistance à un herbicide à une mauvaise herbe
        - la mauvaise herbe envahit les campagnes aux dépends de plantes non cultivées mais utiles
        - fragilisation de l'écosystème
        - impact direct sur l'eau | les insectes | l'errosion du sol | la biodiversité (au choix), donc la santé.

        Exemple 2 :
        - Une plante OGM possède un nouveau gène de croissance | resistance | etc.
        - le gène n'est pas aussi stable que prévu et mute
        - il devient cancérigène, pour tout ou partie de la population.

        Exemple 3 :
        - Une plante OGM possède un gène tueur pour ses ravageurs. Il est sans effet sur les autres insectes.
        - La plante est importée et cultivée dans un autre pays
        - Effet négatif sur un insecte endémique
        - L'insecte devient fou | disparaît et romp une chaîne alimentaire | ne rempli plus son rôle régulateur ou polinisateur (au choix).

        Même si un OGM n'a pas d'effet direct sur la santé, même si on n'y trouve plus maintenant de traces de resistance aux d'antibiotiques et autres substances ayant servi à son élaboration, les effets indirects sur la santé ne doivent pas être négligés.

        Aujourd'hui, penser loin, c'est penser à 5 ans, mais beaucoup de "décideurs" de tout poil semblent être restés sur 50 ans ...
        • [^] # transmission ?

          Posté par  . Évalué à 2.

          "Une plante OGM transmet un gène de résistance à un herbicide à une mauvaise herbe"
          Je ne comprend pas comment une plante d'une espece A peut transmettre un gene a une plante d'une espece B.
          je precise que mes connaissance en bio sont plutot limité, tu m'expliques ?
          • [^] # Re: transmission ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Je me souviens d'une découverte d'un scientifique qui expliquait qu'un acarien trés particulier était capable de transmettre des gènes d'une espèce à l'autre et pourrait être à l'origine des incohérences que la génétique trouve dans certaines espèces (liens surprenant entre le chat et l'hippopotame par exemple).

            Sinon les ogm se disséminent par le biais des pollens et la barrière des espèces n'est pas toujours hermétique ! En situation exceptionnelle les pollens se disséminent sur 40 km !

            Sâche qu'un cultivateur de chanvre (à des fins textiles) qui se retrouve avec des plans de cannabis dans son champs, si une autre plantation est trouvée dans un rayon de 30 km, le cultivateur est disculpé !

            A savoir que pour les ogm, la zone de sécurité est de 200 m il me semble !
    • [^] # Re: Brouhhhhhhhhhhhh

      Posté par  . Évalué à 3.

      >Le gros problème des OGM est que c'est une unique grosse société qui détient les semences à utiliser et les vend (ou vendra) au prix choisi.

      J'étais d'accord avec toi jusqu'au moment où j'ai habité en Argentine. Figure toi que ce pays génial est le deuxième producteur mondial d'OGM, et j'ai été surpris d'apprendre que si tous les agriculteurs se fournissaient il y a deux ans chez Monsanto, pour pas le citer, ca a complètement changé. Il s'agit maintenant d'un groupe chinois qui est numero 1 de l'OGM.
      Et oui, Monsanto est en train de se faire bouffer !
      • [^] # Re: Brouhhhhhhhhhhhh

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        C'est quand meme une entreprise qui a potentiellement la main mise sur les semences... Monsanto ou un autre...

        Un problème peut etre encore plus important que "qui aura le monopole des semences?" c'est qu'on commence à poser des brevets sur le vivant... et ca je trouve ca flippant...
    • [^] # Re: Brouhhhhhhhhhhhh

      Posté par  . Évalué à 2.

      Il y a peut-être des risques avec les OGM sur l'environnement mais sur la santé je voudrais que l'on m'explique.

      Certains tests ont mis en avant des différences significatives inexplicables entre des rats nourris au maïs transgénique et d'autres nourris au maïs non modifié:

      http://www.lemonde.fr/web/imprimer_article/0,1-0@2-3226,36-362061,0(...)
  • # Monde à vendre

    Posté par  . Évalué à 2.

    Et surtout brevet sur le vivant. Logiciel OGM même combat.
    • [^] # Moi aussi, je le vaut bien !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Personne ne peut breveter mes gènes.

      Mes parents et moi avons antériorité sur le brevet. Et je me fais fort de démontrer dans n'importe quel tribunal l'antériorité d'une publication (dans mes genes, bien entendu) de telle ou telle portion de code publié ou dont le brevet aura été deposé. (:p)

      Mes chromosomes sont privés et ont droit au repect de leur image.

      Toute publication d'information les concernants sera considéré comme une violation de leur droits et des poursuites seront intentées afin d'obtenir réparation et une publication de la condamnation sur les couvertures de Gala, Voici, Nature et Science.

      Non mais !
      • [^] # Re: Moi aussi, je le vaut bien !

        Posté par  . Évalué à 2.

        Moi, quand j'aurais des vrais jumeaux, je conseillerai à l'aîné de breveté ses gènes comme ça il pourrai attaquer son frère en justice pour l'avoir copié puisqu'il aura l'antériorité de quelques minutes...
        Le brevet du vivant... Franchement je me demande ou l'on va... C'est complètement abérant.
  • # Faut pas abuser

    Posté par  . Évalué à 10.

    Tu vas un peu loin je trouve, tu diabolises les OGM à la limite de la caricature, du coup, tu n'es plus vraiment crédible auprès d'un auditoire non sensibilisé au problème.

    Contrairement à ce que tu as l'air de penser, et ce que voudraient nous faire croire certains esprits non informés, les OGM peuvent être bénéfiques !

    Imagine par exemple qu'on arrive à modifier génétiquement une plante de manière à ce qu'elle ne soit plus sensible à certains parasites ou maladies, et qu'en conséquence de quoi il ne serait plus nécessaire de traiter le champ avec des tonnes de pesticides et antibiotiques chaque année...

    Imagine aussi qu'on arrive à produire des plantes qui pourrait pousser avec beaucoup moins d'eau, ou sur des sols plus pauvres, et qui pourrait du coup survivre dans des régions arides, et donc subvenir aux besoins de millions de personnes souffrant de la famine...

    Imagine encore qu'on puisse optimiser la production d'un champ, assurer la récolte, augmenter la production, sans pour autant déverser des tonnes d'engrais dans les nappes phréatiques...

    Alors je conçois parfaitement qu'il ne faut pas abuser des OGM lorsque cela n'est pas justifié ou que cela pourrait être néfaste pour la santé ou l'environnement, mais je reste persuadé que les OGM ont leur application dans le monde agricole. Et puis, cela fait des siècles que l'on procède à des croisements entre espèces, afin d'"améliorer", d'"optimiser", et même si cela se faisait d'une manière qui semblait plus "naturelle", les buts recherchés étaient les mêmes.

    D'ailleurs, on en saurait peut-être davantage si un certain moustachu Gaulois n'avait procédé à la destruction d'expériences scientifiques sur le sujet ! 5 ans de travail perdu, ça veut dire 10 ans de retard, parce qu'il a fallu tout reprendre... Tout ça parce que certains étaient bourrés d'idées reçues et préconçues, et persuadés de détenir la vérité universelle. Moi je m'en remets aux chercheurs, ils sont compétents dans leur domaine, et c'est à eux d'oeuvrer pour notre bonne santé. Après, rien ne m'obligera à acheter des produits contenant des OGM (cela devant être précisé sur l'étiquette à partir d'un pourcentage déjà très faible).

    Juste pour l'anecdote, lorsque les machines à vapeur ont commencé à devenir un moyen de transport utile pour l'homme, certains savants "érudits" ont prédit qu'au delà de 100 km/h, le corps humain ne pourrait pas supporter la vitesse, qu'il se liquéfierait, etc etc... Ben pourtant, malgré les idées reçues, on est toujours là, et cela fait bien longtemps que le corps humain à supporter des vitesses bien plus élevées !

    Bref, les OGM à but lucratif, non merci ! Mais si la science peut fait en sorte d'améliorer le quotidien de million de personnes qui crèvent de faim, dans des conditions sanitaires et de respect de l'environnement garanties, alors j'adhère parfaitement !
    • [^] # Re: Faut pas abuser

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Moi aussi j'adhère, même si c'est utopiste (et ca l'est). Je comprends le besoin d'aider les pays pauvres, de faire avancer la science, etc...

      Mais:
      - les OGMS pour l'instant, c'est: ne pouvoir utiliser que TEL insecticide avec TEL semence => où est l'interet du monde agricole là dedans ?

      - Le problème est plus global que la production de nourriture: on veut aller plus vite, plus loin, sans jamais vérifier ou l'on met les pieds.

      - Les pays qui crèvent de faim, on peut les aider deja non ? Il ne faut pas des OGMs à tout le monde pour produire de la nourriture il me semble. Sur la cinquième, j'ai vu des étudiants faire pousser des arbres, de l'herbe, et des fruits en plein désert, là ou il yavait du sable avant. Mais le pétrole (par exemple) est tellement plus séduisant à aller chercher ...

      D'autre part, si ta plante ne craint plus telle maladie, elle change. En changeant, nous même en l'ingurgitant ne bénéficirons plus des mêmes apports. Comment réagira notre corps ?

      La nature a mis des milliards d'années pour créer quelque chose qui se suffise à lui même. Je ne vois pas pourquoi, ni en quel nom, il faudrait l'aider de cette manière.
      • [^] # Re: Faut pas abuser

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        et encore, je ne parle même pas de la polution des nappes phréatiques, dont certaines (en France au moins, sans culture massive à l'OGM) sont dans un sale état.

        Nos enfants ne nous dirons par merci à ce train là.
    • [^] # Re: Faut pas abuser

      Posté par  . Évalué à 4.

      Après, rien ne m'obligera à acheter des produits contenant des OGM (cela devant être précisé sur l'étiquette à partir d'un pourcentage déjà très faible).

      Mouais. Personnellement, je me suis déjà fait avoir en achetant de la sauce barbecue pour me rendre compte après que c'était avec du maïs manipulé. J'avais qu'à être attentif, remarque, mais bon, à ce compte là les courses, ça va durer en longueur ! En conclusion, j'avais qu'à pas acheter des machins d'amerloques.

      Mais surtout comment feras-tu lorsque toutes les boîtes de céréales (je prends un exemple au hasard, je ne sais même pas si c'est plausible) du rayon de ton magasin habituel seront OGMisées ? Ce sera indiqué clairement sur chacune, mais après ?

      Tu iras les acheter dans un magasin bio, d'accord. Et tu les payeras 2x plus cher. Ou bien tu n'achèteras plus de céréales. Le normal, ce sera l'OGM et pour avoir autre chose, il faudra payer un extra: "Ils" auront gagné.
    • [^] # Re: Faut pas abuser

      Posté par  . Évalué à 3.

      Pour ce qui est des effets sur la santé, je ne suis pas convaincu qu'il y en ai mais il faut mieux rester un minimum prudent.
      Quand aux effets sur l'environnement, je suis persuadé par contre qu'il y en aura : comme pour les engrais certains parasites résisteront aux OGM. Ca sera certainement moins polluant mais ça ne règlera pas le problème.

      "et donc subvenir aux besoins de millions de personnes souffrant de la famine..."
      Personnellement pour ce passage là, j'émet de très grandes résèrves...

      A mon avis il faut les interdir jusqu'à ce qu'on ai une bonne connaissances tant sur l'impact sur l'environnement que sur d'éventuels effets sur la santé et prendre la décision en conséquence.
    • [^] # Re: Faut pas abuser

      Posté par  . Évalué à 5.

      subvenir aux besoins de millions de personnes souffrant de la famine
      Je crois que la faim dans le monde est en général le plus souvent voir presque toujours due à des causes politiques/économique qu' à des problème de climat. Et inversement des pays bénéficiant de climat pas trop rudes ont déjà connu des famines.
      Pour ce qui est de la recherche ( médicaments par exemple ) ce qui est étonant c' est l' entêtement des Labos à vouloir les faire sur des plantes destinées à la consomation humaine.
      Développer un maïs résistant mieux à la sécheresse et destiné aux pays d' Afrique ne servira probablement pas à leur alimentation mais à produire à des coups encore inférieur pour les pays riches. Les chaussures de sport que l' on produit en Asie pour rien ne sont pas destinées au marché local.
      • [^] # Re: Faut pas abuser

        Posté par  . Évalué à 1.

        Plein de fautes, j' ai posté trop vite.
      • [^] # Re: Faut pas abuser

        Posté par  . Évalué à 2.

        Développer un maïs résistant mieux/Développer un blé résistant mieux
    • [^] # Re: Faut pas abuser

      Posté par  . Évalué à 4.

      Imagine par exemple qu'on arrive à modifier génétiquement une plante de manière à ce qu'elle ne soit plus sensible à certains parasites ou maladies, et qu'en conséquence de quoi il ne serait plus nécessaire de traiter le champ avec des tonnes de pesticides et antibiotiques chaque année...

      Imagine aussi qu'on arrive à produire des plantes qui pourrait pousser avec beaucoup moins d'eau, ou sur des sols plus pauvres, et qui pourrait du coup survivre dans des régions arides, et donc subvenir aux besoins de millions de personnes souffrant de la famine...

      Imagine encore qu'on puisse optimiser la production d'un champ, assurer la récolte, augmenter la production, sans pour autant déverser des tonnes d'engrais dans les nappes phréatiques...


      Ca, c'est la théorie, le bon coté des OGM. En pratique, ce n'est pas ca qui se passe, comme pour les brevets logiciels aux USA. Tout le monde serait très content que les choses soient telles qu'on les rêvent. Malheureusement, "bienvenue dans le monde réel" (tm).
      • [^] # Re: Faut pas abuser

        Posté par  . Évalué à 3.

        "Malheureusement, "bienvenue dans le monde réel" (tm)"

        Je ne dis pas le contraire, mais le monde est tel que nous le faisons. Si certains emploient mal les OGM, ce que je réprouve, ce ne sera pas la faute aux OGM.

        Je ne me fais pas beaucoup d'illusions concernant les raisons de l'apparition des OGM, aujourd'hui, nos sociétés sont gouvernées par l'argent. Mais je ne peux accepter que l'on fasse ce genre de désinformation. Alors oui, il est fort probable que les OGM vont être lancés en europe pour des raisons purement mercantiles, et NON, les OGM ne sont pas forcément maléfiques, ils peuvent même apporter beaucoup de bienfaits à l'humanité et à la nature (moins d'engrais, pesticides, antibiotiques dispersés dans les champs et nappes phréatiques), à condition de bien les encadrer et de les soumettre à des contrôles très strictes !

        Maintenant, c'est tout un travail d'éducation qu'il va falloir faire, sensibiliser les futures générations sur les problèmes de notre planète, faire disparaître cette dictature de l'argent.

        Il est à mon avis bien plus rentable d'inculquer à nos enfants comment bien faire les choses que d'essayer de les maintenir dans un monde où la seule alternative serait la moins pire de toute les solutions. Ce monde là, c'est celui dans lequel nous vivons, façonné par nos aïeux, et s'il ne nous plait plus, c'est à nous de faire en sorte que les générations futures le change, parce rien ne change d'un coup de baguette magique, il faut du temps.
        • [^] # Re: Faut pas abuser

          Posté par  . Évalué à 1.

          C'est la différence entre la recherche scientifique et ce qu'on fait de cette recherche.

          Je n'ai rien contre la recherche dans ce domaine.

          Le point qui m'ennuie sérieusement c'est que l'utilisation semble uniquement mercantile.

          Par exemple je vois mal une société offrir à bas prix des semances adaptées pour un pays ayant des problèmes de famine. A une exception près : pour des tests sur des semances qui ne peuvent être mises sur le marché parce que toutes les validations n'ont pas pu être effectuée.
          Un petit peu comme pour les médicaments actuellement, donc après s'il y a de la perte (ecologique, humaine, etc...) ce n'est pas bien grave "on les a aidé"...

          C'est peut être un peu sec, mais il me semble que c'est plus de ce domaine que celui de la philantropie des sociétés productrices de semances.
    • [^] # Re: Faut pas abuser

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Bon je vois que tu imagines bcp mais a mon avis les entreprises qui produisent des ogm n'ont pas vraiment la meme imagination que toi.

      Le mais qui vient d'etre mis sur le marché n'a pas subis une étude approfondis ( 50 jours sur des rats ) car il est en fait le dérivé d'un autre mais ogm qui lui a subis une étude poussée.

      Deplus les entreprises qui mettent sur le marché ses ogm ne sont pas responsables sur les effets secondaires que ses ogm peuvent avoir sur l'organisme.
      Donc si on t'empoisonne s'est pour la science.

      Moi je ne comparerais pas les ogm à une machine à vapeur mais au nucléaire, le nucléaire peut etre utile mais à utiliser avec modération.

      Pour finir imagine un groupe terroriste ( alcaida par exemple ) mais au point un ogm poison qui le remplace de facon délibérer dans les usines de production puis il est décéminé un peu partout sur la terre !

      Voila on comprendra que je ne suis pas contre les ogm mais j'ai peur de ceux que les hommes peuvent en faire !
      • [^] # Re: Faut pas abuser

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Heu sans aller si loin qu'al qaida, juste une remarque :

        Avez vous vraiment confiance dans des chercheurs, les pompes a fric ou nos dirigeant qui :

        - nous ont deja propagé le virus du sida en voulant erradiquer (de memoire) la rubéole en afrique

        - nous filent des produits chimiques dans le tabac afin d'avoir une accoutumence des plus rapide et faire plein de petits accro (merci philip morris and co)

        - nous mentent lors du moindre probleme de santé publique (non non, ne vous inquietez pas, le nuage de tchenobyl s'est arrété a la frontiere allemande)

        Bref : entre les apprentis sorcier qui n'ont aucun recul (et tant que pleuvra ce bon dieu dollar, ils s'en cognent royalement du recul) et les multinationales a la world company soucieuses du dow jones et qui controlent nos dirieants : on est mal barré.

        Allez, dans un siecle ou deux, la terre finira bien par se debarasser de ces parasites malfaisants que nous sommes.

        Enfin, nous...nous...certains plus que d'autres quoi...
    • [^] # Si, si tout de même un peu...

      Posté par  . Évalué à 3.

      Pour clarifier mon point de vue j'aimerais préciser que je crois aux vertues de l'évolution et à la sélection naturelle réalisée au fil de millions d'années.

      Imagine par exemple qu'on arrive à modifier génétiquement une plante de manière...
      Il n'en reste pas moins vrai que tu modifies le métabolisme de la plante, non plus progressivement comme peuvent le faire l'évolution ou la sélection (naturelle ou humaine), mais drastiquement, en une génération et qu'ainsi, le métabolisme de la plante change radicalement sans que puissent apparaître des mécanismes de régulation.
      - Le métabolisme change
      - Les caractères changent
      - Les besoins nutritionnels changent
      - Les capacités organoleptiques changent ...
      Tant de changements qu'il devient impossible de prédire si cela ne nécessecitera pas : plus d'engrais, plus de pesticides/fongicides, plus d'antibiotiques, ... Ni même si la plante sera viable ou que l'apport nutritionnel sera satisfaisant en définitive.
      Bien entendu, lorsqu'il s'agit d'espèces stériles, le problème reste secondaire mais on assiste alors au retour du modèle : client captif, dépendance vis à vis du fournisseur.
      Dans tous les cas, c'est un désastre écologique : la plante n'est pas adaptée à un équilibre de l'écosystème quelconque mais répond uniquement au besoin d'une espèce. De plus, si elle est stérile, elle ne participe aucunement à l'enrichissement du patrimoine génétique (par reproduction sexuée). Si elle ne l'est pas, elle introduit potentiellement des combinaisons de gènes léthales. Et elles occupent dans un cas comme dans l'autre une place priviligiée dans cet écosystème au détriment d'autres espèces.

      Imagine aussi qu'on arrive à produire des plantes qui pourrait pousser avec beaucoup moins d'eau
      Trois choses :
      1. Les espèces rustiques savent le plus souvent déjà la faire et de manière plus durable/pérenne que des organismes génétiquement modifiés. Il s'agit juste de s'en donner les moyens
      2. La conquête de nouveaux espaces de vie (plantation, développement du commerce agricole local, ...) n'a jamais été la préoccupation des grands semenciers. Dans le cas contraire, l'utilisation des OGM ne serait pas si contraignant/réglementé (voir conditions d'utilisation imposées par les semenciers et brevets afférents)
      3. Les excédents agricoles sont le parfait reflet de ce besoin constant qui consiste à toujours vouloir produire plus. Et si nous cherchions à produire mieux, crois-tu que la conquête de nouveaux milieux de culture... par le biais des OGM... se justifirai toujours autant ? Penses-tu que les famines soient le simple fait de terres arables insuffisantes ?

      Imagine encore qu'on puisse optimiser la production ...
      Désolé mais j'ai arrêté à "optimiser la production"...
      C'est triste cette vision nécessairement intensive de l'agriculture : poulets en batterie, concentration des semences, taux d'amidon de la pomme de terre, rendement à l'hectare... Alors que le marché alimentaire ne se limite pas à la vision productiviste imposée par la grande distribution.
      Je crois qu'il faudrait parfois (tout le temps ?) prendre le temps de faire un tour sur les marchés et de choisir ses aliments : par goût, pas par facilité/rapidité <=> insipide vous dites ?

      Et puis, cela fait des siècles que l'on procède à des croisements entre espèces, afin d'"améliorer", d'"optimiser", et même si cela se faisait d'une manière qui semblait plus "naturelle", les buts recherchés étaient les mêmes.
      Malheureusement ici il est question de moyens, pas de buts...

      Pour finir, j'ai envie de rappeller que :
      - le premier désastre écologique date tout de même de Christophe Colomb / Parmentier avec la fameuse pomme de terre (et autres espèces outre atlantiques) qui vit l'extinction de milliers d'espèces européennes. Pourtant, nous n'en avons toujours rien appris.
      - chaque année, ce sont plusieurs milliers d'espèces qui disparaissent suite à nos manipulations de l'environnement (agriculture incluse)
      - on ne compte plus le nombre impressionnant de conservatoires visant à sauvegarder les derniers gènes d'espèces en voie de disparition, même pour des espèces courrament consommées (banane, riz, ...)

      Quand apprendra-t-on à réfléchir et à comprendre avant d'expérimenter et de céder aux motivations purement commerciales ?
      • [^] # Re: Si, si tout de même un peu...

        Posté par  . Évalué à 0.

        Il n'en reste pas moins vrai que tu modifies le métabolisme de la plante, non plus progressivement comme peuvent le faire l'évolution ou la sélection (naturelle ou humaine)
        Quand le gène arrive dans la place, que ce soit par croisement, par mutation ou introduction humaine, il s'exprime. La continuité a bien des chances de n'être qu'une illusion, si l'on adopte le point de vue de la génétique.
        Les promoteurs des OGM ne sont pas des anges, loin de là, mais tous les chercheurs ne sont pas forcément leurs suppôts. Il faut "juste" veiller à ce que les considérations financières ne faussent pas la balance avantages/inconvénients.

        Notre prière à la trinité croissance/consommation/après-moi-le-déluge-sauf-mes-enfants-qui-sont-beaux-et-encore.
        Amen
        • [^] # Re: Si, si tout de même un peu...

          Posté par  . Évalué à 2.

          Quand le gène arrive dans la place, que ce soit par croisement, par mutation ou introduction humaine, il s'exprime

          Pas forcément. Pour qu'un gene s'exprime c'est comme pour qu'un package fonctionne : il y a des dependances. Donner un gene capable de transformer du B et C a une plante qui ne possede pas de B ne sert pas a grand chose.

          La continuité a bien des chances de n'être qu'une illusion, si l'on adopte le point de vue de la génétique.

          La genetique nous assure quand meme que dans le cas de la reproduction sexuée la chance d'avoir deux individus identiques est quasi nulle. La possibilité qu'une espece passe de pas de genes Y a tout monde a un gene Y en une generation est donc nulle.

          La on parle de 50 000 hectares de mais qui se retrouvent du jour au lendemain avec des OGMs issue de clones des 6 mêmes graines. Le problème de continuite a mon sens vient de la.

          Ceci etant on a eu trois ans de moratoire pour savoir si oui ou non un tel comportement est dangereux ou non.
    • [^] # Désolé de m'y mettre aussi, mais ....

      Posté par  . Évalué à 3.

      ... je trouve que tu imagines beaucoup !!

      Les laboratoires d'OGM ont validé un certains nombre de choses, mais comme toujours, en environnement fermé : pour être clair, il est impossible de simuler le champs d'à côté et d'être sur que l'on ne va pas faire une bourde en plaçant la plante OGM-isée en environnement normal.
      Le plus bel exemple : le transfert des gênes d'un plant OGM-isé à un plant normal ou sauvage, lors de la pollenisation. Nos chers chercheurs avaient "oublié" que le monde réel allait entourer leurs bébés (mais où avaient-ils donc la tête ?). Quand tu sais que les OGM sont la plupart du temps packagés avec un gamme de produits pour l'agriculture (insecticide, désherbant, engrais), on voit tout de suite que cet "oubli" est le moyen le plus simple de s'imposer sur le secteur de l'agriculture. (par analogie, c'est comme si cette boîte était dealer d'une drogue et qu'elle avait lancé une épidémie pour rendre tout le monde accro à cette drogue spécifique).

      De plus, sur un problème de santé publique (mondiale), on ne peut pas faire confiance à qq boîtes privées (de surcroit américaines - mais ça c'est gratuit ;-) ) ayant payé des études sur 2,3,4 ou 5 ans à la manière de Microsoft sur le logiciel Libre, pour leur donner assez de crédit et les laisser faire croire qu'aucun impact n'est visible. Que faut-il en penser sur le long terme (50-100 ans), quand on sait aujourd'hui les ravages (obésités et panoplie des maladies associées) qu'ont provoqués les Mc Donalds et consorts en 30 ans, ou encore l'amiante ou encore .......... ?

      Perso, en plus des test, je pense que les multinationales des OGM ne devraient pas se lancer dans une sur-commercialisation de ces merd^H^H^H^H produits. Elles ne peuvent pas connaitre la résistance de notre écosystème face à une invasion massive de plants transgéniques anormaux pour lui.
    • [^] # Re: Faut pas abuser

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      >Imagine par exemple qu'on arrive à modifier génétiquement une plante de manière à ce qu'elle ne soit plus sensible à certains parasites ou maladies, et qu'en conséquence de quoi il ne serait plus nécessaire de traiter le champ avec des tonnes de pesticides et antibiotiques chaque année...

      Ca c'est la théorie.
      En pratique, les boites essayent plutôt de rendre telle plante insensible à tel désherbant ultra-puissant, comme ça on peut sans problème pour la plante inonder le champ avec ce désherbant. Et c'est trop génial, comme ça on vend encore plus de désherbant qu'avant !

      >Imagine aussi qu'on arrive à produire des plantes qui pourrait pousser avec beaucoup moins d'eau, ou sur des sols plus pauvres, et qui pourrait du coup survivre dans des régions arides, et donc subvenir aux besoins de millions de personnes souffrant de la famine...

      Et comme ça on aurait des millions de personnes qui deviendraient totalement dépendant d'une grosse entreprise... Super !

      >Imagine encore qu'on puisse optimiser la production d'un champ, assurer la récolte, augmenter la production, sans pour autant déverser des tonnes d'engrais dans les nappes phréatiques...

      Je sais pas si tu te rends compte, mais on produit déjà trop.
      • [^] # Re: Faut pas abuser

        Posté par  . Évalué à 2.

        "Et comme ça on aurait des millions de personnes qui deviendraient totalement dépendant d'une grosse entreprise... Super !"

        C'est déjà le cas dans de nombreux pays pauvres, des millions de personnes sont totalement dépendantes des pays riches.

        "Je sais pas si tu te rends compte, mais on produit déjà trop. "

        On produit trop dans les pays riches, en effet. Je ne sais pas si tu te rends compte, mais il y a des pays dans ce monde dont les populations dépendent étroitement de la production. Et ce sont des millions de morts lorsque les cultures sont ravagés par des maladies ou des insectes, et des milliers de personne qui crèvent encore plus de faim lorsque les récoltes sont juste moins bonnes que l'année précédente.

        Il ne faut pas penser aux problêmes des pays pauvres avec les problèmes des pays riches. Nous avons un problème de surproduction, eux ont déjà un problème pour seulement "produire" suffisamment.

        A mon avis, il est utopique de vouloir envoyer la surproduction des pays riches dans les pays pauvres, et ce pour de nombreuses raisons :
        1°) transports très onéreux
        2°) transports par bateau en général, donc relativement longs : dépérissement des produits
        3°) pollution induite et impact sur la nature importants !
        4°) dépendance des produits pauvres à la surproduction des pays riches.

        Il serait beaucoup plus logique, si les OGM le permettait (encore faudrait-il qu'ils tiennent leurs promesses, et qu'ils ne s'en tiennent pas qu'à des considérations purement mercantiles) de :
        1°) permettre de produire en utilisant moins d'engrais, pesticides et antibiotiques (onéreux et dangereux pour l'environnement)
        2°) permettre de mettre au point des plants pouvant se développer dans des conditions naturelles peu favorables
        3°) assurer une récolte
        4°) évidemment, tout ceci strictement encadré, de manière à ce qu'il n'y ait aucun effet négatif ni sur les hommes, ni sur la nature. Dans le cas où cela n'aurait qu'un effet neutre (ni positif, ni négatif), il faudrait ne pas hésiter à interdire les OGM en question.

        Je préfère largement savoir que l'on subventionne la recherche pour des OGM "sains" (tels qu'il en faudrait pour le bien de la nature et de l'homme) que la surproduction actuelle des agriculteurs des pays riches, ce qui a pour effet de ruiner les agriculteurs des pays défavorisés, et du coup de condamner à la famine des millions de gens.
  • # Mon avis sur les OGM

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Les OGM c'est tout de même jouer aux apprentis sorciers.
    On modifie directement le patrimoine génétique d'un organisme pour qu'il réponde à notre besoin alors que ce patriomoine génétique a évolué sur des millénaires grace à la sélection naturelle. Cette sélection naturelle fait que cette organisme est plus ou moins en harmonie avec son environnement et les autres organismes qui l'entourent.

    Si je modifie génétiquement une tomate pour qu'elle résiste aux maladies et que ça marche super bien au point que cette "race" de tomate domine les autres types de tomates de la même espèce, je vais me retrouvé avec une seul type de tomate très résistant. Toutes les autres types de tomates seront très minoritaires car elle ne peuvent pas survivre à la concurrence de ce nouveau type.
    Le jour ou une nouvelle maladie arrive et pour laquelle la nouvelle race de tomate n'est pas protégée alors l'uniformité va faire que cette maladie va se propager très rapidement et décimer toutes les tomates entrainant un banqueroute économique et peut-être même de la famine dans certaines régions.*

    Se croire plus fort que la sélection naturelle c'est très dangereux. L'équilibre naturel est TRES TRES fragile et le modifier c'est jouer avec le feu surtout que toutes les espèces sont interdépendantes.
    En effet les OGM peuvent être utile pour fabriquer de nouveaux médicaments ou truc du genre mais dans ce cas ils doivent être élevé en serre et protégé du reste pour éviter de changer l'équilibre naturel.

    Non aux OGM à tout bout de champs !

    * La sélection manuel des cultures actuelles fait que c'est déja le cas et qu'il reste très peu de sortes de pomme de terre dans le monde. Une maladie peut les désimer en un rien de temps. Je ne vous donne pas les conséquences possibles.

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Mauvais exemples?

    Posté par  . Évalué à 2.

    De la vanille sans vanille, ça vous dit ? Des bonnes céréales au maïs, mais sans maïs ?

    La vanille, on en synthétise l'arome depuis un bout de temps (avec plus ou moins de succès, certes). Et des céréales au maïs transgéniques ne sont pas "sans maïs".
    • [^] # Re: Mauvais exemples?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

      c'est vrai (je suis au boulot, j'ai pas trop le temps de taper de long articles :/ )
    • [^] # Re: Mauvais exemples?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      >La vanille, on en synthétise l'arome depuis un bout de temps (avec plus ou moins de succès, certes).

      En fait on sait synthétiser _exactement_ l'arôme principal de la vanille, la vanilline. mais celui-ci ne correspond qu'à 95% de ce qu'on obtient d'une vraie gousse de vanille.
  • # Ici aux états unis

    Posté par  . Évalué à 1.

    Je suis comme chacun (ou plutot personne) le sait aux états unis actuellement ou les ogms sont authorisés he ben ca fait peur ils ont des patates qui font la taille de mon bras et des oignons qui font la taille de nos patates. De la salade qui à un gout et tout... Et la plupart des légumes n'ont pas de saveur... Le pays de la malbouffe c'est quand même bien ici... pour ceux qui croyaient que c'était juste une rumeur...
    a+

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.