• # Des exceptions plus explicatives

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    «  PostgreSQL errors are now mapped to Python exceptions for a more idiomatic way to handle them. »

    EEEENFIIIIIIN !

    Même si les exceptions en python donnent des fois du code spaghetti dans les projets que je reprends (et je hais cette manière de le faire en tout sens), on a enfin une méthode archi logique pour gérer ces problèmes.

    C'est aussi une des raisons pour lesquelles que je hais les ORM : les erreurs sont masquées par des messages génériques, ce qui ne permet pas de vraiment s'amuser avec PostGres. Alors que c'est un moteur de BDD absolument formidable : requêtes alien, procédures, extensions,… de quoi fortement séparer code métier des éléments de base, et gagner fortement en performances.

    • [^] # Re: Des exceptions plus explicatives

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Du coup si tu veux travailler sur une dépêche… Moi je ne suis pas programmeur.
      Pas besoin de faire long, ni exhaustif, un billet d'humeur peut aller.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Des exceptions plus explicatives

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        On m'a fait chier pour que “les dépêches qui n'ont qu'un lien doivent être en lien”.

        Dont acte

        • [^] # Re: Des exceptions plus explicatives

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Tu veux dire une dépêche vide contenant seulement un lien ? ça n'est pas une dépêche et ça va dans les liens, mais si c'est une dépêche de qq lignes avec UN lien, aucun modérateur n'a pu te dire ça (en plus on est trois Xavier, on ne va pas jeter une dépêche d'un homonyme !).

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # psycopg2-binary

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    C'est le début de la vague des problèmes d'installation de psycopg2 via pip. En effet, à partir de la 2.8, il n'y a plus de binaire précompilé sur PyPI. Mais pour être sympa, le projet publie une variante psycopg2-binary, disponible au format binaire. Le problème, c'est que pip/setuptools ne gère pas de dépendance alternative. On ne peut pas dépendre de psycopg2 OU psycopg2-binary. Résultat, pas mal d'utilisateur ont une erreur d'installation sur des projets dépendants de psycopg2, car il faut maintenant le compiler systématiquement.

    cf. https://github.com/psycopg/psycopg2/issues/674

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.