Journal Gros coup de gueule

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
11
nov.
2004
ATTENTION : Gros troll, mais j'en ai ras-le-bol des GNU/Linux à la con.

GNU/Linux ???? Dans ce cas la moi je parle d'un système :

Ximian/Mozilla/Xiph/.../GNU/Linux

Avec les (...) qui représentent une très très grande quantitée de fondations, entreprises, associations, particuliers... qui chacun produisent un peu de code présent sur mon ordinateur.

Je ne vois pas pourquoi les outils de GNU sont plus important que ceux produits par n'importe quels autres codeurs. Ne me dites pas que l'ont doit mettre GNU par ce que les outils GNU sont indispensable à l'utilisation de linux, par ce qu'ils ne sont pas les seuls logiciels indispensables.

Je n'ai absolument rien contre la FSF, et je les remercie de tout ce qu'ils font, mais le fait de vouloir imposer le GNU devant Linux n'est qu'une preuve d'égocentrisme de la part de certaines personnes...

Donc à mon avis, soit vous utiliser le terme Linux et vous admetter qu'il représente le système entier sans vous prendre la tête, soit vous utiliser le nom de votre distribution et comme ça, il n'y a pas de problèmes.
Si vous voulez mettre le GNU devant le Linux ayez un peu de respect pour tout les codeur qui n'appartiennent pas au projet GNU mais qui permmettent a votre ordi de démmarrer et citer les aussi.

Merci de votre attention.
  • # Joli

    Posté par . Évalué à -2.

    Ha c'est pas moi cette fois...
    • [^] # Re: Joli

      Posté par . Évalué à 5.

      Moi j'utilise Lignux comme ça tout le monde est content
  • # Miroir (incassable)

    Posté par . Évalué à 10.

    «le fait de vouloir imposer le GNU devant Linux n'est qu'une preuve d'égocentrisme de la part de certaines personnes...»

    Je n'ai rien contre Linus, mais le fait de vouloir imposer le "Linux" après "GNU" n'est qu'une preuve d'égocentrisme de la part de certaines personnes...

    Ok, c'est dit de manière trollesque, mais en toute sincérité, je suis tous les jours en contact avec les outils GNU, alors que je n'ai été en contact avec le noyau Linux que lors de la procédure d'installation. Pour moi le système que j'utilise, si je dois lui donner un nom, c'est le système GNU. Peu importe le noyau. Il se trouve que Linux est le plus abouti des noyaux disponibles, c'est tout.

    (suivaaant)
    • [^] # Re: Miroir (incassable)

      Posté par (page perso) . Évalué à -2.

      Abouti dans quel sens ?????

      Argumente s'il te plait.
      • [^] # Re: Miroir (incassable)

        Posté par . Évalué à 8.

        «dans quel sens ?»

        De la gauche vers la droite.

        Depuis quand on devrait argumenter dans un troll ? :)

        Bon, plus sérieusement je ne connais que deux noyaux qui s'intègrent bien au système GNU, c'est Linux et The Hurd... il me semble indéniable que Linux est plus abouti, bien que j'attende The Hurd avec intérêt. Enfin, je suppose qu'on peut intégrer un noyau BSD au système GNU, mais la plupart du temps ils utilisent leurs outils à eux plutôt que les outils GNU, non ?
        • [^] # Re: Miroir (incassable)

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          je dirais d'après ce que je viens de lire que tu ne connais que gnu et linux.

          1) Hurd même avec son micro-kernel ne semble pas décoller, et pour qu'il décolle, il faudrait des utilisateurs, et des devels, je pense qu'ils sont 10 au max.
          2) BSD utilisent des tools GNU, tels que gcc qui n'est qu'un exemple parmi d'autre. Mais ce n'est pas pour cela que l'on dit GNU/FreeBSD, ce qui serait vraiment stupide. Car les BSD ont leur propre lib c qui n'est pas dépendante de GNU.
          3) Linux plus abouti ? Lis un peu la LKML et revient dans deux jours, et dis moi si tu vois vraiment qu'il est abouti, Linux est un bon kernel, mais remplit de rustine. Essaie de lire le code du noyau et compare le au code d'un netbsd ou d'un freebsd.
          • [^] # Re: Miroir (incassable)

            Posté par . Évalué à 2.

            1) En quoi cela contredit-il ce que je dis ? Linux est plus abouti que The Hurd, en partie parce qu'il a plus de développeurs, nous sommes d'accord. Ce n'est aucunement une attaque envers The Hurd.

            2) Merci de confirmer mon propos, les systèmes actuels à base de BSD ne sont pas des systèmes GNU.

            3) Plus abouti, cela ne veut pas dire "fini", ça veut dire "par rapport aux concurrents". Le seul noyau concurrent pour les systèmes GNU, c'est The Hurd.

            Bref, tu ne fais que confirmer mes propos, mais peut-être as-tu mal interprété ce que je disais. Je disais que j'utilise un système GNU, et que la raison pour laquelle le noyau est Linux, c'est que c'est le plus abouti [parmi les noyaux que l'on peut avoir dans un système GNU]. Je suis tout à fait disposé à apprendre le contraire, mais pour l'instant je n'ai pas connaissance d'un meilleur noyau pour GNU.
        • [^] # Re: Miroir (incassable)

          Posté par . Évalué à 3.

          Enfin, je suppose qu'on peut intégrer un noyau BSD au système GNU
          oui ca a deja ete fait : http://www.debian.org/ports/kfreebsd-gnu/(...)
  • # BSD

    Posté par . Évalué à 5.

    Pour avoir côtoyé des codeurs BSD, eux, conspuent bien les autotools....

    Et préfèrent infiniment les builtutils BSD....
  • # Parceque

    Posté par . Évalué à 3.

    Je ne vois pas pourquoi les outils de GNU sont plus important que ceux produits par n'importe quels autres codeurs

    Parceque sans outils GNU le systeme est inutilisable , par contre on peux s'en passer des ximian , des mozilla et compagnie.
    • [^] # Re: Parceque

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ok, enleve les ximians, les mozilla, kde, gnome, etc... il te reste quoi ?
      • [^] # Re: Parceque

        Posté par . Évalué à 4.

        hum... emacs?
        • [^] # Re: Parceque

          Posté par . Évalué à 4.

          bien sûr que non, il reste vim
          • [^] # Re: Parceque

            Posté par . Évalué à 2.

            ben non vim il degage aussi c'est pas gnu...
            • [^] # Re: Parceque

              Posté par . Évalué à 3.

              désolé, reflexe primaire
              • [^] # Re: Parceque

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                c'est "bash/zsh, ls, cat, cp, rm, mkdir, dd, ..." qu'il fallait répondre. :-)
                Avec ça, pas besoin du reste !

                (QUI a dit "cd" ?? Dehors !!)
                • [^] # Re: Parceque

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Dommage pour ZSH c'est license BSD
                  • [^] # Re: Parceque

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Du moment qu'on lit ça dans la licence :

                    «Permission is hereby granted, without written agreement and without
                    licence or royalty fees, to use, copy, modify, and distribute this
                    software and to distribute modified versions of this software for any
                    purpose, provided that the above copyright notice and the following
                    two paragraphs appear in all copies of this software.»

                    on s'en fout :-)
                    mais du point de vue du sujet du journal, effectivement, c'est pas gnu.
                    snirfl.

                    spa grave, j'avais mis "bash" :)
                    (sinon j'arrive pas à retrouver les termes exacts de la licence BSD dans ma doc de zsh, c'est grave ?)
      • [^] # Re: Parceque

        Posté par . Évalué à 5.

        Une bonne partie des outils standards d'UNIX, donc bien assez pour travailler... Mais Gnome fait partie du projet GNU, je ne vois pas pourquoi on devrait le compter séparément.
    • [^] # Re: Parceque

      Posté par . Évalué à 6.

      Ah bon? et si on compile un noyau Linux avec le compilo Intel et avec l'ancienne bibliothèque C non GNU, ça va pas marcher?

      Ou alors c'est juste que l'on doit préfixer le nom tout morceau de code par celui de l'auteur du compilateur et de la bibliothèque utilisé? Mais alors il faut dire GNU/Qt, GNU/KDE, GNU/Mozilla, GNU/OpenOffice?

      L'explication, c'est juste que Stallman a une grande gueule et que depuis qu'il ne code plus il a le temps d'aller faire du prosélytisme à droite à gauche et faire croire qu'il y a plein de bonnes raisons d'utiliser cette appelation, alors que la seule est que ça fait de la pub pour GNU gratos... Suffit de connaitre l'avis de Linus sur la question (peu connu, il y en a qui bossent au lieu de pérorer à tire larigot) pour avoir un avis un peu plus éclairé...
      • [^] # Re: Parceque

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Un noyau linux compilé avec le compilo intel et l'ancienne libc, ca te donne ... rien !!! enfin tu peux booter mais rien d'autre. Par contre linux + GNU, ca fait quelque chose, et ce quelque chose c'est un UNIX (enfin bon pas stricto sensu mais c'est quand meme très proche). Après, tu peux rajouter ton QT, ton KDE, ton OpenOffice si t'en as envie, je dis pas que c'est inutile, c'est en plus du systeme de base.

        Donc pour résumer, linux tout seul ca sert a rien, GNU tout seul ca sert a rien, GNU/Linux ca fait un UNIX. Libre à toi de penser que ce n'est pas un OS/ce n'est pas suffisant/c'est inutilisable, mais forcément beaucoup de monde ne sera pas d'accord avec toi, parce que y'a beaucoup de monde trouve que Unix est systeme utilisable ... Donc ce n'est pas qu'une histoire de compilo/bibliothèque/narcisisme, c'est simplement du bon sens.
        • [^] # Re: Parceque

          Posté par . Évalué à 4.

          Et si on prend un kernel sans lib gnu avec un shell non gnu (zsh/ksh/tcsh), avec des utilitaires non gnu (busybox/bsd) on devrait donc obtenir un système totalement différent qu'un Linux habituel? Je n'ai franchement pas l'impression. Pour moi, un tel système est plus proche d'un Linux+GNU que Linux+GNU l'est de Hurd+GNU. Vouloir nommer son sytème en fonction de la version de ls qu'on utilise est franchement tiré par les cheveux.

          Je ne veux pas non plus minimiser l'importance des outils gnu. Même si l'on peut s'en passer, ça resterait quand même sacrément galère de le faire ; mais c'est aussi le cas pour Xwindow (sur un poste client bien sûr), et je n'ai jamais entendu personne militer pour "X11/Linux" (ou XFree86, ou Xorg...).

          Et d'ailleurs, j'accuse Stallman de faire de la politique en voulant rajouter son GNU à toutes les sauces, mais j'avoue en faire moi aussi en militant pour le "Linux" tout court. Je pense que l'objectif de Stallman (l'éradication totale et inconditionnelle de toute forme de logiciel propriétaire) est complétement farfelu et dessert l'intérêt des logiciels libres en faisant passer les défenseurs du libre pour des utopistes pré-pubères. Imposer ce GNU partout, c'est rappeller l'existence d'une frange intégriste refusant officiellement tout compromis (mais en en faisant en fait sans arrêt : personne ne peut se passer du logiciel propriétaire, à moins de vivre dans une caverne en Ouzbekistan).
          • [^] # Re: Parceque

            Posté par . Évalué à 4.

            Il y a très certainement des domaines où tu n'accepterais pas de compromis, parce que tes acquis te semblent naturels, et je ne me permettrais pas de te traiter d'intégriste pour cela. Faut-il absolument être insultant et agressif envers ceux dont on ne partage pas les idées ? Ne suffirait-il pas de dire que tu n'es pas d'accord, et que tu penses que c'est irréaliste ?
      • [^] # Re: Parceque

        Posté par . Évalué à 5.

        L'avis de Linus n'a rien d'éclairé, l'avis de Linux c'est qu'il n'a pas envie de s'embêter, et qu'il garde l'appellation qu'il a toujours utilisée. C'est un avis tout à fait respectable, mais ça ne réfute en rien les arguments de RMS.

        Ceci mis à part, je pense que tu as mal saisi la position de RMS... Il le dit lui même, que le but de l'appellation "GNU/Linux" est de faire autant de pub à GNU qu'à Linux, et c'est effectivement la seule raison. Le fait est que Linux est un projet apolitique (parce que son leader l'est), alors que GNU est un projet politique, qui a un but plus "grand" que la simple production d'un bon système. Or, pour aboutir dans un projet politique, il faut être connu. Quand "Linux" devient l'emblème du logiciel libre, tout ce côté politique est mis de côté, et c'est ce qui énèrve RMS.

        On peut être d'accord ou non avec ses arguments, mais sa motivation, c'est de faire connaître GNU, et sa démarche est logique, dans cette optique là.
        • [^] # Re: Parceque

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Dans ce cas, pourquoi n'essai-t-il pas de faire de la pub avec GNU/Hurd ???
          Parce que son projet politique, il est pas là ? C'est bien GNU/Hurd qui devrait / devait devenir un système libre pour tous, et pas GNU/Linux à la base, non ?

          Je suis un peu de l'avis du posteur du troll, ça me fais chier GNU/Linux.

          Bon ok, il y a les arguments comme quoi la glibc...
          Alors oui, sans les outils gnu linux ne fait rien.
          Mais linux + les outils gnu ça donne tout de même pas grand chose d'exploitable dans l'état...

          Mais Je trouve que c'est un peu une appropriation de RMS étant donné que son projet ne marche pas.

          Bon d'accord dans l'histoire Linux n'a pas forcément autant de raison d'être seul

          En fait, c'est la position de RMS qui est comme d'habitude un peu trop intégriste qu'elle en devient presque liberticide, tout comme la GPL qui oblige à rester sous GPL. C'est peut-être beau d'un point de vue politique mais du point de vue de la liberté c'est pas génial. Oui la GPL apporte des libertés aux utilisateurs / dev / ... mais elle n'est pas totalement libre, au contraire des licences open source qui s'en rapprochent par exemple.
          • [^] # Re: Parceque

            Posté par . Évalué à 2.

            mais elle n'est pas totalement libre
            Gnii ?
            Tu peux developper s'il te plait ?

            http://oumph.free.fr/textes/logiciels_libres_isima_20041014.pdf(...)
            • [^] # Re: Parceque

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Si je ne me trompe, un logiciel sous gpl doit nécessairement être redistribué sous gpl, non ?
              C'est bien l'un des principes de la gpl, dans son but de promouvoir le libre. Dans ce sens, c'est normal, c'est utile pour répendre une philosophie, mais ça "oblige" à utiliser cette licence.

              En cela, je pense simplement que ce n'est pas libre. Je ne dis pas qu'elle n'est pas libre, mais qu'elle ne l'est pas totalement. Elle ne confère pas une libertée totale aux utilisateurs / developpeurs.

              Evidemment, c'est pour ne pas ce voir pourrir sont code, se le faire voler et en perdre totalement la paternité.

              La gpl permet donc d'utiliser le programme, de le distribuer, de l'étudier / modifier et de redistribuer ces modifs. Mais ne permet pas de redistribuer le programme avec des modifs sous une autre licence.

              C'est également le principe d'utiliser le copyright pour garantir que personne ne pourra s'approprier le code.


              Dans le docuement il est d'ailleur écrit :
              GNU GPL : « pot commun » où chacun peut
              ajouter mais personne ne peut retire
              (page 20)

              Si on bloque certaines actions, ça supprime simplement des libertées, non ?


              Avec une licence non copylefté, il y a beaucoup moins de restrictions du fait qu'on peut y rajouter ce qu'on veut, utiliser le code avec moins de contraintes, ... et évidemment, se le faire piller, l'empècher d'être libre, ...

              C'est un sérieux dilème mais je pense que c'est une meilleur solution.
              On trouve d'ailleur facilement des programes utilisant des licences de ce type dont un des plus connus est sans doute apache. Le code est dispos et la seule réelle obligation est de mentionné qu'on utilise du code provenant de la fondation apache si mes souvenirs son bons.

              Néanmoins, apache est toujours utilisé, sont développement continue sans trop de problèmes de ce côté, bien qu'il ne soit pas sous gpl. Et pourquoi cela marche-t-il bien alors que ce n'est pas une licence gpl ?
              Peut-être que la vrai raison est que le libre c'est bien / mieux que le proprio tout simplement

              En fait, ce que je n'aime pas c'est que pour beaucoup libre = gpl alors que c'est faut.
              Pour moi la gpl est peut-être un très bon "outil" pour promouvoir le libre, mais je pense que c'est n'est pas une solution réellement viable. Il faut arrêter d'être intégriste et accepter que chacun fasse ce qu'il veut.

              Et si le libre est réellement mieux que le proprio, alors des licences non copyleftés sont viable, sans la clause "liberticide" de redifuser sous gpl
              • [^] # Re: Parceque

                Posté par . Évalué à 2.

                Ok, je vois (et comprends) ton point de vue.
                Ca se defend (d'ailleurs tu le fais ;)
                Personnellement, je trouve l'aspect viral tres interessant. Il protege les developpeurs et la communaute du libre.

                Si on bloque certaines actions, ça supprime simplement des libertés, non ?
                Bien sur dit comme ca... Mais, il me semble que la liberte de tous s'arrete a la liberte des autres (reformulation libre d'une phrase que quelqu'un a surement mieux dite avant moi).

                En fait, ce que je n'aime pas c'est que pour beaucoup libre = gpl alors que c'est fau[x].
                Tout a fait d'accord avec toi.

                ...mais je pense que c[e] n'est pas une solution réellement viable...
                Je pense au contraire qu'elle est tout a fait viable dans un "bise-nesse modele" du tertiaire ou d'une societe de services.

                Mais je ne vais pas me crisper. Ce qui m'avait juste fait tiquer c'etait le 'pas totalement libre'.
                • [^] # Re: Parceque

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Personnellement, je trouve l'aspect viral tres interessant. Il protege les developpeurs et la communaute du libre.
                  Vu comme ça, oui il est interessant, mais je le vois plutôt intéressant en tant qu'outil de propagation du libre, mais c'est tout. Car on voit justement des projets utilisant de licence n'employant pas ce type de clause virale se développer sans problème.
                  Alors je me pose simplement la question de la réelle utilité de ce type de clause (qu'on trouve également dans CeCILL qui est vraiment très proche de la GPL)


                  ps: merci pour les corrections aurtograffike ;-)
          • [^] # Re: Parceque

            Posté par . Évalué à 3.

            «Dans ce cas, pourquoi n'essai-t-il pas de faire de la pub avec GNU/Hurd ?»

            Je ne comprend pas trop ce que tu veux dire, là... mais au passage, on ne dit pas GNU/Hurd, on dit GNU tout court, dans ce cas, parce que The Hurd est une brique du système GNU. Quand on veut parler du système GNU avec un autre noyau, on précise le noyau, par respect pour ses développeurs ;-)

            Ça m'étonne que personne ne voit la symétrie qu'il y a dans ce troll, tous les défenseurs du "Linux tout seul" considèrent comme acquis qu'il faut nommer le système depuis son noyau, mais pourquoi ? Je n'ai jamais vu personne dire "j'en ai marre de ces intégristes, il faut dire GNU tout seul".

            «linux + les outils gnu ça donne tout de même pas grand chose d'exploitable»

            Hmm, je suis bien content d'avoir Firefox et quelques autres logiciels, mais franchement pour travailler, les outils GNU (et un noyau quelconque) me suffiraient, si je n'avais pas le choix. Emacs peut faire à peu près toutes les tâches de bureautique dont j'ai besoin, et si on rajoute GCC+Glibc+GNU make+[...], je ne vois pas ce qui manque.

            Tout dépend des besoins, mais Linux+GNU donne un système fonctionnel, alors que Linux tout seul ou GNU sans noyau ne donnent rien d'utilisable.

            «c'est un peu une appropriation de RMS étant donné que son projet ne marche pas.»

            Il y a deux affirmations étranges dans cette phrase. Tout d'abord, le projet de RMS me semble fonctionner très bien, de mieux en mieux, même. Ou alors, tu réduis l'ensemble de GNU à The Hurd ?

            Ensuite, sans vouloir discuter de la validité des arguments des deux parties, si on prend un système composé de GNU + Linux, et qu'on le nomme Linux, ça ressemble plus à de l'appropriation que de le nommer GNU/Linux. Si RMS avait proposé de zapper "Linux", j'aurais compris ta remarque, mais là je suis dubitatif.

            «la position de RMS qui est comme d'habitude un peu trop intégriste»

            (un point Dabeulyou, en passant)

            RMS demande aux gens de dire GNU/Linux. Il ne s'agit pas d'un ordre, il ne dit pas que les gens qui disent Linux sont "mauvais", ou quoi que ce soit de ce genre, il est très clair à ce sujet, il voudrait qu'on précise GNU pour que le projet GNU soit plus connu, et que le grand public entende parler du côté politique du logiciel libre. Je ne vois pas en quoi sa position est "intégriste". Aux dernières nouvelles, chacun est libre de se faire sa propre opinion, et d'accéder ou non à sa demande.
            • [^] # Re: Parceque

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Pour GNU/Hurd -> GNU, je savais pas

              Ce que j'entendais par la pub c'est le fait de faire de la pub pour GNU via Linux alors que GNU "tout seul" (ie avec Hurd) n'est pas vraiment exploitable.

              Quand on veut parler du système GNU avec un autre noyau, on précise le noyau, par respect pour ses développeurs ;-)
              Je pense qu'un des problèmes est là justement.
              On parle de GNU avec un autre noyau que Hurd ou de Linux avec des outils GNU ?? (si j'ai mis pas mal de mauvaise fois dans mes propos précédents, comme dans tout troll, cette question est sérieuse...)


              Ça m'étonne que personne ne voit la symétrie qu'il y a dans ce troll, tous les défenseurs du "Linux tout seul" considèrent comme acquis qu'il faut nommer le système depuis son noyau, mais pourquoi ? Je n'ai jamais vu personne dire "j'en ai marre de ces intégristes, il faut dire GNU tout seul".
              Comme tout troll qui se respecte, même si les choses sont visibles, c'est pas pour ça qu'on y prete attention ;-)

              Mais dans ce cas, la question est récurrente, mais pourquoi nommer les "outils de base" et le noyau et rien de plus ?


              Le projet de RMS, c'est pas GNU avec Hurd ?
              Plus haut tu dis que GNU/Hurd on doit dire GNU, et donc si on prend GNU au complet, c'est pas encore au niveau je pense...



              En fait, le réell problème est qu'il n'y a pas de réel nom pour l'OS que nous utilisons.
              Oui, le noyau c'est Linux, les outils de base sans lesquels rien ne marcheraient proviennent de GNU, le serveur graphique pour ma part xorg, puis l'ensemble kde, ...
              Mais pour moi le système d'exploitation, même s'il n'englobe pas tout, englobe au moins jusqu'au serveur graphique.
              Oui en réalité c'est faut. Mais par abus de langage mon système d'exploitation c'est plus que le noyau et quelques outils, c'est ce qui me permet d'avoir un système viable et exploitable et même si on _peu_ faire des choses avec GNU et Linux, c'est à mon sens insufisant.

              Ou alors, comme proposé dans un autre poste, mon système c'est MandrakeLinux mais comment faire pour parler de l'ensemble des distribution basées sur GNU/Linux ?
              • [^] # Re: Parceque

                Posté par . Évalué à 3.

                Ben en fait, la façon de nommer son système d'exploitation dépendra des gens. Si je devais le nommer à partir des outils que je manipule tous les jours, ce serait GNU, mais ce n'est pas forcément le cas de tout le monde. Je pense que si on débat sur la bonne manière d'appeler le système en se basant sur des raisons "techniques", c'est sans fin.

                C'est vrai que s'il s'agissait de faire honneur aux développeurs, il faudrait dire GNU/Xorg/KDE/Mozilla/Linux. Mais encore une fois, la revendication de RMS n'est pas motivée par l'envie de faire honneur aux développeurs, mais par l'envie de faire connaitre un projet politique qui est à l'origine du système qu'on utilise aujourd'hui.

                Franchement, je n'étais pas convaincu par cet argument il y a quelques années. Mais depuis que "Linux" a gagné en notoriété, je remarque que pour le grand public il est devenu synonyme de logiciel libre, et c'est un peu dommage parce que justement le côté politique est souvent occulté. J'ai lu dans certains journaux que Linus Torvalds était l'inventeur du LL, et je trouve ça triste, pas parce que je pense que RMS mérite la célébrité, mais parce que je pense que le projet GNU est important aussi. Rien que pour ça, j'essaye, quand je parle à des non initiés, de dire que j'utilise GNU/Linux. Entre connaisseurs, je dis ce que je veux, mais face à quelqu'un qui a vaguement entendu parler de Linux dans 01.Net, j'essaye d'être plus précis.

                Ceci dit, je n'ai jamais repris personne parce qu'il avait dit Linux sans GNU, ou GNU sans Linux ;-) Mais disons qu'au fil du temps je me suis mis à mieux comprendre l'importance de GNU et de la FSF. Aujourd'hui avec d'un côté les brevets logiciels et de l'autre DRM et DMCA, je regrette que le public connaisse mieux Linux que GNU.
  • # Lis les archives

    Posté par . Évalué à 10.

    Franchement, lis les archives. Tous tes arguments ont déjà été évoqués, discutés, aprouvés, réfutés, retournés dans tous les sens, explorés sous tous les angles, avec tous les niveaux de bonne et de mauvaise foi possibles, et ceci des dizaines de fois dans plusieurs langues et à travers de multiples protocoles de communications électroniques.

    En résumé, c'est un peu court, jeune homme.
    • [^] # Re: Lis les archives

      Posté par . Évalué à 10.

      Vous pouviez dire, oh dieux bien des choses en somme...
      En variant le ton par exemple, tenez:
      Agressif: "moi monsieur, si j'avais un tel gnu/linux, il faudrait sur le champ que l'on amputasse ce gnu"
      Amical: "mais linux doit tremper dans votre gnu, pour boire faite vous faire une debian"
      ...
      Et enfin parodiant pyrame en un sanglot: "le voila donc ce gnu, qui des trait de son maitre à détruit l'harmonie, il en bleuit le gnustre".

      Voila ce qu'a peut près mon cher vous auriez dit si vous aviez un peu de lettres et d'esprit.
      Mais d'esprit, oh le plus lamentable des êtres, vous n'en eutes jamais un rss, et de lettre vous n'avez que les trois qui forment le mots gnu.
      Eussiez vous eu d'ailleur....

      (voili, désolé pour les fotes mais c'est de mémoire, et maintenant je -->[])
    • [^] # Re: Lis les archives

      Posté par . Évalué à 3.

      Tous tes arguments ont déjà été évoqués, discutés, aprouvés, réfutés, retournés dans tous les sens[...]

      Oui mais son journal commence par "Attention gros troll", donc ça va. Ca serait plus un troll sinon.
      • [^] # Re: Lis les archives

        Posté par . Évalué à 3.

        D'accord mais pour s'attaquer à un troll de ce calibre, il faut être solide et avoir du répondant car sinon, on va droit au casse pipe.
  • # Pendant ce temps là à Vera Cruz...

    Posté par . Évalué à 3.

    Bonjour,

    Respire un grand coup, promène toi sous les arbres, et souris un peu :) "Gnu/Linux" ou "Linux", personnellement je m'en tamponne: j'utilise windows j'utilise "ubuntu".
  • # Debian

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Moi de toute façon je dit Debian.
    • [^] # Re: Debian

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi je dis gentoo :)
      • [^] # Re: Debian

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        LFS...
        D'ailleurs, est-ce possible de faire fonctionner Linux sans GNU ?
        prendre les outils BSD et les compiler pour Linux ?
        • [^] # Re: Debian

          Posté par . Évalué à 3.

          uclibc pour remplacer la glibc et busybox pour remplacer le reste. A mon sens GNU/Linux est un terme générique pour désigner la partie "système d'exploitation" des distributions généralistes (par opposition aux applications), bien que cette limite soit très floue. Mais bon, Linux tout court est plus sympa "commercialement" parlant.
  • # because of GLIBC!

    Posté par . Évalué à 3.

    GNU/Linux

    because
    parce que :

    LA GNU LIBC !!!!!

    raAAAAAaah

    vite un seau d'eau froide !


    "hey man, I love your gnome stuff, great work, but don't touch my Bash ! Or I will bash you"
    • [^] # Re: because of GLIBC!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le kernel Linux n'emploit pas la Gnu LibC comme tu dis :-) il implémente lui-même les parties de code nécessaires à son bon fonctionnement, d'ailleurs, la glibc n'est pas nécessaire pour utiliser les autres outils. :-) BSD fonctionne bien sans la glibc.
      • [^] # Re: because of GLIBC!

        Posté par . Évalué à 6.

        d'ailleurs, la glibc n'est pas nécessaire pour utiliser les autres outils. :-)
        On parrit ?

        Va y retire t'as glibc et t'auras de belle surprise...
        Tu peux essayer d'installer la libc de bsd, t'auras aussi de belle surprise etant donné que les appels systemes different...
  • # Un peu de sérieux dans un monde de trolls.

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Linux=noyau
    GNU/Linux=systeme d'exploitation du projet GNU basé sur le noyau Linux
    non?

    Ne me dites pas que l'ont doit mettre GNU par ce que les outils GNU sont indispensable à l'utilisation de linux, par ce qu'ils ne sont pas les seuls logiciels indispensables.


    De meme qu'on peu mettre des LL sur des systemes propriétaires, on dit pas GNU/Windows quand on installe gimp sur un winxp ou autre.

    J'utilise donc les définitions citées au début de mon message quand je cherche à m'exprimer.

    On devrait meme dire GNU* de meme qu'on dit *BSD...
    On me retorquera: ouais, mais le logiciel machin, il tourne pas sous GNU/HURD.
    Et je répondrais que le logiciel truc ne tourne pas non plus sur tous les BSD, mais sur une bonne partie, qui je pense justifie le glob.
    De toute facon, le portage n'est qu'une question de temps...
    (et ma question: serai-je encore en vie quand le logiciel machin sera porté pour GNU/HURD ? :p)
    • [^] # Re: Un peu de sérieux dans un monde de trolls.

      Posté par . Évalué à 5.

      "Linux=noyau
      GNU/Linux=systeme d'exploitation du projet GNU basé sur le noyau Linux"

      Je suis entièrement d'accord sur cette définition, après le problème c'est de définir précisément ce qu'est système d'exploitation :) Dans mon idée, je mettrais noyal+libc+ld, et du coup AMA ça justifie d'appeler le tout GNU/Linux, d'une part parce que si tu changes de libc et de ld y'a des chances que le système soit pas mal différent, donc ça justifierait un changement de nom (ça a peut-être déjà été fait pour de l'embarqué ?) et d'autre part parce que ça évite les confusions entre noyau et le reste (évidemment, quand on parle entre geek y'a pas trop de problème, mais quand on commence à parler "l'interface graphique Linux", ça me gêne un peu).

      Maintenant, autant ça ça fait une différence pour le programmeur, autant pour l'utilisateur y'a pas une grande différence une fois que les programmes haut-niveau sont portés. Et du coup, du point de vue utilisateur l'OS ça peut aussi être toutes les commandes, mais aussi les outils pour configurer le système, les interfaces graphiques dispo, etc.
      • [^] # Re: Un peu de sérieux dans un monde de trolls.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > Dans mon idée, je mettrais noyal+libc+ld, et du coup AMA ça justifie d'appeler le tout GNU/Linux, d'une part parce que si tu changes de libc et de ld y'a des chances que le système soit pas mal différent, donc ça justifierait un changement de nom (ça a peut-être déjà été fait pour de l'embarqué ?)

        tout à fait d'accord :-)
        pour l'embarqué, tu as busybox, tinylogin et toute la clique des crosscompilo gcc, donc ça reste essentiellement du GNU si tu t'en donnes la peine :-)
  • # Oui mais non.

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Premier paragraphe : http://www.debian.org/(...)
    "Debian est un système d'exploitation libre pour votre ordinateur. Un système d'exploitation est la suite des programmes de base et des utilitaires qui permettent à un ordinateur de fonctionner. Debian utilise le noyau Linux (le c½ur d'un système d'exploitation), mais la plupart des outils de base du système proviennent du projet GNU ; d'où le nom GNU/Linux."

    Il dit bien "la plupart", mais pas "tous". Donc hein.

    Et puis ya Tim O'Reilly qu'est d'accord avec toi et pas avec RMS car il dit que si on doit appeller les OS GNU/Linux comme ça (parce qu'il faut les appeler comme ça, hein), alors ont doit également les appeler GNU/Berkeley/MIT/Linux.
    http://linux.oreilly.com/news/linuxanatomy_0101.html(...) : «But it seems to me that if we were to call it GNU/Linux, we'd have to call it GNU/Berkeley/MIT/Linux to give credit to even the largest contributors»

    Mais bon si on lit ça : http://www.gnu.org/gnu/linux-and-gnu.html(...) , ça change un peu la façon de voir les choses.
    Car effectivement, ce sont bien les outils GNU en écrasante majorité (pour ne pas dire exclusivement) qui ont permis à Linux d'exister à cette échelle, et réciproquement. Ils sont donc copains comme cochons, et on ne les dissocie donc pas (c'est très vilain de séparer des copains).


    En fait pour moi, dire "Linux" signifie qu'on voit le système comme un tout, avec des applications à droite et à gauche. C'est très bien.
    Mais dire "GNU/Linux" c'est encore mieux. Ça signifie d'une part que tu comprends les problèmes des licenses et que tu essaies d'y faire attention, et d'autre part que tu reconnais là que la communauté Linux (et tous les outils associés par extension) n'est pas à ton service mais que tu restes conscient qu'il s'agit d'un ensemble d'applications développées par des personnes qui se sont donné du mal pour faire un truc "bien".

    En fait pour moi, la grosse différence entre celui qui utilise Linux et celui qui utilise GNU/Linux, c'est que l'un en aura rien à foutre d'utiliser pine ou pas alors que l'autre sait que "pine, c'est mal".
    Alors hein.
  • # J'oubliais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    > Si vous voulez mettre le GNU devant le Linux ayez un peu de respect pour tout les codeur qui n'appartiennent pas au projet GNU mais qui permmettent a votre ordi de démmarrer et citer les aussi.

    ben justement, ya que "GNU" qui permette à mon ordi de démarrer avec Linux. :)

    Par contre si tu veux que je cite les logiciels qui me permettent de l'"utiliser", c'est une autre histoire. :)
  • # GNU/BeOS ?

    Posté par . Évalué à 4.

    En fait je crois que le choix entre GNU/Linux et Linux dépend de l'utilisation que l'on en fait.
    Est-ce qu'on utilise surtout l'OS GNU sur un noyeau Linux, ou l'OS Linux avec des outils GNU ?

    Linux a su évoluer et devenir un nébuleux système d'exploitation dont FSH, LSB et d'autres projets essaient de délimiter le périmètre. Aujourd'hui Linux existe comme produit. Aujourd'hui, le noyeau Linux est entouré d'une myriade d'outils qui rendent son utilisation plus facile (udev, alsa, etc.). Il y a bien un OS construit autour de Linux mais pas qu'avec des outils GNU.

    BeOS aussi utilisait beaucoup d'outils GNU. Pourtant ce n'était pas GNU/BeOS.

    Blue Eyed OS va utiliser des tas d'outils de GNU et du "monde Linux" pour former un clone de BeOS. Ce ne sera pourtant pas un système GNU. Doit on l'appeler GNU/BlueEyedOS@BeOS ?

    J'utilisais il y a deux semaines encore Mandrake Linux avec un bureau KDE. A cette époque je n'étais pas en contact direct avec GNU mais surtout avec le produit KDE packagé dans le produit Mandrake Linux. Mandrake est un système Linux qui utilise entre autres GNU.

    Aujourd'hui j'utilise Ubuntu avec GNOME. Je suis donc en permanance en contact avec le GNU (par l'intermédiaire de son interface graphique) et on peut dire qu'Ubuntu est un système GNU qui utilise Linux. Pourtant je préfère dire que j'utilise Ubuntu.

    Je me fiche de savoir que derrière Ubuntu il y a GNU. Tout ce qui m'intéresse c'est de savoir que j'utilise un produit formidable qui répond à mes besoins avec simplicité et rapidité : Ubuntu.

    On a fait tout un flan de XFree qui obligeait par sa nouvelle license à citer le projet XFree. A quoi bon avoir l'obligation morale de citer avant tout autre nom GNU dans un projet en dérivant ?

    Dire GNU/Linux pour corriger ceux qui disent Linux, n'est-ce pas bafouer l'un des principes fondamentaux du logiciel libre ?

    BeOS le faisait il y a 20 ans !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.