Journal Sommeil polyphasique

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
1
fév.
2005
Bonjour journal,

Apres lecture d'un journal faisant reference a l' ``Uberman sleep schedule'' (
http://www.kuro5hin.org/story/2002/4/15/103358/720(...)), j'ai decide de tenter
qqch de similaire. Pour ceux qui ont la flemme de lire, l'uberman sleep
schedule propose de dormir 3 heures par jour seulement, sous forme de siestes
d'une demi-heure toutes les 4 heures. Apres qqs jours d'adaptation, ces
siestes de 30 minutes deviennent tres tres intenses et reprennent tous les
cycles normaux du sommeil en concentre, dont notamment le sommeil paradoxal
(phase du sommeil nous aidant a recuperer mentalement et memoriser pendant la
nuit).

J'ai decide d'opter pour qqch de plus modeste. Je doute que le cycle de
sommeil uberman soit sain sur du long terme. Le corps manque d'occasion de se
reposer completement.

Donc en ce qui me concerne, j'ai choisi de garder 4h30 de sommeil et d'espacer
ensuite 30 minutes de siestes a peu pres toutes les 5 heures. Quand j'y
reflechis, beaucoup de gens vivent avec un rythme a peu pres similaire: mon
pere par exemple, se leve toujours aux environs de 6h du matin, mais fait une
sieste de 20 minutes apres manger et quand il revient du boulot. Ensuite, il
se couche vers 23h00. Il est aussi connu et accepte que les siestes sont
bonnes pour la sante, surtout dans un contexte ou on travaille 9h de suite
(ok, l'info, c'est pas physique, mais quand meme).

Le cycle de sommeil mode uberman est tres difficile a atteindre. J'ai lu de
nombreux mecs disant qu'ils avaient echoue au bout de qqs jours. Je pense que
mon rythme sera beaucoup plus facile a maintenir. J'ai aussi lu un mec qui l'a
suivi pendant 3 a 4 mois. La raison pour laquelle il a arrete, c'est que c'est
dur a concilier avec un environnement social, il trouvait ca trop
contraignant.

Tel que j'ai choisi mon rythme, je dois pouvoir faire une sieste vers 8h00
avant d'aller au boulot, une vers midi pendant la pause dejeuner et une vers
18h00, en fin de journee. Ensuite, je compte me coucher vers 11h00 ou minuit,
donc il semble possible d'accomoder cet emploi du temps avec une vie normale.

Normalement, je dors entre 8h00 et 9h00 par jour, et un peu plus que ca le
week-end. Je passe a 6h00, ce qui me fait 3 heures de plus par jour. Ouaa!!!

J'en suis a ma 3e nuit. Samedi et dimanche, j'ai fait une activite physique,
ce qui change un peu de mes habitudes, donc j'etais plutot fatigue
physiquement. J'ai trouve les siestes tres reparatrices, meme si je n'ai pas
reussi a dormir. Hier, j'etais plutot fatigue dans la journee, mais pas tant
que ca.

La, ca va, c'est plutot ce midi que je devrai accuser le coup. Le plus dur,
c'est pas de me reveiller, c'est de quitter le lit tout chaud ou il y a ma
copine. Hier, j'ai en envie de me recoucher pendant toute la matinee. On va
voir ce que ca donne aujourd'hui.
  • # Pourquoi donc ?

    Posté par  . Évalué à 9.

    Le problème ce n'est pas tellement de savoir si on peut adapter son sommeil à un genre de vie donné, car cela se fait en général sous la contrainte pour les militaires, les navigateurs en solitaire, les travailleurs en 3/8.... mais je me demande vraiment pourquoi des gens qui n'y sont pas forcés veulent diminuer leur temps de sommeil.
    Le sommeil n'est pas un temps perdu, c'est un temps au contraire gagné pour soi et on en a de plus en plus besoin dans notre société où mine de rien les contraintes sociales sont de plus en plus fortes.
    M'enfin c'est "ton choix" comme dit l'autre, alors fais attention de ne pas y laisser ta santé et n'oublie jamais qu'il n'y a rien de meilleur que les dix minutes de rabe de sommeil volés à ton employeur et offerts à ta copine !.......
    • [^] # Re: Pourquoi donc ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      Et 10 minutes de plus pour la copine (déjà réveillée, elle), à entendre des "RrrrRrrrrrronn... psssschhhh... RrrrRRRrnNNarFLflflf..." :) Autant être réveillé et calin. Elle préfèrera sans doute.
    • [^] # Re: Pourquoi donc ?

      Posté par  . Évalué à 7.

      Absolument d'accord.

      Il y a d'autres sites sur le sommeil qui vous apprennent à bien dormir, notamment celui-là est très bien :
      http://sommeil.univ-lyon1.fr/(...)

      Si vous voulez, vous pouvez faire cette expérience :
      - pendant les vacances, se coucher dès le premier signe de fatigue (vers 18h)
      - normalement, quand vous vous réveillerez (frais et en pleine forme) vous aurez fait 4 cycles. Comptez le temps qui s'est écoulé
      - vous avez le temps qu'il vous faut pour dormir ! Et en plus vous vous réveillerez à la fin d'un cycle (donc en pleine forme), et donc au bout d'un moment même pas besoin de réveil.

      C'est pas génial ?

      Je vais tester pendant les vacances. Absolument garanti contre les troubles du sommeil...
      • [^] # Re: Pourquoi donc ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Je viens de passer sur ce site que tu conseilles http://sommeil.univ-lyon1.fr/(...) je le recommande aussi, très intéressant, particulièrement tous les conseils pratique, la qualité des références. Une belle base de documentation.

        Petit copier/coller de la présentation du site :

        ---8<-------------------------
        Cette partie du site délivre une documentation sur le sommeil au travers de 143 articles représentant 1038 pages au total. Cette documentation est répartie selon les thèmes suivants :

        Initiation et conseils pratiques
        Premières explications
        Explications scientifiques
        Les rêves et le sommeil paradoxal
        Troubles chez l'adulte
        L'enfant et le nouveau-né
        Traitements des pathologies
        Effets des drogues
        Le sommeil des animaux
        L'ethnologie
        Société et sommeil/rêves
        Psychologie et philosophie
        Science et Avenir : Le Rêve
        Questionnaires
        ---8<-------------------------
      • [^] # Re: Pourquoi donc ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        > pendant les vacances, se coucher dès le premier signe de fatigue
        > (vers 18h)

        ??? Comment tu fait ? C'est l'heure de l'apéro !
  • # Il y a 5 jours a peine

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      (ah et le fameux journal dont il parle dans son introduction est sans doute celui là : http://linuxfr.org/~durandal/8635.html(...) )
    • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

      Posté par  . Évalué à 10.

      Il y a quelqs année, j'ai fait ce que je pense être une TRÈS grosse connerie.

      J'avais beaucoup de boulot et pendant 3 semaines, je n'ai dormi que 30 minutes
      par nuit.

      C'est totalement faisable, j'étais très productif, je n'avais pas sommeil.
      Sauf que ça m'a complètement détraqué le sommeil et qu'il m'a fallu plusieurs
      années pour réccupérer.

      Je déconseille fortement (tout du moins dans la version extrème que j'ai pratiqué).

      Frédéric
      • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

        Posté par  . Évalué à 4.

        Même pour l'avoir fait en mode un peu moins extrême, je le déconseille aussi... cela a encore des traces des années après ou je dois parfois me taper une nuit blanche pour me "remettre en phase" pour la nuit d'après... :-/
        • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Pareil, ou à peu près.
          Moi je dormais naturellement très peu (de 3 à 5h par nuit). A cause du boulot, et aussi parce que j'adore bosser la nuit, j'ai moins dormi pendant plusieurs mois, arrivant assez facilement à me passer de sommeil, porté par la motivation, l'euphorie, tout...
          Aujourd'hui je dors je dors et c'est terrible: 6,8, 10, 12, 15h ne me suffisent pas. Ou bien le sommeil vient à des heures impossibles (diurnes ou nocturenes) et les jours suivant je suis décalé, et plus ça va, plus c'est décalé. Je me tape des nuit blanche pour remettre ça en place.
          Notez qu'il y a également souvent des causes psychologiques.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

            Posté par  . Évalué à 2.

            J'ai un peu le même problème. Mais effectivement, il y a souvent une grosse cause psychologique (la routine, l'euphorie qui n'est plus vraiment là, tout ça) qui fait accentue le contrecoup.

            Pas glop.
      • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

        Posté par  . Évalué à 2.

        Sans blague, une demi-heure plus tard tu arrivais à te relever ?

        Tu prenais une drogue quelconque ?
        • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

          Posté par  . Évalué à 3.

          Selon mon expérience, le café à haute dose fait des miracles (genre remplacer le sommeil).
          D'ailleurs je me demande si on ne peut pas considérer le café comme une drogue puisqu'il y a influence sur le comportement et accoutumance.
          • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

            Posté par  . Évalué à 4.

            des miracles ,non
            j'ai dormi 4h30/nuit pendants deux mois , si le café a de l'effet c'est que il faut bouger son cul jusqu'a la machine a café ,discuter de choses et d'autre qui vide l'esprit , c'est une coupure saine
            c'est comme quand tu passe un concours écrit , tu profite d'aller au wc pour vider ton esprit
            Je suis un mauvais exemple car je dormais une nuit sur deux 9 heure
          • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            \o/ yean sur linuxfr !

            .. bon ceci dit, trop de café, pas bon ! (nico qui s'est mis un peu au thé ;-)
            • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

              Posté par  . Évalué à 2.

              Le thé contient plus de caféine et d'excitant que le café (en plus d'attaquer le système urinal).
        • [^] # Re: Il y a 5 jours a peine

          Posté par  . Évalué à 10.

          Je ne prenais aucune drogue.
          Avant de commencer, j'avais tendance à vivre de façon décallé.
          J'étais dans une école et pas mal d'élèves veillaient tard.
          En gros, je me couchais vers 5-6 heures du matin et je me levais
          vers 12-13 heures.
          J'ai commencé par pousser mes veilles jusqu'à 9 heures.
          À 9 heures, gros coup de barre et personne pour discuter (les
          fêtard dorment, les autres sont en cours) donc dodo.
          Au début, je mettais le réveil vers 12h. J'étais pas mal dans le
          pâté mais ça bouge autour. Et puis, c'est l'heure du petit dej
          (oups, du repas). Ça aide. Ensuite, boulot jusqu'à 22 heures
          et à nouveau gros coup de barre. Mais là, il y a les fêtard pour
          aider. Passage au foyer de l'école pour discuter en attendant
          que le coup de barre passe. Après, c'est parti pour la nuit.
          Après quelques jours, j'étais tellement dans mon optique boulot
          qu'au bout de 30 minutes, je me réveillais spontanément. Alors
          ben boulot quoi!

          Au bout de trois semaines, mon corps m'a dit stop. Je suis
          migraineux. Pas trop mais quand même. J'ai la chance de pouvoir
          arêter les crises facilement avec de l'aspirine. Toujours est-il
          qu'un matin, après ma « nuit » de 30 minutes, je m'installe devant
          ma machine et au bout d'une minute, je sens une migraine qui
          monte. Je bouffe mon aspirine, je fais un tour. Ça passe. Je retourne
          à ma machine. Presque instantanément, je sens une nouvelle crise.
          Comprenant que je n'arriverai pas à bosser, je retourne me coucher.
          Réveil 24 heures plus tard.

          J'ai fini comme j'ai pu mon boulot. Pendant un mois, j'ai été vraiment
          pas bien. Maintenant encore (8 ans après), j'ai des troubles du
          sommeil important pour lesquels je suis soigné alors qu'avant, je
          n'avais aucun problèmes.
  • # C'est possible

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Je dors en moyenne 4 heure par nuit sauf le week end ou je dors 6 à 7 heure.
    Mon seul problème c'est qu'il me manque la sieste à midi qui, quand je la fait, me laisse en forme.
    Par contre je ne peux pas faire ça quand ma copine est à la maison sinon elle me fait une crise car je reste tard sur mon ordinateur ....

    résultat : j'ai souvent tendance à ressembler à un zombi mais je ne suis pas vraiment fatigué. Par contre d'ici quelques années il faudra que j'arrête car c'est un rythme assez difficile à suivre.
  • # Au Japon

    Posté par  . Évalué à 10.

    Si ca peut apporter de l'eau au moulin, les japonais ont a peu pres tous un sommeil fractionne : environ 5 heures la nuit, et des pauses a diverses heures quand ils ont le temps : dans le train (eventuellement sur l'epaule du voisin, meme si c'est un inconnu), en reunion, sur le canape du labo qui sert a ca...

    Tres interessant mais tres long, paru dans l'annuaire Sciencescope en 2002:
    http://www.ifrance.com/handai/interculturel/sommeil.htm(...)

    Moins scientifique, la reaction d'une francaise face aux japonais qui dorment n'importe quand et n'importe ou:
    http://www.koppenburg.org/japon/0308/030804.html(...)
  • # Ouet....

    Posté par  . Évalué à 1.

    Je veux bien pour une période de bourre...

    Mais si on dort 8 heures par nuit, c'est pas pour rien...

    Ensuite ta méthode consiste à ne dormir que pendant les périodes de sommeil profond, or le sommeil profond ne doit certainement pas s'atteindre instantannément...
    • [^] # Re: Ouet....

      Posté par  . Évalué à 4.

      > or le sommeil profond ne doit certainement pas s'atteindre instantannément...

      Raconte ça à mon médecin du sommeil.

      Suite à mes problèmes de sommeil, je me suis enfin décidé à aller voir un
      spécialiste du sommeil. J'ai fait un enregistrement polysomnique du sommeil.
      Ça consiste à te poser des électrodes un peu partout. On te demande de
      faire 4 siestes de 20 minutes espacées de 2 heures: par exemple, sièste à
      12/14/16/18, puis une nuit complète.

      Je suis tombé systématiquement en sommeil de niveau 4 (paradoxal) en moins
      de 10 minutes alors que je n'étais pas en manque de sommeil -- j'avais eu du
      mal à m'endormir.

      Quand je suis crevé, je n'en ai pas la preuve car je n'ai pas eu d'enregistrement
      durant ces périodes là, je pense tomber en sommeil paradoxal en une ou deux
      minutes.

      Frédéric
  • # les heures de sommeil ne comptent pas

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Si je dis cela c'est que le rapport entre le nombre d'heure et ton etat de veille et de forme n'est pas lié. Je ne dors que 5 a 6 heures par nuit (entre 2h et 7-8h) depuis l'age de 15 ans (et j'en ai 36 maintenant) et je n'eprouve aucun manque ou lourdeur dans la journée. Ma femme par contre si elle n'a pas 8 heures de sommeil se sent fatiguée et les jambes lourdes toute la journée. Et je connais meme des personnes qui si elle n'ont pas leur 10h sont dans le meme etat.
    Donc le nombre d'heures de sommeil necessaire au repos varie enormément d'une personne à l'autre.

    Les differences sont culturelle, physiologique. Mon pere à la retraite se reveille vers 4h30, fait une sieste vers 11h puis vers 16h et se couche vers minuit. Ce n'etait absolument pas son rythme lorsqu'il travaillait (reveil a 7h et se couchait vers 23h)
    Cela peut aussi etre hereditaire : mon fils de 2 ans dors moins que ces petits camarades ... comme son pere ;-)

    Peut-on diminuer ce nombre d'heures en le fractionnant ? cela doit etre possible sur certaines periodes ou soumis à certaines conditions (un boulot décalé ou exigeant, un projet à terminer ou un voyage) mais je ne pense pas que sur le long terme cela soit réellement possible sans avoir des influences néfastes ou des déreglements du rythme du sommeil.

    Je ne dis pas que ce n'est pas possible, je dis que je n'ai jamais pu le faire sur des periodes tres longues (4h par nuit pendant 4-5 semaines au plus) alors que des personnes ont intégrées un rythme et vivent trés bien : un ami est serveur dans un resto, il commence à 19h et termine à 2h du mat, le temps de rentrer, manger et rester un peu, il se couche vers 5 heures et est debout vers 9h et passe une bonne journée jusqu'a sa sieste entre et 17 et 16h puis il va bosser ... Et sans fatigue alors qu'il n'a dormi en tut que 5h !
  • # Dormir plus !

    Posté par  . Évalué à 10.

    Moi mon reve serait plutot les cycles de 28h ( http://www.dbeat.com/28/(...) en fait la promo, mais bon, ça reste bidon). Du style dormir 12h et être éveillé 16h.

    28h semble être le cycle que les expériences de spéléos sans horloge adoptent naturellement (j'ai pas de lien sous la main), et c'est aussi le rythme idéal que j'avais en école d'ingénieur (c-à-d la période de la vie où il n'y aucune contrainte du style 'aller en cours ou au boulot'): on fait des trucs le soir, on se leve tard le lendemain, du coup on se couche encore plus tard etc... et décalage permanent de 2 ou 4h chaque fois. Au bout d'une semaine on est recallé.

    Évidemment c'est encore plus intenable que le sommeil polyphasique, au niveau des contraintes sociales extérieures.

    Mais ce serait mon rythme personnel. J'ai toujours l'impression qu'on ne me laisse pas dormir assez longtemps, et qu'on me force à aller dormir trop tôt ("on" étant l'organisation sociale générale). J'imagine que ce ne serait pas adapté à d'autres personnes.
    • [^] # Re: Dormir plus !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Ouai, pour adopter un truc pareil, il va falloir changer de planete parce que la terre continue a faire un tour sur elle-meme en 24h.

      Cela dit, dans "Les cavernes d'acier", Asimov nous dedrit un monde du futur ou toutes les villes du monde sont recouvertes d'un toit et ou elles vivent toutes a la meme heure.
      • [^] # Re: Dormir plus !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Si on attend assez longtemps, la terre aura ralenti au point de faire des journées de 28h. Evidemment faut un peu de patience (genre qq centaines de milliers?millions? d'années).

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

        • [^] # Re: Dormir plus !

          Posté par  . Évalué à 7.

          Ouais, c'est de l'ordre de quelques microsecondes par an, du à l'attraction lunaire il me semble. Il faudra plusieurs milliards d'années pour arriver à des jours de 28 heures. Bref, le soleil risque de se transformer en novae avant.

          De toute façon d'ici là, Hurd sera arrivé en version 1.0 et on aura la possibilité de s'exécuter sous forme d'entité logicielle, à 4000 fois la vitesse du réel, sans qu'on ait besoin de dormir, dans des environnements où l'on pourra simuler tout ce dont on a envie.

          Les mauvaises langues feront remarquer que ça ne durera que 8 minutes.
    • [^] # Re: Dormir plus !

      Posté par  . Évalué à 1.

      je crois que c'est le rythme du chômeur moyen dépressif.

      La plupart des personnes que je connais qui sont dans cette situation ont ce genre de rythme. C'est d'ailleurs difficile de savoir quand ils sont réveillés et disponibles parce que le décalage change tout le temps par rapport à notre rythme.
    • [^] # Re: Dormir plus !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      une page facile à lire expliquant tout (expériences de Michel Siffre, rythmes biologiques)
      http://membres.lycos.fr/jmcmed/rythmes/rythme_3.htm(...)

      Quelques points (je coupe je colle):
      - la stabilité du rythme veille-sommeil chez l'homme, avec une période spontanée légèrement supérieure à 24 h.
      - l'importance du sommeil paradoxal.
      - le rythme spontané de la principale prise alimentaire avant la période de sommeil.
      - plusieurs rythmes de 24 h indépendants : température, force musculaire, hormones surrénaliennes, sommeil.
      - des désynchronisations dans l'ordre de succession de différents rythmes.
      - l'absence de rythme nycthéméral simple (nyct = nuit).
      - les effets du stress et du café sur les rythmes.
      - le passage possible à un rythme bicircadien de 48 h.
      - les troubles liés au décalage horaire en fin d'expérience.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Puisque chacun y va de sa petite expérience personnelle...

    Posté par  . Évalué à 9.

    J'ai eu la chance de vivre une année au Svalbard [1], un archipel norvégien à un millier du km du Pôle Nord. Ca tape dans les 78ºN, soit 12º au dessus du cercle polaire arctique. Inutile de préciser qu'à cette lattitude, la nuit polaire, tout comme le soleil de minuit, sont des réalités. Chacun dure 4 mois : de novembre à février, c'est l'obscurité totale, et de mai à aout, c'est plein jour 24/24h.

    N'ayant plus de repère dû à l'alternance jour/nuit, j'ai remarqué que les gens (moi compris) adoptent alors un rythme de vie différent. Après deux petits mois de nuit polaire, j'avais par exemple un rythme de 36 heures : 24 heures debout, suivies de 12 heures de sommeil. Bien entendu, ceci n'est possible que grâce à un environnement spécial. J'étais étudiant en master, donc pas de cours mais juste un projet perso, donc mes propres horaires.

    Ces 8 mois "au ralenti" sont à peine affectés par les 2x2 mois de transition, respectivement au printemps et à l'automne. On voit alors l'alternance jour/nuit comme une réelle gêne, puis tout rentre dans l'ordre pour 4 nouveaux mois.

    Bien évidemment, à moins de vivre dans une grotte et complètement coupé du monde, il est impossible de le reproduire ici. Mais si un jour vous avez l'occasion de vivre un hiver (ou un été) en Scandinavie, idéalement au dessus du cercle polaire, je vous le conseille vivement, c'est une expérience à ne pas manquer!

    [1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Svalbard(...)

    "Il faut" (Ezekiel 18:4) "forniquer" (Corinthiens 6:9, 10) "avec des chiens" (Thessaloniciens 1:6-9) "morts" (Timothée 3:1-10).

  • # Yet another expérience

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Pendant un an, j'ai tourné à coup de 5H de sommeil par nuit, et je me suis gentiment décalé... jusqu'à la dernière semaine, où j'ai dormi 15H en 5 nuits
    (je me couchais en moyenne souvent vers 3 H du mat pour me lever vers 7H).
    Précision : je faisais du sport (natation + roller) afin de mieux encaisser le stress, et j'ai essayé de limiter la casse en ayant une alimentation la plus correcte possible (je pense que c'est ce qui a limité la casse pour moi par rapport aux autres).

    Même avec les siestes, c'est franchement dur à tenir.

    Quand la dernière semaine, tout a été fini avec le groupe de projet, on a sabré le champagne... et ça a achevé de nous sabrer : on a été cuits avec 36 fois rien, et la fatigue et le stress nous ont littérallement couchés pendant un week-end entier...

    Sans compter qu'on avait l'air de zombies toutes les journées pendant l'année...

    Il m'a fallu 3 bons mois pour reprendre un sommeil "classique", et plus d'un an pour revenir à me coucher vers minuit, sachant que je me redécale assez facilement (ma copine veille activement au grain).

    Moralité : est-ce que le jeu en vaut bien la chandelle ?


    J'ai lu une théorie intéressante (dans un science et vie) comme quoi le sommeil était (par analogie avec un ordi) en quelque sorte le programme de "réparation des fichiers du cerveau" quand il y a un arrêt inopiné.
    Il était clairement expliqué dans la revue que le sommeil était vraiment indispensable au bon fonctionnement du cerveau...

    Un peu d'info : http://afia.lri.fr/printnode.php?node=246&lang=fr(...) (les 2 1ers paragraphes)
    • [^] # Re: Yet another expérience

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Avec un cerveau journalisé le check est plus rapide donc moins besoin de dormir alors passons nos cerveau en extCerveau3 (parce que ReiserCerveau il est moins bien je trouve mais bon, pas de troll)
  • # L'Homme artificiel, pour bientot ?

    Posté par  . Évalué à 2.

    Quelques millions d'années d'évolution, durant lesquelles l'Homme négocia avec la Nature, il lui offrait sa vie, elle lui rendait des régles pour la conserver.

    Mais voila qu'un jour l'Homme lui dit : "Je n'ai plus rien à attendre de toi, je n'ai plus besoin de toi. Voit comme je te domine, voit comme je te détruit, voit comme je te remplace"

    Et la Nature de lui répondre : "Je t'en rends ton avenir."
  • # l'ennui de dormir peu

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Peu dormir c'est chiant!
    Moi je dors naturellement très peu, même si depuis 2-3 ans ça n'est plus ça (cf mon message http://linuxfr.org/comments/529853.html#529853(...) ).
    C'est super j'ai plein de temps libre de plus que les autres? ben oui, mais pour faire quoi?
    Tout le monde dort la nuit, faut pas faire de bruit, à moins d'habiter sur la dernière île déserte ou dans une cambrousse perdue de tout (et encore: une fois, jouant du saxo en pleine montagne, quelqu'un m'a crié "ta gueule!" depuis l'autre versant!).
    Vous n'imaginez pas comme les activités sont limitées la nuit.
    Après quelques années, lire, regarder un film, surfer, écrire des poèmes, programmer, ... ça devient lassant, on est toujours tout seul. On peut aussi traîner dans les bars, aller en boite, mais là on contrôle plus vraiment son rythme de sommeil...

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # ...

    Posté par  . Évalué à 1.

    J'ai eu une sorte de sommeil polyphasique a une certaine époque, qui etait due a mon rythme de vie. En effet, je me levais tot le matin (je me rappel plus précisément de l'heure) je dormais 1h l'apres midi, et je me couchais aux alentours de 2h du matin... En totalisant, je crois me rappeler que ca faisais du 6h de sommeil par jour.. Mais je suis jeune, et j'endure peut être plus que d'autres la fatigue. Maintenant j'ai repris un rythme casi normal (couché a 2h, levé a 11h)
  • # Rigueur.

    Posté par  . Évalué à 2.

    Je m'étais vaguement intéressé au sujet il y a quelque temps, mais d'après ce que j'ai pu lire à droite et à gauche, quelque soit le rythme adopté, il doit être suivi avec une grande rigueur. Si l'on connaît son emploi du temps à l'avance, on peut facilement s'arranger, mais si l'on ignore le matin à quelle période on sera amené à travailler, il vaut mieux éviter de faire le guignol, surtout si, comme c'est mon cas, travailler consiste à utiliser du matériel industriel recquiérant une grande attention pendant la mnipulation (alors qu'être en dette de sommeil devant son écran et s'endormir devant, c'est pas trop risqué).
    • [^] # Re: Rigueur.

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      alors qu'être en dette de sommeil devant son écran et s'endormir devant, c'est pas trop risqué

      Dis ca aux controleurs du ciel au hasard :p

      Sinon reste toujours le probleme de la fatigue au volant qu'il ne faut pas négliger.
      • [^] # Re: Rigueur.

        Posté par  . Évalué à 2.

        > Dis ca aux controleurs du ciel au hasard :p

        Je parlais d'informaticiens (développeurs, admin sys, etc), naturellement :)

        > Sinon reste toujours le probleme de la fatigue au volant qu'il ne faut pas négliger

        Même si c'est essentiellement à ce problème que je pensais, le travail en environnement industriel (matériel de manutention, chaînes de production automatisée) est dangereux si on est en dette de sommeil (baisse de vigilance => accident).
        • [^] # Re: Rigueur.

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          >Même si c'est essentiellement à ce problème que je pensais, le travail en environnement industriel (matériel de manutention, chaînes de production automatisée) est dangereux si on est en dette de sommeil (baisse de vigilance => accident).
          J'entend bien, juste je donnais d'autres cas histoire que ceux qui sont devant des ecrans et ne gérent pas la vie d'autre personnes fassent attention quand même.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.