Journal Broadcom rachète VMware

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
28
26
mai
2022

Cher nal,

Il semblerait que Broadcom ait envie de racheter VMware. Tu pourrais me dire, quel est le rapport avec Linux ou le libre. Mais VMware, ce n'est pas que leur hyperviseur propriétaire vsphere, c'est aussi le développeur principal de Rabbitmq ou Spring framework (via le rachat de Pivotal), Saltstack (aussi via un rachat), mais aussi un contributeur (plus modeste, si on retire les intégrations à leurs produits propriétaires) à Kubernetes. Et ces derniers temps, ils ont bossé pour justement être plus orienté vers l'Open source, on avait pu voir leur implication dans la normalisation du protocole Geneve.

Alors, est-ce que ce rachat va changer des choses, c'est difficile à dire, mais comme dit dans l'article:

Broadcom doesn't have a track record of spending big on research and development

Ce qui ne présage pas forcément des bonnes choses.

  • # Typo

    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

    Salut,

    Il semblerait que Broacom ait envie de racheter VMware => Il manque un d à "Broacom".

  • # La réaction d'un ancien de VMWare

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

    J'ai vu ça:
    https://news.ycombinator.com/item?id=31517184

    le premier commentaire dit qu'il y a en effet un gros mouvement pour faire du libre.

    On m'a aussi collé ce matin ça:
    https://www.linkedin.com/pulse/brian-maddens-brutal-unfiltered-thoughts-broadcom-vmware-brian-madden/?trk=public_post-content_share-article

    Je n'ai pas vérifié les chiffres ni rien, donc j'incite à prendre ça avec un grain de sel (surtout vu que l'auteur a quitté VMWare et l'industrie de l'IT à cause d'un burn out, donc j'imagine qu'il a peut être une vision plus négative que la moyenne de ce qui se passe).

    Il y a des passages qui semblent assez dur à imaginer, comme "Broadcom veut que VMWare apporte 8.5 milliards de benef par an " (ma comprehension de EBITDA en francais). Sachant que d’après l'auteur, les benefs sont de l'ordre de 3.5 milliards, ça fait quand une croissance assez rapide dans une période qui ne me parait pas prompt à la croissance rapide.

    Ensuite, ayant vu ce qui s'est passé lors de l'acquisition de mon employeur il y a 4 ans de l'intérieur, ça n'a pas été l'apocalypse annoncé par les prophètes de LinkedIn et Twitter, très loin de la.

    Donc je pense qu'il faut vraiment prendre pas mal de choses avec un peu de recul.

    • [^] # Re: La réaction d'un ancien de VMWare

      Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

      Il y a des passages qui semblent assez dur à imaginer, comme "Broadcom veut que VMWare apporte 8.5 milliards de benef par an " (ma comprehension de EBITDA en francais). Sachant que d’après l'auteur, les benefs sont de l'ordre de 3.5 milliards, ça fait quand une croissance assez rapide dans une période qui ne me parait pas prompt à la croissance rapide.

      C'est peut-être une technique de négociation. Soit, pour remplacer le management actuel ("ah, vous ne savez pas les atteindre, on va mettre ce monsieur ici qui dit qu'il peut le faire", c'est toujours mieux pour faire passer la pilule). Soit pour revoir les objectifs à la baisse mais en hausse par rapport à l'actuel (ou avec une fourchette, du genre vous devez faire entre 5 et 8 G$ en fonction de x paramètres).

      Ensuite, ayant vu ce qui s'est passé lors de l'acquisition de mon employeur il y a 4 ans de l'intérieur, ça n'a pas été l'apocalypse annoncé par les prophètes de LinkedIn et Twitter, très loin de la.

      Oui, après, c'était une boîte qui était plus proche du business, la distribution d'OS ou d'outils de gestion n'était pas vraiment un secteur inconnu pour l'acheteur. (même si du point de vue extérieur, ça c'est mieux passé que je ne le pensais).

      Donc je pense qu'il faut vraiment prendre pas mal de choses avec un peu de recul.

      Oui, de toutes façons, il n'y aura pas d'impact tant que le rachat n'est pas finalisé. C'est plutôt que si dans 6-12 mois, certains projet libre sont abandonné, on aura une idée de où ça vient.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: La réaction d'un ancien de VMWare

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Oui, de toutes façons, il n'y aura pas d'impact tant que le
        rachat n'est pas finalisé. C'est plutôt que si dans 6-12 mois,
        certains projet libre sont abandonné, on aura une idée de où ça
        vient.

        Non, parce que dans 6-12 mois, ça sera pas fini. Ensuite, des projets libres, y en a qui s’arrête tout les jours, et pareil pour des gammes de produits proprios.

        Si une entreprise arrête, c'est que c'est pas assez rentable. La notion de rentabilité peut changer à cause d'un rachat, mais aussi simplement de façon externe (crise économique, monté en puissance d'un concurrent, etc).

        Il est à mon sens assez dur de savoir ce qui cause un changement dans une entreprise quand on est dedans, alors depuis l'extérieur, c'est assez souvent un exercice d'écriture créative pour conforter nos propres idées :/

    • [^] # Re: La réaction d'un ancien de VMWare

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

      Il y a des passages qui semblent assez dur à imaginer, comme "Broadcom veut que VMWare apporte 8.5 milliards de benef par an " (ma comprehension de EBITDA en francais).

      EBITDA c'est le bénéfice de l'entreprise sans tenir compte des impôts, taxes sur ce bénéfice, et avant la prise en compte des intérêts ou de l'amortissement et dépréciation des actifs de la société. Dont notamment la dette qui finance l'achat d'une autre entreprise.

      C'est donc souvent une valeur bien plus élevée que le bénéfice réel, c'est-à-dire une fois tout pris en compte. Tu peux le voir comme une sorte de bénéfice brut et non d'un bénéfice net de l'entreprise.

      • [^] # Re: La réaction d'un ancien de VMWare

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Mais ça ne change rien que passer de X à 2.4*X en 3 ans, ça me parait énorme.

        Ensuite, la ou je pourrais mettre un bémol, c'est que Broadcom semble vouloir fusionner sa division logiciel avec VMWare. Donc si on suppose une fusion des deux et suivant les chiffres de la division, alors c'est peut être atteignable (et ça serait une mauvaise analyse de la part de l'auteur sur des chiffres exactes).

      • [^] # Re: La réaction d'un ancien de VMWare

        Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0). Dernière modification le 01/06/22 à 22:05.

        En d'autres mots, c'est la performance de l'entreprise et de ses salariés au niveau opérationnel, pas forcement et souvent pas des résultats financiers.

  • # !Broadcom, un acteur d'avenir

    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

    Après le rachat de Symantec, ils rachètent VMWare.
    Le prochain sera t'il Citrix ?

  • # Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

    Posté par  . Évalué à 8 (+7/-0).

    Il y a quelques années, Broadcom a acheté Computer Associates qui était l'éditeur de l'ordonnanceur AutoSys Workload Automation que nous utilisons dans ma boite à grande échelle. Résultat : l'année suivante le coût de la maintenance a été multiplié par 2. Merci Broadcom ! Conséquence : on est maintenant en train de travailler pour changer d'ordonnanceur et on a mis Broadcom dans notre liste noire de fournisseurs à éviter. Au revoir AutoSys, au revoir Broadcom.
    Donc oui j'ai des craintes pour l'avenir de VMware (qu'on utilise aussi énormément chez nous).

    • [^] # Re: Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Donc oui j'ai des craintes pour l'avenir de VMware (qu'on utilise aussi énormément chez nous).

      Je ne comprend vraiment pas cet engouement pour VMWare. Moi chaque fois que je dois l'utiliser, je pleure car la moitié des trucs que je fais normalement avec un hyperviseur ne sont pas possibles avec les licences de base.

      Historiquement c'est vrai qu'ils avaient de l'avance. Mais aujourd'hui c'est juste un poste de dépense inutile ? non ? Les gens choisissent ça parce qu'ils sont sur qu'on ne va pas leur reprocher ? Ou il y a encore un avantage techniques ?

      • [^] # Re: Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

        Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0).

        la moitié des trucs que je fais normalement avec un hyperviseur ne sont pas possibles avec les licences de base.

        Les gens n'ont pas forcément les licences de base.

        Mais aujourd'hui c'est juste un poste de dépense inutile ? non ? Les gens choisissent ça parce qu'ils sont sur qu'on ne va pas leur reprocher ? Ou il y a encore un avantage techniques ?

        Alors, la réponse est du cas par cas. Mais il peut y avoir des avantages. Le premier, je dirais que c'est l'écosystème, tu es plus ou moins sûr que ta solution de backup, ton stockage, ton sdn… est compatible avec vmware. De plus, il y a d'autres produits chez vmware qui marchent souvent mieux avec leurs propres produits. La partie DRS est aussi une fonctionnalité utile et je ne sais pas si elle existe chez les concurrents (pas chez Proxmox en tout cas). Tu as aussi la formation, c'est plus facile de trouver des gens qui connaissent bien vmware qu'autre chose.

        Après, je dis bien que c'est au cas par cas, il est souvent possible de trouver une alternative, mais ça demande des compétences sur le produit correspondant et ce n'est pas forcément moins cher au final.

        Si le but, c'est juste d'avoir un hyperviseur tout seul, je ne vois pas l'intérêt de vmware, mais c'est rarement le cas. (je parle évidemment des cas que j'ai vu)

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

        Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0).

        Historiquement c'est vrai qu'ils avaient de l'avance. Mais aujourd'hui c'est juste un poste de dépense inutile ? non ? Les gens choisissent ça parce qu'ils sont sur qu'on ne va pas leur reprocher ? Ou il y a encore un avantage techniques ?

        Dans ma boite précédente je gérait entre autres des environnements vmware.

        Ça coûte cher mais admettons le ça fonctionne. Par 2x en 2 ans on a envisagé des alternatives libres et/ou moins coûteuse. Ce qui nous a fait mettre le projet en pause à chaque fois n'est pas un problème technique mais un problème d'ecosystème et de formation. Par exemple toutes les solutions de backup ont un support correct de vmware. Quand je dis support c'est qu'il te permettent à la fois de restaurer des vms complètes, en cloner et restaurer des fichiers individuels à l'intérieur d'une VM. Malheureusement on avait déjà deux solutions de backup dans la même boite suite à des aquisitions et un seul a un support très limité de KVM, ne supporte pas du tout Proxmox ou xpng/xen. Au final pour gagner du pognon en quittant vmware, on devait investir du temps et de l'argent dans d'autre chose (le backup, le monitoring, le stockage, etc). Donc il fallait commencer par uniformiser la solution de backup, en choisir une qui laisse assez de liberté en terme de solution de virtualisation supportée tout en ne perdant pas de perf/fonctionnalité comparé aux précédentes. Au niveau de la formation interne de notre équipe ça n'aurait pas été nécessairement un problème, par contre certaines filiales avaient des accès et des autonomies plus ou moins élevés sur certains environnement vsphere. Passer à un autre produit impliquait leur acceptation à eux, du coup tu dois être 100% sur de ton coup et ça demande beaucoup de temps et d'effort de test que l'on n'avait pas forcément car on était déjà beaucoup occupés sur d'autres projets.

        Entre lâcher quelques centaines de milliers d'euros par an et embaucher 3-4 personnes, beaucoup préfèrent lâcher les euros. Surtout dans la situation actuelle un ingé coûte plusieurs reins par mois.

        • [^] # Re: Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

          Posté par  . Évalué à 2 (+4/-4).

          Entre lâcher quelques centaines de milliers d'euros par an et embaucher 3-4 personnes, beaucoup préfèrent lâcher les euros. Surtout dans la situation actuelle un ingé coûte plusieurs reins par mois.

          Il faut pourtant 2-3 personnes pour s'occuper de ton infra de virtu… Et tu oublies les milliers d'euros pour la sauvegarde et chaque brique qui s'interface avec…

          certaines filiales avaient des accès et des autonomies plus ou moins élevés sur certains environnement vsphere.

          boulot réussi : ils ont fait des captifs et vont continuer d'augmenter leurs prix d'année en année. peti mou et pomme pourrie font des émules. (:

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

        • [^] # Re: Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

          Ça à l'air unanime. L'avantage de VMWare, c'est Veeam …

          • [^] # Re: Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

            Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

            Veeam essentiellement oui. Mais des solutions comme Rubrik ou Avamar ne semblent pas supporter autre chose que du vmware, et la boucle est bouclée.

            “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

      • [^] # Re: Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-1).

        Historiquement c'est vrai qu'ils avaient de l'avance. Mais aujourd'hui c'est juste un poste de dépense inutile ? non ? Les gens choisissent ça parce qu'ils sont sur qu'on ne va pas leur reprocher ? Ou il y a encore un avantage techniques ?

        Je suis un fervent utilisateur de VMware (aussi bien hyperviseur que Workstation/Fusion).
        L'avantage quand tu n'utilises que ça, comme dit Xavier, est que la formation, le support et les ressources sont abondantes, etc.
        Un autre avantage est que c'est réellement rétrocompatible et cross-platform. J'utilise les mêmes VM (parfois récentes, parfois vieilles de 15 ans) sur mon laptop, ma tour, mon Mac et les hyperviseurs ; une moulinette va les avaler et dans 95% des cas ça va tourner.

        Sans faire l'attaché de presse, ça évite plein de prises de tête (le pire serait AMHA de devoir refaire une VM de zéro).

    • [^] # Re: Un peu de crainte pour le coût de maintenance ...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 10/06/22 à 22:09.

      Il y a quelques années, Broadcom a acheté Computer Associates qui était l'éditeur de l'ordonnanceur AutoSys Workload Automation que nous utilisons dans ma boite à grande échelle. Résultat : l'année suivante le coût de la maintenance a été multiplié par 2. Merci Broadcom !

      Je ne connais rien dans ce domaine, mais est-ce que la licence était vendue à perte avant ?
      Se pourrait-il que Broadcom, voyant la comptabilité de Computer Associates, décide de doubler le prix de la licence d'AutoSys Workload Automation simplement pour le garder en vie ?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.